Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]   Lun 14 Déc - 19:36

Petite tournée...
De l'apprentie apothicaire dans la ville en ce début d'après midi. Aloïs distribue ses médicaments à ceux qui ne peuvent plus se rendre à la boutique, elle aimait ses tournées et en plus, avec ces périodes de fêtes, chaque quartier était décoré de façon plus ou moins spectaculaire. Elle appréciait particulièrement les gout du quartier est, avec tout les animaux du nord, les reines, les pingouins...

Aloïs...
Avait donc son manteau, un bonnet, et son écharpe blanche et rouge qu'elle adorait particulièrement, de temps en temps elle soufflait sur ses mains pour les réchauffer afin de palier au froid hivernal. Elle avançait dans le quartier, trainant une valise à roulette avec toute ces préparations et médicament, son regard, fut soudainement attiré par une décoration de loup, vraiment réaliste !

L'étudiante.
S'en approcha, tel un chaperons rouge, ses pas dans la neige laissant entendre des "schlok, schlok", caractéristique. Elle s'agenouilla près de la décoration, et le pelage, la taille, c'était si réel.

_ Waw... Ils sont vraiment fort les habitants du quartier Est.

Bien sûre...
Elle, ancienne Elementis n'était pas sans savoir, que c'était ici que majoritairement les Domae habitaient... Mais quand même, elle était stupéfaite par leurs talents ! Et puis, elle adorait sa nouvelle place à la Confrérie, au moins, elle pouvait aller d'un quartier à l'autre sans avoir la trouille de se faire frapper... Non ? En théorie ? Allez savoir...

De toute manière...
C'est les fêtes ! Donc, y'a pas une trêve ? Quelque chose comme ça... Peut-être était-ce encore sa vision idyllique des choses, sa naïveté qui lui faisait croire encore à des chimères.

Il fallait qu'elle le touche...
Aloïs approcha sa main de la décoration loup, et celui-ci se mit à grogner avant de la fixer, amusé de l'avoir piégé. Aloïs hurla et tomba les fesses dans la neige.

_ AAaaah !

S'écriait-elle.
Avant que l'animal reprenne sa route, bien content de son tour.

L'air con !


Dernière édition par Aloïs Ikebana le Jeu 14 Jan - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1070
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]   Lun 28 Déc - 2:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Noyeux Joël
J'avais tendance à oublier que le quartier Domae avait parfois de vraies allures de cirque, avec sa faune variée circulant librement sur terre comme dans les airs. Il a au moins le mérite d'être animé, en particulier à l'approche des fêtes de noël, et puis c'est bon de voir que l'on se remet des attaques Élémentis, en faisant des bonhommes de neige dans les jardins et en rendant visite à ses voisins. Mon détour par les quartiers Est se rangeait d’ailleurs dans la seconde catégorie, puisque je venais voir un collègue de mission qui était coincé à domicile à cause d'une jambe cassée, histoire de lui apporter du chocolat et de me foutre gentiment de lui au passage. Ils ne sont déjà pas nombreux, les partenaires de mission avec lesquels j'accepte d'être groupé plus d'une fois, alors il faut bien en prendre soin de temps en temps.

Marchant à mes côtés, Sharp se distingue particulièrement bien dans ce paysage immaculé, malgré son pelage noir éclairci par endroits après chaque roulade dans la neige. Enfin, vaut mieux ça que de devoir le retenir comme un clébard dès qu'on a le malheur de croiser une bestiole qui, selon l'ordre des choses, aurait le droit à une place de choix dans son estomac. Une chance que la cohabitation doit bien se passer ici, même si en toute honnêteté, ça ne me dirait pas plus d'y habiter. Plus de félins dans les parages que je ne pourrais le supporter, sans compter sur le fait d'avoir à supporter Kira dans le voisinage. Pas parce qu'on s'est établi sur notre hiérarchie qu'on s'apprécie au point de vouloir voir la tronche de l'autre chaque jour de la semaine.

