Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Un nouveau départ [PV Sayûki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Ven 2 Oct - 23:27

Un nouveau départ

Sayûki Yakheno


Combien de jour la nymphe avait dormi ? Elle n'en savait vraiment rien, la dernière chose qu'elle se rappelait c'était qu'elle tombait dans la ruelle, en compagnie de Corazon, avec son long manteau noir en cuir et après plus rien, absolument rien, le noir complet. Cela faisait peut-être une journée, peut-être une semaine, elle ne pouvait pas le savoir. En tout cas la première chose qu'elle fit en ouvrant ses petits yeux bleus fut de regarder la pièce dans laquelle elle se trouvait et bien sûr elle reconnue très vite sa chambre, la chambre que Corazon lui avait donné dans son manoir. Au moins la petite femme n'était pas en prison à cause des soldats, mais en sécurité grâce à son ami, une chance pour elle. La petite nymphe se leva du lit, en même temps elle avait du dormir un bon moment alors elle était en forme, plus forte que jamais. Debout, elle remarqua qu'elle n'avait plus son manteau, elle était simplement en petite tenue, sûrement son ami qui lui avait enlevé le manteau afin de pouvoir la coucher. En tout cas la première chose qu'elle désirait désormais c'était de prendre une douche avant d'aller voir son ami pour le remercier ; chose qu'elle fit très vite, une chance qu'elle avait le droit à une grande douche personnelle lié à sa chambre, comme ça elle pouvait se rendre directement sous l'eau afin de se laver car elle devait être bien sale avec tout ça, surtout qu'elle avait détruit un bâtiment, celui de son petit chou.

Sous la douche la nymphe pouvait penser, elle réfléchissait sur ce qu'elle pouvait bien faire désormais car avec ce qu'elle venait de faire, elle allait sûrement être une des cibles prioritaires, au même titre que Gaara si jamais il a réussi à survivre à la destruction du bâtiment alors elle se devait de se protéger, elle se devait se faire discrète, mais l'idée de rester coincé quelque part sans pouvoir sortir pouvait la faire exploser, une chance qu'elle avait l'eau qui lui coulait dessus sinon elle aurait décharger toute sa foudre, l'eau avait tendance à la calmer, une chance pour le manoir et pour la vie de la petite nymphe également. La douche fut longue, très longue même, mais aucune réponse lui vient à l'esprit, cela lui provoquait une petite déprime, se décidant donc de quitter la douche afin de s'habiller, de manière tout à fait normal, un jeans, un haut avec un petit décolleté, sa paire de chaussure, et la voilà entièrement habillé. La petite femme se sécha les cheveux avec sa serviette, mais les laissa tranquille, en même temps elle a les cheveux courts donc elle pouvait se permettre de ne pas les coiffer et les laisser vivre. Désormais elle pouvait retrouver son ami qui devait sûrement entrain de prendre un café, mais à sa grande surprise, il ne buvait rien, il l'attendait même dans le salon avec un paquet devant lui et un grand sourire comme il les aime, même si c'était surtout son maquillage qui provoquait ce sourire immense.

Corazon demanda à son amie d'ouvrir le paquet, mais avant ça il lui expliqua qu'elle avait dormi une semaine entière, presque Neuf jours même, une vraie flemmarde et il ne manqua pas de lui lancer une petite pique à ce sujet pour l'embêter, mais très vite il revient au sérieux pour qu'elle puisse ouvrir son paquet en toute tranquillité. Au début, la nymphe pensa que c'était un piège, une petite farce pour le faire rire et tenter de redonner le sourire à la petite femme, mais en ouvrant le paquet elle trouva une tenue, une belle tenue grise et noire faite sur-mesure pour la petite femme. Elle voulait bien sûr l'essayer tout de suite, mais la raison de son cadeau l'interassait d'avantage en réalité. Le grand homme lui expliqua qu'il lui avait trouvé du travail grâce à son contact dans le gouvernement, il lui avait trouvé un travail en tant que Soldat dans le gouvernement, rien de bien intéressant, ni dangereux, mais au moins elle pourra être un peu tranquille et au moins avoir un métier qui bouge. Une lumière s'illumina dans son petit cerveau démoniaque, tout un plan se dessinait à l'intérieur de son esprit et bien sûr son sourire se dessina également, si cela aurait été possible, elle aurait eu le même sourire que son ami en face d'elle.

Elle s'éclipsa avec sa nouvelle tenue dans sa chambre afin de l’enfiler immédiatement, un haut qui lui faisait d'assez gros seins alors qu'en réalité elle n'en avait pas de très gros, une petite jupe très courte, une magnifique paire de bottes et surtout une sorte de petite casquette, un très bon camouflage, mais il n'était pas parfait comme camouflage, il manquait encore quelque chose et elle savait parfaitement comment faire pour arranger ce déguisement. La petite femme fouilla dans ses affaires pour trouver des extensions de cheveux, de très long extensions de cheveux bleu, de sa couleur de cheveux naturelles qu'elle se les fixa très vite, en prenant soin de bien le faire pour que ça ne se voit pas, de toute façon elle comptait se les laisser pousser, mais pour le coup il fallait qu'elle se change complètement. Habillée et coiffée correctement elle pouvait retourner voir son ami dans le salon qu'il s'était fait un café désormais en attendant son amie qui était désormais méconnaissable, complètement différente on ne pourrait jamais la reconnaître, à moins d'avoir vu son visage de très près et d'y faire attention surtout car même si les affiches sont bien ressemblante, désormais elle est très différente, mais il restait une dernière opération à faire pour compléter son changement, surtout que d'après son ami, son rendez-vous pour son nouveau travail allait se dérouler aujourd'hui dans l'après-midi alors elle se devait de se dépêcher, surtout qu'elle devait manger, chose qu'elle fit avant de sortir dans la rue.

