Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Repas de noël [Larxene Engelthal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 136
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Mar 15 Déc - 14:47


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Repas de noël

C'est là, tout près. À deux doigts de mettre le doigt sur ce qu'il recherche depuis si longtemps. Après avoir fait le tour de son bureau, Wilson sentit enfin qu'il touchait au but, le bras tendu vers son objectif, inaccessible jusque-là. La concentration pouvait se lire sur son visage pâlot tandis qu'il appréhendait la cible de ses recherches, et lorsqu'elle se révéla finalement à lui, il ne put s'empêcher d'exulter avec un air victorieux. Le tube à essai, qui avait comme disparu dans les méandres infernales par sa maladresse, était fièrement levé au ciel, débusqué dans l'infime espace résidant entre l'arrière de son bureau et le mur. C'est qu'il en était presque arrivé à la conclusion irrationnelle qu'un portail vers une autre dimension se dressait là, juste en dessous de son plan de travail, pour lui jouer de vilains tours avec son matériel. Après s'être épousseté le bras ayant affronté la poussière et les moutons afin de récupérer son bien si précieux, le petit scientifique alla le passer sous l'eau pour le nettoyer rapidement, puis le remit à sa place sur le présentoir. Bon, où en était-il déjà...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Il me tarde tant que le jouuur se lève-euh, pour voir si tu m'as apportééé, tous ces beaux joujous que je voiiis en rêêve-euh, et que je t'ai commandééés ! »

Évidemment ! C'était à cause de Percy que sa verrerie lui avait échappé en premier lieu, à force de se lancer dans toutes sortes de comptines de noël, alors que ce n'était que dans quatre jours. Le chimiste fit signe à l'ombre agaçante de la mettre en veilleuse, tant il n'arrivait plus à s'entendre penser. Bien que soulagé de l'avoir à nouveau en sa compagnie, il n'en demeurait pas moins difficile à supporter par moments. Puis lorsque le silence reprit ses droits, ce fut à un autre bruit, plus profond, voire viscéral, de prendre le relai. Ni Percy, ni les fêtes de noël n'étaient à accuser cette fois-ci, puisque celui-ci provenait directement de son propre estomac. D'un regard levé vers l'horloge au mur, il eût la confirmation des manifestations désespérées d'un ventre affamé par la pause déjeuner. Hélas, au terme de fouilles aussi intensives qu'au cours de l'enquête sur le tube à essai volatilisé, l'intello à cornes en vint à conclure qu'il avait bel et bien oublié de prendre quelque chose à manger, comme il en avait l'habitude. Difficile de travailler le ventre vide, aussi il dût se résoudre à déjeuner dehors.

Manteau enfilé, écharpe rouge enroulée autour du cou, Wilson est fin prêt à affronter les basses températures extérieures. Comme quoi, les mitaines couvrant ses avants-bras sous les manches de sa chemise avaient elles aussi une grande utilité, une fois l'hiver installé. Progressant dans les rues au décor enneigé, il cherche à présent le premier restaurant à proximité, pour s'arrêter devant une enseigne assez accueillante, aux tarifs abordables, et surtout peu fréquentée. Ce qui lui permettrait de ne pas avoir à manger dans un brouhaha de tous les diables, lui qui devait limiter le stress et préférer les endroits à l'atmosphère calme pour aller mieux. Le restaurant en question semblait donc remplir tous ses critères de sélection.

Du moins, jusqu'à ce qu'il remarque à l'intérieur une chevelure atypique, appartenant à une femme en uniforme, attablée non loin. Déglutissant, le petit Higgsbury se tâtait à déjeuner ici en fin de compte. Ce soldat l'avait certes sauvé au cours de la bataille d'octobre, malgré un comportement jugé inadéquat, mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir mal à l'aise en la voyant, comme si elle avait finir par s'en prendre à lui d'une façon ou d'une autre. Plus alerté par la paranoïa qu'un réel instinct quel qu'il soit, il se mit à tourner les talons et, lentement, à se diriger vers la sortie, priant en son fort intérieur pour bénéficier du pouvoir de se rendre invisible à l’œil nu. Malheureusement, il ne tarda pas à se faire interpeller.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Mer 16 Déc - 17:01

Repas de Noël

Wilson P. Higgsbury


Noël, quelle horrible fête quand on y pense. Tout le monde fait croire à tout le monde que tout vas bien que ça fait croire qu'on a plein d'argent en montrant aux autres nos achats, et même si beaucoup disent que c'est pour le plaisir d'offrir et que ça ne compte pas, la vérité c'est que simplement on a envie de dépenser le plus possible et chose encore plus impensable, c'est que tous les commerciaux gonflent leur prix histoire de faire claquer encore plus d'argent aux stupides consommateurs. En tout cas la nymphe n'était pas aussi stupide a dépenser son argent, surtout qu'en ce moment c'était assez limité, pas niveau argent, mais ni surveillance car elle devait avoir un train de vie de soldat simplement et non de riche comme elle pourrait très bien se faire, alors elle n'allait rien offrir à personne durant les fêtes, après tout, à part Peter Pan et Corazon, elle n'a personne d'autre à qui elle pourrait offrir un cadeau, mais Corazon a déjà tout ce qu'il veut et Peter ne demande rien à part seconder Clochette, donc elle n'avait rien à offrir et ce n'était pas si mal que ça à vrai dire car elle pourrait très bien garder tout son argent pour elle, chose qu'elle sait parfaitement faire. Et puis où elle trouverai le temps d'aller faire ses emplettes ? Avec son nouveau travail de soldat, elle devait être quasiment tous les jours sur le terrain d'entraînement ou en ronde et la nuit elle en profitait pour s'entraîner à son élément alors elle n'avait vraiment pas le temps de faire un tour au centre commercial.

