Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Lana Aoki, Baelfire Gold, Arias Vele et Exuld Drakerz !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Gold/Lana, Arias et Exuld) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Athéna et Wander se présentent [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 547
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Athéna et Wander se présentent [terminée]   Lun 27 Juil - 23:09

Athéna Wulfhame

{Un commentaire ?}

PETITE PRÉSENTATION
NOM : Wulfhame / Whameful
PRÉNOM(S) : Athéna / Wander
SURNOM : Théna pour les flemmards
DATE DE NAISSANCE : 7 Octobre
ÂGE : 31 ans
SEXE : Féminin / Masculin
CAMP : Habitant
CAPACITÉ : Aucune
SITUATION : Libre comme l'air
PERSONNAGE AVATAR :  Yona de Akatsuki no Yona et Wander de Shadow of the colossus
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRE DANS LA FAMILLE ?
 -
QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?
-
TATOUAGE/MARQUE ?
-
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Je ne suis pas une très grande combattante, mais par mon éducation j'ai apprit à maîtriser l'arc pour me défendre ; je ne l'utilise que très rarement, simplement dans des situations très critiques... Sinon comme arme, j'utilise plutôt mes charmes, je reste douée pour ça.

Je ne suis pas un grand adepte des armes, pourtant j'ai appris à maîtriser l'arc avec une grande précision, mais également l'épée avec une grande dextérité. Toutefois je préfère utiliser les mots avant d'user des armes ou bien mes poings, je suis plutôt doué pour les faire parler quand il y a une menace.
PHYSIQUE
Je sais ce que vous allez me dire, je ne fais pas mon âge... D'après les médecins, le corps vieillis beaucoup moins vite lorsque l'on est dans le coma donc on a tendance à me donner 24/25 ans et pourtant j'en ai bien 31.
Je suis une grande rouquine d'un mètre soixante-quinze et qui pèse cinquante cinq kilos, mes yeux violets étonnent certains mais je peux vous assurer qu'il ne s'agit pas de lentilles ; j'adore les bijoux, surtout les boucles d'oreilles et les bracelets... Si je passe devant une boutique de bijoux, vous êtes sûrs que je vais la dévaliser.
Pour les vêtements, je porte souvent des robes, des jupes longues ou encore des kimonos de couleurs roses/rouges ; je fais quand même en sorte d'avoir des vêtements légers pour pouvoir m'enfuir au cas où on se lance à ma poursuite quand j'ai volé quelques choses dans les magasins. Pour les chaussures, j'évite les talons et les ballerines, ce n'est pas pratique pour courir mais j'évite aussi les baskets qui font beaucoup trop masculines à mon goût ; je ne tiens pas à ressembler au cliché de la prostituée en mini-jupe et talons de 20 cm mais je ne veux pas ressembler non plus à un garçon manqué, j'y tiens à ma féminité voyez-vous !
Je ne vais pas vous mentir, je suis plutôt jolie et c'est souvent que l'on m'offre des verres pour me draguer en même temps, d'ailleurs je n'hésite pas non plus à utiliser de mes charmes pour obtenir ce que je veux.


Comment je suis ? Comment je me vois serait plus juste à vrai dire car en fonction du point de vu cela fait une grande différence et tout le monde finira par nous voir ainsi également. Au niveau physique, je suis un grand homme, du moins d'une taille plutôt correcte, après tout je fais un mètre soixante quinze ce qui est plutôt raisonnable pour un homme.
Je possède une très belle chevelure d'un roux magnifique, entièrement lisse, que je suis obligé de me lisser du moins pour qu'il soit ainsi, mais c'est un effort qui en vaut la peine car je suis assez fier de cette chevelure rouge. D'ailleurs le magnifique petit bandeau noir que je met sur mon crâne me scie à merveille je trouve. Néanmoins la partie de mon corps dont je suis le plus fier, cela restera toujours mes yeux, de magnifiques yeux violets.

