Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 I don't care what you think, as long as it's about me... ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 594
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: I don't care what you think, as long as it's about me... ♫   Sam 19 Mar - 18:09

Roxane S. Sharpe
NOM : Sharpe
PRÉNOM(S) : Roxane, Swan
SURNOM : Roxy, Rox, La Chieuse, l'Emmerdeuse.
DATE DE NAISSANCE : 23 Avril 1991
ÂGE : 24 ans
SEXE : Féminin
CAMP : Domae
CAPACITÉ : Raton Laveur ♂
SITUATION : Célibataire (bisexuelle)
PERSONNAGE AVATAR : Yona de Akatsuki no Yona

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LA FAMILLE ?
A mes 15 ans, j'ai essayé de trouver des Domae avec une pancarte mais personne n'est venue... Alors j'ai du chercher un peu partout avant de trouver le fameux de Joker. Des jours avant d'y arriver, un vrai bordel.

QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?
Couci-ci couci-ça. J'suis pas des plus appréciée car il m'arrive de faire quelques gaffes en missions mais y'a quand même carrément pire que moi... Bon, j'me révèle quand même utile hein et j'les fais pas foirer à chaque fois mais mon tempérament bavarde et tête en l'air ne me fait pas fait que des copains pour le coup.

TATOUAGE/MARQUE ?
Tatouage d'un raton laveur entourant le poignet droit.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Ma meilleure arme est l'arc, je le pratique depuis que je suis toute petite, mais comme je ne me balade pas tout le temps avec, j'improvise avec mes petits poings et ma force de poulet. Sinon je suis une experte dans la fuite et les tours de magie.
Physique

Quoi ? T'es en face de moi qu'est-ce que tu as besoin que je me décivre ? Oh ! Tu ne vois pas... Alors je suis une grande blonde avec des formes généreuses et... j'déconne. En vérité j'ai des cheveux aussi rouges qu'une tomate et non ce n'est pas une teinture bordel ! Ils sont courts et m'arrivent au-dessus des épaules pour éviter de les avoir dans les yeux quand je cours ; j'ai un visage en triangle sur lequel se trouvent des yeux aussi violets que des améthystes et là encore je n'ai aucune explication à te fournir mon gars. Je porte très peu de maquillage, je n'ai pas envie d'être exposée dans un musée parce qu'on m'aura confondue avec un tableau alors je suis 100% naturelle. Pour ce qui est de ma taille, je mesure dans les mètres 70 et pèse une soixantaine de kilos à peine ; je suis plate comme une planche à pain donc ce n'est pas là que les gens regardent en premier lieu... L'avantage d'avoir des yeux violets c'est que ça capte l'attention de tout le monde ! Pour mes fringues, je porte un genre de kimino rouge et rose ainsi que des ballerines noires parce que c'est plus pratique quand je dois fuir. J'ai souvent mon arc et mes flèches sur moi, ne vous inquiétez pas je ne suis pas une tarée qui agresse le premier venu c'est juste que ça me donner un air cool et puis c'est toujours important dans une ville comme celle-là d'avoir des armes sur soi.
Bref, j'espère maintenant que tu peux te faire une idée de ma tronche et si non, je ne peux pas t'aider pour y voir plus clair.

Caractère

Mon caractère ? Mais vous voulez me coller aux basques ou quoi ? Ok ok, pas la peine de s'énerver je vais parler. Faut savoir que je ne m'accroche à personne, si tu veux me parler de tes problèmes, de ta vie, je suis toujours là pour t'écouter mais ce n'est pas pour autant qu'on est meilleurs amis pour la vie et qu'on va se marier dans 10 ans ; ma liberté je l'aime et je veux la garder. Le plus important à retenir de moi est que je prends la vie comme elle vient, je ne cherche pas à la contrôler et je profite de chaque jour sans exception... Je m'amuse tout simplement ! Alors ça va peut-être vous choquer ou vous énerver, mais j'adore voler. Et pas comme les piafs hein. Voler les gens aux marchés quand ils sont concentrés dans leurs commissions, piquer le porte-monnaie des petites vieilles qui regardent ailleurs ; bref si je passe dans le coin faut pas s'étonner après si votre porte-monnaie disparaît mystérieusement. Je n'ai pas la langue dans la poche, si je dois dire quelque chose je n'hésite pas même si cela doit blesser la personne ou lui donner l'envie de me coller un poing entre les deux yeux. L'avis des autres ? Ça me passe au-dessus et j'ai tendance à faire l'inverse de ce qu'ils veulent, je suis une paria et j'ai comme qui dirait un caractère déviant, je n'accorde ma confiance à personne alors les « fais-moi confiance » ou « je ne suis pas comme les autres » sont à garder sous peine de se recevoir un poing dans la tronche de ma part.


