Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Dim 3 Jan - 10:30


C'est dans ce quartier...
Assimilé aux Domaes. Que nous pouvions retrouver la plupart du temps, Sen. Elle y était bien sûre, plus présente en début de soirée, pendant la nuit et jusqu'au petit matin, avant de retourner dormir dans son manoir pour le reste du jour. Elle marchait, surveillait, espionnait les citoyens ou membre du clan pour passer le temps. Rares sont les fois où elle osait réellement quitter ce quartier, seule et en pleine nuit... Car même si elle hait les Elementis, en rencontrer ne serait-ce qu'un, ne serait pas à son avantage...

La haine...
Est une arme motrice mais physiquement, Sen ne savait absolument pas se battre ou manier une arme. La lycéenne marchait dans le quartier, tête levé et observant les étoiles... Selon elle, il n'y a que dans ce quartier de Quederla, qu'elle sont vraiment encore plus belle (Faute de n'avoir pu vérifier ailleurs). Momo, volait non loin d'elle, à la recherche de petits insectes ou petit mammifère pour prendre leurs sang, elle n'était jamais loin de Sen de toute manière.

C'est alors...
Que le son de voie d'adolescents se fit entendre, à peine plus loin. Curieuse, Sen, s'empressa d'aller voir discrètement et elle constatait qu'au détour d'un mur de maison, c'était bien un petit groupe qui passait par là. Deux jeunes filles et un garçon... Notre Domae, eut envie de s'amuser un peu et Sen, les attendit un peu plus loin, dans une ruelle un peu plus sombre.

Lorsque le groupe arriva.
Momo, qui était de la partie s'amusait à effleurer du bout de ses ailes, les cheveux de chacun à son passage.

_ E... Eh ! Qui a fait ça ?

Aucun d'eux, bien sûre.

_ Venez, je ne la sens pas trop cette ruelle... On a qu'a faire un détour.

Proposait une des deux jeunes filles.

_ Non ça va aller, je suis là !

Rassurait de suite le jeune homme.
Ignorant que Sen, était là aussi... Tapis dans l'obscurité, elle avait décoiffé ses cheveux, prit son air le plus livide et terrifiant et du fond de la ruelle, elle gémissait d'une manière bien rauque, profonde, comme un crie d'agonie. Rapidement, l'ambiance de la "bonne soirée entre amis", virait à la "bonne soirée d'horreur".

Soudain...
Par intermittence, un vieux lampadaire éclaira Sen qui se mit à avancer vers eux d'une manière quasiment désarticuler. C'était effrayant de la voir arriver, et tout aussi angoissant lorsqu'on ne la voyait plus. D'un commun accord, le groupe hurla de pleine voie avant de s'enfuir, poursuivit par Momo. Sen, un sourire ravit aux lèvres remettait tant bien que mal ses longs cheveux, on entendait au loin les cries horrifiés du groupe.


La sorcière ! Un zombie !

Des surnoms pas très originaux.
Sen, sortie de la ruelle pour se poster sur un pont à peine plus loin. Une source d'eau de taille moyenne passait sous ce dernier, et Sen, pouvait y voir son reflet et ses yeux rougeoyants, qui en effrayait plus d'un.

La soirée va être longue...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Mer 6 Jan - 17:00

S'étirant en plein rue, un peu fatigué, remontant son écharpe jusqu'au nez. Il regarda le ciel, il faisait déjà nuit. Il était sorti de chez lui au petit matin. Kari n'aimait pas travailler en Hiver ou même sortir, mais il devait se nourrir donc travailler. Il compta la monnaie qu'il avait sur lui :
Je vais pouvoir me faire un bon petit restaurant !
Juste après avoir fini sa phrase, un grognement retentit.
Ouais ! j'ai compris, ON va pouvoir se faire un bon repas.
Une fois arrivée devant un marchand, ou plutôt un stand de nourriture. Hikari commanda une boite de pâte et quatre boulettes de viande pour Urm.
Une fois servi, avant de partir , le cuisinier demanda à Kari si demain il pourrait venir en tant que livreur, car son livreur était malade et il n'avait pas pu trouver de remplaçant.
Le jeune homme, sérieux en affaire regarda dans son petit agenda s'il avait déjà quelque chose de prévu. Il était très sérieux dans son travail, et la plupart du temps les gens étaient contents du résultat.
Il accepta finalement la demande du patron et parti pour manger son repas.
Tu vois Urm, on a du travail pour demain et en plus on va sûrement pouvoir manger à l'oeil, comme la dernière fois !
Après avoir acheté leur repas, ils cherchèrent un endroit sans trop de monde, pour être enfin dans le calme après une dure journée. Hikari regarda à sa droite puis à sa gauche. 

Tient un banc, ce n'est pas trop mal, en plus il est dans un….

Kari n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il se fit bousculer par un groupe de jeunes. Sans prendre le temps de regarder s'il était blessé ou pas, il regarda sur le sol. La plus terrible chose était arrivée, la nourriture était tombée. Il n'avait plus rien à se mettre sous la dent. Il se leva énerver après ce groupe.
Urm ! Vient on va se les faire !

L'ours se rapprocha de son maître et montra les crocs.

