Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi des Elementis
avatar

Silan ChesterRoi des ElementisMessages : 468
Date d'inscription : 10/07/2014


MessageSujet: Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]   Mer 15 Juil - 17:15

Silan Chester


Petite Présentation

NOM : Chester
PRÉNOM(S) : Silan
SURNOM : Sil'
DATE DE NAISSANCE : 24 octobre
ÂGE : 24 ans
SEXE : Homme
CAMP : Elementis
SITUATION : célibataire
PERSONNAGE AVATAR : Aoba, de Dramatical Murder
CAPACITE : le Néant


Questions

DE QUAND DATE VOTRE ENTRE DANS LA FAMILLE ? Silan est entré chez les Elementis l'année de ses 15 ans, suite à la rencontre avec un de ses membres
QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ? Silan est loyal, les Elementis lui ont évité une vie d'errance qui aurait pu mal tournée. Il suit fidèlement les ordres, et même s'il drague souvent les demoiselles de la famille en enquiquinant les hommes, il ne va jamais trop loin et reste un élément efficace. On le demande souvent comme compagnon de mission pour ses stratégies et son élément, plus pratiques en groupe que seul.
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
un organix, capable de se rétracter pour être plus pratique à transporter (les lames se décalent alors pour se placer de part et d'autre de la garde centrale, diminuant par trois sa longueur).




Physique

Silan est un peu plus grand que la moyenne, 1m83 à l'heure actuelle. Plutôt fin, c'est un vrai faux maigre, car, s'il n'en a pas l'air, il est bien plus musclé qu'il n'y paraît. Normal, quand il n'est pas en mission ni derrière sa soeur, il passe son temps à s'entraîner du matin au soir. Et la nuit aussi. Enfin ça, c'est quand il n'est pas au lycée bien sûr, ce qui arrive assez souvent, n'étant pas un personnel très demandé, mais ça sera vu en détail dans les histoires. Pour le moment, on parle de son corps de rêve !

Plutôt grand donc, assez beau gosse, il faut bien l'avouer, Silan a de magnifiques cheveux bleu, jonglant entre celui azuré du ciel, surtout aux extrémités de ses mèches pas du tout ordonnées, et celui plus intense d'une mer un jour de beau temps, plus près des racines. Il mélange plusieurs longueurs : il y a la première partie relativement courte, qui se résume par des pics partant un peu dans tous les sens, surtout à l'arrière du crâne, et des mèches plus longues qui lui tombent devant les yeux ; et il y a la seconde partie, bien plus longue, qui s'étale sur ses épaules en un joli dégradé un peu fouilli. Parfois il les attache en catogan, parfois ils les laissent se balader librement sur son corps, descendant pour les plus longs jusqu'au milieu du torse mine de rien.

Au milieu de tout ce bleu, deux lueurs dorées légèrement vertes suivant la luminosité observent tout ce qui se passe d'un air très malin. Les yeux de Silan sont souvent joueurs, un peu calculateurs parfois - ok souvent en fait - cherchant soit la meilleure blague à faire, soit la meilleure phrase pour séduire une belle demoiselle. Petit trait en plus : il a une légère cicatrice à la lèvre inférieure, juste au dessus de la petite focette qu'il a au menton. D'où elle vient ? Ah ça... il faudra lui demander. Mais pas sûr que vous aurez la vérité : il adore inventer une histoire différente à chaque fois.

Au niveau vêtement, Silan ne s'embarrasse pas, il fait au plus simple : on le voit souvent en jean et toujours avec un pull fin plus ou moins moulant à manches longues. Il adore le bleu nuit qu'il a ! Bien dans ses baskets, il ne cherche pas à être stylé, les fringues qu'il porte suffisent amplement. En général, c'est quand il prend le premier pull qui passe qu'il est le plus craquant, allez savoir pourquoi.


Caractère
Silan a un sacré caractère, mais il faut retenir une chose importante sur lui : il n'est absolument pas méchant. Du coup, quoi qu'il fasse, ça ne sera jamais à mauvais escient. Très blagueur, il adore enquiquiner les gens, et il a un don pour trouver pile ce qu'il faut pour ça, mais il veille à ce que ça ne soit pas trop lourd ni gênant. Il s'amuse à frôler la limite du harcèlement parfois, mais ne la franchit jamais, parce qu'il a un honneur mine de rien.

