Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Mer 11 Mai - 22:33

Deux boulets déchaînés !

- Je vois que vous ne voulez pas m'écouter. On va donc commencer par exécuter une personne pour vous montrer qu'on est sérieux. Et pourquoi pas commencer par cette femme là.

- Noon !!


Je me sens complètement impuissante lorsque je vois la dame se faire poignarder sous mes yeux, encore une chose que l'on va me reprocher dans mon rapport... Bon au moins ce n'est pas la comtesse. Me balançant de gauche à droite, je file quelques coups de pieds au gars qui tente de m'attraper et j'arrive à le toucher en pleine poire des fois ! Mouhaha, bien fait pour ta tronche. J'le sens pas de tout lâcher alors pour l'instant je préfère rester pendue à mon perchoir en apostrophant les gens tandis que mon pote se fait à lui tout seul le dernier gars... Eh mais ils n'étaient pas trois ?

- Mais merde bougez-vous pour aller la sauver ! On ne vous a jamais appris à stopper une hémorragie chez les Bourges ?!

Rah ça m'énerve tous ces gens qui ne bougent pas parce qu'ils ont peur ! Moi aussi je suis en train de flipper et pourtant je me suis bougée pour les protéger. Toujours en évitant les personnes qui passent par-là, je continue de filer quelques coups de pied tout en appelant Elliot à la rescousse... Fais quelque chose je commence à avoir le tournis !! J'devrais lui vomir d'ssus, ça devrait l'occuper un petit instant de se débarrasser de cette mixture...  

- PAR LES COUPS DE FOUET DU CACTUUUS !

- ÉLOIGNEZ-VOUS DE LUI !!!


Je l'observe faire ses mouvements de gymnastique tout en évitant de me prendre ses coups au passage, mais manque de pot j'ai réussit à me prendre un coup de fouet dans mon pied... Arg, je le retiens avec son arme à deux balles. Et l'autre qui continue de me coller làààààà, donnant un méchant coup de pied pour lui casser le nez, je voudrais qu'il me foute la paix une fois pour toute !

- ... Mais ? T'es où, copine ?

- Làààà !!!


Ah oui. Il est aveugle. J'aurais beau lui dire "là" il peut toujours continuer de tourner la tête de droite à gauche pour me trouver... Bon normalement il sait ce qu'est un lustre, enfin j'espère mais il va pouvoir me faire quoi ? Me rattraper au vol ? Tss, autant que je me laisse tomber sur un invité, il me servira d'amortisseur au moins.

-  ... C'est toi, copine ? T'es... Virile. Oh. Oooohhh..

Et merde... Bon. Je baisse les yeux pour regarder autour de moi et tenter de calculer la distance de je-ne-sais-pas-quoi pour atterrir quelque part... Mais n'ayant jamais été douée en maths il risque d'y avoir des ratés. Finalement, c'est quand je le vois se précipiter sur l'adversaire que je me dis qu'il a la situation bien en main ; ce qui me laisse l'occasion d'aller cherche la comtesse et l'autre personne... Sisi, je suis sûre qu'il y avait une troisième personne avec eux ! Inspirant un grand coup, je me balance en avant pour lâcher le lustre et atterrir à ses côtés ; ça va, pas de jambe cassée.

- Occupe-toi de lui ! Chiiiips !! Bouge-toi, on a besoin de nous !

L'animal se dépêche de me rejoindre pour courir à mes côtés tandis que je passe la première porte... Et merde je dois aller où maintenant ? Ce manoir est un grand labyrinthe dans lequel je n'ai pas le fil d'Ariane, je vais faire comment pour les retrouver ? Jetant un coup d'œil à Chips qui termine de manger les cacahuètes de la soirée, j'ai bien envie de faire demi-tour et de la laisser se démerder... Doit bien avoir des objets tranchants avec elle non ? Comment elle s'appelle déjà ?

- Euh... Machine ?

Pas sûre qu'elle réponde à cette appellation... Et puis si c'est vraiment le cas, elle va avoir le droit à ce surnom pour le reste de sa vie ! Bon, vu qu'il faut bien commencer par quelque part, je commence à courir tout droit en tentant de capter les moindres bruits aux alentours.

- Comtesse !!! Et ses potes aussi... 'tain mais vous êtes où ?! Eh ooooh !!












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 579
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Mer 11 Mai - 23:15

Déroulement de la soirée
Juste après son acte horrible, l'homme à la rapière n'eut aucune temps de réaction qu'en à l'attaque du cow-boy qui le surprit très vite avec un tout petit animal qui le fit lâcher arme. Le cow-boy continua son attaque et ne pouvant absolument pas résister au renversement qui eut pour effet secondaire de se cogner la tête contre le sol, et alors qu'il se faisait poignarder, la capsule de poison qu'il avait dans sa bouche se brisa lui provoquant une mort instantané, chose impossible à voir à cause du masque. Le Cow-boy prit l'option d'aller aider sa camarade en occupant le mastodonte qui réussit parfaitement à l'immobiliser assez de temps pour laisser la Domae partir à la recherche de la comtesse et de ses amies, exactement comme l'arbalétrier ennemi.

Libération de l'homme masqué. d100 sur 80 : 100 – Échec Critique

Un maigre petit cow-boy avait réussi a attraper un homme qui était beaucoup plus grand que lui et surtout trois fois plus imposant que lui. Il aurait très bien pu facilement se libérer de cette vulgaire petite emprise et pourtant il ne se passait rien. L'homme masqué restait là, immobile en ne faisant absolument rien, n'exerçant même pas une seule pression pour se libérer. L'explication était très simple, c'était que sa capsule de poison à l'intérieur de sa bouche c'était légèrement brisé à cause des coups de pied de l'autre Domae. Tout ne s'était pas répandu dans son corps du coup le poison n'était pas à son plein potentiel et pour venir à bout d'un homme de cette carrure, le poison allait être encore plus lent, un simple petit coma qui risque de s'estomper au bout d'un moment, ou de s’aggraver en fonction de sa chance, mais pour le moment il était incapable de bouger.

Roxane était parti à la recherche de la comtesse dans cet immense manoir, mais elle n'était pas la seule car un des fameux preneurs d'otage était également à l'intérieur entrain de faire exactement la même chose. La recherche se faisait un peu longue, mais elle finit par entendre un bruit venait d'une des pièces qui semblait être une salle de jeux immense avec plein de jeux divers tel qu'un billard.

Découverte de Roxane. d6 (1, 3 ou 5 la comtesse et ses amies ; 2, 4 ou 6 l'arbalétrier) : 5

Un léger bruit d'une personne se cogne se fit entendre dans cette pièce, suivi d'un petit cri très féminin qui se fit entendre. C'était la comtesse et ses deux amies qui étaient complètement terrorisées dont une des amies qui venaient s'en faire exprès se cogner contre le billard, auquel elles se cachent en dessous qui fit peur à la comtesse et la seconde amie qui laissèrent échapper un petit cri qui allait sûrement attirer l'attention de quelqu'un... Amis ou ennemi par contre, impossible de savoir.

