Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Sam 28 Mai - 14:59



    Abigail s'était levée assez tard ce jour-là, pour une fois, elle était restée au lit jusqu'à neuf heures. Après être passée sous la douche et s'être habillée de sa robe préférée, elle avait passé la matinée à se balader en ville et surtout dans les coins fréquentés par les Elementis, sa dernière virée en dehors de la cité était encore frais dans son esprit bien que cela fasse plusieurs semaines. Elle avait pris un verre dans un bar et en repensant à l'autre folle, le verre s'était cassé sous la force qu'elle avait exercé et avait dût payé de plein pot pour rembourser. C'était, remontée contre elle-même qu'elle se baladait dans les rues sans se rendre compte qu'elle avait atterrit dans le quartier de Nereis.

    Elle se balada encore quelques heures avant de décider d'aller manger un morceau à la taverne. Après un excellent repas, elle se dirigea vers l'hôtel de ville. Le matin en se levant, elle s'était demandé si quelqu'un avait déclaré la mort de ses parents à l'institut, n'en était pas sûre, elle avait pris la décision d'aller poser la question, dans le pire des cas on la prendrait pour une folle, elle le prendrait assez mal mais il valait mieux éviter de faire du grabuge dans cet endroit alors pour des raisons de sécurité, elle ravalerait son orgueil et repartirait avec une réponse dans tous les cas.

    Une fois arrivée, elle aperçu une file d'attente, longue de trois mètres. L'Elémentis ouvrit grands les yeux avant de se résigner à faire la queue comme tous les autres. Au bout d'une heure d'attente, parce que forcément, elle en avait pour quelques minutes mais ceux qui étaient devant elle mettaient toujours trois heures pour leurs trucs. Abigail arriva finalement au guichet où un homme l'accueillit, elle expliqua sa situation dans les grandes lignes : pensant que ses parents avaient disparus, elle les avait cherchés pendant longtemps et en revenant en ville on l'avait informé qu'ils étaient décédés, elle souhaitait donc savoir si on était venu les en informer ou non et dans ce cas s'il y avait besoin de certains papiers ou autre chose pour régulariser la situation.

    L'homme lui demanda d'écrire le nom de ses parents, leur date de naissance et leur quartier d'habitat sur un morceau de feuille, afin de lui répondre, il devait aller dans une salle où tous les papiers sur la vie des citoyens étaient répertoriés. Au bout d'une vingtaine de minutes, elle le vit revenir avec l'information tant attendue : quelqu'un était déjà passé quelques mois auparavant pour informer l'hôtel de ville du décès de Monsieur et Madame Valverde et tout semblait en règles, il lui déclara qu'il s'agissait peut-être d'un autre membre de sa famille qui s'en était occupée pendant son voyage.
    Abigail le remercia en sortit et retourna s'asseoir dans le hall, quelqu'un s'en était chargé, mais qui ? La famille Valverde se résumait à ce jour à elle-même, si ce n'était pas elle et ce n'était pas le cas, qui avait bien put s'occuper des formulaires et tout remplir correctement ? La demoiselle se posait de plus en plus de questions, elle était tellement partie dans ses pensées qu'elle ne faisait plus attention à ce qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Sam 28 Mai - 17:27

Domae et Elementis: même problème

Me baladant dans la rue, papier à la main et sac sur le dos, les quelques passants que je croise se retournent en me regardant marcher en direction de l'Hôtel de ville... Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que je suis habillée en clown. Oui oui vous avez bien entendu, en clown, le truc avec la salopette, le gros nez rouge et un maquillage qui serait capable de faire jalouser les picassos de cette ville. Vous voulez savoir quoi en premier ? Le clown ou l'Hôtel de ville ?

Ok, l'Hôtel de ville. Il y a quelques jours, j'ai reçu une lettre de la Mairie me disant que je dois à tout prix payer le loyer et qu'il me restait deux jours ; et ce deuxième jour, c'est aujourd'hui ! Ouais, j'ai pas eu le temps -et j'ai surtout oublié- d'envoyer mon énoooooorme chèque. Du coup, j'ai prit mes petites jambes, mon argent et je me suis dépêchée d'aller à l'Hôtel de ville pour régler ça rapidement avant de terminer sous les ponts... Ou dans le pire des cas dans un carton, mais je crois que ce n'est pas très confortables.