En plus d'avoir la blague facile, c'est un incorrigible dragueur. Il adore séduire et ce peu importe la fille en face de lui : brune, blonde, grande, petite, maigre, grosse, pour lui elles sont toutes belles à leur façon, et elles méritent toutes d'attirer l'attention. Là encore, il reste toujours courtois et amusant, en joyeux luron, sans s'imposer. Si une demoiselle l'envoie bouler, il rigolera et la laissera tranquille après des excuses en bonne et due forme. Car oui, il respecte les autres, qui qu'ils soient.

En revanche, s'il a quelqu'un dans son colimateur... gare à lui. Silan peut se montrer extrêmement vicieux et saura trouver la petite bête pour abattre son ennemi à coup sûr ou presque. Sous ses airs de gentil garçon, il sait s'informer sur les autres. Intelligent, il est fin stratège, bien plus qu'il n'y paraît, et sait profiter de ses airs innocents pour arriver à ses fins. Lorsqu'il s'agit de la famille, d'une mission ou d'un ordre, il n'hésite pas à utiliser tous les moyens possibles et imaginables pour réussir. Patient, il prend tout le temps qu'il faut pour réunir les informations importantes afin d'avoir un maximum de chances pour revenir victorieux. S'il n'a pas un élément offensif, il compense avec ses conseils et ses idées pendant les combats, gagnant souvent des secondes précieuses grâce à son pouvoir. Il a plus d'une fois sauvé la vie d'un Elementis en le protégeant des capacités ennemis. Bien entendu, il fera tout pour aider les siens.

Très franc, Silan dit toujours ce qu'il pense, ou ne dit rien suivant la situation. Les Domae... ils hait ceux qui ont détruit sa famille il y a pratiquement 10 ans maintenant, et s'il peut leur faire payer, il n'hésitera pas. Mais il ne les met pas tous dans le même sac non plus - d'autant qu'il y a de très jolis filles là-bas aussi - il est surtout très méfiant envers eux. Maintenant, à moins d'en recevoir l'ordre, il n'ira pas les traquer sans pitié. En dehors d'une mission, il aura plutôt tendance à essayer d'en apprendre un maximum pour transmettre les informations aux Elementis, et ensuite... à ses supérieurs de juger quoi en faire.




Père Castor Raconte Nous Une Histoire !
Ah le destin... quel principe étonnant et amusant, vous ne trouvez pas ? Il va, vient, modifie ce qu'il veut comme il veut, et nous ne pouvons que subir... Non ? En ce qui me concerne, je n'ai pas vraiment l'impression de l'avoir pris en main pourtant...

Ma vie avait plutôt bien commencé. J'avais une famille agréable, une petite soeur assez peste sur les bords mais adorables tout de même, trois grands frères, nous nous suivions à un an près, sauf pour Bloo, qui a mis 5 ans à nous rejoindre. C'est peut-être pour ça que c'est une fille ! Elles sont lentes à la détente. Aïe non pardon j'ai rien dit, c'était une blaaaagueuh.

Nous aimions beaucoup jouer tous ensemble, nous chamailler souvent aussi - en même temps qu'est-ce que 4 frères pouvaient bien faire hein ? et même la petite dernière entrait dans la danse, alors... - et, un gros trip qu'on avait, c'était la cabane en bois qu'on construisait tous ensemble. Chacun avait son boulot, c'était marrant, et on y passait des heures à nous éclater joyeusement. Moi, j'étais responsable des provisions d'eau, une tâche noble et vitale. Ben oui, sans flotte, on meurt. A côté de ça, on s'éclatait à se battre avec des bâtons, histoire de savoir se défendre et, surtout, protéger Bloo. C'était un peu comme notre petite princesse, mais plus du genre Fiona que Cendrillon, vous voyez ? En même temps c'est normal, elle prenait nos habitudes de garçons, alors forcément... mais on lui interdisait de toucher à nos "armes" ou à faire des trucs trop dangereux. C'était notre devoir de la protéger ! Et de l'enquiquiner aussi. C'était tellement marrant de la faire bouder !

