Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 487
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]   Jeu 21 Jan - 17:59


Histoire que ce cadeau ait une utilité


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Avançant en direction de l'hôtel de ville avec ma petite idée en tête, j'avance tranquillement dans le froid de l'hiver... J'ai réussis à retrouver son nom dans le bottin pour trouver l'adresse de son cabinet ; j'ai hésité quelques instants... Plutôt celui de la ville ou celui de l'hôtel de ville ? J'ai prit bien sûr l'endroit où il y aurait plus de monde et où je pourrais lui mettre bien la honte ! Petite vengeance après ce que j'ai vécu à cette soirée. Eheh, j'suis tellement fière de l'idée que j'ai eu.

Habillée d'un jean et d'une chemise à carreau, j'ai le cadeau offert à Noël caché dans une des poches de ma veste. En entrant dans l'hôtel de ville, je vais direction l'entrée pour demander le bureau de Monsieur Hammer... Euh... J'l'ai sur le bout de langue. Petite sourire niais aux lèvres, je lui décris rapidement le bonhomme comme ayant une chevelure blonde comme le blé, la peau aussi blanche qu'un cachet d'aspirine et aussi aimable qu'une porte de prison.

Elle fouille dans sa mémoire et me lance d'un coup qu'il s'agit de Monsieur Hammerman, bureau situé à l'étage de l'hôtel de ville... Lorsqu'elle me demande si j'ai rendez-vous, je lève la main en guise de réponse et monte les escaliers pour trouver le bureau de ce fameux psychologue. Je tourne dans les couloirs, regarde à chaque portes les noms pour finalement trouver ce fameux bureau ! Je me laisse tomber sur une des chaises avec les autres patients qui attendent leur tour. J'ai toute ma journée devant moi de toute façon alors dès que personne ne se manifeste, je choppe l'occasion !

La porte s'ouvre laissant partir une vieille dame très certainement dépressive au vu des yeux globuleux qu'elle se paye... Elle a dû pleurer tiens. La secrétaire appelle Madame Marshall... Personne. Elle appelle une deuxième fois, toujours rien. Oh bah vu que Madame Marshall n'est pas là ! Je me lève et entre dans le bureau comme si j'étais effectivement cette personne. Sûrement en train de ranger ses notes de la patiente précédente ou de faire je ne sais pas quoi, je m'approche du bureau tout en regardant autour de moi. Sympa la pièce, pas mon style mais sympa.

J'attend le meilleur moment, que ce soit assis ou debout pour faire ce pour quoi je suis venue : l'emmerder toute la journée. Tel une ninja, je sors rapidement la paire de menottes qu'il a eu la gentillesse de m'offrir le mois dernier et place un bracelet autour de son poignet puis je fais de même de mon côté. Comme je n'ai pas envie de partir aussi rapidement et que je veux le faire chier toute la journée, j'ai pris soin de laisser les clés à la maison ; j'sais pas comment on retira ces trucs, soit il viendra à la maison soit il sciera mais pour l'instant c'est parti pour une journée complète héhé.

- B'jour M'sieur Hammerman ! Je me baladais dans le coin et je me suis dis "tiens ! Pourquoi je n'irais pas voir mon client préféré afin de passer la journée menottée à lui".

Et aussi parce que je n'ai vraiment apprécié la manière dont il m'a traitée la dernière fois... Il m'a foutu les pétoches ce gars ! J'ai cru que ma vie allait se terminer là. Alors pour me venger, va falloir me supporter toute la journée...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Aston S. HammermanMessages : 159
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]   Jeu 11 Fév - 0:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Blalalalbla partie




Aujourd’hui était une journée comme les autres, tu allait bosser jusque tard dans la journée, faisant des aller-retours entre le commissariat et ton bureau à l’hôtel de ville suivant si ont avait dessins de tes compétences. Dans la matinée tu allait t’occuper de ton rôle de psychologue et dans l’après-midi tu allait interroger et dresser le portrait de criminels comme le veut ton poste d’inspecteur spécialiste en criminologie. En soit, cette journée s’annonçait comme toute les autres, sans interventions programmées pour agité ton quotidien. Du moins c’est ce que tu croyais.  