Mes tenues sont plutôt simples, et surtout assez amples, n'aimant pas les vêtements trop serrés, me sentant pris au piège à l'intérieur alors je choisis toujours des vêtements qui me permet de respirer alors même que je suis habillé. Au moins dans un large t-shirt marron recouvert d'une sorte de poncho aux décorations assez particulière mais que je trouve parfaitement joli et surtout très pratique, et puis cela tient chaud en cas de grand froid. Au niveau du bas, un simple pantalon marron également, même s'il va vers le noir. En bref, on dirait que je suis prêt à partir en voyage, et pourtant ce n'est pas le cas, je préfère largement m'habiller ainsi pour pouvoir profiter pleinement des mes vêtements.

Sinon au niveau de ma physionomie, il n'y a rien à y redire de plus, je reste un homme basique, une musculature plutôt correct, en bref, je reste un homme comme il en existe pleins. Ma musculature me permet de bien maîtriser mon arc et mon épée, ce qui me suffit amplement à vrai dire, je n'ai pas envie d'être super costaud car même si je ne le suis pas, je peux plutôt facilement venir à bout d'un adversaire si il ne triche pas en usant un artifice.

CARACTÈRE
Comme j'ai perdu 14 ans de ma vie je tiens à tout prix à les rattraper, je sais que je ne m'y prend pas de la meilleure manière mais je n'ai qu'un seul mot d'ordre : L'amusement ! Je sors presque tous les soirs en boîte pour draguer, filles ou garçons je m'en fiche pas mal, la vie est tellement courte que je veux tout tester. Quand je ne suis pas en soirée, je vagabonde souvent dans la ville histoire de constater ce qui a changé, je n'hésite pas à embêter les gens ou les provoquer, je ne cherche pas les combats, ça je sais que je me fais rétamer en deux minutes mais je veux simplement rigoler un peu. Je suis plutôt du genre solitaire, je reste rarement avec la même personne plus d'une nuit et le mot « amitié » n'existe pas vraiment dans mon vocabulaire ; je les qualifierais plus de connaissances. Des personnes avec qui je rigole bien de temps à autre, que je retrouve aux bars ou dans la rue mais de là à les inviter à la maison ou passer une soirée avec eux... Non, il ne faut pas compter sur moi à ce niveau-là.

Je ne suis pas très compliqué, du moins on pourrait facilement me décrire en quelques mots, mais je reste assez complexe tout de même. Je suis d'abord quelqu'un de très protecteur, toujours prêt à aider une personne que j'aime. Oui on pourrait me frapper, m'insulter ou tout ce que vous désirez et pourtant je ne bougerai pas d'un pouce, je vous laisserai même faire si c'est pour le bien de la personne que je veux protéger. Par contre si jamais vous osez toucher ou insulter une des personnes que je protège, vous risquerez de passer la plus mauvaise période de votre vie. Je suis quelqu'un de très gentil et pourtant je peux me montrer méchant et très violent dans le cas que je viens de vous dire, sûrement dans le seul cas d'ailleurs que vous pouvez voir ce côté là de ma personnalité.

Étant de bonne famille, je reste quelqu'un d'assez respectueux, surtout envers les femmes, avec un bon savoir-vivre, un bon langage, assez calme par nature, bref je suis un homme d'une famille riche avec une bonne éducation, même si je ne suis pas le type même de personne que mes parents auraient aimé avoir, après tout je reste une personne qui n'a pas énormément d'ego et qui est prêt à se mettre à quatre pattes s'il sait qu'il peut éviter le conflit.

