Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Back in time [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Back in time [Libre]   Mer 18 Fév - 3:29

Dans ce scénario, Vilmos a 16 ans, donc dix ans avant aujourd’hui. Il n’est pas tout à fait différent de celui que vous connaissez aujourd’hui, à quelques différences notables. 


1.       Il est infiniment pauvre, puisqu’il est sans-abri. Il dort sur un fauteuil avec des relents de moisi, près des égouts, et c’est le truc le plus luxueux qu’il a. 
2.      À cet âge-là, il n’a pas encore intégré les Domae et n’a donc pas de force surhumaine. En fait, il est même plutôt du type échalote, mais ça ne l’empêche pas de s’imaginer des gros muscles. Il frappe fort mais ne sait pas bien se battre.
3.     Son seul revenu lui vient des vols et des jeux de dés truqués. Il n’hésite pas en à donner aux plus nécessiteux que lui, en espérant toutefois leur loyauté en retour.

Voilà! Donc ce que je propose c’est un petit retour dans le temps, et il en sera aussi de même pour votre personnage. Pas plus qu’une seule personne, mais on peut s’arranger sur skype si la place est déjà prise et que vous souhaitez vraiment rp ce scénario.

Merci :D! 
vilmos 16 ans:
 


Back in time

Merde! Depuis combien de temps il n’avait pas pris une douche? La derniere fois qui se rapellait s’être laver, c’était dans la rivière. Vilmos avait cru mourir de froid, mais au moins il ne sentait plus le fauteuil moisi. Si seulement il pourrait pleuvoir. Il aimait mieux être nu sous la pluie quelques minutes plutôt que d’endurer une autre fois le froid de la rivière.

Bah, il y avait plusieurs avantages à ce qu’il ne pleuve pas, se dit-il. D’abord, il pouvait dormir sur son divan, comme il le faisait en ce moment. Sous la pluie, impossible de faire ça : il aurait dû dormir dans les égouts pour avoir la tête au sec. Les pneumonies, très peu pour lui, il avait déjà donné. L’autre avantage était qu’il pouvait tranquillement faire son tour de dés truqués. Ces cons! Tout le monde tombait dans le panneau. Six dés truqués dans ses manches. Peu importe ce qu’il disait, il gagnait toujours. Et si ça tournait mal, il s’enfuyait avec le fric. Ça, il était bon pour ça. Dommage qu’il n’existe pas de métier comme ça. Vilmos savait qu’il aurait été fait pour ce genre de travail. Mais travailler, il ne le pourrait peut-être jamais. Non seulement il n’avait pas pu rester à l’école à la mort de ses parents, il y a quatre ans, mais il aimait trop le métier de voleur pour arrêter.

Vilmos avait décidé qu’il ferait ça toute sa vie. D’ailleurs, il c’était déjà fait un gang de copains. Tous arnaquaient et volaient sous les ordres de Vilmos et ils se partageaient le butin. Ça permettait de se payerait de quoi manger, et aussi de donner un peu aux enfants encore moins chanceux que lui. Ceux qui étaient portaient à peine plus de couches et déjà lancés dans les rues. Seulement, depuis quelques temps, les efforts de ses copains et les siens n’avaient menés à rien. Certains de ses amis étaient mêmes en prison. Qu’est-ce que ces enfoirés du gouvernement avaient contre eux?! Pourquoi ne s’occupaient-ils pas de tués tous les Elementis jusqu’au dernier? Sa famille étaient morte à cause d’eux, et lui il pourrirait ici tout sa vie.

Vilmos ravala son chagrin et se leva de son fauteuil. Il les avait déjà pleuré tellement de fois et ça ne les avaient jamais ramené. Alors merde! Il devait avancer. Dans les manches son vieux sweat-shirt, il cala les six dés et parti de son nid. Quelques rues plus loin il s’installa sur une petite table en bois et invita les gens à parier, en raflant bien sûr tout leur fric.