Le clown maintenant. Beeeen, comme je gère l'atelier de théâtre que je viens de quitter à l'instant et que ça tourne de la vie des Fondateurs de la ville, le clown est là pour incarner les doutes, la peur toussa toussa... J'ai lu ça dans un livre et j'ai trouvé l'idée super. Du coup, normalement il doit faire des trucs de ouf, se rouler par terre, susurrer dans l'oreille des personnes ou les rabaisser mais personne n'a voulu prendre ce rôle ; du coup, c'est qui qui s'y colle ? C'est bibi évidemment. Mais bon, moi ce rôle m'éclate !

J'entre dans le l'Hôtel de ville et constate avec déception la loooongue file d'attente... Mais je vais y rester des heures là-dedans !! Je me place derrière un monsieur qui me sourit une première fois mais qui se retourne aussitôt pour voir si il n'est pas sous l'emprise d'une quelconque drogue ; oui c'est bien un clown maléfique qui traîne derrière vous. Et non, je ne me suis pas échappée d'un hôpital psychiatrique, merci de garder vos commentaires pour vous.

Tapotant du pied pour faire passer le temps, je regarde partout autour de moi en espérant que ça avance rapidement ; bordel mais vous racontez votre vie ou quoi ? Une heure... Une heure que j'attends ici, c'est autour d'une petite blonde de passer qui nous fait encore patienter au moins une vingtaine de minutes ; encore le monsieur devant moi et après c'est mon tour !! Je pourrais rentrer chez moi me démaquiller et m'habiller correctement. Perdue dans ses pensées, la demoiselle ne bouge pas d'un pouce et au moment où j'allais l'apostropher pour lui demander de bouger, un groupe de quatre personnes entrèrent brutalement dans l'Hôtel de ville.

- Tout le monde à terre !!

Pour appuyer ses propos, il lance des aiguilles et j'évite l'une d'elle en me jetant au sol ; et meeeerde, fallait en plus de ça un hold-up. Mais ils viennent voler quoi ici ? Les dossiers des morts de la ville ? Allez lire les tombes du cimetière ! A moins qu'ils en aient après mon chèque ? Je planque discrètement mon enveloppe dans la poche de ma salopette et sifflote comme si de rien n'était. Pas moi.

- Que personne ne bouge ! Et toi, donne-moi l'argent qui se trouve ici ainsi que les plans du Maire !

Autant je veux bien pour la dernière demande, autant je pense qu'il a confondu l'Hôtel de ville avec une banque... Elle se trouve un peu plus loin. M'enfin, ce sont eux les preneurs d'otage, ils font ce qu'ils veulent. Il faut sortir d'ici... Mmmh, Domae, Elementis ? Personne n'a envie d'utiliser son pouvoir pour nous sortir de là ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Mar 31 Mai - 20:26



    Tandis qu'elle était perdue dans ses pensées, un groupe entra dans l'hôtel de ville et déclara qu'il s'agissait d'un hold-up. Abigail n'avait rien remarqué, elle n'avait même pas entendu ce qui venait d'être dit et pourtant il avait crié fort, ce fut une aiguille qui la réveilla quand elle lui passa à quelques millimètres du visage. L'un des hommes répéta que tout le monde se mette à terre, ce à quoi Abigail répondit en s'asseyant sur ses genoux tout en cherchant à savoir ce qu'ils pouvaient venir chercher ici : ils y répondirent en lançant un ordre à l'employé : de l'argent et des plans… Franchement, c'est tout ? Ils pouvaient pas venir ici la nuit pour les voler et leur foutre la paix ? Bah non, apparemment ils n'y avaient pas pensés.

    L'homme continuait de vociférer des propos qu'elle ne comprenait pas ou tout du moins qu'elle ne voulait pas entendre. Après avoir poussé un soupir, elle se redressa et interpella l'homme, s'ensuivit cette discussion :

    - On vous a jamais appris la politesse, il faut dire « s'il vous plait » quand on veut obtenir une information.
    -Vous allez la boucler et vous asseoir en vitesse…
    -Sinon quoi ? Le coupa-t-elle. Vous allez faire quoi ? Me tuer ? Essayer toujours mon vieux. Franchement, vous avez pas choisi le bon jour pour venir.