Pendant ce temps dans la grande salle. En voyant le cadavre de la femme, le corps encore au sol de l'ami du comte, le corps de l'homme à la rapière qui ne bougeait pas, également le corps du mastodonte qui ne bougeait toujours pas, il eut un vent de panique et surtout une lueur d'espoir qui fit bouger tout le monde, se relevant tous comme un seul homme en direction de la porte afin de s'enfuir de cette maison de l'horreur. Même si le comte était simplement rester auprès de son ami afin de voir si il va bien, ne voulant pas le laisser, ni même partir sans sa fille adorée.

Petite surprise ? d100 sur 75 : 3 – Réussite critique

Alors que la première personne allait réussir à sortir, une femme brune dans la trentaine d'année, cheveux court et en robe de soirée qui ne l'entrave absolument pas, surgit telle une ninja entre la personne et la porte venant planter ce premier homme grâce à bâton armé au bout d'une pointe en acier, telle une lance, qui se trouvait jusqu'à lors dans les mains de l'une des statues au niveau de la porte d'entrée. Elle s'en servie pour empaler littéralement l'homme et s'en servit pour bloquer complètement la porte, rendant impossible d'accéder à la seule sortie de la pièce. La réaction fut immédiate, plus personne ne bougeait, hormis pour reculer devant ce spectacle horrible et surtout transformant ce manoir comme une chambre close avec des tueurs sans aucune pitié.[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Sam 14 Mai - 1:04

Deux boulets déchaînés

Ft. Elliot & Roxane



« CÂLIN DU CACTUS ! ROXAAAAAANE ?!! JE LE TIEEEEENS ! »

Le Cactus ne bougeait plus, accroché tel un koala au torse de la grande montagne de chair. A sa plus grande surprise, cette dernière ne réagissait pas, ne bougeant plus, comme paralysée par cette embrassade aussi soudaine qu'inopinée. Lui non plus n'osait pas faire le moindre mouvement par peur de glisser, et demeurait donc dans sa position compromettante à se demander ce que fichait sa partenaire pendant qu'il faisait des mamours à l'ennemi ; c'est vrai, ça, où était-elle ? Juste avant, elle lui avait hurlé sa position (en oubliant que le pauvre Elliot voyait aussi bien que s'il avait les yeux rivés dans ses chaussures) mais désormais, elle lui criait de se débrouiller tout seul, comme un grand, tandis qu'elle s'éloignait. Sur le coup, l'homme aux cheveux verts voulut pleurer toutes les larmes de son corps et se moucher dans le costume moche de son petit-ami temporaire qui ne bougeait toujours pas (il devait aimer le câlin) - chose qui, après réflexion, commençait à l'inquiéter. Soufflant sur sa frange pour la mettre sur le côté et laisser voir ses yeux, il le fixa autant qu'il le pouvait puis dit sur le ton de la rigolade, bien que paraissant extrêmement sérieux (et il l'était) : « ... Ecoute, si tu es soudainement tombé amoureux de moi, je le comprends mais il faut que je te le dise...» De sa main gauche, il dégaina sa dague déjà teintée de sang et la lui planta au thorax d'un coup sec : « Au risque de te briser le coeur... j'ai déjà un hamster dans ma vie. » A ces mots, Hamtaro, toujours assis sur son épaule, prit une posture victorieuse pendant que son maître laissait à cette dernière un simple baiser sur la joue et lâchait sa prise avant de sautiller plus loin, fier de sa connerie - et plus particulièrement, fier d'être aussi con.

Il ne savait toujours pas pourquoi son adversaire s'était figé ainsi, mais qu'importe la raison, au fond, elle ne l'intéressait pas le moins du monde. Etant donné le coup qu'il lui avait infligé, il n'était pas près de se lever de si tôt, à moins que la cécité d'Elliot l'eut empêché de viser correctement l'organe vital. Il voulut partir à la recherche de Roxane mais le mouvement de foule autour de lui le prit de court, l'obligeant ainsi à reporter son attention sur le sac à fric ; si ce n'est le comte. D'un pas étrangement rapide étant donné la nature balourde du spécimen, l'aveugle interpella son employeur puis, une fois la réponse de ce dernier émise, il fonça dans sa direction afin d'assurer sa sécurité. Ne pas oublier l'essentiel : il voulait être payé à la fin, après tout ! Cependant, à peine eut-il le temps de le rejoindre que des cris retentirent à nouveau dans la large salle, synonymes de problèmes et plus particulièrement d'ennemis à abattre. « OH HELL NAH ! » N'avait-il pas eu assez avec les deux guignols précédents ? Etait-ce le bon moment pour se rouler par terre en hurlant tel le gamin de cinq ans qu'il était au fond de lui ? Aucune idée - mais l'envie demeurait. Las de se bagarrer vainement, et comptant sur les invités pour se démerder afin de sauver leurs propres miches (les siennes avaient été suffisamment bottées à son goût), Elliot attrapa le comte, le prit dans ses bras façon princesse des contes de fées et se précipita vers les escaliers qu'il avait gravis peu de temps auparavant. Il était grand temps de fuir - mais pas en direction de la porte car il y avait visiblement quelques... "soucis" de ce côté.

Il monta donc les marches en écoutant les indications du comte, le rassurant quand à la sécurité de sa fille :  « Vous faîtes pas d'mouron, m'sieur ! Ma partenaire est une pro, elle doit avoir géré la situation tout comme moi !», il lui sourit alors et s'arrêta une fois arrivé à l'étage tout en indiquant à l'aristocrate de s'accrocher à lui, de façon à libérer sa main. Il tâta chaque mur à proximité pour se guider dans le couloir, huma les diverses odeurs lui parvenant et traça uniquement celle de Roxane : le plus important désormais était de se regrouper. Rester ainsi seuls chacun de leur côté était une mauvaise idée, puisque l'une avait des chances de se faire agresser par son propre animal, et l'autre de s'empaler tout seul comme un débile en se jetant sur l'ennemi. C'est ça aussi, de ne pas voir devant soi. On ne voit pas la longue lance pile en position pour se planter dans le premier bide qui approche, aussi. « Roxaaane ? T'es où ? J'AI TROP PLEIN DE TRUCS A TE RACONTER, RABOULE TON BOULE ! » Sans se soucier des regards sûrement interrogatifs (et un poil alarmés) du comte potentiellement choqué de la débilité profonde de son porteur, celui-ci avança davantage et ouvrit les premières portes qui lui passaient sous la main. Il nomma à nouveau la femme au raton, une fois, deux fois, trois fois, soupira puis posa le comte en le gardant à portée de bras, tout en s'excusant de cela :

« Rien contre vous, hein. Mais z'êtes pas tout léger.»