Un type moins con que les autres s’aperçu cependant de son petit jeu. Il empoigna Vilmos par le collet et lui ordonna de lui redonner son argent. Le jeune homme eu le temps de lui donner uniquement un coup de pied dans les couilles. Vilmos pouffa de rire et eu juste le temps de reprendre les dés et la petite table avant de partir à courir le plus vite possible dans dans les rues de Quederla.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Mer 18 Fév - 4:09




[Je vais un peu gratter sur mon histoire vu que Meiji n'est pas sensée être sortie des égouts avant ses quinze ans mais j'ai tellement envie de rp avec Vilmos *^*]


Il faisait froid dans les égouts... Combien de temps cela faisait-il qu'elle n'avait pas vu le jour ? Et puis c'était tellement glauque... Les pires déchets de Quederla devaient habiter ici, et elle ne parlait pas des ordures flottantes, plutôt des ordures vivantes. Elle soupira, se recroquevillant sur elle même pour se permettre d'avoir un peu de chaleur, mais c'était en vain.
Elle tressa quelques mèches de ses longs cheveux, elle avait trouvé des habits plutôt normaux pour une fois, pas trop sales, une jupe, un haut dévoilant ses épaules. Elle pouvait peut-être essayer de sortir trouver de la nourriture dans cet état non ?

Elle hésita longuement puis elle le vit... Cet espèce de fou qui la regardait avec un air qu'elle détestait, elle grimaça et se leva alors, ok, elle sortait chercher à manger aujourd'hui. Elle couru alors vers la sortit et remonta à la surface. Le vent balaya ses longs cheveux blancs dès qu'elle eut sortit la tête et elle soupira doucement. Les pieds nu sur le goudron, elle se dirigea vers le marché.

Elle marcha longuement, les odeurs lui emplissant le nez, plus délicieuses les unes que les autres. Elle avait faim, cela faisait au moins trois jours qu'elle n'avait rien mangé de vraiment consistant. C'était déjà bien si elle arrivait à trouver quelque chose de mangeable... Le marché était un véritable calvaire et puis... Tous ses gens heureux, ces familles... Elle eut les larmes aux yeux un instant, elle ne se rappelait même pas ce qu'il était advenu de la sienne, juste... Elle vivait dans les égouts, voilà tout.
Elle s'arrêta alors devant un stand qui vendait des sortes de pains briochés... Personne... Elle hésita, puis d'un coup elle prit une des brioches dans la main.

- Hey toi ! entendit-elle presque immédiatement, du vendeur mécontent

Elle sursauta et se mit alors à courir, son précieux met dans les mains, elle avait trop faim, elle ne pouvait pas passer encore une journée sans manger, elle courut, encore et encore jusqu'à percuter quelqu'un. Sa nourriture tomba par terre et elle roula après que sa tête ai durement percuté le sol. Elle était sonnée et resta un moment allongée sans trop savoir où elle était.

Meiji douze ans :
 

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 2844
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Mer 18 Fév - 17:30







La petite Kira se baladait dans la rue de Quederla en compagnie de ses parents, son anniversaire approchant, ils allèrent faire des courses pour lui prendre les cadeaux qu'elle souhaitait. La famille Seryk n'était pas à plaindre et la petite pouvait demander tout ce qu'elle voulait en un claquement de doigt, bien sûr, elle n'était pas non plus une de ses enfants pourrit gâtée et évitait d'en demander trop... Mais pas pour ses anniversaires.

La petite demoiselle aux cheveux roses vagabondait dans les rues, le sourire aux lèvres sous le regard attentionné de ses parents montrant de temps à autres des stands de bijoux, de fringues ou tout autre sorte de choses qui paraissaient sans prix pour les yeux de petite fille mais pas pour le porte-monnaie de ses parents ; mais ils ne rouspétaient pas et prenaient quand même... Ils seraient capable de tout pour leur fille.

D'ailleurs cette dernière commençait à s'éloigner de plus en plus de ses géniteurs, s'enfonçant de plus en plus dans la foule. Alors qu'elle était en train de regarder un stand de bonbons, son attention fut captée par un vendeur qui venait de hurler quelque chose auprès de quelqu'un ; lorsqu'elle posa les yeux sur la scène, elle vit une petite fille de son âge courir avec quelque chose en main jusqu'à s'effacer dans la foule à son tour.