Noël était dans quatre jours, quatre petits jours et quasiment tout le monde allait être en repos, une sorte de trêve général que tout le monde s'accorde durant les temps de fête, chose que la nymphe trouve complètement ridicule vu que toute la ville est en guerre et ce n'est pas une journée de repos qui va faire grande chose, au contraire c'est pire à chaque fois car la haine qu'on dispose contre une autre personne ne peut pas être défouler et donc s'accumule pour encore mieux ressortir par la suite et augmenter encore plus l'intensité de la guerre. En tout cas le soldat n'était pas en pause durant ses jours de fête car elle s'était portée volontaire pour surveiller le maintien de cette petite pause, après tout il en fallait pour assurer la suprématie du gouvernement dans la ville avec des soldats toujours prêt à faire leur travail, malgré le fait que tout le monde va se prélasser chez lui ou s'amuser dans les rues. Le travail n'avait jamais fais peur à la nymphe, déjà alors qu'elle était procureur elle bossait largement plus que n'importe qui, la première arrivée et la dernière partie, et celle qui travaillait le plus dur, quitte à prendre plusieurs affaires en même temps et pourtant elle n'avait jamais perdu une affaire et en plus elle n'était même pas fatiguée, au contraire, le travail c'est la santé pour elle. Vu qu'elle n'avait pas tellement de vie privée désormais, elle pouvait vraiment se donner à fond pour travailler et accomplir son plan alors aujourd'hui ne changeait absolument rien car elle était dans sa magnifique tenue de soldat ; courte par un temps froid d'hiver et pourtant elle n'avait pas froid, sûrement la haine qu'elle enferme en elle qui la tient au chaud.

La nymphe reste une humaine, que cela la déplaise, et elle est donc soumise également à la faim et cette faim se faisait sentir justement car elle n'avait rien manger le matin en ce levant parce que Corazon s'était amusé à bloquer le son de son réveil alors la nymphe s'était réveillée en retard, du moins en retard pour elle parce que sinon elle était encore largement en avance, mais vu que son ami lui avait fait une petite blague qu'elle ne prit pas réellement bien, donc elle n'avait pas prit le temps de manger vu qu'elle veut toujours être la première à la caserne, ou du moins dans les premières. Du coup cette faim se faisait de plus en plus violente et elle se devait d'aller manger et la nymphe ne se nourrissait quasiment qu'au restaurant et ça depuis très longtemps, ne faisant jamais la nourriture elle-même, à part le café bien sûr. En tout cas cela n'allait jamais changé et comme de bonne vieille habitude, le soldat se rendit dans un petit restaurant qu'elle avait plus ou moins l'habitude d'aller parce que la qualité était plutôt bonne et surtout le prix très raisonnable alors il était tout simplement parfait pour la situation de Clochette. En entrant dans le restaurant, elle se hâta de s'asseoir à une table, une stratégique afin de pouvoir voir toute la salle et donc qui entre et sort de ce restaurant, après tout elle est toujours en fonction, mais elle prit le soin de commander un repas, et un plutôt copieux à vrai dire car elle avait réellement faim vu que la nuit dernière elle s'était dépensée à fond en utilisant son élément pour devenir encore meilleure donc elle avait besoin de force, de beaucoup de force.

Un serveur vint à la rencontre du soldat afin de pouvoir prendre sa commande et la nymphe lui déclara tout ce qu'elle voulait et le chef allait avoir de quoi faire avec toute sa commande, mais chacun son travail après tout. Dès que le serveur fut parti en cuisine, le soldat jeta un œil à la salle pour voir une ancienne connaissance y rentrer, enfin pas vraiment une connaissance, mais une personne qu'elle avait déjà vu du moins. Un petit pygmée en écharpe qui venait de faire son entré, il devait avoir faim également, mais cela ne concernait pas la nymphe après tout. Du moins c'était ce qu'elle se disait au début car elle sentit être observée par le petit homme et sa réaction fut rapide car il fit demi-tour afin de prendre la sortie, comme s'il avait eu peur d'elle, un petit lâche, mais cela n'allait pas se passer comme ça. Très vite, le soldat se levait de sa place pour se rapprocher de l'homme, sans sa rapière vu qu'elle se trouvait tranquillement à la table, sur le fauteuil juste à côté de la place du soldat, afin de venir attraper l'écharpe rouge du petit homme pour venir y tirer dessus pour qu'il ne puisse pas partir, le tirant vers elle, l'obligeant même à regarder dans la direction d'Harleen pour lui montrer qui était là pour elle.

- Bah alors mon petit pygmée, on fuit devant ton ange gardien ? Viens à table.

Le soldat traîna limite le scientifique par terre pour le faire venir s'asseoir à sa table, après tout un repas est toujours plus agréable à deux et puis le nymphe avait beaucoup de question à poser à cet homme et cet endroit était parfait vu qu'il n'y avait que très peu de monde et surtout tout le monde était dans leur bulle donc ils n'écoutaient absolument pas les conversations des autres, à telle point que personne ne faisait attention à boucan que le soldat faisait en traînant son pygmée. Elle le posa donc de force sur le fauteuil juste en face d'elle après avoir prit place et commanda au serveur de se ramener également pour qu'il vienne prendre la commande du scientifique également pour qu'il puisse également manger. Elle attendit du coup que le scientifique prenne sa commande afin de le regarder intensément avec un grand sourire malicieux, mais gentil vu que c'est Harleen qu'il avait à faire et non Larxene, qu'elle fit d'ailleurs depuis qu'il était assit à table en sa compagnie. Dès que le serveur fut parti, Clochette pouvait enfin s'exprimer librement en attendant l'entrée des deux personnes à table afin de commencer le petit repas.

- Bon alors mon petit pygmée, ça serait déjà bien qu'on se présente réellement parce que je pense que tu ne dois pas aimer les petits surnoms. Moi c'est Harleen Quinzel, soldat, et toi alors, c'est quoi ton petit nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 136
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Sam 26 Déc - 19:52


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Repas de noël

Quoi qu'interpeller n'était pas le terme qui convenait à ce moment-là. Se faire tirer en arrière comme un petit chien en laisse est nettement plus adéquat pour décrire la situation. Dès lors qu'il sentit son écharpe le serrer au niveau de la gorge, Wilson comprit qu'il était fait comme un rat, alors que la porte de sortie s'éloignait déjà sous ses yeux, impuissant. Une main levée en sa direction dans un ultime geste de désespoir, il dut ensuite faire face à sa kidnappeuse, qui le gratifia de cet affreux surnom au passage, avant de l'obliger à s'asseoir à ses côtés. En dépit des nombreux efforts pour se retenir au parquet et à tout ce qui passait à sa portée, pour s'y accrocher à la manière d'une moule à son rocher, le petit brun se vit forcé à prendre place sur le fauteuil en face du soldat, puis à passer commande une fois le serveur hélé. Il balbutia alors la première soupe qu'il fut capable de distinguer sur la carte du restaurant pour ne pas le faire attendre, avant de se retrouver seul avec sa nouvelle voisine de table. Au-delà de son attitude légèrement oppressante, le sourire qu'elle arborait continuellement n'était pas pour le rassurer quant au déroulement de ce repas.

