Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 ♠ Mr. Daemon & Mr. Sweetheart ♣

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: ♠ Mr. Daemon & Mr. Sweetheart ♣   Mar 27 Jan - 22:51

Le diable est humain

~ Quand le faucheur passe ~


PETITE PRÉSENTATION

NOM : Hilzs
PRÉNOM(S) : Daemon S.
SURNOM : Le Faucheur / Dae / Demon / Aubergine ..
DATE DE NAISSANCE : 25 Décembre
ÂGE : 26 ans
SEXE : Homme
CAMP : Habitant
CAPACITÉ : Aucune
SITUATION : Célibataire et ce n’est pas plus mal
PERSONNAGE AVATAR : Jisoo de Dandelion

QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRE DANS LA FAMILLE ?

Si je vous dis jamais ? Est-ce suffisant ?

QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?

Mon seul « Lien » est un lien de parenté avec une ancienne Reine. Je connais quelques personnes, comme-ci comme ça. Mais bon, comme elle est morte depuis belle lurette, on va dire que perso, je m'en tape pas mal.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?

Une faux. Une longue faux. L'arme est de couleur noire. Le bâton - qui est en acier - est d'une taille plutôt moyenne, elle fait exactement la moitié de son corps. La lame, qui est tout en bout, est de style arrondi tranchante et pointue. Il la porte accroché dans son dos sans crainte qu'elle soit vue par tout le monde.



PHYSIQUE

Que dire sur notre petit Daemon. Regardons-le et commençons par le commencement. C'est un homme grand, très grand. D'environ un mètre soixante-dix huit. Il a une corpulence normale. Ni trop baraqué, ni pas assez et plutôt fin. Un beau visage, vous ne pouvez pas le nier, c'est un homme charmant. Des cheveux bruns mi-long, souvent couvert d'un bonnet à pompon noir, même en été. Une frange qui lui tombe sur une grande partie du visage, mais, qu'il ne l'empêche pas de voir correctement. D'ailleurs, sous cette masse de cheveux se cache des beaux yeux dorés, comme ceux d'un félin. Il aurait aimé les avoir vert, ou bleue à la limite, mais, on ne choisit pas comment on née. Il a un petit nez légèrement pointu, mais, mignon pour autant. Une bouche, quoi de plus normal, mais avec des lèvres un peu abîmer. Monsieur à la fâcheuse tendance à se les manger quand il est nerveux et il n'y va pas de main morte, si on peut dire. Autour de son cou, on peut voir le seul et unique bijou qu'il porte. Un collier avec un pendentif en acier représentant un flocon, qu'il a pris au cou de sa mère avant que celle-ci ne soit enterrée six pieds sous terre.

Môssieur est aussi tatoué, au grand bonheur de ses dames, dans le dos. Il aborde fièrement une seule aile avec inscrit juste à côté : « Je ne suis qu'un ange de la mort déchu ». Pour être déchu, il l'est.

Je vais vous confiez un secret ; s'il n'aime pas qu'on lui touche le torse, c'est simplement parce que de grosses cicatrices partent du bas de sa nuque et descendent dessous. Elles ont beau être toute refermer la sensation du « toucher » le martyrise intérieurement. Les cicatrices du passé, ça ne s'efface pas comme ça...

Laissons donc de côté pour le moment son physique d'ange de la mort, oui, j'aime à l'appeler comme ça. Continuons ainsi est voyons donc c'est vêtement. Du noir, du noir, du noir et encore une belle couchent de noir à non une touche de rouge aussi. Voilà qui donne un tout bien sombre et triste. Trop de noir tue le noir ? Enfin. Portant un t-shirt – forcément noir – sous sa fine veste, celle-ci est légèrement fermée par un lacet blanc. Surement la seule autre couleur de ses habits. Portant aussi une ceinture en cuir pour faire tenir son pantalon ainsi que des baskets. Simple tenue décontracte, à l'aise pour toute activité...