Histoire

Comme vous avez une bonne tête je veux bien vous raconter mon histoire mais je ne le répèterais pas alors on ouvre bien ses oreilles et on ne fait rien à côté capiche ?

Déjà faut savoir que j'ai toujours vécu à l'orphelinat, je ne devais pas être assez bien pour mes parents alors ils ont eu assez de gentillesse de me déposer là-bas sans même prendre la peine de me donner de nom. Mon Prénom vient de la pièce d'Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, d'après la directrice j'ai souris en entendant le nom de sa cousine (à Cyrano hein, pas la directrice) alors ils ont trouvé logique de me le filer ; et franchement il est pas mal. Quant à Swan, ça viendra plus tard. Je crois que j'étais l'une des petites préférées de l'orphelinat, je souriais tout le temps, je faisais rire les gens avec des blagues aussi débiles qu'elles soient et même si j'adorais embêter les autres enfants je ne leur faisais jamais de mal. Turbulente et fainéante, j'étais toujours la dernière à aller au lit et la dernière à en sortir ce qui décourageait beaucoup le personnel qui ont finit par me laisser vivre ma petite vie de mon côté... Comprenez, ils n'avaient pas vraiment d'autorité sur moi, c'est peut-être pour ça que je ne me faisais jamais adopter aussi ?

Comme vous l'avez compris, je n'y suis pas restée jusqu'à ma majorité mais j'me suis pas vraiment adopter non plus... Les parents qui venaient n'étaient pas les miens et je préférais me débrouiller seule plutôt que d'appeler des inconnus papa et maman alors qu'ils ont décidé de me prendre pour remplacer leur mioche disparu ou parce qu'ils n'arrivaient pas à un avoir. Déjà que je ne suis pas désirée, je n'avais pas envie d'être de substitution non plus. Alors les jours où les parents venaient dans l'orphelinat pour voir les enfants, je restais dans mon coin avec Swan... Raaah je vous avais bien dit qu'elle allait arriver plus tard. Swan, c'est ma pote. Attention, ce n'est pas une peluche ou une connerie de doudou hein, c'est une vraie fille avec deux bras, deux jambes, un tronc et une tête... Une jolie petite tête blonde d'ailleurs. On traînait tout le temps ensemble, nous étions inséparable et dès qu'il y avait une connerie à faire vous pouvez être sûrs qu'on la faisait ensemble ; un soir, caché sous les couvertures qui nous faisaient office de château nous nous sommes promis de ne jamais nous séparer. Si une famille voulait adopter l'une d'entre nous, il fallait prendre la deuxième et si on ne se faisait jamais adopter on habitera ensemble dans la même villa avec nos deux piscines et un champ à en perte de vue. C'est con hein ? Et pourtant c'était notre rêve de gosse ; on voyait la vie en grand, on voulait voyager et le lendemain on voulait un château... On s'imaginait partir sur un bateau pirate pour trouver des trésors alors que la veille on disait vouloir escalader le Mont Everest.

Alors qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Elle a été adoptée et pas moi. Ça paraît rien dit comme ça, mais pour une gamine de 7 ans c'est la pire chose qui puisse arriver... Voir sa meilleure amie, sa sœur de cœur partir sans possibilité d'aller avec elle parce que les parents ne voulaient pas de deux filles à la maison. Alors docilement elle a les suivit et m'a laissée là dans cet orphelinat, toute seule... Ma réaction a été immédiate. Je me suis renfermée sur moi-même et j'ai refusé de sympathiser avec les autres enfants, même les nouveaux arrivants ; je pensais qu'elle allait revenir me voir de temps en temps mais non Madame était trop bien dans sa petite famille. Et bah tant pis, j'en profiterais pour me perfectionner au tir à l'arc, comme ça je ne serais dérangée par personne !