La voix de Roxane se fit alors entendre, braillant dieu sait quoi à la comtesse tandis qu'Elliot se demandait si l'ennemi aussi pouvait l'entendre. Elle était aussi discrète que lui - et il ne croyait pas ça possible. Agrippant fermement le paternel par le poignet, il se fia au son et la retrouva quelques instants après, lui adressant un large sourire :

« ROXANE ! T'as trouvé la comtesse ? Moi, j'ai chopé le comte. T'sais quoi, le géant que j'ai maîtrisé, il est tombé amoureux d'moi ! Mais bon, le pôv' n'a pas pu survivre à mon rejet, si c'est-y pas trop triste.»



(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Dim 15 Mai - 1:50

Deux boulets déchaînés !

"T'en fais pas Roxane, cette mission sera simple", "t'inquiète pas, personne ne viendra attaquer la comtesse", "mais pourquoi tu paniques ? Le plus crétin de la ville serait capable de réussir cette mission !". A croire que je suis plus crétine que le crétin officiel dont mes potes me parlaient, je savais que j'aurais dû envoyer chier le Conclave en leur disant d'aller se faire voir avec leur mission à deux balles. Très franchement, j'ai une tête à jouer les gardes du corps pour les greluches en talons hauts ? NON. Moi je suis bonne pour les missions qui requièrent pas grand chose, genre dormir, ça c'est une bonne mission.

Avançant dans les couloirs en continuant de ruminer, j'entends des cris alarmés venant tout droit de la salle principale mais vu comment je suis partie, je ne peux plus faire demi-tour. Oh et puis y'a Elliot, lui et sa petite boule de poil sauront gérer le truc, moi j'ai un gars avec une arbalète à rattraper. Arc et flèche prête à être tirée, je reste sur mes gardes en écoutant tout ce qu'il se passe autour de moi, je fais un signe de tête à l'animal pour qu'il aille au devant de moi histoire que je ne me fasse pas prendre dans une embuscade, puis d'un coup, un bruit suspect.

Les bruits viennent de la porte sur ma droite et les quelques cris me laissent penser que la comtesse et ses potes se trouvent à l'intérieur, m'approchant discrètement j'abaisse la poignet et ouvre avec un coup d'épaule pour pointer la flèche droit devant moi. Ma cible : la comtesse et ses potes. Tournant sur moi-même, je ne vois personne d'autre dans la pièce et j'en profite pour ranger mon arc et ma flèche afin de m'approcher des demoiselles terrorisées... Comment j'fais pour leur demander de se taire ?

- Écoutez les filles, je vais vous protéger mais s'il vous plait taisez-vous... Ils vont nous trouver plus rapidement sinon !


Et franchement, je n'ai pas envie d'avoir la responsabilité de trois vies. Leur demandant de sortir de sous le billard, je commence à le tirer vers moi sans qu'il ne bouge et décide de me placer de l'autre côté avec l'intention de le pousser... 'tain mais ça bouge pas. Demandant de l'aide aux trois trouillardes qui n'ont pas l'air de vouloir bouger leur royal postérieur, j'arrive à avoir un peu de collaboration quand je leur explique que le seul moyen de rester en vie est de placer ce billard contre cette porte. Chose faite, je leur demande de se placer sur le côté tandis que je me place face à la porte, prête à accueillir notre visiteur.

Le tir à l'arc étant mon dada, je suis capable de rester des heures dans cette position -bon peut-être pas autant- sans faiblir, je prends le temps de ralentir mon rythme cardiaque pour être mieux préparée à l'entrée de l'ennemi mais les trois qui n'arrêtent pas de geindre à mes côtés m'empêchent de me concentrer... Comment dit-on dans le langage la haute société de fermer sa gueule au risque de retrouver sa tête au bout d'un pieu ? Alors que j'entends des pas se rapprocher de la porte, j'entends l'une des filles pleurer de plus belle avec la discrétion d'un enfant de 3 ans qui s'est fait mal en tombant par terre...

- Écoutez comtesse, je vous conseille vivement de vous la fermer ou je vous bâillonne avec un morceau de votre robe que je vous arrache !

Alors si elle tient à sa voix et sa robe, c'est tout bénef de se la fermer. Malheureusement, la charmante demoiselle a attiré une personne se prenant pour Jack Torrance afin de faire le remake de Shining avec sa hache... Et bah voilà ce que c'est de pas se la boucler ! Hurlant en même tant que ces dames, je leur ordonne de sortir d'ici par la porte qui mène à la pièce d'à côté ; une mission facile qu'ils disaient... Pff, je te jure que je vais leur bouffer la page du dictionnaire où le mot "facile" est écrit, on verra si ils vont comprendre ma douleur.

Arrivant dans une pièce qui m'importe peu, j'ordonne à la comtesse de rester dans un coin sans bouger tandis que j'ouvre la porte pour décocher rapidement une flèche en direction de Jacky -j'aime bien donner des surnoms aux personnes qui veulent ma peau- et referme aussitôt la porte pour éviter une quelconque riposte... Oh. Mon. Dieu. Je ne sais même pas si j'ai réussit à l'atteindre ; bordel mais qu'est-ce que je vais faire... J'peux pas rester barricadée ici avec les trois fontaines ?

- ROXANE ! T'as trouvé la comtesse ? Moi, j'ai chopé le comte. T'sais quoi, le géant que j'ai maîtrisé, il est tombé amoureux d'moi ! Mais bon, le pôv' n'a pas pu survivre à mon rejet, si c'est-y pas trop triste.

Un espoir. Le destin m'envoie un espoir. Bon, cet espoir ne voit pas grand chose mais si il est ici c'est qu'il a réussit à se faire la montagne de muscles tout seul. Mais attend... Il a laissé les autres invités tout seul ? Nom de Dieu, j'espère que personne n'est mort... Et pourquoi il emmène le comte en direction de l'ennemi franchement ?! Ouvrant à peine la porte pour ne pas laisser le temps à Jacky de se jeter sur moi, je tente de faire comprendre à mon partenaire qu'ici... Ben... Que j'ai VRAIMENT besoin d'aide.

- Elliot !!!! A L'AIDE !! Y'a un gars qui m'a confondu avec Louis XIV et qui veut ma tête !!

C'est bien Louis XIV qui s'est fait décapiter non ? A moins que ce soit Louis XVI... Boarf au pire il a compris l'idée. Et comme je me doute que je vais poireauter des heures si je ne lui indique pas le chemin, je m'empare de Chips que je balance hors de la pièce sans même lui demander son avis. Bonne chance l'animal, ma vie est désormais entre tes mains et je ne sais pas si c'est bonne chose finalement...












