Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [Crackderla N°1] Hunger Games

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

avatar

Laelyss ReissMessages : 921
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Sam 25 Juil - 13:17


JOYEUX HUNGER GAMES

U
ne nuit calme, mais froide.
Sans un réel abri sur la tête, c’est assez compliqué de dormir à la belle étoile, et encore au moins une couverture, de plus je ne peux même pas tenter de voler une veste a quelqu’un puisque je suis toujours seule dans mon coin. Alors j’abandonne mon tas de feuilles qui occasionnellement me servait de lit et marche un peu histoire de réchauffer. Ce serait tout de même bête de mourir complètement congeler. Mort stupide, je passe mon tour.

Je ne sais pas où je vais et pour le moment, cela m’est complètement égale, tant ça a de quoi m’éviter de trembler de froid. Et puis au bout d’un certain à marcher, je finis par entendre du bruit non loin de moi. Je m’en rapproche en restant silencieusement derrière des buissons. Sait-on jamais je pourrais tomber sur toute une armada, pas sûre que je fasse long feu. Mais par chance pour moi, c’est juste une personne seul, qui fait, je ne sais quoi, mais seul tout de même.

J’ai son nom sur le bout de la langue, mais… Ça ne veut pas venir. Tant pis, pas très important pour le moment. Pour le moment, je me demande si je fais demi-tour comme si je ne l’avais pas vu ou bien, est-ce que je tente de lui voler sa veste ? Ouais, j’ai toujours cette idée en tête, excusé moi d’avoir froid. Pas sûr que je puisse y aller tranquillement et lui poser la question simplement comme si nous étions les meilleurs amis au monde.

Après avoir longuement réfléchi, j’ai pris une décision. J’attrape une petite branche fine mais solide au sol dans l’intention de m’en servir comme arme. On n’a pas d’alliance ensemble alors à part l’éliminer en premier, j’vois pas quoi faire d’autre. J’attends qu’il me tourne le dos de là où je suis, et à ce moment-là, je sors en trombe de ma cachette. Une fois proche de lui mon pied vient s’écraser avec violence dans sa jambe pour qu’il perde un peu l’équilibre. Juste après quoi je me sers de ma branche pour l’enfoncer brutalement dans sa jugulaire. Deux fois mieux qu’un étranglement. Fini d’un petit croche patte pour être qu’il reste au sol. J’irais en enfer, ça s’est sûr.

J’hésite un peu maintenant. Peut-être que j’aurais pu simplement l’assommer avec une pierre… Ouais peut-être il souffrirait un peu moins. Enfin, maintenant que c’est fait, ces trop tard. Donc je me penche sur lui pour récupérer sa veste en évitant de me prendre un coup au cas qu’il aurait encore un peu de force et la passe sur mes épaules.

▬ Désolé. J’avais pas le choix.

Après quoi, je pars m’installer sur un rocher, emmitoufler dans un peu plus de chaleur qu’au début et le regarde agoniser lentement. Sadique ? Mais non ! Je m’assure juste qu’il ne se relève pas pour me sauter à la gorge et qu’il souffre bien. Voyez ça comme un acte de bonté.

Spoiler:
 
(c) AMIANTE





d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Gaara IshikawaMessages : 822
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Sam 25 Juil - 15:18

Toujours sur son plateau sur-élevé, il observe ce qu'il se passe aux alentours tandis que la nuit commence à tomber ; Gaara n'a pas envie de bouger de son endroit, ce n'est peut-être pas l'endroit le plus chaud mais au moins ici personne ne viendrait. De plus, il a sa veste pour éviter de mourir de froid, qui sait ce que les organisateurs ont prévu pour cette nuit ?

Le jeune homme se lève pour regarder une dernière fois autour de lui avant de dormir, c'est la première nuit qu'il va passer dans l'arène ; il a eu de la chance la première journée. Il espère que Mario et la jeune femme qu'il a croisé tout a l'heure vont bien, si non, c'est le jeu. Personne aux alentours, il peut donc aller s'endormir sans avoir peur de se faire tuer dans la nuit, enfin il l'espère.

