Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 On recommence ? [Pv Eliav]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Mar 3 Fév - 23:48





La jeune femme avait beau tourner et retourner la question dans sa tête elle ne comprenait pas la réaction d'Eliav et... La sienne non plus d'ailleurs. Eliav l'avait enfermé ici, il avait brûlé son arc, il avait clairement dit qu'il la laisserait pourrir ici. Pourtant... Pourtant elle le trouvait de plus en plus adorable, plus elle passait de temps avec lui, plus elle trouvait de choses appréciables chez lui.
Eliav n'était pas l'homme qu'elle avait pensé rencontrer au début, il semblait cacher une douleur dont elle ne connaissait pas l'origine, elle savait juste, que c'était lié aux brûlures sur sa main.

Elle l'entendit alors gratter le papier, elle sourit doucement, il pouvait parler et pourtant... Il écrivait, pour elle ? Elle apprécia le geste. Elle récupéra finalement le papier.

''Je me suis énervé par ce que je croyais que vous m’aviez dessiné pour vous moquez de moi, pour m’insulté. Je sais que c’est ridicule…je suis désolé. Mais tout de même, vous aviez toutes les raisons de me détester, alors c’est à la première chose que j’ai pensé. C’est de ma faute si vous êtes ici et je me rends compte qu’il y a bien pire que vous. Des gens vraiment horrible qui mériteraient votre place ici. Le pire, c’est que je ne sais pas combien de temps vous y serez. Encore des mois, des années, je ne sais pas…''

Peut-être jusqu'à la fin... Evidemment qu'elle l'avait détesté mais si elle avait voulu se foutre de lui elle aurait trouvé un autre moyen qu'un vulgaire dessin.

''En attendant je garderais votre dessin précieusement. Seulement, ne recommencez pas, on pourrait le voir et on serait tous les deux dans la merde. Je vous jure que ça me fait plaisir que vous me trouviez…à votre gout. Mais croyez moi quand je vous dit que je ne suis pas beau, et que vous...vous savez que vous êtes belle….Et ne me faites plus non plus de compliments, je vous en prie.''

Elle haussa les sourcils, surprise, il ne pensait pas qu'elle puisse le trouver beau ?

"Vous pensez que je mens ? C'est à cause de votre brûlure ? Vous savez... Tout le monde cache des vilains secrets, des blessures apparentes ou non, on a tous nos démons, les miens m'ont même mené ici mais... Il faut beaucoup de courage pour garder la tête froide comme vous en toute circonstance, même quand vous vous énervez, c'est dans le cadre de votre travail j'ai... Beaucoup d'admiration pour vous Eliav..."

Elle ne savait pas comment tourner ce qu'elle avait envie de lui dire mais elle continua d'écrire.

"Vous êtes beau... Tant physiquement, que mentalement, bien plus beau que les prétendus mannequins qui se promènent dans ces rues, bien plus beau que tous les hommes aux sourires ravageurs et aux dents blanches qui arpentent les rues, parce que vous avez cette chose en plus que je ne saurais qualifier, cette force de caractère, cette prestance naturelle et ce désir de toujours finir ce que vous entreprenez..."

Elle hésita un instant mais lui tendit finalement le papier, craquait-elle véritablement sur lui ? Si c'était le cas alors... Elle était bien idiote, il devait maintenant la prendre pour une dingue en plus d'une criminelle. Malgré tout... Elle avait simplement écrit ce qu'elle pensait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Jeu 5 Fév - 18:27




On recommence ?


Lorsque Jay lui remit sa réponse, il la lu attentivement, la bouche sèche.

"Vous pensez que je mens ? C'est à cause de votre brûlure ? Vous savez... Tout le monde cache des vilains secrets, des blessures apparentes ou non, on a tous nos démons, les miens m'ont même mené ici mais... Il faut beaucoup de courage pour garder la tête froide comme vous en toute circonstance, même quand vous vous énervez, c'est dans le cadre de votre travail j'ai... Beaucoup d'admiration pour vous Eliav..."