Kira entendit le vendeur râler et crier au voleur tandis que deux gardes se mirent à courir en direction de cette personne... La petite demoiselle ne comprenait pas pourquoi ils réagissaient de la sorte, ce n'était qu'un petit bout de pain ; mais elle se rappelait que ses parents lui avaient dit que voler était mal... La demoiselle s'approcha du stand où la petite avait volé quelques minutes plus tôt et donna l'argent au vendeur qui accepta en râlant ; pas la peine de lui demander pourquoi elle avait ça, Kira n'aurait pas été capable de l'expliquer.

Cependant, il fallait la prévenir et surtout prévenir les deux personnes qui la poursuivaient que tout ceci était réglé. Se souvenant de la direction qu'elle avait prit, Kira se mit en route à son tour mais ne trouva personne... La demoiselle continua de s'enfoncer la foule jusqu'à tomber dans une petite ruelle déserte... Mais peut-être pas si déserte que ça vu qu'elle entendit des voix un peu plus loin.

Kira à 12 ans :
Spoiler:
 




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Jeu 19 Fév - 16:17


Back in time

Pour ce genre d’incident, Vilmos savait parfaitement quoi faire. Avec toutes les fois où il avait préparé son tour truqué, il avait eu l’intelligence de se trouver une porte de sortie. C’était absolument nécessaire s’il ne voulait pas se retrouver en prison lui aussi. S’échapper de situations délicates était devenu un peu de son quotidien.

La petite table en bois sous le bras, il courrait à en perde haleine. Il grimpait par-dessus les clôtures, prenait les ruelles moins fréquentées et contournait ceux ou celles qui était sur son chemin. Finalement, il dû reprendre son souffle. Les mains sur les genoux, Vilmos avait eu respiration qui venait en râles. Ce maudit sofa moisi lui avait abimé les poumons! Tant pis, ce dit-il. Il aimait mieux dormir sur du moisi que de devoir passer une nuit dans les égouts. Vilmos se redressa finalement. Il prit une grande inspiration et regarda derrière lui. Il avait l’impression d’avoir semer le type. Alors pourquoi entendait-il des bruits de pas pressés? Il ne prit pas la moindre chance et continu de courir.

Pas dix secondes après s’être remis à courir, l’adolescent percuta une fillette. Ils s’étaient foncés l’un sur l’autre. Si Vilmos n’avait rien, la jeune fille tomba la tête sur le sol. Un morceau de pain roula sur de se main, et Vilmos leva les yeux vers les deux gardes courrait vers eux. Et il comprit.
Avec toute la force qu’il avait, Vilmos balança sa table dans le visage de l’un des gardes. Celui-ci trébucha et poussa un juron, se tenait le nez de douleur. Le jeune homme profita de l’effet de surprise pour amener la fillette aux cheveux blancs. Il passa les bras maigres de la fille autour de son cou, il la tenait solidement. C’était parti pour une nouvelle course.

Mais très vite, Vilmos se rendit compte qu’il était à bout de souffle. La fuite de tout à l’heure l’avait étrenné. Sans oublier qu’il avait une fillette sur le dos. Et maintenant, le garde leur chauffait le cul.  Rien que respirer ne lui faisait mal. La respiration sifflante, il n’eut pas le choix de s’arrêter. Dans la ruelle, il aperçut une autre jeune fille. Celle-là avait les cheveux roses, mais ne semblait pas être du même milieu que lui, ni de la jeune fille qu’il avait dans les bras. Elle, semblait richement habillée, et peut-être était-elle simplement perdue. Mais il y vu une chance inouïe. Le garde ne ferait jamais de mal à une fillette de la haute.
Vilmos s’approchant d’elle, crevé de sa course.

-Reste avec elle, demanda-t-il à la fillette aux cheveux roses, déposant la jeune fille aux cheveux blancs près d’elle. Un garde est à ses trousses. Si tu lui dis qu’elle est avec toi, que t’es son amie ou je sais pas quoi, le garde ne vous feras rien. Mais si c’est moi qu’il voit, ont sera bon pour la prison. Je ne serai pas loin, mais fait le partir.

