Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Présentation du Vampire Lunaire gnungnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Présentation du Vampire Lunaire gnungnu   Sam 19 Mar - 18:11

Prénom / Surnom : Lucy’.
Age : 19 ans.
Comment-êtes vous arrivé ici ?  Ca sent l’argent ici. J’ai suivi la piste.
Un commentaire une idée : Blbllbblbll
Code du règlement : Validé par Kiki !! Miaouss oui la gue-guerre.

San


Nom : L. Monsuta.
Prénom : San
Surnom : -
Age : 23 ans.
Date de naissance :
4 avril.
Sexe : Masculin.
Camp : Famille Domae.
Capacité :
Panthère Noire.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel.
Personnage Avatar : Mikazuki Munechika - Touken Ranbu.

De quand date votre entrée dans la Famille ?
San est entré dans la Famille des Domae à ses 14 ans.

Tatouage / Marque ?
Tatouage d'une panthère noir au milieu du dos.

Quels sont vos liens avec elle ?
Très fort. San est dévoué à la Famille et a pour but de la servir du mieux possible. Sa fidélité sans bornes en font un assassin sans limites qui fera tout pour mener à bien les missions qu’on lui confie.

Possédez-vous une arme, si oui, laquelle ?
San possède un katana depuis qu’il est tout petit et a appris à s’en servir dès ses 12 ans. Cette lame, appelée Tsuki, qui l’accompagne dans chacune de ses missions, a fait couler le sang de nombreux ennemis et protégé de nombreux innocents.
Caractère :
Dire que San a un sens de la justice très prononcé serait faux. Il a un sens de la juste très prononcé, en ce qui concerne la justice des Domae. Vouant une très forte haine envers les Elementis, il voit cette Famille comme seule cause de la guerre qui sévit dans la ville. Les Elementis qu’il accepte comme « amis »  peuvent se compter sur les doigts d’une main.
Pour faire triompher son sens de la justice, San sera prêt à prendre de nombreux risques, ce qui lui a valu la sympathie de certains membres de sa Famille. Ajoutées à cela, sa grande détermination et sa facilité à s’adapter à presque toutes les situations, en font un allié de poids.
En ce qui concerne le relationnel, San est une personne sur qui l’on peut compter une fois qu’on a réussi à s’en faire un ami. Fidèle et à l’écoute il consacrera tout le temps qu’il a pour aider une personne à qui il tient dans le besoin.
Assez riche, il n’est pas de ceux qui choisissent leur amis en fonctions de leurs ressources mais se base sur leur personnalité propre.

Physique :
A la musculature finement marquée, San est un jeune homme élancé qui, du haut de son mètre quatre-vingt cinq allie culture européenne et asiatique.
Son père, Français a rencontré sa mère lors d’un voyage au Japon et San est le fruit de cet amour international. De son père, il a hérité sa taille et la couleur bleue de ses yeux, et de sa mère la finesse des traits de son visages, ses cheveux et la forme légèrement bridée de ses yeux.
San est un homme à l’air noble, calme, sûr de lui, mais son sourire inspire généralement la confiance.
Il est facile de deviner de quelle origine il est puisqu’il a prit l’habitude de porter, dans la majorité des cas, mais plus rarement en mission (surtout lorsque celles-ci impliquent une tenue spéciale), une tenue typiquement japonaise en soie bleue foncée, qui s’allie parfaitement à la couleur de ses cheveux, et blanche, ornée de différents bijoux en or, signée par les symboles de la lune.


L. Monsuta
Fiche par Narja pour Never-Utopia
Histoire :

Après une dure nuit de labeur d’avril, Madame Hoshino donna naissance à un garçon, à quatre heures du matin, très exactement.
Il resta toute la journée dans cet hôpital, en compagnie de ses parents et du défilé incessant de membres de sa famille. « Il tient la couleur de ses yeux de son père et leur forme de sa mère », disait-on. « Oh ! Regardez comme il est mignon ! Un vrai petit ange ». D’autres ajoutaient qu’on avait rarement vu bébé aussi calme et que cela était prometteur; qu’il s’annonçait doux et sérieux.
D’autres, imbéciles, avaient refusé de faire le voyage non pas par manque de temps ou d’argent mais simplement parce qu’ils voyaient la naissance de cet enfant comme la déchéance d’une famille.
San est né d’un père Européen, Français pour être plus précis, tombé éperdument amoureux d’une Japonaise lors d’un voyage au Pays du Soleil Levant.
Après ce coup de foudre aussi rapide qu’inattendu il avait décidé de s’installer au Japon pour vivre avec la femme qu’il aimait, en dépit de ce que sa famille, issue de la haute bourgeoisie française pouvait penser de cette union.
Au diable ces cousins éloignés qui se permettent de mettre en avant la brindille dans votre oeil sans jamais remettre en cause la poutre dans la leur. Les parents de San ne tenaient en aucun moment compte des rumeurs et vivaient leur vie de famille paisible, ayant adopté comme nom officiel celui de la mère : Monsuta.