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 579
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Dim 15 Mai - 13:58

Déroulement de la soirée
Une simple fête de félicitation devenait une fête macabre avec des morts qui s'enchaînaient parce que la cible première ne voulait pas se sacrifier pour le bien de tous. La grande salle était le plus grand des pièges, il n'y avait beau n'avoir qu'une seule personne qui leur bloquait le passage, mais elle était assez forte pour tuer toutes ces personnes, après tout, elles ne sont pas habituées à se  battre comparé à celle qui les détient en otage ; surtout que les deux gardes du corps ne sont même plus présent pour les aider, l'une à fuit avec la comtesse tandis que l'autre avec le comte. Malheureusement ils n'étaient pas seul, comme si ils allaient laisser partir leur cible et leur mission de la soirée, surtout que tout était prévu, du moins même si c'était prévu, ils ne pensaient pas tomber sur des gardes du corps aussi peu orthodoxe et ils n'avaient pas prévu de perdre deux points forts aussi facilement de manière aussi stupide.


Du côté du Cow-boy tout semblait aller sur des roulettes. Le comte était avec lui, donc celui qui fourni l'argent, mais il restait très inquiet, autant pour sa fille adorée qui avait disparu que pour son associé qui se trouvait toujours dans la grande salle avec cette furie. Il demanda bien sûr à plusieurs reprises d'aller sauver ces deux personnes là, car même si la récompense serait si la comtesse ne lui arrive rien, il promis une prime assez confortable également si son ami et associé va bien également alors qu'il faudrait le protéger également et retourner dans la grande salle.

Attaque à distance. d100 sur 80 : 99 – Échec Critique

Caché dans l'ombre, l'homme masqué doté de son arbalète était entrain de viser correctement le comte, il voulait le tuer pour s'en débarrasser puis ensuite s'occuper de son garde du corps avant de retourner à l'objet principal de sa mission. Vu que les deux hommes ne bougeaient pas, c'était très simple pour lui de viser. Lorsqu'il se sentit à l'aise, il laissa partir le carreau de son arme qui se faufila dans les cieux directement vers le comte. C'est du moins ce qu'il croyait car en réalité le masque lui avait caché une partie de sa vue qui le fit confondre le comte avec son reflet dans un plastron d'armure parfaitement relui. Bien sûr le carreau ne se planta pas à l'intérieur, mais rebondi simplement dessus et ricocha jusqu'à la petite cachette de l'homme masqué, venant planter cette arme directement dans son épaule, le faisant pousser un cri. N'en démordant pas, il sortit de sa planque tout en essayant de remettre un nouveau carreau dans son arme en espérant avoir le temps de recharger pour tirer à nouveau.


Du côté de Roxane cela ne se passait pas tranquillement non plus. Elle avait fini par trouver la comtesse et ses deux amies, mais elle n'était pas la seule à les avoir trouver, une chance qu'elle avait réussi à les emmener dans une autre salle, mais cela ne suffisait malheureusement pas. Elles s'étaient enfermées dans une salle qui servait un peu de débarras pour la salle de jeu, aucune sortie hormis la porte qui était assailli par un homme doté d'une hache. Tout ce que la femme trouva comme idée pour s'en sortir se fut de balancer son animal en dehors de la pièce, là où se trouve le tueur doté de sa hache.

Concentration de l'homme à la hache. d100 sur 55 : 11- Réussite

Même si cela est très surprenant de voir un animal, surtout un raton-laveur, se faire balancer de la sorte, cela ne le surpris absolument et le laissa même partir, lui faisant simplement peur, tentant un simple coup de hache dans le vide histoire qu'il ait la trouille. Il se concentra donc sur la porte où était enfermé les demoiselles dont la cible. À force de tenter, et de voir qu'il n'arrivait pas à défoncer réellement la porte, il finit par abandonner, mais il resta dans la pièce pour attendre qu'elles sortent, il savait que la seule sortie était celle là, à moins de casser le mur, mais il fallait de la force pour faire cela. Puis il était présent au cas où que le partenaire de la Domae se ramène.

Attaque surprise ? d100 sur 90 : 12 – Réussite

Alors que Roxane était concentrer sur l'unique porte de la pièce pour savoir si elle était enfin tranquille. L'une des amies de la comtesse derrière se mit à bouger d'une grande vitesse afin de voler deux flèches de la Domae pour venir lui en planter une directement dans son bras droit tandis qu'elle garda la seconde flèche pour la porter à la gorge de la comtesse, gardant une bonne distance avec la domae et la dernière femme présente dans cette pièce. La comtesse se trouvait être complètement apeurée, ne comprenant absolument rien de ce qui se passait.

« Shu... Shura... Pourquoi ?... »
« Oh la ferme ! J'aurai dû venir te buter dans ta chambre pendant que tu t'y préparais, mais je devais suivre ce putain de plan. Et toi la minable, laisse moi partir avec cette pouf et tout se passera bien pour toi, compris ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Ven 20 Mai - 19:07

Deux boulets déchaînés

Ft. Elliot & Roxane


Il court, il court, le hamster du bois joli. Il est passé par ici, il repassera par là. Les cheveux dans les yeux, la sueur dans la nuque, le pauvre Elliot semblait au bord de la crise d'angoisse, encore plus désespéré quue l'homme qu'il avait confondu avec une princesse vu la façon dont il le portait. Il ne savait pas où aller. Tout était noir autour de lui ; seuls demeuraient les cris et les odeurs fétides de sang chaud déversé.  Il ne restait que des ennemis sans forme, sans visage, au milieu d'un labyrinthe plongé dans l'ombre. Mais, au moins, il avait de l'avance sur eux puisqu'il avait déjà embarqué la nouvelle Princesse Peach. Dans la précipitation, ses jambes s'étaient emballées et il avait monté chaque marche qui se présentait sous ses chaussures, jusqu'à ce qu'il atteigne le second étage. Le comte, fermement tenu par les bras du cactus, continuait à geindre et à se plaindre qu'il avait laissé son ami en bas, mais le Domae n'était pas près de faire demi-tour si c'était pour se faire éventrer. Le regret se lut un instant sur son visage à demi-dissimulé, tandis qu'il semblait prendre racine, planté sur la dernière marche de l'escalier. Y retourner, quitte à se faire attaquer et risquer la vie de son employeur ? Ou fermer les yeux sur sa morale et l'affection du comte pour son ami en abandonnant ce dernier à une mort certaine ? Un grognement s'échappa de ses lèvres. Tant de confusion, tant de questions, mais que devait-il choisir ? « Je... bon. D'accord, on va aller le cherch... » Le cactus fut coupé dans son élan, entendant un bruit non loin comme si on venait de lui envoyer quelque chose... qui ne l'avait pas atteint. S'en suivit d'un cri de douleur qui le fit aussitôt décamper, tout en vociférant au fameux ami de le suivre :  « Ouais bah la merde hein, il n'a qu'à monter, votre pote ! MONSIEUR ! RAMENEZ VOS GROS GIGOTS SI VOUS VOULEZ VIVRE ! Ou mourir à l'étage, ça dépend du stalk de Mr. Pad'Bol ! » Une sale impression d'avoir commis une grosse erreur avait formé une boule d'angoisse dans sa gorge, mais Elliot déglutit puis soupira. Tant pis.