-On est désolé, vraiment désolé, mais ce n'est pas de notre faute. Un monstre , un zombie ce que vous voulez nous suit !!!!

Kari craqua ses doigts et avança vers les jeunes !

-Vous avez vu un monstre ?! Et bien vous allez en voir un deuxième !

-Vous êtes bien l'homme à tout faire, celui qui accepte tous les travail en 
échange d'argent ? Déclara une jeune femme du groupe. Si vous êtes bien cet homme je vous rembourse votre repas et je vous paie pour que vous alliez voir ce qu'il y a dans la ruelle.

Comme il était question d'argent, Hikari se calma de suite et eu un léger sourire.

-D'accord, je suis votre homme. 

Hikari pris l'argent et avant d'aller voir la ruelle en question, il respira un grand coup. Cela dura quelques minutes. Grâce aux capacités d'Urm, il avait acquis un très bon odorat qui lui permettait de distinguer des odeurs à une longue portée. Mais par chance ou par malheureux, il n'avait détecté aucune odeur particulière. Peut-être qu'Urm avait lui senti quelque chose.

Urm, tu as trouvé quelque chose ?

Même Urm n'avait rien ressenti, ces jeunes s'étaient peut-être moqués d'Hikari, mais pourquoi le payer s'il y avait rien ?
Il retenta encore une fois, il se concentra de nouveau. Et cette fois-ci c'était un succès. Il avait bien senti une odeur autre , que celle des quatre autres jeunes . Une odeur qu'il connaissait très bien.

Je vois maintenant, elle a encore recommencé.

Vous avez trouvé ? Vous pouvez aller tuer la créature ? J'espère que vous êtes assez fort pour tuer ce monstre ? Rétorqua un des jeunes .

Hm, oui oui ne vous inquiétez pas pour moi ! Vous devriez rentrer maintenant !

Hikari partit en direction de l'odeur. S'il suivait celle-ci il était sûr de tombé sur elle.
Après une petite dixième de minutes à marcher . Il était arrivé sur un pont où il la voyait enfin .

Alors, c'était bien toi ? Tu t'es bien amusé ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Mer 6 Jan - 20:35


Sen baillait.
Appuyée contre la rambarde en bois du pont et contemplant son pâle reflet. Elle n'était pas fatiguée, juste que l'ennuie après ce court divertissement était bien vite revenu. Dommage. Momo, sa chauve souris était partie en quète de sang dans les environs, laissant l'adolescente tranquille... Mais pas pour longtemps.

_Alors, c'était bien toi ? Tu t'es bien amusé ?

Déclarait.
Une voie masculine familière. Sen, se tourna vers cette la personne qui l'interpellait et esquissait un léger sourire en appercevant Hikari.

_ Eh bien oui, qui d'autre ? Et oui, c'était marrant.

Reprit-elle.
Sur un ton amusé et à la fois moqueur. Seul quelques Domaes ou personnes qui connaissent Sen, savent qu'elle est inoffensive malgré les apparences... Enfin... Inoffensive, c'est encore un grand mots. Cependant, c'est sûre qu'à coté de grands hommes armés ou maitrisant des éléments ou d'imposants animaux... Elle est relativement inoffensive.

_ Contente de te revoir Hikari... Tu ne viens quand même pas pour me réprimander ? Je passe juste un peu le temps, c'est tout... Je n'ai fais de mal à personne.

Se justifiait-elle.
Hikari, à peine plus âgé qu'elle avait souvent eu le rôle de frère de substitution. De ce fait, ils étaient relativement proche depuis l'enfance avec comme autre point commun...Le fait d'être orphelin. Hikari était bien au courant des petites manigances, blague douteuse ou vengeance que pouvait élaborer Sen dans une grande discrétion, mais pas assez discrète pour tromper quelqu'un qui la connait depuis un certains nombres d'année.
Sen, fit un petit signe de la main à Urm d'ailleurs pour le saluer.

_ Il a encore grandit.

Constatait-elle.
Dire que Momo ne dépasserait jamais la taille de sa main (Sauf ailes déployés). Sen, mit ses mains derrière son dos, tourné vers son ainé avec un rare sourire sincères qui vient illuminé son visage si blanc, maladif on dirait... Sans "parents", ce n'est pas comme si Sen avait une bonne alimentation, en plus de vivre la nuit et d'avoir des goûts devenu plus qu'étrange pour ne pas dire sanglant depuis son affiliation au clan... C'est comme ça, l'animal invoqué influence irrémédiablement son partenaire humain.

Sen se demandait bien ce qu'Hikari faisait dans les parages.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Mer 6 Jan - 22:50

L'odeur qui l'avait suivit, l'avait bien amené à Sen. Une fille qu'il connaissait depuis maintenant très longtemps. Vous vous demandez quelle relation avait ces deux personnes, si différent l'un de l'autre. Un jeune homme qu'on aurait pu comparer à Doug Seus et une jeune femme qui avait les traits physiques de Nosferatu. Et bien mise à part cela, Kari avait trouvé chez cette personne une sœur, la sœur qu'il aurait dû avoir.
Il avait toujours essayé d'être le meilleur grand-frère pour Sen, même s'il devait la réprimander pour ses « blagues, jeux de mauvais gout »

Eh bien oui, qui d'autre ? Et oui, c'était marrant.