Il se retourne une dernière fois vers la forêt comme si c'est la dernière vision qu'il aurait, mais simplement avant de dormir. Sans s'en rendre compte, il se reçoit un coup dans la jambe pour le déstabiliser et aussitôt il sent un objet lui rentrer, suivit d'un croche-patte pour le faire tomber au sol ; Il pose une main sur la gorge pour tenter de stopper la sortie du sang mais il sait que ça ne sert à rien.

Gaara ne tente même pas de riposter face à son adversaire quand elle lui prend la veste, préférant plutôt se soigner que de l'attaquer ; Il n'a aucune arme et si il retire sa main il mourra plus vite. Laelyss lui explique qu'elle n'a pas eu le choix, sûrement mourrait-elle de froid, il peut comprendre ce genre de réaction ; Comme il l'a dit tout à l'heure c'est le jeu. Il continue d'agoniser pour finalement s'éteindre au bout de ce qui lui paraît des heures.



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Dim 26 Juil - 14:26


Nostalgie, quand tu nous tiens

Le sac de nourriture avait permis au moine de se focaliser sur d'autres tâches nécessaires à sa survie nocturne : des brindilles et des herbes sèches, pour préparer un feu, des feuilles pour se faire un couchage improvisé sur le sol qui saura accueillir sa carcasse endolorie par la marche. Bien heureux de n'avoir croisé le chemin d'aucun autre participant jusque-là, sa tranquillité fut mise au profit d'une collecte de ressources, visant à améliorer le confort de sa situation, dans la mesure du possible s'entend. Au cours de ses recherches, des coups de canon retentissants, accompagnés d'étranges images dans le ciel, attirèrent momentanément son attention. Les visages des disparus de cette première journée apparaissent sur la surface du dôme, et il fut soulagé de constater que celui de son équipier n'en faisait pas partie. Les nouvelles n'en demeuraient pas moins lourdes sur le moral, de savoir qu'il s'agissait là de la dernière forme d'hommage à la mémoire des victimes des jeux.

Lorsque les tirs cessèrent, l'homme s'accorda enfin à reprendre le travail, incertain de pouvoir supporter d'entendre à nouveau les canons à heure fixe dans les jours à venir ; mais il fallait continuer. Une excavation rocheuse et peu profonde, découverte en contrebas d'un grand arbre, ferait l'affaire pour monter son camp pour la nuit, relativement à l'abri derrière le décor boisé. Aang mangea assez peu de provisions contenues dans le sac subtilisé, mais il avait trouvé le moyen de compléter les apports de ses aliments, à l'aide de plantes et de racines récoltées, triées sur le volet d'après ses connaissances. Ce n'était pas tout à fait le festin des rois, autant qu'il ne pouvait se vanter d'avoir mangé à sa faim, néanmoins la cuisine au feu de bois lui permit de reprendre des forces.

Assis devant le feu, les mains en avant pour se réchauffer, Aang s'égare dans de chaleureuses pensées nostalgiques pour occuper son esprit. Les maisons identiques de son quartier, l'odeur de la sienne après avoir préparé le thé, les poils que laissent Momo en période estivale dans les recoins les plus improbables. Un pincement au cœur le prit. Retrouvera-t-il tout cela un jour ? Le moine ne se rendait pas compte de tout ce qu'il chérissait, avant de se retrouver piégé dans cette arène de malheur, acteur parmi d'autres d'un spectacle pervers à offrir aux personnes extérieures. Le moine secoua la tête afin de chasser ces réflexions, ajoutant quelques brindilles dans le feu pour le relancer, et s'allonge ensuite sur le côté. Mieux vaut s'endormir sur des souvenirs plus agréables.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 525
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Lun 27 Juil - 16:01

. Joyeux Hunger Games

Si on m’avait dit que les nuits ici était aussi froide, j’aurais ramené une grosse couverture. Voir même trois. Ce n’est pas possible de dormir dans ses conditions, alors, le mieux que je puisse faire, c’est bouger dans tous les sens pour me réchauffer. J’ai l’air fin avec mes exercices de gym, mais bon tant que ça marche après tout, tant pis pour le ridicule.