Il préférait sauver trois personnes plutôt que deux ; à défaut de pouvoir faire quelque chose pour le reste... Sans se soucier davantage de l'ami qui allait devoir se débrouiller pour le rejoindre, il partit dans les couloirs et déposa ensuite le comte, qu'il tenait par le poignet afin de s'assurer de sa présence à ses côtés. Ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux, mais hey ! Il n'avait pas pensé à l'harnais de sécurité. Dommage. Cela l'aurait sûrement fait marrer de promener en laisse un membre du caviar de Quederla ! Déçu de ne pas y avoir pensé plus tôt (au pire, il l'aurait apporté pour Roxane), Elliot se figea à nouveau, sortit son fouet et l'attacha autour de la taille de son protégé : «  Voiiilà. On aurait du mal à vous kidnapper comme ça.  » A part s'ils veulent voler son fouet au vol, mais ça, le dresseur d'hamsters n'allait pas laisser pareille chose arriver ; c'était un souvenir, après tout ! Tout comme son précieux chapeau... eu moins, ainsi, il n'était pas près de lui échapper. Il appela ensuite sa partenaire de mission  à s'en briser la voix, racontant son histoire d'amour temporaire avec la Montagne au cœur brisé à tue-tête au cas où elle pouvait l'entendre. Le pire dans tout cela, c'était que la tête verte était fière de ses conneries – et, de toute façon, il ne savait pas pourquoi son boyfriend s'était figé comme ça ; alors autant interpréter les choses à sa façon en les rendant amusantes. A force de marcher, le cactus tomba nez à nez (ou plutôt, genou à museau) avec le raton obèse de la Domae qui paraissait un tantinet... paniqué, d'après les petits cris qu'il émettait. Il se pencha, tapota la tête de l'animal pour le rassurer ; mais reprit aussitôt sa main avant que l'idée de lui lacérer la bobine ne traverse l'esprit de ce démon velu. C'est que ça pouvait se montrer violent, ces bestioles. Et l'Elliot ne voulait pas se manger ses griffes. Prêt à le suivre, il entendit soudain la voix de Roxane complètement paniquée, comprenant alors pourquoi est-ce qu'elle s'était séparée ainsi de son animal :

« Elliot !!!! A L'AIDE !! Y'a un gars qui m'a confondu avec Louis XIV et qui veut ma tête !! »

Elliot gloussa d'un air mesquin, fier de ses connaissances historiques, puis s'empressa de rétorquer :

« C'EST PAS LOUIS XIV, C'EST LOUIS XVII, S'PECE D'INCULTUREE ! » se moqua-t-il gentiment, avant d'être corrigé par le comte et se corriger lui-même : « ... Ah ? Ah. *kof* J'veux dire... LOUIS XVI ! »

Son visage avait viré au rouge écrevisse et sa bouche s'était asséchée ; au moins, le comte savait désormais qu'il était guidé par un gros attardé. Lorsque Chips le mena jusqu'à la salle où se trouvait un second chum, le comte s'empressa de le prévenir de l'arme qu'il tenait, une arme qui ne manqua pas de faire retomber ses rougeurs jusqu'aux tréfonds de ses chaussettes : « … Comment ça, « une hache » ? Puis, elle est pas petite ma dague ! »  Une hache. Il ouvrit les lèvres, les referma, tourna la tête de droite à gauche avant de se reculer en déglutissant. UNE HACHE. MAIS IL ALLAIT FAIRE QUOI AVEC SA DAGUE ? Foutage de gueule. Gardant son protégé à côté de lui tout en le tenant de son bras et de son fouet, il chercha son arme et la pointa vers l'ennemi. Non, ce n'était pas la bonne chose à faire... elle était trop fine, trop fragile face à une motherfuckin' hache. Et surtout, très précieuse aux yeux aveugles du Domae... Un éclair de génie (n'apparaissant qu'au bout du septième plein-soleil de l'année) traversa alors le visage d'Elliot : il avait peut-être un début de (mauvaise) idée en tête. Passant son bras autour de la gorge du comte, il le mit face à lui tout en le menaçant de sa dague. Ses mains tremblaient, il n'était pas sûr de lui. Mais étant donnée la situation, il préférait tester cette option avant de devoir se battre et risquer de se faire enfoncer le crâne comme une énorme pastèque verte :  

« PAS UN GESTE OU JE CREVE LA POCHE A BIDOUX ! (pardon monsieur le comte, j'essaie de parler dans leur langue.) Z'aurez beau avoir la donzelle, sans son père pour payer la rançon, vous êtes foutus ! Dans l'cul, Lulu ! Et n'essayez pas de jouer les p'tits malins (tili-li-ti-li-litui), parce que j'ai tendance à STRESSER ! ROXAAAAAAAAAAANE ! Y a des méchants en bas aussi... y a des méchants partout!!»

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Lun 23 Mai - 18:10

Deux boulets déchaînés !

- Elliot !!!! A L'AIDE !! Y'a un gars qui m'a confondu avec Louis XIV et qui veut ma tête !!

- C'EST PAS LOUIS XIV, C'EST LOUIS XVII, S'PECE D'INCULTUREE ! J'veux dire... LOUIS XVI !

- TU CROIS VRAIMENT QUE C'EST LE MOMENT POUR UNE LEÇON D'HISTOIRE ?!


Je tente de maintenir la porte fermée et lui me ramène sa science avec les Rois de France et leur décapitation !! J'veux qu'il comprenne que je suis dans la merde en ce moment-même, pas que je suis en train de faire mumuse. Je ne m'occupe même pas de Chips en me demandant si il va bien, je sais qu'il peut devenir pire qu'un raton enragé quand il se fait attaquer, j'espère simplement qu'il sera assez fute-fute pour mordre un méchant jusqu'au sang. Il est capable de faire ça avec Jérémy pourquoi pas avec les moches ?

Plaquée contre la porte pour éviter que l'autre taré n'entre, je laisse échapper un cri de douleur quand je sens quelque chose entrer dans mon bras droite ; je vois avec étonnement qu'il s'agit d'une de mes flèches. Elle est arrivée comment celle là ? Je retire l'arme de mon bras et me tourne vers le trio, donc l'une, la plus dark aux cheveux noirs et aux rouges... 'tain même la lolita est moins louche qu'elle... Comme quoi, les apparences sont vraiment trompeuses.