Pour éviter les tracas, je laisse Sharp dehors le temps de papoter avec mon collègue autour d'un café, ce n'est pas comme s'il craignait le froid de toute manière; et entre sa taille et ses pattes trempées de neige, il est tout aussi bien à l'extérieur, à monter la garde ou je ne sais quoi d'autre pour s'occuper en attendant mon retour. Les projets de noël de chacun ne diffèrent pas des masses, mis à part que j'aurai à traverser le quartier Ouest pour les miens, en espérant ne pas reconnaitre ou me faire reconnaître par des Élémentis ayant participé à la bataille. Je ne les identifierai pas à l'odeur de toute façon, tant ils avaient été nombreux à envahir les habitations et une partie de la ville. Jugeant avoir suffisamment gaspillé de son temps pour aujourd'hui et après lui avoir souhaité un bon rétablissement, je finis par retrouver l'air froid de l'extérieur qui me pousse à refermer mon col, cherchant ensuite l'animal du regard. Ce n'est qu'en l'entendant grogner, suivi d'une exclamation, que je tourne la tête dans la bonne direction.

« Sharp ? Qu'est-ce que tu fous ? »

Ce grognement n'était ni menaçant, ni ne donnait la moindre alerte, aussi la curiosité me piqua tandis que j'allais le rejoindre. Je le vis alors approcher d'un pas léger, si on pouvait en dire autant pour un loup, avant d'apercevoir une jeune femme assise par terre. Allons bon, voilà qu'il se mettait à faire des farces maintenant, on aura tout vu. Les fêtes ne font vraiment pas du bien à tout le monde. Contournant Sharp, je me dirige vers sa toute récente victime affalée dans un tas de neige, dont je faillis ne pas distinguer la chevelure blanche avec ce fond de couleur identique. Il faut croire que j'ai le don de tomber sur des demoiselles aux cheveux immaculés en période de fin d'année, es espérant que celle-ci soit un peu moins casse-pied que son modèle précédent. Une main tendue vers elle, je lui offre mon aide pour la décoller de son coussin de poudreuse, avant qu'elle n'y reste congelée.

« Désolé, je crois qu'il s'est un peu trop gelé les neurones en se roulant dans la neige. Pas trop de mal ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Je vous grogne dessus en chocolate »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]   Mar 29 Déc - 9:00


Finalement...
Cette jolie décoration de Noël loup... Etait bien plus que décoratif, c'était du réel, 100% en chair et en os ! Aloïs avait les fesses rapidement gelé par sa chute, bien qu'amortie par le manteau neigeux... Simplement, après la blague du loup, elle fut éprise d'un stress. Un loup, ce n'est pas un animal de compagnie commun, surtout dans le quartier est, Aloïs ne savait que trop bien où elle avait réellement mit les pieds. D'ailleurs, le propriétaire du farceur se montra rapidement.

Un homme...
D'une stature imposante, barbu et un regard sauvage et à la fois sévère. Aloïs dégluti à son approche, allait-il l'achevé ou bien ? Celui-ci tendis une main à son attention.

« Désolé, je crois qu'il s'est un peu trop gelé les neurones en se roulant dans la neige. Pas trop de mal ? »
_ N-non... Non, ça va. Merci

Articulait-elle faiblement.
Intimidée par ce dernier. Aloïs se frotta le derrière avec ses mains pour retirer le reste de neige accroché à elle. A l'intérieur d'elle même, c'était la crise ! Un Domae (possible à 70% dans ce quartier), accompagné d'un loup ! Tout d'un coup, tout les charmes qu'elle avait trouvé au loup précédemment se changeait en attribut dangereux... Une mâchoire pleine de crocs, et cette langue qui pendouille pour masquer la férocité, un regard foufou... Euh non, ça, c'est probablement pour masquer un coté sanguinaire... Ce pelage qui à l'air bien doux et chaud... Mais qui doit devenir hirsute aux moindres signes d'affrontement ! Le grand méchant loup existe ! Il est là et semble montrer patte blanche à Aloïs qui résonnait encore comme... Une Elementis.

Mais non !
C'est finit ! C'est une membre récente de la Confrérie, certes, mais maintenant... Elle est neutre ! Une sorte de Suisse à elle toute seule et donc... * Je ne suis plus une ennemie, je dois me détendre*. Surtout que les canins sentent la peur, selon la légende urbaine... Aloïs releva doucement son visage vers l'homme, son regard bleuté croisant celui de ce dernier.

_ Il m'a bien eu quand même, mais... Je suis quelqu'un de naïf, c'était facile de me piéger.

Complimentait-elle.
Avant de se tourner pour ramasser sa valise à médicament, puis elle se tourna à nouveau vers l'homme et son loup, avec un sourire un peu plus détendu.

