Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 J'ai demandé des idées de titre sur la chatbox mais elles craignent toutes (Présentation de Aang Gyaltso)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: J'ai demandé des idées de titre sur la chatbox mais elles craignent toutes (Présentation de Aang Gyaltso)   Mer 25 Fév - 22:35

Aang Gyaltso



PETITE PRÉSENTATION

NOM : Gyaltso
PRÉNOM : Aang
SURNOM : Tête de flèche
DATE DE NAISSANCE : 12 Juillet
ÂGE : 33 ans
SEXE : Masculin
CAMP : Élémentis
CAPACITÉ : Air
SITUATION : Célibataire
PERSONNAGE AVATAR :
Avatar Aang (Legend of Korra)
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LA FAMILLE ?
Aang a rejoint les Élémentis à 15 ans, repéré par le Joker grâce à sa maîtrise avancée du Bagua Zhang, un art martial interne chinois, pour son jeune âge. Trois ans plus tard, il reçoit l'air comme élément, le plus adapté à ses compétences et à son mode de vie. Amené à les quitter à ses 20 ans, en raison des coutumes du temple du nord dont il est originaire, ce n'est que dix ans plus tard que le moine revient à Quederla dans les rangs Élémentis, fort d'une maîtrise élémentaire développée selon son propre style. Tant et si bien qu'il est nommé en tant que Valet après trois ans supplémentaires de bons et loyaux services, et ce bien malgré sa nature pacifiste.

QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?
Comme dit ci-dessus, Aang est quelqu'un d’extrêmement paisible, à même de s'entendre avec les différents membres de la Famille. Humble et respectueux, il fait preuve d'une déférence à toute épreuve, aussi bien à l'égard du Conclave que des pions. Cela fait 4 mois maintenant qu'il occupe la place vacante de Valet, décision qui met parfois en déroute ceux qui ne connaissent pas toute l'étendue de ses capacités.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Pour accompagner la maîtrise de son élément, il peut recourir à l'utilisation de son bâton en bois, comme prolongement de ses mouvements et de ses projections d'air.
PHYSIQUE
À la fois folklorique et exotique, le personnage ne passe décidément pas inaperçu aux yeux des occidentaux de Quederla. Commençons dans un premier temps par sa tenue :
Spoiler:
 
C'est l'apparence sous laquelle il se présentera dans la vie de tous les jours. Les tons sont chauds et les matières souples, légères, pour ne pas entraver ses mouvements. Elle se constitue d'une chemise jaune à manches longues et au col haut, superposé d'une toge aux nuances orangées sans manches, ouverte à partir des hanches. Elle est traversée par une étoffe d'un rouge sombre tandis qu'une ceinture en tissu de la même couleur coupe l'ensemble au milieu du buste. Une paire de pantalons en toile marron, rentrés dans des bottes hautes atteignant le dessous du genou, viennent finalement compléter le tout. Il s'agit de l'habit traditionnel des moines du temple où Aang a vécu la majeure partie de sa vie.

Ce qui attire l’œil dans un second temps, c'est assurément cette flèche bleue qui orne son front, pointant vers le bas en surplombant ses sourcils. Celle-ci commence en réalité depuis le bas de sa colonne vertébrale et parcoure ainsi son dos, sa nuque puis son crâne en leur centre, avant de s'achever sur le haut de son visage. Elle n'est pas seule cependant, puisqu'il y a en tout 5 flèches: deux suivent en effet le tracé de ses bras, partant de l'aisselle pour courir à l'extérieur du coude et finir sur le dos de ses mains; tandis que deux autres naissent sous son coccyx depuis l'intérieur de ses cuisses, glissent vers les côtés extérieurs des genoux pour traverser enfin les tibias, jusqu'au dessus des pieds. Ce sont des tatouages réalisés par les moines à l'âge de 21 ans, lorsque la croissance est achevée et que le rite de passage vers le statut d'adulte peut commencer. Ils ont pour symbolique de représenter le trajet du Chi qui circule dans le corps humain, l'énergie métaphysique dont le concept, repris également dans la médecine et les arts martiaux, est pris très à cœur par les moines du temple.

