Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021

Partagez
 

 Let me fix you up [Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Let me fix you up [Kira] Empty
MessageSujet: Let me fix you up [Kira]   Let me fix you up [Kira] EmptyMer 23 Déc - 18:51


Let me fix you up [Kira] 1450889917-puppet-by-krisantyl-d92mf6v

Let me fix you up


|| ~PV Kira~ ||
 

Mais qu'est-ce qu'il foutait ? Longeant de ses pas les rues de la ville en guerre, l'homme ne put faire taire cette question qui martelait son esprit avec une violence telle qu'il ne se résolvait pas à l'ignorer. Et s'il avait eu tort dans son choix, si ses cheveux n'étaient pas d'une si bonne qualité que cela ? Et si ses amis (car il se doutait qu'elle en avait) venaient à sa rescousse et brûlaient son antre, là où reposaient ses créations et s'épanouissait son art ? Mais qu'est-ce qu'il avait fait... ? L'interrogation continuelle frappait encore et encore, jusqu'à l'amener à envisager la libération - ou la mort ! - de cette femme, droguée et enfermée dans le cercueil accroché à son dos. Kira Seryk, l'As Domae. Rien que ça, se dit-il en commençant à regretter amèrement ses actes de cette nuit-là. La poupée à ses côtés, le marionnettiste s'assurait qu'elle suive son rythme en la tirant derrière lui à l'aide de ses fils, toujours plus solides à chaque année qui s'écoulait. Désormais âgé de 29 ans, le fait d'être doté du pouvoir du Fil, élément faible aux yeux des débutants et des imbéciles, n'inquiétait nullement le fabricant de jouets aux penchants meurtriers. S'il était parvenu à survivre aussi longtemps, cela signifiait bien qu'il avait de bonnes défenses ! Et son double-rôle avait sans doute quelque chose à voir dedans. Combien de fois "Jack" était parvenu à lui sauver la mise ? Beaucoup, bien trop de fois. Qu'aurait-il fait sans son précieux frère... ? Ouvrant la porte de son magasin d'un coup de botte violent, il assura son jumeau de son retour tout en haussant le ton afin qu'il l'entende depuis l'atelier :

Reste tranquille, Jack. Ce n'est que moi.

Aucune voix ne lui répondit en retour, ce pour quoi Xezbeth s'imagina que Jack était plongé dans un sommeil des plus profonds ; de quoi le mettre en joie, il n'allait donc pas avoir à expliquer les raisons qui l'avaient poussé à enfermer une pauvre femme dans un cercueil. Jack était gentil à ses yeux - seulement, il lui arrivait de le trouver un chouïa trop curieux pour son propre bien - voire, pour sa simple survie. Des fois, la créature aux dents acérées croyait se rappeler d'une bouteille qu'elle avait écrasée sur le crâne de son gémeau, mais ce souvenir lui paraissait si flou qu'elle ne savait plus quelle était la réalité et quels étaient ses fantasmes. Peut-être l'avait-il rêvé après une dispute avec sa réplique aux yeux d'ambre, il ne pouvait pas être mort après tout. Du moins, c'était ce que Xezbeth s'imaginait, toujours basculant et hésitant entre ce qu'il voulait et ce qu'il en était réellement. Passant derrière le comptoir, il referma doucement la petite porte et déposa de façon un peu moins délicate son cercueil. D'après la dose que le ravisseur avait injectée dans la veine de sa proie, ce n'était pas un tel choc qui aurait pu la réveiller - sinon, elle l'aurait déjà été rien qu'en entendant les hurlements hystériques du fantôme toujours aussi énergique, même dans la mort. Dommage qu'il ne pouvait pas le frapper... il se jura de lui enfoncer ses phalanges une fois mort.