Bref on s'amusait bien, sans faire de mal à personne. Une vie de gosses qui ne demandaient pas à ce que ça change. Le destin ou je ne sais quoi en avait décidé autrement. Ou juste les Domae. J'en sais rien, je ne saurai sans doute jamais.

C'était une journée classique où chacun avait bien avancé sa tâche. Lyam avait fixé à peu près correctement pas mal de planches, Rémi avait stocké pas mal de provisions dans la cabane, Ellis ramené suffisamment de branchages pour améliorer le tout, et j'avais rempli mon quota de bonbonnes d'eau. Quant à Bloodyne, elle avait joliment bronzé en échangeant des piques avec tout le monde, que nous lui avions magnifiquement rendues, bien entendu. Un beau jour en somme.

L'effort terminé, venait le réconfort. Tous installés dans notre belle cabane, nous papotions comme des pies en rigolant pendant que le soleil se couchait et que les bonbons tournaient entre nous, avec un peu d'eau pour alléger la brûlure du sucre. Le beau tableau paradisiaque, non ? Jusqu'à ce qu'un bruit nous parvienne. Bloo croyait à un lapin, mais ça me semblait plutôt gros pour un animal aussi petit, et je pense qu'Ellis était d'accord. Ce pouvait être papa qui venait effectivement nous faire une petite blague - je sais de qui je tiens ce trait de caractère - et il allait vérifier.

Nous regardions les bois à travers une fenêtre, mais Ellis n'était plus visible et la nuit était tombée, quand un cri retentit subitement. Puis le silence, glacial, effrayant. Mais je n'en montrais rien bien sûr. Bloodyne s'était accrochée à mon bras, je ne pouvais pas avoir l'air appeuré ! Je sentais presque ses ongles à travers mon sous-pull, mais je ne disais rien, trop tendu pour y faire attention. Toujours rien alors que les minutes passaient... il fallait que quelqu'un aille voir. Et puis un choc au bas de l'arbre nous fit tous sursauter. Ni une ni deux, nous quittons la cabane pour rejoindre la terre ferme. Là, nous découvrons Ellis... allongé par terre, égorgé, du sang coulant vivement de sa blessure, sa lance plantée dans le ventre. Je ne pouvais pas le croire. Comment était-ce possible ? Il était avec nous quelques minutes plutôt, bien portant, et là...

Fuyez, nous dit-il. Ils arrivaient... mais qui ? Merde. Personne n'avait le temps d'y réfléchir, il fallait agir. Bloo semblait pétrifiée, elle ne devait pas se rendre réellement compte de ce qui se passait. Moi non plus à vrai dire, mais j'ai toujours eu un don pour réfléchir en toutes circonstances. C'est sans doute ma manière de ne pas péter un câble. Alors, quand Lyam nous hurla de courir à la maison, je hochai la tête et attrapai Bloodyne pour la porter dans mes bras, le laissant s'occuper d'Ellis. Je n'ai jamais courru aussi vite je crois.

Heureusement la maison n'était pas loin. Nous arrivâmes vite et nous réfugiâmes à l'intérieur. Bloo gagna vite les bras de maman qui pleurait en voyant le corps d'Ellis. Passé le premier choc, tout le monde se mit en mouvement. Pour la protéger, on laissa Bloodyne à l'arrière, dans une pièce possédant une issue de secours, avant maman qui préparait des vivres à emporter. Nous, nous nous dépêchâmes de récupérer nos armes de fortune. Je ne savais pas ce qui se passait réellement, mais je savais que nous étions en danger, et cela me suffisait pour aider du mieux que je pouvais.

Lorsque papa et Lyam ouvrirent la porte, je voulus les suivre, mais ils m'arrêtèrent. Il fallait que je reste ici avec Rémi pour protéger maman et Bloo. D'accord... ça ne me plaisait pas de les laisser partir, mais je devais aider les filles de la famille, comme ils disaient. Je me résignai donc à rester ici. Ce qui ne m'empêcha pas d'entendre des bruits de combat dehors. Avec Rémi, nous attendions, hésitant, voulant à la fois rester ici et sortir pour aider tout le monde. Mes mains étaient moites sur le manche du bâton métallique que papa m'avait donné. Je n'aimais pas ça, vraiment... et me sentir impuissant était juste insupportable.