Du reste, Aang apparaît comme un homme de taille plus que respectable, à savoir 1m92, à la corpulence relativement mince et à la musculature ciselée, sculptée par les années d'entrainement. Une carrure élancée pour servir son style de combat. Sa peau est assez pâle, pourtant ce n'est pas faute de passer ses journées dehors sous le soleil. Le crâne chauve est un choix plus qu'une contrainte, dans la mesure où il se rase, principalement pour laisser sa flèche visible (et peut-être aussi parce que ses cheveux frisés lui causeraient bien des tracas s'il les laissait pousser). Brun, seuls ses sourcils et la barbe qui dessine les lignes de sa mâchoire inférieure trahissent sa couleur. Ses yeux quant à eux sont gris, tirant à l'occasion sur des reflets plus foncés. Si le crâne rasé a tendance à durcir les traits d'un homme, il ne coûte à Aang qu'un sourire franc et jovial pour les dérider.

Son "style de combat", parlons-en un peu. Adepte du Bagua Zhang, les mouvements sont rotatifs et s'accompagnent d'une grande fluidité. La pratique ne se veut pas offensive, privilégiant plutôt une stratégie du contournement de l'ennemi afin d'éviter l'affrontement en face-à-face, de par l'utilisation des paumes de main et du pas glissé sur le sol. Le principe consiste à esquiver les coups, en passant sur les côtés et dans le dos de son adversaire, jusqu'à ce qu'il s'épuise et soit amené à baisser sa garde. La posture quant à elle est arrondie, détendue, un bras plié en avant et l'autre en protection du corps, coudes vers le sol, avec un jeu de jambes en ciseaux, toujours l'une après l'autre. C'est un art martial agile et rapide, la réactivité est nécessaire pour se dérober aux attaques. Aang a ainsi appris à coordonner cette technique avec la maîtrise de l'air, qu'il envoie à chaque mouvement de main et de pied avec une précision déconcertante. Les bourrasques ne sont jamais aléatoires et grossières: elles prennent la forme désirées et se plient à la volonté de l'Élémentis, ce qui le rend difficile à atteindre aussi bien de près que de loin.
CARACTÈRE
Élevé et éduqué selon les préceptes des moines du temple, le caractère de Aang traduit les croyances qui régissent cette communauté ecclésiastique. Pacifique de nature, il ne cherchera en effet jamais à initier les conflits ou à jeter de l'huile sur le feu, préférant les régler autrement que par le biais de la violence. Le principe fondamental de ces moines, selon lequel toute vie sur terre est précieuse, est ainsi appliqué au pied de la lettre: ils vivent en harmonie avec la nature et sont soucieux de sa préservation, en atteste leur mode de vie austère ainsi que leur régime alimentaire exclusivement végétarien.

La méditation fait également partie de sa routine, qu'il continue de respecter même loin du temple. Ces moments de paix lui offrent la possibilité d'envisager la maîtrise de son élément sous un autre jour, en relation directe avec le Chi et sa science nourrie par la spiritualité des moines. En raison de leur enseignement, Aang caractériserait la maîtrise d'un élément comme étant l’habilité à manipuler son Chi au point que l'énergie se matérialise directement hors du corps et interagisse avec l'environnement. C'est sans doute cette vision qui lui a permis de peaufiner sa pratique de l'air.

Néanmoins, le côté carré de cette éducation particulière ne l'aura pas privé de son espièglerie. Une foule de choses sont capables de susciter son engouement, de la beauté d'un paysage naturel à l'observation d'animaux sauvages; il lui arrive aussi de se plaire à amuser la galerie. Par ailleurs, et ce dans un effet de contraste avec sa condition d'Élémentis, son amour inconditionnel pour la faune va de paire avec l'incommodité qui l'anime à heurter les compagnons des Domae, moyennant spécialement des techniques de projection et de défense pure contre les bêtes afin ne pas les blesser mortellement. On lui tape fréquemment sur les doigts dans la Famille pour ses excès de bonté humaine.