Merci, pensa Eliav dans sa tête. Il avait effectivement beaucoup de sang froid quand il s’agissait de son travail. Cependant il n’avait pas pu se maitrisé lorsqu’il avait vu la jeune femme blessée dans les douches, l’autre garde la maitrisant complétement. Il n’avait jamais été aussi furieux de sa vie et il se demandait bien pourquoi. C’était normal de vouloir défendre les plus démunis, Eliav se demanda si le nez de Tom n’avait pas carrément tombé tellement il l’avait réduit en bouilli. Il frissonna à cette idée et continua de lire.

"Vous êtes beau... Tant physiquement, que mentalement, bien plus beau que les prétendus mannequins qui se promènent dans ces rues, bien plus beau que tous les hommes aux sourires ravageurs et aux dents blanches qui arpentent les rues, parce que vous avez cette chose en plus que je ne saurais qualifier, cette force de caractère, cette prestance naturelle et ce désir de toujours finir ce que vous entreprenez..."

Sous le matelas, il commençait à faire drôlement chaud. Il passa une main dans ses cheveux bruns et bouclés et souffla doucement. Jay avait le don de lui dire des choses qui lui remuait les entrailles. Il lui avait pourtant dit de ne plus lui faire de compliment! Pourquoi elle lui disait-elle tout cela? Cependant, Eliav ne put se résoudra à lui en vouloir. Il la trouvait enquiquineuse, mais il aimait de plus en plus ça. Qu’elle le défi. Qu’elle lui tienne tête. Ça prouvait qu’elle ne se laissa pas abattre par son sort, ni ne se laissait faire par un emmerdeur comme lui. Il avait aimé argumenter avec elle dès le début, mais jamais il ne lui aurait faire le plaisir de le lui montrer. Après tout, il venait de l’arrêté.

Eliav sortir à nouveau son stylo et lui répondit.

''Ces brûlures sur ma main, ce sont des cicatrices. Et elles longent tout mon bras, jusqu’à mon épaule. Je vous jure que c’est vraiment horrible à voir. Quand j’étais petit, ma famille et moi nous vivions sur des grandes terres de blé, et j’étais aussi borné qu' aujourd’hui. Vers 6 ans, j’en avais marre de rester dans la maison, je voulais aider mes frères dans les champs, leur prouver que je n’étais pas qu’un petit idiot. Je me suis enfuit dans la grange et en voulant monter sur la moissonneuse, j’ai perdu pieds et mon bras s’est pris entre les lames. Soit mon père me tirait de là en me découpant la peau, soit il coupait mon bras et son choix fut vite fait. Et depuis j’ai toujours mal au bras, constamment….Ça doit vous paraître idiot. Vous avez perdu votre voix, et moi, je n’ai perdu que ma confiance.''

Elle avait dû perdre sa famille aussi, il le sentait. Mais jamais il n’oserait le lui demander. Tous ses compliments qu’elle lui avait fait. Il voulait tellement y croire! Mais il savait que ça ne servirait à rien. Il ne pouvait pas être son copain. Et puis, tant qu’elle n’aurait pas vu l’état dans lequel était son bras, Eliav ne pouvait rien espérer. 


''Et quand je vous ai dit de ne plus me faire de compliment j’étais sérieux…Mais merci tout de même…Ça me fait plaisir. Vous êtes très belle vous aussi Jay. J'aime bien vos yeux bleus. Ils me rappelle la couleur du ciel quand il fait soleil dehors... . Et vous saurez que moi aussi je peux avoir un sourire «ravageur» comme vous dites. Quant aux dents blanches éclatantes, j’y suis presque.''

Il se sourit à lui-même et il continua.Finalement, il lui remit la papier.



FICHE PAR CENTURY 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Ven 6 Fév - 22:47





La jeune femme attendit quelques instants, se demandant comment Eliav prenait ce qu'elle lui avait écrit, elle pensait chacun des mots qu'elle avait couché sur le papier et elle l'entendit alors gratter sur le siens, elle patienta un instant avant qu'il ne lui tende le tout.