Sa main devant sa bouche, il bailla bruyamment avant d'ouvrir le cercueil et de récupérer son dû, le prenant sur son épaule et s'en allant avec à l'arrière-boutique. Non loin de la chambre de sa fille se trouvait une seule et unique pièce vide, ou du moins, comprenant un puits desséché qu'aucun des deux frères n'avait jugé bon de réparer. La cuve étant vide de son eau, Xezbeth s'en servait désormais afin d'enfermer ses victimes qui redoutaient ce lieu plus que n'importe quel autre - puisque s'y trouver signifiait obligatoirement qu'une mort inexorable les attendait. Une fois face à la cavité, l'homme posa la Domae au sol et chercha les chaînes qu'il avait usées sur les membres de son ancien amant, ne serait-ce que pour la faire souffrir davantage à l'idée de sentir le sang séché de ce dernier frotté contre sa propre peau au moindre mouvement. L'âge obligeant et la lassitude faisant, le meurtre ne l'amusait plus : et, à la longue, détruire mentalement les gens avait pris un tournant jouissif, tout comme une place considérable dans ses passe-temps. Peut-être allait-il droit vers l'enfer avec un tel comportement... Seulement, ni l'Enfer ni le Paradis n'effrayaient l'homme, et il jeta l'As en bas du puits, ses poignets attachés derrière son dos à ses chevilles. La grille remise au sommet de ce dernier, il s'assit sur la pierre, le regard fixant les traces d'ongles parsemant ici et là l'intérieur de la prison. Décidément, ses victimes ne l'aimaient pas.

Et il attendit ainsi que la jeune femme rouvre les yeux, somnolant quelquefois et cherchant désespérément à rester éveillé.



Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 3091
Date d'inscription : 15/08/2012


Let me fix you up [Kira] Empty
MessageSujet: Re: Let me fix you up [Kira]   Let me fix you up [Kira] EmptySam 26 Déc - 21:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Xezbeth

Durant le voyage entre sa maison et la boutique du fabriquant, la demoiselle aux cheveux roses avait la sensation d'être déplacée dans une petite boîte mais il lui était impossible d'ouvrir les yeux, de se débattre voire même de penser à ce qui était en train de se passer. L'As n'avait pas d'autres choix que de se laisser porter dans l'endroit où il avait décidé de l'emmener aussi horrible qu'il pouvait être, mais avait-elle d'autres solutions ?

Reprenant ses esprits au bout d'un certain temps, Kira eut beaucoup de mal à ouvrir ses paupières tellement qu'elles étaient lourdes à cause du produit encore présent dans le corps ; cependant lorsqu'elle recouvra son sens le plus aiguisé, ce fut comme un électrochoc pour elle. L'odeur de sang et de décomposition régnaient dans cet endroit qui ressemblait à un puits desséché à en juger par la forme ; la demoiselle eut plusieurs haut-le-cœur et dû se retenir pour ne pas vomir ce qu'elle avait mangé la veille.

Désormais réveillée, la Rose regarda partout autour d'elle et constata qu'elle avait les mains liées dans le dos à ses chevilles, tentant plusieurs fois de tirer dessus pour essayer de les rompre elle arrêta lorsqu'elle reconnue l'odeur de son ancien amant mais surtout en comprenant que c'était vain. C'était donc ici qu'il l'avait gardé... Mais combien de temps ? Pourquoi faire ? Pourquoi faisait-il ça ? Kira secoua la tête, de toute façon elle n'aurait sûrement jamais les réponses à toutes ces questions. Il s'agissait simplement d'un psychopathe qui avait prit sa famille dans le collimateur.  

La Domae en venait ensuite à se demander depuis combien de temps elle était là... Est-ce que ça faisait longtemps ? Si oui, est-ce que sa Famille, ses proches ou ses amis étaient en train de la chercher ou avait-il trouvé un moyen d'expliquer son départ en pleine nuit ainsi que son absence ? Elle commença à paniquer et à penser à ses enfants, Haizea était en âge de comprendre qu'elle était en danger mais Ewan n'allait sûrement pas savoir pourquoi sa mère ne revenait pas. Il fallait à tout prix qu'elle sorte d'ici pour les retrouver et les rassurer.

Puis, en arrêtant de gigoter dans tous les sens en relevant la tête, Kira reconnue l'horrible odeur d'eau de cologne de celui qui l'avait enlevée. Bien trop sur les nerfs pour pleurer et trop déterminée pour rester tranquille, la demoiselle aux cheveux roses tenta de faire le plus de bruits possible pour attirer son attention. Lui demander de la relâcher était bien trop idéaliste alors elle préféra attirer son attention afin de l'occuper à autre chose pour qu'Astra puisse l'attaquer... Enfin lorsque ce serait le bon moment.