_ Vous aussi vous faites ce genre de blague ?

Demandait-elle.
Décidée à essayer de connaître un peu mieux, en direct et exclusivité.

La bête noir des Elementis.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1070
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]   Mar 5 Jan - 18:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Noyeux Joël
La jeune fille de nouveau perchée sur ses deux jambes, il lui faut ensuite épousseter l'excédent de neige déterminé à recouvrir ses vêtements après son rapide séjour, visiblement mal à l'aise de s'être laissée berner par l'animal. À moins que ce ne soit cette affabilité rayonnante émanant de tout mon être qui soit à blâmer, j'hésite encore. Toujours est-il qu'après avoir longuement navigué du regard entre son agresseur au pelage noir et son sauveur, elle accorda au premier la victoire qui lui revenait de droit, quoi que courue d'avance en raison de sa nature:

« Il m'a bien eu quand même, mais... Je suis quelqu'un de naïf, c'était facile de me piéger. »

Je ne suis pas sûr qu'il soit à féliciter dans tous les cas, mais ça a l'air d'enchanter la bestiole malgré tout. Qu'il fasse peur en montrant les crocs ou en surprenant les passants pour ne tuer que le temps, on dirait que le résultat reste le même, avec peut-être moins de grabuge dans le second cas de figure. Bien que de rares personnes puissent se "vanter" d'avoir déjà vu Sharp sous un jour nettement moins menaçant que celui qu'il impose, principalement lorsqu'il joue avec Luna en faisant tour à tour office de peluche géante, de fier destrier pour aller combattre les moulins ou de chien de compagnie légèrement disproportionné. Un sérieux coup dans la réputation de ce prédateur, mais que voulez-vous, il n'a rien contre les enfants et a bien voulu adopter la mienne. En revanche, aller jusqu'à effrayer les jeunes filles qui passent par là, c'est un comportement pour lequel je n'ai aucune explication logique à fournir pour excuser sa connerie passagère, sauf peut-être le plaisir caché de rejouer le conte du petit chaperon rouge dans sa version hivernale. Enfin, tant que la victime n'a rien de grave à déplorer, je devrais pouvoir faire en sorte d'oublier ça et ce dans notre intérêt commun.

« Vous aussi vous faites ce genre de blague ? »

Un sourcil levé à cette question, je ne peux m'empêcher d'imaginer la réaction de quiconque me connaissant un minimum et qui serait présent à ce moment-là pour entendre ça. On se foutrait irrémédiablement de ma gueule, pour bien commencer, surtout si j'avais eu droit à Kira comme témoin. Alors que la miss aux cheveux argentés se rassure, elle ne risque pas de tomber à la renverse en me voyant débouler de derrière un mur en essayant de lui faire choper une crise cardiaque, car ce n'est pas tout à fait mon rayon. Je dénonce donc le côté comique dont je suis dépourvu, contrairement au loup que je désigne également du doigt dans la foulée.

« Non, ce n'est pas vraiment mon genre. Ni le sien d'ailleurs, il aurait plutôt tendance à croquer les gens qu'à faire des farces. »

Comme quoi, il fallait toujours une exception pour confirmer la règle, bien qu'en l'occurrence, elle ne me réjouisse pas des masses. Ceci étant dit, il valait mieux dans le cas présent que Sharp se soit rapproché davantage du comportement immature que de celui de chasseur. Voyant ce dernier tourner autour de la valise à roulettes tirée par l'inconnue, occupé à la renifler sous tous les angles, je me permets d'en faire de même depuis ma place tout en me grattant la barbe. Même si confinées dans le sac de transport, les odeurs que je capte sont essentiellement végétales, certaines plus fortes que d'autres, comme issues de divers mélanges. Une herboriste, peut-être ? Je sais que le dernier Valet en date possède justement une boutique. Mais à défaut de pouvoir juger de quoi que ce soit, puisque je n'habite pas le quartier pour en dresser la liste complète des habitants Domae, je me contente de lui demander:

« Qu'est-ce que vous transportez là-dedans ? Si ce n'est pas trop indiscret. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Je vous grogne dessus en chocolate »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]   Sam 9 Jan - 14:44


L'homme...
Semblait très perplexe suite à la question qu'elle venait de lui poser... Avait-elle dit une connerie ? Ça ne serais pas étonnant, on est avec Alois. En tout cas, il reprit.