- Shu... Shura... Pourquoi ?...

- Oh la ferme ! J'aurai dû venir te buter dans ta chambre pendant que tu t'y préparais, mais je devais suivre ce putain de plan. Et toi la minable, laisse moi partir avec cette pouf et tout se passera bien pour toi, compris ?!


M'emparant de mon arc et d'une flèche en grimaçant à cause de la douleur à mon bras droit, j'aurais dû me barrer avec la comtesse et laisser crever les deux amis ; j'sais que la gothique lolita n'a rien à faire dans l'histoire mais ça lui apprendra à être pote avec des méchantes. Menaçant la gamine de ma flèche, je refuse de la laisser passer avec la comtesse, certes je ne suis pas la plus douée dans les missions mais celle-là n'est pas censée être compliquée même avec les problèmes que l'on rencontre.

- Écoute la mioche, pose cette flèche toute suite avant que je ne te plante la mienne entre les deux yeux.

Et j'en suis capable. C'est d'ailleurs la seule chose dont je suis sûre de pouvoir réussir même avec le bras en sang ; tout le monde chiale autour de moi sauf Shura qui me défi du regard. Elle ne m'en croit pas capable ? De l'autre côté, j'entends qu'Elliot est revenu avec le comte, j'sais pas si c'est une bonne chose de laisser un aveugle se battre contre un gars avec une immense hache mais là j'suis occupée avec la gamine. Sale gosse.

- PAS UN GESTE OU JE CREVE LA POCHE A BIDOUX ! (pardon monsieur le comte, j'essaie de parler dans leur langue.) Z'aurez beau avoir la donzelle, sans son père pour payer la rançon, vous êtes foutus ! Dans l'cul, Lulu ! Et n'essayez pas de jouer les p'tits malins (tili-li-ti-li-litui), parce que j'ai tendance à STRESSER !

- FAIS PAS L'CON AVEC LE COMTE !!! J'AI BESOIN DE THUNE !!


Égoïste. Quand on a son propre salon de massage, normal qu'on arrive à faire ses fins de mois mais ce n'est pas avec ce que je gagne -et ce que je dépense en fringue surtout- que j'arrive à m'acheter de la bouffe et payer le loyer. Heureusement que j'ai une coloc' d'ailleurs !

- ROXAAAAAAAAAAANE ! Y a des méchants en bas aussi... y a des méchants partout!!

- ... Attends ? Tu as laissé les invités sans défense ?!


Mais... Il faut que quelqu'un intervienne ! Je jette un coup d'œil aux gamines et décide d'intervenir, et comme ce sont des chialeuses de première, je ne peux pas compter sur elle. Respirant un bon coup, je décoche ma première flèche qui arrive précisément là où je voulais : dans la main de Shura qui tenait la flèche. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive pas à la tuer, pourtant ce serait tellement simple... Trop de cœur peut-être ? Je prends une queue de billard et pare son attaque qu'elle a tenté avec ma flèche ; ça, c'est à moi. Donnant un coup de pied dans son ventre parce que je n'aime pas qu'on joue avec mes jouets, je finis par l'assommer avec la queue de billard.

- Attachez-là sinon elle en aura après vous quand elle se réveillera.

Le minimum non ? Je regarde autour de moi et m'empare d'un torchon que j'entoure autour de mon bras pour stopper la sortie du sang. J'espère qu'elle ne va pas se réveiller tout de suite ; mais pour l'instant j'ai quelqu'un à aider. J'sais pas ce qui m'arrive, surement un peu de courage, l'adrénaline qui me permet de faire une telle chose ; oh que j'aimerai bien que les autres voient ça ! Bien. Respirant un coup, je range mes flèches, bande mon arc et ouvre la porte à la volée pour tirer une flèche dans l'épaule, coucou copain.

- Elliot, occupe-toi de lui ! Moi j'vais aller aider les invités. J'ai visé son épaule gauche, envoie moi Chips si y'a un soucis. Et toi l'raton t'as intérêt à l'aider !

Sans même demander mon reste, je me barre en direction de la salle principale pour aider le reste des invités, j'entends plusieurs cris ce qui me laisse penser que tout ne se passe pas très bien là-dedans. J'espère sincèrement que tout va bien se passer pour Elliot et que Chips sera coopératif, normalement il a compris que sa vie est danger alors il devrait pouvoir l'aider ! Au pire qu'il fasse tomber un lustre sur le gars ou bien qu'il le morde ! Arrivée donc dans la salle, je pousse la porte et prends le temps de repérer celui ou celle qui fou le bordel. Une invitée armée d'une lance. Je m'empare d'une flèche que je décoche en sa direction.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 579
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Lun 23 Mai - 19:29

Déroulement de la soirée
Du côté de la Domae, l'attaque surprise de Shura avait parfaitement réussi, réussissant à blesser la garde du corps tout en prenant en otage la comtesse, elle avait donc réussi un exploit pour le moment car c'était elle qui était au plus proche de la cible. Malgré la blessure, la Domae réussi à décocher une flèche qui vient se planter directement dans la main armée de Shura, mais cela ne la déstabilisa absolument pas, car même si elle venait de lâcher la comtesse, la jeune demoiselle fonça sur son adversaire avec la flèche sauf que l'attaque ne réussi absolument pas, et le pire c'est qu'après deux coups, elle finit par s'évanouir sous les coups. Même si elle était entraînée, cela reste une jeune femme et donc elle ne pouvait que très peu supporter une attaque à la queue de billard. La garde du corps ordonna donc d'attacher la demoiselle à la comtesse et à Sorina.

Persuasion de Roxane sur les demoiselles. d100 sur 50 : 92 – Échec

Même si la demoiselle Domae avait réussi à attirer l'admiration des deux jeunes femmes grâce à son magnifique combat contre la jeune rebelle, elles restaient vraiment très apeurées et tristes ; elles venaient de se faire trahir par une de leurs meilleurs amies sans trop savoir pourquoi.. Pourtant elles exécutèrent quand même la tâche avec les câbles qui traînaient dans la pièce. Mais le travail n'était pas de très haute qualité vu comment elles tremblaient, mais au moins cela devrait être suffisant, selon elles du moins.


Du côté du cow-boy, il se retrouvait en face, avec le comte, d'un homme en tenue de servant, de majordome, armé d'une hache. La première réaction du cow-boy en face de cet homme suffisamment baraqué pour manié une hache comme il le souhaite fut de menacer son employeur, menaçant de le tuer si jamais il bougeait. Cela aurait très bien pu marcher, du moins si la personne que le cow-boy voulait prendre en otage n'était pas le comte lui-même, après tout il fait un peu parti du contrat, du moins c'est le père de la comtesse alors si il meurt, ça leur fera une part de boulot en moins. Au moment où il allait pour avancer et venir abattre sa hache sur les deux hommes, il subit une vive douleur dans son épaule gauche, son bras dominant avec lequel il tient son arme.