Histoire de ne pas prolonger plus longtemps l'usage de surnoms, loin d'enchanter tout le monde comme elle le soulignait, elle opta pour des présentations en bonne et due forme, bien que cela ne plaise pas nécessairement au petit scientifique de devoir se familiariser de la sorte. Mis à part s'être ajouté au nombre de personnes auxquelles elle devait avoir porté assistance au cours de la bataille, que pouvait-il avoir de bien intéressant, au point de vouloir déjeuner en sa compagnie ? À vue de nez, il a pourtant l'air plus barbant qu'autre chose. Les mains posées sur les genoux, il se présenta malgré tout, visiblement inconfortable :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



« W... Wilson Higgsbury, chercheur. »

Les raisons pour lesquelles cette Mlle Quinzel, puisque c'est là le nom de cette drôle de dame, faisait preuve d'une telle insistance, lui échappaient complètement. Il n'avait plus tout à fait l'estomac dans les talons à présent, et se serait volontiers contenté d'une tranche de pain avant de retourner à son bureau pour écourter sa pause, s'il le fallait. Du sadisme, Wilson ne voyait que cette explication, vu l'expression de joie revêtue par son bourreau. Tant qu'il y aura de petits gens comme lui, il y en aura toujours des plus grands pour les martyriser en les traitant de pygmée ! Comme quoi les fêtes elles-même n'étaient pas en mesure d'adoucir les mentalités. Ah, il est loin, l'esprit de noël.

Laissant toute cette discrimination de côté, il se mit à chercher dans la salle un endroit où y suspendre son regard, le temps de réfléchir plus sérieusement à la question. Peut-être le fait de ne pas lui avoir obéis ce jour-là, conduisant notamment le chimiste à se faire jeter au sol comme une carpette et retenu en otage -pour ne pas changer la tendance de cette fin d'année- par cette femme rousse, l'avait rendue quelque peu aigrie. Mais il s'était suffisamment mordu les doigts pour ce manque de coopération, pour ne pas avoir à supporter d'autres reproches plusieurs semaines après. Il fut cependant un détail qu'il avait effectivement omis, aussi se résolut-il à dire un mot, même tardif, à ce sujet, dans l'éventualité où cela lui permettrait de mieux paraître devant son héroïne. À moins que ce ne soit par peur de subir cette force colossale qui l'avait entrainé à table contre son gré, difficile à trancher.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Je, hum... je n'ai pas vraiment eu l'occasion de vous remercier pour votre intervention, la dernière fois. Alors... m-merci. »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Dim 27 Déc - 23:22

Repas de Noël

Wilson P. Higgsbury


- Bon alors mon petit pygmée, ça serait déjà bien qu'on se présente réellement parce que je pense que tu ne dois pas aimer les petits surnoms. Moi c'est Harleen Quinzel, soldat, et toi alors, c'est quoi ton petit nom ?
- W... Wilson Higgsbury, chercheur.

Simple, clair, court et précis, quoi dire de plus quand la question était aussi simple après tout ? En tout cas le soldat n'en apprenait pas plus sur lui en réalité car son prénom, bah elle l'était déjà plus ou moins au courant et son boulot, bah elle l'avait très bien compris en réalité donc en fait là cela n'a servit à pas grand chose. Surtout que cela la démangeait de continuer de l'appeler Pygmée, à la place de son vrai nom. En tout cas maintenant que c'était commander, les présentations faites, il ne restait plus qu'à discuter tout simplement, ou bien simplement à se regarder dans le blanc des yeux jusqu'à que l'un d'entre eux se décident à s'exprimer afin de casser le silence surtout que Wilson ne semblait pas d'humeur à parler, du moins il semblait plutôt terrifier de l'idée de devoir passer du temps avec le soldat qui l'a sauvé qu'autre chose, sûrement un grand peureux de nature et c'était le genre de personne que la nymphe adorait ; une adoration pour les maltraité et les rendre fous et elle n'allait pas se gêner avec lui, il sera peut-être utile en plus qui sait.

- Je, hum... je n'ai pas vraiment eu l'occasion de vous remercier pour votre intervention, la dernière fois. Alors... m-merci.
- On est du même côté voyons, je n'ai fais que mon travail.

Après tout, c'était la réalité, lui est un scientifique du gouvernement et elle un soldat du gouvernement, et les soldats doivent protéger les faibles femmes, enfin les fortes femmes devaient protéger les faibles hommes dans cette situation. Alors oui c'était tout à fait normal pour elle de le sauver dans cette circonstance parce que si cela aurait été dans une autre situation elle aurait sûrement tuer cet homme sans même un seul petit état d'âme, avec même un grand plaisir à vrai dire. Mais il avait de la chance qu'elle était en fonction alors sa vie était sauf, surtout avec ce qu'elle a pu entrevoir durant cette fameuse attaque, juste avant qu'elle sauve Athéna de la merde dans laquelle elle s'était fourrée. Il fallait néanmoins relancer sur un nouveau sujet de conversation car l'entrée n'allait pas arrivé tout de suite car la nymphe avait tout de même commander une petite salade histoire de commencer correctement son repas avant de s'attaquer au plat principal puis au dessert et pour finir avec son petit café. Heureusement que le serveur vient tout de même en avance pour apporter une bouteille de vin que la nymphe avait commandé et elle ne commande jamais de la merde quand c'est une question de vin. Le serveur le fit goûter en premier lieu au soldat, après tout, les femmes d'abord et c'était elle qui l'avait commander et il était assez bon pour elle donc elle accepta et il fit bien sûr de même à l'homme de la table pour savoir si cela lui allait également. Dès qu'il fut parti, le soldat avait une question plutôt intéressante à lui poser en attendant son entrée.