Un petit sourire se dessina aussi sur le visage de l'homme.

_ Contente de te revoir Hikari... Tu ne viens quand même pas pour me réprimander ? Je passe juste un peu le temps, c'est tout... Je n'ai fais de mal à personne. 

Hikari passa sa main dans ses cheveux, se recoiffa très rapidement, il ne l'avait pas encore depuis sa chute et voulant toujours rester impeccable, il ne supportait pas l'idée ne de ne  pas être propre. Il frotta par la même occasion ses vêtements. Et remit encore une fois ses cheveux en place pour être sûr que tout soit comme il le souhaitait.

- Moi venir te réprimander ? Pas cette fois je pense ! Si je suis venu c'est que les gens qui ont fuit devant toi, m'ont payé pour venir tuer le zombie. Ne voyant pas de zombie autour de moi, mon travail est accompli. Et puis ça faisait longtemps qu'on ne sétait pas vu ! Je sais que c'est un peu de ma faute, mais comme tu le sais, Urm et moi n'aimons pas l'hiver et son froid.

Kari, n'était pas comme d'habitude. Devant les gens qu'il lui tenait à cœur, il parlait vraiment. Pas pour tenir une conversation ou par obligation. Mais par plaisir et il ne pouvait pas faire meilleure rencontre que Sen.
Celle-ci fit un petit signe de main à Urm tout en disant :

_ Il a encore grandit.

Urm avait compris qu'elle parlait de lui. Il avança doucement et une fois à la hauteur de la jeune femme, il se mit sur ses deux pattes arrières. Il mesurait environ 130 cm et il fit un câlin à Sen. L'ours noir, depuis son apparition , avait toujours connu cette fille. C'est pour ça qu'il était aussi familier.

Je crois qu'il est content de te voir.

Après un court instant, l'ours se remit sur ses quatre pattes et se leva tomber son arrière train. Un bruit assez lourd se fit attendre.

Il a surtout grossi je trouve !

Hikari passa sa main dans son cou, puis il regarda le ciel étoilé. Ce ciel qu'il avait l'habitude de regarder était magnifique ce soir, il n'y avait aucun nuage, on pouvait voir toutes les étoiles dans le ciel.

Momo est parti se nourrir, je sens son odeur pas très long d'ici. Tu vas toujours en cours, enfin je veux dire tu ne rates pas beaucoup j'espère ?

C'était des questions un peu bateau, mais Hikari faisait vraiment attention à ses choses, il voulait sincèrement que Sen réussisse. Il avait déjà eut un grand plaisir quand il avait su qu'elle avait accepté de faire partie de la famille. Qu'elle avait accepté le don des Domaes.
Il baissa un peu la tête et regarda Sen dans les yeux, avec sa main il frotta les cheveux de la jeune femme

Toi aussi tu as un peu grandit non ?

Dit-il avec un grand sourire, vraiment sincère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Sam 9 Jan - 12:26


Tuer un zombie, sérieusement ?
Sen, en entendant ces conneries avait peut de prendre de l'âge... C'est donc vrai, plus on vieillit, plus on devient stupide ? Effrayant ! M'enfin, au moins grâce à ces idiots bien généreux de vouloir payer les yeux fermés, permettait à l'adolescente de revoir son "frère". Celui-ci, se faisait bien plus rare les temps d'hiver et il y avait toujours une chance sur deux pour qu'il soit ronchon, de mauvaise humeur... Après tout, les ours hibernes en principe... Et eux deux, non... Donc, Sen se voulait compréhensive sur leurs frustrations de ne pas pouvoir dormir autant qu'ils le souhaitent et comme ils le souhaitent... Elle avait le même problème, non pas à cause de la saison, mais elle c'était tout les jours qu'elle était déphasé, avec un rythme diurne-nocturne fracassé.

Lorsqu'Urm.
S'approcha pour un câlin. Sen ne pu s'empêcher de lui donner, il faisait si gros nounours adorable... Oui... Adorable PEUT faire partie du vocabulaire de Sen, mais c'est unique, rare ! Il avait des oreilles si fluffy, des grosse papattes qui le rendait parfois maladroit... Hikari exprimait que son confrère nounours était ravi de le revoir, elle aussi ça se lisait sur le petit sourire qui s'élargissait un peu plus au fil des minutes. Sen, se détendait et faisait nettement moins peur en compagnie d'une personne qu'elle appréciait.

_ Il a surtout grossi je trouve !
_ Han ! Ne dit pas ça c'est super vexant, même pour un ours ! Et puis c'est l'hiver, il doit se protéger du froid.

Elle protégeait l'ours en lui chuchotant.

_C'est normal que tu sois enveloppé pour l'hiver, d'accord ? Un ours tout sec, ça n’intéresse personne, comme une fille ou un garçon tout sec, d'accord ? Tu es très bien Urm .


Puis...
Sen reporta son attention sur Hikari qui regardait le ciel nocturne. Sen, avait elle aussi l'habitude de le regarder et se surprenait même à reconnaître certaines étoiles...