Garde son arme ou pas ? d100 sur 40 : 36 – Réussite

Malgré la surprise et la douleur, l'homme réussi à serrer sa main gauche pour maintenir l'arme. Cela suffit néanmoins à lui faire lâcher du regard le comte pour savoir qui avait bien oser lui faire cela dans le dos pour voir que c'était la fichu Domae et vit par la même occasion sa cible principale avec sa comparse attachée et il comprit immédiatement qu'il avait maintenant encore plus de boulot. Malheureusement le temps qu'il réalise cela, la Domae était déjà entrain de se barrer alors il décida de se venger et lui balancer la hache dans le dos, puis dans le pire des cas il pourra toucher le cow-boy ou bien le comte, ou bien se faire un kebab de l'animal par la suite.

Lancer de hache. d100 sur 50 : 32 – Réussite

Le majordome réussit à lancer sa hache en direction de la Domae qu'elle réussit à esquiver sans trop de problème car elle continua d'avancer, mais ça ni le comte, ni le cow-boy ne pouvait le savoir, pour eux le tir allait réussir. Dans tous les cas le mec avec le hamster était sur le chemin de la porte et il devait s'en débarrasser avant de buter la meuf qui avait osé le blesser. Le majordome prit une queue de billard, la cassant en deux afin d'avoir deux armes pointues à sa disposition pour se battre.

Sens de l'orientation de l'arbalétrier. d100 sur 60 : 90 – Échec

Alors que l'arbalétrier était dans les couloirs entrain de chercher sa cible, il finit par se perdre, ayant oublier complètement le plan qu'on lui avait confié, puis surtout le carreau qui s'était prit à sûrement dû perturber son audition pour ne pas entendre le boucan provoqué par les autres en haut. Roxane avait donc le champs libre pour se rendre dans la grande salle et aider les invités ; invités qui venaient de nouveau perdre une des personnalités à cause de la furie qui avait bloqué la porte. Et ce n'est pas sans mal que le meilleur ami du comte commençait à se remettre dans la tannée qu'il s'est prit à l'éruption des hommes masqués.

Esquive du tir à l'arc de Roxane. d100 sur 80 : 37 - Réussite

Roxane avait réussi à faire un joli tir, malheureusement son tir était un peu voyant car elle avait réussi à repérer cet objet qui fendait l'air qui fonçait en face d'elle. En bougeant simplement la tête, la flèche finit sa course contre la porte en bois. Elle avait perdu l'effet de surprise et la méchante était maintenant prête à se battre, à tuer encore plus de personne. Mais histoire d'avoir un appui de taille, elle attrapa par les cheveux l'ami du comte juste à côté d'elle afin de le menacer de le tuer avec une dague qu'elle sortie avec sa main droite de sa robe, prête à le tuer si jamais la domae ne se montre pas ; elle semblait avoir plus envie de se battre que de tuer sa cible.


Nombre d'ennemi au total : 10
Nombre d'ennemi mort : 2
Nombre d'ennemi actif : 3 (dans la grande salle, contre Elliot et un de paumé dans le manoir)
Nombre d'ennemi inconscient : 1 (avec la compagnie de la comtesse et de son amie)
Nombre d'ennemi toujours inconnu dont personne connaît l'existence : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Ven 17 Juin - 3:05

Deux boulets déchaînés

Ft. Elliot & Roxane


« FAIS PAS L'CON AVEC LE COMTE !!! J'AI BESOIN DE THUNE !! »

La voix de la Domae retentissait de l'autre côté, et l'emprise de l'aveugle ne se resserra que davantage, rapprochant sa lame de la gorge du comte. Ses mains moites tremblaient contre le manche ; il déglutit, tenta de se calmer (ne sait-on jamais) puis, en entendant des bruits de pas se rapprocher de lui, fit un bond en arrière et se mit à vociférer :

« OUAIS BAH T'AURAS QU'A MANGER DES PÂTES ! ON A PAS CE QU'ON VEUT DANS LA VIE ! ME FAITES PAS REPETER ET RECULEZ ! Il recule hein, c'est ça ?... COMMENT CA, "NON" ?! ROXAAAAAANNE ! J'vais pleurer, putain...»

Ou du moins, c'était ce que son corps lui criait de faire - son orgueil en revanche, lui conseillait fortement de resserrer son string et de ne pas se changer en pâte molle face à l'ennemi à la hache s'il voulait, au mieux, rester en vie. Et c'était plus ou moins dans ses plans. Sentant l'homme se rapprocher, Elliot ferma les yeux sans but réel et se recula en serrant les dents, ne parvenant pas à se résoudre à lâcher le comte comme s'il avait décidé que, finalement non, il était mieux en bouclier humain qu'en employeur. Au moment où les choses allaient tourner au sale, un bruit et une odeur particulière parvinrent à toucher ses sens et il comprit alors que son assaillant venait d'être blessé par une flèche de Roxane. Cette dernière passa alors en courant, et, avant même que le vert ait le temps de s'en réjouir, le prévint qu'elle s'en allait à la rescousse des invités. Pour un peu, l'aveugle aurait pu terminer son sourire, mais visiblement, il n'y avait plus de quoi être heureux. Lui qui croyait qu'elle allait l'aider, lui ! Dans l'espoir qu'elle fasse demi-tour, le dresseur d'hamster lui hurla à plein poumons : « Ils ont des bras et des jambes, tu sais ! Ils peuvent se débrouiller et... » Il s'arrêta soudain, comprenant qu'elle n'écoutait de toute façon pas. Pour une raison qu'Elliot ignorait mais que sa cécité expliquait, le comte se mit brusquement à gigoter, ce pour quoi il le lâcha en le poussant quelque peu sur le côté... avant de vite le regretter.