La petite nymphe devait se rendre à deux endroits dans la ville avant de se rendre à la Caserne militaire pour son entretien, même si d'après Corazon, c'était plus comme une mutation que comme un recrutement alors elle n'avait aucune raison de s’inquiéter, mais elle avait besoin de vraiment se transformer pour rejoindre les rangs du gouvernement, voilà pourquoi elle se rendit à un atelier de tatoueur pour se faire une petit tatouage au niveau de la poitrine. Cela prit un petit moment, mais il était assez petit donc cela était tranquille et heureusement que c'était un bon tatoueur car il fit un travail vraiment magnifique et rapidement, même si cela se voit qu'il n'était encore parfait, entièrement fait alors elle devra se rendre de nouveau en ce lieu pour le finaliser correctement. En sortant, elle se devait de se rendre à une forge afin de demander la construction d'une épée un peu spécial, après tout dans l'armée, il faut se donner la possibilité de maîtriser une épée, même si cela sera plus pour le bluff et pour la défense que pour l'attaque, après tout la nymphe se sent beaucoup plus à l'aise avec son élément et ses blitz. Elle était fin prête, elle était prête à se rendre à la caserne, dans sa tenue flambant neuve, sa toute nouvelle personnalité et surtout son plan démoniaque en tête, mais pour ça il fallait d'abord convaincre pour rentrer dans le Gouvernement et surtout tenter d'obtenir la confiance des autres pour éviter d'avoir trop une personne sur le dos.

La petite nymphe marchait tranquillement dans la rue, elle sentait les regards sur elle, en même temps avec une jupe aussi courte et une telle tenue, c'était normal d'attirer les regards, mais elle s'en fichait et continuait sa route jusqu'à la caserne. À l'entrée un soldat lui demanda l'objet de sa visite et après lui avoir expliquer la raison, il finit par lui laisser le passage afin de se rendre au sein de la caserne afin de trouver la fameuse personne qu'elle devait rencontrer. La nymphe ne savait absolument rien de qui elle allait voir, tout ce qu'elle savait c'était que cette personne devait la retrouver à un endroit précis, là où elle se trouvait désormais, il ne lui restait donc plus qu'à attendre que la fameuse personne qui devait la faire rentrer dans l'armée se montre afin de commencer cette « mutation » orchestrée par le contact de Corazon, contact dont elle a aucune idée de l'identité car il n'a jamais voulu lui dire, chose parfaitement compréhensible après tout. La nymphe vit une femme arrivée et sans même chercher à savoir si c'était la personne qu'elle devait voir, une secrétaire ou qu'importe, en tout cas une femme l'approchait, une plutôt belle d'ailleurs, alors se devait de se présenter, dans le pire des cas elle pourra très bien aller chercher la personne qui intéresse la nymphe.

- Bonjour ! Je m'appelle Harleen Quinzel ! Je suis en ce lieu pour rejoindre l'armée de Quederla !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Mer 11 Nov - 21:33



Un Nouveau Départ


Feat Larxene Engelthal




Plus les jours passaient et plus Sayûki se disait qu'elle détestait se lever tôt... Oui, elle en avait évidemment prit l'habitude mais elle ne savait pas pourquoi, depuis les dernières missions nocturnes avec Lars, elle n'avait plus la même motivation pour sortir du lit. Malgré tout, ses hommes comptaient beaucoup pour elle et il était évidemment hors de question de les laisser sans elle. Elle serait largement vexée si l'on venait à la remplacer.  

Elle passa sous la douche, y restant un long moment, pensive. elle cherchait un moyen de féliciter ses hommes de leur progression. elle ne voulait pas que ce soit mal interprété ni qu'on lui tombe dessus. Peut-être pourrait-elle leur offrir de nouveaux équipements ? De nouvelles armes ?... Il fallait qu'elle y songe plus longuement. Elle sortit de sa douche, se prépara, enfila son armure et partit pour la caserne.

Elle arriva bien plus tôt que prévu et entama alors de faire le tour des locaux, allant à la rencontre de ses hommes déjà présent, toujours aussi ravie de les voir, elle avait de la chance de les entraîner, elle aurait pu tomber sur largement pire. Elle fini alors par retourner vers l'entrée et... Une jeune femme vint alors l'accoster sans prévenir.

- Bonjour ! Je m'appelle Harleen Quinzel ! Je suis en ce lieu pour rejoindre l'armée de Quederla !

Merde comment avait-elle pu oublier ! On le lui avait pourtant signaler, une nouvelle recrue, un nouveau soldat allait arriver pour grossir ses rangs.

Elle lui serra alors la main et lui sourit.

- Bonjour Mademoiselle Quinn, je suis désolée, je vous avoue que je n'avais vraiment plus la tête à cela

Elle l'observa tandis qu'elle parlait, la jeune femme était très belle, de longs cheveux bleus, une tenue droite bien qu'un peu courte.

- Je suis la Sergent instructeur Yakheno, Sayuki Yakheno, c'est moi qui entraîne les soldats de la caserne. Donc c'est avec moi que vous allez passer pas mal de temps, pratiquement tous les matins à vrai dire.

Elle hésita, se demandant si elle venait d'arriver ou si on l'avait déjà guidé dans l'endroit. Mieux valait lui poser la question.

- On vous a déjà montré les locaux ? Sinon je vais m'en charger immédiatement

Sayûki pouvait avoir un air un peu froid mais maintenait quelques sourires pour faire comprendre à la jeune femme que non, elle n'allait pas immédiatement la frapper si elle ne l'appelait pas Sergent.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Jeu 12 Nov - 16:27

Un nouveau départ

Sayûki Yakheno


- Bonjour ! Je m'appelle Harleen Quinzel ! Je suis en ce lieu pour rejoindre l'armée de Quederla !
- Bonjour Mademoiselle Quinn, je suis désolée, je vous avoue que je n'avais vraiment plus la tête à cela.