CARACTÈRE

Parle à son doudou, doit-on en conclure qu’il est fou ou qu’il a une double personnalité ?
Eh bien oui. N'ayant pas d'amis parce qu'il sait toujours fait rejeter par les autres. Mon maître a trouvé son bonheur en moi. Une vielle peluche complètement abimé à la limite d'être décapité. Mes yeux, on était arraché et cousu mainte et mainte fois. Il me manque aussi le petit orteil gauche si cela vous intéresse ! Enfin, il me parle comme si j'étais son meilleur ami, son frère, je suis surement la « personne » la plus importante à ses yeux. Il s'imagine que je lui réponds quand il parle, il me demande des conseils. Que je le gronde quand il fait quelque chose qu'il ne fallait pas. D'après lui, je passe une grande partie de mes journées à me plaindre de son comportement en général. Ce qui n'est pas tout à fait faux. Que je tente de lui faire comprendre que certaines choses sont vraiment très mal. Mais, à quoi bon, il recommencera le lendemain de toute façon en protestant que ce n'est pas de faute. Est-ce qu'il est fou ? Carrément oui, il n'y a pas de doute là-dessus. Pour faire plus simple, je suis sa conscience dans un lapin plus très propre, dont il a mâchouillé les oreilles et baver dessus encore et encore. Classe n'est-ce pas ? Si je n'avais qu'un seul mot à dire... ARRÊT DE ME BAVER DESSUS LA NUIT !

Enfantin ? « Un, deux, trois, soleil »
Il me parle à moi, la peluche, comme si j'étais son meilleur ami... Alors, oui, il est légèrement enfantin sur les bords. Il se promène avec moi cacher dans son dos, s'il a une envie de me parler en plein milieu de la rue et qu'il y a du monde, il le fera sans hésiter. L'avis des gens, il s'en fout. S'il croise des enfants en train de jouer à la marelle ou autre, il participera comme si c'était un enfant de sept ans encore. Un grand gamin, je vous le dis.

Affectif ? C'est quoi ce mot ?
Attendez, quoi ? Je ne suis pas sûr que ce cher Daemon sache ce que cela signifie vraiment. Voyiez-vous, le pauvre n'a jamais vraiment reçut une quelconque affection de qui que ce soit, des bisous, des compliments, être pris dans les bras. Il n'a pas eu la chance d'être bordé avant d'aller au lit. On ne la jamais enlacer pour le féliciter ou bien même pour le réconforter quand il passait des nuits entières à pleurer. Toutes ces petites choses comme ça, sont des choses qu'il n'a jamais connues. Alors, aller y essayer seulement donc de le prendre dans vos bras, comme une simple marque d'affection. S'il vous grogne dessus où vous envoie une bonne droite dans le visage ne venez pas me dire que je ne vous ai pas prévenue !

Dominant ? « AU PIED ! »
Bien évidemment que oui. Vous vous attendiez à quoi ? À un petit être qui dit oui à tout sans broncher ? Toute sa vie, il a était traiter comme un « soumis ». Maintenant qu'il est grand, fort qu'il sait se rebeller, les choses sont bien différentes. Il n'est clairement pas le genre de personne à se laisser marcher sur les pieds, et ce qu'importe s'il se retrouve face à une armée ou à une personne. Il foncera dans le tas, non pas sans avoir analysé la situation au préalable. Il n'est pas suicidaire non plus. Mais toujours est-il qu'il ne s'effacera jamais et n'aura jamais peur face à l'adversité, autrement dit, les menaces n'ont aucun effet sur lui. Il déteste qu'on lui donne des ordres, quel qu'il soit. Il aime avoir les choses sous contrôle, il l'est également avec ses "partenaires". En effet, d'après mes sources et bien que dans un tel domaine ça vaut ce que ça vaut, mais il semblerait qu'il ne les laisse jamais prendre le dessus, et ce, malgré qu'il éprouve une certaine attirance à qui lui résiste. Si la personne ne se plie pas à ses exigences, ça le rendra fou. Il n'a pas encore croisé quelqu'un qui ose lui tenir tête et qui lui disent « NON ». Qu'adviendra-t-il le jour où cela arrivera ? Eh bien... Il risque de grogner, de taper du pied et d'en voyait ses poings dans la personne concernée et de lui dire qu'il lui doit un minimum de respect. Question de hiérarchie selon Môsieur. Alors, qu'en gros, il n'aime simplement pas être contre dit, qu'on lui tienne tête.

