Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Le Maître d'armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Le Maître d'armes   Sam 11 Avr - 18:20

Van Elric


Petite Présentation

NOM : Elric
PRÉNOM(S) : Van
SURNOM : Le Maître d'armes
DATE DE NAISSANCE : 29 Septembre
ÂGE : 26
SEXE : Masculin
CAMP : Habitant
CAPACITE : -
SITUATION : Cœur à pendre ça marche 8D ?
PERSONNAGE AVATAR : Saver de Fate Prototype


Questions

DE QUAND DATE VOTRE ENTRE DANS LA FAMILLE ? Sans Famille
QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ? Sans Famille
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Étant maître d'armes je peux manier toutes sortes d'armes. Mais j'utilise principalement : Une épée, un grand bouclier, deux arbalètes et une chaîne.
Bien sûr je ne peux pas avoir tout une armurerie sur moi.




Physique

Les cheveux de l’homme sont d’un blond léger, cette légèreté est celle d’un être qui s’ennuyait beaucoup trop. Malheureusement on ne peut se lamenter sur le sort d’un homme ne révélant point son visage. La coiffure de cet humain se nommerait apparemment « cheveux en bataille » pourtant il n’est pas le genre d’homme à pratiquer la guerre capillaire. Ce qui explique certainement leur état.

Descendant toujours la falaise du Mont Elric des cheveux aux pieds, deux cavernes se présentaient devant un alpiniste de renom. Pourtant il ne s’agissait point des narines, mais des yeux ! Les globes oculaires de l’homme étaient d’un vert plus profond que sa chevelure, lui donna un regard perçant.

Nous continuons ainsi cette descente au rythme des roches nous permettant de descendre lentement. En dessous de ses yeux ou plutôt à quelques millimètres ou centimètre en dessous et entre à la fois, se trouve un nez sobre qui n’offrait ni un atout charme à l’homme ni trop de laideur, de toute façon son masque le cachait. Toujours en continuant notre sport, nous arrivons sur ses lèvres. Étonnant, elles possédaient une finesse assez déconcertante, sans pour autant paraître féminine, un atout charme, ENFIN ! Pour être honnête, si elle s’avérait être efféminée l’homme la troquerait contre une autre dans un marché noir de bisous.

Si bien que sous cet argument vous vous êtes permis d’ignorer les oreilles de notre homme. Tant pis pour vous elles sont cachées par le masque ! Et bien continuons, car après la tête suit le cou ! Il est vrai que cette parti du corps n’est pas souvent observée, sauf lorsqu’elle est trop grande ou trop petite voir inexistante. Malheureusement pour ce personnage, il fait parti de la catégorie que l’on observe point, tout simplement parce qu’il est d’une taille normale. En descendant vers les épaules, l’observateur armé de sa loupe verra qu’elles sont parfaitement alignées et à la norme de la simplicité. Pourtant elles montrent en même temps un certain entretien d’un corps plus ou moins fort.

Tout en chutant, l’alpiniste tombe sur un pectoral digne d’un jeune homme bien entretenu physiquement. D’une carrure aisée et d’une apparence raffinée son torse laisse paraître un entraînement de rigueur que tout dresseur se doit de posséder à cause des efforts requis par son travail. Finalement voici l’abdomen en règle de ce grand bonhomme. Des abdominaux biens ressortis tout simplement. On voyait tout simplement qu’il entraînait bien son corps sans pour autant faire d’excès. Mais n’avez-vous pas vu son corps en détails ? Il est recouvert de brûlures ! D'où viennent-elles ? Qui les a posées ? Bonne question !

L’alpiniste posa son pied sur une pierre et celle-ci céda ! Au même moment la pierre où s’accrochait son matériel lâcha. J’aurais peut-être dût vous le dire… Il n’escaladait pas un mont fait de pierre, mais de glace et cet idiot vient tout simplement d’arracher un bloc de glace, pas de bol pour lui il y était attaché… J’en profite pour vous dire qu’il s’agit d’un alpiniste de renom dans sa maison. Pour sa grande compétence à escalader rapidement les marches d’escaliers !

Et mince ! Voici que notre alpiniste de renommée des bacs à sable a fini par s’écraser au sol. Suite à une chute d’un mètre quatre-vingt d’un colosse de soixante-dix kilogrammes.  Ce fut une chute intéressante, vint à présent le moment de monter au paradis des alpinistes. L’âme de notre homme remonte alors le long de cet humain.

Durant cette montée, vous le, voyer arborer une armure légère unifiant le gris et le bleu. Cette armure protégeait son torse, ses bras et ses pieds jusqu’aux genoux. Accompagner d’un important bouclier, cette armure ce complétait par une cape.

L’équipement conférait une bonne protection sans être lourd pour autant.
Ainsi se terminait le voyage de l’alpiniste, remontant au paradis avec lenteur. Il ne restait plus qu’à découvrir le mental du jeune Elric.