_Momo est parti se nourrir, je sens son odeur pas très long d'ici. Tu vas toujours en cours, enfin je veux dire tu ne rates pas beaucoup j'espère ?

Oooh...
On aborde tout doucement les sujets sensibles. Sen, détournait le regard et préférait répondre, se débinant doucement.

_ Momo... Oui, elle est pas loin et tu ne veux pas savoir ce qu'elle mange.

Enfin, pas besoin de préciser.
Du sang animal ? Humain... D'ici une dizaine de minute en tout cas, la chauve souris sera de retour pour retrouver la chaleur du corps de Sen. HIkari, savait de quoi ce nourrissait Momo, c'était pas un mystère... Mais détailler, serait superflus.

Soudain...
Le regard rougeoyant de Sen, croisait celui de son ainé. Un regard profond, gentil et honnête... Un regard que la jeune fille n'avait plus l'habitude de voir dans son entourage, du moins pas à son égard.

_Toi aussi tu as un peu grandit non ?
_ Tu trouves ?? Vraiment ??

Le regard de Sen s'illuminait d'espoir.
Elle se sentit vivement concerné par la remarque car ses parents étaient grands, elle s'approcha d'Hikari pour comparer par rapport à leurs dernières rencontres. Une fois face à lui, elle dû n'empêche, relever la tête pour voir le sommet d'Hikari. Sen, grimaçait et conclus en soupirant.

_ Peut-être que de loin... Y'a une impression que j'ai grandis, mais proche... Non, je ne trouve pas. Peut-être est-ce toi qui a grandis, non ? Avec tout ce que tu fais comme travail... J'espère que ça ne te déformera pas.


Certaine morphologie.
Evoluait en fonction du travail, sport pratiqué au cours de la vie. La croissance de Sen, elle, avait été bloqué psychologiquement à cause de la mort de ses parents, merci le traumatisme. Hikari lui est bien grand, svelte et elle le savait travailleurs. Si lui était inquiet pour la scolarité de Sen, elle, s'inquiétait sur sa santé. Ses mains derrières le dos, elle demanda.

_ Tu ne te surmène pas trop ? Tu manges bien ? D'ailleurs... Tu as un contrat en ce moment ? C'est pas trop difficile ?

Début de l'enquète.
L'hiver n'est pas facile pour les deux garçons, et travailler en plus pendant cette période... Quel courage ! Cependant, Sen n'était pas non plus un exemple de vie équilibré... Elle allait un peu à l'école, mangeait parfois, ce qu'elle trouvait au manoir ou ce qu'elle commandait, car cuisiner n'est pas son fort et puis, cuisiner juste pour soi... C'est nul et ça ravive des souvenirs douloureux. Sen, vivait des économies très généreux de ses parents aussi... Une chance, car à part trouver un travail de nuit... En plus, il lui faudrait une qualification, et pour ça, il faut aller à l'école ! C'est foutue !

Le regard plissé, elle attendit les réponses de son aîné.

C'est sérieux tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Dim 17 Jan - 20:49

La jeune femme se rapprocha de lui et s'exclama :

_ Peut-être que de loin... Y'a une impression que j'ai grandis, mais proche... Non, je ne trouve pas. Peut-être est-ce toi qui a grandis, non ? Avec tout ce que tu fais comme travail... J'espère que ça ne te déformera pas

 Hikari était pourtant s'insère quand il lui avait fait la réflexion, mais il savait que la taille de Sen était un sujet assez sensible. Le jeune homme baissa un peu la tête pour la voir.

-J'aurais encore grandit, je pense pas. J'ai fini ma croissance depuis un petit moment maintenant. Ça m'embêterai de grandir encore. Être trop grand c'est assez chiant !

Kari était déjà assez grand pour lui, grandir de plus aurait peut-être été un inconvénient. Il mit ses mains dans son manteau, il commençait à faire froid. La nuit était déjà tombée depuis un long moment. Il ne devait pas être loin des 23 heures.

_ Tu ne te surmène pas trop ? Tu manges bien ? D'ailleurs... Tu as un contrat en ce moment ? C'est pas trop difficile ?

 Hikari avait l'impression de passer un interrogatoire avec le nombre de question qui venait être posé. Mais il avait un peu l'habitude, la jeune femme faisait attention à lui. C'était assez mignon au final qu'elle s'inquiète autant pour lui.

-Ben tu sais, j'essaie de travailler le moins possible. On s'était mit d'accord avec Urm, ne pas faire beaucoup de servir. Juste assez pour survivre cet hiver. Bien qu'on est encore des économies de cet été. Donc ça va, on vit. En parlant de contrat, je viens d'en avoir un demain comme livreur. C'est pas ce qu'il y a de mieux, mais bon on va pas se plaindre.

Les deux personnes étaient toujours sur le pont. Hikari s'approcha d'un bord pour s'asseoir dessus. Il se tourna pour regarder l'eau qui reflétait le ciel. Pendant quelques secondes, il n'y eut plus un bruit. On pouvait juste entendre l'eau couler.  

