Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Ven 10 Juin - 18:20



Ça s'en va et... ça s'en va !
C'est ça la vie d'un Roi. Bon en fait ce n'est absolument pas le boulot d'un Roi de faire ça, mais Sephiroth en a marre de rester cloîtrer chez lui et il a besoin de bouger. Après avoir donner ses ordres direct aux personnes qui en a besoin, puis en donnant à Karma un peu les droits durant son absence. Il avait prit soin d'acheter ce qu'il fallait pour que Laurelin puisse vivre correctement, et lui laisser de l'argent aussi d'ailleurs, après tout elle a bien le droit à sortir, s'amuser, faire ce qu'elle désire, elle n'est pas obligé de rester à la maison à attendre que son vieux père rentre de sa mission. Une mission que très peu intéressante qui ne tombe pas au meilleur des moments, mais il devait aller à l'étranger pour apprendre des petites choses au sujet de son métier afin de lui permettre d'être un meilleur directeur, après tout, on est jamais assez vieux pour apprendre. Même si la fin de l'année scolaire approchait, il fallait y aller alors les autres devront faire sans le Roi, mais sans le directeur, heureusement que Miss Sharpe s'occupe de la fête de fin d'année.

Sephiroth avait donc tout préparé. Son train était prévu pour le début de l'après-midi donc il avait toute la matinée pour faire ce qu'il voulait et surtout finir ses préparatifs. Le Roi prit une valise assez simple, enfin une pas trop grosse en gros après tout il n'a pas besoin d'énormément de chose pour partir qu'une semaine. Plusieurs chemises, plusieurs affaires comme des caleçons et autres, de quoi se maintenir pour faire simple, les choses habituelles. Il pouvait simplement prendre vu qu'il avait déjà tout préparer à l'avance, bon il aurait voulu voir une certaine Abigail Valverde avant son départ afin de lui annoncer qu'elle devenait le nouvel Valet, mais bon, il n'avait pas eu l'occasion avec tout son boulot et surtout son départ qui s'approchait à grand pas, puis ce n'est pas maintenant qu'il allait avoir le temps de lui rendre visite. Il lui rendrait visite une fois de retour de son voyage après tout, rien ne pressait surtout qu'il pouvait faire confiance à Karma, Meiji et Arias pour gérer la Famille en l'absence du Roi ; puis il y a aussi Fû, même si elle n'a pas la confiance de tout le monde.

Après avoir fait un bon petit repas, il était presque l'heure de partir avec son train, et il ne fallait mieux pas qu'il le rate d'ailleurs sinon il sera jamais à l'heure à son rendez-vous, vu qu'il avait vraiment attendu la dernière minute possible pour partir vu qu'il avait d'autre préoccupation également. Traînant sa valise derrière lui, ce n'est pas parce qu'il est vieux et tout qu'il n'a pas le droit de prendre une valise à roulettes qui semble avoir déjà bien vécu, c'est la valise qu'il avait acheté après la naissance de son enfant, il y tient et il va la garder encore très longtemps ! Enfin bon, il était temps de dire au revoir à sa fille et prit donc la direction de la gare, même s'il avait encore un peu de temps, sûrement le temps de prendre un café et lire son journal en attendant l'heure où il faut monter dans le train pour le départ, attendant bien sûr le tout dernier moment, après tout il risquait de ne pas avoir énormément de monde dans le train donc il aura toujours de la place, puis son trajet a été réservé donc il ne risquait pas d'être à court de place.

La gare était quand même bien rempli, enfin il y a toujours du mouvement et du monde vu que c'est un peu la seule méthode de la ville pour communiquer avec le monde extérieur, même si il y a les bateaux, les trains restent plus rapide et plus avantageux pour se fournir et matériaux, tourismes et tout. Néanmoins il pouvait facilement bouger entre tout le monde et surtout il pouvait tranquillement se payer un petit café au bar de la gare, un peu cher, mais bon, au moins il pouvait boire son café tranquillement. Il acheta d'ailleurs son journal à cet endroit également, légèrement en retard sur les infos, mais bon, c'est ça quand on n'a pas le temps. Sephiroth prit place sur un banc juste en face des trains qui partaient et arrivaient en attendant le sien tout en buvant son café et lisant son journal « Les Grenouilles Enchaînées ».