La jeune femme que la nymphe venait d'accoster semblait belle et bien être la personne qu'elle devait rencontrer pour se faire engager dans l'armée et il faut dire qu'elle dégageait une certaine prestance, dommage qu'elle ait cette couleur de cheveux qui gâche beaucoup quand à la personne, avec une autre couleur elle serait sûrement beaucoup plus jolie, peut-être que c'était simplement qu'elle lui rappelait une autre personne avec ces cheveux, pour cela qu'elle avait dû mal, pourtant elle, elle est belle comparée à l'autre personne qu'elle préfère oublier, préférant oublier les personnes inutiles. En guise de signe de respect, les deux femmes se serrèrent la main ; la nymphe aurait pensé qu'elle aurait demandée le salut militaire standard et pourtant elle fit une action très simple et ce n'était pas plus mal, préférant sûrement instaurer une certaine proximité avec ses soldats afin de les pousser au meilleur de leur niveau, au moins la petite femme savait qu'elle ne sera pas trop poussé à l'épée, de toute façon elle est nulle dans ce domaine, son point fort reste la course, la fuite et les petites armes. Il eut un léger moment de silence entre les deux femmes, semblant s'observer légèrement afin de se faire un avis, mais la maîtresse de la foudre savait très bien que sa tenue est réglementaire, même si un peu courte, mais elle a de belles jambes alors autant les montrer.

- Je suis la Sergent instructeur Yakheno, Sayuki Yakheno, c'est moi qui entraîne les soldats de la caserne. Donc c'est avec moi que vous allez passer pas mal de temps, pratiquement tous les matins à vrai dire.

Lorsqu'elle entendit cela, la petite femme eut plein d'idée plus ou moins catholique, en même temps elles allaient passées beaucoup de temps ensemble et la dernière fois qu'elle avait passé beaucoup de temps avec un membre du gouvernement, c'était plutôt plaisant et cela avait très vite tourné dans un lit, mais elle se devait de rester sérieuse et arrêter les bêtises de la sorte afin d'accomplir son plan, elle devait être un soldat exemplaire pour ne pas mettre la puce à oreille à certaines personnes tant qu'elle n'a pas réussi la première grosse partie de son plan. La jeune nymphe resta droite comme un i, elle était parfaitement calme, se grandissant autant qu'elle pouvait en espérant être à la hauteur car même si elle sait qu'elle est parfaite, elle avait un peu le tract, surtout qu'elle ne sait pas se battre à l'épée alors que son sergent instructeur semblait être douée à l'épée, sinon pourquoi elle aurait une épée sur elle après tout, puis on ne devient pas sergent en utilisant un cure-dent ou des dagues, elle devait en inspirée durant les combats. Même si un silence s'instaurait légèrement entre les deux femmes, ce n'était pas gênant car il s'imposait à vrai dire, du moins la nymphe n'avait rien à dire après tout c'est à elle de recevoir les ordres et non à en donner pour une fois ; cela sera dur au début, mais il fallait bien faire cela afin d'intégrer réellement l'armée avec un appui de taille. Le sergent ne garda que très peu le silence car elle le brisa très vite.

- On vous a déjà montré les locaux ? Sinon je vais m'en charger immédiatement.
- Je viens à peine d'arriver.. Je n'ai pas eu le temps de faire une visite des lieux... J'avais hâte de commencer.

C'est vrai qu'elle ne s'est pas amusé à faire le tour de la caserne pour connaître les recoins, et puis même quand elle était procureur elle n'avait pas prit le temps de visiter les camps vu qu'elle considérait les soldats extérieurs comme des moins que rien qui ne méritaient même pas son attention alors elle n'allait sûrement pas dans une caserne pour s'amuser avec des sous-personnes pour elle ; ironie du sort, elle est maintenant le style de personne qu'elle n'aimait pas il y a encore plusieurs mois, elle était malheureusement obligée de le devenir pendant un bon moment afin de pouvoir s'amuser complètement plus tard. La petite nymphe ne savait pas trop quoi faire, en même temps elle ne pouvait pas trop prendre les devants vu qu'elle ne savait même pas où elle pouvait se rendre pour un entraînement, voir les endroits importants de la caserne donc elle n'avait pas le choix de rester derrière le sergent et attendre gentiment qu'elle lui montre tout ce qu'elle devait voir.. Et en plus elle pouvait en profiter pour se rincer légèrement l’œil, après tout cela ne fait jamais de mal.
Dès le sergent instructeur se déplaça, la nymphe suivit le pas afin de faire la petite visite guidée qu'elle lui avait promis et écoutant parfaitement ce qu'elle pouvait lui dire afin de pouvoir tout assimiler. Dès que la visite commença, la déesse de la foudre avait néanmoins une petite question à posée histoire de faire connaissance et de ne pas faire l’associable de service.

- Dites Mademoiselle Yakheno, vous êtes dans l'armée depuis longtemps ? C'est assez surprenant de voir une femme dans un domaine qui est assez masculin normalement. Vous aussi vous avez sûrement dû avoir du mal à vous faire une place, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Jeu 12 Nov - 21:06



Un Nouveau Départ


Feat Larxene Engelthal




La nouvelle recrue semblait un peu gênée, assez silencieuse malgré tout. Ce n'était pas facile d'arriver dans un tel milieu, Sayûki en avait conscience, mais elle n'allait pas la martyriser, ses hommes pouvaient en témoigner, elle était dure, mais juste, et hors de son rôle de Sergent, la jeune femme était même plutôt agréable. Certes, elle ne sortait pas beaucoup, n'en ayant pas réellement l'occasion mais si on le lui proposait, elle n'était pas du genre à refuser, elle l'avait déjà fait avec quelques uns de ses hommes.

