Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Repas de noël [Larxene Engelthal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 136
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Sam 30 Jan - 16:27


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Repas de noël

Le plus grand dilemme de tout travailleur passionné par son métier que de déterminer à quelle hauteur tracer la séparation entre le travail et la famille, le temps consacré à l'un devenant alors du temps arraché à l'autre. D'où l'avantage certain, si l'on adoptait un point de vue optimiste, de n'avoir aucune personne pour laquelle sacrifier les précieuses heures allouées à ses travaux. Enfin, le petit scientifique s'était surtout fait à l'idée qu'il finirait ses jours seul, aussi le problème était donc tué dans l’œuf. Non pas qu'il n'ait jamais eu d'amours auparavant, mais avec la panoplie de complexes et de troubles qu'il trimbalait au quotidien depuis sa mauvaise expérience, aucune personne plus saine d'esprit que lui n'aurait envie de se le coltiner à long terme, alors qu'il se supportait à peine lui-même. Sans grande surprise, il semble que l'armée n'autorise pas non plus une très grande liberté à ses recrues, ce qui fut notamment le cas de celle qui se trouvait en face de lui, profitant tout juste de la présence de son colocataire lorsqu'elle ne se trouvait pas à la caserne ou en patrouille. Au final, les deux employés du Gouvernement avaient l'air d'être du même avis sur plusieurs points.

Leurs plats arrivèrent peu de temps après, disposés sur la table avec une bouteille de vin supplémentaire. Voilà qui allait particulièrement saler la note. Contrairement au verre du petit brun, dont le niveau avait plutôt tendance à stagner, Mlle Quinzel remplissait généreusement le sien afin d'accompagner les différentes étapes de son repas. Tandis qu'ils attaquaient les premières bouchées du plat de résistance, elle revint sur le sujet de la conciliation des vies professionnelle et privée, avec une préférence appuyée pour la première, puisqu'elle faisait davantage bouger les choses selon elle. C'est effectivement une façon de voir les choses, en particulier dans le domaine militaire, même si globalement, rien ne s'obtenait raisonnablement sans que l'on fasse les efforts pour. Wilson fut ensuite assez surpris d'apprendre la curiosité dont faisait preuve la femme aux cheveux bleus par rapport à son domaine de prédilection, loin des activités plus physiques et stratégiques de l'armée, et la manifestait plus particulièrement sur le centre de ses recherches. Ce qui, comme elle en fit l'hypothèse, n'était pas à rapporter au premier venu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« En effet, je ne peux divulguer la nature de mes recherches, même à des collègues. Sinon je vous aurais volontiers accueilli dans mon laboratoire, si cela vous intéressait. »

Recevoir du public, en dehors de ses cobayes triés sur le volet, n'était pas réellement pour le mettre à l'aise, compte tenu de la confidentialité de ses travaux et de sa préférence générale à travailler en solitaire, sans avoir de novices dans les pattes qui l'empêcheraient de tourner en rond. Ce n'est pas comme si les personnes travaillant à l'hôtel de ville faisaient la queue au portillon pour espérer s'abreuver d'un peu de science, puisque son rayon ne semblait pas intéresser grand monde dans le bâtiment administratif. Mais si une audience se montrait avide de ces connaissances, sans aller jusqu'à faire part de ses avancements, le petit brun ne s'y opposerait probablement pas. Cela le changerait des interventions intempestives de son ombre, tout juste bonne à faire passer le matériel entre deux sottises. En reprenant la dégustation de son plat, le scientifique sortait progressivement de sa spécialité pour réfléchir au travail de Mlle Quinzel, ou davantage à l'armée dans son ensemble. Elle avait certes imposé un joug des plus autoritaires aux premiers temps de son arrivée en ville, prise au dépourvue par ces moyens titanesques mis en place par le Gouvernement, mais cela semble s'être atténué au cours des mois suivants, laissant plus de liberté qu'auparavant aux clans. Curieux à son tour des détails de sa profession, il s'essuya la bouche avec sa serviette avant d'interroger son accompagnatrice, en espérant pouvoir obtenir des réponses aux questions qu'il se posait sans avoir cherché à les obtenir avant aujourd'hui.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« On dirait que l'armée a diminué son occupation depuis l'année dernière, je sais que vous n'y travaillez que depuis peu mais à votre avis, est-elle assez puissante pour faire face aux Familles ? Il faut dire que leur précédente bataille a fait des ravages, malgré sa courte durée. »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Repas de noël [Larxene Engelthal]   Dim 7 Fév - 22:48