- Eh enfoiré. C'est trop te demander de me donner la raison de ma présence ici ? Ca ne t'a pas suffit de tuer Gaea ?




Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Let me fix you up [Kira] Empty
MessageSujet: Re: Let me fix you up [Kira]   Let me fix you up [Kira] EmptyDim 27 Déc - 1:30



Let me fix you up [Kira] 1450889917-puppet-by-krisantyl-d92mf6v

Let me fix you up


|| ~PV Kira~ ||
 

La demoiselle ouvrait difficilement les yeux ; ses paupières lourdes luttaient contre la fatigue - et plus particulièrement le produit, afin de se maintenir ouvertes. Assis non loin de la grille qui servait d'unique barrière entre lui et la Domae, Xezbeth regardait sa pauvre victime, prise au piège comme le serait une souris entre les griffes d'un chat. Ne lui avait-on pourtant pas dit qu'il s'agissait de Bad Wolf, la "grande méchante louve" dont les crimes surpassaient amplement les siens ? Il était vrai que, dans la cour des monstres, le marionnettiste n'était qu'un pion sans grande importance et qui ne terrifiait pas grand-monde tant son nom était tu. Mais cela lui allait : moins on le connaissait, et moins on le recherchait ; ainsi, il pouvait agir en toute impunité sans s'inquiéter des conséquences. Toutefois, quelque chose lui disait, tandis qu'il croisait le regard incendiaire de Kira, que sur ce coup-ci, il se pouvait que l'homme n'en ressorte pas indemne. Fort heureusement, cela faisait longtemps qu'il n'écoutait plus son instinct de survie, et agissait donc totalement à l'encontre de ce dernier. La mort ? Juste une aventure qu'il n'avait pas encore eu la chance de vivre. Seuls les croyants tremblaient devant la grande faucheuse.

L'entendant s'agiter, le fabricant de jouets s'allongea à demi au-dessus du puits et continua à la contempler, un sourire persistant sur ses lèvres, quoiqu'il semblait moins heureux qu'au début. La fatigue commençait à engourdir ses membres et lui donnait l'impression qu'une série d'enclumes tirait ses paupières vers le bas, si bien qu'il peinait à rester tout à fait éveillé. Une chance qu'il y avait une harpie en bas qui faisait tinter ses chaînes pour éviter que son ravisseur ne s'endorme !... Le visage en coupe dans ses deux mains gantées, Xezbeth perdit finalement son rictus en entendant la jeune femme parler - jeune femme qu'il trouva on-ne-peut-plus vulgaire. Certes, elle était enfermée par sa faute mais... tout de même, il existait des règles de savoir-vivre ! Les ignorait-elle à ce point... ?

- Eh enfoiré. C'est trop te demander de me donner la raison de ma présence ici ? Ça ne t'a pas suffit de tuer Gaea ?

En entendant ce nom, l'homme aux cheveux rouges jeta un coup d’œil par dessus son col et regarda le pantin toujours accroché à ses doigts qui jonchait à même le sol. Craignant de l'avoir malencontreusement abîmé après lui avoir fait racler chaque parcelle du sol de ses couloirs (et oubliant au passage de l'avoir usé comme bélier de vitres), il se leva et partit le retourner afin d'inspecter son visage qui, par miracle, ne présentait aucune fissure - en dépit de la poussière qu'il avait accumulé. Un coup de chiffon et le Gaea de porcelaine retrouverait sa beauté d'Antan ! Ou, du moins, celle qu'il avait obtenue après sa renaissance en tant que créature dénouée d'organes et... de vie. Se voulant taquin à l'égard de la langue de vipère, l'anglais prit son compagnon dans ses bras avant de se rasseoir sur un coin de la grille, les jambes croisées et la poupée sur ses genoux, le visage tourné vers sa jeune invitée. Tel un démon de malice, un rire enfantin s'échappa de ses lèvres puis, d'un coup de dents sec, il ôta son gant droit. L'enveloppe de tissu jetée dans un coin, il glissa ensuite délicatement ses doigts dans la caboche du pantin et s'amusa à plusieurs reprises à lui faire ouvrir, puis refermer aussitôt la bouche. Il se racla la gorge, toussota.