 -Je ne travaille pas trop, je dors beaucoup en ce moment…

Depuis son plus jeune âge, Hikari n'aimait vraiment pas l'hiver, une période de l'année qui l'amenait dans une petite dépression, souvent dans cette période ne faisait que deux choses : Travailler et dormir. Il ne parlait à personne. Et dès que la chaleur remonter, son sourire, sa bonne humeur revenait.

-Et toi dis moi, tu m'as posé beaucoup de questions, à mon tour maintenant. Tu vas toujours en cours ? Tu vis correctement ?

Hikari connaît très bien la façon de vivre de la jeune femme. C'est vrai qu'elle était un peu décalé par rapport au gens de son âge. De son don, elle préférait vivre la nuit et dormir le jour. Donc pas moyen d'aller en cours ou de travailler avec ce genre de condition de vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Mar 19 Jan - 11:41

Les enfants Domaes, seront un jour grands Je ne suis pas seule, avec Hikari

   
Patiemment...
Sen, attendait la réponse de son ainé... Qu'allait-il lui sortir ? Elle était curieuse de l'entendre ! Tout les deux étaient très doués en matière d'excuse trouvé à la sauvette.

-Ben tu sais, j'essaie de travailler le moins possible. On s'était mit d'accord avec Urm, ne pas faire beaucoup de servir. Juste assez pour survivre cet hiver. Bien qu'on est encore des économies de cet été. Donc ça va, on vit. En parlant de contrat, je viens d'en avoir un demain comme livreur. C'est pas ce qu'il y a de mieux, mais bon on va pas se plaindre.

L'étudiante à mi-temps.
Plissait les yeux... Peu convaincue par ce mode de vie, mais elle devait l'accepter puisque lui aussi tolérait le sien. On dit que l'adolescence est la période la plus difficile, que dites vous d'une adolescente traumatisé par la mort de ses parents et qui vie à l'envers de la société ? C'est fort ça hein... C'est la vie de Sen. Hikari aussi n'était pas plus aidé, avec des hivers difficiles à passer... Le jeune homme s'assit sur la rambarde du pont et Sen, s'en approcha pour s'y appuyer et posa sa tête sur ses bras. Hikari ajoutait.

-Je ne travaille pas trop, je dors beaucoup en ce moment…

Sen...
Affichait une mine compréhensive... Elle aussi avait des devoirs, comme celui d'aller à l'école, mais les heures de cours ne lui allait plus du tout ! Et quand enfin elle avait le courage d'y mettre les pieds, elle avait une tête de déterré, pire qu'effrayante.

-Et toi dis moi, tu m'as posé beaucoup de questions, à mon tour maintenant. Tu vas toujours en cours ? Tu vis correctement ?

Questionnait-il à son tour.
Le visage de Sen se crispait, elle pensait avoir esquivé le sujet précédemment et d'une voie peu assurée, elle répondit.

_ Euh... Bha... Oui... Oui j'y vais.

Elle déglutie.
En regardant l'eau de la rivière s'écouler. Ça remontait bien à deux semaines sa dernière présence en cours. Elle grimaçait, se raclait la gorge avant d'ajouter de manière précipitée.

_ On m’amène souvent les cours ou les devoirs, je suis pas trop en retard.

Menteuse.
Personne, personne ne lui amène quoique ce soit ! Car personne de sa classe ne sait où elle habite, tant elle est marginal ou trop flippante pour se lier d'amitié avec. Soudain, Momo revenait de sa chasse, à la rescousse de sa consœur ! La chauve sourie battaient rapidement des ailes pour faire face aux duos de jeunes adultes, d'un crie strident, elle saluait Hikari avant de s'approcher d'Urm et de le chatouiller en s’agrippant à son épais pelage. Momo, adorait l'ours bien chaud et confortable... Simplement, dormir avec lui serait dangereux, car il suffirait qu'il se tourne dans son sommeil pour étouffer de toute sa masse la petite chauve sourie buveuse de sang... Ou pire, un mouvement mal placé de sa grosse patte et Momo pourrait avoir une aile brisé.

Sen...
Rappelait la chauve souris en tendant le bras et Momo quittait le pelage sombre d'Urm pour la rejoindre en s'agrippant à son bras, remonter et se loger sur la nuque de cette dernière, bien caché sous les cheveux noirs de Sen. L'adolescente tournait son regard vers Hikari.

_ Ensuite pour ce qui est de ma vie, elle est probablement aussi déstructuré que le reste... Je mange quand j'en ai envie, je lave mes vêtements quand je n'en ai plus... Cependant, oui, je me lave tout les jours rassurent toi !

Elle riait.
Hors de question d'être sale. Soudain, elle cessait son rire qui était des plus rare pour parler d'une voie un peu plus grave.

_ Hikari... Je voulais savoir...

Sen.
Allait aborder un sujet sérieux, elle le regardait.

_ Est-ce que tu es tout avide de vengeance que moi ? Je veux dire, est-ce que ça t'obsède ? Moi... J'y pense très souvent...


Est-ce que...
Tout les orphelins étaient comme elle, ou bien là encore était elle un cas à part ? Elle voulait savoir, jauger sa colère par rapport à celle des autres qui sont plus ou moins dans le même cas.

Dit moi combien tu hais

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Dim 24 Jan - 0:02

Après la multitude de question d'Hikari , la jeune femme fit une mauvaise tête, comme-ci elle redoutait ces questions.