Dragueur ? « Salut poupée, je t'offre un verre ? »
Il est beau, il le sait, certaines filles – ou homme – qui ne savent rien de lui se retournent souvent dans la rue pour le mater en discret. Il n'est pas l'homme le plus sociable du monde, mais s'il peut tourner ceci à son avantage ne vous inquiéter pas qu'il le fera. Il va vous tourner autour, vous faire quelque rentre-dedans, avec des sous-entendus bien spécifiques, s'il voit qu'il peut obtenir quelque chose d'intéressant de vous. On ne parle pas d'un grand romantique hein. Il laisse cela pour les « mauviettes » alors, à part un bon verre d'alcool qui se termine ensuite chez lui, ne vous attendait pas à ce qu'il vous invite dans un grand resto chic.

Cruel, sadique et meurtrier ? « Et que le sang coule à flot »  
Il perd facilement son sang-froid lors de certaines circonstances, notamment lorsqu'il n'as pas ce qu'il veut. Dans de telles circonstances, il abat froidement qui à provoquer une telle situation. Ou bien souvent, il préfère s'amuser à torturer ses victimes éventuelles. Il aime la vue du sang, aussi, il n'est pas rare de le voir provoquer des blessures superficielles dans l'unique but de voir saigner ses victimes. À partir de ce point, Daemon se montre réellement très dangereux, en effet, après avoir abattu quelqu'un, il passe dans une série de meurtres sans queue ni tête, voulant juste tuer pour tuer, pour éprouver du plaisir. Entre ce côté du personnage et les pensées de cet homme, il est particulièrement dangereux de s'en approcher de trop près.

Ses addictions :
Qu'il soit accro aux relations charnelles, cela n'a rien d'étonnant. Toutefois, sa deuxième addiction n'est pas la drogue, ni le tabac comme on pourrait imaginer, mais les sucreries. Je n'ai moi-même pas su trouver d'où lui venait une telle addiction, mais elle existe bel et bien et il n'est pas rare de le voir un paquet de bonbons à la main. Ne soyez pas surpris si tel est le cas.

Note : à ne jamais faire :
Pour votre sécurité – et la mienne par la même occasion –, je vous en supplie par pitié, ne toucher jamais ô grand jamais son torse. Croyais-moi, c'est ce qu'il a de mieux à faire pour tout le monde ...



Père Castor Raconte nous une histoire





Je m'appelle Darling Sweetheart. Mr. Sweetheart pour les inconnus plus exactement. Vous l'auriez compris, je ne suis pas la personne que vous vous attendiez surement à voir. Et cela est tout à fait normal. Pour vous la faire simple, c'est à travers moi que vous allez connaître notre cher Daemon. Mais pour cela laisser moi donc me présenter en bonne et due forme. Croyais moi, je suis une personne très importante dans cette histoire. Ou peut-être pas et j'ai essayais de vous faire perdre votre temps. Je suis...

Je vous interdis de rire attention ! Je suis un lapin. Oui, oui, vous ne rêvez pas, j'ai bien dit un lapin. Je vous vois venir avec vos « Mais un lapin ça ne parle pas, encore moins si c'est une peluche ! » Eh... Je suis d'accord, une peluche ne parle pas. Sinon je ne vous dis pas à quel point je pourrais être riche. C'est pour cela que vous allez simplement voir notre petit garçon à travers mes yeux. Mes pauvres petits yeux qui en ont vu de toutes les couleurs depuis le jour où il est né. C'est d'ailleurs lui qui m'a donné ce nom. Je connais toute sa vie dans les moindres recoins, le moindre petit secret n'en a aucun pour moi. Damien Samuel Hiller. Vous l'auriez compris, Daemon Hilzs n'est qu'une simple transformation de son nom original. Pour quelque chose qu'il me répète souvent comme plus... Théâtrale. Ce que j'en dis-moi eh bien... Mieux vaut ne pas savoir.

« Autant mettre les choses aux claires maintenant. Mon histoire est loin de ressembler à celle qui y a dans les livres. Elle ne comporte pas de fin heureuse telle que « ils vécurent heureux et ure beaucoup d'enfant ». Simplement parce que, je n'ai pas d'enfant premièrement. Et deuxièmement, je n'ai pas vécue une vie de « prince » pour obtenir ce genre de choses. Tout le long de ma vie, ça n'a était que larme, crie, souffrance. Je n'ai jamais réellement connu ce que la plus part des gens appellent « le bonheur », « la joie », « l'amour » et j'en passe bien d'autre. Même en voyant la signification de ces mots dans un dictionnaire. Je ne comprends toujours pas aujourd'hui ce que sait réellement... »

♚ ♛ ♜


« Once upon a time... » Shut up !