En était-il toujours capable ou avait-il perdu sa capacité à faire parler les objets inanimés à force de vivre dans le silence ? Curieux d'obtenir une réponse à sa question, Xezbeth fit se pencher sa poupée et la fit parler, ses propres lèvres serrées. Une voix grave se fit alors entendre :

Lui, c'est pas "enfoiré", c'est Xezbeth. Xezbeth Crowden. Et il adoo~ooooo~ooooore tes cheveux. Et j'suis un peu trop bavard à son goût ! Kyahaha~ !

L'homme se rappelait des fois où sa ventriloquie faisait rire les enfants qui s'aventuraient dans sa boutique ; la nostalgie des sourires, de la joie qui emplissait autrefois son monde désormais si vide, désormais si sombre... Mais depuis, plus personne ne laissait sa progéniture l'approcher, tout d'abord à cause des jouets hors de prix et de son ancienne réputation de pédophile... Tout ça à cause de cette femme qui avait juré que sa fille - sa pauvre fille malade, avait disparu devant chez lui ! Aussi jolie pouvait-elle être à ses yeux avec sa peau maladivement pâle et ses yeux cernés, pourtant, Xezbeth avait assez à faire avec la sienne... son emploi du temps était un peu trop chargé pour se permettre des kidnappings. Enfin. Sur ce coup, il se pouvait (et ce n'est qu'une supposition), qu'il avait un chouïa trop de temps libre. Se redressant et laissant tomber son pantin sur la grille, le ventriloque fit craquer son dos et soupira, jetant un regard désabusé à la femme coincée au fond du puits :

Il te surveillera, moi, je vais dormir. Pas un bruit ou je mettrai des chaînes entre vos dents pour m'assurer que vous ne meuglez pas. D'un air lassé, il haussa les épaules avant de continuer : Et ne faites pas de bruits exprès en pensant pouvoir faire quelque chose si je vous sors de là pour m'approcher... Il y en a qui ont essayé, mais ils ont fini drogués et brûlés à la cire chaude pour la peine. Donc... Ne profitez pas trop de ma gentillesse.

Il tourna le dos et ouvrit la porte, s'apprêtant à partir.


Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 3091
Date d'inscription : 15/08/2012


Let me fix you up [Kira] Empty
MessageSujet: Re: Let me fix you up [Kira]   Let me fix you up [Kira] EmptyLun 28 Déc - 19:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Xezbeth

- Eh enfoiré. C'est trop te demander de me donner la raison de ma présence ici ? Ça ne t'a pas suffit de tuer Gaea ?

Histoire de savoir quand même pourquoi il avait décidé de s'acharner sur elle et sa famille... Peut-être avait-elle une bonne tête ? Ou simplement qu'elle manquait de chance et qu'il avait prit Kira et Gaea en grippe. Cherchant dans sa mémoire, la demoiselle aux cheveux roses essayait de se rappeler de lui ; peut-être qu'il s'agissait d'un ancien Elementis avec lequel elle avait eu des différents... Mais rien, peut-être était-ce plus du côté de Gaea ? Mais il était un peu trop mort pour lui poser la question.

La Rose regarda le rouquin se lever et attendit son retour... En espérant bien sûr qu'il daigne revenir. Il revint s'asseoir au bord de la grille mais cette fois avec la poupée à l'effigie de Gaea dans les bras ; Kira soupira tout en se demandant ce qu'il avait prévu pour la traumatiser une fois de plus. L'As l'observa mettre sa main dans la tête du patin pour lui faire ouvrir et fermer à plusieurs reprises la bouche ; détournant le regard, Kira essayait de se contrôler pour ne pas invoquer Astra directement dans sa figure. Ce serait sûrement trop dangereux pour son loup.

- Lui, c'est pas "enfoiré", c'est Xezbeth. Xezbeth Crowden. Et il adoo~ooooo~ooooore tes cheveux. Et j'suis un peu trop bavard à son goût ! Kyahaha~ !


Alors... Il faisait tout ça pour... Ses cheveux ? La demoiselle aux cheveux roses haussa un sourcil en se demandant si finalement tout ceci était bien réel ou si elle avait sombré dans un affreux cauchemar dont il lui était impossible de se réveiller. Si un jour on lui avait dit qu'elle se ferait enlever pour ses cheveux, la Rose aurait sûrement rit au nez de la personne... Bon nombre de fois, les personnes ne la prenaient pas au sérieux ou bien se foutait de sa tronche à cause de la couleur de ses cheveux. Mais là... C'était bien la première fois qu'on les voulait.