- Je viens à peine d'arriver.. Je n'ai pas eu le temps de faire une visite des lieux... J'avais hâte de commencer.

Hâte de commencer hein , Elle espérait qu'elle ne lui dise pas celui pour la flatter. Enfin, ce n'était pas le soucis. La Sergent acquiesça et entama alors de lui faire visiter leur caserne. C'était grand, et actif, ses hommes avaient déjà commencé à s'équiper et certains entamaient un footing entre ces murs. Ils saluèrent tous la Sergent avec respect et elle le leur rendit.
Alors que les deux jeunes femmes marchaient depuis peu de temps, la nouvelle arrivante se tourna vers Sayûki.

- Dites Mademoiselle Yakheno, vous êtes dans l'armée depuis longtemps ? C'est assez surprenant de voir une femme dans un domaine qui est assez masculin normalement. Vous aussi vous avez sûrement dû avoir du mal à vous faire une place, non ?

La Sergent la regarda avec étonnement. En général c'était plus une question que les hommes lui posaient, mais après tout, pourquoi pas... Elle se frotta la tête.

- Eh bien... Plus ou moins. Quand je suis devenue Sergent instructeur dans la ville d'où je venais, on avait besoin de soldat, alors je pense qu'homme ou femme, ça n'avait pas d'importance tant qu'il y avait de la chair à canon à envoyer sur le terrain. Arrivée ici ça a été différent, mais j'avais déjà une expérience, j'ai pu me faire une place grâce à ça, montrer de quoi j'étais capable. Certains de mes hommes ont eu du mal, alors je leur ai proposé des duels, eux avec leurs armes, moi sans, s'ils me battaient, ils prenaient ma place. Je suis toujours là, et j'ai gagné leur respect.

Elle sourit doucement. Ça avait l'air d'un conte pour enfant, sa vie avait été plus compliquée que cela, mais ce n'était pas la question posée, elle y avait répondu le plus sobrement possible. Cette jeune femme avait-elle peur de ne pas avoir sa place parmi eux ? Il était vrai qu'il n'y avait pas beaucoup de femmes dans ses rangs, elle ne déplorait, mais c'était ainsi. Ses hommes savaient se tenir, et de toute manière, elle les recadrerait si ce n'était pas le cas.

- Vous avez déjà manié une lame ? Je sais qu'il arrive que des soldats aient un fort potentiel mais peu de maîtrise, si c'est le cas, je pourrais vous donner des cours particuliers, ce n'est pas un problème pour moi, tout ce qui m'importe c'est l'efficacité de mes hommes ou leur bien être.

Et si elle devait y passer des journées et soirées entière, elle le ferait, restait à savoir si la jeune femme était aussi motivée.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Ven 13 Nov - 10:15

Un nouveau départ

Sayûki Yakheno


- Dites Mademoiselle Yakheno, vous êtes dans l'armée depuis longtemps ? C'est assez surprenant de voir une femme dans un domaine qui est assez masculin normalement. Vous aussi vous avez sûrement dû avoir du mal à vous faire une place, non ?

C'est vrai que c'était une question surprenante, surtout venant d'une femme, et pourtant elle semblait être assez naturelle quand on y réfléchi en faite car après tout l'armée est un domaine normalement réservé aux hommes, en tout cas elle n'avait que des hommes quand elle demandait la garde quand elle en avait besoin alors effectivement voir une femme, et surtout bien placée, la surprenait légèrement. Alors oui elle voulait savoir si ce n'était pas été trop dur pour elle de monter en grade parmi les hommes militaires car elle avait beau tourné la tête dans tous les sens qu'elle voyait que des hommes qui semblaient être plutôt respectueux envers le sergent ; cela devait être une femme de poigne tout de même pour que les hommes respectent ses choix et l'écoute car c'est dans la nature de l'homme de vouloir dominer et surtout ne pas se faire contrôler par une femme, et c'est encore plus vrai dans un domaine aussi fermé et macho que l'armée. Aussi bizarre que cela paraît, la réponse intéressait grandement la nymphe car elle savait très bien que c'était difficile et qu'elle avait réussi à faire son chemin dans le droit en imposant la terreur tout simplement et cela fonctionnait très bien pour elle en tout cas, elle voulait savoir comment une autre femme avait réussi à percer dans un domaine encore plus réservé aux hommes.

- Eh bien... Plus ou moins. Quand je suis devenue Sergent instructeur dans la ville d'où je venais, on avait besoin de soldat, alors je pense qu'homme ou femme, ça n'avait pas d'importance tant qu'il y avait de la chair à canon à envoyer sur le terrain. Arrivée ici ça a été différent, mais j'avais déjà une expérience, j'ai pu me faire une place grâce à ça, montrer de quoi j'étais capable. Certains de mes hommes ont eu du mal, alors je leur ai proposé des duels, eux avec leurs armes, moi sans, s'ils me battaient, ils prenaient ma place. Je suis toujours là, et j'ai gagné leur respect.