Caractère

Oh, c’est toi alpiniste de renom ! Ne me regarde pas comme ça ! Si tu n’essayais pas de grimper autre chose que les escaliers tu serais encore vivant. Et puis le paradis c’est cool ! Comment ça tu as rencontré des fous qui avaient des singes lance-flamme ? Non mais sérieux quoi ! Bon aller je te paye un grand huit  parce que je te suis redevable.

Premier grand huit ! Commençons doucement ! Chose à savoir. Van agit selon la situation dans laquelle il se trouve. Passant du paresseux, au joyeux en passant par le taciturne.

Fin du premier huit voici la longue pente avant la grande descente qui arrive !

La première phase serait donc la paresse. L’Elric fonctionnait de cette façon quand la situation l’ennuyait, quand rien n’était prévu ou  qu’il n’y avait pas d’action. Sous cet aspect, il préférait dire une ou deux blagues et flâner tranquillement.

Tu te sens mal l’ami ? C’était un grand huit un peu trop rapide c’est normal.

Puis nous arrivons au passage où le jeune homme est joyeux.  Il ne s’agit pas là d’une phase cachée ou quoi que ce soit de mystérieux ; l’habitant apprit à se montrer joyeux dans un cadre de groupe. Trouver un allié ou deux, un ami ou plus, toutes ces rencontres lui procurait une certaine joie et lui permettait de sortir de son attitude de blasé.

Finalement vint la grande chute !

Ainsi, il ne reste plus qu’un aspect des choses et le plus important.

Il représente la mentalité de Van une fois qu’une mission s’annonce. Mener la traque d’un hors-la-loi primé demande une phase de sérieux et celle-ci nait en Van quand il devient taciturne.
Peu bavard dans ces moments, il préférait réfléchir à ce qu’il disait et ce qu’il faisait plutôt que plaisanter. La préparation d’une stratégie devenait alors très simple pour le chevalier et cela se ressentait lors de ses combats.

Et voilà un dernier grand huit et le manège sera terminé !

Merci d’avoir profité de cette attraction, terminons donc par des informations générales, ainsi que d’autres relatives au métier de l’homme C'est-à-dire que tu achètes les photos souvenirs de ton visage apeuré par cette attraction.


Notre homme blond n’apprécie en aucun cas les membres des Familles Domae et Elementis. Son but personnel étant de mettre fin à la guerre par ses propres moyens, il ne peut se lier d’amitié qu’envers ceux ayant rejoint la Confrérie ou ayant quitté leur Famille. Ces individus peuvent se faire rares, mais les amis sont rares et les alliés précieux, alors il fallait ce qu’il fallait.

Son métier de mercenaire l’avait conduit à devenir maître d’armes et  les armes constituaient une source de bonheur pour le guerrier, une arme bien faite ? Vous le rendrez gaga, le faisant oublier ce qui l’entoure. Seule l’arme comptera.

Il s’agit d’un détail pour certains, mais un point faible pour d’autres.





Père Castor Raconte Nous Une Histoire !

Prologue :

Nous voici au nord de Quederla. Cette ville quasi médiévale aux yeux de notre protagoniste. Perdue entre les flots des Domaes et des Elementis, la pauvre citée n’était plus qu’un champ de bataille se faisant discret le jour et dangereux la nuit.

Les habitants n’avaient qu’à rester calmes et discrets pour n’avoir aucun problème alors que leur Gouvernement  se retrouvait dans l’ombre des Familles. Certains habitants prirent donc la décision de gérer le conflit à travers la Confrérie ou le Gouvernement, mais le protagoniste ici présent déciderait de faire tout autre chose.

Chapitre I : Fils d'aventurier


Très vite la mère de ce protagoniste lui apprit la vérité sur son père, lui faisant clairement comprendre qu'il ne le reverrait jamais, à moins de le traquer corps et âme, chose qu'elle lui déconseilla fortement. Elric l'aventurier. Un homme connu pour vagabonder à travers le monde, réalisant foule d’affrontements et de découvertes pour son plaisir personnel. Cette réputation pousserait son fils à s’en inspirer et le conduirait involontairement dans le milieu du combat.

C'est en tout cas dans cette optique de ne jamais voir son père, mais d'en connaître les histoires que Van évolua. D’abord forgeron, il se fit une certaine réputation dès ses seize ans. Il obtenu l’art de la forge en se rapprochant de l’individu le plus proche de sa vie, celle qui ne laissait entrevoir que sa féminité quand elle forgeait : sa mère.

A cette période le jeune homme commença à s’intéresser à l’art du combat et bientôt, cela devint  comme une passion pour lui, cependant, les débuts se faisaient avec une épée assez simple.