Ne m'en voulez pas, mais, on se passera des détails du jour de la naissance du petit Damien, ainsi que sa jumelle. Ce n'est pas la peine de s'attarder sur les cris de sa mère qui ont duré plus de 48h. Un accouchement n'est pas forcément une vraie partie de plaisir. Disons simplement que, je vais la faire courte pour cette partie-là. Enfin. Dès deux jumeaux, c'est ça sœur, Tanya qui arriver en premier, suivit d'une minute plus tard de notre petit Damien. Ils sont nés le jour de noël. De vrai cadeau, c'est ce qu'on pourrait ce dire. Vue comme ça, c'est une vraie petite famille toute mignonne, toute douce que nous avons là, agglutinée autour du lit de la jeune mère. Je vous propose une petite présentation des deux personnes qui entoure notre petite maman.
Nous avons donc le père. Alphonse. C'est un homme qui a une sacrée réputation – dans le bon sens – dans la famille Domae. Ayant un lien de parenté avec l'une des anciennes Reines, il sait se faire écouter et respecter. Il mène toujours à bien ses missions, ne choisissant que les meilleurs partenaires. Il est de bon conseil et fin stratège. Dans la vie de tous les jours, les gens le voyaient comme un père de famille exemplaire, à qui tout lui réussit. Les deux petits boude-choux qui vienne de naitre ne sont pas ses premiers enfants pour sa part. En fait, il a déjà une fille, née d'une première union. Laura. Sa petite « princesse », une petite blonde. Ne m'en voulez pas, je n'ai jamais aimé les blondes. Celle qui à ses yeux est parfaite en tout point. Que ce soit en classe en étant la meilleure dans tous les domaines, ou bien dans la vie de tous les jours en obéissante sagement à ses moindres mots, il en est fier et il ne lésine pas pour le dire.

Vue comme ça, cette famille qui est en train de se recomposer n'a vraiment pas l'air d'une famille à drame. Je sais, je me suis dit la même chose. Et pourtant. Il faut vraiment se méfier des apparences, surtout avec eux...

♚ ♛ ♜


« Suffering, suffering and suffering »

Trois ans. Cela fait trois ans déjà que nos deux petits jumeaux sont nés. Est-ce que ce sont toujours des cadeaux parce qu'ils sont nés en période de fêtes ? Honnêtement, je ne sais pas si on peut vraiment considérais les choses comme ça...

Dans cette famille, depuis qu'ils sont nés, Damien et sa sœur n'ont jamais eu droit à un réel moment de bonheur. D'aussi loin que ma mémoire veuille bien que je m'en souvienne, à la seconde ou leur mère arête de les alerter, les choses commencent à changer dans la maison. Alphonse commence à devenir violemment. Surtout en vers elle, au début, quand elle tente de consoler les petits en pleine nuit alors qu'ils ont fait un cauchemar. De les enlacer après une chute, ou même simplement déposer un bisou sur le front. Il la frappe, il lui crie dessus en répétant sans cesse « Tu n'as pas le droit ! Je te l'interdit ! Pas d'affection pour eux ! ». Mais pourquoi ? C'est ce qu'elle n'arrête pas de ce demandé. Même moi, encore aujourd'hui, je ne comprends pas d'où est venu cet accès de violence si soudain. Lui qui paraît simplement être un père un assez strict mais pas dépourvue d'amour à ce point-là. Et devenue un monstre petit à petit...

À ce moment-là, elle se dit que les choses ne peuvent pas être pires. Que même si elle est interdite de donner une quelconque affection, au moins ses deux amours n'ont rien. Malheureusement, les choses ne se passent jamais comme on le souhaite. Alphonse n'a jamais hésité à lever la main sur eux, pour une quelconque raison même si elle était des plus stupide. Je revois encore son visage, son sourire sadique qui s'affiche et ses mains ridée qui s’abattent violemment sur leurs deux corps encore si jeune. J'entends encore la mère qui crie qui, supplie d'arrêter de faire ça sur ses propres enfants, que tout ça n'a aucun sens. Parce que oui, il y en a aucun. Il prend juste un malin plaisir à les voir se torturer de douleur. Il profite simplement de leur faiblesse de n'être que des enfants sans défense, pour son plus grand bonheur personnelle...