Les semaines et les mois passèrent et je n'ai plus eu de nouvelles d'elle jusqu'à l'âge de mes 12 ans où j'entendis qu'une maison était en train de brûler, ça me serait sûrement passé au-dessus si seulement le nom de Swan n'avait pas été prononcé. Mon cœur rata un battement et je me suis écroulée dans le salon de l'orphelinat ; Swan... Ma Swan était en danger et je n'avais pas été là pour l'aider. D'un bond, je me suis relevée pour m'emparer de ma veste et courir dans les Quartiers Domae, rien à faire d'heurter les gens, tant pis pour les petites vieilles que je bousculais mais je devais me rendre à cette maison ! Pas difficile de la repérer lorsque la fumée s'en échappait mais les pompiers m'empêchèrent de passer. Fronçant les sourcils, je n'ai pas hésité à m'emparer d'une pierre pour la lancer sur l'un d'eux pour foncer dans la maison en feu ; suivis de près par un sapeur-pompier, je suis entrée à l'intérieur où je suis tombée directement sur le corps inerte de la mère de famille, j'ai toussé plusieurs fois mais refusé de faire demi-tour malgré les appels du professionnel. Si elle n'était pas en bas, elle devait être à l'étage. Grimpant les escaliers, je suis passée à côté du corps du père et entrai dans toutes les pièces en évitant de me faire intoxiquer ; trop tard... Je commençais à voir flou et ma gorge me brûlait, il ne me restait qu'une dernière pièce à fouiller et ça devait être celle de Swan.

Lorsque j'ai ouvert les yeux, j'étais allongée dehors sur un brancard avec un masque à oxygène autour de la bouche, je me suis débattue comme une furie malgré les bras musclés qui tentaient de me retenir et je ne me suis calmée que quand ils m'ont annoncés qu'ils n'ont pu sauver personne dans la maison ; j'avais envie de hurler mais seules des larmes coulaient le long de mes joues. C'est seulement à ce moment-là que je remarquais la marque de brûlure au niveau de mon avant-bras droit, en plus d'avoir perdu ma meilleure amie j'allais garder à jamais une trace de cet échec.

J'suis restée deux jours à l'hosto en observation histoire d'vérifier que tout va bien. On a voulu m'faire voir un psy que j'ai décidé d'ignorer et j'me suis enfuie de sur service avant que l'orphelinat ne vienne me r'chercher. J'voulais plus remettre les pieds là-bas alors j'ai tout laissé ; mes fringues, mon arc, mes bouquins, mon ancienne vie. Tout ça pour simplement marcher et changer d'air. Comment affronter l'regard d'mes camarades alors que j'n'avais pas été capable de sauver mon amie de toujours ? J'n'ai pas vraiment attendu longtemps pour rencontrer la personne qui allait changer ma vie... J'n'étais pas spécialement en galère et en vérité, je marchais tranquillou en train de regarder les nuages en m'demandant c'que j'allais grailler ce soir lorsque je L'AI VU. LUI.

Un homme d'une trentaine d'années en train de faire un spectacle de rue, épatant la galerie avec des jeux de cartes et autres tours de magies. J'étais juste sur le cul et dès qu'il avait fini d'impressionner tout ce beau monde, j'n'ai pas hésité une seule seconde à aller l'voir pour lui demander comment il avait fait... Vous vous doutez bien que j'me suis faîtes envoyer sur les roses. Un magicien ne révèle jamais ses tours et en plus celui-là était du genre grognon alors vous imaginez bien qu'il n'a pas envie qu'une mioche le suivre comme un p'tit chien. Eeeeeh, c'était bien mal me connaître car depuis toute petite, j'suis du genre insistance. J'ai commencé à l'suivre dans la rue, les p'tits ruelles, les bars, les maisons et autres pendant plusieurs jours jusqu'à ce qu'il accepte de m'faire entrer dans sa baraque (je devais faire pitié en vrai).

Mon premier vrai repas d'puis des jours ainsi que ma première douche et c'n'est que seulement là que nous avons pu parler affaires... J'voulais qu'il m'apprenne ses tours de passe-passe car j'trouvais ça trop classe et puis, j'me faisais pas d'illusion, p't'être 12 ans mais j'suis pas conne ; faut que je trouve de l'argent pour vivre et survivre. J'pourrais toujours faire des spectacle de rues comme ça. Alors après des heures et des heures de discussion, nous avons finalement trouvé un accord : Je restais chez lui et il m'apprenait la magie MAIS en échange je devais fermer ma gueule et faire les tâches. Ouais, bon c'était de l'exploitation mais j'avais un toit, un futur métier et lui avait une maison propre et d'la compagnie... Que demander de mieux ?