- Alors voyons ce qui s'est passé un peu durant le mois.
Feat. Abigail Valverde

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Dim 12 Juin - 17:06



    Abigail s'était levée très tôt ce matin là, elle avait réussi à force de discuter avec des commerçants à apprendre des informations sur les membres composant la famille Domae, elle avait réussi à apprendre qu'un proche de l'une de ses personnes devait prendre un train le jour-même. Bon d'accord ce n'était peut-être pas une nouvelle formidable, elle ne savait qui avait ordonné la mort de ses parents et ce n'était probablement pas avec l'homme qu'elle devrait suivre qu'elle apprendrait tout ce qu'elle voudrait mais c'était déjà un début, après tout, elle ne savait pas de qui il était proche, tout ce qu'elle savait c'est que c'était sa seule piste.

    Elle y croyait dur comme fer, elle se rapprocherait de ce qui s'était passé en parlant avec cet homme, tout du moins c'est ce qu'elle pensait pendant qu'elle s'habillait d'un jean et d'un fin pull à manches longues. Ses cheveux coiffés en queue de cheval et son sac à main sur l'épaule, elle se regarda une dernière fois dans la glace qu'elle avait installée à l'entrée de chez elle, enfila ses bottes et attrapa une valise avant de prendre la direction de la demeure de l'homme : une filature, cela faisait un moment qu'elle n'en avait pas fait mais c'était ce qu'elle faisait de mieux.

    Abigail suivit l'homme toute la journée en restant à bonne distance pour qu'il ne la remarque, n'allant pas dans les mêmes boutiques que lui, fixant les devantures tandis qu'il entrait dans certaines boutiques avant de continuer son chemin et de s'arrêter quelques mètres plus loin pour regarder une autre devanture. A l'heure du repas, elle alla s'installer dans un café qui se trouvait à une vingtaine de mètres plus haut que sa cible et en partit quelques temps après. Elle marchait, tirant sa valise derrière elle en direction de la gare, il n'y avait pas beaucoup de chemin pour y aller et à vrai dire, le chemin qu'ils empruntaient était le plus commun, on ne faisait donc pas attention à elle.

    Et ce fut lorsqu'elle entra dans la gare que le cauchemar commença : sa cible avait disparu. C'était impossible, comment avait-elle put perdre de vue cet homme ? D'accord elle s'était arrêtée pour acheter un chocolat chaud mais elle avait fait attention à le garder dans son champ de vision. Arrivée près des quais, elle le chercha du regard : il n'était nulle part. Abigail crut se sentir défaillir, elle se laissa tomber sur un banc déjà occupé par quelqu'un à l'autre extrémité, défit ses cheveux et laissa sa tête penchée vers l'avant : elle s'en voulait. Elle maugréait contre elle-même en parlant à voix basse.


    - Mais c'est pas possible, il était là, là, juste là. Comment il a put échapper à ma vigilance ? Je l'ai pas perdu de vue une seconde sur toute la route, il a rien remarqué et là, alors que je pouvais lui parler, pouf, disparu ? C'est juste pas possible.

    Abigail passa ses mains pour repousser ses cheveux en arrière et fixa les gens autour d'elle, scrutant le moindre indice, la moindre valise qui pourrait la remettre sur la piste de l'homme qu'elle suivait et puis du coin de l’œil elle regarda l'homme qui lisait son journal. Elle prit une inspiration et se décida à lui poser la question.

    - Excusez-moi. Est-ce que vous auriez vu un homme âgé de la quarantaine, les cheveux châtains courts, les yeux gris qui porte un costume bleu foncé et avec une valise grise claire ? C'est mon oncle et on devait se retrouver dans la gare, il devrait déjà être arrivé mais je ne le vois pas.

    Elle tentait le tout pour le tout, quel bobard, on ne la croirait certainement pas, c'en était fini. L'homme à qui elle parlait avait toujours la tête derrière son journal pendant qu'elle parlait, ce qui lui fit pousser un soupir de découragement quand elle eut finit de parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Dim 12 Juin - 18:27



Ça s'en va et... ça s'en va !
Il faut dire que le journal de cette Midford est plutôt bien écrit, même si il faut le dire que c'est sûrement pas elle qui écrit une seule des lignes qui s'y trouve vu le personnage que s'est. Pourtant les informations qui s'y trouvent sont pour la plupart très intéressante. Malgré tout il faut éviter de prendre tout au sérieux, les sources ne sont jamais réellement dites alors pour savoir exactement s'y s'est vrai ou non donc il faut garder des pincettes. Malgré tout c'est également le plus gros journal, le seul peut-être d'ailleurs, de Quederla alors il faut bien se tenir au courant un peu, puis ça fait passer le temps en attendant son train après tout. En tout cas les articles restaient quand même assez intéressant, même si c'était des histoires qui n'intéressaient que très peu le Roi Élémentis, hormis peut-être celui du spectacle de fin d'année, vu que cela le concerne.