Comme je l'avais dis, je suis quelqu'un d'assez simple et de pas compliqué malgré l'éducation que j'ai eu, ce qui peut paraître fou tout de même. Pour le reste, je suis quelqu'un un peu comme tout le monde qui reste assez sociable, aimant se faire des amis, néanmoins je n'aime pas tellement sortir trop tard le soir, ou bien faire de grosses soirées, sociable, mais en restant assez solitaire tout de même, drôle de mélange à vrai dire et pourtant je suis ce genre de personne pourtant. Me semble que vous savez tout désormais, si jamais vous voulez en savoir plus sur l'homme que je suis, n'hésitez pas à connaître un peu plus mon histoire.
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
Comme toute histoire, on va commencer par le commencement : ma naissance. Je suis la dernière descendante d'une noble famille anglaise arrivée il y a un siècle à Quederla ; riche à la base, ils ont réussit à faire fortune dans la ville grâce aux trains. J'ai deux grands frères, Charles et William de sept ans mes aînés, deux parents, bref une famille complètement normale qui ne se mêle pas à la guerre et pour les parents, il était hors de question d'entrée dans un des clans.
Comme toute famille noble, j'ai reçu une bonne éducation, je n'ai pas été au Lycée comme tous les autres personnes de la ville mais j'avais un précepteur à la maison, comme mes frères. Mes frangins et moi avons eu une vie plutôt solitaire mais comme ils n'ont que deux ans de différents entre eux, ils ont passé plus de temps ensemble ; le premier né était destiné à reprendre l'affaire familial, le second à être médecin et moi à épouser une riche personne. Une petit vie bien programmée.
A 5 ans, mes parents ont insisté pour que je sache monter à cheval ; les cours d'équitation étaient tous les jours après mes cours de solfège. Rester droite sur le cheval, marcher au pas, courir au trot, sauter et on recommençait l'expérience pendant plusieurs heures ; j'au fait plusieurs concours Junior où j'ai terminé 1ère et j'ai continué durant toute mon adolescence où j'ai enchaîné les trophées.
A 10 ans, mes parents m'ont initiée à l'arc trouvant que l'épée est une arme bien trop brute pour une jeune fille comme moi ; un cours rajouté à ma journée, je n'avais presque plus de temps à moi pour lire ou m'amuser avec mes frères. Il m'arrivait de ne pas assister à mes cours de tir à l'arc pour regarder en cachette mes frangins s'entraîner à l'épée. Les combats ne m'intéressaient pas vraiment et les cours m'ennuyaient mais si je continuais de ne sécher, je devais faire trois le tour du terrain de tennis et faire une dizaine de pompes... Autant dire que j'ai préféré y aller, même si ça a duré plusieurs mois avant que je ne décide d'arrêter.
Plus je grandissais moins j'avais de liberté, je devais assister aux longs repas avec la famille qui faisait le voyage jusqu'à Quederla, je devais continuer mes cours d'arts, mes cours d'équitations et pendant ce temps mes parents cherchaient des prétendants. J'enviais mes frères, même si eux aussi avaient une éducation programmée, j'avais l'impression qu'ils avaient plus de liberté que moi ; peut-être était-ce dû à l'âge ? Ou parce qu'ils étaient des hommes... Mmmmh à voir.
A 17 ans, j'ai suivit mes frères jusqu'à la falaise, là où ils s'entraînaient tout le temps. Pour une fois, ils ont accepté que je me joigne à eux, comme il n'y avait que deux épées on s'en passait une tandis que l'autre faisait l'arbitre. A mon tour, je me battais en duel contre mon deuxième frère William, tout s'est passé beaucoup trop vite pour donner une explication mais je crois que je me suis approchée trop au bord de la falaise et que je suis tombée... Disons que j'en garde très peu de souvenirs.

Je n'ai plus aucun souvenir... Du moins presque plus de souvenirs à véritablement parler, je ne sais pas pourquoi je suis là, j'entend absolument tout, mais je ne vois rien, je ne peux pas bouger et mes souvenirs sont très limités. Tout ceux que je me souviens en réalité ne sont que très peu nombreux, que j'ai deux parents, logique après tout sinon je ne serai sûrement jamais là. J'ai le souvenir d'avoir deux frères, mais impossible de savoir si ce sont des grands frères ou bien des petits frères, mes souvenirs sont encore bloqués en ce moment alors je ne pourrai pas m'en souvenir... Ah oui je me souviens aussi d'une chose, je suis fils d'une famille assez riche, après savoir comment ma famille a fait fortune, je n'ai vraiment aucune idée.