_ Euh... Bha... Oui... Oui j'y vais
_ On m'amène souvent les cours ou les devoirs, je suis pas trop en retard.

Ces phrases n'étaient pas très convaincante, depuis quand elle acceptait ses camarades ? C'est assez bizarre, elle ne devait pas dire la vérité, mais bon Hikari se doutait bien que les apparitions à l'école devait être aussi rare que les éclipses. Il comprenait sa façon de vivre, mais il souhaitait surtout qu'elle est une belle avenir.
Sans faire très attention, Kari fut surpris de voir la chauve-souris, elle se présenta d'abord devant le jeune homme avant de rejoindre Urm. C'était un moment que l'adolescent n'aimait pas trop, même si Urm n'aurait jamais fait mal à un ami, un accident arrive assez vite. Imaginez-vous un ours d'environ 50kg avec une force monstrueuse avec un tout petit animal qui peut se prendre dans la paume de la main. Un coup de patte et il n'y a plus rien. Il surveillait avec attention ce court moment avant que Sen reprenne son compagnon et continua de parler .

_ Ensuite pour ce qui est de ma vie, elle est probablement aussi déstructuré que le reste... Je mange quand j'en ai envie, je lave mes vêtements quand je n'en ai plus... Cependant, oui, je me lave tout les jours rassurent toi !

Encore heureux qu'elle se lavait tous les jours ! C'était quand même un minimum ! La vie de Sen était comme d'habitude, ça ne surprenait pas vraiment Hikari qui s'attendait à quelque chose comme ça, lui qui pensait avoir une vie assez bizarre, il y avait toujours pire.

_ Hikari... Je voulais savoir... 
_ Est-ce que tu es tout avide de vengeance que moi ? Je veux dire, est-ce que ça t'obsède ? Moi... J'y pense très souvent...
Le sourire d'Hikari disparut quand il entendit la question. C'était un sujet qu'il redoutait un peu, il s'était déjà posé plusieurs fois la question. Que ressentait le garçon ?
Son visage disparut aussi sous son écharpe, il commença à parler à faible voix :

-De la haine si j'en ai, je ne te mentirai pas en te disant que j'en ai jamais eu. Avoir perdu ma mère et ma sœur le même jour m'avaient rendu fou de rage et je ne pense pas être le seul. Mon père n'avait pas supporté, il est devenu alcoolique et m'a abandonné, ne pouvant plus me regarder. Surement qu'il voyait le visage de ma mère en me regardant.

On pouvait voir même s'il faisait nuit noire, une larme coulait sur la joue du jeune homme, c'est un passage douloureux de sa vie.  

-Au début j'en voulais au destin de me faire vivre ça. Quel dieu , s'il existe, pouvait faire vivre un tel désastre à un gamin. J'en voulais au monde entier de m'avoir laissé seul, même quand mon oncle et ma tante m'ont recueillit, ce n'était pas la même chose. Où était passé ma mère , mon père et ma sœur ? Pourquoi donner vie à une personne si c'est pour la reprendre aussi vite ? Mon esprit était rempli de haine ? Je ne voulais pas vivre dans un monde pareil ! Je voulais me venger de ce monde sans logique, sans amour , sans sentiment ! On m'avait dit qu'avec le temps j'allais redevenir celui que j'étais ! C'est faux, plus j'attendais plus je voulais qu'on me rende ce qu'on m'avait pris !
Et sans que je m'en rende compte , ce terrible destin a essayé de s'excuser. Un jour où je me baladais dans cette ville, sans vraiment savoir quoi faire. J'ai vu une fille, une fille qui allait changer ma vie pour toujours. Je ne  sais pas pourquoi mais j'ai parlé à cette fille, je voulais devenir ami avec elle. Elle était un peu plus jeune que moi, elle était seule et elle cherchait surement quelqu'un pour parler. C'est ce jour où j'ai rencontré une merveilleuse amie, ou plutôt une sœur de cœur à qui je donnerai ma vie s'il le faut.

Alors qu'il prit une pause, il sorti sa tête de son écharpe et regarda la jeune fille avec un sourire et une larme sur sa joue. Oui il parlait bien d'elle, c'était assez rare de le voir exprimer ses sentiments comme ça. Mais devant cette jeune adolescente il se laissait souvent aller.

 -Par la suite, ce monde m'a donné encore quelque chose à chérir. Je ne pouvais plus quitter ce monde, je n'avais pas le droit de te laisser et de laisser Urm seul. J'en ai conclut avec mon expérience, que notre vie est le résultat de terrible période et de merveilleux moment. Rien ne pouvant être prédit, qu'il faut vivre l'instant présent.

Le jeune homme se remit debout et s'avança vers la jeune femme. Sans que Sen s'en rende compte, Hikari l'a pris dans ses bras et reprit

-Je ne peux te dire d'oublier ton passé, car c'est ce qui a forgé ta personnalité, mais il faut apprendre à vivre avec. La haine en fait partis, mais il ne faut pas non plus qu'elle prenne toute la place. Laisse une place pour les moments heureux. Ces petits moments de bonheur qui font qu'on apprécie la vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Dim 24 Jan - 14:19

On choisit pas sa famille mais... Moi, j'ai choisis Hikari

Hikari...
Perdit le sourire et Sen l'avait remarqué. La lycéene, avait sa tête relevé, attentive à lui et à ce qu'il allait lui répondre.