Et ce petit animal sur son épaule ? Ni plus ni moins qu'une espèce de lémur rapporté de son pays, aux oreilles hypertrophiées par rapport à ses cousins d'occident. Prénommé Momo, il est en quelque sorte son animal de compagnie au cours de ses voyages et du quotidien, à ne pas confondre avec un Domae et son animal totem bien entendu. Et puis, s'il lui fallait compter sur son intelligence... disons que Momo a l'équivalent de deux cerveaux: l'un s'est perdu, l'autre est parti le chercher. Mais il reste un compagnon cher à notre moine.
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !

Un panier en osier, déposé au pied des escaliers.
Les pleurs d'un bébé, emportés par la fine brise de l'été.


C'est moi qui ai découvert l'étrange offrande laissée en bas des escaliers de pierre, interpellé au cours de ma récolte par des cris auxquels nous sommes assez peu habitués ici. Dans la panière, un petit être bordé d'un drap blanc. Oh, ce n'est pas le premier à germer de la sorte à l'entrée de notre temple. Les temps sont durs pour les villages alentours, je crains d'ailleurs qu'une guerre ne s'annonce tôt ou tard... Mais l'heure est à la prise en charge de ce petit garçon, que je m'empresse d'amener aux anciens.

~°~

Une fois encore, Aang préfère la chevauchée des vaches à l'entretien des pâturages ! Mais qui peut reprocher à un enfant de 7 ans de négliger ses corvées pour aller jouer. Il en va de même pour les cours du matin: ses rêveries l'arrachent souvent aux leçons du professeur. À mesure qu'il grandit, nous pouvons constater qu'il n'a que très peu de traits asiatiques; certainement un fils d'immigré ou issu du métissage. Aang m'interroge de temps à autres sur sa provenance, mais nous ne pouvons nous montrer précis sur le sujet. Du moment qu'il est heureux parmi nous, c'est tout ce qui m'importe. J'aime à me dire que je suis sa plus proche figure paternelle et qu'il puisse se sentir à l'aise pour se confier. C'est d'ailleurs à moi qu'il a demandé conseil sur la façon de tailler son bâton.

~°~

Les anciens l'ont averti la veille au soir, et à en juger les poches sous ses yeux au petit-déjeuner, il n'a pas beaucoup dormi cette nuit tant il est excité à l'idée de partir pour la ville. Il sera hébergé par un tuteur que nous lui avons personnellement choisi, de même pour sa destination. Le conseil connait pertinemment la situation politique de Quederla, c'est ce qui m'a le plus courroucé à l'annonce de cette grande nouvelle. Je crains pour sa sécurité, mais ils me disent qu'il est plus que temps que la paix fasse son œuvre dans cette cité ravagée par les querelles fraternelles centenaires. Mais pourquoi Aang ? Le petit est doué, il n'y a pas de doute, seulement... les échos qui nous parviennent au sujet de cette maudite ville sont des plus obscurs. Je reste persuadé que le lieu ne convient pas pour la poursuite de ses études.

~°~

Les lettres que Aang me fait parvenir ont toujours des mois de retard, vu les kilomètres que le courrier doit parcourir, mais je m'en accommode. On dirait que la vie citadine lui plaît, bien qu'il exprime une certaine nostalgie à l'égard du temple et des moines. Les nouvelles sont globalement bonnes, si ce n'est pour cette histoire de mise à l'épreuve dont il fait la brève mention. J'ai peur d'envisager la tournure que risque de prendre son séjour prolongé à Quederla. Il semblerait qu'on l'ait enjoint à s'allier à un clan. Son tuteur parle ici d'un moyen de renforcer sa sécurité, je n'en crois pas un mot. Sa naïveté doit profiter à plus d'un...

~°~

Une belle journée que celle d'aujourd'hui ! Les années défilent et il se rapproche le moment où Aang devra entamer sa transition. À l'heure qu'il est, celui-ci doit certainement être en route pour le temple. Dans notre dernier échange, je lui ai demandé de m'envoyer une photo de lui, la plus récente possible. Ce qu'il a grandi ! Et je pèse mes mots. Je suppose qu'il s'est laissé pousser les cheveux dans le but de mieux s'intégrer à l'école. J'ai hâte de le revoir, pour que l'on reprenne nos parties de Pai Sho comme au bon vieux temps.