- Alors mon petit Wilson, j'aimerai bien savoir pourquoi un Élémentis se retrouve chez le gouvernement. Il me semblait que c'était une raison de virer les personnes comme toi comme cette femme là.... Larxene si je me souviens bien, non ?

C'était peut-être trop direct, mais au moins la question était posée, après tout c'est la réalité. La nymphe était persuadée déjà d'être la seule Élémentis dans le gouvernement et pourtant on l'a virer, si on veut, du gouvernement pour cette raison alors effectivement, voir qu'un homme maîtrisant une ombre aussi ouvertement devant tout le monde, cela peut être très surprenant et terrifiant, sûrement des machos encore qui détestent les femmes. En tout cas cela l'intéressait de savoir la raison de sa présence dans le gouvernement, peut-être qu'ils n'étaient pas au courant de ça et qu'il se cachait et ce qui serait parfait pour faire du chantage. Si tout le monde était au courant, cela serait marrant de détruire la réputation du gouvernement encore plus, de quoi rendre son plan encore plus facile dans son application ; dans tous les cas c'était la nymphe qui était gagnante sur ce sujet, même si c'était assez risqué de parler de Larxene, d'elle-même, mais cela ne devait pas faire grand chose vu qu'elle ne l'avait jamais vu, ni même rencontrer, ni même entendu parler de lui jusqu'à l'attaque des Élémentis il y a un moment déjà. Le soldat prit un verre de vin en attendant la réponse de son ami scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 136
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Lun 28 Déc - 18:16


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Repas de noël

Naturellement, le soldat n'avait rien fait de plus extraordinaire que de remplir ses fonctions, ce que l'on attendait d'elle et ainsi ce pour quoi on lui versait son salaire mensuel. Bien qu'elle lui assure être de son côté, celui du Gouvernement, le petit intello à cornes n'avait pour autant la certitude de se sentir rassuré. Ceci étant dit, à partir du moment où l'on démontre une supériorité quelconque en terme de physique, ce qui était relativement courant donc, il se sentait immédiatement comme le gibier du lot. Le serveur revint assez tôt à la charge au niveau de leur table, non avec les entrées commandées par le duo mais avec une bouteille de vin, dont le simple détail de l'étiquette fit comprendre à Wilson la qualité de la sélection. Pour s'offrir une telle bouteille en accompagnement de son repas du midi, cette femme aux cheveux bleus devait mener un train de vie plus que confortable. Il fut d'ailleurs assez surpris de se faire servir à son tour, et ne trouva absolument rien à redire au choix de la dame -et même s'il en avait, il se serait bien gardé de le dire à voix haute-.

Une fois seuls à nouveau, elle repassa à l'attaque, et la mention de son statut d'Élémentis eût pour effet de le figer sur place, étonné que ce soldat tout à fait lambda en sache autant. D'une main, il vint tripoter ses vêtements en dessous de la gorge, comme pour vérifier que sa marque ne s'était pas rendue visible à cause d'un col mal ajusté, réfléchissant ensuite à ce qui avait bien pu la mettre sur la voie. Est-ce qu'on avait aperçu l'une des nombreuses excentricités de Percy pendant qu'il travaillait ? Son dernier bureau occupé ne disposait pourtant d'aucune vitrine permettant d'en observer l'intérieur. À vrai dire, le petit scientifique s'étonnait davantage des connaissances du soldat que de leurs répercussions réelles sur sa vie professionnelle. Ce ne pouvait être un motif de renvoi dans son cas, dans la mesure où il avait été plus honnête que cette fameuse Larxene, dont elle avait mentionné l'affaire pour la comparer à lui. Honnête d'un côté et traître de l'autre. Il se sentit tout de même obligé de corriger Mlle Quinzel :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Ex-Élémentis. Pour commencer, et contrairement à cette femme, je n'ai jamais caché au Gouvernement mon appartenance. Les recherches qui ont suivi cet... incident, ont effectivement contribuer à repérer et à relever de leurs fonctions plusieurs membres des Familles, qu'ils y soient encore affiliés ou non. »

Sans oublier la surveillance accrue ayant découlé de cette découverte, honteuse pour un Gouvernement qui employait durant tout ce temps une Élémentis extrêmement dangereuse, aux lourds dégâts matériels et collatéraux à dédommager. S'il n'avait eu pour sa part à subir les visites médicales, nettement plus intrusives qu'auparavant dans le but de détecter les marques des infiltrés, le petit Higgsbury pouvait se plaindre en revanche de voir ses déplacements et ses travaux suivis de près. Diable, comme si la possibilité de renouer un jour le contact avec son ancienne Famille, ou de tourner le dos au Gouvernement, aurait pu lui effleurer l'esprit ! Rester en vie lui paraît tout de même plus agréable que de se risquer à tenter l'expérience, et ce n'est pas comme si la volonté y était de toute manière. Travailler à la maîtrise des pouvoirs des clans, en particulier les éléments, demeure une occupation qui le satisfaisait pleinement. Afin de dissiper les doutes qui subsisteraient encore du point de vue du soldat, ainsi que ceux qui commençaient à naître de son côté, le chimiste reprit, sans pouvoir se détacher de son air ennuyé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Pour des raisons qui me regardent, j'ai quitté les Élémentis afin de travailler pour le compte du Gouvernement. Je n'ai plus aucun lien avec ces individus et ils le savent très bien. Pourrais-je savoir en quoi ce genre d'information vous intéresse ? »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Mar 29 Déc - 18:17

Repas de Noël

Wilson P. Higgsbury


Alors mon petit Wilson, j'aimerai bien savoir pourquoi un Élémentis se retrouve chez le gouvernement. Il me semblait que c'était une raison de virer les personnes comme toi comme cette femme là.... Larxene si je me souviens bien, non ?
- Ex-Élémentis. Pour commencer, et contrairement à cette femme, je n'ai jamais caché au Gouvernement mon appartenance. Les recherches qui ont suivi cet... incident, ont effectivement contribuer à repérer et à relever de leurs fonctions plusieurs membres des Familles, qu'ils y soient encore affiliés ou non.

