Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Lun 7 Déc - 22:28


_ Seeeen !! Seeeeen !! Tu dors en marchant !!

La lycéene...
Se frottait les yeux, ce n'était plus des cernes, mais des poches sous son regard. Elle baillait bruyamment, râlant un peu contre sa "camarade" qui prenait un malin plaisir à la réveiller tout les 25 mètres. Aujourd'hui, c'était sortie scolaire, Sen, était intéressée par la sortie au musée, mais... Rien à faire, tenir la journée était un vrai défis.

Elle se fit secouer.

_ C'est bon, on y est !! Non mais tu fais quoi de tes nuits ?! Déjà ce matin... Tu n'étais pas très bien réveillée...

Pour ne pas dire endormit.
D'un mauvais regard, Sen, éloignait sa camarade qui se voulait pourtant "bienveillante" à son égard... Et une pointe curieuse sur les activités de cette dernière. A répétition, Sen se disait " T'endors pas, t'endors pas, t'endors pas"... Ce n'était pas très efficace. Heureusement, la classe de lycéen étaient enfin arriver au musée !

Le prof'...
Réglait les détails administratif et c'est alors qu'une grande perche féminine, allait servir de guide à la classe. Elle se présentait, présentait le musée sous l’œil attentif de chacun, ou presque... Sen, avait déjà son regard occupé à observer diverses œuvres. Et puis, elle sentait surtout Momo contre sa peau, caché sous son uniforme d'étudiante, la chauve souris en écrasait une belle, elle !

Le groupe avançait...
Et c'était l'occasion ou jamais de... Filer ! Discrètement ! Notre petite ado' sociable et modèle, préférait se faire sa propre idée sur les œuvres présenté, simplement, c'était si dur avec cette tête lourd et cette envie pesante de DORMIR. Sen, baillait à nouveau... Rien à faire, il fallait d'abord qu'elle dorme avant de pouvoir pleinement profiter de la visite.

D'un bref coup d’œil.
Elle chercha un emplacement, pas trop fréquenté... Dans un musée, à part les wc... C'est pas la classe, mais quand on veut vraiment dormir. Sen, haussait les épaules, car qui le saurait finalement ? D'un pas pressé, non pas pour une envie pressante... Elle traversa quelques couloirs avant de tomber sur les commodités féminine où elle passa la porte. Elle prit la dernière porte et baissa la cuvette pour s'y assoir.

Sans demander son reste.
A son tour, elle sombra dans les bras de Morphée... Parmi les sons de chasse d'eau tiré, qui ne la réveillait même pas.

~~~~~~~~~~

Quel silence.
C'est d'ailleurs ce silence régnant qui réveilla notre lycéene, toujours assise sur son wc. Elle sortie de la cabine et déjà, premier constat... C'est sombre... Vide. Sen grimaça, apparement, elle a dormit bien plus que prévu. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre.

22h15

Un long soupire...
Oui, la classe devait être finit depuis un moment, tout comme la visite en fait. Momo, s'agitait sous son haut et finit par se dégager du vêtement avant de s'envoler tout en émétant des cries stridents pour se repérer un peu mieux, caractéristique. Elle était autant perdu que Sen.

Au moins...
Désormais, elles avaient le musée pour elle seule, personne pour les bousculer pour une photo (interdite en plus). Sen, voyait tout ça d'un oeil très optimiste... Et puis, le musée pourrait un peu penser à ceux qui ont des troubles du sommeil, et peut-être faire des nocturnes ! La lycéene avançait... Jusqu'à ce que le son d'un claquement de porte l'interpelle.

Pas si seule !
Y'a forcément un gardien dans les parages. Accompagnée de Momo qui volait discrètement dans les airs, Sen avançait, à l'affut, jusqu'à apercevoir quelqu'un, au bout du couloir. Comment l'aborder sans lui faire trop peur ? Sen se posait la question, avec sa tête de fille déphasée du sommeil et dans l'obscurité, en plus de ses yeux rouges... Difficile... Pour une fois qu'elle ne voulait pas trop effrayer quelqu'un.

Doucement.
Elle s'approcha de celui qu'elle prenait pour un gardien. Au moment de l'interpeller, à quelques pas de lui, sa voie dérailla et prit le ton de celui d'une vieille femme possédé, à semi étranglée.

Excusez moi...


Fichue voie matinal !
Sen racla sa gorge pour éclaircir sa voie.

Attention, première impression dans 3,2,1...