''Ces brûlures sur ma main, ce sont des cicatrices. Et elles longent tout mon bras, jusqu’à mon épaule. Je vous jure que c’est vraiment horrible à voir. Quand j’étais petit, ma famille et moi nous vivions sur des grandes terres de blé, et j’étais aussi borné qu' aujourd’hui. Vers 6 ans, j’en avais marre de rester dans la maison, je voulais aider mes frères dans les champs, leur prouver que je n’étais pas qu’un petit idiot. Je me suis enfuit dans la grange et en voulant monter sur la moissonneuse, j’ai perdu pieds et mon bras s’est pris entre les lames. Soit mon père me tirait de là en me découpant la peau, soit il coupait mon bras et son choix fut vite fait. Et depuis j’ai toujours mal au bras, constamment….Ça doit vous paraître idiot. Vous avez perdu votre voix, et moi, je n’ai perdu que ma confiance.''

Sa confiance ? C'était bien plus que ça, cela devait être atrocement douloureux et elle eut de la peine pour lui, elle continua alors de lire.

''Et quand je vous ai dit de ne plus me faire de compliment j’étais sérieux…Mais merci tout de même…Ça me fait plaisir. Vous êtes très belle vous aussi Jay. J'aime bien vos yeux bleus. Ils me rappelle la couleur du ciel quand il fait soleil dehors... . Et vous saurez que moi aussi je peux avoir un sourire «ravageur» comme vous dites. Quant aux dents blanches éclatantes, j’y suis presque.''

Elle eut un nouveau petit rire silencieux et rougit de ses compliments... La couleur du ciel au grand soleil... Elle ne doutait pas du sourire ravageur qu'il pouvait avoir. Elle hésita à écrire quelque chose, regardant son carnet, le poignet soulevé au dessus. Finalement elle se décida.

"Est-ce que... Je pourrais voir ? Votre bras je veux dire. Ca a dû être tellement douloureux, ça doit vous paraître déplacé." elle faillit raturer mais se retint "Je vous l'ai dit j'ai beaucoup d'admiration pour vous et j'apprécie que vous m'ayez parlé de tout ça alors si... vous avez assez confiance pour me laisser voir. Enfin je ne suis qu"une prisonnière je comprendrais que vous me disiez non."

Elle ne voulait pas le brusquer, ou le rendre mal, elle avait juste envie de voir ce dont il lui parler, de se rendre compte elle même de la souffrance qu'il avait et devait encore éprouver.

" Je veillerais à ne plus vous faire de compliment si ça vous gêne mais, je pense chaque mot que j'écris et si je tente de réapprendre à parler, c'est aussi pour vous, même si je ne garanti pas la qualité des premiers mots qui sortirons de ma bouche lorsque j'y parviendrais."

Elle lui tendit finalement le papier, un peu gênée, il allait peut-être l'envoyer balader et elle le comprendrait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Sam 7 Fév - 5:00




On recommence ?


Eliav se demandait s’il aurait dû lui dire à propos de ses yeux. Pourtant c’était vrai. Il adorait ses yeux bleus! Dans ses yeux à lui il n’y voyait rien de spécial, pas le moindre charme ni de couleur ou de lueur excitante et fascinante à regarder. Simplement, des yeux noisette de la même couleur qu’un vulgaire tronc d’arbre. À côté de Jay il devait avoir l’air d’un laidron, mais pourtant elle le trouvait beau. Il n’en revenait toujours pas! Ha! Mais il devait arrêter de penser à cela. Il devait plus avoir en tête les yeux bleus de la jeune femme, ni à son tatouage si mignon en forme de flocon qu’elle avait sur la hanche…

Au-dessus de lui, il l’entendit écrire quelque chose. Qu’est-ce qu’elle lui répondrait? Eliav reçu de nouveau le papier et il lu :

"Est-ce que... Je pourrais voir ? Votre bras je veux dire. Ca a dû être tellement douloureux, ça doit vous paraître déplacé. Je vous l'ai dit j'ai beaucoup d'admiration pour vous et j'apprécie que vous m'ayez parlé de tout ça alors si... vous avez assez confiance pour me laisser voir. Enfin je ne suis qu"une prisonnière je comprendrais que vous me disiez non."