En effet, la secrétaire appelait une certaine Madame Marshall et au bout du second appel, une femme entrât dans ton bureau. Tu ne connaissait pas plus que ça la dame appeler pour son second rendez-vous, mais tu connaissait assez celle qui venait de se faire passer pour l’une de ses patiente. Des yeux violets que tu n’avait vu qu’une seule fois dans ta vie te faisaient comprendre que cette journée n’allait pas être si ennuyante que ce que pouvait te faire croire ton emploie du temps.


---


Des pleurs et des aveux, voilà ce que vous avez confier Miss Grendelle, veuve de son mari, de ses enfants et de ses petits enfants. La vielle dame déversait sa peine concernant les attaques qui dévastèrent la ville il n’y a pas si longtemps de cela. Elle pleura son mari, brave paysan, sa fille qui était commerçante et ses petits enfant qui n’étaient pas plus grands que ce que leur 6 ans leur donnaient.

- Miss Grendelle, pleurer n’est pas une marque de faiblesse si derrière vous vous montrez forte. Penser qu’il sont peut-être morts, mais qu’ils vivrons à jamais dans votre cœur. Pleurer leur mort, mais réjouissez-vous d’être en vie, ils ont encore une personne sur Terre qui se souvienne d’eux : vous.

La vielle dame ne sût quoi répondre aux paroles du jeune allemand et finit donc par clôturer la séance légèrement avant que celui-ci ne le fasse. Elle sortit, les larmes aux yeux et le nom des Marshall atteignit ses oreilles. Sans vraiment prêter garde à la personne qui venait d’entrer, Aston rangeât le dossier de Miss Grendelle et sortit celui de la fameuse Marshall. Cependant, quand le jeune homme dirigeât son regard vers la personne qui se tenait devant son bureau, la surprise s’afficha sur le visage du blond. La surprise fût cependant de courte durée puisque le psychologue reprit son aire sérieux.

« Que me vaux la visite de cette charmante demoiselle ? Une réclamation quant à la dernière fois ? Ou bien elle a vraiment besoin de mes services comme je le lui avait proposer ? Peu importe... »

- Intéressant, vous n’êtes pas la patiente que j'attendais. Enfin bref, celle-ci  du retard donc pourquoi pas, asseyez-v... !

En un instant, pendant qu’Aston désignait d’un geste de la main la chaise en face de son bureau, la demoiselle venait de se menottée au poignet du psychologue. Pour le coup, cela coupa court à la phrase qu’il avait entamer et un nouveau signe de surprise éphémère apparut et disparut sur le visage de l’allemand.

- B'jour M'sieur Hammerman ! Je me baladais dans le coin et je me suis dis "tiens ! Pourquoi je n'irais pas voir mon client préféré afin de passer la journée menottée à lui".

« Que ?! Quoi ?! Que signifie ce cirque ?! JE... Attend un peu... Ne me dite pas que c’est en rapport avec la dernière fois ? »

- Et bien sûr il n’y a aucune raison valable à tout ce cirque, mademoiselle...? Je reconnaît que vous avez réussit à me surprendre, mais ont va arrêter de jouer. Enlevez-moi ces menottes, j’ai du travail au cas où vous ne l’auriez pas remarquer.

Le regard de l’inspecteur scruta la demoiselle et étrangement, il ne remarqua aucun relief au niveau de ses poches et le pire vint hanté son imagination.

- Ne me dite pas que...











Ordres donnés en darkorange !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 487
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]   Jeu 11 Fév - 14:08


Histoire que ce cadeau ait une utilité


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je dois avoir la logique la plus pourrite du monde mais tant pis, mon plan fonctionne parfaitement et je saisis la meilleure occasion qui m'est présentée pour lui menotter le poignet au mien. Je peux au moins le remercier de m'avoir laissé en vie et remarque que finalement, il n'est peut-être pas si taré que ça ; alors en guise de remerciements je décide d'utiliser son merveilleux cadeau... A défaut de pouvoir en faire autre chose, j'suis pas inspecteur aux dernières nouvelles alors ce n'est pas moi qui vais passer les menottes aux criminels.

- Et bien sûr il n’y a aucune raison valable à tout ce cirque, mademoiselle...? Je reconnaît que vous avez réussit à me surprendre, mais ont va arrêter de jouer. Enlevez-moi ces menottes, j’ai du travail au cas où vous ne l’auriez pas remarquer.