    L'homme resta sans voix un court instant avant de sortir de nouvelles aiguilles et de montrer une personne habillée en clown. Il lui déclara alors que s'il elle ne retournait pas au sol, il n'hésiterait pas à la tuer devant ses yeux. Abigail arqua un sourcil avant de lui balancer qu'elle ne pensait pas qu'il en était capable. Vous pensez qu'elle est folle ? Que dans un moment pareil on reste au sol et on fait ce qu'on nous demande ? Oui, vous avez raison mais Abigail n'est pas n'importe qui, elle ne répond pas aux mêmes codes que nous. Elle bluffait, elle n'avait aucune idée de ses compétences, tout ce qu'elle savait, c'est ce que son grand-père lui avait appris un jour : titiller son adversaire pour le faire craquer et lui faire commettre des erreurs était une stratégie qui payait parfois, après quand ça marche pas, faut avoir un plan B. Mais bon, pour l'heure, elle ferait avec mais elle avait tout de même récupéré discrètement sa dague qui était accrochée à son tibia et qu'elle dissimulait dans sa manche droite, ses mains croisées devant son ventre.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Mar 31 Mai - 23:21

Domae et Elementis: même problème

La tête contre le sol, je suis quand même en train de me demander si l'étoile pas de chance a décidé de me suivre aujourd'hui ; pourquoi est-ce le jour où je décide de m'habiller en clown que je me retrouve dans la merde ? Le destin sûrement qui veut bien se foutre de ma gueule. N'empêche, je regarde tout le monde autour de moi en priant pour un miracle ; je ne sais pas... Quelqu'un avec un énorme éléphant pour écraser les méchants, ou un Elementis avec de la foudre pour les carboniser sur places... M'enfin un truc utile quoi.

La seule personne qui m'intéresse pour le moment est la petite blondinette qui s'est mise à genoux et qui n'a pas l'air de très bonne humeur ; en même temps, comment l'être dans un hold-up hein ! Mais j'ai la sensation qu'elle saura nous divertir ou si elle ne peut pas, nous sauver les miches pour sortir tout le monde de là -moi y comprit-. Et avec énormément de chance, c'est une demoiselle qui sait super bien se battre et qui pourra mettre tout le monde K.O.

- On vous a jamais appris la politesse, il faut dire « s'il vous plait » quand on veut obtenir une information.

- Vous allez la boucler et vous asseoir en vitesse…

- Sinon quoi ? Vous allez faire quoi ? Me tuer ? Essayer toujours mon vieux. Franchement, vous avez pas choisi le bon jour pour venir.

C'est po moi qui pourrait faire ça... J'ai bien trop peur pour ma vie pour oser élever le ton sur eux. J'ai un petit sourire aux lèvres parce que je suis contente que quelqu'un ose dire qu'il n'est pas content dans cette histoire ; pourtant je déchante rapidement lorsque je remarque l'aiguille juste au-dessus de ma tête, menaçant de me tuer. Je relève la tête vers la blonde et lui fait signe de s'allonger au sol pour me sauver les miches mais cette dernière le défi en disant qu'il ne sera pas capable de me tuer.... QUOI ?!

- HEIN ?! Mais t'es sérieuse ?!! Allonge-toi !! J'tiens à ma vie !!

Mais quelle égoïste... Han je n'y crois pas, tout ça pour sauver sa peau on sacrifie celle qui a l'air d'être le plus faible ou bien la plus idiote. Certes, je veux bien reconnaître que je n'ai pas l'air d'être très intelligente dans mon costume de clown, mais quand même !! Je mérite de vivre. En regardant la demoiselle, je remarque qu'elle s'est amusée à prendre discrètement quelque chose en main ; un truc qui me laisse penser que c'est une arme. Faites que je ne me goure pas. Bon ben... J'espère qu'elle saura m'aider sinon je suis morte et franchement, je ne tiens pas à être enterrée en clown.

Prenant une grande inspiration. Je tente ou pas ? Bon allez hein. Telle une otarie qui tente de se déplacer sur le sol, je me tourne pour donner un coup de pied à l'arrière du genoux pour déstabiliser mon adversaire et le faire tomber à genoux devant la blondinette qui, je l'espère, va réagir rapidement pour me sauver les miches. Quant à moi, je décide me remettre sur pieds aussi rapidement que possible pour me cacher derrière la blonde... C'est la seule qui a un peu de cran pour les battre.