Je ne sais pas comment je suis arrivé là, ni même depuis combien de temps, mais je suis à l'hôpital, du moins si j'en crois les voix que j'entend lors des visites de certaines personnes qui parlaient mon état de santé, j'étais dans le coma, ce qui expliquerait pourquoi je ne peux absolument pas me mouvoir. Impossible de faire quoique ce soit, et pourtant je me sens complètement apaisé parce que je reçois souvent de la visite, signe au moins que je suis aimé. D'après les voix que je peux entendre, une voix féminine que je devine être celle de mère, une voix plutôt douce et aimante, souvent en pleure quand elle me rend visite, ce qui me rend triste d'ailleurs et pourtant aucune larme ne peut couler de mes yeux, ni même mon visage exprimer de la tristesse, pourtant je ressens cette peine. La seconde voix que je pouvais identifier est celle d'un homme, plutôt âgé, sûrement celle de mon père qui vient toujours en compagnie de mère, un homme qui devait être très protecteur envers sa femme et ses fils. Je pouvais aussi entendre deux autres voix familières, sûrement la voix de mes deux frères qui venaient également  me rendre visite, c'est peut-être de leur faute si je suis dans cet état, ou peut-être qu'ils n'avaient pas réagit à temps, mais bien sûr je ne leur en veux pas, après tout je ne m'en souviens de ce qui est arrivé.

Ce fut long, très long, je ne comptais plus le nombre de visites que je pouvais avoir, mes souvenirs me revenaient petit à petit lorsque ma famille me racontait mon passé pour m'aider à me réveiller. Combien de fois je voulais ouvrir les yeux et leur répondre que j'étais là, mais c'était impossible pour moi de faire cela.. Au début je tentais de bouger les yeux au moins, mais au bout d'un certains moment j'ai arrêté vu que cela ne servait à rien et je me satisfaisait à écouter les histoires qu'on me racontait. C'était des histoires amusantes, comme mes cours d'équitations, mes cours d'archer ou encore le fait qu'on se battait à l'épée avec mes frères et des souvenirs de toutes ces histoires me revenaient de plus en plus en les écoutant et pourtant ce n'était pas les seules histoires que j'avais le droit d'écouter sur mon lit d'hôpital. Un jour mère était venue seule, ce qui me paraissait bizarre et effectivement j'avais raison car c'était pour m'annoncer que père venait de mourir.. J'eus immédiatement en tête le souvenir de sa maladie.. Maladie qui avait finalement réussi à abattre un homme tel que père, un exploit pour réussir à mettre un terme à la vie de cet homme d'affaire.

Longtemps après.. Enfin je ne peux pas vraiment dire de date exacte car les journées et les nuits me sont complètement inconnues désormais, je n'ai plus aucun repère temporel depuis que je suis dans ce coma. Un homme que j'avais réussi à identifier comme étant un médecin était venu pour m'annoncer également la mort d'une autre personne dans ma famille, le décès de mère, morte de manière naturelle comparé à son mari. Ce fut un coup dur pour ma personne et pourtant je ne pouvais toujours pas exprimer ma peine de leurs morts, d'elle comme de lui. Et comme on dit souvent, jamais deux sans trois, après cette nouvelle, mes deux frères étaient venus m'annoncer leur départ de la ville et qu'ils me laissaient la fortune familiale et que je devais y prendre soin, ne pas trop y toucher, chose que je ferai dès que je sortirai de mon état actuel.

Ce fut long, ce fut même très long... Un jour, mes yeux pouvaient enfin s'ouvrir et mon corps pouvait enfin se mouvoir comme je le désirais, même si j'avais affreusement du mal à le faire. De ce fait le médecin, que je pouvais enfin voir, me disait qu'il allait me garder en observation quelque jours histoire que je me remets sur pied complètement et que je pourrais enfin partir de cet endroit pour pouvoir vivre ma vie, après tout j'ai tout de même Quatorze ans à rattraper.