"On va arrêter de jouer" il m'a prit pour une gosse de 3 ans ou quoi ? Bien sûr que je vais continuer de le faire chier pour le reste de la journée, qu'il proteste ou pas... De toute façon je n'ai pas la clé sur moi alors pas le choix ; à moins qu'il soit déterminé à quitter son précieux travail pour rentrer chez moi et retirer les bracelets mais si non... Héhéhé, il va falloir faire avec moi. Il ne faut pas s'inquiéter, j'suis plutôt de bonne compagnie en générale ! Je sais me faire discrète quand il faut et je sais ouvrir ma gueule quand il ne le faut pas. Et puis ça ne doit être pas compliqué d'être psy.

- Ne me dite pas que...

- Héhéhé... C'est qu'il en a dans la caboche le blondinet !


Même pas besoin de lui annoncer la bonne nouvelle qu'il a comprit tout seul que je n'était pas venue avec le Saint Graal de sa libération. Mon sourire jusqu'aux oreilles permet de lui confirmer à quel point je suis heureuse de cette situation, ça ne fait même pas deux minutes que je suis menottée à lui et j'arrive déjà à le faire déprimer. Je laisse échapper un soupire de satisfaction. Ah ! Je sens que ça va être une bonne journée.

Je regarde la pièce autour de moi... Pleins de bouquins et un cadre près de l'entrée avec des tâches dedans ; berk y'a vraiment quelque chose à faire pour la décoration, c'est d'un mauvais goût ! Tirant sur les menottes pour qu'il suive mon mouvement, je m'approche des étagères afin de jeter quelques coups d'œil de plus près et m'empare même d'un livre sur la psychopathologie... Je le feuillette vite fait vu que je ne comprend pas un traitre mot de ce qui est noté là. Wouah ! Je retire ce que j'ai dit tout à l'heure, c'est compliqué la psychologie.

Entendant quelqu'un taper à la porte, je lâche un "entrez !" comme si il s'agissait de mon bureau, mais maintenant que l'on est dans cette situation c'est un peu comme si c'était le cas non ? La secrétaire passe sa tête à travers la porte et jette un regard déconcerté en voyant son patron menotté à une inconnue. Héhé, vous ne le saviez pas comme votre patron hein ? Après son long moment de bug' elle arrive enfin à articuler la raison de sa présence dans le bureau.

- Hum... Madame Marshall est arrivée.

- Oh bien ! Faites-là entrer ! Nous sommes prêts à la recevoir.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Aston S. HammermanMessages : 159
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]   Ven 19 Fév - 21:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Une paire de menotte pour deux personnes, c’était une chose pour laquelle tu n’avait clairement pas l’habitude. Tu passait généralement les menottes à une seule et même personne, mais cette fois-ci c’était différent. Tu était, dans un bruit significatif que tu connaissait bien, lié à une personne qui voulait à tous point de vu gâcher ta journée. Cependant, tout cela n’était qu’une mise en bouche et tu le compris rapidement au ricanement de à jeune demoiselle, mais au final, qui sera déçu de la journée ?





- Héhéhé... C’est qu’il en a dans la caboche le blondinet !

Un large sourire se dessinait sur le visage de la femme qui allait accompagner sa journée entière. Puis enfin arriva un soupire de satisfaction qui ne pût qu’exaspérer le psychologue. Pendant qu’elle regardait la pièce qui servait de bureau à l’agent allemand du gouvernement, celui-ci chercha un moyen efficace de s’occuper de la demoiselle qui allait certainement tout faire pour gâcher sa journée.

« Comme si cette journée n’était pas assez longue, il faut en plus que je me coltine cette femme qui risque de rendre ma journée... Extrêmement éprouvante. Qu’es-ce qui pourrait l’occup... !? »  

La demoiselle commença enfin son œuvre en tirant sur les menottes pour obliger l’inspecteur  la suivre dans la pièce. Il la regarda jeter un œil sur les nombreux livres de psychologie qu’il possédait avec désinvolture. Cependant, Aston dût sévir quad la demoiselle s’empara d’un livre de psychologie, la grondant comme un père à sa fille.