À sa demande, le jeune policier pâlit. Il anticipait la réaction qu’elle aurait en voyant son bras. Il n’avait pas encore envie de revivre ce qu’il avait vécu avec les autres femmes. S’il voyait Jay le regarder avec répulsion, il n’oserait plus la regarder lui-même. Ça ne ferait qu’enfoncer un nouveau couteau dans la plaie qui était déjà béante et pleine de lames; pleine de regards méchants et méprisants. Celui de Jay n’avait pas besoin d’être là.

" Je veillerais à ne plus vous faire de compliment si ça vous gêne mais, je pense chaque mot que j'écris et si je tente de réapprendre à parler, c'est aussi pour vous, même si je ne garanti pas la qualité des premiers mots qui sortirons de ma bouche lorsque j'y parviendrais."

Eliav eu un mince sourire. Alors Jay ne perdait pas espoir de retrouver sa voix? Il était heureux de le savoir. D’une certaine façon, sa persévérance l’impressionna. Un instant il se demanda même si elle ne faisait pas tous ses efforts pour lui, mais c’était ridicule. Néanmoins, elle en faisait. Et Eliav retourna la question plusieurs fois. Peut-être devrait-il lui montrer les dommages qu’avait faits la moissonneuse sur son bras. Après tout, il y perdrait quoi? De toute façon, elle avait beau le complimenté, il savait bien qu’ils ne se sortiraient jamais ensemble, surtout avec Jay confinée ici. Alors pourquoi pas…


En soupirant, il prit sa décision. Il plia le bout de papier dans sa poche. L’espace était restreint, mais un a un, on entendit doucement Eliav déboutonner son uniforme bleu. Rien que de faire le geste le fit rougir. La dernière fois qu'il s'était avait retiré l'un de ses vêtements devant une femme, c'était lors de l’horrible soirée ou la fille dont il était tombé amoureux en moins de deux minutes l’avait rejeté et humilié. Il frisonna et dû s’arrêté de défaire sa chemise en sentant ses doigts trembler. 

Lorsqu’il rouvrit les yeux, Eliav vit une ombre sur le plancher de la cellule. Soudainement, il retint son souffle et l’ombre ralentit, pour s’arrêté au niveau de la cellule de Jay. Avait-il entendu du bruit? Était-il le prochain violeur qu’Eliav allait pouvoir arrêter? Il mit toutes les chances de son côté, puis recula silencieusement le plus loin de l’ouverture de la cellule possible.



FICHE PAR CENTURY 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Sam 7 Fév - 17:11





Alors que la jeune femme pensait qu'il allait refuser, elle entendit le jeune homme entamer de défaire son haut. Elle rougit sans vraiment le vouloir en s'imaginant l'enquêteur torse nu... Elle n'était pas très experte en matière d'hommes mais... il semblait différent et elle aimait ça. Enfin bon qu'elle aime ça ou non, elle n'était qu'une taularde et lui son geôlier, elle n'avait rien à espérer.

Soudain, la jeune femme remarqua que quelqu'un approchait et ce fut comme si Eliav avait disparut, elle se recroquevilla dans son lit, elle espérait que ce ne soit pas un des gardes qui s'attaquait à elle... L'homme s'arrêta devant la cellule, un blond, il regarda simplement à l'intérieur un instant, puis s'éloigna.

Jay soupira alors doucement, toujours plaquée, dos au mur, avec son pantalon de détenue, juste on soutien gorge en haut, elle avait ramené la fine couverture sur elle et posa alors sa tête sur ses genoux, elle détestait vivre dans la crainte, elle avait besoin de liberté, d'air, être confinée ici la rendait folle et surtout, faible... Il y avait toujours un angle où on la surprenait, un placard où on pouvait l'enfermer, une cellule ou la bloquer... Elle se souvint alors d'Eliav sous son lit et lui écrivit un petit mot sur son carnet.

"Fausse alerte" avait-elle écrit

Les gardes allaient tourner, peut-être auraient ils plus de chance plus tard. Elle n'avait pas à avoir peur de toute façon, Eliav était là, elle l'avait vu faire, il était fort, elle avait confiance en lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Dim 8 Fév - 17:58




On recommence ?