Repas de Noël

Wilson P. Higgsbury


- En effet, je ne peux divulguer la nature de mes recherches, même à des collègues. Sinon je vous aurais volontiers accueilli dans mon laboratoire, si cela vous intéressait.

La nymphe se doutait bien qu'il y avait quelque chose de vraiment intéressant derrière ses recherches et elle est loin d'être stupide, en même temps pour arriver à être procureur aussi vite, il faut avoir un certain don alors ce n'est pas de petites recherches qui allaient lui poser des problèmes, surtout vu celui qui les conduit. Bien sûr cela lui  intéresse, surtout qu'elle n'aime pas qu'on lui cache quelque chose, mais elle savait très bien qu'elle ne devait pas trop insister parce que cela pourrait paraître étrange et puis même, la nymphe n'est qu'un soldat et elle doit jouer le jeu de la fille un peu cruche qui mise tout sur sa force, un gros bourrin et heureusement elle a un très bon modèle en la personne de Bad Wolf, elle n'a qu'à limité ; tout dans les muscles et rien dans le cerveau. En tout cas elle écoutait tranquillement l'excuse de l'homme en face d'elle, toujours entrain de manger normalement, boire son vin un peu hors de prix, du moins pour les personnes comme le scientifique à tous les coups. En même temps elle avait faim et elle désirait manger, faut bien qu'elle en profite quand elle a des moments tranquille dans ses journées de travail, mais elle n'allait pas laisser cet homme de la sorte car même si elle ne devait pas trop faire sa curieuse, elle ne pouvait s'empêcher d'en savoir plus parce que ça devait être quelque chose d'énorme s'il n'a même pas le droit d'en parler à ses autres collègues scientifiques.

- On dirait que l'armée a diminué son occupation depuis l'année dernière, je sais que vous n'y travaillez que depuis peu mais à votre avis, est-elle assez puissante pour faire face aux Familles ? Il faut dire que leur précédente bataille a fait des ravages, malgré sa courte durée.

La nymphe avait aucune idée en fait de l'influence de l'armée sur le temps, en réalité elle s'en fichait complètement de ce genre de personne qu'elle considérait comme des moins que rien, chose qui a changé à vrai dire depuis qu'elle a rencontré Sayûki, son sergent-chef. Du coup elle n'a aucune idée de l'influence qu'elle pouvait exercer avant. Tout ce qu'elle sait, c'est comment se forme désormais l'armée, du moins de ce qu'elle peut observer parce qu'on ne lui dit rien vu que ce n'est qu'une nouvelle recrue alors on ne lui dit rien, mais elle garde un œil partout tout de même. Néanmoins de ce qu'elle a pu voir, c'est que l'armée reste assez puissante, elle est juste pas assez adapté à se battre contre les éléments ; les soldats savent se battre, mais contre des éléments ou des animaux, c'est une autre histoire. Pas objectivité, il ne doit avoir que la nymphe elle-même et son sergent-chef qui devront pouvoir se défendre et être assez puissant pour rivaliser avec les Familles, mais les autres, c'est une autre histoire. Puis même parmi tout le monde, il ne doit avoir que Larxene qui pourrait rivaliser convenablement contre eux, mais pour ça elle devrait utiliser son pouvoir, chose qui lui est interdit malheureusement sous peine de trahir sa couverture. Continuant de manger, la nymphe réfléchit à la question du scientifique vu que cela méritait réflexion, et surtout se replonger réellement dans sa mémoire pour analyser correctement, et sous tous les angles, la situation actuelle de l'armée afin de faire la meilleure réponse possible. Posant sa fourchette, le soldat décida de répondre sérieusement à son camarade de table en joignant ses doigts.