- Non mais lâche ça ! D’ailleurs, tu connaît mon nom, mais pas moi et t’en qu’à passer la journée avec toi, je voudrais bien connaitre ton prénom.

Il lui reprit le livre des mains avant de le ranger  sa place, puis la secrétaire vint frapper  la porte et cette fois-ci la femme se permit de répondre à la place de l’inspecteur. Ainsi la secrétaire passa sa tête à travers la porte et Aston décela rapidement le désarois dans le regard de celle qui l’assistait au quotidiens. Finalement, et après un certains laps de temps de bug’ sur la vision de son patron menotté à une inconnue, elle prit la parole.

- Hum... Madame Marshall est arrivée.

- Oh bien ! Faites-là entrer ! Nous sommes prêt à la recevoir.

« Que... ?! Quoi ?! Oh non non non ! Hors de question qu’elle sabote mon travail ! »

Prenant la chaise près du canapé, ne te préoccupant pas des menottes, tu l’a plaça  t'es côtés près du bureau. Le psychologue sortit ensuite dès dessin qu’il donnait aux petits enfants dont il avait la charge et des crayons de couleur pour tenir occuper la jeune femme.
Tu la colla ensuite sur la chaise avant de faire de même à côté d’elle.

- Pas de bâtisse, ok ? Sinon je t’assure que tu regrettera le choix que tu a fait. Dessine et laisse moi travailler.

Une femme entra alors dans le bureau de monsieur Hammerman, elle devait avoir la quarantaine, sûrement la fameuse Madmame Marshall. Elle s’assit en face du psychologue sous ses conseils et s’excusa de son léger retard.

- Bien, Madame Marshall, vous êtes ici par rapport au fait que vous êtes stresser par rapport  votre fille ? N’est-ce pas ?

Un simple coup d’oeil sur son dossier pour lire ça et jusque là tout ce passait bien. La menottée assises aux côtés de l’inspecteur se tenait comme une enfant. Trop concentrer sur son dessin Pour venir perturber ton rendez-vous.  

- Alors voilà, ma fille se comporte différemment ces temps-ci. Elle est devenue plus rebelle en me répondant quand je la sermonne, elle est souvent désinvolte à table et ne veut jamais parler de sa journée. Et puis... Elle rentre plus tard parfois et se couche tard, trop tard  mon goût... Alors j’ai lu son journal intime pour découvrir ce qui clochait, mais je n’ai rien trouver...

Au moment où l’inspecteur voulu répondre pour rassurer la mère que tout ceci était normal, une tempête se préparait juste à côté de lui. Comment le savait-il ? Le cliquètement des chaîne des menottes et un léger regard vers sa conjointe suffisait. Aston ne s’attendait pas vraiment  la voir s’énerver.

« Que ce passe-t-il ? Elle à déborder sur son dessin ? »









Ordres donnés en darkorange !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 487
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]   Dim 21 Fév - 21:31


Histoire que ce cadeau ait une utilité


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


- Non mais lâche ça ! D’ailleurs, tu connaît mon nom, mais pas moi et t’en qu’à passer la journée avec toi, je voudrais bien connaitre ton prénom.

- Athéna. Athéna Wulfhame.


Si il n'y a que ça pour le rendre de meilleure humeur, je peux lui donner mon nom sans soucis. Rangeant le bouquin que j'ai emprunté, on se toise quelques instants jusqu'à ce que la secrétaire entre dans la pièce en annonçant que la vraie Madame Marshall est réellement arrivée ; avec un sourire aux lèvres, je lui demande de faire entrer la folle.. euh la patiente parmi nous afin d'étudier son cas. C'est chiant la psycho normalement mais peut-être qu'il va me faire aider cette voie... Peut-être même que je deviendrais son assistante.

Je me sens tirée sur les menottes par le Docteur Hammerman qui prend une chaise pour me coller dessus... Coucher pas bouger c'est ça ? Je le vois fouiller dans un tiroir pour en sortir des feuilles à dessin et des crayons de couleur ; j'ai l'air d'avoir 5 ans sérieusement ? Si il pense qu'il va m'avoir comme ç... Ooooh y'a du violet !!! Tel un chaton, je me jette sur mon saint Graal et commence à colorier dans les formes proposées. Je retrouve mon enfance !!