Dernière édition par Sen Wayne le Mer 13 Jan - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 258
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Mar 8 Déc - 4:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Don't trust too much

L
a base d’un musée reste la visite et ce fameux côté culturel. Faire travailler ses méninges et apprendre toujours d’avantage. Voir les enfants connaitre les grandes lignes de ce monde fascinant qui nous entoure avait quelque chose de plaisant. Oui, d’ordre général, se rendre à un musée comporté au moins l’une de ces raisons-là. Pourtant, et même si cette idée n’était certainement pas la meilleure d’entre toutes, ceci était est bien loin de ce que tu étais en train de faire actuellement. Étant tout autre, plus dégradant et beaucoup moins culturel, sauf si l’anatomie humaine faisait partie des expositions de ce lieu. Clairement, faire des choses peu catholiques dans le cagibi d’un tel endroit n’était absolument pas inscrit sur le programme de la journée. Mais comment aurais-tu pu prévoir une chose pareille ? Le don de voyance ne t’a pas été accordé.

La situation été arrivée très vite, sans réellement avoir eu le temps de réagir, en deux trois mouvements, tu étais enfermé avec elle dans une pièce si sombre, si peu espacée… Pourtant, les choses étaient bien parties pour ne surtout pas déraper. Tu avais galamment accepté son invitation à sortir malgré qu’elle été l’une des clientes les plus fidèles le week-end, en bons amis que vous étiez cela n’avait rien d’anormal en soit. C’est plaisait de prendre un peu l’air après tout. En quelques petites heures seulement tout aller bien, le tour du musée était agréable et tu avais adorais lui parler des quelques dinosaures que tu connaissais et autre exposition que ta mémoire se souvenait encore. Mais voilà, le hic quand on sort avec une jolie femme qui a tendance à faire des avances au fur et à mesure du temps, c’est qu’au bout d’un certain moment, on craque. On ne cherche plus à comprendre, ni même à résister puisque tout cela est vain. Et la première porte qui semble suffisamment éloignée de la foule et vide devient l’endroit on ne peut plus parfait. Il n’y a pas vraiment de regret, après tout cela reste l’un moment des plus agréable comme un autre, même si la jeune femme est partie comme une voleuse à la seconde ou tout ce sport était fini, sans même prendre le temps de d’attendre, c’est qu’il se faisait tard d’après ses dires. Mais est-ce que cela empêcher vraiment un peu de patience ? C'est sûr que quand on porte une robe, il est bien peu difficile d’être long à ce rhabillé. Ce qui était un peu ton cas en somme…

Le dernier bouton de la chemise reboutonné, le manteau dans une main, le cache œil dans l’autre – une légèrement flemme de le remettre tout suite, ton œil était peut-être salement abîmé, il pouvait bien respirait de temps à autre – tu sors de ce petit cagibi en claquant la porte avant de remarquer d'un œil bleuté que tout est calme. Peut-être même un peu trop calme ? Plus une seule âme qui vit à l’horizon, même une mouche ne s’entend pas. Quelle heure ce fait-il ? Aucune idée, tu n’as pas de montre à disposition. « Damn it », pestes-tu entre les dents. Le mieux pour le moment est de marcher vers la sortie, il doit bien y avoir quelqu’un dans les parages. Ce serait assez bête tout de même de ce retrouvé seul enfermer dans le musée est attendre des heures avant de croisé quelqu’un. Commençant à marcher tranquillement, sans aucune pression, ni même d’inquiétude planant au-dessus de ta tête au fait de rester cloitré ici, tu te dis que tout cela ne serait surement pas arrivé si la jeune femme n’était pas aussi impatient de vouloir sortir… sans toi. Ah les femmes, toutes les mêmes.

Et puis, soudain une voix.
Une voix qui parait lointaine mais proche en même temps.
Une voix qui n’a pas l’air menaçante au premier abord, mais peu rassurante tout de même.

Doucement, tu te retournes pour faire face à cette provenance, légèrement en garde tout de même au cas où que cela n’annonce rien de bon. Mais que peut-il bien arriver de si terrible à une heure pareille, hein ? Il t’aura fallu cinq seconds pour arrêter d’être sur tes gardes et cinq supplémentaires pour te détendre légèrement. Penchant la tête sur le côté, les cheveux détachés tombant sur ton visage que tu ramènes lascivement en arrière d’un geste de main, tu hausses ensuite un sourcil en demandant :
« C’est un peu tard pour toi de trainer dans un musée, non ? Que fais-tu, tu n’essayes pas de voler quoique ce soit au moins ? »
Dixit l’homme qui se retrouve dans la même situation que la demoiselle.



© Lae || C'est qu'un détail mais si tu veux te faire une idée de son oeil, v'là ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ||


L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Mer 9 Déc - 19:48


L'homme...
Aux cheveux blonds se tourna et Sen, sentie quelques secondes une pression venant de sa part... Elle l'avait quand même surprit un peu... Mais cela disparu aussi rapidement que s'était arrivé. Détendu, il prit même le soin de se recoiffer, car il le valait bien, sûrement.