La hache lancée dans leur direction se planta alors dans la tête du comte, s'écroulant à terre dans un fracas abominable qui fit comprendre à l'aveugle, d'après ce bruit de pastèque fendue, qu'il avait foutu en l'air sa carrière de garde du corps. Se mettant à genoux près de lui, Elliot le secoua quelque peu et brailla à gorge déployée :  « POCHE A BIDOUX !! NON ! ET MON ARGENT ? ET MA GLOIRE ?!! ALLEZ, DEBOUT C'EST RIEN QU'UN PETIT BOBO ! » Sa main tâtonna son visage puis fit le contour de la hache, grimaçant au toucher du sang qui la recouvrait. Il se corrigea : « Bon. Un gros bobo, plutôt. Je euhm... n'oublierai pas votre sacrifice. J'imagine que c'était un sacrifice. Pas parce que je vous ai poussé ou un truc comme ça, ahaha... ah... » Persuadé que Roxane allait le tuer, il s'inquiéta tout d'abord de sa première menace qui venait de casser quelque chose d'après le son provoqué : visiblement, crever la poche ne lui suffisait pas - que non, il fallait aussi buter le protecteur moyennement doué dans son domaine. Tout ça parce qu'il avait les cheveux verts. Franchement, le monde le détestait. Prenant le manche de la hache à deux mains et non sans une grimace dégoûtée, il l'extirpa du crâne du comte, ôta sa godasse de son torse (respect des cadavres) et se dirigea comme une furie vers l'adversaire, se la jouant bûcheron-fou de tout côté tout en poussant son compagnon vers le côté obscur de la Faim :  « CHIPS ! Pense à la bouffe que tu n'auras pas à cause de lui ! Fais-lui payer... ! Hamtaro !... Va dire à Roxane que je suis une daube humaine, je vais pas oser le lui dire moi-même. » Se rappelant toutefois ce que la femme aux cheveux rouges lui avait dit, il profita de la blessure de l'homme à l'épaule  afin de favoriser ce côté-là, ne visant plus que la partie gauche de l'ennemi.  Pas très fair-play, mais il venait de perdre sa piñata de derlas, d'où son désintérêt face aux règles établies par les bonnes mœurs : quitte à l'avoir, eh bien, autant l'avoir en traître. De toute façon, il avait bien un malus, lui !

De son côté, Hamtaro bondit de la tête de son maître et partit galoper dans les couloirs, cherchant la précieuse partenaire du Vert. Il la retrouva toutefois assez vite, ayant mille fois plus de sensibilité (et un sens en rab) que son maître laissé à l'arrière, occupé dans le combat le plus déloyal qui soit. Le pire, c'était qu'il n'éprouvait absolument aucune honte, juste beaucoup de peur face à l'effroyable colère du Conclave qui allait sans aucun doute lui retomber dessus. A part si l'excuse du sacrifice passe, mais il en doutait un peu, sur le coup. Mais passons : une fois près de la jambe de Roxane, Hamtaro la mordit à pleines dents puis sauta plusieurs fois sur lui-même en poussant de petits cris, loin d'être intéressé par les choses plus importantes que l'annonce de la nullité rarement égalée de son maître. Il se couvrit les yeux afin d'imiter Elliot, fit semblant de pousser quelque chose puis, tombant de la façon la plus théâtrale qui soit, feignit la mort quelques secondes en imitant le comte. Une fois ça de fait, il se redressa sur ses deux pattes arrières et regarda en direction de la femme menaçant l'homme qui, depuis le début de la soirée, semblait avoir un don pour se faire taper dessus. Ni une ni deux, il s'élança tel un héros vers l'ennemi, toutes dents et griffes sorties : si le grand cow-boy n'était pas la star de cette nuit, c'était tout simplement parce que le rôle était déjà pris par la plus grande racaille du monde des rongeurs, si ce n'est Hamtaro premier et dernier du nom - car aucun autre hamster que lui ne saurait se montrer digne de le porter.


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   Mar 21 Juin - 15:08

Deux boulets déchaînés !

J'ai décoché ma flèche comme une pro mais cette sal...leté a réussit à l'esquiver en bougeant simplement sur le côté, ma flèche se retrouve ainsi plantée dans la porte en bois. Signifiant à tout le monde qu'ils sont sauvés ; enfin peut-être hein... Parce que vu comment je suis douée, ça mérite de débattre dessus. J'allais pour me cacher jusqu'au moment où je remarque l'ami du comte en très mauvaise posture, prêt à se faire égorgée par la dague qu'elle avait cachée dans sa robe... Mmh.. ça ne devait pas être très confortable.

Je m'empare donc d'une autre flèche et menace la jeune femme, prête à viser sa main pour lui faire lâcher son arme ; si l'autre a un minimum de jugeote, il fuira rapidement. Je lui demande de lâcher l'arme au risque de se prendre une flèche mais elle n'a pas l'air très coopérative... Pourquoi faut-il que je tombe toujours sur quelqu'un de pas sympa ? Finalement j'aurais peut-être dû rester avec Elliot et laisser crever les invités, comme ça j'aurais eu ma thune de sûr. Han, Elliot a intérêt à gérer avec le comte et l'autre folle, sinon j'le zigouille.

Mais comme les mauvaises nouvelles me poursuivent, j'entends un petit bruit à mes pieds et une douleur dans la cheville ; sursautant, je fais un bond en arrière en abaissant mon arme vers le truc sauvage qui s'avère être Hamtaro sautant dans tous les sens en faisant de drôles de gestes. Je regarde l'assistance, la méchante puis reporte mon attention sur Hamtaro ; je baisse mon arme pour ranger la flèche et prendre la boule de poil dans mes mains afin de l'avoir en face de mon visage. Et regarde la méchante et le reste de la salle.

- Deux minutes hein, ça fait longtemps que je n'ai pas parlé Hasmter. Ni jouer aux mimes d'ailleurs...

Sous les regards étonnés de l'assistance, j'écoute et regarde attentivement les gestes que me fait la boule de poil ; j'arrive à comprendre qu'il s'agit d'Elliot puisqu'il se couvre les yeux puis il fait un drôle de geste et tombe au sol de manière théâtral. HAN ELLIOT EST MORT ?! Naaaaan, pourquoi j'ai laissé un aveugle s'occuper de ce gars ?! Je finis par reposer le Hasmter au sol, déçue de ne pas su réagir à temps et le regarde s'éloigner vers la dame sûrement pour la mordre jusqu'au sang avec ses petites dents. Son maître est mort mais il continue de se battre... Et Chips ? Il va bien ?

Moi non plus je ne dois pas abandonner. Pour Elliot. Pour Chips. Et surtout pour l'argent. Même avec un nombre d'ennemis incalculable, il faut que je me batte et que j'arrive à sauver tout le monde, ça fera bien dans le dossier et j'aurais enfin une place importante dans la Famille ; alors pour éviter qu'elle ne remarque cette petite boule de poil venu m'aider, je décoche une nouvelle flèche sans réellement viser mais si elle touche, c'est tant mieux pour elle, je veux avant tout l'occuper.

Alors, après avoir décoché cette flèche, j'utilise de nouveau le lustre pour me prendre avec plus de maîtrise cette fois pour passer au-dessus tous et tenter d'arriver non loin de la jeune femme ; et m'emparer d'une épée appartenant à une armure... Je n'ai jamais compris pourquoi les riches aimaient ce genre de décoration mais apparemment ça fait classe et puis ça me permet de me mettre face à mon adversaire et pouvoir me battre ; allons voir si les entraînements de San ont payé hein.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux boulets déchaînés ! [PV Roxane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-