Et puis des cris connus nous parvinrent. C'était papa et Lyam. Impossible de rester plus longtemps. Un simple regard nous suffit et Rémi et moi sortîmes. Dehors, c'était... la fin du monde, ou presque. Des maisons commençaient à brûler et des gens se battaient un peu partout. Au milieu de tout ça, des animaux couraient, mordaient, griffaient, et tuaient autant que leurs maîtres. Comment retrouver nos proches là-dedans ?

Il fallait essayer. Criant pour me donner du courage, je fonçai dans la bataille, bien décidé à protéger la maison du haut de mes 14 ans. Ca devait être terriblement pathétique à voir... mais bon j'étais jeune, naïf, innocent. Pas encore traumatisé par la vie on va dire ! J'avoue qu'à partir de cet instant, j'eus du mal à suivre tout ce que je faisais. Ennivré par le combat, doppé par l'adrénaline, motivé par le désir de protéger les miens, je frappai tout ce que je voyais qui ressemblait à une menace. Je n'étais pas mauvais avec mon bâton, mais je restais un enfant et n'étais pas aussi entraîné que les autres.

Sans parvenir à retrouver Lyam ni papa, j'additionnais les blessures petit à petit. Entailles d'épée, morsures d'animaux, griffures diverses, je n'avais rien de trop sérieux, mais ça commençait à faire beaucoup. Je récoltai un coup dague plus profond au mollet droit, réduisant mes mouvements. Je fus forcé de mettre un genou à terre en posant une main pour ne pas m'écrouler entièrement. En relevant la tête, je vis une femme au regard fou qui allait m'achever en visant mon coup avec son arme. C'était si bête que ça ? Si facile ? La vie ne tenait vraiment à rien...

Et puis une lance transperça la poitrine de mon assaillante, l'empêchant tout juste de me tuer. Elle s'écroula sur le côté, laissant place à mon père, couvert de sang, le regard déjà lointain. Je n'eus pas le temps d'articuler un mot qu'une panthère bondit sur lui et planta ses crocs dans sa gorge déjà bien amochée... Ne pas devenir fou, ne pas devenir fou, je me répétais ces mots en boucle alors que je me forçai à me lever et à fuir. Je devais sortir Bloo et maman de là. Lyam, Rémi, j'ignorais où ils se trouvaient. Elles si.

Mais, alors que je revenais comme je pouvais vers la maison, je m'aperçus que c'était trop tard. Elle brûlait. Les flammes illuminaient cette nuit pourtant bien sombre à mes yeux. Je hurlai leurs noms, en vain bien sûr. Avaient-elles pu fuir ? Je n'en savais rien... et vu toutes les personnes entourées d'animaux sanguinaires qui se trouvaient là, j'en doutais fort. J'avais envie de tous les tuer les uns après les autres, mais, malgré la douleur, je savais bien que j'en étais incapable. Je devais fuir. La vengeance... ce serait pour plus tard. Papa m'avait sauvé et en était mort, je ne devais pas gâcher son sacrifice.

Boitant à cause de ma blessure, j'ignore comment, je parvins à quitter le quartier sans me faire tuer. Je récoltais d'autres blessures dans la foulée, mais ce n'était pas mortel. Hasard ou instinct de survie, j'avais réussi à gagner une ruelle proche de l'hôpital. Je m'y écroulai, exténué, autant physiquement que mentalement. En l'espace de quoi, une heure ou deux, toute ma vie avait basculé. Il y avait largement de quoi tomber dans les pommes !

Lorsque je repris conscience, j'étais dans une chambre de l'hôpital. Mes blessures étaient propres, ce qui revenait à dire que j'étais couvert de bandages et perclus de douleurs. Sous le feu de l'action, je n'avais pas senti grand chose, mais là... c'était horrible. Même respirer me faisait mal. J'avais quelques côtes cassés... c'était vraiment un miracle que je sois encore en vie à ce moment-là. Pas comme le reste de ma famille... Je voulais retourner les chercher, mais je ne pouvais pas sortir dans cet état. Les médecins me jurèrent d'aller chercher les autres Chester, mais, quand une infirmière vint me donner des nouvelles, sa mine suffit à me faire comprendre. Il n'y avait plus personne... même Rémi et Lyam avaient été tués... Maman et Bloo... une femme avec une petite fille... les ordures... Non je ne suis pas macho - j'ai failli mourir à cause d'une fille qui semblait très bien entraînée - mais je trouve horrible d'en arriver là. Surtout Bloodyne... elle n'avait que 9 ans bordel !