Elle était impressionnée, la nymphe était vraiment surprise d'un tel parcours car oui, elle n'aimait pas grand monde, mais cela arrivait de reconnaître un beau parcours professionnel et surtout de montrer qu'un homme peut être qu'une homme faible comparé à une femme, que c'est l'entraînement qui prime et surtout la conviction qu'on se donne pour réussir. Le nouveau soldat en restait silencieuse tellement elle était impressionnée, dire qu'elle avait toujours considéré les soldats comme des personnes misérables, en un instant le sergent venait de lui faire réaliser qu'il y avait des femmes qui se battaient et étaient vraiment méritante comparé à simplement les gros bras qu'on pouvait trouver parmi le rang de l'armée qui avait envahi la ville depuis un moment déjà. En tout cas elle avait hâte de commencer son entraînement car c'était sûr qu'elle allait lui faire passer un test afin d'être sûre de ses capacités pour ne pas avoir de poids morts dans ses rangs et c'était naturel après tout et la nymphe la comprenait parfaitement, elle espérait juste qu'elle en sera à la hauteur car elle doit absolument devenir soldat pour entrer dans le gouvernement vu que c'est un peu le seul endroit où elle est sûre que personne ne la connaît comparé aux autres domaines du gouvernement, du moins où ça demande pas trop de connaissance dans le domaine, là il suffit de savoir se battre, ce qui n'est pas forcément gagner pour la petite femme, surtout si c'est avec une épée.

- Vous avez déjà manié une lame ? Je sais qu'il arrive que des soldats aient un fort potentiel mais peu de maîtrise, si c'est le cas, je pourrais vous donner des cours particuliers, ce n'est pas un problème pour moi, tout ce qui m'importe c'est l'efficacité de mes hommes ou leur bien être.
- Pour ma mutation j'ai demandé à un forgeron de la ville de me faire une rapière spéciale, mais il faut dire que ça sera la première fois que je manie une telle arme... Ma spécialité serait plus la stratégie et la fuite, mais je ne demande qu'à apprendre à utiliser des armes... Je serai une élève très sage.

La nymphe termina sa phrase avec un petit clin d'oeil coquin, après tout elle ne risquerai rien à tenter sa chance, après tout elle veut le bien-être de ses hommes, peut-être qu'elle voudra également le bien-être de ses femmes aussi et ce n'était pas pour déplaire à la petite femme. C'était histoire de finir sur une petite note sympa afin de cacher un peu son incompétence aux armes, bon elle a caché le fait qu'elle savait parfaitement maîtriser les Blitz et plutôt bien les armes de jets du moment que ça reste des petites armes du gabarit de ses Blitz, mais après concernant les épées et grosses armes, la petite femme est vraiment nulle, ne s'étant même jamais intéressé à ça en réalité, trouvant cela superflu, mais maintenant qu'elle est un soldat, il faut bien apprendre à user d'épée et vu qu'elle avait déjà prit commande d'une rapière, elle allait devoir apprendre à utiliser l'épée, au moins suffisamment pour ne pas se faire désarmé d'un coup et être imposant tout de même alors elle voulait apprendre. La visite continua en compagnie de son sergent afin de découvrir le camps dans lequel la nymphe allait passait énormément de temps à partir de maintenant et pourtant elle avait une demande à faire à son supérieur.

- Je ne sais pas ce que vous avez prévue pour mon premier jour, mais j'aimerai beaucoup commencer par apprendre à maîtriser l'épée et surtout la rapière en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Mar 1 Déc - 16:02



Un Nouveau Départ


Feat Larxene Engelthal




Lorsqu'elle lui expliqua comment elle avait fait pour en arriver là, en restant simple dans ses mots, elle ne se considérait pas comme exceptionnelle, simplement juste disons et convaincu de ce qu'elle pouvait faire et apporter, la nouvelle arrivante resta silencieuse avec un air étrange qu'elle n'aurait su définir. Elle espérait ne pas l'avoir gênée. Elle ne voyait pas trop comment remarque mais ça pouvait être le cas. 

El enchaîna donc en lui demandant si elle avait déjà manié une lame, prête à l'aider à le faire si besoin était, à la conseiller et à lui montrer les mouvements de base. Un bon soldat ne l'était jamais immédiatement, c'était quelque chose qui s'apprenait, et Sayûki était du genre à prendre le temps qu'il fallait avec ses hommes.

Pour ma mutation j'ai demandé à un forgeron de la ville de me faire une rapière spéciale, mais il faut dire que ça sera la première fois que je manie une telle arme... Ma spécialité serait plus la stratégie et la fuite, mais je ne demande qu'à apprendre à utiliser des armes... Je serai une élève très sage.

Elle lui fit un petit clin d'oeil après ses mots et la Sergent se surprit à rougir un instant avant de toussoter et de se reprendre. Pour quoi allait-elle passer après hein... 

- Une rapière hein ? C'est une arme intéressante, qui s'utilise avec vitesse et précision, mais c'est aussi une arme qui ne permet pas de contrer, il faut être prêt à esquiver à chaque instant, elle requière une concentration totale. Mais si vous pensez que c'est l'arme qui vous faut, je serais ravie de vous en apprendre le maniement et les caractéristiques. 

Elles continuèrent un instant de marcher pour visiter les locaux, Sayuki un peu pensive par rapport à tout cela. Si la jeune femme n'avait jamais manié d'arme elle allait devoir passer pas mal de temps avec elle pour lui apprendre ce qu'il fallait, et puis elle n'avait pas choisi la lame la plus simple à utiliser, mais après tout, si elle sentait que c'était celle qui lui fallait, elle lui apprendrait tout ça avec grand plaisir, tant qu'elle était motivée. 

Je ne sais pas ce que vous avez prévue pour mon premier jour, mais j'aimerai beaucoup commencer par apprendre à maîtriser l'épée et surtout la rapière en réalité.