Chapitre II : La naissance


Nous sommes donc à la fleur de l'âge du chevalier. Désormais âgé d’une vingtaine d’années, l’Elric s’exerçait au maniement des armes depuis des lustres. Le processus d’apprentissage s’avéra assez simple ; il forgeait une arme puis l’utilisait pour voir si elle serait utile et comme l’améliorer. Il faisait cela avec toutes ses armes et ceci le rendait plus douer au fur et à mesure.

Doucement, il commença à pratiquer des lices, alors, il se donnait en spectacle autour d’une foule friande de ce genre d’affrontements publiques où la mort ne trouvait point sa place, tout se réalisait dans l’amour du sport, mais le gagnant remportait de l’argent, une arme, ce genre de chose.

Ainsi, Van s’entraîna jour après jour à travers les tournois, les exercices qu’il s’imposait et les rares fois où on voulu porter à teinte à sa vie. Ces expériences l’avaient forgés et le guerrier en ressortait grandit.


Chapitre III : Le but

Devenant ainsi un habitué des armes à l’âge de vingt-cinq ans, Van prit la décision de stopper toute participation à un éventuel tournoi et se concentra sur son apprentissage. Il cherchait un entraînement de qualité, de nouveaux dangers, du risque et surtout, le goût de la vie. Pour lui les combats  officiels n’offraient plus le mystère de la victoire, il savait quand il allait perdre ou gagner et cela ne l’amusait plus comme autre fois.  Pour qu’un combat soit plaisant, il lui fallait un type de combat où il pourrait utiliser au maximum son éventail d’armes, où il pourrait montrer ses talents de maître d’armes.

Le plus simple fut de s’attirer des ennuis avec la racaille de la ville, mais  le destin lui rappelait la dure réalité. S’il ne s’amusait plus en tournoi, affronter des brigands n’allait pas être plus intéressant.  En fait, il recherchait un vrai défi, un vrai challenge et ce fut au détour d’un bar que le jeune homme s’intéressa à une chose pourtant sans importance d’habitude.  Les mises à prix. Dessus il découvrait l’identité de bien des individus et il découvrait leur appartenance à l’une des deux Familles. En fait, il n’y avait qu’eux qui paraissaient être coriaces. Bad Wolf… Shadow… Des têtes mises à prit pour une somme alléchante, des cibles potentielles donc.

Quoique… peut-être fallait-il prendre le problème de façon plus sérieuse.  Attaquer les plus grosses primes était stupide quand on débutait, même si le jeune homme possédait une expérience du combat. Il n’avait jamais affronté un être à pouvoirs et il devrait donc s’entraîner pour cela.

Traquer l’ennui par le combat ? Quoi de mieux pour un chevalier ? Une équipe ! Oui, il fallait former une équipe avec les mêmes projets que lui, une simple et bonne envie de se battre, sans prétention, sans recherche de profit. Le but principal : l’amusement.

Et puis dans un sens, il rendrait un service à l’ordre public, moins de membres de Famille, moins de guerre. Il fallait bien aider le Gouvernement dans cette ville en guerre. Néanmoins, Van ne comptait certainement pas le rejoindre, il voulait s’amuser voilà tout, chasser l’ennui par le combat, comme il l’avait toujours fait et comme il comptait le faire depuis longtemps.

C’est ainsi que le blondinet devint un mercenaire, un traqueur réclamant argent contre service. Pourquoi réclamer de l’argent puisqu’il le faisait par amour du combat ? Car il fallait bien gagner sa vie, cela était aussi simple que cela. Il pouvait bien poursuivre son métier de forgeron, mais le travail à la forge devenait source d’ennui, alors il préférait ne forger que ses armes.

La forge appartenait à sa mère et elle n’empêcherait certainement pas à son fils de s’amuser puisque celui-ci offrait toujours un part de ses gains à sa mère.  Il fallait respecter une mère et la protéger, c’est ce que lui avait inculqué la vie.  Tous ne partageaient pas son avis, mais tant que le respect demeurait, alors qu’importe.

Désormais, la traque de l’ennui commençait et la quête d’aventure débutait !
Sans même s’en rendre compte, Van Elric marchait sur les traces de son père, mais il le faisait à sa manière et cela changeait toute la donne.




Et en vrai ?
PRÉNOM/SURNOM : Jérémy
ÂGE : 17
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI : Top-site
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Préparez-vous à découvrir un membre actif !
LE CODE DU RÈGLEMENT :Oki by Kiki ~

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1097
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: Le Maître d'armes   Sam 11 Avr - 18:27

Je te l'ai déjà souhaité mais bienvenue quand même What a Face



« Je vous grogne dessus en sienna »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le Maître d'armes   Sam 11 Avr - 18:51

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3071
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Le Maître d'armes   Sam 11 Avr - 18:55

Même si je te l'ai déjà dit : Bievenuuuuuue o/
Vu qu'il n'y a pas de problème, je peux te valider sans soucis *^*




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Maître d'armes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Maître d'armes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-