- Pssssst, t'as un plan ? J'peux peut-être t'aider ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Dim 5 Juin - 21:24



    Alors qu'elle venait de balancer sa pique, le clown lui hurle de s'allonger parce qu'il tient à sa vie. Non mais sérieusement, il ose lui parler comme ça ? Abigail fixe l'inconnue qu'elle pense être une fille au son de sa voix d'un regard noir. Elle essaye de les sortir, elle pourrait pas la laisser faire ? Comme si elle allait la laisser se faire tuer sans réagir, ce que les gens peuvent être… bêtes par moment. Et puis voilà que cette même personne décide de faire un croche-pied afin de déstabiliser leur adversaire, Abigail pensa pendant quelques secondes qu'elle pourrait peut-être en faire quelque chose avant de la voir courir pour se planquer dans son dos. Elle avait saisi l'occasion pour tenir sa dague sur le cou de l'homme.

    - Vous disiez quoi déjà ? Ah oui que vous alliez la tuer. Vous voyez je pense pas que c'est votre jour et franchement vous êtes pas assez préparé pour commettre un vol quelque part.

    La fille qui l'avait aidée lui demanda si elle pouvait l'aider et surtout si elle avait un plan. Abigail voulut rire jaune à cet instant. Un plan ? Elle, avoir un plan ? Non mais elle était pas sérieuse, si ? Bah il semblait que si. L'élémentis tourna légèrement la tête vers sa compagne de mésaventure tandis que les autres étaient toujours couchés au sol ayant trop peur pour leur vie. Elle lui fit un léger sourire avant de lui balancer à voix très basse qu'elle n'avait aucun plan, qu'elle ne savait même pas combien il y avait d'ennemi. Elle accentua la pression sur le cou de l'homme dont elle tenait fermement les cheveux avant de se baisser à son oreille et lui chuchoter ceci que seul l'homme put entendre :

    - Vous êtes combien ? Et il est parti où ton copain ? Hein ? Il t'aurait pas abandonner par hasard ? Parce que vu le bordel et le bruit qu'on a fait, je l'ai pas vu revenir, alors que dirais-tu d'un marché ? Tu me dis tout ce que tu sais sur ce coup, combien vous êtes, si certain font partis des Elémentis ou des Domae, leur pouvoir, animal et tu pourras te barrer en vie, t'en dis quoi ? Ah oui faut que je te dise que si tu coopères pas, je te bute. Et tu voix j'hésiterais pas à le faire parce que je suis de mauvaise humeur et ça me ferait du bien de me défouler…

    Abigail releva ensuite la tête et regarda autour d'elle, il n'y avait personne, elle commençait à croire que le deuxième homme de tout à l'heure qui était entré avec lui s'était barré sans con collègue parce qu'on entendait rien. Et puis l'employé qui avait été pris en otage pour sortir argent et plan il était où lui aussi ? On n'avait pourtant pas entendu de coup de feu. Elle regarda sa compagne un instant avant de lui dire :

    - Toute cette affaire est louche, je m'appelle Abigail et toi ? Pour ce qui est du plan, je te propose d'écouter dans un premier temps ce que ce monsieur a à nous dire.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Mer 8 Juin - 0:39

Domae et Elementis: même problème

- Vous disiez quoi déjà ? Ah oui que vous alliez la tuer. Vous voyez je pense pas que c'est votre jour et franchement vous êtes pas assez préparé pour commettre un vol quelque part.

Pas mal la miss, je n'avais donc pas louché en voyant la dague dans sa manche qu'elle essayait de récupérer en douce, et maintenant il nous faut un plan. Peut-être, je dis bien peut-être, que je pourrais lui être utile ! Genre faire diversion, tenter de les menacer si j'ai un arc... Mais si elle veut que je fasse des trucs de ouf, vaut mieux pas compter sur moi. 'fin, la demoiselle a dû remarquer que je n'étais pas très courageuse puisque je me suis réfugiée la queue entre les jambes derrière elle.