♚ ♛ ♜


« I am small, I'm needy... »

Quelque année sont maintenant passé. Deux à vrai dire. Mais l'ambiance est toujours la même dans cette maison. La mère n'a toujours pas le droit d'être affectueuse envers ses enfants, elle se doit de les ignorer, cela lui brise le cœur. Elle rêve de s'enfuir avec eux loin d'ici. Leur offrir une vie meilleure qu'il mérite. Si seulement, c'était une chose possible. Elle est prise au piège, face à un être qui est bien trop fort pour elle. Subir, voilà la seule chose qu'elle peut faire. Subir et prier que d'une manière ou d'une autre, les choses s'arrangeront bientôt. Je me rappelle l'avoir entendue pleurer plusieurs fois, enfermer dans la salle de bains. J'avais l'impression que sa douleur me transpercer le corps entièrement. Si j'avais pu être un être humain, je l'aurais aidé. Si seulement on m'aurait donné ce pouvoir, comme le fameux Pinocchio, celui de vivre malgré ne pas être entièrement réel. Je l'aurai sauvé, elle, Damien et Tanya...

♚ ♛ ♜


« I've lost myself again and I feel unsafe... »

Nous voilà de retour et comme à son habitude, les choses n'ont absolument pas changé. C'est toujours la même tyrannie à la maison. Toujours la même violence sur les mêmes personnes. Alphonse à trouver un nouveau jeu maintenant qu'ils sont plus grands, il parait que l'inceste est à la mode en ce moment...

Damien et Tanya, on maintenant une dizaine d'années. Ils comprennent que ce qui se passe à la maison n'a rien de « normal » dans une famille. Parler. En parler. On dit que c'est la solution à tous les problèmes. Mais comment parler quand votre propre père vous menace ? Comment faire quand votre demi-sœur prend parti à tout ça, balance des rumeurs des plus horribles sur vous pour vous faire perdre toute crédibilité au pré de personne. Pour que vous vous retrouviez entièrement seule, sans personne à qui parler. Pour que vous n'ayez même pas un seul ami. Pour que les gens vous regardent comme si vous étiez un monstre venu sur terre... Voilà à quoi Laura, une quinzaine d'années, aujourd'hui, s'amuse à faire. Et si seulement tout ça n'était que le pire. Pour moi, ayant assisté à toutes ses scènes depuis le début, je pense que le pire, c'est de voir Laura être la seule qui s'en tire indemne de tout cela. Elle reste la petite princesse de la maison malgré tout ce qui s'y passe. Elle est la seule à être chouchoutée comme il se doit. La seule à ne pas être violenter d'une manière ou d'une autre. La seule qui a le droit de recevoir des marques d'affection des deux parents. Injuste, j'ai toujours trouvé cela injuste. Et si seulement elle ne se contenter que de ça. Non. Bien sûr que non. La salle petite garce blonde, pourri gâter qu'elle est, à trouver un jouet dans la maison. Un jouet qui porte le nom de Damien. Répandre des rumeurs ce n'est qu'un simple bonus. Ce qu'elle aime faire par-dessus tout, c'était en faire son esclave personnelle. Tanya avait un peu de chance sur ce coup-là, elle l'a trouver trop faible pour jouer avec. L'obliger à manger des choses qui peuvent lui coûté la vie. Et j'en passe... Je n'ai jamais et, je ne comprendrais surement jamais, pourquoi elle n'a pas pris leur défense aux lieux de participer à ses choses horribles. Le forcer à boire des choses brûlantes, ou même les portés. Du fait qu'il est encore une mère est que la sienne soit morte. Mais, il n'y a vraiment pas de quoi être jalouse, au final, c'est elle qui a tout ce don les deux rêves...