En entendant les bruits de pas du garde, Vilmos s’enfuit et se cacha non loin d’elles, caché derrière le mur de la rue suivante, entre une conteneur à déchets.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Dim 22 Fév - 3:19




Elle courrait, elle ne se souvenait que de ça sur l'instant, la course poursuite... La brioche, et elle l'avait percuté, elle n'avait pas eu le temps de voir à quoi cette personne ressemblait, elle se souvenait juste l'avoir violemment percuté, avoir sentit sa tête percuté le sol, et maintenant elle voyait flou, elle était dans un vague intense, ne distinguant plus rien autour d'elle. Elle se sentit alors soulevée, ses bras passèrent autour des bras de quelqu'un. Elle ne voyait toujours rien, à moitié affalé sur cette personne, elle ne fit que sentir son odeur.... Elle aima bien, ça ne sentait pas les égouts... C'était bien plus agréable.

-Reste avec elle, entendit-elle Si tu lui dis qu’elle est avec toi, que t’es son amie ou je sais pas quoi, le garde ne vous feras rien. Mais si c’est moi qu’il voit, ont sera bon pour la prison. Je ne serai pas loin, mais fait le partir.

Il l'avait laissée ? Et à sa voix elle entendit bien qu'il s'agissait d'un homme, enfin... Un jeune homme. Adolescent ? Surement oui. Elle finit par se reprendre un peu, posant une main sur sa tête, elle saignait et ses cheveux blancs étaient taché du rouge de sa blessure. Elle leva les yeux vers la personne a qui il l'avait laissé et vit une jeune fille de son âge. Elle avait les cheveux roses et un air doux. Elle regarda ses habits... Une gosse de riche... Elle se redressa doucement, titubante.

Les gardes arrivèrent alors, armés, elle recula, trébucha, et tomba, effrayée... la première fois qu'elle sortait de ses égouts et voilà ce que ça donnait... Son ventre gargouillait, elle avait faim, comme jamais elle n'avait eu faim et elle regardait cette fille comme si elle n'avait jamais rien vu de plus horrible... Pourquoi elle avait le droit d'avoir de jolis habits, d'être bien coiffée, d'être heureuse... pourquoi ne semblait-elle pas mourir de faim et avait-elle l'air de bien dormir tous les soirs alors qu'elle se cachait dans les égouts, volait pour se nourrir ou pire et dormait sur le béton tous les soirs ?

- Vous êtes en état d'arrestation lâcha alors le premier garde en regardant la jeune fille aux yeux vairons

- Allez vous faire voir !!! répondit celle ci malgré le fait qu'elle soit encore au sol, affaiblie comme jamais

Elle se sentait ridiculisée mais si elle n'avait pas les capacités de partir en courant, elle avait celle d'ouvrir sa grande bouche...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 2844
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Dim 22 Fév - 12:06







La demoiselle aux cheveux roses était complètement perdue, elle avait perdu la trace de la jeune fille qui avait son âge ; et voilà qu'en plus elle avait perdu ses parents qui devaient être morts d'inquiétude... Et pourtant, elle n'était restée seule que quelques secondes dans cette ruelle, en se retournant, elle vit une silhouette se rapprocher d'elle, par crainte, elle recula de quelques pas, ne sachant pas si cette personne était un ami ou un ennemi.

Un jeune homme un peu plus vieux qu'elle s'approchait d'elle avec quelqu'un dans les bras et à son grand étonnement c'était la fillette que Kira avait poursuivit ; elle avait l'air plutôt mal en point et lui épuisé de sa course... Que s'était-il passé ? La demoiselle se sentit toiser, elle baissa les yeux, comme si elle avait fait une bêtise... Elle ne savait pas quoi, mais la Rose était mal à l'aise en sa présence, ne sachant toujours pas ce qu'il lui voulait.

-Reste avec elle. Un garde est à ses trousses. Si tu lui dis qu’elle est avec toi, que t’es son amie ou je sais pas quoi, le garde ne vous feras rien. Mais si c’est moi qu’il voit, ont sera bon pour la prison. Je ne serai pas loin, mais fait le partir.

Kira hocha la tête, ne comprenant pas trop son rôle dans cette histoire mais apparemment elle devait dire que cette fille était son amie. La fille aux cheveux roses blancs reprit connaissance, posant une main sur sa tête, apparemment elle s'était fait extrêmement mal ; Kira s'accroupit pour essayer de regarder sa blessure, sa maman lui avait montré quelques trucs et lui avait surtout dit qu'elle devait appuyer sur une plaie qui saignait beaucoup. Finalement, elle se redressa, titubant légèrement ; Kira la prit par les épaules avec le peu de forces qu'elle avait.