Je ne sais pas comment j'ai réussit à me réveiller et combien de temps je me suis évanouie mais j'étais complètement perdue ; en me regardant dans le miroir, je ne me reconnaissais plus. Je savais que c'était moi mais quelque chose avait changé, j'avais comme... Vieillie. Les médecins et infirmières m'expliquèrent que ça faisait 14 ans que j'étais dans le coma et qu'ils avaient presque perdu espoir de me revoir en vie ; j'avais désormais 31 ans... Déjà ? Mais qu'est-ce que j'allais faire ? Rentrer chez moi ? Mais quel chez moi ? Mon père est décédé de sa maladie, ma mère est morte de vieillesse et mes frères sont partis de la ville pour travailler. Après avoir déprimé pendant quelques jours dans ma chambre d'hôpital, j'ai décidé de prendre finalement ma vie en main ; je tenais à récupérer les années que j'avais perdu.
Sortie de l'hôpital, j'ai fait un petit tour en ville pour voir ce qui avait changé ces dernières années ; le manoir dans lequel j'ai passé mon enfance est désert et comme j'ai bonne mémoire j'ai simplement récupéré l'argent que les parents avaient mit de côté. Une petite fortune en somme. J'ai pu louer un appartement dans les Quartiers Résidentiels histoire d'avoir un toit sous lequel vivre et j'ai dû enchaîner les petits boulots pour pouvoir rester dedans ; la plupart du temps ça ne me plaisait pas alors j'ai tout abandonné. Je préfère donc passer mon temps dans les bars où je découvre les plaisirs de l'alcool, mes nuits j'évite de les passer en solitaire ou je vole dans les magasins pour économiser l'argent des parents.


Me voilà enfin sorti de l'hôpital, il ne me restait plus qu'à vivre de nouveau, vivre après quatorze ans d'absence complète. Heureusement que mes frères m'avaient laissé l'entière jouissance de l'argent familial, c'était une sorte de compensation pour mes années perdues. Bien sûr je devais tout de même continuer à gagner de l'argent, après tout j'ai désormais 31 ans, presque 32 ans, il faut que j'arrive à m'en sortir par moi-même et peut-être même fonder une famille comme les paternels désiraient pour moi. La première chose que j'ai fais dans la ville fut donc d'aller à la banque afin de pouvoir retirer un peu d'argent comme ça je pouvais faire tout ce que je désirais car je voulais dans un premier temps me faire plaisir, après tout je sors d'un long coma. Un très bon repas, mon premier véritable repas depuis maintenant 14 ans, un pur délice pour les papilles. La seconde chose que je fis était de trouver un petit appartement pour pouvoir y vivre et surtout un travail pour pouvoir continuer à vivre sans trop utiliser la fortune de la famille, ne sachant pas dans quoi ils ont fait leur richesse, je ne peux donc pas reprendre les affaires donc je devais me débrouiller par moi-même.

Un problème se posait, je ne connaissais plus rien, tout avait changé et j'étais perdu, comme un nouveau né lâché dans une grande ville tout seul. Ce fut donc assez naturel d'aller demander un travail dans le seul endroit de la ville que je connais bien, l'hôpital ! Je m'y suis rendu pour demander si je pouvais me faire engager, même si c'était pour faire les petits boulots que personne ne voulait, j'étais prêt à prendre ce que j'avais du moment que je pouvais avoir de l'argent à chaque fin de mois. Ils acceptèrent de me prendre, tenir l'accueil, faire le ménage, que des tâches assez ingrate et pourtant j'étais heureux de pouvoir participer à la vie active et surtout peut-être même pouvoir aider des personnes qui étaient dans mon cas il y a encore très peu de temps, j'étais donc heureux. Le médecin qui s'occupait de moi durant le coma m'aida même à trouver un appartement non loin de l'hôpital, ce qui me sera très utile pour m'y rendre et surtout pas trop cher, tout commençait très bien pour ma nouvelle vie.

Je n'ai du coup pas trop eu le temps de me faire des amis depuis mon réveil, passant le plus clair de mon temps à trouver une situation stable dans un premier temps, mais maintenant que j'ai une habitation et un travail, je peux m'occuper de ma vie sociable, cela reste important après tout.