J’ai l’estomac qui grogne, je meurs de faim. Mais je n’ai pas réussi à chopper grand-chose malgré avoir fabriqué une lance. La poisse du jour surement. Ou alors parce que je suis vraiment nul en lancer, allez savoir.

Quoiqu’il en soit à force de bouger comme une crétine, sa réchauffe bien, jusqu’au moment où j’arrive à distinguer de la fumée dans les airs malgré qu’il fasse assez sombre. Qui du fumée dit forcément feu de camp. À moins que ce ne soit un groupe qui sacrifie un candidat, je ne risque rien y jeter un œil. Avec un peu de chance, il n’y aura plus personne et j’aurais la possibilité de mis installer. Donc en suivant le sens, je pars m’approche de la fumée, je manque de m’étaler au sol comme une crêpe à plusieurs reprise quand mon pied se prend dans des racines que je ne vois pas. Au moins une lampe torche n’aurai pas était du luxe. Au fur et à mesure, j’arrive à distinguer la lumière du feu. Génial, s’ils ont oublié de l’éteindre ce n’est que du bonheur pour moi.

Mais finalement non, fausse joie, avec du monde, je me vois mal arriver comme une petite fleur l’air de rien et m’incruster. Je ne vais pas non plus leur foncer droit dessus pour si peu. Pas envie d’être le repas de cette nuit. Autant rester cacher pour le moment et voir ce qu’il arrive par la suite. Et puis bon de là où je me trouve, j’arrive à en sentir un peu la chaleur, pas le grand luxe, mais bon, c’est toujours ça de gagner pour le moment dira–t-on.




darC.png






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 395
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Lun 27 Juil - 18:04

On se réveille les marmottes !
Le deuxième jour commence : un ciel dégagé, un meurtre et du pillage sont prévus dans l'arène pour aujourd'hui~



Traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Jeu 30 Juil - 16:20

[Crackderla N°1] Hunger Games

Zone Libre


Le soleil venait de faire son apparition dans l'arène et également dans la caverne de la nymphe, cela voulait dire qu'il fallait bouger, qu'il faudrait désormais trouver une arme, après tout elle avait déjà de la nourriture, de l'eau, il ne manquait plus qu'une cachette sûre, même si elle pourrait utiliser de nouveau la grotte et il manquait également une arme qu'elle sera capable d'utiliser pour se battre et surtout survivre dans cette guerre. Les yeux de la nymphe s'ouvrirent en même temps que le soleil se levait et elle pouvait donc voir immédiatement l'homme qui était encore allongé sur elle, toujours dans les vapes, mais elle ne pouvait pas rester là en attendant qu'il se réveille, ni même lui laisser les rations de survie. La nymphe prit tout ce qu'elle avait en sortant de la grotte pour trouver un buisson afin de pouvoir cacher tout ce qu'elle avait réussi à prendre et gagner durant le premier jour dessous en creusant un peu histoire que personne ne puisse lui voler, elle était enfin prête à partir à la recherche d'une arme, un fouet si possible, il faudra sûrement retourner à la corne pour voir ce qu'il reste à l'intérieur.

La nymphe courait à l'intérieur de la forêt s'y enfonçant toujours plus en espérant se rendre en direction de la corne, leur point de départ, mais c'était impossible de se repérer, après tout elle n'avait pas pu étudier la topographie, donc impossible de savoir si elle allait dans la bonne ou la mauvaise direction, mais dans tous les cas elle y allait. Par chance, elle réussit à arriver à la corne sans trop de mal, et surtout sans rencontrer personne, même si elle avait la sensation d'être poursuivi par quelqu'un, sauf qu'elle n'arrivait pas à savoir si c'était vrai ou non. La corne ne semblait pas surveiller, mais vu qu'il y avait une immense étendue d'herbe, cela serait suicidaire de se jeter ainsi car le danger peut très bien être cacher dans les arbres à attendre qu'une personne passe par là pour la tuer d'un coup de flèche ou bien encore sortir de la terre pour mettre un coup d'épée ou d'une autre arme afin de tuer la petite nymphe.