-De la haine si j'en ai, je ne te mentirai pas en te disant que j'en ai jamais eu. Avoir perdu ma mère et ma sœur le même jour m'avaient rendu fou de rage et je ne pense pas être le seul. Mon père n'avait pas supporté, il est devenu alcoolique et m'a abandonné, ne pouvant plus me regarder. Surement qu'il voyait le visage de ma mère en me regardant.

Sen l'écoutait.
Sa mère devait être très jolie alors, si il lui ressemble. Elle savait qu'il avait eu une petite sœur, mais jamais Sen n'abordait ce sujet, tout comme lui n'évoquait pas son ancienne vie. Même si les années passe, la douleur ne s'estompe pas, enfin... Très difficilement. Chacun son rythme pour faire son deuil... Le regard rouge de la lycéenne remarquait, la larme coulant sur la joue d'Hikari... Elle regrettait de lui avoir poser cette question, elle ne voulait pas remuer ce genre de souvenir.

-Au début j'en voulais au destin de me faire vivre ça. Quel dieu , s'il existe, pouvait faire vivre un tel désastre à un gamin. J'en voulais au monde entier de m'avoir laissé seul, même quand mon oncle et ma tante m'ont recueillit, ce n'était pas la même chose. Où était passé ma mère , mon père et ma sœur ? Pourquoi donner vie à une personne si c'est pour la reprendre aussi vite ? Mon esprit était rempli de haine ? Je ne voulais pas vivre dans un monde pareil ! Je voulais me venger de ce monde sans logique, sans amour , sans sentiment ! On m'avait dit qu'avec le temps j'allais redevenir celui que j'étais ! C'est faux, plus j'attendais plus je voulais qu'on me rende ce qu'on m'avait pris !
Et sans que je m'en rende compte , ce terrible destin a essayé de s'excuser. Un jour où je me baladais dans cette ville, sans vraiment savoir quoi faire. J'ai vu une fille, une fille qui allait changer ma vie pour toujours. Je ne  sais pas pourquoi mais j'ai parlé à cette fille, je voulais devenir ami avec elle. Elle était un peu plus jeune que moi, elle était seule et elle cherchait surement quelqu'un pour parler. C'est ce jour où j'ai rencontré une merveilleuse amie, ou plutôt une sœur de cœur à qui je donnerai ma vie s'il le faut.


Déclarait-il.
Tout ce qu'Hikari disait, ça venait du fond de son cœur. C'est en croisant son regard que Sen comprit et ne l'interrompait pas, il avait peut-être besoin de vider son sac et quand on est tout seul, on a pas beaucoup de monde à qui se confier. Dans un second temps, Sen se demandait bien de quel fille il pouvait bien parler... Du peu de fois où elle le croisait, il était seul. Il avait donc adopté une autre sœur ? La famille se serait agrandit à son insu ?

Hikari.
Quittait la rambarde pour prendre dans ses bras l'adolescente dont il parlait plus tôt. Sen, bien qu'effrayante, repoussante et bizarre pour les autres qui ne font pas partie du clan est en réalité très tactile et affectueuse... Avec la mort de ses parents, c'est quelque chose qui lui manque cruellement, des contacts humains et d'ailleurs ça se ressent dans sa façon d'être.

-Par la suite, ce monde m'a donné encore quelque chose à chérir. Je ne pouvais plus quitter ce monde, je n'avais pas le droit de te laisser et de laisser Urm seul. J'en ai conclut avec mon expérience, que notre vie est le résultat de terrible période et de merveilleux moment. Rien ne pouvant être prédit, qu'il faut vivre l'instant présent.

C'était ça sa réponse.
Vivre l'instant présent... Un concept qui lui était étranger tant elle se projetait dans des futurs vengeances, pour elle et pour lui, pour ceux qui sont morts pour les protéger. Sen, avait plus chaud contre lui, en plus, il commençait à neiger, dans un doux rythme régulier, tout serait remplit d'un manteau blanc.

-Je ne peux te dire d'oublier ton passé, car c'est ce qui a forgé ta personnalité, mais il faut apprendre à vivre avec. La haine en fait partis, mais il ne faut pas non plus qu'elle prenne toute la place. Laisse une place pour les moments heureux. Ces petits moments de bonheur qui font qu'on apprécie la vie.
_ Je comprends...

Glissait-elle doucement.
Essayant de suivre son conseil, profiter de cet étreinte trop rare à son goût. Sen, fouillait dans sa poche et sortie un petit mouchoir. Elle leva la tête et doucement, elle essuyait les larmes de son frère aîné.

_ Excuse moi, je ne voulais pas te rendre triste.

Exprimait-elle avant d'ajouter.

_ J'aimerais... Etre plus comme toi alors, et moins me sentir consumée par la colère.

Sen...
Déposait un bref bisou sur la joue de ce dernier pour le réconforter, puis elle lui donnait la main tout en se détachant de lui. Bon, la sienne était plus fraîche mais c'est mieux que d'être tout seul.