Durant cette période de l'année. Damien et Tanya ont perdu leur mère. La pauvre est tombée gravement malade suit au coup et blessure qu'elle prenait. Cela à durer plusieurs mois. Alphonse, c'est subitement calmer pendant cette période. C'était une bonne chose dans un sens. Au fond, j'espérais – et sa mère aussi – que cela le ramènerait à la raison, qu'il prendrait conscience que les dix années qu'il a passées à maltraiter ses enfants n'était pas une chose à faire. Malheureusement... Quand elle est morte, les choses n'ont fait qu'empirer. Il est devenu tellement fou de rage qu'il passer toute sa colère sur eux prétextant « Tout ça c'est votre faute ! C'est votre faute si elle est morte ! Vous l'avez tué ! ». Alors que le seul fautif, c'était lui.

Damien n'a pas pu accepter la mort de sa mère. Et voir sons propre père martyriser sa sœur le rend dingue intérieurement. Il s'est promis à lui-même que, plus jamais il ne le verrait lever la main sur elle. Aujourd'hui, je me dis que l'idée qui lui à traverser la tête à ce moment-là était plus que folle. « T'veux te venger ok. Mais seulement sur moi. Tu ne touches plus à Tanya ! » Voir son père qui acquiesce avec un grand sourire, jamais j'aurai cru que c'était possible. Il était prêt à supporter n'importe quelle souffrance, plus horrible les unes que les autres, même son animal, un serpent... Tant que sa sœur n'avait rien, il subissait sans se plaindre une seule fois...

♚ ♛ ♜


« Yeah, I think that I might break ...»

Minuit à sonner depuis exactement quarante-cinq minutes. Damien et dans sa chambre recroquevillée dans un coin sombre sur lui-même. Des larmes coulent sur ses joues. Il se retient de fondre en larmes, car il sait qu'au moindre bruit la torture recommencera encore. Il se mord la lèvre violemment quand une envie de crier monte petit à petit. Tendant la main sur le côté, tâtent légèrement dans le vide, il me cherche, moi la peluche qui ne le quitte généralement jamais. Il finit par enfin mettre la main sur moi, il m'attrape par une oreille et m'enlace fortement. Si j'avais de vrais bras, je l'entourerais moi aussi, hélas... Dans un faible murmure, j'entends sa voix qui est complètement briser, détruite, anéantie. « C'est de ma faute Darling, tout est ma faute ». Ta faute ? Non, j'aimerais lui dire que non. Tu n'y es pour rien, tu as fait ce que t'a pus. « Elle l'a tué... Laura... Elle l'a... De ses mains... Je... J'étais impuissant ». Ni toi, ni moi, nous n'aurions pu faire quoi, ce soit tu n'y es pour rien, tu m'entends ?! « Elle a noyer Tanya sous mes yeux... Pendant que papa la féliciter... Et moi... Je ne pouvais rien faire... »

Deux ans seulement se sont écoulés après la mort de ta pauvre mère. Et voilà qu'aujourd'hui, à seulement douze ans. Tu viens de voir ta demi-sœur en compagnie de ton père, tué la personne pour qui tu étais prêt à supporter toutes les souffrances. Ne t'en fais pas... L'heure viendra ou nous, nous vengerons.

♚ ♛ ♜


« It is time to change the rules of the game »



Damien a aujourd'hui quinze ans. Il ne pardonne toujours pas à son père et sa demi-sœur la mort de Tanya. Alors, il a pris une décision. Une décision qui lui rode en tête depuis plusieurs mois maintenant. Une décision qui, il le sait, le fera changer à tout jamais. Il a longuement pesé le pour et contre. Au fond, il se dit qu'il aurait dû penser à cette solution de « secours » depuis belle lurette. Mais à ce moment, il était encore trop faible, trop fragile. C'est encore le cas aujourd'hui, mais il arrive à convaincre du contraire, d'une certaine façon. Moi ce que j'en dis, c'est qu'il est en train de venir complètement fou dans cette baraque des enfers. Et qu'à choisir entre son idée et les risques qui s’ensuivent et rester là à mourir à petit feu sous les coups de son géniteur. Le choix et vite vue. Son plan et déjà tout échafauder. Et coup de chance, Laura n'est pas même à la maison. Personne pour venir l'interrompre d'une quelconque façon.