Larxene se décida donc à retourner dans la forêt, fouiller un cadavre ou bien se construire une lance ou n'importe quoi qui pourrait faire l'affaire. En tout cas il ne restait plus qu'à attendre dans la forêt, courir encore et toujours jusqu'à trouver le bonheur. C'était plutôt long la recherche, même très long, et pourtant elle finit par réussir à trouver une arme sur le sol, cela sentait le piège à plein nez et pourtant elle savait également que c'était sa seule chance de survie. La nymphe se précipita sur le fouet se trouvant au sol, sautant par dessus afin de ne pas toucher le sol qui était sûrement piéger. La voilà armé désormais, et surtout de son arme de prédilection, le fouet, il ne pouvait rien lui arriver de mieux et pourtant sa joie ne fut que de très courte durée. Un sifflement se fit entendre juste à côté de son oreille, dans un premier temps elle crut à un insecte, sauf que quand elle se retournait elle voyait une flèche plantée dans l'arbre juste derrière elle et immédiatement elle comprenait qu'il y avait un problème quelque part et qu'il fallait fuir, fuir le plus vite possible.

Cela aurait été le plus logique effectivement, sauf que ce n'est pas connaître la nymphe, refusant de fuir. Elle se mit à courir dans la direction de là où la flèche semblait venir pour trouver le tireur. Il n'était pas très bien caché alors elle réussit à le trouver très rapidement sauf que cela était une grosse erreur, une très grosse erreur de l'avoir trouver car une seconde flèche fut tirer, le tout dans le champs de vision de la nymphe et ce fut la dernière chose qu'elle réussit à voir car immédiatement après ce fut le noir complet, plus aucune réaction de la part de la nymphe, la mort était là pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Jeu 30 Juil - 17:59

Cours fillette ! Cours !





Anastasiya Romanov
Nounours


Une nuit bien au chaud, bien au chaud grâce à son grand ami vert qu'elle avait rencontré durant la nuit, une chance pour elle sinon elle serait morte à ce moment là du jeu, elle devrait sûrement le remercier plus tard, qui d'ailleurs au matin ne manquait pas de le remercier comme il se doit avec un gros câlin et un bisou sur la joue, après tout elle lui doit au moins cela pour l'avoir sauvé du froid. Malheureusement ils devaient se séparer, après tout ils ne sont pas du même district et généralement les amis du début peuvent très vite se transformer en ennemi à la fin de cette petite guerre donc il ne fallait pas qu'elle se laisse attendrir et risquer de rester trop longtemps avec lui même s'il a l'air gentil. La petite princesse prit soin donc de partir dans la forêt pour rechercher quoi faire, peut-être une arme qui sait, mais cela reste une très mauvaise idée vu qu'elle ne sait pas se battre, ce n'était qu'un coup de chance d'avoir réussi à tuer une personne dès le début du jeu, coup de chance qui ne se reproduira sûrement plus désormais alors la meilleure solution serait de trouver une cachette et attendre que tout le monde meurt pour sortir et gagner le jeu sans se battre.

Durant sa course dans la forêt, la petite Romanov s'arrêta net, se cachant derrière un arbre car elle avait vu une ombre bougée au sol, ramper au sol pour être plus exact, elle se doutait qu'une personne se trouvait là et qu'il ne fallait mieux pas se faire voir. Elle le regardait de temps en temps pour voir ce qu'il faisait, mais il ne bougeait quasiment pas, enfin si il bougeait, mais d'une très grande lenteur, d'une immense lenteur, il devait être mal, peut-être même blessé et la petite demoiselle prit pitié pour cet homme qui semblait être dans un piteux état. Elle sortit enfin de sa cachette pour voir que cet homme était en vérité le docteur, un autre participant, mais il était tellement mal que la petite fille ne savait pas ce qu'elle devait faire, le soigner ou bien en profiter pour le tuer ? La demoiselle se baissa pour pouvoir toucher son front, il avait l'air de ne pas être malade, il était sûrement juste blessé quelque part, ou en pleine folie qui sait. La Romanov semblait entendre qu'il disait quelque chose, mais il parlait trop doucement pour entendre alors elle se baissa d'avantage pour pouvoir l'écouter attentivement.