« C’est un peu tard pour toi de trainer dans un musée, non ? Que fais-tu, tu n’essayes pas de voler quoique ce soit au moins ? »
_...

Un silence s'installa.
Était-ce sérieux ? Une blague ? Quel était le comportement à adopter ? Sen, demeurait profondément perplexe, elle en pencha la tête sur le coté et ses longs cheveux suivirent le mouvement.

C'est alors...
Que Momo revint en planant vers elle, pour se poser sur sa tête et fixer à son tour, l'étranger, qui ne l'était pas tant que ça car Sen, était persuadée de l'avoir croisé quelques fois au quartier est. Est-ce un habitant ou... Plus que ça ? C'est cette information qui lui manquait. L'adolescente plissa les yeux, avant de reprendre la conversation dans le blanc qu'elle était.

_ ... Je serais une piètre voleuse... Visage découvert, sans armes, ni équipement... Par contre, vous...

Elle le détailla du regard.
Pas choqué par son œil qui est pourtant salement amoché.

_ Vous n'avez pas l'uniforme du musée...

Sen croisait les bras et ajoutait.

_ Vous êtes enfermés, comme moi.

Par contre...
Pourquoi lui ? Être la seule personne enfermé, c'est une chose, mais être deux dans le même cas, là, c'est bizarre. Momo, sa petite chauve souris se laissa tomber jusqu'à son épaule, fixant toujours l'adulte et glissant à l'attention de Sen.

* Il porte un parfum de femme sur lui*

Sen grimaçait.
Ce type serait un genre de trans' ? D'habitude, les choses bizarres, ne la dérange pas car elle l'est elle même, mais là... C'est dégoutant ! Serait-elle tombé sur un genre de fanatique féministe ? Mais pourquoi dans un musée ? Sen, reculait de quelques pas... Ce type est dans la catégorie "glauque avec cachotterie" pour le moment. Et toi Sen, tu es si naïve...

On va mettre ça sur le compte de l'âge.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 258
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Dim 13 Déc - 6:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Don't trust too much

D
ire cela alors que tu te retrouves exactement dans la même situation qu’elle, est un peu bas. D’un autre côté, on ne sait jamais et la demoiselle face à toi pouvait très bien être du genre à ce faufilé dans les musées pour voler quoique ce soit. Il n’y a pas vraiment d’âge en fin de compte pour commencer cela, la porte pour la délinquance est ouverte à tout le monde. Mais plus tu l’as fixe a travers se pesant silence et plus elle te disait quelque chose. Il était sûr que vous vous étiez déjà croisé. Tu n’en mettrais pas ta main à couper, mais presque, il est rare que tu te trompes. Et quand on petit animal se posa sur sa tête cette fois s’était on ne peut plus, sûr. C’était au QG que tu l’avais aperçue. Mais que faisait-elle alors ici, à une heure pareille ? Aurait-elle oublié l’heure de fermeture ? Dans ce cas-là que peut-on bien dire de toi ? Heure qu’il est toujours aussi difficile de savoir d’ailleurs, cela t’apprendra à sortir sans, ou bien à faire des galipettes jusqu’à on ne sait quand. Mais le résultat n’est pas très concluant.

Enfin, quoi qu’il en soit, la petite fille niée être une voleuse, ce qui au fond été une bonne chose, cela évité que tu ne joues les flics dans un lieu où tu n’avais pas à l’être. Mais au moins tu n’es plus le seul à être dans ce musée peu éclairé. Légèrement, tu esquisses un petit sourire quant à la réflexion de la demoiselle ; porté un uniforme, toi ? Serait une blague, impossible. Ce n’est pas le genre de boulot qui t’irait au teint, ou même tout cours d’ailleurs. Passer toutes ses nuits à faire des rondes pour surveiller des objets de valeur n’est certainement pas quelque chose pour toi. Absolument pas même. Quand bien même, ce serait mieux payé que le travail actuel, la réponse resterait toujours non. Mais passons. D’un petit œil bleuté, tu fixais la fillette qui, étrangement, reculer lentement. Pourquoi donc ? Tu n’es pas un monstre et encore moins un mangeur d’enfant aux dernières nouvelles. Peu appétissant à vrai dire. Est-ce la carrure en elle-même qui l’effraie ? Avait-elle oublié que vous n’étiez pas si différent que ça. Tellement de questions dont il est dur d’en connaitre toutes les réponses. Peut-être est-ce simplement ton œil qui la rebute ? Un fait qui arrive souvent avec les petites âmes innocentes. Par pure précaution, tu replaces ton cache oeil par-dessus correctement, passant les sangles derrière les oreilles. Puis, profitant du mouvement, il te faut rabattre cette tignasse blonde en arrière en une queue-de-cheval, fait-en un rien de temps. De quoi pouvoir mieux la regarder si on peut dire ainsi. Ceci ne devrait-il pas être suffisant ? Logiquement oui, alors pourquoi as-tu la sensation de l’apeurer toujours autant ? Deux mains levées en avant dans un geste pour clamer ton innocence, tu fais un pas vers avant de te raviser, optant plutôt pour la tentative d’apaiser les choses en parlant.