Comme l’avaient prévu certaines personnes, l’enfance de San se déroula sans grande encombre et sans soucis particuliers. Très jeune il s’intéressa aux arts manuels, artistiques et martiaux, et porta un intérêt certains au dessin, à la calligraphie et au combat à l’épée. Au fil des années, il se prit de passion pour la lune, et n’adorant aucun dieu, il la choisit comme force transcendante à laquelle il se confierait, se confesserait et pour laquelle il agirait.
C’était un garçon calme, studieux et doux qui faisait la fierté et le bonheur de ses parents, qui ne manquaient pas de le récompenser. Le plus beau cadeau qu’il reçut d’eux, à ses yeux fut un cadeau qu’on lui offrit à l’occasion de son dixième anniversaire. Un long katana au manche doré qu’il appela Tsuki et qu’il considéra petit à petit comme un véritable ami qu’il avait hâte d’être en âge et en droit de manier.
Avide d’apprendre, et pensant le monde différemment, il opta pour une nouvelle méthode d’apprentissage. Le voyage forme les esprits et favorise l’apprentissage et l’autonomie.
De fait, San décida de quitter sa maison à ses 11 ans, avec l’accord de ses parents qui saluaient l’initiative de leur enfant et lui accordaient suffisamment de confiance pour savoir que ce voyage lui serait bénéfique. Depuis qu’il était jeune, ses parents s’étaient toujours promis de le laisser vivre comme il l’entendait (dans la limite du possible bien sur) et par conséquent ils ne s’opposèrent pas à son choix. Il commença par un voyage à Paris, ville où il resta chez ses grands-parents paternels quelques mois, où il apprit en quoi consistaient les coutumes du pays, le fromage, la politique européenne, la peinture, la mode, la poésie, le théâtre, la grande littérature, la géographie, l’histoire et le bilboquet. Quatre mois après son arrivée, il s’en fut en Italie,d’abord à Venise, puis à Milan puis à Rome où il se perfectionna en peinture, apprit l’influence de l’art italien dans le monde, à dessiner le corps humain, s’est passionné pour les sciences astrologiques, apprit la sculpture ainsi que la gravure en compagnie d’amis à ses parents, parents qui lui rendaient régulièrement visite.
Dans un dernier élan d’autonomie et d’indépendantisation, il décida de partir pour Quederla, après avoir voyagé plus brièvement en Angleterre et en Espagne où il apprit les rudiments de l’industrie grandissante et de la danse.

Il utilisa la voie maritime pour se rendre dans une ville où l’attendait sa tante maternelle et la rencontra pour la première fois alors qu’il avait douze ans et demi. Sa tante lui expliqua l’histoire de la ville et les spécificités de celle-ci, qui différaient d’absolument toutes celles que San avait connu. Elle lui apprit que certaines personnes maitrisaient les éléments, d’autres les animaux et que les deux se livraient bataille depuis des luxes.
Intéressé par cette histoire et avide de découverte  il décida d’entrer dans cette bataille. En faisant part de cette décision à sa tante, elle lui révéla faire partie de la famille des Domae. Elle était membre peu active mais gonflait tout de même les rangs de ce clan. Elle lui montra son animal totem : un chat, que San considérait avant comme une simple animal de compagnie; et apprit à San à manier correctement son sabre pour donner une raison valable au Joker de la Famille de le recruter.

Le jour de ses quatorze ans, elle l’introduisit au Joker de l’époque, qu’elle connaissait personnellement en lui demandant la faveur d’accepter San dans leurs rangs. Devant la motivation et son habilité à manier le sabre et ce, malgré son âge, le Joker l’accepta.

San multiplia les missions avec les autres membres et commença à se faire un petit nom dans la Famille. Il n’était qu’un boulet qui suivait les grands dans des missions peu dangereuses pour comprendre comment il fallait agir et pour se préparer à agir en solo dans des missions plus importantes. On remarqua, par son habileté à manier la lame un penchant pour l’assassinat bien plus que pour la bataille pure et dure et pour l’espionnage, aussi ses supérieurs le placèrent de plus en plus sur des tâches de ce genre.

Une mission nocturne changea son destin. Il se rendait à un lieu bien précis du quartier résidentiel où il devait surveiller un homme et l’assassiner. Ce n’était pas une menace très importante mais on lui avait assigné cette mission pour voir de quoi il était capable. Accompagné par deux autres Domaes, il passait une sorte de test. Sur le chemin, il entendit une voix féminine appeler au secours. Se sachant en avance sur l’horaire qu’on lui avait indiqué, il prit la liberté, avec l’accord de ses collègues d’aller jeter un coup d’oeil.
Trois personnes, un garçon d’environ 17 ans et deux d’une vingtaine d’années s’en prenaient à une fille sans défense, à leur merci, qui s’était étalée de tout son long essayant de leur échapper. Avec sang froid, San sortit Tsuki de son fourreau et dissuada par la force quiconque oserait s’en prendre à la demoiselle, au nom de la Lune.
S’il avait su ..
Sans un mot il retourna à sa mission, sachant la fille hors de danger. Une fois menée à bien, on lui confia de nouvelles missions de ce genre, de plus en plus régulièrement; des missions qui différaient des premières qu’il avait reçues au seul fait qu’il était suivi. La fille qu’il avait sauvé avait dû développer un Syndrome du Sauveur. Elle importait peu San qui ne lui accordait que peu d’importance et qui continuait d’exécuter les ordres au nom de son Conclave et en nom de la Lune.. Jusqu’à ce qu’elle vienne lui parler, lui demandant qui étaient les personnes qu’il avait rejoint la première nuit qu’ils s’étaient rencontrés et allant même jusqu’à demander à San de le recruter parmi les Domae pour « payer sa dette ».
Il refusa mais .. Elle semblait tenace et lança inlassablement un assaut qui dura plusieurs semaines; chaque jour, chaque nuit.