Lorsque je vois son sourire, je m'attends vraiment à ce qu'elle m'expose son plan... Des trucs classes, du genre va y avoir des soldats qui vont débarquer d'ici quelques minutes puisqu'elle est en contact, j'sais pas comment, avec eux. Mais au contraire, à voix très très basse j'ai une blondinette qui me dit que non, elle n'a pas de plan. Pas de plan. Ah. Bon ben on est morte hein. Je vais peut-être aller me recoucher et prier pour que ma mort ne soit pas trop lente.

Je pleure intérieurement tandis que je la vois comploter avec notre otage... Des otages qui prennent un preneur d'otage en otage, c'est la meilleure ça. Je pourrais la raconter à San, j'suis sûre qu'il rigolera un bon moment ; en tout cas, même si je n'entends pas, je vois à l'expression de l'homme que ce ne sont pas des mots doux qu'elle lui susurre à l'oreille. Dommage. Par contre, elle décide enfin de relever la tête pour regarder les alentours, je fais de même pour remarquer que le deuxième s'est barré. C'con, t'es tout seul mon gars. Et tu sais à quel point que mettre une femme et un clown en colère n'est pas bon.

- Toute cette affaire est louche, je m'appelle Abigail et toi ? Pour ce qui est du plan, je te propose d'écouter dans un premier temps ce que ce monsieur a à nous dire.

- Roxane.

- Je ne vous dirais rien.


Pas très loquace le Monsieur. Pas envie de coopérer ? Même pas un petit chouïa pour sa vie qui est en danger ? Bien. Je dois donc employer la manière forte. Retirant mon nez rouge, je commence à appuyer dessus pour faire des "pouic pouic" très énervant histoire de faire craquer le gars. Bien sûr, il n'y a pas que lui que j'énerve puisque c'est un opéra de "oooooh" que j'entends dans la pièce ; quoi on n'aime pas le nez rouge d'un clown ? Pourtant ça fait rire les enfants en général. Et puis ça détend l'atmosphère.

Alerté par le drôle de bruit qui se passait dans la salle, un des coéquipiers se ramène pour constater que son copain, énervé, est prit en otage par les otages. Oui oui, z'allez bien lu. Non content de voir son poto dans cette situation, je le vois créer une boule de feu dans sa main droite ; MERDE !!! Je fais quoi maintenant ?! Ne panique pas.. Ne panique pas... Tu dois pouvoir te défendre !! Vite une idée !! Quelque chose. Je lance donc le seul objet que j'ai sous la main, c'est-à-dire mon nez rouge, qui rebondit sur le torse du gars un dernier petit "pouic" de vainqueur.

- Héhé... On peut discuter peut-être ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Mer 8 Juin - 16:59



    Après s'être présentée, Abigail proposait d'écouter l'homme qu'elle avait devant elle en joue. La femme à ses côtés accepte de lui donner son nom : Roxane. C'est joli comme prénom ça, elle aime bien mais bon on peut pas dire qu'ils sont loquaces tous les deux, entre l'une qui ne donne juste que son nom même pas un « enchantée » et l'autre qui balance qu'il ne dira rien,elle n'a qu'une envie lui trancher la gorge. Abigail ramène un peu plus sa lame sur sa gorge, en faisant jouer le bord comme si elle allait le trancher et voilà qu'elle entend des « pouics », elle en cherche la source et découvre un nez rouge. C'est Roxane qui s'amuse avec le nez de clown, mais à quoi elle joue celle-là ? Elle a envie que l'élémentis la découpe elle aussi ou quoi ? Et après un bon petit moment où elle se retint, au moment où elle va lui dire d'arrêter ce bruit épouvantable, elle voit réapparaître l'autre gars qui les a pris en otage.

    A son visage, on voit bien qu'il n'est pas content de la situation, il est là à la fixer d'un regard noir, tout en préparant une boule de feu entre ses mains et puis Roxane lui balance son nez sur lui. Ce qu'elle peut être conne c'est fille, Abigail n'a jamais vu quelqu'un d'aussi stupide. Elle lui déclare alors :


    - T'as vraiment envie de crever toi, c'est pas possible ?

    Et puis reportant son attention sur l'homme qui leur fait fasse, elle lui dis :

    - Vous comptez vraiment tuer tout ce beau monde ainsi que votre collègue ? Dans ces cas-là fallait pas prendre d'otage et tuer tout le monde dès le début.