La Sergent lui sourit alors et acquiesça doucement 

- J'apprécie votre enthousiasme, nous finissons le tour de la caserne et je vous emmène en salle d'exercice, je vous apprendrais à l'utiliser 

Elles continuèrent donc d'avancer, faisant le plus rapidement possible le tour de l'endroit, Sayûki lui montrant chaque recoins de leur caserne, lui indiquant comment accéder à telle ou telle aile et une fois ceci fait, elles se rendirent en salle d'exercice. Une grande salle, assez simple, avec de grands mannequins tailladés de part en part.

- Je reviens, je vais nommer un responsable auprès de mes hommes pour ce matin pour effectuer leur séance d'entrainement sans moi

Elle s'éloigna alors, sortant de la salle, laissant Harleen seule quelques instants




Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Mar 1 Déc - 22:58

Un nouveau départ

Sayûki Yakheno


Je ne sais pas ce que vous avez prévue pour mon premier jour, mais j'aimerai beaucoup commencer par apprendre à maîtriser l'épée et surtout la rapière en réalité.
- J'apprécie votre enthousiasme, nous finissons le tour de la caserne et je vous emmène en salle d'exercice, je vous apprendrais à l'utiliser.

Apparemment le sergent était vraiment ravi de voir l'enthousiasme chez sa nouvelle recrue et il était plutôt vrai en réalité, elle avait également hâte de commencer et puis si elle pouvait palier son manque de physique, elle ne disait pas non, même si pour elle, cela sera toujours son élément qui passe en priorité et hors de question de voir celui-ci en pâtir pour une meilleure qualité physique, mais elle pouvait tout de même apprendre à se défendre légèrement avec une arme afin de distraire ou de créer une surprise chez l'adversaire. En tout elle se demandait bien le genre d'entraînement qu'elle allait devoir subir, surtout comment ils se passeront avec cette charmante jeune femme qui semblait être assez sensible au charme de la petite nymphe, du moins sa petite drague semblait fonctionner assez bien donc cela risquait d'être marrant et très intéressant comme type d'entraînement qui pourrait facilement dévié qui sait. En tout cas la nymphe était heureuse de tomber sur une personne comme elle et non sur un homme géant et baraqué, là c'est sûr qu'elle n'aurait pas réagit de la même manière, elle l'aurait sûrement déjà foudroyé sur place d'ailleurs, elle ne savait pas pourquoi, mais il semblait que le courant passe entre les deux femmes, sans même savoir pourquoi, mais c'était plutôt agréable et l'ambiance était vraiment détendue et sympa, malgré le fait qu'elles se trouvent dans une caserne de l'armée. La découverte du camps continua jusqu'à arrivé dans une grande salle qui semblait être celle de l'entraînement, impression sûrement donner par tous ces mannequins tailladés dans la pièce, une salle d'entraînement à l'épée assurément.

- Je reviens, je vais nommer un responsable auprès de mes hommes pour ce matin pour effectuer leur séance d’entraînement sans moi.

Une séance d'entraînement en privé avec sa nouvelle sergent, au moins la nymphe était gâtée car elle avait le droit d'avoir son sergent pour elle toute seule et c'était plutôt intéressant à vrai dire car même si l'entraînement risque d'être assez désastreux pour la petite femme car elle risquait de se prendre des méchants coups vu son talent inexistant dans le maniement des armes aussi grande que les rapières alors elle n'allait pas vraiment aimé de se faire maltraitée, mais elle allait se donner à fond. Alors que le sergent quitta la pièce, la nymphe était désormais toute seule dans cette grande pièce et elle ne savait pas quoi faire à vrai dire car elle n'avait reçu aucun ordre de la part de sa supérieur donc elle n'avait qu'à improvisé en attendant son retour. Le jeune soldat tournait en rond dans la pièce, regardant en détail cet endroit pour connaître un peu mieux le terrain si jamais elle devait faire un combat pseudo-réel contre elle, au moins elle n'aura pas un très gros avantage sur la nymphe, il sera minimiser vu que le soldat connaîtrait tout de même le terrain également donc elle pourra toujours la surprendre et puis après si elle avait juste des questions, elle aura toujours fais quelque chose pour ne pas s'ennuyer durant le temps d'attente car cela pouvait être long.

Histoire de se mettre en jambe, la petite nymphe se mit à mettre quelque coups dans un mannequin, comme si elle voulait connaître un peu sa force de frappe et au vu du résultat, elle en conclue définitivement que le corps à corps n'est pas pour elle et que cela ne servait strictement à rien de faire cela donc elle devait abandonner cette  idée et puis de toute façon elle voulait se battre à la rapière donc elle n'avait aucun problème sur ce plan là. La jeune femme fit le tour de la pièce afin de mieux connaître l'endroit, mais très vite elle fit le tour car il n'y avait rien à voir, du moins rien de bien intéressant alors histoire de s'échauffer elle se décida à faire le tour de la pièce en courant histoire d'être en forme. Le soldat commença doucement, après tout il ne fallait pas se crever dès le début, surtout si le sergent voulait faire un petit combat ou si l'entraînement allait durer des heures donc elle commença par courir légèrement sans trop forcer. Le corps de la jeune femme rebondit parfaitement, que ça soit son fessier, sa poitrine, bref, tout son corps bougeait de manière plus que agréable ; elle fit cela tant que son sergent n'était pas revenu pour savoir exactement ce qu'elle voulait faire de sa nouvelle recrue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Mer 9 Déc - 13:37



Un Nouveau Départ


Feat Larxene Engelthal




Sayûki laissa la jeune femme seule environ une dizaine de minutes le temps d'aller retrouver ses hommes et de confier leur entraînement au plus sage et aguerrit d'entre eux. Elle promit de repasser les voir dès que possible et retourna alors vers la salle d'entraînement. Sa nouvelle recrue n'avait pas l'air d'être une combattante comme elle en entraînait tous les jours, mais elle était motivée et cela lui suffisait amplement à vrai dire. Elle aurait pu avoir le meilleur guerrier du monde, sans motivation, cela l'aurait fait chier. 
Et puis c'était agréable d'apprendre la maniement d'une arme à quelqu'un. De plus... Elle avait l'impression que la jolie jeune femme était en train de lui faire du plat... Mais ce n'était peut-être qu'une impression.