« Doucement, je ne vais rien te faire, je ne suis pas monstre pas la peine de partir en courant. Nous sommes coincées ici tous les deux, tu l’as dit toi-même, autant s’entraider, non ? »
Si vous êtes amenée à passer la nuit ici jusqu’au petit matin pour attendre l’ouverture ou ne serait-ce qu’un personnel de ménage – ce qui serait extrêmement long – autant faire équipe pour que celle-ci paraisse moins ennuyeuse ainsi que compliqué. Et puis ce serait dommage d’être le seul à pâtir de dommage subit, cela n’aurait aucune chance d’être une partie de plaisir d’ailleurs d’expliquer pourquoi vous étiez encore en ce lieu après la fermeture. Ah, ça pas du tout. Mais pour l’heure, puisque vous n’aviez encore croisé personne à qui il fallait offrir de telles explications, ce n’était pas vraiment la peine d’y penser. D’une main posée sur ta nuque, tu frottais allégrement celle-ci avec une brève tentative de faire calmer la douleur des muscles, tout en reprenant la conversation :
« Mmh, je ne sais pas si tu te souviens, mais nous sommes dans le même camp tous les deux. On sait croiser quelque fois dans les couloirs du QG. Je m’appelle Alaric, et toi ? »



© Lae


L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Lun 14 Déc - 14:57


Les deux piégés...
S'observaient un moment, comme si à un moment où à un autre, sur le front, s'allait s'inscrire leurs noms et le pourquoi de leurs présence interdite en ce lieu. Momo, restait assise sur l'épaule de Sen, tout aussi attentive à ce grand homme blond aux allures de guerrier, avec une t-elle carrure, et son oeil qui a prit cher.

C'est cet oeil...
Cet indice physique si particulier qui mettait à Sen, la puce à l'oreille. Elle en était certaine, elle l'avait déjà vu ! Mais qui ?! L'étranger s'avança, mais méfiante Sen recula, même si il avait la tête d'un type "sympa"... Faut toujours ce méfier, c'est un principe de survie, non ?

« Doucement, je ne vais rien te faire, je ne suis pas monstre pas la peine de partir en courant. Nous sommes coincées ici tous les deux, tu l’as dit toi-même, autant s’entraider, non ? »

Il marquait un point.
Cependant, ce n'est pas comme si Sen allait lui foncer dans les bras, clamant qu'elle est en détresse. Cette vision lui aurait presque arraché un sourire à la lycéenne... Mais non en fait, elle resta très stoïque.

« Mmh, je ne sais pas si tu te souviens, mais nous sommes dans le même camp tous les deux. On sait croiser quelque fois dans les couloirs du QG. Je m’appelle Alaric, et toi ? »


Sen, plissait les yeux...
Le temps que l'information aille jusqu'au bout de sa mémoire. Puis, une lueur traversa son regard et elle s'exclama d'une manière plutôt spontané.

_ Aaah ouiiii Alaric ! Vous travailler au Gouvernement, enfin... Je crois... Je vous ai déjà aperçu quelque fois là bas.

Pour ne pas dire.
" Je vous espionne de temps à autre, parce que ça m'occupe". En réalité, Sen était comme ça avec beaucoup de monde, c'était pas réellement de l'espionnage, mais plus... De l'observation. Parce que tout ce qu'elle apprenait sur la vie des autres, n'était pas répété à autrui.

Momo.
S'envola au plafond du musée pour s'y percher et avoir une meilleure vue d'ensemble.

_ Je suis Sen, Sen Wayne et je suis du quartier Est... Comme vous...

Se présentait-elle à son tour, avant de désigner la chauve souris, plus haut.

_ C'est Momo, ma sœur si je peux dire...

Un peu plus confiante.
La lycéene s'approcha d'Alaric, tournant autours de lui, cherchant à quel animal il pourrait être affilié. Quelque chose de massif, musclé... Un ours ? Un crocodile ?

_ Devrions nous attendre l'ouverture du matin ou cherchons nous un moyen de nous évader sans déclencher d'alarme ?

Demandait-elle.
L'un dans l'autre, personne ne l'attendait nul part... Alors soit ils allaient jouer la finesse et attendre gentiment le lendemain soit... La jouer plus costaud. Simplement, il y a des barreaux sur les fenêtres... Sauf au fenêtre des bureaux... Peut-être.

Dans tout les cas.
C'est Alaric l'adulte, donc, c'est lui qui prendra si quoique ce soit foire ! Alors, qu'il choisisse bien.