« Non, ce n'est pas vraiment mon genre. Ni le sien d'ailleurs, il aurait plutôt tendance à croquer les gens qu'à faire des farces. »
_ Ah... Euh... D'accord.

EFFRAYANT !
Elle était peut-être tombé sur le boucher des Domaes... Un genre de psychopathe... Vu sa carrure, il ne doit avoir aucun mal à piéger ses victimes et avec son loup non plus, qui est donc, plutôt de nature agressif en temps normal... A voir, Aloïs à donc eu un bol incroyable qu'il lui ai fais une "blague" plutôt qu'une morsure gratuite.

Sur ces déclarations...
Peut-être que ça aurait mieux valut que ça se finisse là, tant Aloïs était mal à l'aise en sa compagnie... Les deux personnages ont l'air effrayants. Sauf que, le loup se la jouait "chien-flic", et reniflait à plusieurs reprise la valise de l'apprentie. A son tour, le propriétaire observe la fameuse valise, d'une manière bien suspicieuse selon Aloïs... Est-ce qu'on allait lui reprocher quelque chose ? Comme à un criminel ? Une dealeur ? Ca serais bien la dernière fois, pourtant Aloïs a un casier aussi vierge que... bref, elle a un casier vierge ! Et jamais de sa vie, elle n'a fait quelque chose de répréhensible... Simplement, en compagnie de cet homme et de ce loup, on se sentirait presque coupable de tout !

« Qu'est-ce que vous transportez là-dedans ? Si ce n'est pas trop indiscret. »
_ Là dedans ? Euh...

Elle se tourna vers sa valise.
Et l'ouvrit. A l'intérieur, des médicaments, de l'homéopathie, des préparations, des sachets à infuser, des bandages etc... Bref, de la vente et des soins à domicile. Une petite boite particulière, retenait l'attention d'Aloïs... Sa boite de premier secours. Elle pensait avoir tout vendu, mais non, il en restait une... Et a voir les deux bagarreurs qui se présentait à elle, c'était peut-être pas... Elle saisit la boite en plastique blanc orné d'une croix rouge, large de 30 cm pour la tendre à l'étranger.

_ Est-ce... Est-ce que je peux vous offrir cette boite de premier secours ? Elle est faite par mes soins, avec mes propres confections en matière de désinfectant pour plaie, bandes... Y'a même des barres énergétiques, une poche chauffante, des gants et des médicaments divers... Oh et puis y'a de la crème pour les brûlures, et des techniques de réanimation ou en cas de personne qui s'étouffe... Bref, le nécessaire de base !

Expliquait-elle fièrement en lui tendant.

_ D'ici quelques mois j'aurais finit mes études d'apothicaire et je compte ouvrir ma propre boutique... Donc, si déjà ce que je vous offres, vous plait... Vous pourrez revenir !

Elle souriait.
Aloïs trouvait que c'était... Plutôt original comme cadeau, mais utile !

Sauf si le monsieur et son loup, ne se battaient pas et ne se blessait jamais...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1070
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]   Jeu 14 Jan - 11:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Noyeux Joël
Et si la question était effectivement trop indiscrète, ce n'est pas un souci: Sharp m'avertirait après une analyse olfactive plus approfondie si le contenu de ce bagage était problématique. Même si mon élan de méfiance pouvait paraître exagéré, surtout lorsqu'on prenait en compte le profil de cette jeune femme, j'ai appris à de nombreuses reprises qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Peut-être qu'une certaine déformation professionnelle était également à blâmer pour cette fouille, bien que je la laisse aux bons soins de la propriétaire de la valise suspecte. Par chance, elle se montre coopérative et ne perd pas une minute à l'ouvrir afin de me faire découvrir son contenu. Et à l'intérieur, comme suspectés, ce sont différents produits à base de plantes, mais aussi du matériel de premiers soins, rien de dangereux à première vue donc. Il se pourrait qu'elle distribue des médicaments ou effectue des interventions médicales basiques dans le quartier, qui sait même si elle n'allait pas finir par toquer chez mon collègue pour lui donner de quoi soulager sa patte folle. Déjà plus rassuré de la nature de mon interlocutrice, je m'apprêtais à la laisser filer, lorsque je la vois sortir une boîte blanche de sa valise pour me la tendre ensuite.