Au moins c'était clair sur le fait qu'il ne voulait n'avoir plus aucun lien avec les Élémentis, sûrement un événement du passé traumatisant provoqué par les Élémentis eux-même et qu'il n'a pas supporter, ils étaient peut-être tous trop grand qui sait et il ne l'a pas supporter. En tout c'était intéressant de savoir que le gouvernement accepte ouvertement des membres des Familles au sein de leur organisation alors qu'ils sont théoriquement là pour s'en débarrasser et prendre le contrôle de la ville. Enfin de compte ils sont tous aussi pourri, les Élémentis et les Domae ne valent pas mieux que tout le monde, la Confrérie tue alors qu'ils se disent pacifiste et le gouvernement veut se débarrasser des pouvoirs, mais usent des pouvoirs en le cachant à tout le monde, ils méritent tous de de disparaître tout simplement, tous mérite de connaître le Bloody Monday ! Cela confortait encore plus Clochette dans son plan de contrôle de la ville et de changement et personne ne pourra lui faire changer d'avis ; chaque personne à qui elle parle la conforte d'avantage dans ce plan à vrai dire, sauf peut-être son sergent-chef, mais pour le coup cela ne l'arrêterai pas dans son plan futur. Dans tous les cas, le pygmée ne semblait plus vouloir avoir de lien avec son ancienne Famille, sûrement pour ça que le gouvernement accepte aussi facilement sa présence et de travailler pour eux. Le soldat écouta ce qu'il avait à dire, car ce n'était pas terminer selon elle.

- Pour des raisons qui me regardent, j'ai quitté les Élémentis afin de travailler pour le compte du Gouvernement. Je n'ai plus aucun lien avec ces individus et ils le savent très bien. Pourrais-je savoir en quoi ce genre d'information vous intéresse ?
- Tout simplement par...

Le soldat voulait lui répondre, mais elle fut interrompu par le serveur qui venait d'apporter les entrées, qu'il déposa devant les bonnes personnes, en tout cas il avait intéressait, enfin à vrai dire elle n'aurai rien dit pour le coup, mais si elle aurait pu, elle l'aurait complètement foudroyé s'il n'avait pas fait correctement son travail si elle serait là en tant que nymphe furieuse. Elle afficha donc un petit sourire, qui en disait long, qu'il était venu au mauvais moment car elle étaient entrain de discuter avec son camarade et qu'elle n'aime pas être déranger ; le serveur se hâta pour servir et se dépêchait donc de retourner en cuisine, laissant le choix aux deux personnes de manger tranquillement, du moins commencer tranquillement, ainsi que boire tranquillement cette bonne bouteille de vin. Le soldat prit le soin de boire une petite gorgée de vin, un pur délice pour elle, en fait quand elle buvait, cela lui rappelait beaucoup son meilleur ami mort, son petit côté nostalgie qu'elle pouvait se permettre de temps en temps, mais qui était toujours de très court moment car ce n'est pas son style d'être romantique, nostalgique ou autre chose du même genre. Elle goûta son entrée, juste une petite fourchette afin de savoir si sa salade est bonne, et effectivement cela allait alors elle était contente. Maintenant que le serveur n'était plus là, elle pouvait enfin répondre à la question de la petite personne sans être dérangée.

- C'est justement cette fameuse femme qui m'a donné envie de rentrer dans le gouvernement. Je trouve ça juste abjecte de se cacher ainsi et tuer autant de personne. Je veux arrêter ce genre de personne pour avoir enfin une vie sûre. Pour cette raison que je m'y intéresse autant.

Bon, ce n'était pas réellement la réalité, du moins presque pas la réalité car effectivement si elle est revenue dans le gouvernement c'était pour se débarrasser des personnes qui disent une chose, mais font exactement l'inverse et puis son objectif est bien sûr de trouver une vie plus sûre pour tout le monde. Sauf que ce n'est pas arrêter qu'elle désire, c'est les tuer carrément afin de se débarrasser des indésirables. Dans tous les cas son alibi était plutôt parfait selon elle, même si elle utilise son autre vie, sa véritable vie comme pilier pour être rentrer à l'intérieur du gouvernement en tant que soldat. En tout cas elle était plutôt heureuse de discuter un peu avec une autre personne, même si elle devait prendre sur elle pour discuter avec un homme, chose rendu possible en réalité grâce à Corazon et Peter Pan en fait, mais cela reste assez difficile à vrai dire pour la nymphe, surtout de rester longtemps avec. Le soldat continua de prendre son repas, mais elle savait qu'elle ne pouvait pas laisser la personne en face d'elle comme ça, dans le silence et il fallait trouver un sujet de conversation, mais ce n'était pas son fort ; être gentil n'est pas dans son répertoire de conversation alors pour trouver quelque chose de gentil à dire ou bien simplement à demander, c'est une horreur pour elle, alors qu'être méchante est d'une aisance pour elle, mais il ne fallait pas rester trop longtemps silencieuse alors elle enchaîna plutôt vite entre deux coups de fourchette.

- J'ai remarqué au moment où je vous ai aidé. Une ombre était autour de votre cou pour vous aider alors je me suis dis que vous étiez Élémentis... Mais j'ai compris très vite que vous étiez du gouvernement, sinon j'aurai sûrement essayer de vous arrêtez tous les deux, toi et cette confrère avec des amis..

Cela se voyait que le soldat était contrarié. On pourrait penser qu'elle est contrariée du fait que la Rousse s'est échappée, mais en réalité elle était contrariée de ne pas avoir pu tuer le pygmée en face d'elle ou bien simplement parce que Athéna a rejoint un camp de menteur également. En tout cas, elle espérait que cela n'avait pas casser l'ambiance et qu'ils pourraient continuer le repas aussi calmement que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 136
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Mar 5 Jan - 18:28