Il disait quelque chose du genre « Tue moi... »... Il voulait que la petite demoiselle le tue, comme ça le tue comme un chien dans la forêt sans même chercher à le sauver... C'était hors de question de le tuer alors elle se releva, le regardant pendant plusieurs secondes, voire même minutes à voir si son état s'améliore, mais rien à faire, il restait dans un piteux état toujours entrain d'essayer de dire qu'il fallait le tuer, qu'il n'en pouvait plus de vivre, il n'avait absolument aucun ego, même pas une petite fierté qui le pousse à survivre ; au moins Anastasiya possède ce sentiment de survie. La petite demoiselle regardait l'homme dans les yeux, de haut bien sûr vu que pour une fois elle était plus grande qu'une personne, pas difficile vu qu'il était allongé au sol en même temps, mais il devait sûrement être plus grand une fois debout, cela reste un adulte.

- Euh... Non je ne te tuerai pas, tu me dégoûtes, tu ne veux même pas survivre espèce de lâche. Cours ! Lève toi et cours !

Après son petit conseil pour le seigneur du temps, la petite demoiselle fit également ce qu'elle avait dit, elle se remit à courir dans la forêt en espérant qu'il se passe quelque chose d'intéressant par la suite, une bonne cachette serait parfait pour la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 525
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Dim 2 Aoû - 2:41

. Joyeux Hunger Games
J’ai eu une nuit agitée, si ce n’est horrible. Je me suis fait dévorer par une tonne de moustiques, et franchement, c’était l’horreur. Dormir dans l’herbe n’est vraiment pas ce qui a des plus agréables. Mais pas le choix, tout simplement. J’espérais pouvoir me faufiler au coin du feu que j’avais trouvé pendant la nuit, mais niet. C’était bien trop dangereux. Limité, les risques, c’est ce que j’ai fait, en échange je me peler comme un mouton.

Je ne sais pas trop quoi faire aujourd’hui. Faudrait que je trouve de manger et boire quelque part. Et qu’a l’occasion que je me refasse une arme, j’ai perdu l’autre au passage, histoire d’avoir de quoi me défendre au cas où. Peut-être qu’aller faire un tour près de la corne serait une bonne idée. Qui sait, j’ai une mince chance de me trouver des alliés et autre. Mieux vaut tard que jamais. Pourtant, je ne sais pas trop, pour le moment ça ne me reste pas la meilleure des idées qui soit. Attendre un petit moment n’est pas de refus.

Alors, je me balade, en attendant que l’heure passent lentement et que quelque chose d’un peu plus intéressant veuille bien arriver. Une bagarre, une annonce, une disparation, un monstre sortis de nulle part, what else ?

Mais rien. Je m’ennuie. Je m’ennuie tellement que je cueille quelque petite fleur qui traine sur mon passage, m’en fessant un joli bouquet. Oui, ça ne sert strictement à rien, surtout que je n’ai pas de vase pour les déposer à l’intérieur, ni même qui que ce soit à qui les offrir. Mais ça reste sympathique et puis ça détend. Enfin ça « détend », ça occupe mon ennui surtout. Pour le reste, ce n'est pas encore ça.