- À vrai dire, j'y pensais déjà quand je suis entrée à l'intérieur. J'ai pu observer un peu comment cela se déroulait et je dois avouer que l'armée est bien mal préparée à se battre contre les Domae et les Élémentis... Ils savent se battre, je suis d'accord, voire même beaucoup mieux que moi vu que je suis ne qu'un apprentissage, mais ils ne sont pas prêt à se battre contre des animaux ou bien des éléments. Pour s'entraîner on se bat contre nos camarades soldats, mais on n'a aucune possibilité pour s'entraîner contre des éléments ou des animaux qui tentent réellement de nous tuer... Même si ce n'est pas favorable pour l'image du Gouvernement ou de l'armée, il nous faudrait des Domae ou des Élémentis, du moins d'ancien comme vous, afin de pouvoir s'entraîner contre eux et s'habituer à se battre ainsi et là nous pourrons réellement être plus fort que ces fameuses familles vu qu'on connaîtra leur point faible. Ou du moins si on pourrait les connaître en théorie, cela sera déjà un bon avantage, vous  ne croyez pas ?

Le soldat avait beaucoup parlé, mais au moins elle ne débitait pas n'importe quoi, elle disait ce qu'elle pensait réellement et surtout ce qu'un soldat un peu curieux aurait largement pu dire et puis cela semblait logique que c'est en s'entraînant qu'on devient plus fort. La nymphe reprit sa fourchette afin de continuer son plat, sauf que tout n'allait pas se passer comme elle l'aurai voulu afin de rester avec le scientifique pour lui tirer des informations. Un soldat entra dans le restaurant, épée brandit, afin de prévenir le soldat Quinzell qu'elle devait venir immédiatement car il y avait vraiment besoin d'elle pour calmer un conflit qui se déroule deux rues plus loin et qu'il fallait vraiment une autre personne. Bien que cela ne l'enchante pas, la nymphe prit son épée, lâchant tout afin de rejoindre son collègue soldat. Elle aurait aimé rester avec le scientifique, mais elle ne pouvait malheureusement pas, son devoir avant tout et pour le bourreau de travail qu'elle est, elle ne pouvait tout simplement pas refuser, surtout que sa couverture est encore jeune alors elle devait faire tout ce qu'on lui disait dès que ça venait d'un supérieur ou bien d'un collègue en cas de crise. Avant de partir elle voulait néanmoins s'excuser auprès du scientifique, après tout les bonnes manières avant tout !

- Désolé Monsieur Higgsbury, mais le devoir avant tout... Et merci pour le repas d'ailleurs, c'est un gentil cadeau de noël !

Le soldat accompagna sa dernière phrase d'un petit clin d’œil dragueur, un clin d’œil dont elle seule détient le secret, clin d’œil qu'elle a l'habitude de faire aux femmes généralement, mais là pour le coup elle pouvait se permettre de lui faire vu qu'il lui avait tout de même donner une idée intéressante ; voire son ennemi bien-aimée était la première étape. Et puis en plus elle pouvait ruiner le petit scientifique, quoi de mieux à vrai dire, la nymphe dans toute sa splendeur, surtout qu'elle avait commander des plats bien cher et surtout des bouteilles de vin de très haute qualité, alors le petit scientifique allait dépensé pour un repas où il n'avait quasiment rien touché, surtout au niveau de la boisson. Le soldat et son collègue disparu donc du restaurant afin de se rendre au lieu du conflit un peu plus loin, quelques rues plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
 
Repas de noël [Larxene Engelthal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-