A ma sortie, j'ai fait la connaissance d'un jeune homme, Wander, qui m'a aidé à trouver un appartement, d'ailleurs il m'arrivait de dormir quelques fois chez lui après des soirées arrosées. Au fur et à mesure, j'ai apprit à le connaître et il n'est pas si désagréable que ça, il est même plutôt sympathique ; je ne sais pas si je peux dire qu'il s'agit de mon meilleur ami parce que moi et les amis j'ai dû mal... Mais je pense que je peux lui faire confiance, si j'ai un problème je crois que je peux compter sur lui.

Peu de temps après que je me sois installé, une autre personne, une jeune femme, venait également de s’installer dans l'appartement d'à côté du mien. Je ne sais pas pourquoi, mais elle me donnait envie de lui faire confiance. J'ai appris à la connaître et on est devenu très vite amis, je pourrai même dire que c'est devenu ma meilleure amie ; sûrement pour cela que j'ai envie de l'aider parce qu'elle n'est pas du genre calme comme moi, c'est plus le genre de personne à faire des bêtises, il faut donc que je l'aide à revenir dans le droit chemin, mais je me doute bien que cela sera sûrement impossible. D'ailleurs je vais souvent dans les lieux où elle a fait une bêtise pour aller m'excuser pour elle, même rendre les objets qu'elle a volé, c'est le devoir d'un meilleur ami après tout.


Je fais un petit PS au cas où pour expliquer le personnage histoire de ne perdre personne dans ce gros bordel ; donc comme vous l'aurez compris, il s'agit d'un trouble dissociatif de l'identité (ou appelé TDI). Les personnalités pensent se voir, avoir des relations entre elles alors qu'en vérité c'est une seule et même personne. Par exemple, si je menace la personne (ma personnalité) avec un couteau : de mon point de vue, je lui mettrais le couteau sous la gorge alors que du point de vue extérieur j'aurais un couteau sous ma propre gorge. Si je me vois poignarder la personne (ma personnalité) dans la cuisse, d'un point de vue extérieur je me poignarderais moi-même ^^
Cependant, les doubles personnalités trouveront toujours un moyen d'expliquer pourquoi elles ne sont pas ensemble (travail, occupé, famille etc...) donc vous ne pourrez pas les "voir" dans la rue, elles ne parleront jamais ensemble dans les lieux publics.


Et en vrai ?

Poulet

PRÉNOM/SURNOM : Athéna / Wander
ÂGE : Entre 18 et 22 ans
COMMENT ETES-VOUS ARRIVÉ ICI :  Magie Magie, c'est Bonduel
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Non aucune
LE CODE DU RÈGLEMENT : Validé par Lucy2







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kira SerykMessages : 3034
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Athéna et Wander se présentent [terminée]   Mar 28 Juil - 13:14

Bienvenue :3




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 954
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: Athéna et Wander se présentent [terminée]   Mar 28 Juil - 13:31

Bienvenue o/



d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Athéna et Wander se présentent [terminée]   Mar 28 Juil - 20:46

Bienvenue !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Athéna et Wander se présentent [terminée]   Mer 29 Juil - 0:03

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1092
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: Athéna et Wander se présentent [terminée]   Mer 29 Juil - 12:38

Bienvenue parmi nous~



« Je vous grogne dessus en sienna »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 547
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Athéna et Wander se présentent [terminée]   Mer 29 Juil - 18:03

Je viens vous annoncer que je viens de terminer ma fiche, j'espère que la lecture vous plaira ^^







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1092
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: Athéna et Wander se présentent [terminée]   Jeu 30 Juil - 10:31

Très agréable à lire, ça change de voir ce genre de double personnalités qui ne se résument pas à des voix dans la caboche ! Bref je valide, amuse-toi (ou amusez-vous plutôt Razz) bien parmi nous, pour la couleur je laisse quelqu'un de plus compétent que moi l'attribuer~



« Je vous grogne dessus en sienna »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Athéna et Wander se présentent [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Athéna et Wander se présentent [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-