D'un coup, le dénommé Xezbeth se leva et posa le patin sur la grille... Se faire observer de la porte par le pantin qui ressemblait trait pour trait à Gaea la mettait affreusement mal à l'aise. En l'entendant se faire craquer le dos, la demoiselle aux cheveux roses espérait son départ, lui laissant ainsi peut-être le champ libre pour trouver une clé ou bien quelque chose qui pourrait la faire sortir d'ici.

- Il te surveillera, moi, je vais dormir. Pas un bruit ou je mettrai des chaînes entre vos dents pour m'assurer que vous ne meuglez pas. Et ne faites pas de bruits exprès en pensant pouvoir faire quelque chose si je vous sors de là pour m'approcher... Il y en a qui ont essayé, mais ils ont fini drogués et brûlés à la cire chaude pour la peine. Donc... Ne profitez pas trop de ma gentillesse.


Gentillesse... La définition de ce mot serait peut-être à revoir mais soit pour l'instant elle hocha simplement la tête pour le laisser partir. En entendant le bruit de la porte se refermer, la jeune femme patienta plusieurs minutes au cas où il déciderait de revenir et invoqua finalement Astra à l'entrée du puits... L'animal s'appropria le lieu et la Rose se doutait bien de ses interrogations : qu'est-ce qu'il foutait ici. D'un signe de tête, l'As demanda à son loup de déplacer le pantin qui la surveillait et qui la mettrait bien trop mal à l'aise ; c'est donc sans douceur que le jouet se retrouva au sol.

- Psst. Trouve moi la clé ou alors une barre de fer avec un crochet au bout, mais dépêche toi de me faire sortir d'ici !


Kira doutait que la clé soit dans le coin mais avec un peu de chance, peut-être... Et puis, il devait bien y avoir des bouts de métaux ou des trucs intéressants qui pourraient permettre à la demoiselle aux cheveux roses de se libérer de ses liens. La jeune femme attendit dans le silence tout en guettant l'arrivée du maître des lieux, elle ne voudrait pas qu'Astra ait des problèmes par sa faute... Elle ne voudrait pas le perdre lui aussi.

Plusieurs minutes passèrent jusqu'au moment où le bruit de clés tombant au sol résonna dans le fond du puits ; invoquant à l'animal à ses côtés, la demoiselle aux cheveux roses tenta d'avancer jusqu'à la clé et commença la tourner dans tous les sens pour la faire entrer dans la serrure. Elle la perdit plusieurs fois et pesta un nombre incalculable de fois contre Xezbeth mais l'As pu enfin libérer ses mains puis ses chevilles ; elle en profita d'ailleurs pour essuyer le sang sécher sur elle.

Maintenant, il fallait sortir d'ici. Levant les yeux sur la grille, la demoiselle tenta de sauter plusieurs fois mais était trop petite pour atteindre la grille. La Rose grimpa donc sur le dos d'Astra mais là encore, elle était trop basse pour atteindre le haut ; elle sauta plusieurs fois pour tenter d'atteindre la grille et s'écrasa au sol à chaque fois. Mais la Rose refusait de renoncer aussi rapidement ; grâce à l'aide de son animal, elle réussit à atteindre et resta pendu dans le vide quelques instants.

Moment de silence, la demoiselle aux cheveux roses écoutait ce qu'il se passait en dehors de la pièce pour ne pas être surprise par le maître des lieux. Rien à l'horizon. Elle se mit donc à tirer plusieurs fois et donna des coups pour tenter de casser la grille, certes elle avait de la force mais pas autant que Vilmos... Elle se laissa tomba et retenta l'expérience une seconde fois jusqu'au moment où elle entendit des pas se rapprocher de la porte ; prise de panique elle se laissa tomba et dégagea Astra avant qu'il n'ait de problème lui aussi.




Je m'exprime en sienna
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Let me fix you up [Kira] Empty
MessageSujet: Re: Let me fix you up [Kira]   Let me fix you up [Kira] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Let me fix you up [Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Archives 2014 - 2019 :: Les RPs 2015-