- Pas de bâtisse, ok ? Sinon je t’assure que tu regrettera le choix que tu a fait. Dessine et laisse moi travailler.

- Ouais ouais vous en faîtes pas.


Cause toujours tu m'intéresses, je suis bien trop à fond dans mon dessin pour écouter ce qu'il dit. Une femme finit par entrer dans le bureau, la quarantaine et qui a l'air d'avoir un balai dans le derrière tellement qu'elle est coincée... Mon dieu, c'est pas d'un psychologue qu'elle a besoin c'est d'une bonne grosse cuite pour se détendre un peu ; si la méthode de mon collègue ne fonctionne pas je me porte garant de ça ! Un bon mojito et le tour est joué ! Surtout lorsqu'il est mélangé avec des fruits de la passion.

- Alors voilà, ma fille se comporte différemment ces temps-ci. Elle est devenue plus rebelle en me répondant quand je la sermonne, elle est souvent désinvolte à table et ne veut jamais parler de sa journée. Et puis... Elle rentre plus tard parfois et se couche tard, trop tard  mon goût... Alors j’ai lu son journal intime pour découvrir ce qui clochait, mais je n’ai rien trouver...

Tel un démon, je relève la tête d'un coup tirant sur les menottes afin de faire savoir mon mécontentement. Elle a... lu dans le journal de sa fille ?! Mais quelle horrible mère ! Elle mérite d'être pendu ! D'être brûlée au bûcher mais certainement pas d'avoir le titre de la meilleure maman du monde. Règle n°1, on ne regarde JAMAIS ô grand jamais dans le journal intime d'une fille ! C'est... C'est passible de la peine de mort ce crime !

- Vous avez fouillé dans son journal intime ?! Mais quel genre de mère êtes-vous !

Je n'aurais jamais supporté que ma mère fouille dans mon journal intime ! Je lui aurais fait la tronche toute ma vie et je lui en aurais tellement voulu ; alors déjà qu'elle a l'air d'être en froid avec sa mioche pourquoi est-ce qu'elle cherche la merde en plus ? Me levant d'un bond afin d'exprimer ce que j'ai sur le bout de la langue, mon doigt accusateur suit le moindre de mes mouvements.

- Vous ne pouvez pas fouiller dans le journal intime de votre fille ! Comme son nom l'indique c'est... intime ? Elle est simplement dans une mauvaise période, elle a sûrement le béguin pour un garçon qui ne lui accorde pas le moindre regard ou alors les filles les plus populaires du Lycée l'embêtent et elle ne sait pas quoi faire. Laissez votre môme faire des erreurs c'est comme ça qu'elle va apprendre la vie. Mais ne fouillez surtout pas son journal intime, ça ne fera que l'énerver davantage si elle l'apprend !

Ouais c'est en faisant des erreurs qu'on apprend ! Je sais de quoi je parle et puis si je m'appelle Athéna c'est parce que j'ai de la sagesse en moi, comme la Déesse d'abord. Alors on m'écoute et on suit mes conseils !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Aston S. HammermanMessages : 159
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]   Sam 12 Mar - 23:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Les menottes c’était une chose à laquelle tu n’avait pas l’habitude, mais ce que tu vit peu après l’était encore moins. Passer une consultation  deux avec une personne non qualifiée était à peu près tolérable, mais tu ne pouvait tolérer le ton qu’elle prit avec tes patients. Il fallait montrer qui  le patron ici, non mais oh !

---


La jeune femme exprima d’abord son mécontentement en tirant sur les menottes, mais ensuite elle commença à ouvrir la bouche pour parler sans retenue. Dans ce métier il fallait être à l’écoute, ne pas démarrer au quart de tour et malheureusement, c’est ce qu’Athéna venait de faire.

- Vous avez fouillé dans son journal intime ?! Mais quel genre de mère êtes-vous !

Ce fût avec le regard le plus surpris au monde qu’Aston tournât la tête vers sa pseudo-assistante. Il affichait un sourire qui cachait mal sa frustration puisque ses lèvres tremblaient légèrement. Il voulu intervenir mais la jeune femme continua de sermonner sa patiente.