Lentement l’ombre disparut. Le garde était-il partit? Sur le sol gris de la cellule, la légère lueure de la lune était revenue. Il n’y avait donc plus de garde devant la cellule. S’il serait entré et aurait regardé sous le lit, il aurait trouvé Eliav, la chemise à moitié déboutonné. Et s’aurait été lui le pervers qui agressait sexuellement des détenus. Eliav avait encore les yeux rivés au sol quand il entendit Jay écrire quelque chose. Ce fût bref, et il reçut le papier en un rien de temps.

 "Fausse alerte"

D’accord. Eliav soupira de soulagement. Cependant, pendant encore combien de temps il faudrait qu’il reste encore sous le lit de Jay? Toute la nuit peut-être. Avoir su, il se serait apporté un oreiller! La bouteille de chloroforme était toujours dans sa poche et le mouchoir avec. Il ne s’en servirait peut-être pas, mais il devait être prêt à tout.

Le jeune homme se passa la main dans le visage. Certes, il devait être prêt à tout, et devait garder toute sa tête. Ce n’était peut-être pas le moment de montrer ses blessures à la jeune femme. Qui sait comment elle pourrait réagir? Rien qu’a y penser, Eliav se sentait démoralisé. Il savait que ce n’était qu’une détenue. Qu’est-ce que cela pouvait faire si elle voyait son bras, et qu’elle en soit dégouté? Rien du tout. N’empêche… il ne pouvait plus se le caché : il appréciait la compagnie de Jay. Elle lui semblait si différente de toutes les autres femmes qu’il avait connue. Elle était courageuse, bien plus que certains hommes qu’il connaissait.

Eliav soupira, puis repris son crayon pour lui écrire, et lui tendit le papier.

''Je vous promets de vous montrer mes cicatrices, si vous y tenez vraiment. Je croyais pouvoir le faire ce soir, mais je ne sais plus. Avec les gardes qui rôdent autour…Vous comprenez? Je ne veux pas risquer que l’on me voie. Vous êtes quelqu’un que j’apprécie beaucoup, et je ne voudrais pas vous causez des ennuis. Vous en avez déjà assez je crois… Sans compter que vous tenter toujours de parler, je trouve ça formidable, et j’espère pouvoir être là quand vous y parviendrez. Comme vous pour mon bras. Mais il serait plus sage d’attendre…''

Eliav termina de lui écrire et pliant le papier en deux et le lui remit. Il espérait qu’elle comprenne.



FICHE PAR CENTURY 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Lun 9 Fév - 18:28





Plus le temps passait et plus Jay passait et repassait la rencontre avec Eliav jusqu'ici, quelqu'un de normal se serait surement dit que les agressions étaient sa faute, que si elle était en prison c'était à cause d'Eliav et qu'elle aurait dû lui en vouloir mais Jay n'était pas ainsi, elle avait mal joué elle avait perdu, elle en payait le prix. Malgré tout, Eliav l'aidait à améliorer sa vie en prison et elle appréciait.

Elle l'entendit alors gratter le papier, il recommençait à lui écrire. Elle aurait tellement voulu simplement pouvoir lui parler, elle ne s'était jamais réellement souciée d'avoir perdu sa voix, elle en avait peu besoin, sauf aujourd'hui. Ici, sa voix aurait pu lui être plus qu'utile et puis... Elle aurait bien aimé pouvoir discuter réellement avec Eliav.


''Je vous promets de vous montrer mes cicatrices, si vous y tenez vraiment. Je croyais pouvoir le faire ce soir, mais je ne sais plus. Avec les gardes qui rôdent autour…Vous comprenez? Je ne veux pas risquer que l’on me voie. Vous êtes quelqu’un que j’apprécie beaucoup, et je ne voudrais pas vous causez des ennuis. Vous en avez déjà assez je crois… Sans compter que vous tenter toujours de parler, je trouve ça formidable, et j’espère pouvoir être là quand vous y parviendrez. Comme vous pour mon bras. Mais il serait plus sage d’attendre…''


Oui, il avait raison... Elle ne lui en voulait pas, elle comprenait, même si elle avait hâte de comprendre ce qui le rendait si mal à l'aise. Sa main n'était pas si horrible pourtant, du moins, elle trouvait. Mais elle respectait, elle verrait une autre fois et attrapa alors son carnet.