darC.png






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Dim 9 Aoû - 15:12


We gon' light it up, Like it's dynamite ♪

Éreinté de cette première journée, le sommeil avait alourdi les paupières du moine sans qu'il ne s'en rende compte. Ce fut ensuite au tour des premiers rayons du soleil quelques heures plus tard de les soulever, au terme d'une nuit relativement tranquille, si ce n'est de courte durée, compte-tenu du confort minimum de son camp. Des fruits coupés constituèrent son premier repas de la journée, puis il balaya son petit coin de nature afin d'effacer toute trace de sa présence. À condition que les événements de ce deuxième jour lui soient favorables, peut-être envisagera-t-il de retrouver refuge dans ce même abri à la nuit tombée, maintenant qu'il possède ses repères. Arpenter la totalité de l'arène ne lui paraît pas indispensable : tant qu'il trouvera de quoi se nourrir, manger et boire, en plus d'un endroit où dormir sereinement, il n'y a aucune raison de chercher à lever le camp au profit d'autres pâturages, lesquels ne sont pas toujours plus verts chez ses voisins.

Un sifflement dans le ciel attire alors l'attention du moine. Les yeux au ciel, il aperçoit un étrange objet en descendre, lentement porté par le vent, soutenu  par un parachute. Interpellé par cette apparition, son regard suit la trajectoire du colis, jusqu'à son atterrissage sur l'herbe. Serait-ce l'un de ces fameux dons que les spectateurs peuvent faire délivrer au cours des jeux au participant de leur choix, censés améliorer leurs conditions ? C'est malgré tout avec une certaine prudence que Aang s'approche de la boîte métallique, pour s'agenouiller devant et commencer à l'ouvrir. Ôtant le couvercle, il jette à peine un coup d’œil à l'intérieur avant de le reposer subitement, la mine déconfite. Des bâtons d'explosif... Pour quelle raison lui aurait-on fait parvenir ce genre d'équipement ? Il n'inspirait pourtant pas l'image d'un homme capable d'employer des moyens aussi radicaux. Quand bien même il n'en ait qu'un usage pratique sur son environnement, en vue de créer des brèches, un abri ou simplement pour effrayer la faune, le vacarme des explosions à venir le desservirait plus qu'autre chose. Ameuter tous les individus à la ronde vers sa position ne faisait pas partie de ses projets de la journée.

Ramassant finalement la caisse de métal dans ses bras, Aang prit la direction de la rivière, non loin de lui. S'il ne pouvait se résoudre à les manipuler, ce n'est bien évidemment pas pour laisser ce loisir à quiconque trébuchera sur ce dangereux lot. Arrivé à son bord et penché au dessus du cours d'eau, le moine retourne son attirail, expédiant ainsi le contenu explosif, dorénavant inutilisable, dans le courant rapide qui l'emporte sans perdre une seconde. À l'exception faite d'un seul bâton, qu'il retint entre ses doigts avant que celui-ci ne fasse le grand plongeon comme le reste de son chargement. Non, il ne peut pas se résoudre à envoyer des moyens de survie par le fond. Allumer la mèche serait évidemment la dernière chose à envisager pour lui, mais ne sachant pas ce que l'avenir lui réserve en ces lieux, chaque possession se révèle précieuse face aux situations délicates. Alors, contre son gré, le moine range le dernier explosif dans le sac à dos de nourriture et s'éloigne de la rivière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   Lun 10 Aoû - 16:23

Achkableble !
Lucyfer sursauta !

Ben et la nuit ? Il venait juste de fermer les yeux. Il s’était allongé, et fredonnait doucement. Et .. Plus rien .. Il s’était endormi ? Quelle horreur ! Lucyfer examina son corps. Pas de mains en moins, il avait ses pieds, tous ses orteils, sa tête était toujours sur son cou. Il examina l’intérieur de la corne. Personne ne s’y cachait et rien n’avait été volé pendant .. Son moment de méditation.
Il se leva doucement, s’étira pour se désengourdir. Chaque seconde, il remerciait le destin de lui avoir permis de voir le jour aujourd’hui.