_ En tout cas, je te laisserais jamais tomber ! Jamais de la vie ! Même si tu venais à hiberner, je serais encore là au printemps.


Déclarait-elle.
Avant de lui sourire sincèrement, soufflant dans sa main libre pour la réchauffer.

_ Oui... Vivement le printemps...

Dit-elle sur un ton plus songeur.
Elle n'appréciait pas non plus ces longues périodes de froid. Soudain, elle eu une petite idée.

_ Est-ce que tu veux passer la nuit à la maison ? Y'a toujours ton sac de couchage sur le canapé... Je n'y touche pas, au cas où tu passes par ici.

Proposait-elle.
La chauve souris n'est pas un animal solitaire, elle vie en groupe... Sen, même si elle n'était pas du tout populaire parmi les ado' de son âge, adorait passer du temps avec quelqu'un d'autres, quelqu'un qui est Domae... C'est peut-être cette exclusivité qui compliquait toujours les choses, car elle restait très sauvage, limite agressive avec les autres qui du coup, ne cherchait pas plus loin pour la comprendre et la connaître.

Sen, est bien compliquée, on peut le dire


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   Ven 29 Jan - 21:01

 La jeune femme avait écouté Kari jusqu'à la fin, sans rien dire. Avait-il l'air minable après avoir déballé tout ce qu'il avait sur le cœur ? Il avait pleuré devant une fille, il avait montré son côté fragile devant quelqu'un. Ce n'est pas arrivé depuis très longtemps, la dernière fois devait être à l'enterrement de sa mère.

_ Je comprends...

Sen prit un mouchoir de sa poche et essuya la larme sur la joie de l'homme. Elle ne l'avait pas repoussé pendant son câlin, elle avait même l'air d'apprécier ce moment. C'était assez rare pour Hikari d'être tactile, ce n'était pas qu'il n'aimait pas ça., mais il ne trouvait pas la personne pour être tactile.

_ J'aimerais... Etre plus comme toi alors, et moins me sentir consumée par la colère.

La jeune femme fit un bref bisous sur la joue, surprit et peut-être un peu gêné il rougit, mais il se laissa faire. Elle voulait être comme lui, la façon de pensé d'Hikari avait prit pas mal d'années pour arriver à cette conclusion. Si elle le voulait vraiment c'était un gros travail sur elle-même qui l'attendait.

_ En tout cas, je te laisserais jamais tomber ! Jamais de la vie ! Même si tu venais à hiberner, je serais encore là au printemps.
_ Oui... Vivement le printemps... 

Le jeune homme regarda autour de lui , il commençait à neiger et l'adolescente devait sûrement avoir froid. Elle se réchauffait sa main libre avec son souffle, c'est un court instant assez mignon à vraiment dire.
Ce qu'elle dit fit rire le jeune homme. S'il hibernait, elle serait la à son retour. Il était bien bipolaire, il n'aimait pas l'hiver. Il avait bien un ours comme compagnon, mais dans aucun cas il irait hiberner tout un hiver.
Sans y attendre Sen continua de parler :

_ Est-ce que tu veux passer la nuit à la maison ? Y'a toujours ton sac de couchage sur le canapé... Je n'y touche pas, au cas où tu passes par ici.
Assez surpris par la proposition qui venait d'être fait. Il réfléchit un court instant. Comme elle l'avait dit, il avait l'habitude de dormir chez Sen. Il avait même installé un sac de couchage sur le canapé il y a un moment de ça, ce qui était le plus impressionnant, c'est qu'il était encore sur le canapé.

-Pourquoi pas ça pourrait être sympa, mais bon je ne suis pas le seul à décider, tu en pense quoi Urm tu veux passer la nuit chez Sen ?

L'ours qui s'amusait avec les flocons de neige, regarda les deux humains et hocha la tête. Urm qui était toujours assis, se mit sur ses quatre pattes et commença à avancer lentement. On aurait dit qu'il était pressé d'être dans le manoir de Sen.

- Et bien je pense qu'on va accepter ton offre, et puis ça fait un moment qu'on a pas fait une soirée à deux.

Hikari enleva son écharpe qui devait mesurer au moins un mètre trente, c'était plutôt une grande échappe. Et il l'enroula sur le cou de la jeune femme.

- Il commence à faire vraiment froid en fait, je ne voudrais pas que tu tombe malade.

Kari jouait vraiment son rôle de frère, il faisait très attention à elle. En tout cas quand il était avec elle, il ne laissait passer aucun détail.

-Tient j'y pense, tu m'as dit que des gens venaient te donner les devoirs, donc tu as pu te faire des amis ou au moins des camarades. Tu te serais pas fait par la même occasion un petit-ami ?

Une question assez gênante à faire dire, mais bon c'était quand même de leur âge d'avoir ce genre de relation. Bien que pour tout dire Hikari était un pur novice dans ce domaine. Il avait passé sa scolarité sans la compagnie de fille. Il avait pourtant essayé, mais il n'avait jamais réussit à trouver les bons mots pour plaire à une fille.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les enfants du quartiers Est [Pv Hikari]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-