" Oui vous avez raison, je ne voudrais pas vous attirer de problèmes et puis nous avons le temps, ce n'est pas comme si j'allais m'enfuir" elle plaça un petit smiley juste à côte (^.^) "Quand vous vous sentirez prêt vous savez où me trouver"

Elle lui tendit le papier et sourit doucement, c'était idiot d'apprécier un garde... De s'y attacher presque même mais elle ne s'était pas sentie aussi bien avec une personne depuis bien longtemps, c'était assez étrange mais après tout... Au point où elle en était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Lun 9 Fév - 21:59




On recommence ?


Eliav avait les yeux rivés sur le matelas, presque comme s’il tentait d’y voir Jay au travers. Il l’entendait écrire, mais il ne la voyait pas, et ça lui donnait un peu l’impression d’être aveugle. C’est ce qu’elle devait ressentir quand elle essayer de lui parler sans y arriver. Comme s’il y avait une sorte de mur. Elle réussissait tout de même à se faire comprendre, et c’était ça l’important. N’empêche… le jeune homme aurait bien aimé savoir comment sa voix pouvait sonner, et il se demanda si c’était égoïste de vouloir l’entendre le premier.

Finalement, Jay remit une nouvelle feuille de papier à Eliav, avec quelques lignes.

" Oui vous avez raison, je ne voudrais pas vous attirer de problèmes et puis nous avons le temps, ce n'est pas comme si j'allais m'enfuir" elle plaça un petit smiley juste à côte (^.^) "Quand vous vous sentirez prêt vous savez où me trouver"

À première vu, Eliav ne compris pas le petit smiley; personne ne lui envoyait de lettre et il n’en envoyait pas tellement non plus. Et les seules choses qu’il lisait étaient des rapports de police, des dossiers de détenus et des rapports médicaux légals. Qu’est-ce que ça voulait dire, une parenthèse, un accent circonflexe et un point?  Eliav relu la phrase. Ce n’était que des mots mes en les lisant, il s’imaginait presque Jay lui sourire. Ah, c’était donc ça. Un petit bonhomme qui souriait.

Tout de même, il se demanda si ce qu’elle disait était vrai. Jay allait-elle rester en prison sagement? Bien sûr, les moyens de s’évader était rares… Peut-être par les bouches d’égout, peut-être en assommant un garde et en prenant ses vêtements. Mais ça c’était seulement si les gardes ne regardaient pas, et ça c’était difficile. Eliav savait mieux que quiconque combien la surveillance des détenus était serré. Il n’y avait que la nuit que les gardes étaient moins nombreux, puisqu’ils ne surveillaient que les cellules, car les détenus devaient respecter le couvre-feu obligatoire. Tout le reste de la prison était libre de garde. Le jour cependant, il était pratiquement impossible de s’enfuir.

Jay avait-elle déjà songé à s’évader? Il ne lui en aurait pas voulu, avec ce qu’elle endurait ici. Eliav se senti mal en y pensant. Tout était de sa faute…mais il ne faisait qu’obéir aux ordres. Arh! Il ne savait plus ce qu’il devait faire. Il se sentait comme une boussole complètement démagnétisée.

Le jeune homme soupira et repris son crayon pour lui répondre enfin.

''Très mignon votre petit bonhomme (.‿.)''

Assez rudimentaire comme dessin, mais il ne pouvait pas faire mieux. C’était à peu près l’étendue de ses connaissances en art. Et avec ce que Jay avait comme talent, il n’allait pas beaucoup l’impressionner. C’est l’effort qui compte non?...

''Jay…avez déjà voulu vous évadez d’ici?...C’est peut-être une question idiote, parce que je suis sur que c’est le cas. Qui ne tient pas à sa liberté? À l'envie de revoir les gens qu'il aime? Je sais que vous m’aviez dit n’avoir personne à qui parler à l’extérieur…peut-être disiez-vous ça pour les protégés, je ne sais pas. Ce que je sais, c’est que vous m’aidez parce que vous souhaitez votre séjour ici le moins pénible possible. Mais ça vous ne fera pas sortir d’ici ce que je fais…en tout cas, je n’en suis pas certain. Surtout, c'est à cause de moi si vous êtes ici.''