« Est-ce... Est-ce que je peux vous offrir cette boite de premier secours ? Elle est faite par mes soins, avec mes propres confections en matière de désinfectant pour plaie, bandes... Y'a même des barres énergétiques, une poche chauffante, des gants et des médicaments divers... Oh et puis y'a de la crème pour les brûlures, et des techniques de réanimation ou en cas de personne qui s'étouffe... Bref, le nécessaire de base ! »

Eh bien là, on peut dire qu'elle m'a cloué. C'est une boîte très complète qu'elle me propose, et c'est on ne peut plus impressionnant si elle en est réellement à l'origine. D'après sa description, il y avait largement de quoi se rafistoler après une mauvaise expérience quelle qu'elle soit, bien plus qu'avec une simple trousse de premiers secours. Bref, pas mal de travail investi là-dedans. Je prends donc la boîte décorée d'une croix rouge généreusement offerte.

« D'ici quelques mois j'aurais finit mes études d'apothicaire et je compte ouvrir ma propre boutique... Donc, si déjà ce que je vous offres, vous plait... Vous pourrez revenir ! »

Ceci expliquait cela, une apprentie apothicaire qui faisait le tour des habitations avec des produits de sa propre confection. L'avantage de ce genre de vocation, c'est de ne jamais manquer un jour de clientèle, en particulier dans une ville qui repose sur les conflits entre ses propres habitants. Nulle doute qu'elle avait dû trouver de quoi occuper son temps après cette bataille d'il y a quelques mois à peine. Après avoir rapidement jeté un œil à l'intérieur, je refermai la boite pour remercier ensuite sa créatrice.

« Si cet échantillon me permets de rester en vie, soyez sûre que je viendrai inaugurer votre boutique. Merci en tout cas. »

S'ajouter à la clientèle de son futur commerce a plus de chances de se produire si je ne suis pas déjà enterré six pieds sous terre, logiquement. Calant son cadeau sous mon bras le temps de sortir un paquet de cigarettes de ma poche, je le tends en avant après en avoir pioché une, dans le cas où cela servirait à dédommager la boîte de premiers soins. Quoi qu'en réfléchissant davantage à mon geste, peut-être que proposer une clope à quelqu'un qui a à cœur la bonne santé de son prochain n'était pas très fin. Je range finalement le paquet à sa place pour pouvoir allumer ma cigarette, songeant au fait que je ne devrais pas tarder à y aller. Il aurait sans doute té de bon goût de lui offrir un café ou quelque chose du genre pour mieux la remercier de son geste, mais vu que je n'ai aucune maison ici, ni vraiment de brasserie à proximité, ça tombe un peu à l'eau. Enfin, je m'assurerai de lui acheter tout un tas de matériel médical quand j'en aurai l'occasion et on sera quitte. Éloignant la clope de mes lèvres, je finis par ajouter:

« Bon, je vais vous laisser reprendre votre tournée tranquillement. Si vous passez chez un certain Flinn avec une jambe plâtrée, martyrisez un peu ce gros fainéant pour moi. Et bonne chance pour vos études aussi. »

C'est parfaitement gratuit, même si quelque chose me dit qu'il doit plutôt bien profiter de sa condition pour rien foutre chez lui. Comme une tentative de repartir sur de bonnes bases, Sharp s'approche alors de l'apothicaire en devenir pour venir s'asseoir devant elle, calmement. Il doit avoir senti qu'elle ne représentait aucune menace, et attendait maintenant qu'elle fasse un geste à son tour, une caresse sur la tête notamment. Haussant les épaules à cette requête silencieuse, je rassure malgré tout la jeune femme sur ses intentions.

« Vous pouvez y aller, il ne devrait pas vous mordre. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Je vous grogne dessus en chocolate »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]   Jeu 14 Jan - 20:10

Approche, il ne mords presque pas Avec Bigby-zu

   
L'homme en question...
Semblait vivement intéressé par la boite confectionné par Aloïs. Il la saisit pour mieux l'examiner et probablement en juger l'utilité. Dans une ville en guerre, cette boite ne sera pas superflus, même si Aloïs malgré son élément et son choix de carrière, aurait aimé avoir son salaire autrement qu'à cause des blessures des autres.