Oui, elle a aussi réfléchit à ça.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 258
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Mer 16 Déc - 23:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Don't trust too much

I
l y a tellement de monde au QG qu’il est parfois dur de ce souvenir de tous les prénoms ou bien visage qu’on croise. Surement pour cela que tu remercies souvent le fait d’avoir une assez bonne mémoire malgré les années passées pour te souvenir de la plus grande partie. Même si les affinités n’étaient pas forcément là, c’était déjà pas mal de se souvenir du plus important. Comme le fait que vous étiez du même camp en était un. Et puis d’un coup, la claque en pleine figure. Elle n’est pas réellement donnée, elle est plus mentale qu’autre chose, mais celle-ci reste néanmoins des plus violente. L’information tourne un bon moment à l’intérieur de ton esprit avait que ce petit panneau imaginaire « ALERTE » s’affiche en grosse lettre. Avec une expression des plus neutres, qui ne laisse pas entrevoir un quelconque malaise, tu ne réponds pas à son exclamation. À vrai dire, c’est surtout parce que tu ne saurais pas quoi lui raconter. Dire simplement « oui, je suis du gouvernement » ne t’es pas possible, tout comme nié si elle t’avait vu de ses propres yeux était tout autant à proscrire. Ne simplement pas répondre pour l’instant été pas plus mal en soit. Cela évite particulièrement bien les bourdes le temps de réfléchir à quoi faire exactement à niveau-là.

Maintenant que les présentations pour le monde été faite, y compris celle de la petite chauvesouris Momo. Il fallait se rendre à l’évidence que rester planter là, à attendre qu’un signe du bon dieu ne vous tombe sur la tête, été certainement pas prêt d’arriver. Il fallait faire quelque chose, ou alors au moins s’installer quelque part en attendant d’avoir la possibilité de sortir d’ici. Comme si elle pensait à la même chose que toi, c’est tout haut que tu entendis ce que tu étais en train de penser tout bas. Forcé, les serrures ou non ? Pour toi, le choix était vite fait. C’est donc, une fois qu’elle eut fini de te tourner autour que tu répondis simplement :
« Je préfère attendre sagement, si tu ne m’en veux pas trop. »
En particulier parce que tu ne voulais pas avoir d’ennuis. Ce n’était ni le lieu, ni réellement, le moment pour ça. Et c’est surtout un coup à se prendre une bonne correction de la part des supérieurs. Déjà qu’il ton dans le collimateur, ce n’est pas une raison pour en rajouter une couche supplémentaire. Lâchant un léger soupir, tu commences à marcher dans une direction bien précise en disant :
« Aller vient, il me semble avoir vu un petit café à l’étage. »
Un café fermé certes, mais tant qu’il avait de quoi remplir un peu ton estomac, il n’avait pas vraiment d’obstacle pour toi. C’est que vu l’heure qui est toujours inconnue à tes yeux, l’appel de la nourriture est un peu trop présent. Et à défaut de pouvoir sortir d’ici, il faut bien se contenter des moyens du bord. C’est donc dans ce petit silence que tu traverses le musé en direction des escaliers. Pourtant, et quand bien même tu faisais de ton mieux, sa réflexion tourner en boucle dans ta tête et ce n’était pas vraiment pour te plaire. Cela te donner envie de fumer une clope tout se stresse, mais impossible. Il te faut prendre un courage à deux mains pour finalement briser ce petit silence et oser demander d’une voix plus que calme, comme si ceci n’était qu’un sujet parmi tant d’autres.
« Dit moi, qu’est-ce que tu voulais dire par "vous travailler au gouvernement". Comment est-ce tu peux affirmer ça ? Tu ne passes tout de même pas tout ton temps à suivre mes faits et gestes sur l’ordre de quelqu’un ? »



© Lae


L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Jeu 17 Déc - 16:51

Alaric...
Se laissait observer par la lycéenne. Ce n'est pas comme si elle était une menace que ce soit de part son physique ou son caractère... Et puis, comme il est Domae, Sen, se voulait plus détendu et émotive... Bien différente de son comportement habituel par rapport à d'autres étrangers.

« Je préfère attendre sagement, si tu ne m’en veux pas trop. »

_ Non, du tout... C'est plus simple comme ça.

Elle partageait son avis.
Avant de se placer près de lui, se colosse, se sentant un peu plus en sécurité.

« Aller vient, il me semble avoir vu un petit café à l’étage.  »

Docilement.
Elle suivit ce blond qui su gagner sa confiance grâce à son statue de partenaire Domae. Silencieusement, elle marchait à ses cotés pas plus inquiète sur la suite de la nuit en sa compagnie, pour Sen, il valait mieux être dedans, que dehors surtout dans un quartier neutre où il est possible de rencontrer des Elementis. Momo, suivait le duo, curieuse par rapport à l'endroit et tout les objets présents, très vieux pour la majorité ou... Copié.