Des gardes arrivèrent, faisant tomber la fillette aux cheveux blancs, effrayée par tout ce monde se rapprochant d'elle ; par réflexe, la demoiselle aux cheveux roses se plaça devant la jeune personne. L'adolescent lui avait dit qu'ils lui voulaient du mal et Kira ne devait faire qu'une chose : dire qu'elle était son amie et la protéger... Ce n'était pas très compliqué ça comme mission.

- Vous êtes en état d'arrestation.

- Allez vous faire voir !!!


Kira était en admiration devant cette jeune personne à bout de force qui arrivait quand même à se défendre contre des personnes plus grandes... La demoiselle n'aurait jamais osé répondre à un garde de la sorte, elle avait bien trop peur des conséquences ; elle pourrait très bien se faire arrêter et ses parents seraient extrêmement déçus de son comportement envers les forces de l'ordre. La demoiselle aux cheveux roses se sentait presque ridicule face à cette personne qu'elle trouvait beaucoup plus courageuse.

Les gardes voulurent s'approcher de cette jeune fille aux yeux vairons mais la demoiselle prit son courage à deux mains et ne bougea pas de sa place ; elle ne savait pas se battre, ne savait pas quoi répondre, n'avait pas de force mais l'adolescent lui avait dit qu'on ne lui ferait pas de mal parce qu'elle était de la haute... Même si elle n'avait pas tout compris, elle se rendit compte que les gardes ne voulaient pas lui faire du mal et voulaient simplement la personne qui était derrière elle.

- Allez laisse nous passer jeune fille, ce n'est qu'une voleuse ; rien de plus.

- Non ! Elle est avec moi !


Ils parurent surpris des aveux de la demoiselle aux cheveux roses ; ses jeunes filles étaient tellement différentes l'une de l'autres et étaient amies ? Mais un des gardes surenchérit en expliquant que même si elle était son amie, elle avait volé donc devait être punis ; Kira regarda la jeune fille aux yeux vairons, elle savait ce qu'on faisait au voleur... Et même si elle ne la connaissait pas, elle ne voulait pas qu'elle ait cette sanction.

- Mais j'ai déjà payé pour elle ! Allez donc demander au marchand... Il vous le dira.

Ils se regardèrent pendant plusieurs secondes, Kira ne savait pas quoi dire d'autre... C'était la vérité, elle avait payé alors elle ne devrait plus avoir de problème ; ils discutèrent pendant plusieurs minutes et décidèrent finalement de les laisser tranquille. Apparemment, ils faisaient assez confiance à la demoiselle aux cheveux roses pour ne plus insister ; une fois sortie de la ruelle, Kira s'approcha de l'autre fille pour lui tendre la main.

- Est-ce que tu vas bien ?




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Mar 24 Fév - 2:15


Back in time

Vilmos ne voyait rien. Cependant, il était tout ouï à ce qu’il se passait non loin de lui. Cette bourge aux cheveux roses avait intérêt à faire ce qui lui avait dit. Sinon…Ah! Puis sinon quoi? Il n’était pas assez horrible pour buter cette fillette aux cheveux roses. Et contre les deux gardes, il perdrait à coups sûrs. Merde! D’abord pourquoi cette voleuse c’était fait prendre? Si elle voulait continuer de faire ça, il faudrait qu’il lui donne deux ou trois conseils la prochaine fois.
Les gardes arrivèrent en trombe. Ils s’arrêtèrent et l’un deux lança :

- Vous êtes en état d'arrestation.

- Allez vous faire voir !!!


Si Vilmos n’aurait pu dû rester caché, il aurait hurler de rire. Elle avait un culot cette petite! À son âge, si une situation pareille lui serait arrivé, il se serait pisser dessus. À toi de jouer, bourge aux cheveux roses. Ne laisse pas mademoiselle la voleuse se faire prendre par ces deux enfoirés de gardes. N’avaient-il rien de mieux à faire que d’emmerder une pauvre fillette qui mourraient de faim?

- Allez laisse nous passer jeune fille, ce n'est qu'une voleuse ; rien de plus.

- Non ! Elle est avec moi !