    Abigail poussa une sorte de soupir de découragement, si seulement elle maîtrisait mieux son pouvoir, elle pourrait s'en servir pour créer une barrière de cristal mais ce n'est pas au programme, tout ce qu'elle peut faire c'est créer quelques pics de cristal et les lancer sur lui avec un peu de chance ça l'atteindrait. La jeune femme lance un regard vers Roxane qui se trouve à quelques pas d'elle, si seulement elle avait des pouvoirs elle aussi, Abigail pourrait même accepter qu'elle soit Domae et qu'elle possède un animal qui vient de se mettre en position de combat, prêt à attaquer dès qu'elle lui en donnerait l'ordre. Mais elle ne peut certainement que compter sur elle-même, après tout c'est ce qu'elle avait appris, la confiance menait à la souffrance, le seul chemin qui restait neutre était celui de la mort qu'elle amenait de sa propre main.

    Fatiguée de la situation, elle lève la tête vers le plafond et remarque un chandelier maintenu au plafond par une corde qui pourrait lui faire gagner du temps, elle ferme sa main et la rouvre quelques secondes après, un morceau de cristal s'y trouve, elle le lance vers la corde et ferme les yeux. C'est le moment de prier pour qu'il atteigne sa cible avant que l'homme face à elles ne lance son attaque.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Mer 8 Juin - 17:42

Domae et Elementis: même problème

- T'as vraiment envie de crever toi, c'est pas possible ?

Oh ! Alors que je fais tout mon possible pour faire parler le type et tenter de négocier avec l'autre ? C'est pas très sympathoche tout ça. Mais bon, je dois reconnaître que sur le coup j'ai un peu merdé et que mon nez rouge ne fait pas autant mal que je le pensais ; alors attend. Faisons l'inventaire de ce que j'ai sur moi : Un chapeau à fleur, une perruque orange, et un nœud pap' qui peut faire sortir de l'eau. Pas grand chose au final, parce que je ne pense pas que mon petit jet d'eau pourra éteindre la grosse flamme à temps... Mmh, mais c'est une idée.

- Vous comptez vraiment tuer tout ce beau monde ainsi que votre collègue ? Dans ces cas-là fallait pas prendre d'otage et tuer tout le monde dès le début.

- Ouais voilà comme elle dit ! Mais c'est quand même gentil de ne pas nous avoir tué dès le début. Je ne tiens pas trop à mourir en clown à vrai dire...


Puis d'un coup, la demoiselle créé des genre de pics en cristal pour les lancer en direction du type. Ouaaaaah, comment elle a fait ça ? Le cible arrive à en éviter quelques-uns mais malheureusement pour son épaule, il n'arrive pas tous à les éviter ; je remarque le regard qu'elle me lance mais je ne vois pas trop quoi faire en fait... Ah si, je retire le chapeau de ma tête et l'utilise comme frisbee qui atterrit dans les yeux du gars, eh ! Mais j'ai réussis ! Bon on va pas se mentir, ce n'est pas ça qui va le rendre aveugle non plus.

Je suis le regard de la blondinette qui me fait comprendre qu'elle veut faire tomber le chandelier au plafond, faisant ainsi apparaître un morceau de cristal qui atteint sa cible mais qui ne fait pas tomber le chandelier pour autant. Bon. Je crois que c'est à moi d'intervenir, j'vais pas pouvoir monter jusqu'en haut mais je sais que quelqu'un pourra. Remarquant quelques morceaux de cristal, je prend l'un d'eux que je lance en direction de la fenêtre la plus proche... Et non sur le type comme il le pensait. Un sifflement et j'espère voir arriver Chips rapidement.

Je retire ma perruque laissant voir mes cheveux rouges parce qu'elle me donne chaud et que je dois réfléchir à un plan rapidement... Si Chips vient pas je fais quoi ? Le gars regarde la fenêtre qui s'est explosée puis moi, un sourire aux lèvres comme quoi je suis vraiment une incapable. C'moche, mais d'un côté il n'a vraiment pas tort. Il se permet de recréer une flamme dans sa main et commence à s'approcher de nous, je vois un mouvement qui m'indique que mon animal est rentré dans la pièce et qu'il saute de mur en mur, de décor en décor jusqu'au chandelier.