- Vous ne pouvez pas fouiller dans le journal intime de votre fille ! Comme son nom l'indique c'est... intime ? Elle est simplement dans une mauvaise période, elle a sûrement le béguin pour un garçon qui ne lui accorde pas le moindre regard ou alors les filles les plus populaires du Lycée l'embêtent et elle ne sait pas quoi faire. Laissez votre môme faire des erreurs c'est comme ça qu'elle va apprendre la vie. Mais ne fouillez surtout pas son journal intime, ça ne fera que l'énerver davantage si elle l'apprend !

Alors là, s’en était trop, quant bien même elle exprimait les idées générales qu’Aston allait lui faire parvenir, il y a certaines façon d’annoncer les choses. S’en était trop, le sourire allait vraiment finir par céder, d’ailleurs maintenant c’était ses paupières qui avait des mouvements pulsatifs. D’un geste rapide, le psychologue vient plaquer sa main contre la bouche de la jeune femme pour qu’elle arrête de parlé. Dans son regard se lisait très bien le message qu’il voulait lui faire passer : Maintenant tu la ferme.

« Ok tu a voulu exprimer ta pensée, ok tu avait dû vrai dans tes dires, mais ont annoncé pas ce genre de chose comme ça ! Et puis c’est moi le psy ici, laisse moi bosser ! Tu va pas annoncer avec le sourire le décès d’une personne ? Alors annoncé pas les erreurs en criant sur la personne ! Tu va l’apeurer, tu va briser le statut de confiance qu’il y a entre toi et la patiente... A quoi bon maintenant, j’ai plus qu’a essayer de rattraper le coup. »

- Excusez le comportement de mon... Assistante. Madame Marshall, mon assistante  raison sur un point, fouiller dans la vie privée de votre fille n’est pas la meilleure solution pour  le lien mère/fille qui vous unis. Si votre fille ne vous dit rien, c’est qu’elle doit avoir peur de votre réaction ou qu’elle  juste pas envie d’en parler. On a tous nos problèmes et il arrive que parfois nous ne voulons pas en parler. Votre fille doit avoir un problème qu’elle doit vouloir gérer seule, si elle veut votre aide ou se confier à vous, elle le fera. Vous êtes sa mère, ne l’espionnez pas comme si elle était une criminel, soutenez la, c’est votre fille. Je ne pense pas que vous apprécierait si on inverser la situation. Ayez confiance, rassurez là avec des mots doux, soutenez là, mais ne cherchez pas à en savoir trop, laissez là avoir confiance en vous. Oubliez ce que vous avez lu, penser juste au bien-être de votre fille.

L’inspecteur relâcha son emprise sur la bouche de la demoiselle, espérant qu’elle s’était calmer, avant de noter sur un bout de papier quelques notes. Son sourire avait changer, passant de la frustration à la froide douceur qu’exprimait son sourire habituel. Puis la voix hésitante de la patiente se fit de nouveau entendre.

- Je... Je comprend. Je tacherai de suivre vos conseils monsieur Hammerman. Je pense que je vais y aller alors, je n’ai plus de doute et vous avez sût répondre à ma question... Je... Au revoir...

Madame Marshall se leva et le psychologue fit de même, raccompagnant la patiente à la sortie, tirant sur les menottes et se contrefichant de celle qui lui était relier. Quand Madame Marshall fût partit, Aston ferma la porte pour se retourner face à celle qui avait faillit détruire sa séance.

- Primo, tu me laisse faire mon travail. Secundo, tu te tait lors de mes rendez-vous. Tertio, tu reste calme. Ici tu entendra les problèmes de chacun et ce n’est pas en leur criant dessus que tu réglera leur problèmes !

Le jeune homme soupira avant de venir se rassoir sur sa chaise, consultant son agenda. Il n’avait pas plus de rendez-vous, mais il allait devoir remplir beaucoup de paperasse. Les autres personnes qui attendait dans la salle d’attente étaient des personnes venant témoigner de crimes. Aston sortit un pile de dossier haute de cinq ou sic porte documents avant de se lever et d’annoncer à la demoiselle.

- Heureusement que les rendez-vous sont terminer... Bon, plus que de la paperasse et des interrogatoires, mais avant cela, j’ai une question. Pour les toilettes, je vais devoir y aller en ta compagnie ?









Ordres donnés en darkorange !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire que ce cadeau ait une utilité [PV Aston]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-