Ah, tiens! Elle aussi avait de l’aplomb. Au premier coup d’œil il avait hésité à lui faire confiance. Mais le temps lui avait manqué et il n’avait pas eu le choix. Peut-être aurait-elle une jolie carrière d’anarchiste celle-là.  L’un des deux gardes lui  dit que la jeune fille avait volé un marchand et elle devait être punie. Les enfoirés…

- Mais j'ai déjà payé pour elle ! Allez donc demander au marchand... Il vous le dira.

Après un instant, les gardes repartirent. Vilmos imaginait leur tronche de con, déçu de pas avoir pu profiter des fesses d’une fillette de 12 ans. Bien fait! L’adolescent sorti de l’ombre et accouru vers les jeunes filles.

Vilmos remarqua alors que la jeune fille la jeune fille aux cheveux roses tendait la main à celle aux cheveux blancs. Celle-ci était encore mal en point de sa chute. Puis son état en général n’était pas envieux. Il avait été un peu comme elle pendant un moment, avant de pouvoir  savoir voler correctement.

- Est-ce que tu vas bien ?

Avant de laisser la chance à la jeune fille de répondre, Vilmos s’interposa. Clairement, la jeune fille aux cheveux roses avait du cœur. Mais il espérait qu’elle soit naïve. C’était le moment de faire son petit numéro. Que la fille aux cheveux blancs en prenne de la graine!

-T’as pas honte de poser une question comme ça, bouboule?  On a l’air d’aller bien tu crois?! Ce matin je me suis réveillé dans une ruelle sur un divan pourri.

Vilmos désigna ensuite la pauvre jeune fille.

-Et je gage qu’elle ne se souvient même plus quand est la dernière fois qu’elle a mangé. Je gage aussi qu'elle est plus courageuse que toi. Merci de nous avoir aidé, mais ta sympathie à deux balles on en à rien à foutre. Si t’as un bain chaud, un lit ou du poulet dans les manches de robe, là je suis preneur. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Mar 24 Fév - 4:02




Meiji était au sol et regardait la jeune fille près d'elle puis elle fixa les gardes qui semblaient bien décidés à l'arrêter, mais étonnement, la jeune fille aux cheveux roses se plaça entre elle et les gardes.

- Allez laisse nous passer jeune fille, ce n'est qu'une voleuse ; rien de plus.

- Non ! Elle est avec moi !

Waw... Elle ne s'y était pas attendue... Elle aurait pu la livrer mais non, elle s'était interposée, elle la défendait. Les gardes la regardèrent, surprit et lui expliquèrent alors qu'elle avait quand même volé, qu'elle devait payer... Meiji baissa les yeux au sol, de toute façon vu le tournant que prenait sa vie, elle finirait par crever seule dans les égouts alors bon...

- Mais j'ai déjà payé pour elle ! Allez donc demander au marchand... Il vous le dira.

Une nouvelle fois, la voleuse la regarda d'un air surprit, tout comme les gardes qui finirent alors par s'éloigner. La jeune fille aux cheveux roses se retourna alors vers elle et lui tendit la main que Meiji fixa un instant sans trop savoir quoi faire.

- Est-ce que tu vas bien ?

Elle allait répondre mais le jeune homme qui l'avait amené jusque là et sauvé des gardes s'interposa, se plaçant entre elles. Il était plutôt beau... Elle croisait peu de personnes ne sortant presque pas des égouts...

-T’as pas honte de poser une question comme ça, bouboule?  On a l’air d’aller bien tu crois?! Ce matin je me suis réveillé dans une ruelle sur un divan pourri.

Dans une ruelle... Sur un divan... Elle aurait bien aimé dormir sur un divan elle... Le sol des égouts était dur et froid, elle était déjà contente d'avoir un rideau pour couvrir un peu son corps la nuit.

-Et je gage qu’elle ne se souvient même plus quand est la dernière fois qu’elle a mangé. Je gage aussi qu'elle est plus courageuse que toi. Merci de nous avoir aidé, mais ta sympathie à deux balles on en à rien à foutre. Si t’as un bain chaud, un lit ou du poulet dans les manches de robe, là je suis preneur.