Sans se douter de ce qu'il va lui tomber sur la tête, il continue d'avancer vers moi tandis que Chips ronge le reste de corde. Le gars dépasse bientôt la zone et sans réfléchir je lance aussitôt ma perruque à ses pieds pour le faire trébucher en arrière ; chose réussie, mon raton arrive à ce moment-là à couper le reste de la corde et s'éjecte avant l'impact. Tombant dans un bruit sourd, je crois qu'il a dû se faire transpercer de partout sous les yeux de son collègue prit en otage... Mon raton arrive et je me met à genoux pour faire un high-five !

- Aloooooors !! C'est qui les boss ?!

Pour une fois qu'il m'aide celui-là !! Je lui donnerais le dernier paquet de Chips qui reste à la maison pour le récompenser, il s'approche de l'otage pour le sentir tandis que je m'approche de ma collègue du moment. Pas compliqué de comprendre qu'elle est Elementis mais pour l'instant on est dans le même bateau ; moi encore, on peut penser que je fais un élevage de ratons-laveurs même si je ne suis pas sûre de duper pleins de monde.

- Bon... Ben il reste encore lui et le type parti avec l'employé, mais avec le bordel qu'on a foutu, il ne va peut-être pas tarder à revenir.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Ven 10 Juin - 17:39



    Et voilà que l'autre cruche recommençait, elle voyait pas qu'Abigail tentait désespérément de le faire craquer, de lui faire commettre une erreur ? L'Elémentis ne voit plus de solution, il lui faut utiliser son pouvoir afin d'éviter que cette boule de feu ne les carbonise et cela fonctionne plus ou moins. Le mec est de moins en moins content, soyons d'accord. Abigail tente de rester près de son braqueur-otage tout en essayant de décrocher le lustre, pas de peau… C'est qu'elle est vraiment solide, cette fichue corde.

    Utiliser son pouvoir la fatigue toujours autant c'est dingue ce truc. Et puis elle voit que sa collègue balance un morceau de cristal par la fenêtre, mais à quoi elle joue ? Un sifflement plus tard, elle fait un petit sourire. Alors elle avait raison, cette personne était bien une Domae, tandis que le mec s'approche de nous un sourie au lèvres, moi aussi je me permets de sourire, je vois un truc bouger passant d'un mur à l'autre jusqu'à arriver près du chandelier. Là il s'active à couper la corde tandis que Roxane s'occupe de retarder comme elle peut le braqueur d'hôtel de ville. Et Abigail se rend compte que celui qu'elle devait garder sous surveillance se fait la malle. Ni une ni deux, elle est de nouveau sur lui et lui fonce dans le dos, il chancelle, elle attrape son bras et le force à se coucher au sol. Roxane s'approche d'elle tout en demandant qui est la boss, un petit sourire en coin je lui fais remarquer :


    - Toi et ton compagnon à quatre pattes.

    Elle peut-être très sérieuse quand elle veut, Abigail se fait la remarque qu'elle l'avait mal jugée. Certaines habitudes ont la peau dure. A l'entente de sa phrase, Abigail acquiesce de la tête, pas faux, franchement, le mec au sol c'est pas trop compliqué, on lui sectionne une artère à la gorge et c'est bon il est mort, après il reste encore l'autre mec et là ça se gâte parce qu'Abigail se sent crevée, elle vient seulement de se remettre de ses blessures de son combat avec la dernière folle Domae qu'elle a croisé alors un braquage n'était pas du tout dans son planning.

    - Tu préfères voir une mort rapide ou de la torture ? Finit par dire Abigail en direction de Roxane.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   Ven 10 Juin - 18:28

Domae et Elementis: même problème

- Toi et ton compagnon à quatre pattes.

Bien sûr que nous sommes les boss ! Nous venons de tuer un... Oh merde on vient de tuer quelqu'un ; je peux dire adieu aux promesses que j'avais fait à Swan étant petite "même si je rentre dans la guerre, je tuerai jamais personne". Mais dans ce cas, on peut considérer ça comme de la légitime défense non ? Enfin j'espère. Mais dans tous les cas, c'était lui ou moi et comme je suis trop lâche pour laisser ma vie aux autres, je me démerde ; si les portes avaient été ouvertes, je serais sûrement partie de cet endroit pour me sauver les miches. Sisi.