Du coup je ne savais pas quoi faire. Enfin si : il était hors de question que j'aille dans une autre famille ou un orphelinat. Dès que je pus marcher, je quittai l'hôpital en ignorant toute recommandation. A partir de là, je passais un an assez... disons horrible. Je n'aime pas en parler, alors je vais me contenter de résumer ; c'est mon année noire. Celle où je n'ai fait qu'errer sans but, totalement démoli, sans âme, à crever à moitié de faim les trois quarts du temps, à voler le reste, à me bagarrer avec d'autres mendiants, bref une vie de loque. J'avais tout perdu, il ne me restait même pas la maison... la seule chose que j'avais, c'était la cabane. C'est là que je passais mes nuits, dormant à moitié, mon sommeil surtout peuplé de cauchemars sanguinaires. L'autre moitié... j'espérais revoir ces gens qui avaient tué toute ma famille. Les assassins reviennent toujours sur le lieu du crime, non ? Faut croire que c'est des conneries ça aussi.

J'ignore comment j'ai fait pour attirer l'attention d'un Elementis. Peut-être qu'il s'est renseigné sur mon histoire et qu'il a jugé que je pourrais faire un bon petit soldat. Ou qu'il a eu pitié de moi. Franchement j'en sais vraiment rien, il n'a jamais voulu me dire. Toujours est-il que, l'année de mes 15 ans, un type m'a attrapé pendant une bagarre de rue. Je maniais un bâton de bois que j'avais fabriqué. Je m'étais bien entraîné avec cette arme, et même si ça restait un matériau non tranchant, je savais le gérer assez pour faire très mal aux autres. L'homme m'a proposé deux choses : les flics ou une nouvelle famille.

Forcément, quand on a 15 ans et qu'en plus on est un mec, on est très con. Si si, ne niez pas messieurs. C'normal, c'est l'âge qui veut ça. Je jouais un peu au malin, et j'en porte encore les traces aujourd'hui ahah. N'empêche qu'après quelques mésaventures dont je vous passe les détails - ça vous regarde pas de toute façon et toc - je me retrouvai parmis les Elementis. J'eus le droit d'habiter chez cet homme qui, chance - ou pas... j'ai du mal à croire dans les coïncidences - était un très bon professeur d'armes. Il m'aida à parfaire mon style de combat et me fit même découvrir les joies de l'organix, cette double lance très agréable à manier et redoutable, pratique pour combattre à la fois au corps à corps et à une petite distance.

Je me pris rapidement au jeu. Les études ? Je les suivis plus ou moins bien, rattrapant mon retard, mais ce n'était pas ce qui m'intéressait : j'adorais les entraînements avec mon tuteur. Je fus très fier de ma première mission, l'année de mes 17 ans. Bien plus encore quand, 4 ans plus tard, j'obtins la confiance des Elementis et mon pouvoir. Le Néant... un peu ce qu'était ma vie, au fond de moi, depuis la destruction des Chester. Amusant.

En parallèle, je devins... attention les yeux... professeur de sport au lycée Noctem. Et ouais, c'est classe, je sais. Faut dire que je ne savais pas quoi faire de ma vie, et que j'aime plutôt bien. Je suis sportif, je m'entraîne souvent, j'ai une bonne constitution, et un certain don pour motiver les troupes. Comme je suis aussi très blagueur, je mets facilement les gamins à l'aise et ils sont d'autant plus partant pour mes cours. En plus, ça prend moins de temps que les maths ou je ne sais quelle autre matière inutile à mes yeux.

J'eus droit à mon second plus gros choc de ma vie à 22 ans, quand je vis une certaine Bloodyne débouler chez les Elementis... non mais sérieux ? Destin à la con, tu foutais quoi ce jour-là ? Elle n'était pas morte... elle était là, dans la famille, à la fois si proche et si lointaine... je n'ai pas bougé quand je l'ai vu, tétanisé, et elle ne m'a pas remarqué. Est-ce que j'aurais pu l'approcher, lui parler, la serrer dans mes bras ? Je ne sais pas... je l'ai voulu pourtant, et plus d'une fois, mais... je ne peux pas. J'ignore comment elle a survécu, mais une chose est sûre : ce n'est pas grâce à moi. Depuis le temps, elle a fait sa vie, sans moi, et... je ne crois pas être bien placé pour juger utile et bon pour elle d'y revenir.