~°~

Sa démonstration est... époustouflante. Voici donc ce à quoi s'adonnent les membres de ce clan Élémentis. La cicatrice découverte sur son crâne en le rasant doit également avoir un lien avec ce fameux pouvoir de l'air. J'ai surpris une conversation entre les anciens moines: ils semblent impatients de renvoyer Aang à Quederla, au terme d'un long et fructueux entrainement au temple, pour enfin y apporter un équilibre harmonieux. À force de vivre cloîtré entre ces immenses murailles, je crains que leur perception du monde extérieur ne soit devenue obsolète. Le jeune homme vient tout juste de se remettre de ses tatouages aux bras et aux jambes, alors je m'en vais assister mes frères dans le marquage de la dernière flèche, la plus douloureuse, en particulier le long de la colonne vertébrale.

~°~

Seul devant mon plateau de jeu, je déplace mes tuiles et celles de mon adversaire imaginaire, accordant de temps à autres un regard par la fenêtre. J'y aperçois, comme à peu près chaque jour qui passe, Aang occupé à parfaire sa maîtrise de l'air. Il a trouvé le moyen de combiner les mouvements du Bagua aux projections d'air, et s'applique à redoubler d'imagination pour trouver sans cesse de nouveaux tours. Oh, pas toujours pour le combat, bien sûr. La dernière fois que je l'ai observé, le jeune homme était en train de glisser à toute allure sur les dalles de la cour, assis sur une bulle d'air en rotation. Il n'a pas perdu son âme d'enfant en fin de compte, cela me rassure grandement. Car vivre toute son enfance dans une communauté de moines n'est pas exactement ce qui se rapproche le plus d'une enfance "normale".

~°~

Aang a disparu du jour au lendemain, sans dire un mot. Les disputes entre nous étaient assez rares, mais le fait d'avoir tant insisté pour qu'il ne retourne plus dans cette ville l'avait contrarié. Nous nous sommes, à mon plus grand regret, progressivement éloignés au fil de ces dernières années, son envie croissante de repartir pour Quederla allant à contrario de ce que je souhaite pour lui. Nos échanges épistolaires sont moins fréquents. Il n'a peut-être plus besoin de moi.

~°~

Je savais que la guerre finirait par nous éclabousser... nous n'étions plus à l'abri, même sur le flanc de cette montagne. C'est de la barbarie, je n'ai pas d'autres mots pour qualifier ces actes. Ils ont la ferme intention de rayer de la carte toutes les institutions religieuses, ce qui laisse à penser que nous ne serons pas les derniers à être massacrés de la sorte.

Mes dernières pensées vont irrémédiablement à Aang.
Tu as bien fait de quitter le temple du nord.


Et en vrai ?

{BE THE LEAF}
PRÉNOM/SURNOM : J aka Bigby aka Lou
ÂGE : 21
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI : TC, je n'ai plus envie de vivre !
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : *woush*
LE CODE DU RÈGLEMENT : Pwet ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: J'ai demandé des idées de titre sur la chatbox mais elles craignent toutes (Présentation de Aang Gyaltso)   Mer 25 Fév - 23:41

Comme il n'y a aucun problème avec ta fiche (et que j'veux ma nounou chauve, moi ! Razz ), je me vois dans l'obligation de te valider~ !
Mumuse-toi bien 8D !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3071
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: J'ai demandé des idées de titre sur la chatbox mais elles craignent toutes (Présentation de Aang Gyaltso)   Jeu 26 Fév - 11:10

Pour avoir faire un tour sur la box, effectivement que les titres étaient bien pourrit xD
Re-Bienvenue parmi nous, nounous de Gaea o/




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J'ai demandé des idées de titre sur la chatbox mais elles craignent toutes (Présentation de Aang Gyaltso)   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai demandé des idées de titre sur la chatbox mais elles craignent toutes (Présentation de Aang Gyaltso)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-