Une jeune personne vint s'asseoir juste à côté de lui, il ne bougea même pas, après tout le banc ne lui ai absolument pas réserver et donc tout le monde a le droit de venir s'asseoir sur un banc public. Néanmoins Sephiroth resta dans son journal, chacun est libre de faire ce qu'il veut donc il n'allait pas lui demander de partir pour pouvoir être tranquille sur son petit banc donc cela ne servait à rien de s'en préoccuper. La jeune personne marmonnait quelque chose, mais impossible de savoir exactement ce qu'elle disait vu qu'il n'écoutait pas, si jamais il aurait tendu l'oreille il aurait sûrement pu entendre, mais là vu qu'il ne s'y attendait absolument pas, impossible d'entendre. D'ailleurs impossible de reconnaître sa voix, c'est que le Roi n'a pas une oreille si forte que ça, il ne retient pas les voix des personnes, déjà qu'il a du mal avec les visages alors les voix, c'est juste impossible pour lui. Malgré tout elle semblait être un peu désespérer, la regardant du coin de l’œil très rapide, voyant juste le fait qu'elle était en avant et qu'elle était blonde, super la description possible. Une personne comme une autre après tout.

C'est que la personne assise à côté du Roi avait la bougeotte car à peine qu'elle avait marmonné qu'elle se remit correctement afin de bouger sa tête dans tous les sens, sûrement pour trouver une personne ou inquiète de rater son train. Cela dérangeait légèrement le Roi, mais il ne disait rien car il en avait plus pour très longtemps vu que son train était prévu pour dans même pas dix minutes donc cela allait très vite, espérant juste qu'elle ne prendra pas le même train que lui et surtout assise à côté de lui. Il n'a fallu que très peu de temps pour que la jeune femme parle au Roi, elle voulait retrouver son oncle qu'elle aurait perdu de vue dans la gare.. Elle semblait avoir facilement dans la vingtaine, mais son comportement on dirait une petite gamine dans la dizaine, ce qui était assez marrant. Elle voulait l'aide de Sephiroth pour retrouver une personne, alors que son train devrait bientôt arrivé.. Il resta dans son journal un temps, il n'avait que très peu de temps, mais il pouvait au moins faire cela. Il baissa son journal un peu et remarqua immédiatement que c'était Abigail. Comment il le savait ? Simplement parce qu'il voulait la voir donc il avait fait attention de bien la connaître pour être sûr de ne pas se tromper.

- Si quarante ans c'est vieux, je dois être un fossile à tes yeux. Ton pauvre Roi en prend un coût.

Une petite pique de rien du tout. Il ne l'avait pas prit mal, puis elle ne savait même pas que c'était son Roi à côté d'elle donc impossible de le dire, surtout qu'elle n'avait sûrement pas dis ça de manière méchante, juste de manière naturelle. Au moins maintenant c'était clair, elle avait sûrement compris qu'elle n'avait pas affaire à une personne lambda, mais à une personne à qui elle doit obéissance. Sephiroth plia son journal afin de le poser sur ses genoux, après tout elle veut de l'aide pour retrouver son « oncle », même si cela devait simplement une couverture pour le coup, alors autant tenter le coup et retrouver cette fameuse personne. Sephiroth garda le silence un moment, le temps de regarder autour de lui, qui sait, il arrivera peut-être à trouver cette personne en regardant. Malheureusement impossible de le trouver, c'est qu'il y en avait du monde à la gare quand même donc c'était un peu retrouver une aiguille dans une botte de foin. Il se tourna vers Abigail pour lui donner le résultat de sa recherche.