Hey mais attends .. Y avait peut être quelqu’un dehors ? Et c’était quelle heure ?
L'heure de manger vu le raffut que faisait son estomac.
Rah. Et cet imbécile de Shrek qui s'était évanoui dans la nature. Comme d'habitude, c'était à Lucyfer de faire tout le sale boulot. Il se voyait déjà en train de dépecer sa proie à l'aide d'une flèche et il allait falloir tenter de faire un feu en plus, s'il voulait manger un steak décent.. Enfin un steak, s'il avait la chance de trouver un animal. Sinon ce sera des feuilles, des racines ou des fruits.

Lucyfer partit quelques instants chercher des morceaux de bois qu'il entassa dans la corne. Bon ça allait surement empester la fumée mais l'important était de dissimuler au mieux sa présence. Même si faire un feu n'est pas le top du top de la discrétion, le faire dans la corne sera déjà plus rusé.
Il a ses batons, ses cailloux à frotter dans l'espoir d'en faire jaillir une étincelle, ses provisions grâce auxquelles il pourra améliorer son repas, son arc et ses flèches.

L'heure était venue de partir en chasse. Il prit son arc et toutes ses flèches, laissa le reste dans sa grotte et partit en direction de la forêt.

Trois biches, un pigeon, deux lapins. Voila le tableau de chasse qu'il aurait pu avoir s'il n'avait pas lamentablement loupé ses cibles. Lucyfer commençait à se décourager et à jeter son dévolu sur les petits buissons et les arbres dans l'espoir d'y trouver quelques fruits. Au détour d'un arbre, Lucyfer vit un petit lapin tranquillement en train d'attendre. Drôle de préoccupation pour un lapin. Toujours est-il que celui-ci ne bougeait pas d'un cil. C'était peut-être le bon. Lucyfer arma son arc, dirigea la pointe de la flèche sur le gibier, et la décocha. Dans le mille. Ahah ! Triomphant, Lucyfer ramassa sa proie par les oreilles et se remit en marche pour sa cachette. Si Shrek savait que Lucyfer avait de quoi manger, il serait vert. Oui enfin vert .. Encore plus vert que maintenant. Bon laissons tomber.

Alors qu'il approchait de la corne, un "Mamma mia !" sauvage se fit entendre. Il baissa la tête, qu'il avait alors dans les nuages, vers la corne et vit un petit bonhomme à casquette rouge s'agiter.

- Hey ! Qu'est ce que !! Oh. Bonjour Madame.

Alors que Lucyfer approchait à grands pas de la corne, une grande femme mince, blonde montra le bout de son nez. Ah.. Ils étaient deux. Ah non. Trois. Lucyfer fit un pas en arrière lorsqu'un grand barbu habillé dans un rideau gris se montra. Ohlala .. Quelle galère. Déjà en un contre un, il avait peu de chances, alors à trois contre un, c'était peine perdue.

- Ecoutez .. dit Lucyfer en s'approchant prudemment, Je pense qu'on peut s'arranger ! J'ai un lapin et ...

Les trois tournèrent les talons et se mirent à courir dans la direction opposée. Ben .. Ouais c'est ça ! Fuyez pauvres fous !  Ah ça ! C'était le charisme de Lucyfer qui faisait tout ! Ils avaient bien vu qu'ils n'avaient pas à faire à n'importe qui ! Ahah. Lucyfer suivit ces pleutres du regard. Ils rejoignaient un quatrième bonhomme en chemise ridicule et s'enfoncèrent tous quatre dans les bois. Ah ..... Bon ... Le charisme de Lucyfer n'avait peut-être pas autant d'impact que ça ..

Bon .. Lucyfer s'approcha de la corne maintenant qu'ils étaient partis. Plus rien. Quelques miettes des provisions qu'il avait trouvé, les mannequins disparus, le bois envolé. Lucyfer et son unique ami-futur-repas-le-lapin-mort n'avaient plus qu'à tout recommencer.



Dernière édition par Lucyfer Jhin le Sam 22 Aoû - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Crackderla N°1] Hunger Games   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Crackderla N°1] Hunger Games
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ Zone Libre :: Zone de RPG libre-