La militaire revint donc finalement à la salle d'entraînement et trouva sa recru en plein échauffement, en train de trottiner. Elle eut un regard surpris, agréablement surpris et la regarda un instant faire, voyant ses formes généreuses rebondir à chaque foulée, avant de secouer la tête et de s'avancer vers elle. 

- Eh bien, je vais être plus que ravie de travailler avec vous j'ai l'impression, c'est agréable de voir que vous prenez les devant même quand je ne suis pas là


Elle lui fit un doux sourire et retira alors les deux pans beige de sa tenue qui se trouvaient au niveau de ses hanches, les déposant dans un coin pour être plus à l'aise, restant donc dans une sorte de justaucorps armuré avec ses bandes de cuir. 

- Bien... avant de commencer directement avec la rapière, nous allons déjà voir le positionnement et les coups avec une arme en bois. 


Elle alla donc chercher deux bokken et lui en tendit un.

- Tu vas avoir une arme qu'il va falloir maîtriser avec rapidité et concentration. Il faut que tes coups soient calculés. Avec une épée standard on peut se permettre quelques bavures, la puissance de l'arme pourra compenser quelques fautes même si ce n'est pas vraiment mon credo, mais avec une rapière soit tu touche, soit tu réussi à parer l'arme adverse, sinon tu finiras embrochée, ok ?


Elle rangea son bokken à la ceinture et vint alors ajuster le positionnement de la jolie nymphe, glissant ses mains sur ses hanches pour placer ses jambes et son bassin.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Mer 9 Déc - 16:41

Un nouveau départ

Sayûki Yakheno


Cela devait faire plusieurs minutes, peut-être même une bonne dizaine de minutes, que la nymphe était seule et s'était mise à s'entraîner, du moins à s'échauffer, toute seule, elle savait très bien que si elle ne le faisait pas et qu'elle attaquait directement les choses sérieuses avec son entraîneuse, elle choppera de méchantes courbatures alors elle devait faire ses échauffements toute seule comme une grande et pour ça rien de mieux que de faire une petite course tout doucement. Ce n'était pas comme si une course allait la fatigué ou bien être dur pour elle, elle qui a toujours tendance à courir pour fuir, que ça soit pour juste courir ou bien fuir et ça qu'importe ce qu'elle veut fuir, une personne ou bien tout simplement son passé. Dans tous les cas la petite nymphe savait que c'était bon pour elle de courir et s'entraîner avant de commencer les choses sérieuses. En tout cas la nymphe était décidé et pour ça il fallait être motivé et le montrer, elle savait que c'était important alors elle allait le faire, même quand il n'y aurait personne. Mais elle fut très vite rejoint dans la pièce pour une autre personne, non elle ne l'avait pas entendu arrivé, ni même l'avait vu, non elle l'avait senti, elle avait senti un regard se poser sur elle et surtout plus précisément sur ses parties féminines pendant sa course et ce n'était pas pour lui déplaire car elle avait réussi à voir du coin de l’œil que c'était son sergent-chef alors elle était plutôt heureuse, cela voulait dire que la nymphe lui faisait de l'effet et c'était plutôt une bonne nouvelle pour elle car la nymphe aime beaucoup les jolies femmes alors ce n'était pas pour lui déplaire.

- Eh bien, je vais être plus que ravie de travailler avec vous j'ai l'impression, c'est agréable de voir que vous prenez les devant même quand je ne suis pas là.
- Je suis de genre entreprenante vous savez.

La nymphe est toujours là à prendre les devants, toujours, que ça soit pour l'amour ou n'importe quoi, c'est toujours la première à agir, du moins quand la situation s'y prête car par moment elle sait très bien qu'il vaut mieux laisser les autres faire en venant vers elle, mais c'est dans son instinct d'aller vers les autres. Bien sûr quand elle entendit son sergent-chef, le nouveau soldat s'arrêta de courir pour aller vers elle en marchant doucement, sans même être fatigué de sa petite course afin de se rapprocher de sa supérieur pour savoir la marche à suivre désormais. La nymphe pouvait voir que sa supérieur enlevait une partie de son armure afin de laisser mieux voir son corps, ce qui était plutôt agréable, si l'entraînement commençait comme ça, la suite allait être parfaite pour la nymphe et finir réellement complètement nue pour un entraînement d'un tout autre type, mais pour le moment il fallait rester sérieuse, ou du moins le plus possible en présence d'une si belle femme. La nymphe attendit tranquillement qu'elle eut terminer de retirer ses pièces d'armures afin de savoir ce qu'elle voulait faire et le type d'entraînement qu'elle allait devoir subir pour son premier jour.

- Bien... avant de commencer directement avec la rapière, nous allons déjà voir le positionnement et les coups avec une arme en bois.