- Aucun trace de ton fameux « oncle » pour le moment. C'est qui en réalité du coup ? Disons que je suis assez curieux de savoir qui tu recherches de la sorte. Surtout que j'aurai quelque chose à te dire également donc on peut faire ta mission rapidement avant que mon train ne parte et je te dirai ce que j'avais à te dire également avant. Tu tombes très bien du coup. Alors ton « oncle », où pourrait il bien être..
Feat. Abigail Valverde

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Mer 15 Juin - 16:29



    Abigail venait de lui poser une question : la personne assise avait-elle vu l'homme qu'elle recherchait ? Peut-être et c'était avec cet espoir qu'elle avait osé poser la question. Et puis après un petit moment de silence, la personne à ses côtés qui semblait être un homme au son de sa voix lui parla de l'âge. Comment ça vieux ? Elle n'avait jamais dis ça, elle avait parlé de la quarantaine mais pas du fait que ce soit vieux, ce qu'il rajouta ensuite la fit tiquer, elle eut un sursaut et le regarda les yeux grands ouverts. Toujours sous le coup de l'étonnement, elle s'inclina et tenta de bégayer des excuses en tout genre comme quoi elle ne l'avait pas reconnu, ou que ce n'était pas son intention de le blesser avec ses paroles.

    Quand il lui demanda qui elle cherchait réellement, elle détourna le regard, elle ne voulait pas lui dire mais comment ne pas le faire quand on sait qui elle avait en face d'elle. Et puis alors qu'elle gardait le silence, il ajouta qu'elle tombait bien car il avait quelque chose à lui dire. Quoi ? Abigail releva la tête : avait-il entendu parler des problèmes à l'hôtel de ville ou de son problème avec la Domae dans la forêt ? Non, elle ne voulait pas y croire. L'Elementis ferma les yeux et prit une grande respiration, elle fixa un point face à elle et avoua tout.


    - Ce n'est en effet pas mon oncle que je recherche mais un homme apparemment lié à quelqu'un d'influent de la famille Domae que je suis depuis ce matin. Je l'ai toujours gardé dans mon champ de vision mais tout à l'heure, je ne sais pas ce qui s'est passé, il était là marchant droit devant lui, une personne était passée entre lui et moi, ça n'a duré que quelques secondes et puis il avait disparu ensuite. S'il avait tourné je l'aurais vu mais c'est pas le cas et il n'a pas non plus continué tout droit sans parler du fait qu'il se soit stoppé net, sinon je l'aurais vu devant moi. Enfin bref, si je le cherche c'est parce que je veux lui parler, lui poser des questions sur mes parents. Vous m'avez vous-même appris qu'ils étaient mort des suites d'une mission de surveillance mais je veux en savoir plus, je veux trouver qui leur a fait ça.

    Abigail continuait de regarder devant elle, elle avait peur de sa réaction, elle en faisait une histoire personnelle, son Roi ne serait peut-être pas très content mais au fond elle s'en moquait, si quelqu'un s'en prenait à un membre de la famille Elementis, elle agirait de la même manière, c'était certain. Et puis elle se souvint qu'il voulait lui dire quelque chose, qu'est ce que cela pouvait bien être.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Mer 15 Juin - 21:59



Ça s'en va et... ça s'en va !
Elle semblait vraiment être mal à l'aise d'avoir si on peut dire insulter son Roi. Ce n'était pas dis méchamment, après tout elle ne savait même pas que c'était le Roi donc elle ne pouvait pas savoir que la personne a qui elle parlait était si important, du moins pour elle vu que c'est son supérieur hiérarchique direct, mais aussi que cette personne était plus âgé que la quarantaine. Il ne l'avait pas prit mal c'est sûr, au contraire il l'avait très bien prit et s'amusait même de cette petite remarque ; Sephiroth est vieux certes, mais son élément le maintien très bien en forme donc ce n'est absolument pas un handicap, une chance inouïe d'avoir un élément si utile pour les personnes âgées afin d'éviter le poids des années. En tout cas il fallait rechercher un homme, et il faut dire que ce n'est absolument pas la spécialité du Roi.

Elle se mit à tout déballer à son Roi, l'homme qu'elle recherchait, la raison, le début de sa filature, qu'il a réussi à lui échapper, et tout ce qui faut savoir. C'est vrai qu'il avait eu vent de l'histoire d'Abigail, en même temps un peu plus que du vent en réalité, mais il a tellement à faire que dès fois des histoires lui échappent, et puis la mémoire peut faire défaut par moment alors on ne va rien dire sur ça et il resta normal, faisant croire qu'il savait déjà tout, mais en réalité il ne savait plus grand chose de cette histoire. En faisant une petite recherche dans les rapports ou bien dans ce que Sephiroth a dû signer et tout, il doit bien avoir au moins le nom de la personne que les parents de la jeune femme devaient surveiller, l'ordre de mission par exemple alors il pourrait facilement faire un tour une fois rentrer de son séjour à l'étranger. En tout cas pour le moment tout ce qu'il pouvait faire c'était aidé la jeune femme à retrouver sa cible, après tout, si elle trouve l'explication de tout ce qui s'est passé, elle ne pourra faire que du meilleur travail par la suite.