Il est 2H30 du matin. Le seul bruit qui retentit dans cette maison, sont les ronflements incessants de son paternel. Un petit sac dans le dos qui contient quelques affaires de rechange et des objets importants à son cœur. Dont moi qu'il tient par-là main. Il marche dans le couloir sur la pointe des pieds évitant les dalles qui grince de part et d'autre. Il pousse la porte lentement, un petit soupir de soulagement sur son visage quand celle-ci ne couine pas. Un rapide coup d'œil dans la pièce lui indique qu'il n'y a pas de trace d'un serpent ici. Il s'approche donc du lit, le couteau de cuisine le plus aiguiser à la main. Il regarde et ne voit qu'une touffe de cheveux blonds qui dépasse des draps. Tenant fermement sa nouvelle arme en main, il lève le bras et le plante subitement dans la cuisse de son père. Celui-ci se réveillés en sursaut, criant de douleur comme un pauvre chien « Petit con, t'es complètement malade ou quoi ?! ». Malade lui ? Non, seulement remplie de trop de haine, de souffrance, de douleur, de colère, qui ne demande qu'à être libéré une bonne fois. Il répète l'opération plantant cette fois-ci le couteau dans son bras, puis enchaine dans sa hanche. « Espèce de p'tit merdeux ! ». C'est une gifle qui se prend en plein visage après, c'est quelque mots. Il fixe son père quelque instant, comme étant complètement absent, puis, un sourire s'affiche sur ses lèvres. Un sourire qu'il a pour la première fois de sa vie. Seul bémol, c'est qu'il ressemble plus à quelque chose de sadique que de doux. Alphonse le dévisage avec un certain dégout. Et avant qu'il n'ouvre une nouvelle fois la bouche pour l'insulter, il se prend des coups de couteau partout dans le corps. Aucune partie n'est laissée à l'abandon. C'est un rire qui finit par s'échapper de la bouche de Damien au fur et à mesure qu'il le plante, que le sang coule sur ses mains et gicle sur son visage.

Il vient de tirer un trait sur son enfance gâché. Disant adieu au petit Damien faible et soumis torturé sans états d'âme. Aujourd'hui, il laisse place à cette part sombre qu'il a en lui depuis trop longtemps et qui demande qu'une seule chose : être libre de tuer qui bon lui semble sans regret.
« Allez vient Darling, il n'y a plus rien qui nous retient ici maintenant »

♚ ♛ ♜


« Domae, or Elementis ? »



Plusieurs mois se sont écoulés et la nouvelle sur l'assassinat du père de Damien fait le tour de la ville en un rien de temps. Comme une trainée de poudre. Tout le monde – en particulier la famille Domae – se demande ce qui a bien pu se passer. Qui a fait une telle chose horrible ? Et surtout, est-ce que le petit est toujours en vie ? Bien sûr que oui il l'ai voyons quelle question. Il n'a pas décidé de devenir un monstre pour se faire charcuter à la première occasion. Il vit dans la rue certes et au fond, cela ne le dérange pas plus que ça. Il vole, argent, nourriture. Il tue, du moins, n'étant pas encore aussi fort qu'il le voudrait par manque d'entrainement, il s'attaque simplement aux clodos, a des personnes qu'il juge sans aucune réelle défense et qui à la limite ne lui pose pas trop de dégât corporelle. Il ne gagne pas à tous les coups. Mais plus il perd, plus il devient préservant.
Ce que j'en dis-moi ? Bof... Bien sûr que je préférais le voir évoluer d'une autre manière que dans la voie d'un tueur en série. Mais, après tout ce qu'il a vécu, ce n'est pas comme si c'était une chose facile à enfouir au plus profond de soi.