L'entraînement à l'épée et le sexe c'est un peu la même chose, pensa la jeune nymphe, il faut bien savoir se positionner afin de pouvoir réellement manié cet art à la perfection et pour ça le rôle de professeur pourrait facilement s'échanger entre les deux femmes car la nymphe a beaucoup à apprendre dans ce domaine, tandis que le sergent-chef semblait avoir une grande expérience dans les armes, quelque part les deux pouvaient très bien se compléter, surtout qu'elle ne savait pas pourquoi, mais il sentait que le courant passait plus que bien entre elles. En tout cas pour le moment, c'était entraînement avec une arme en bois, au moins le nouveau soldat ne sera pas blessé pour le moment, à part des bleus, elle n'aura rien de bien grave et c'était plutôt positif à vrai dire. Le sergent lui tendit une arme en bois, que la nymphe prit bien sûr. Elle n'était pas plus stupide qu'un autre, elle était même plus intelligente que la plupart, alors bien sûr elle savait plus ou moins comment tenir une arme dans la théorie, mais la pratique restait tout autre et cela se voyait parfaitement qu'elle ne savait pas comment tenir une telle arme dans ses mains ; si c'était une dague ou bien des petites armes elle aurait sûr les tenir parfaitement, mais là c'était une toute autre histoire. La supérieur rangea son arme en bois contre elle pour se rapprocher de sa nouvelle recrue.

- Tu vas avoir une arme qu'il va falloir maîtriser avec rapidité et concentration. Il faut que tes coups soient calculés. Avec une épée standard on peut se permettre quelques bavures, la puissance de l'arme pourra compenser quelques fautes même si ce n'est pas vraiment mon credo, mais avec une rapière soit tu touche, soit tu réussi à parer l'arme adverse, sinon tu finiras embrochée, ok ?
- Oui chef !

La jeune nymphe assimila parfaitement tout ce qu'elle venait de dire et cela lui allait parfaitement car c'était plus ou moins l'idée qu'elle se faisait de sa nouvelle arme, celle qu'elle voudra utilisé par la suite. Mais surtout la chose qui lui fit le plus plaisir, c'était que le sergent-chef venait de se rapprocher d'elle afin de la coller et surtout la toucher, frotter ses mains contre la peau du nouveau soldat et rien que pour ça, elle était heureuse d'avoir eu l'idée d'infiltrer le gouvernement en tant que Soldat et si elle savait qu'il y avait de tel soldat dans l'armée, elle aurait traîné plus souvent parmi eux du temps où elle était procureur. En tout cas elle se laissait faire, elle se laissait guider afin de trouver la position parfaite qu'elle devait avoir pour manier une arme telle que l'épée en bois pour le moment et elle aura sûrement le droit plus tard pour manier la rapière par la suite alors un nouveau traitement de ce genre serait des plus agréable. La petite nymphe profita de cette petite séance, plus pour profiter des mains expertes de sa supérieure plutôt que pour réellement se positionner, mais elle le fit tout de même afin de trouver la position parfaite pour manier cette épée en bois. Dès qu'elle trouva la position parfaite pour tenir l'épée entre ses mains, la petite nymphe se retourna afin de voir correctement le visage de sa supérieure et lui faire un petit sourire d'angélique, accompagné d'un petit clin d’œil, comme elle a l'habitude de faire, un côté dragueuse également, après tout, qui ne tente rien n'a rien.

- Merci Chef, je ne demande qu'à apprendre avec vos mains douces et expertes.

Il ne restait plus qu'à apprendre à maîtriser cette arme, mais c'était sûr que la petite nymphe allait être très nulle, surtout si cela pouvait lui permettre d'être de nouveau collé au sergent alors elle serait très nulle le temps qu'il faudra et puis elle ne demande qu'une chose, c'est apprendre et pour ça il faudra qu'elle passe énormément de temps avec cette magnifique femme, c'est gagnant dans toutes les situations pour le nouveau soldat alors elle allait s'en donné à cœur joie, surtout qu'elle s'était rajoutée désormais de réussir à la faire venir dans son lit pour s'entraîner d'une manière différente ; un petit entraînement nocturne que la nymphe connaît parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   Jeu 24 Déc - 14:34



Un Nouveau Départ


Feat Larxene Engelthal




La Sergent était donc revenue, ravie de voir que sa nouvelle recrue avait prit les devants pour s'échauffer et elle avait donc entamé de la positionner, de replacer son corps comme il le fallait etc. N'en restait pas moins qu'elle était persuadée que la jolie bleue lui faisait du plat... Elle lui avait dit qu'elle était très entreprenante sur un ton... Un ton un peu trop sexy pour une phrase sortie comme ça. Elle tacha de rester concentrée sur son apprentissage, même lorsqu'elle lui dit

- Merci Chef, je ne demande qu'à apprendre avec vos mains douces et expertes.

Et ce juste après avoir lui avoir fait un clin d'oeil. Sayûki rougit immédiatement. C'est que c'était pas vraiment commun pour elle, son statut de femme forte en prenait un coup là... Elle retira alors ses mains des hanches de la jolie recrue pour toussoter en tentant de se reprendre, venant se placer face à elle, son boken en main.

- Bien heu... On va commencer par quelques coups de bases...

Elle avait toujours les joues rouges mais tenta de passer outre

- L'important pour toi va être de toujours garder le visage droit, il faut que tu puisse percevoir les intentions de ton ennemi dans son regard. L'anticipation est primordiale dans tes attaques, il faut que tu sois en mesure d'esquiver agilement si on t'attaque et rendre immédiatement un coup d'estoc derrière.

Elle se rendit alors compte qu'elle la tutoyait depuis tout à l'heure et se frotta la tête.

- Ca te dérange que je te tutoie ? Certes je suis ta supérieure mais si tu préfère qu'on en reste au vouvoiement je peux y consentir, j'ai l'habitude de tutoyer mes hommes c'est pour ça

Eh merde c'est qu'elle était carrément gênée par sa recrue ! C'était n'importe quoi ! Elle attendit un instant sa réponse puis vint se placer à côté d'elle, son arme en bois en main et lui montra les mouvements de base pour frapper avec son arme, comme si elle tenait une rapière en main, mais plus lourde c'était sur.




Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [PV Sayûki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ [PV Sayûki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-