Peut-être s’il réussissait à convaincre ses patrons que sans elle, il n’aurait jamais pu emprisonner les violeurs qui travaillait dans cette prison, et qui rendaient la vie difficile pour tout le monde. Peut-être accepteraient-ils de laisser Jay retrouver sa liberté, quoi que sous surveillance, mais c’était mieux que de vivre ici. 

FICHE PAR CENTURY 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   Jeu 12 Fév - 20:46





Elle entendit un léger soupire de la part d'Eliav, ça devait être agaçant de rester planqué sous un lit en attendant une simple occasion de chopper l'un des gardes qui s'en prenait à elle. Elle ne le remercierait d'ailleurs jamais assez de faire ça, certes, c'était avant tout pour lui qu'il le faisait, mais s'il parvenait à tous les arrêter, elle n'aurait plus que les détenus à se méfier, et ça lui simplifiait la vie, eux, ils n'avaient pas de menottes, ils n'avaient pas de matraque, elle pouvait toujours s'en sortir.

''Très mignon votre petit bonhomme (.‿.)''

Elle sourit, amusée, c'était assez adorable.

''Jay…avez déjà voulu vous évadez d’ici?...C’est peut-être une question idiote, parce que je suis sur que c’est le cas. Qui ne tient pas à sa liberté? À l'envie de revoir les gens qu'il aime? Je sais que vous m’aviez dit n’avoir personne à qui parler à l’extérieur…peut-être disiez-vous ça pour les protégés, je ne sais pas. Ce que je sais, c’est que vous m’aidez parce que vous souhaitez votre séjour ici le moins pénible possible. Mais ça vous ne fera pas sortir d’ici ce que je fais…en tout cas, je n’en suis pas certain. Surtout, c'est à cause de moi si vous êtes ici.''

Le jeune femme soupira, si même lui voyait les choses comme ça, alors c'était elle qui devait être bizarre. Elle ne rejetait absolument pas la faute sur lui, c'était simplement son boulot après tout.

"Il n'y a qu'à moi que je dois m'en prendre si je suis ici, j'ai fais ce qu'il me semblait et me semble toujours juste, désolée, je ne changerais pas d'avis là dessus, mais j'étais mal en point, j'ai joué, j'ai perdu... Vous avez fait votre boulot, pourquoi vous en voudrais-je ? Et... Pour ce qui est de votre question, oui, bien sur, depuis que je suis ici je ne rêve que d'une chose c'est de pouvoir sortir, mais je ne suis pas idiote, tous les jours des prisonniers tentent l'évasion, tous les jours ils se font attraper. Et puis pour aller où ? Pour fuir ? Où ? Avec qui ? Pourquoi ? Je ne cherchais à protéger personne quand je vous ai dit que je n'avais aucune personne au dehors, j'ai toujours été franche avec vous et encore aujourd'hui, je ne me cache pas derrière de fausses excuses pour m'en sortir, je suis seule et ça fait déjà un moment que je le suis, à vrai dire, vous devez être la personne la plus proche que j'ai eu depuis un bon moment."

Elle lui tendit le papier, la solitude avait ses bons côtés... Comme ses mauvais, elle aurait bien aimé avoir une personne pour partager sa vie, ses angoisses, quelqu'un pour la consoler quand elle pleurait le soir, pour lui donner envie de se remettre à parler. Si elle était coincée ici jusqu'à la fin, ça ne changeait pas grand chose à sa vie finalement. Lorsqu'ils auraient arrêtés tous les gardes, elle serait un peu comme chez elle.

La soirée s'écoula alors, ils eurent beau attendre, les gardes qui tournaient ce soir ne faisaient pas parti de ceux qui les intéressaient et finalement, Eliav sortit de sa cachette, il attendit le bon moment, et après s'être mutuellement souhaités une 'bonne nuit', il partit, refermant la cellule derrière lui, laissant la jeune femme à ses pensées nocturnes.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On recommence ? [Pv Eliav]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On recommence ? [Pv Eliav]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-