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Repas de noël

Peut-être que cette simple femme soldat avait le but fort honorable de débarrasser le Gouvernement des parasites avec un pouvoir, tel que l'affreuse Larxene avec laquelle le brun partagerait le même panier, selon l'opinion première de son interlocutrice. À moins qu'elle ne soit dotée d'un esprit plus pervers que cela et n'ait envisagé de le dénoncer, afin de briller parmi son escadron et auprès de ses chefs, ou encore de le faire chanter grâce à cette information potentiellement nuisible pour sa carrière. Dans un cas comme dans l'autre, de tels plans ne peuvent que tomber à l'eau, compte tenu de son franc-jeu à l'égard de sa nouvelle faction et des secrets qu'il n'avait plus. Sa curiosité envers le statut de celui qu'elle avait assis de force à sa table fut mise de côté le temps de l'intervention du serveur, les entrées de chacun en main, occupé à les disposer. Il partit ensuite de façon plutôt précipitée, mais Wilson ne s'y attarda pas, plus occupé à vérifier ce qu'il avait été amené à commander sous la pression du moment. Heureusement, le potage placé devant lui allait tout de même pouvoir trouver preneur. Ce n'est qu'une fois abandonnés en tête à tête que Mlle Quinzel put expliquer les raisons de cet intérêt, présenté comme étant la motivation de son embauche, car animée par la volonté de mettre la main sur les individus qui abusaient de leur capacité pour faire le mal. Surpris par des convictions qu'il ne soupçonnait pas alors, le chercheur laissa sa cuillère barboter dans son bol quelques secondes supplémentaires avant de commencer à manger, le temps de se dire qu'il s'était probablement inquiété pour un rien. Enfin, autant qu'à son habitude.

Une autre remarque de la part de la femme aux longs cheveux bleus vint ensuite éclairer la lanterne du petit scientifique, par rapport à la façon dont elle s'y était prise pour cerner l'élément qu'il maîtrisait bien trop régulièrement pour y prêter réelle attention. Un retour en arrière, lors du sauvetage des griffes de l'archère, lui rappela effectivement avoir eu recours à une main que l'on jugerait de trop pour l'aider dans sa quête d'oxygène, mise à mal par la corde de l'arc. Après s'être infligé une tape mentale pour cette démonstration involontaire, il se sentit également rassuré de ne pas avoir été l'une des cibles du soldat ce jour-là, malgré le fait que la seconde ait réussi à fuir son autorité, sans doute au cours du combat qui s'était engagé entre les deux lorsque Wilson avait pour sa part débarrassé le plancher sans rechigner davantage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« Ah, je vois... désolé d'apprendre que cette criminelle vous a échappée. »

Relever son appartenance à la Confrérie ne lui avait pas particulièrement traversé l'esprit, pour la simple et bonne raison que ce groupuscule n'en était clairement plus à son premier hors-la-loi dans ses rangs, la crème de la crème occupant d'ailleurs la place de chef au sein de cette curieuse organisation revendiquant la paix par-dessus tout. De ce qu'il avait pu apercevoir des méthodes du soldat, cela voudrait dire que la rousse en cavale s'avérait plus forte, ou alors plus maligne que son opposante, aussi la colère visible sur le visage de cette dernière était on ne peut plus justifiée. Il n'avait pas encore songé à vérifier les avis de recherches, dans le cas où l'intruse y serait répertoriée en raison de ses derniers crimes connus, à moins que Mlle Quinzel ne se soit pas donnée la peine de la dénoncer. Du moment qu'il n'en entende plus parler de sitôt, c'est bien un problème qui pouvait lui passer au dessus de la tête ! Dans la mesure où il n'avait jamais eu de retour de cette inconnue depuis, le petit brun s'accordait finalement à arrêter de se prendre la tête à ce sujet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Vos intentions sont plus que louables, et je comprends votre préoccupation pour les anciens membres des Familles travaillant aujourd'hui dans le Gouvernement. Mais si cela peut vous rassurer, je suis persuadé qu'en dehors de cas particuliers tels que le mien, il ne doit plus y en avoir un seul sous couverture. Du moins pour ce qu'il en est des membres avec un pouvoir et donc une marque. »

Malgré le grand ménage opéré par le Gouvernement afin d'écarter le plus d'infiltrés possible, il demeure toujours le risque d'abriter des personnes faisant partie d'une Famille ou de l'autre sans pour autant posséder la moindre capacité, ce qui a de quoi rendre plus difficile leur identification. À ce problème se dresse ainsi la surveillance approfondie des employés potentiellement suspects, du moins tant qu'ils ne sont pas tous occupés à vérifier ce que fabrique ce cher Wilson au fin fond de son laboratoire, coupé du monde. Dire qu'il lui arrivait plus d'une fois de passer la nuit hors de son lit, le plus souvent calé de façon douloureuse entre son fauteuil et son bureau. Un problème de dos serait tout de même fort malvenu pour un bonhomme à qui il manquait déjà quelques précieux centimètres de hauteur. Celui-ci se remit droit à cette pensée tout en dégustant sa soupe, son verre de vin laissé à l'écart de sa consommation. Sans vouloir prétendre à une hygiène de vie saine et soutenue, disons simplement qu'il n'a jamais été un grand buveur d'alcool, même lorsqu'il a la particularité d'être aussi raffiné que l'indique la bouteille sur la table. Ne sachant trop sur quoi rebondir d'autre, il s'attarda sur la carrière de sa voisine d'en face :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Depuis combien de temps faites-vous partie de l'armée ? Je suppose que vous êtes originaire de Quederla, pour avoir en tête les intérêts de la ville. »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Ven 8 Jan - 22:55

Repas de Noël

Wilson P. Higgsbury


- Vos intentions sont plus que louables, et je comprends votre préoccupation pour les anciens membres des Familles travaillant aujourd'hui dans le Gouvernement. Mais si cela peut vous rassurer, je suis persuadé qu'en dehors de cas particuliers tels que le mien, il ne doit plus y en avoir un seul sous couverture. Du moins pour ce qu'il en est des membres avec un pouvoir et donc une marque.
- Oui j'ai eu vent de cette histoire de marque, c'est plutôt une bonne nouvelle pour nous afin de les repérer.

C'est vrai que depuis que les marques sont apparu sur les corps des Élémentis qui détiennent un pouvoir, c'est de plus en plus difficile de garder le secret, il suffit que la personne se retrouve nue ou bien que la marque soit à un endroit découvert et on est immédiatement fiché et donc impossible d'avoir une vie tranquille. Pourtant cela reste possible qu'il ait encore d'autre personne parmi les rangs du gouvernement car les marques ou les tatouages des Domae sont liés aux pouvoirs et donc il suffit de ne pas en avoir et le gouvernement peut être encore infiltrer pour le moment et il faut régler ce problème, même si à vrai dire ce problème est plus pour arranger les affaires de la nymphe. Le soldat par contre était désireuse de s'en débarrasser vu qu'elle a toujours exprimer la haine qu'elle possédait envers eux, mais pour le moment vu que personne ne lui avait demander, elle n'avait jamais eu l'occasion de le dire. En tout cas le repas continuait tranquillement, sans aucune interruption où la petite femme pouvait manger son entrée avec un bon petit verre de vin, mais il fallait tout de même éviter de trop en prendre, après tout elle est de service et donc il vaut mieux éviter de prendre de l'alcool, même si le vin ne lui fait pas grand chose à vrai dire. En tout cas elle termina très vite son entrée, après tout il n'y avait pas grand chose dans son assiette, puis ce n'était que l'entrée, le plat sera sûrement plus long.