Tout en traversant le musée.
Alaric reprit sur un sujet bien particulier pour rompre le silence.

« Dit moi, qu’est-ce que tu voulais dire par "vous travailler au gouvernement". Comment est-ce tu peux affirmer ça ? Tu ne passes tout de même pas tout ton temps à suivre mes faits et gestes sur l’ordre de quelqu’un ? »
_ Non effectivement, j'ai tout de même une vie, aussi nocturne soit-elle...

Répondit-elle, très simplement.
L'étage supérieur, était tout aussi calme, mort que celui du dessous... Il n'y avait donc aucun gardien ?

" Sen, je pense qu'il en attend plus, son cœur bat vite, il a l'air stressé"


Expliquait Momo par de petit crie aiguë.
La lycéenne, tout en marchant, porta son regard rougeoyant sur l'homme aux yeux bleus à ses cotés et reprit.

_ J'ai... Un conflit diurne et nocturne depuis mon entrée dans la famille... Je n'ai pas non plus une vie sociable débordante. Alors, comme rôle... J'observe les membres du quartier Est, je veille, surveille celui-ci ... Et c'est comme ça pour beaucoup de membre, vous n'êtes pas une exclusivité, rassurez vous... Mais maintenant que vous m'en donner l'occasion....

Arrivés devant la cafétéria.
Sen posa sa main sur la poignée de la porte et posa sa question tout en plongeant son regard dans l’œil unique d'Alaric.

_ Pourquoi travaillez-vous là bas ?

Elle ouvrit la porte.
Et malgré elle, un son de gargouillis se fit entendre... Ses pomettes blanche en rougirait presque. Momo traversa la première, attiré par les viandes... Sen de son coté, voulait d'abord attendre la réponse de son confrère Domae.

Qu'est-ce que le gouvernement a donc à offrir ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 258
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Lun 21 Déc - 12:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Don't trust too much

S
i quelqu’un qui que ce soit, une personne du conclave ou bien un simple membre commence à demander à un autre de suivre leurs propres collègues, cela risque d’emmener pas mal d’ennui. Tu n’es certainement pas le seul à avoir des petits secrets. Mais s’il commence à ce savoir un partout, on ne peut pas donner cher de ta peau. Et dire que pendant toutes ces années, tu avais réussi à extrêmement bien jongler entre les deux, sans fausse note. Du moins jusqu’à aujourd’hui. Chaque bonne ont une fin. Quoique, rien n’est entièrement sûr après tout. C’est pour cela que la confirmation de ce qu’elle a dit a été formulée. Une chance sur deux pour qu’elle te confonde avec une autre personne. Mais c’est surement trop demander. Il y avait toujours la possibilité de nier si cette information finit par être retournée contre toi, ce n’est que la parole d’une enfant à peine arrivé contre celle d’un adulte qui a offert de bons et loyaux services depuis des années. Ce n’est pas vraiment la peine de se demander qui ont peu croire ou non. Mais, certainement pas une méthode appréciable selon toi.

Traversant le musé en direction de l’étage avec une oreille attentive en vers la demoiselle, tu montes les escaliers en imaginant ce que cela ferait d’être à sa place, du moins d’avoir son conflit entre le jour et la nuit. Peu sûr, que tu t’en sortes, tu es tellement actif la journée qu’il serait impossible de dormir pendant des heures et travailler la nuit. Surtout que ça ne colle pas avec l’emploi du temps. À moins de se reconvertir entièrement en gigolo de nuit, mais très peu pour toi. Il faut voir le bon côté des choses dans tout ça, cela a un petit côté rassurant de savoir qu’on n’est pas le seul qu’elle espionne. Pourtant pas tant que ça tout de même. Les raisons exactes restent assez floues. Une fois devant la cafétéria, tu étais prêt à rentrer à l’intérieure quand son regard plongé dans le tien t’arrêta dans toute action. La question avait au moins le mérite d’être claire et directe. Mais comment est-ce qu’on explique ce genre à une simple adolescente ? Serait-elle suffisamment mature et une langue pendue pour comprendre et se taire ? C’est un risque, tu n’étais pas sure de prendre, mais est-ce que tu avais simplement le choix ? Au final oui, mais le résultat n’en rester pas très jolie.  

Lâchant un simple soupire, tu passes devant elle pour entrer, allant directement vers le comptoir pour préparer des boissons chaudes. Et surtout trouver de quoi remplir vos deux estomacs. L’avantage quand les serveurs oublient de fermer boutique, c’est de pouvoir se servir comme on veut. Farfouillant un peu partout à la recherche de tasse, tu romps enfin le silence avec une explication que tu espérais suffisamment claire.