La petite fille aux cheveux blancs rougit et baissa la tête, son ventre gargouilla, comme pour appuyer les dires du jeune homme et elle grimaça en ramenant ses genoux contre elle. Elle avait les larmes aux yeux, elle voulait juste manger... Elle avait faim, elle avait mal à sa tête dont la blessure saignait toujours et elle avait faillit se faire chopper par des gardes

- J'aurais jamais dû sortir des égouts... dit-elle alors doucement

Elle leur aurait évité des problèmes à tout les deux après tout...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 2844
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Mar 24 Fév - 14:17







La demoiselle aux cheveux roses venait de tendre la main pour aider la jeune fille à se relever, elle voyait bien qu'elle n'avait que la peau sur les os, là n'était pas le sens de sa question mais elle voulait savoir si sa chute ne lui avait pas fait mal. L'adolescent de tout à l'heure s'interposa entre les deux petites, faisant reculer Kira, bien plus petite et plus effrayée que lui.

- T’as pas honte de poser une question comme ça, bouboule?  On a l’air d’aller bien tu crois?! Ce matin je me suis réveillé dans une ruelle sur un divan pourri.

- Je... Je...


La demoiselle aux cheveux roses baissa les yeux, ayant bien trop peur d'affronter le regard de ce jeune garçon bien plus grand, plus âgé et plus fort qu'elle... En y réfléchissant, oui sa question était débile mais elle ne voulait pas la poser dans ce sens-là ; Kira voulait juste savoir si elle n'avait rien de cassé après sa chute... Et puis pourquoi s'acharnait-il contre elle ? Elle avait pourtant fait ce qu'il fallait...

-Et je gage qu’elle ne se souvient même plus quand est la dernière fois qu’elle a mangé. Je gage aussi qu'elle est plus courageuse que toi. Merci de nous avoir aidé, mais ta sympathie à deux balles on en à rien à foutre. Si t’as un bain chaud, un lit ou du poulet dans les manches de robe, là je suis preneur.

Une fois de plus, la petite Rose recula de peur d'être frappée ou quelque chose d'autre... Kira voulait juste les aider, pas leur renvoyer qu'ils étaient riches et elle pauvre ; en quoi c'était de sa faute ? La demoiselle jouait avec un petit caillou à ses pieds, n'osant relever le regard face à ce géant aux yeux bleus... Gardant le silence pour ne pas l'énerver, ni lui, ni la jeune fille aux cheveux blancs par terre.

- J'aurais jamais dû sortir des égouts...

Après cette la petite Rose serra finalement le poing. Si elle a bien sortir des égouts comme ça Kira peut tenter de l'aider ! Dans la vie, il fallait accepter de se prendre des coups ; ses parents disaient tout le temps qu'elle avait un caractère bien trempé et qu'elle ne se laisserait jamais marcher sur les pieds. Son père lui disait tout le temps de ne pas baisser les yeux devant plus fort que soit, qu'il fallait accepter de se prendre des coups pour avancer dans la vie et cette fois, c'était un obstacle à surmonter.

- Mais je n'y suis pour rien moi si vous dormez dans la rue ! Je n'ai pas choisit de naître dans une famille aisée comme vous n'avez pas choisit de vivre dans la rue ; et je trouve ça injuste que vous me renvoyez ça dans la figure alors que je viens de vous aider !

Kira osait le regarder dans les yeux en disant cela, tant pis si elle se prenait une claque, un coup de poing ou si elle se faisait raquetter ; elle n'avait juste pas le droit de se laisser se faire marcher dessus. A elle de prendre sa vie en main et de surmonter les obstacles qui lui paraissent si interminable. Fini de se cacher dans les jupettes de maman et de demander à papa de la défendre contre les garçons de l'école qui se moquent de sa chevelure.

- J'aurais très bien pu laisser les garde l'emporter et pourtant j'ai quand même décidé de vous aider !

D'ailleurs pourquoi l'avait-elle fait ? Tout simplement parce que ses parents lui avaient toujours dit d'aider les autres dans le besoin ; si elle trouvait que quelque chose était injuste, elle devait tout faire pour la changer. Et Kira trouvait ça injuste que l'on pourchasse une petite fille qui veut juste survivre dans la rue alors elle avait décidé de l'aider ! Et elle recommencerait encore et encore si on lui laissait le choix. La Rose baissa de nouveau les yeux et la voix pour reprendre la parole...