- Et aujourd'hui j'peux ?
- Non.

- Et là ?
- Non.

- Tu sais, je ferai une bonne recrue pour les Domae
- Non.

- Allez... S'il te plait... Laisse moi intégrer les Domae.
- …
- Ok ça veut dire oui ! 
- NON ! Et laisse moi tranquille maintenant. J’ai des choses à faire. Tu vas me faire regretter de t’avoir sauvé.

- Dis San’
- BON OK. Viens avec moi mais par pitié. Oublie moi après.

Il la conduisit au Joker qu’il remercia chaleureusement après qu’il ait accepté de la recruter (même s’il ne comprenait pas ce qu’elle avait de si intéressant à apporter à la Famille) puisqu’il allait enfin avoir la paix et pouvoir mener à bien ses missions tranquillement.
Après son recrutement, la première mission qu’on lui confia fut avec cette fille .. Cette dénommée Roxane S. Sharpe.. Et San comprit que quand une situation est difficile à vivre, elle peut être mille fois pire. Une catastrophe, bruyante, indisciplinée mais un peu efficace tout de même. Le harcèlement continuait mais il commençait à s’attacher un peu à cette fille. UN PEU. Enfin.. dire que son absence se ferait simplement ENORMEMENT ressentir est plus correct.

S’acquittant de toutes les missions qu’on lui confiait et n’échouant que très rarement, on lui proposa, le jour de ses dix-sept ans d’accéder au secret des Domaes. Il saisit l’occasion avec joie. Il allait enfin avoir son animal, celui qui fait la forme et l’originalité du domae. Après l’analyse de la personnalité de San, on lui présenta un miroir. San se posta devant et le fixa. Il vit son reflet. Et c'est tout. Au bout de deux.. trois .. cinq minutes, l'image commença à s'obscurcir jusqu'à devenir aussi noire que le charbon. Des yeux de félin apparurent puis se refermèrent. L'image revint sur San à nouveau, puis une panthère noire apparut. San était en admiration devant elle. Son pelage, ses yeux, la forme de son visage. Il n'avait pas vraiment réfléchi avant au genre d'animal qu'il obtiendrait et s'était refusé d'y penser pour ne pas être déçu ou .. décontenancé. On lui présenta, suite à ce rituel du miroir, un minuscule félin noir comme le charbon, aux yeux bleus. Une minuscule panthère noire, tellement attendrissante que San sentit son coeur se ramollir et la tendresse lui fondre le cerveau.
Il la nomma Hanta et obtint grâce à elle une motivation nouvelle et l’occasion d’apprendre de nouvelles choses. En grandissant, San lui apprit à se servir de ses crocs, de ses griffes, créant régulièrement de nouvelles techniques qui évoluèrent avec la taille de sa panthère, dont il se fit un tatouage au beau milieu de dos.
A son grand malheur .. Roxane elle aussi obtint un animal et on jugea bon de les placer régulièrement ensemble et de faire de San son professeur de katana..(On lui confia plus tard qu’ils ne trouvaient personne d’autre qui la supporta aussi bien que lui).


Dernière édition par San L. Monsuta le Sam 19 Mar - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Présentation du Vampire Lunaire gnungnu   Sam 19 Mar - 18:20

Re-bienvenue !
RIP Lucy Die
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 482
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Présentation du Vampire Lunaire gnungnu   Sam 19 Mar - 18:23

Re-bienvenue le Vampire !
Et bonne chance pour me supporter niak niak Razz





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Présentation du Vampire Lunaire gnungnu   Sam 19 Mar - 18:29

Merci o/
Ca va aller Lacey ? :c

Roxane, garde tes distances.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Laelyss ReissMessages : 892
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: Présentation du Vampire Lunaire gnungnu   Sam 19 Mar - 18:46

RIP IN PEPPERONI LUCY


Bon, j'ai l'honneur de te validé petit Sanou. Puisque nous avons vu le petit détail sur la box et que tout est respecté. Tu connais la chanson, logement toussa, toussa. Alors va donc et amuse toi bien o/

Je passerais te botter les fesses avec Harley



d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Présentation du Vampire Lunaire gnungnu   Sam 19 Mar - 18:48

Merci ! Et je ne doute pas qu'Harley saura l'accueillir surtout voyant le type d'images que tu me dégottes hein Razz
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Présentation du Vampire Lunaire gnungnu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation du Vampire Lunaire gnungnu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-