« J’imagine que tu dois me prendre pour un traitre. Alors que la vérité est tout autre. Je ne vends rien au gouvernement sur les Domae et je ne le ferais jamais, ça, ils le savent très bien. Le gouvernement pense que je ne fais plus partie des Domae et quant à eux, ils imaginent que j’essaie de vivre une petite vie tranquille en passant travailler quand il faut. Je ne fais de mal à personne. Je ne compte pas nuire à l’un ou à l’autre, même si je devais faire un choix, il se porterait directement sur les Domae. Cependant, mon entrée là-bas à bien une raison derrière. J’aimerais que la ville retrouve une sorte de paix qu’elle n’a plus connue depuis des lustres. Et il me semble que la loi et faite pour ça non ? Est-ce vraiment mal ? Tu tousses un coup en te frottant l’arête du nez, est-ce que tu veux un chocolat ? »



© Lae


L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Lun 21 Déc - 19:31

Alaric...
Semblait réfléchir à sa réponse sous le regard attentif de Sen, il avait toute son attention. Elle était curieuse d'entendre sa réponse... Pourquoi les adultes compliquent-ils tout ? Alors qu'ils ont déjà tout pour être heureux... Sen, avait une impression de déjà vu avec Alaric, car Zora avait fait la même chose... Quitter carrément les Domae pour rejoindre un groupe de pacifiste... Très peu pour Sen, qui s'est sentie trahis par cette mère qu'elle avait presque prit pour substitue.

Il soupira...
Et passa le pas de la porte, devant Sen pour entrer dans la cafétéria. Sen le suivait, toujours assoiffée par l'attente de sa réponse. Elle laissait Alaric chercher, gagner un peu de temps peut-être dans un silence qui se voulait lourd. Puis, finalement sa voie masculine se fit entendre.

« J’imagine que tu dois me prendre pour un traitre. Alors que la vérité est tout autre. Je ne vends rien au gouvernement sur les Domae et je ne le ferais jamais, ça, ils le savent très bien. Le gouvernement pense que je ne fais plus partie des Domae et quant à eux, ils imaginent que j’essaie de vivre une petite vie tranquille en passant travailler quand il faut. Je ne fais de mal à personne. Je ne compte pas nuire à l’un ou à l’autre, même si je devais faire un choix, il se porterait directement sur les Domae. Cependant, mon entrée là-bas à bien une raison derrière. J’aimerais que la ville retrouve une sorte de paix qu’elle n’a plus connue depuis des lustres. Et il me semble que la loi et faite pour ça non ? Est-ce vraiment mal ? »

Il toussa, avant de demander.

« Est-ce que tu veux un chocolat ? »
_ Oh euh... Oui... Un comme d'habitude s'il te plait

Demandait-elle...
Comme si il était censé savoir... Alors que non. Il n'était pas son père, ni sa mère, Sen eut un frisson et précisa tout en le rejoignant derrière le comptoir.

_ En fait, c'est avec de la chantilly et des biscuits.

Précisait-elle.
Ca faisait depuis si longtemps qu'on ne lui avait pas préparé quelque chose... Depuis que Zora est partie, Sen s'assume toute seule et gère le manoir qui tombe peu à peu en ruine et ses repas. Elle ouvrit les placards à sa hauteur, tout en ajoutant.

_ Donc... Les Domae sont au courant, le conclave du moins... Je ne te pense pas traître, je trouve que tu te compliques la vie, comme beaucoup d'autres qui s’évertue à chercher une paix, qui ne viendra pas tant que la rancœur, la haine abreuvera ses membres.

Agenouillée...
Elle trouva un paquet de biscuit qu'elle ouvrit. Elle prit un gâteau tout en observant Alaric, plutôt sceptique.

_ Pour avoir la paix d'un pays, il faut que les habitants, l'entierté de ceux-ci la souhaite également et mettent de coté leurs différents, leurs soifs de pouvoir ou vengeance... C'est un idéal que vous demander... Moi... En tout cas, je n'aurai la paix que lorsque mes parents seront vengés.

Exprimait-elle sincèrement.
Pour Sen, il était inconcevable de tolérer un Elementis près d'elle sans avoir envie de le faire souffrir tout comme elle a souffert, donc oui, ce n'est pas pour aider dans la pacification de Quederla... Mais chacun à ses motivations, certains dans la douleur, trouve la force de rendre ce monde meilleur pour les suivants et d'autre, bascule dans une force obscure qui ne demande qu'à se venger pour exprimer leurs peine. Sen, tendit le paquet de biscuit à Alaric.