- Mais je peux vous aider si vous voulez... Je ne pourrais pas vous payer une maison ni des trucs bien cher mais je peux vous prendre à manger si vous voulez...

Puis, elle se tourna vers la jeune fille encore au sol.

- Ma maman est infirmière, elle pourra te soigner si tu veux...




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   Mer 25 Fév - 4:12


Back in time

 La jeune fille aux cheveux blancs joua parfaitement son rôle. Mignonne, triste et l’âme esseulé. En fait, c’était elle qui devrait lui donner des cours d’acting!


- J'aurais jamais dû sortir des égouts...

Vilmos avait envie de la serra dans ses bras. Elle venait des égouts? Pour y avoir vécu lui-même, il comprit sa douleur.  Il se plaignait de son divan…mais en fait il avait bien de la chance de l’avoir. C’était plus mou et plus confortable que le béton froid des égouts.

Soudainement, la bouboule rose serra ses petits poings. Tu te crois menaçante peut-être, pensa Vilmos. À vrai dire, il trouva ça enfantin et adorable. Elle allait lui tirer la langue? Comme c’est mignon! Finalement, elle releva la tête et lui adressa la parole.

- Mais je n'y suis pour rien moi si vous dormez dans la rue ! Je n'ai pas choisit de naître dans une famille aisée comme vous n'avez pas choisit de vivre dans la rue ; et je trouve ça injuste que vous me renvoyez ça dans la figure alors que je viens de vous aider !

Oui bon peut-être. Elle les avait aidés, mais si elle croyait qu’il allait lui embrasser les pieds pour ça, elle n’avait qu’à demander à ses parents ou ses serviteurs à la maison de la faire. Enfant gâtée va! Cependant, elle ne lâcha pas des yeux. Décidément, elle était courageuse cette petite.

- J'aurais très bien pu laisser les garde l'emporter et pourtant j'ai quand même décidé de vous aider !

Vilmos haussa les épaules. Il y avait peut-être été un peu fort… N’empêche, il avait réussi à la faire sentir coupable pour leur pauvreté. Évidemment que ce n’était pas sa faute s’ils étaient comme ça. Mais en passant du temps dans la rue à arnaquer les gens, Vilmos c’était dis, tant pis s’il arnaquait des enfants, des personnes âgés ou des nains. Il était prêt à tout. Dans son esprit flottait encore le souvenir de son enfance doré. Il n’avait jamais faim ni froid, et il était aimé. Maintenant, personne ne l’aimait, il avait froid constamment, mais le pire, c’était la faim insupportable qui lui tiraillait le ventre.  Et si lui faisait pitié, il n’osait pas imaginé ce que ressentait la jeune fille aux cheveux blancs.

Bouboule baissa de nouveau les yeux, puis annonça.

- Mais je peux vous aider si vous voulez... Je ne pourrais pas vous payer une maison ni des trucs bien cher mais je peux vous prendre à manger si vous voulez...

Vilmos sourit à pleines dents. Ah! Ça commençait à lui parler. Lui, et encore plus la pauvre petite, avaient bien besoin de manger. Il dévorerait un taureau en entier! Il croisa les bras, satisfait de l’entente. Heureux que la petite aux cheveux rose soient aussi gentille…et aussi naïve. Celle-ci se  tourna vers la fillette aux cheveux blancs.


- Ma maman est infirmière, elle pourra te soigner si tu veux...

Vilmos hocha la tête, prenant un tout autre ton que tout à l’heure. Cette fois, Il avait l’air d’un jeune homme posé, et gentil. Il tendit les bras vers la fillette qui était toujours sur le sol et l’aida à se relever. Il la prit bien par les épaules pour ne pas qu’elle s’effondre.

-Je crois que c’est une bonne idée, dit-il en s’adressant à la jeune fille. Ta tête a cogné fort le sol tout à l’heure. Faudrait vérifié que tu n’ait rien. Et pis…on va pouvoir manger. C’est pas cool ça? Au fait, moi c’est Vilmos Desgoffe und Taxis.

Et il regarda les deux fillettes.

-Mais seulement Vilmos, ça ira.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Back in time [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Back in time [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-