Du coup, il reste le type là qui a tenté de s'échapper mais qui s'est fait rattraper en moins de deux, et le type partit avec l'employé... D'ailleurs, ça ne m'étonne qu'il ne soit pas revenu puisqu'on a quand même fait un bordel digne d'un troupeau de vingt éléphants ; peut-être qu'il est sourd ? Ou qu'il veut vraiment son fric quitte à buter ses potes ? Ou alors c'est vachement bien isolé là-bas. C'est au choix. Ou il est parti par la porte de derrière. Tellement de possibilité que je ne sais laquelle choisir pour l'instant, j'aurais peut-être ma réponse si je le vois revenir.

- Tu préfères voir une mort rapide ou de la torture ?

Au début, j'pensais qu'elle demandait ça à l'otage... Forcément, je m'attends à un "mort rapide" puisque je vois mal un otage demander à être torturé, à moins qu'il soit SM. Mais comme il ne répond pas, je vois qu'elle me regarde. Ah merde. C'est à moi qu'elle demande ? Euh... Ben franchement je ne sais pas. L'entendre brailler n'est pas ce qui me met de bonne humeur et je ne vais pas salir mes mimines pour le tuer, je lui laisse ce petit pêcher-mignon sans me battre.

- Euh... J'suis pas pour la torture. Mais j'ai l'impression que tu as passé une mauvaise journée voire une mauvaise semaine... Alors fais-toi plaiz, moi je vais aller chercher le dernier gars et l'employé.

Parce que je ne voir ni effusion de sang ni hurlement de douleur donc je préfère me casser d'ici. En faisant l'inventaire, il me reste simplement mon nœud pap' à l'eau et un raton laveur avec des petites dents, espérons simplement que ça ira contre le dernier gars ; je prends donc la direction qu'à prit l'employé en passant entre les gens qui restent couchés au sol. Allez, relevez-vous, y'a que comme ça qu'on fait une révolution : tous ensemble. La preuve, on fait amie-amie avec Abi là. A eux de se bouger les fesses.

Sans armes et avec un maquillage de clown ainsi qu'un courage à deux balles, je passe derrière le comptoir pour passer la porte ; là je me retrouve dans un long couloir avec deux portes... Bon ok, j'avance et n'entends aucun cri... Donc elle est bien isolée. Ou personne ne crie en fait. Bref, j'ouvre la première porte pour tomber sur des papiers... Pleins de papiers. Mais pas des billets, que des papiers. D'ailleurs, je remarque une petite pile "chèques"... Vu que je suis venue ici pour ça, je ne vais pas me priver hein. Je sors le chèque de ma porte et la dépose sur la petite pile, ils finiront bien par la trouver !

Je sors de la pièce et vais pour ouvrir la deuxième porte. Ils me regardent. Je les regarde. On se regarde. Le raton les regarde, mais personne ne regarde le raton. Bien. Je crois que je suis tombée au bon endroit puisque l'employé commence à lui donner quelques bouts de papiers. Héhé. Je suis dans cette situation où, je n'ai pas d'arme, deux hommes dont un est baraqué et pas aimable me demande ce que je fou là et un raton qui lance les hostilités avec un bout de cailloux dans la tête de l'autre.

Il répond aussitôt en invoquant un animal, un énorme jaguar qui est en train de me grogner dessus et qui est limite en train de me baver dessus parce qu'il sait que je vais être son prochain casse-croûte. Je recule de quelques pas et ouvre la porte pour courir comme une dingue dans le couloir en hurlant comme une folle ; je pousse la première porte pour entrer dans la salle principale et sauter par dessus le comptoir sous les yeux étonnés de tout le monde.

- CASSEZ-VOUS !!! JAGUAR SAUVAGE DANS L'HÔTEL DE VILLE !!!!!

Je ne sais pas si le raton m'a suivit, si il s'est fait bouffer ou si il a plus de courage que moi pour sauver l'autre gars mais pour l'instant je pense à ma peau ; le jaguar ne tarde pas à entrer dans la pièce et les personnes ne tardent pas à se lever pour partir rapidement de son chemin tandis que je tente de me sauver. D'un coup, je m'arrête et balance le peu d'eau qui se trouve dans mon nœud pap'. Ah mais oui. Les chats ça n'aiment pas l'eau. Et vl'a que je l'ai encore plus énervé.

- AAAAAAAAAH !! AIDE MOIIIIII !!!!!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Domae et Elementis: même problème [PV Roxane S. Sharpe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-