Pendant ces mois, d'escapade, il a croisé un As. Un As Domae qui malheureusement pour lui la reconnue, mais qui était étrangement soulager de le savoir en vie. Étant un grand ami de son père, il l'invite à prendre un petit-déjeuner. Le questionnant sur sa mort, en demandant s'il avait vu ou entendue quoi, ce soit cette nuit. Que s'il avait besoin de quoi, ce soit qu'il n'avait qu'à demander. Il serait accueilli à bras ouvert. C'est dans un hochement de tête négatif qu'il répondit simplement que cette nuit-là, il n'était pas à la maison. Et dit non au reste de sa proposition. L'As persiste quand même. Avoir le fils, qui devait être aussi doué que son père dans ses rangs était une occasion qu'il ne voulait apparemment pas laisser passer et encore moins offrir à, c'est ennemi :
« Réfléchit bien. Tu honorerais la mémoire de ton père. Tu serais aussi respecté que lui. Tu aurais un animal de combat et de compagnie, on trouvera une maison, des vêtements, de quoi manger. Tu n'as qu'un mot à dire. Oui ».
« J'ai déjà Darling comme animal de compagnie et honnêtement, marcher dans les traces d'un pervers psychopathe. Hmm... Non merci ».
À cette phrase, il partit, le laissant là dans ce petit café où il a pu au moins bien manger. Et piquer quelque Derlas discrètos à ce cher As. Reprenant ses activités normales par la suite. Au fond de moi, je n'ai qu'une seule chose à protester : JE SUIS UNE PELUCHE ET NON UN ANIMAL DOMESTIQUE TRAITRE !

C'est un ou deux jours plus tard qu'il eut droit à la visite de l'As Elementis et cette fois-ci il mit fin à la discussion rapidement ne cherchant pas à aller dans la dentelle.
« Alors mon grand. Tu as l'air d'aimer l'aventure, le combats ça ne te fait pas peur, est-ce que ça te dirait de rejoindre les El... »
« Va te faire voire » Au moins la réponse est claire.

♚ ♛ ♜


« 26 ans sont toutes ses dents »

Onze ans se sont écroulés depuis la nuit ou tout à basculer dans sa vie. Onze ans, ce n'est pas rien quand même. Mon maître, oui comme je l'aime à l'appeler comme ça. Et devenue, comment dire très populaires dans la ville, mais, non en bien. Il prend un malin plaisir à sacrifier des vies, juste pour assouvir son désir de tuer. Il se fait surtout surnommer « Le faucheur ». Il fauche quiconque par plaisir. Il n'est toujours pas rentré dans une famille. Pour lui, ça n'a aucune importance d'être qu'un simple habitant. Un simple habitant qui plus est recherché par le gouvernement et surtout par sa demi-sœur. Eh oui, la garce blonde n'est malheureusement pas morte durant toutes ces années. Elle aussi tient à se venger. Laura cherche coûte que coûte à le mettre derrière les barreaux. Mais, le petit frangin n'est pas stupide, il ne la laissera jamais l'approcher aussi facilement. Il prend son temps, se délectant de ses échecs répétitifs pour le coincer.

Je ne sais pas où tout cela le mènera, a part en enfer. Je ne sais pas non plus si un jour, il prendra réellement conscience de tout ce qu'il fait. Tout ce que je peux dire pour le moment c’est que quiconque se met sur sa route le regrette amèrement.

« La mort rattrape ceux qui la fuient.  »






Et en vrai ?

Je t'aime tellement que je voudrais te jeter du toit ♪

PRÉNOM/SURNOM : Devine !
ÂGE :  Toujours plus grande que kiki, mouahaha !
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI : Sur une Licorne volante e_e en gros TC
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Un poutou à Gaga qui à passer plusieurs heures à débattre avec moi pour son foutu caractère de tordue (pis comme vous voulez toujours pas mettre de stand de fraise hein e_e) - Mais de rien.~
LE CODE DU RÈGLEMENT : Capwet ! (Gaga)


Dernière édition par Daemon S. Hilzs le Jeu 16 Avr - 11:47, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1101
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: ♠ Mr. Daemon & Mr. Sweetheart ♣   Mar 27 Jan - 23:10

Bienvenue et bonne chance pour la suite de ta fiche !



« Je vous grogne dessus en sienna »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: ♠ Mr. Daemon & Mr. Sweetheart ♣   Mer 28 Jan - 16:36

Bienvenue petite aubergine! :)
Bonne chance pour ta fiche~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: ♠ Mr. Daemon & Mr. Sweetheart ♣   Mer 28 Jan - 18:18

Comme j'ai déjà lu ta fiche par MP et que je ne vois aucun problème majeur, j'abats sur toi la foudre de mes validations ! *Je vole, je vole, le travail du reste du staaaff~*
Tu es donc VALIDÉ et mumuse-toi bien. :3
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ♠ Mr. Daemon & Mr. Sweetheart ♣   

Revenir en haut Aller en bas
 
♠ Mr. Daemon & Mr. Sweetheart ♣
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-