Deux membres du même clan qui se battent pour deux idées opposés.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 258
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   Mar 29 Déc - 23:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Don't trust too much

E
st-ce réellement mal de souhaiter une paix dans une ville où l’on y a toute son enfance et bien plus encore ? Même si cela impliquer d’utiliser des moyens drastiques comme pactisé avec l’ennemi ? Où est le mal quand tu souhaites ne faire qu’une bonne cause ? Surement un peu partout. Les gens, du moins pour les membres du gouvernement avec qui tu as joué franc jeu pour entrer, te prennent pour un traitre, ou un futur traitre qui les trahira pour le bien de sa propre famille. Est-ce le cas ? Qui sait, ceci n’est encore jamais arrivé après toutes ses années. D’autres, peu sûrs d’eux, te soutiennent, même s’ils sont rares est très discret. Les avis sont mitigés là-dessus. Préparant deux chocolats, tu pars à la recherche de chantilly pour remplir les deux tasses comme il se doit. L’écoutant d’une oreille attentive, tu attrapes des cuillères tout précisant à sa première remarque :
« Le conclave ne sait rien, j’imagine que s’il l’apprenne, je serais pendu. Alors c’est profil bas. Il n'y a que deux personnes au courant et ceci ait amplement suffisant. Mais qui sait, je dois surement aimer ça les complications. »
Ce n’est pas vraiment une bonne chose d’aimer les complications, mais tu dois bien reconnaitre qu’elle n’a pas tort sur un point ; il est dur de trouver une paix quand tout le monde est rempli de haine débordante. Avec tous ces siècles écoulés est-ce que la plupart des personnes vivant ici savent encore ce qu’es qu’une paix ? Ou même simplement une trêve ? Peu sure. Pourtant, les périodes de fêtes sont un bon exemple, allé savoir pourquoi spécialement là, les gens s’entendent ou fondent même juste semblant de s’apprécier sans qu’on le leur demande. Peut-être faudrait-il être en fête toute l’année, mais bien vite lassante et douloureuse pour le portemonnaie. Enfin, chantilly trouver, deux tasses remplient surplombé de crème, tu fais face à la jeune fille en lui tendant l’une d’entre elles. Tant dit que ta main récupère un biscuit. Il était compréhensible qu’elle ne soit pas du même avis que toi, non seulement parce qu’elle était jeune, mais aussi encore bien trop peu expérimenter par la vie. Cette envie de vengeance frôle les lèvres de tous ces êtres trop frêles et briser par une situation marquante de leur vie à peine débuté. Dure de penser autrement. Alors qu’à ton âge, après temps de chose vécut, le point sur tout cela est fait. Les envies et les idées changent. Mais ce n’est pas donné à tout le monde. Néanmoins, après avoir entamé la moitié du biscuit, et compris ses propres motivations le regard plongé dans celui de la demoiselle, tu soulèves un point qui ne cesse de revenir dans cette ville.
« Et tu penses que ta vie sera meilleure une fois la vengeance obtenue ? Une fois que tu auras planté ta lame dans le cœur du meurtrier, tu reprendras ta route comme si de rien était avec une vie enfin heureuse ? Tu n’es pas la seule à penser ainsi, tout le monde souhaite vengeance ce qui est normal en soit. Mais personne ne pense à ce qui vient ensuite. Il n’y a pas de sentiment de liberté, ni même de soulagement et encore moins de paix. On se sent vide. Cela ne les ramènera pas malheureusement. Même si tu as débarrassé le monde de la pire ordure qui soit. »
Tu soupires un instant, en regardant le vide. Ce n’ait pas pour rien que tu lui dis ça, pour l’avoir vécu, tu sais très bien ce qu’il arrive une fois qu’on venge à main nue la personne responsable de la perte d’un être chère. Elle n’est pas revenu malgré que son assassin soit mort, et tu n’as jamais eu un sentiment de soulagement en le sachant six pied sous terre. La douleur était toujours présente, voir même pire. On ne peut s’y faire qu’avec le temps. D’une main, tu farfouilles à l’intérieur de tes poches à la recherche de cigarette tant dit que l’autre t’offre une gorgée de chocolat. Oui, oui, il est interdit de fumer dans un musée, tu le sais très bien, mais il n’y a personne et mise à part la demoiselle face à toi cela ne dérangera pas grand monde. Paquet en main, tu pars t’installer à une petite table avec une serviette pour y déposer la cendre. Tu t’assois gentiment, posant la tasse et allumant la cigarette. Prenant une longue taffe avant d’en expirer la fumée.
« J’imagine que tu es du genre à haïr les Elementis pour telle ou telle raison, aussi bonne soit-elle. Que leurs morts aient amplement mérité. Mais est-ce que tu as déjà imaginé qu’il vivait la même chose que nous ? Les mêmes pertes, les mêmes souffrances, la même haine envers notre famille. On est autant fautif de leur malheur qu’eux du nôtre. Personne n’est un cas a part dans cette ville. »



© Lae


L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminer]Une nuit au musée [Pv Alaric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-