« Si cet échantillon me permets de rester en vie, soyez sûre que je viendrai inaugurer votre boutique. Merci en tout cas. »

 
Déclarait-il.
Ouf ! Il en veut bien ! Et en plus, il était même intéressé par la boutique. Sous le compliment, les joues de la jeune apprentie rougissait, elle passait une main dans ses court cheveux, avec un sourire enfin un peu plus à l'aise... Il n'était plus question de s'enfuir à l'autre bout de la ville, cet homme semble... Civilisé ! Au travers de cette imposante carrure, ce regard sauvage, cette voie grave, pleine d'assurance... Aloïs se félicitait de ne jamais avoir été une guerrière Elementis, car tenir face à cette montagne... Même pas en rêve !

D'ailleurs...
L'illustre inconnu, car depuis le temps, aucun des deux ne s'étaient présenté et visiblement... Pas besoin ! Tendis une cigarette à la jeune femme qui la refusait naturellement d'un geste de la main. Elle n'a jamais été fan de l'odeur, du prix et des conséquences de ce truc... Et puis, elle trouvait que ça faisait plutôt hypocrite de vendre des soins, alors que soi même on s'intoxique. Donc oui, elle n'a jamais été attiré par ces fameuses cigarettes.

« Bon, je vais vous laisser reprendre votre tournée tranquillement. Si vous passez chez un certain Flinn avec une jambe plâtrée, martyrisez un peu ce gros fainéant pour moi. Et bonne chance pour vos études aussi. »

Aloïs rit.

_ Je n'y manquerais pas monsieur et merci pour vos encouragements, ça me motive un peu plus.

Répondit-elle.
Ayant déjà plus ou moins repéré le futurs emplacement de sa boutique... Et il n'était jamais trop tard pour commencer à un peu parler de soi et espérer avoir une petite place dans la ville. Soudain, la bête féroce qui s'était changé en blagueur l'espace d'un instant, revint et se postait juste devant Aloïs. Celle-ci, eu du mal à ne pas croiser son regard et il était clair qu'il attendait quelque chose de sa part... Que faire ?! Elle n'avait pas de friandise, ni de jouet "pouic-pouic", surtout, ne pas paniquer, les animaux, surtout les chiens sentent le stress, et les loups alors ? C'est pareil ?... Bha oui, non ? mais quoi alors ?

Heureusement !
Le propriétaire vint à la rescousse d'Aloïs, en lui proposant de caresser le loup. Ce qui fit tiquer Aloïs, c'est le " Il ne devrait"... Ne... DEVRAIT ? Lui même ne semblait pas convaincu à cent pour cent... Aloïs déglutie... Si elle refuse, le loup le prendra mal et peut-être qu'il se vengera à un moment ou un autre... Et si elle le caresse et qu'il mords ? Hum ?? Bon, elle ne risquait pas l'infection c'est sûre, mais... C'est pas pour autant que son pouvoir immunise de la douleur.

Aloïs.
Prit une profonde inspiration et approcha doucement sa main de la gueule de l'animal. Elle se retenait de trembler au maximum. Naturellement, Sharp renifla la main de la demoiselle, puis leva la tête, et enfin, le contact s'est établit et Aloïs caressait ce dernier, avec un sourire un peu crispé, comme si elle caressait une mine.

_ Tu es beau...

Le complimentait-elle.
Et personne n'a jamais dis que "beau" et "relativement dangereux" ne s'accordait pas. Aloïs, avait toujours voulu un animal de compagnie, mais... Avec ses parents qui n'en voulait pas d'une part, et de l'autre, la peur que lui même oublie qu'Aloïs est sa propriétaire (C'est pas avec sa voie discrète, fluette qu'elle incarnerait l'autorité parfaite). Doucement, elle retira sa main et finit par souffler dessus pour la réchauffer un peu.

_ Passer une bonne journée vous deux. Au revoir et bonnes fêtes.

Conclut-elle par un doux sourire.
Avant de se tourner, saisir le manche de sa valise et de s'éloigner pour reprendre sa tournée. Alois était satisfaite de cette rencontre, bien qu'effrayante, à la fin, c'était plus intriguant. Une chance qu'Aloïs n'était pas cardiaque, car peut-être que dans un autre contexte... Voir cet homme fâché, ça doit être... Explosif !

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[terminer] Noyeux Joël [Biiigbyyyyy-zou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-