Alors je n'ai rien dit, rien fait, et depuis je continue de rester à l'écart. C'est con je suppose, mais j'y peux rien : je ne me sentirais pas à l'aise devant elle. J'ai un peu honte de n'avoir pas pu la protéger et d'être le seul à avoir survécu... j'étais le plus jeune des 4 après tout. Lyam, Rémi, Ellis... ne parlons même pas de nos parents. En revanche, j'ai repris ma mission d'avant : en restant à distance, je fais tout ce que je peux pour aider Bloo. Je l'espionne un peu, j'avoue : je m'arrange pour savoir où elle va en mission et j'essaye de la lui faciliter un maximum. Je veille à ce qu'elle ne manque de rien. Parfois je patrouille près du bar où elle travaille pour être sûr qu'il n'y a pas un crétin louche pouvant l'embêter. Mais je ne fais pas plus. Je ne veux pas m'imposer alors que je n'existe sans doute plus pour elle. Un petit ange gardien discret hein ? J'essaye.

Pour le moment, ça dure depuis 2 ans, et aucun Elementis ne m'a trahi. En même temps, j'ai menacé plus d'une fois d'exploser la tronche de ceux qui me connaissent s'ils caftaient, alors forcément... moi méchant ? Naaaan ! Et puis j'arrive à m'arranger pour être en mission quand elle est au QG et inversement, ça évite qu'on se croise. C'est du gâchis ? Peut-être. J'en sais rien. Tout ce que je sais pour le moment, c'est que je ne suis pas prêt à débarquer dans sa vie comme ça... pas en sachant que je n'ai rien pu faire pour l'aider avant. C'est minable... ouais je sais. Personne n'est parfait. Même pas moi.


Et en vrai ?
PRÉNOM/SURNOM : Ez, Panken, Vocr', ... vous me connaissez hein :D
ÂGE : ça monte, ça monte... bientôt 28... c'te vieux TT
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI : j'en suis pas parti depuis plus d'un an :D
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : il est trop beau ce design, franchement bravo celui qui l'a fait, c'est un dieu, il roxe trop du... /sbaf/
LE CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Big~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]   Mer 15 Juil - 17:38

Re-bienvenue ! :3

J'suis contente, j'ai enfin un prof de sport à faire chier en cours Razz
Et petite question, tu attends de faire ton rp avec Mello pour obtenir ton post d'As ou... ? x)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 525
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]   Mer 15 Juil - 17:45

Booon beh... j'ai rien à dire a part que tout est bien *o* Pour moi y a pas de problème !
(Merci pour la comparaison de princesse Fiona Razz)

Avant d'aller harceler le Roi pour un poste, je passe en première !


darC.png






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gaara IshikawaMessages : 828
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]   Mer 15 Juil - 17:46

Re-Bienvenue ^^

Au plaisir de te croiser en rp ^^



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1079
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]   Mer 15 Juil - 17:50

Rebienvenue ! Very Happy



« Je vous grogne dessus en chocolate »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]   Mer 15 Juil - 18:48

Vu que Bloo a donné son aval pour l'histoire et tout, et qu'on a déjà vu ensemble pour l'élément et qu'il n'y a rien qui me dérange dans la fiche, je peux la valider sans aucun soucis ^^

Re-bienvenue parmi nous en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Roi des Elementis
avatar

Silan ChesterRoi des ElementisMessages : 468
Date d'inscription : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]   Jeu 16 Juil - 9:18

Michi (ça fait star fufu Cool ) /sbaf/

Maya => je vais essayer de choper le Roi, c'plus fun de faire ça inRP. Et tu vas souffrir en sport toi niak !

Bloo => bien sûr, je peux faire plusieurs choses à la fois quoi qu'on dise soeurette !

Gaara => toi t'es mort ! :D

Bidby => merci public.

Ana => yeah thanks \o/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Silan Chester, le plus beau est là [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-