- Depuis combien de temps faites-vous partie de l'armée ? Je suppose que vous êtes originaire de Quederla, pour avoir en tête les intérêts de la ville.

Une question plus de formalité que d'intérêt, du moins c'était ce que pensait la nymphe car sinon le repas serait sûrement très silencieux, surtout que l'homme ne semblait pas être un rapide durant ses repas comparé à la femme alors il allait sûrement durer en longueur, chose qu'elle n'aime pas alors elle essayera d'écourter ce repas, du moins elle mangera à sa vitesse, que ça plaise ou non au scientifique. C'était une question simple, mais à vrai dire elle prit le temps d'y penser car elle était plongée dans ses souvenirs, se rappelant de sa première journée qui était plutôt intense et très intéressante, mais elle allait éviter de le raconter au premier venue car il pourrait se faire des films par la suite. La petite femme reprit ses esprits en reprenant une petite gorgée de son verre de vin. Il avait plutôt cerné la jeune femme, surtout le fait qu'elle était originaire de Quederla, en même temps c'est pas compliqué a deviner à vrai dire, elle avait l'impression qu'il n'y a que dans cette ville où il pouvait avoir des bêtes de foire avec des cheveux de toutes les couleurs comme les siens alors c'était simple à savoir, mais il faut dire qu'elle n'est pas fan qu'on n'en sache autant sur elle sans même lui avoir demander, même si ce n'est pas grand chose de savoir ses origines, et encore heureux qu'elle a réussi à éliminer son accent Allemand qu'elle avait obtenu en vivant là bas un temps.

- Cela fait environ deux mois que j'ai rejoins l'armée. J'ai dû quitter la ville pour des raisons personnelles très tôt dans ma vie, mais quand je suis revenu j'ai décidé de mettre tout ce que je pouvais contre les Élémentis et les Domae, cela me semblait évident de rejoindre l'armée, même si c'est difficile pour une femme dans ce monde d'homme.

Comment faire un mensonge crédible ? Toujours rajouter une part de vérité, chose que la nymphe fait toujours comme à cet instant, à moins qu'il soit un expert dans la description des mensonges, il ne devrait pas savoir que c'est faux ; du moins en partie. Mais vu que c'était dans l'ambiance de se poser des questions de forme, il fallait bien se faire également qu'elle le fasse, mais ce n'était pas son genre à vrai dire. Le soldat fit un geste de la main afin de prévenir un serveur qu'elle avait terminé afin qu'il vienne retirer l'assiette afin d'être tranquille et qu'il serve à quelque chose en servant un nouveau verre de vin à la nymphe, autant remplir le verre histoire de faire attendre le plat après tout et puis c'est son boulot. Le serveur le fit, laissant le temps au scientifique de se faire débarrasser également ou bien simplement de lui laisser le temps de finir son entrée à son tour. Le soldat attendit tout de même que le serveur soit parti afin de reprendre un peu la conversation, leur conversation peu intéressante, à moins que ça se retourne sur quelque chose de beaucoup plus intéressant et qui pourrait lui être très utile par la suite, mais il ne serait sûrement pas enclin à parler de la raison de sa présence dans le gouvernement ou de pourquoi il a quitté les Élémentis alors il fallait faire comme monsieur et madame tout le monde.

- Votre femme doit en pâtir d'être avec un scientifique. Vous devez passer plus de temps avec vos expériences qu'avec votre famille, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 136
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Jeu 21 Jan - 23:36


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Repas de noël

Soit elle était une Quederlienne pure souche, soit elle aimait profondément sa ville d'adoption au point de s'engager militairement pour la protéger. Ou bien, comme tant d'autres avant elle, son mépris pour les Élémentis et les Domae remonte à un événement tragique, survenu au cours de sa vie et causé par les membres des Familles. Mille raisons peuvent justifier de se tourner vers le Gouvernement pour mettre fin aux agissements de ces clans, comme il existe autant de raisons de se joindre à ces derniers, en fin de compte. Quand à celles qui appartiennent à la femme aux cheveux bleus, ce n'est qu'à son retour en ville que s'impliquer dans l'armée lui est apparu comme une évidence, en soulignant l difficulté en tant que femme de se faire une place au sein de cette organisation à dominance masculine. À cela le scientifique hocha simplement la tête, puisqu'il n'était pas vraiment en position d'imaginer les combats du quotidien de l'autre sexe, en particulier dans une profession largement fréquentée par les hommes.

Les entrées terminées, le serveur est appelé une nouvelle fois à leur table afin de débarrasser les assiettes, sans oublier de prendre les commandes pour le plat principal. Comme à son habitude, le soldat ne reprit la parole qu'une fois l'employé reparti en cuisine, et sur un sujet qui faillit faire renverser le vin que Wilson se préparait à boire par politesse. Par chance, aucune goutte de couleur pourpre ne déborda du récipient ; mais l'on ne pouvait en dire autant de celle qui glissait sur sa tempe à cette question sur sa vie privée, loin d'être le thème dont il était le plus enclin à vouloir discuter. Sorti du travail, il faut reconnaître qu'il faisait entre peu et pas d'efforts pour se construire une vie de famille. Glissant un doigt sous son col de chemise pour l'élargir, le petit brun expose ainsi sa situation à celle qui le pensait négligeant envers une hypothétique épouse :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« N-non, je ne... je n'ai pas de famille, ni vraiment de temps à consacrer à cela, d'ailleurs. »