J'ai donc appris à le connaître au fil des mois et nos relations se sont améliorés. J'dirais pas qu'il est devenu comme un père mais il prenait soin de moi comme sa propre fille, m'apprenait de nouvelle chose, se montrait sévère dans l'apprentissage et me faisait recommencer encore et encore... Moi ? Ben j'faisais ma crise d'ado comme tout l'monde, j'ai jeté des cartes et dis que c'était d'la merde avant rev'nir chouiner dans ses bras en m'excusant. Bref, nous n'étions pas une vraie famille à proprement parlée mais on se considérait tout comme. J'ai appris qu'il était Elementis de lumière et que forcément, c'était plus facile pour faire les illusions... Ben autant vous dire que mon avenir était aussi tout tracé dans cette Famille et que j'allais forcément suivre les traces de mon mentor.

Maiiiiiiis non. Il voulait pas d'moi. Il m'a dit d'aller voir ailleurs. Oui oui, il m'a dit de ne pas entrer chez les Elementis pour la raison toute conne : C'est trop d'la triche. Lui a la lumière mais il suffit que j'tombe sur le fils, le feu, la fumée ou miroir pour que c'soit d'la triche et trop facile pour moi... Il s'est rapidement rendu compte que j'avais un don pour l’illusionnisme (d'ailleurs il a tardé à m'le dire l'enfoiré) et que j'n'avais pas à gâcher c'don avec des éléments. Bon, certes j'pourrais me retrouver avec autres choses maiiiiis c'est limite si il ne m'a pas poussé au cul pour que j'aille voir les copains ; en plus il trouverait ça marrant qu'on soit "ennemis". Genre on pourrait se faire des compétitions de magiciens, ça pourrait être pas mal pour le business. Ou, il avait un peu grain mon mentor. Mais il restait sympa et j'l'aime bien quand même. Même si il avait un grain et qu'il était flippant quand fallait discuter argent et réputation...

C'est pour cette raison que j'ai cherché désespérément avec ma p'tite pancarte les Domae... Eeeh, autant vous dire que cette technique n'a pas réellement porté ses fruits. "Le Joker Domae peut-il venir me voir" n'devait pas être assez clair alors j'ai finalement changé ma méthode d'approche pour faire les bars, les coins d'rues sombres et autres endroits peu fréquentables avant d'rencontrer un Domae ! J'avais 15 ans à cette époque et autant vous dire que mon tuteur était très souple sur les sorties. Bref. Après avoir parlé, galéré, parlé et encore galéré pendant des jours, j'ai finalement réussi à rencontrer le Joker qui m'a fait passé plusieurs test... Le combat, c'n'était clairement pas pour moi. Par contre, il a été plutôt impressionné par mes talents de magicienne ainsi que mes talents au tir à l'arc. Evidemment, tous deux à perfectionner et ça deviendrait avec l'âge mais c'était prometteur déjà.

J'ai fais plusieurs missions. Des bonnes et des moins bonnes, intéressantes et des chiantes avec des partenaires de missions sympas et des gros enfoirés ; ratées et d'autres réussites. J'étais connues de certaines comme la rouquine assez bavarde et flemmarde qui faisait la gueule quand elle n'avait pas envie d'faire une mission... Mais pour certain, j'étais celle qui leur avait sauvé le derch grâce à mes illusions. Bref, ma réput était un peu mitigée. Pis vint l'moment d'ma cérémonie à mes 17 ans et j'avais hâte de connaître mon animal ; j'voyais des animaux classes... Tellement classes et j'sais que certains pourraient être utiles pour la magie. Surtout les p'tits insectes. En vrai, j'm'attendais presque à un lapin. Classique mais prévisible.

Et au final, j'ai eu un raton laveur. Un peu déçue dans un premier temps, j'me rendue rapidement compte -après avoir lu de nombreux bouquins- que cette bestiole ne m'était clairement pas destinée et qu'elle devait appartenir à la personne avant ou après moi... Mon mentor s'est foutu d'ma gueule pendant un long moment m'disant que ça correspondait bien à mon sale caractère et qu'on faisait bien la paire tous les deux. Un doigt d'honneur en guise de réponse et j'me suis contente de regarder l'animal de manière blasé. Comment puis-je avoir une quelconque ressemblance avec ça ? J'ai essayé de l'échanger, de le déposer à la SPA et de l'oublier mais il est plutôt tenace. Et vorace. D'ailleurs, il s'appelle Chips. Pas très original mais c'est mieux que "Machin, ramène ton cul" !

Par une folle journée du mois d'Août de mes 18 ans, mon mentor était revenu avec des papiers qu'il était venu m'tendre fièrement... Comment et pourquoi ? J'sais pas trop mais il m'avait expliqué que ça ne m'f'rait p't'être pas de mal de connaître mes parents. J'avoue que je ne sais pas trop ce qui lui a pris à c'moment-là de m'en parler ; la culpabilité d'savoir qui ils étaient sûrement puisqu'ils sont de la même Famille. Étrangement, j'n'en ai jamais voulu à mon mentor d'avoir gardé tout c'la pour lui ; il a fait ses quelques recherches sur moi quand j'suis venue squatter chez lui -pour me rendre à mes vrais parents- puis il s'était attaché à moi. A 18 ans, il s'disait que j'avais le droit de connaître la vérité sur mon passé ; libre à moi d'aller les rencontrer après... Mais pourquoi pas. Swan me disait qu'il était important de savoir d'où on venait. J'l'ai plus fais en sa mémoire que pour moi.

J'ai été voir ces gens. Les Shimin avec une certaine boule au ventre et sans savoir sur qui j'allais tomber... Sur un ado plus jeune et aussi roux que moi ; j'comprends assez rapidement qu'il est mon frère et que j'ai eu être l'accident de capote, la personne venue trop tôt au mauvais moment où j'sais pas trop. C'est finalement une dame qui prend le relais, aussi rousse que moi qui -sûrement son instinct maternelle- comprend rapidement qui j'suis et s'retrouve un peu conne devant moi. Eh oui, elle n'pensait pas que ce jour allait arriver. Pas la peine d'explications, j'n'ai pas besoin de souffrir plus que maintenant et j'préfère tourner les talons, rouge de colère pour avoir été abandonnée à ma naissance... Finalement, j'n'aurais pas du aller les voir et j'me demande encore pourquoi mon mentor à voulu régler ça.

Quelques explications avec lui, des excuses et juste un "on oublie" pour ne plus reparler de cette histoire... Finalement, je ne peux que compter sur lui. Il m'a quand même élevée depuis des années alors j'vois pas pourquoi j'aurais besoin d'autres personnes dans ma vie. Mais j'avoue, j'ai quand même été intriguée par cet ado. Après tout, nous avons les mêmes parents. J'ai eu envie d'le connaître, savoir si nous étions différents alors j'me suis juste fais passer pour une pote en lui disant de garder ça secret ; que ses parents n'apprécieraient sûrement qu'un Elementis et une Domae soient potes. J'me suis rendue compte que c'était une bonne personne et j'ai même commencé à m'comporter comme une grande sœur avec lui... Mais un jour, j'sais bien obligée de lui avouer la vérité.

Un peu de vous

PRÉNOM/SURNOM : J'vais pas tous les recopier donc je pense que le mieux serait d'aller faire un petit tour sur la fiche d'Abby Razz
ÂGE : 19 ans
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI : On me l'a recommandé Cool
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Bonne lecture à celui qui valide ma fiche Razz
LE CODE DU RÈGLEMENT : Lucy/San valide



Dernière édition par Roxane S. Sharpe le Sam 19 Mar - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: I don't care what you think, as long as it's about me... ♫   Sam 19 Mar - 18:22

Re-bienvenuuuue ! :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: I don't care what you think, as long as it's about me... ♫   Sam 19 Mar - 18:29

Arrête de me suivre !!!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Laelyss ReissMessages : 997
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: I don't care what you think, as long as it's about me... ♫   Sam 19 Mar - 19:14

Ne jamais faire de pavé Noooooooooon
Même San à su faire moins long !
Après t'avoir cassier les pieds toi aussi sur la box pour les détails, je te valide.
Aller, va. Harcèle le bien o/



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 527
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: I don't care what you think, as long as it's about me... ♫   Mar 26 Juin - 0:03

Normalement je n'ai rien vu de choquant dans cette nouvelle version, donc je peux valider cette nouvelle version de la Roxane magicienne ^^



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I don't care what you think, as long as it's about me... ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't care what you think, as long as it's about me... ♫
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Pour commencer~ :: Présentations :: Fiches de présentations validées :: L'Alliance validés-