Quand bien même le fait de ne pas être de ce bord soit un simple détail, il lui faudrait tout d'abord songer à l'éventualité de mettre un pied en dehors de son laboratoire et de son appartement, dans un lieu public de préférence, pour rencontrer du monde. Mais confier cette tâche à un paranoïaque, dépressif et bourreau du travail tel que lui a l'air d'être une cause perdue d'avance, même pour la meilleure agence matrimoniale sur le marché. Bien sûr que la solitude vienne à creuser pour faire son nid de temps à autres, mais il n'est jamais réellement seul, n'est-ce pas ? Pas tant que Percy sera à ses côtés, l'avantage étant qu'il n'avait pas besoin de s'occuper de lui ou de se montrer disponible comme avec un compagnon. Désormais un peu plus tenté de prendre une gorgée de vin pour alléger son mal-aise, le scientifique rapproche son verre pour le lever ensuite devant son visage. La gorge désaltérée, il peut ensuite enchaîner.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Mon travail demeure une priorité. N'est-ce pas la même chose pour vous, qui êtes déterminée à atteindre vos propres objectifs ? Il est difficile de se consacrer pleinement à sa vie professionnelle sans que la vie privée n'en pâtisse. »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Dim 24 Jan - 17:11

Repas de Noël

Wilson P. Higgsbury


Le petit scientifique n'avait pas de famille, en même temps c'est normal vu sa taille, vu son physique, en même temps le simple fait d'être un homme devrai être suffisant pour rester seul dans la vie, pas besoin d'être comme lui surchargé par le travail. Mais elle pouvait parfaitement comprendre que le travail empêchait de fonder une famille ou bien simplement avoir du temps, après tout la nymphe n'avait aucun temps libre alors qu'elle était procureur et maintenant qu'elle est soldat, c'est de nouveau la même chose vu que désormais elle n'a que très peu de temps pour s'amuser, pour donner libre court à ses pulsions sexuelles, mais y compris ses pulsions meurtrières alors forcément elle ne comprenait que trop bien le scientifique. Dans tous les cas cela ne la préoccupait absolument pas vu qu'elle aimait ce genre de vie et qu'elle détestait les autres personnes, surtout les hommes à vrai dire, y compris les avortons comme celui qu'elle avait en face d'elle. Mais depuis qu'elle était soldat sa vie privée en pâtissait encore plus vu qu'elle voulait vraiment remplir les objectifs qu'elle s'était fixée, détruire les familles, détruire la confrérie, détruire le gouvernement, mais pour le moment simplement devenir le meilleur soldat possible histoire de grimper les échelons était sa priorité, quitte à perdre entièrement sa vie pour cela.

- Oui je comprend parfaitement. C'est le travail qui prime avant tout. La seule personne qui se retrouve dans ma vie c'est mon colloque, et encore je ne le vois pas beaucoup à part de temps en temps durant les repas du soir.

En tout cas la nymphe était partagée, elle avait envie de rester plus longtemps histoire d'en savoir plus sur lui histoire de pouvoir s'en servir plus tard, mais elle voulait partir au plus vite histoire d'être très loin de cet homme, de tout le monde à vrai dire car ses pulsions meurtrières pourraient très bien revenir d'un seul coup vu le temps qu'elle n'avait pas tuer quelqu'un réellement. Malheureusement il fallait rester là vu qu'ils étaient en plein repas et surtout que la plat de résistance venait d'arriver avec le serveur, le même que depuis le début du repas, servant le plat de chacun en face des personnes qu'il fallait en compagnie d'une dernière bouteille de vin, la même que la précédente. Rien qu'avec le vin, le repas risquait de coûter cher, mais ce n'était pas grave, il fallait bien se laisser aller de temps en temps et savoir un peu dépenser l'argent gagné en travaillant dur. Après tout la nymphe ne dépense jamais rien, elle vit chez Corazon qui possède son propre manoir, l'eau, la nourriture et tout est entièrement payé par son ami clown et elle ne dépense absolument rien dans ses journées vu qu'elle passe ses journées à travailler alors si pour une fois elle dépense beaucoup, ce n'est absolument pas grave et ça arrive, elle regagnera ça par la suite en travaillant de nouveau comme c'est prévu. La nymphe goûta son plat, une simple fourchette histoire de savoir si le repas est bon ou non avant de poser son ustensile histoire de se servir un verre de vin.

- La vie n'est pas facile.. Surtout quand on a fait ce genre de choix, mais je trouve que c'est le meilleur des choix car ce choix permet de faire avancer les choses comparé à avoir une vie de famille et ne rien faire pour aider à son niveau de vie.

Les autres personnes ne peuvent pas apporter ce qui est essentiel à la vie, l'argent afin de faire tout ce qu'on désire. Les autres personnes ne doivent être considéré comme des objets pour le bien d'une seule personne, celui de la nymphe, un point c'est tout. La nymphe avait toujours vécu avec cette idée de la vie et désormais c'était le sien et désormais surtout, c'est encore plus vrai que jamais alors ce scientifique n'allait pas échapper à la règle et deviendra également un de ces fameux objets qui permettra de devenir encore plus influente, ou du moins réussir à augmenter ses besoins personnels dans sa vie. Pour le moment tout ça lui avait plutôt bien réussi après tout, elle avait toujours tout réussi en usant de cette méthode alors effectivement cette méthode restera la meilleure, mais aussi la seule façon de vivre convenablement, que ça plaise ou non aux autres, puis si ça leur plaît pas, la foudre leur tombera dessus tout simplement et il n'y aura personne pour la contredire par la suite, même si cela pourra attendre pour une vengeance parfaite par la suite, il faut dire que la nymphe peut être très patiente quand il le faut, même si cela doit attendre des années avant de subir son courroux. Tout en continuant son repas, la petite femme dans l'armée continua de discuter avec son camarade de table, même si elle n'a pas envie et qu'elle ne sait pas trop quoi dire par la même occasion d'ailleurs.

- Même si je ne m'y connais pas trop dans tout ce qui touche au domaine scientifique, je serai intéressée de savoir sur quoi vous travaillez ? Cela doit être vraiment intéressant comme travail. Je suis plus à l'aise dans ce qui est physique, plutôt que intellectuel, mais je suis curieuse tout de même de ce qui touche à ce domaine. Vu que vous êtes du métier, j'ai peut-être une chance d'en savoir plus sur tout cela et également sur vous. À moins que c'est top secret et qu'on vous a interdit d'en parler ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Repas de noël [Larxene Engelthal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-