- Je vois je vois. Voyons si on le trouve alors, puis j'irai faire un tour dans les archives une fois rentré si tu le désires.

C'est que le Roi n'est pas difficile, en fait chacun fait ce qu'il désire du moment qu'il respecte les ordres quand ils sont donnés, sinon en dehors de ça les Élémentis ont quartier libre et peuvent s'amuser comme ils le désirent. Mais si un des membres à besoin d'aide, les autres Élémentis doivent être là également pour aider, même demander au Roi, il ne dira jamais non pour aider un de ses membres, après tout c'est comme ça qu'il conçoit la famille, que tout le monde soit heureux et fier d'être un Élémentis ; chose que beaucoup on perdu au fil du temps et des rois précédents. Malheureusement cela allait être très dur de repérer un homme qui répondait à la description avec tout le monde de présent. Bon, Sephiroth aurait pu coucher tout le monde au sol, ou bien les faire léviter, afin de pouvoir regarder tout le monde, mais disons que cela mettrait un peu tout le monde dans la merde et puis cela risquait de perturbé son train et il ne voulait absolument pas le raté, c'est que son rendez-vous est très important après tout donc ce n'était pas conseiller de perturber la circulation des trains et le rater.

Impossible de le trouver, en même temps c'était un peu couru d'avance, surtout si il est monté dans un train alors là c'est sûrement perdu pour toujours. Néanmoins Sephiroth vit quelque chose qui ne pouvait pas attendre car son train venait d'arriver en gare et même s'il ne partait que dans cinq minutes, il voulait tout de même monter à bord pour être tranquille à l'intérieur et pouvoir lire un bon livre qu'il avait prévu pour le voyage. Sephiroth se leva en claquant ses mains sur ses jambes, un peu déçu de ne pas pouvoir aidé d'avantage la petite Abigail, mais il n'avait réellement pas le choix pour le moment, il l'aidera une fois de retour. Il n'allait quand même pas partir comme un malpropre tout de même, il allait lui dire au revoir avant cela. Le Roi Élémentis prit donc ses affaires, puis se retourna vers la jeune femme, s'inclinant légèrement en face d'elle pour lui montrer tout de même un certain respect.

- Je suis désolé de ne pas pouvoir plus t'aider pour le moment, mais mon train est arrivé et je dois y aller. Du coup je voulais t'annoncer une petite chose avant que j'y aille. Cela te permettra sûrement d'atteindre plus rapidement ton but et tout le conclave est d'accord avec cela alors félicitation à toi, te voilà désormais Valet...

Le mot « valet » restait audible, mais il fallait tendre un peu l'oreille car un bruit énorme se fit entendre derrière le roi au niveau des trains. Une explosion énorme se fit entendre sans savoir réellement pourquoi. Du moins presque, en entendant le bruit Sephiroth se retourna immédiatement et reconnu immédiatement au milieu de la fumée un éclat argenté qu'il pourrait reconnaître entre mille, l'éclat de son katana qui venait de pourfendre littéralement le train qu'il devait prendre.

Malheureusement une seconde après avoir remarquer cela, même pas le temps de réfléchir car c'était la panique, tout volait en éclat, les wagons des trains volaient dans tous les sens, les vitres explosèrent, un véritable carnage qui se produisait et il fallait vite aider les gens, cela fait partir de leur devoir, mais principalement celui de Abigail désormais vu qu'elle est Valet officiellement. Sephiroth se jeta sur son valet afin de la protéger dans un premier temps d'un éclat de métal qui provenait dans leur direction à toute vitesse, il ne fallait pas qu'elle meurt, elle est trop jeune de mourir aussi bêtement. Les deux étaient au sol, le Roi sur son Valet, il fallait vite agir car cela n'allait sûrement pas s'arrêter là, et surtout le carnage des trains allaient sûrement continuer un petit moment, surtout que c'était la panique dans la gare avec sûrement déjà plein de mort, dont tous ceux déjà présent dans le train.

- Voilà ta première mission en tant que Valet. Bouge toi et sauve le plus de monde possible ! On va travaillé ensemble pour sauver tout le monde !

Cela allait être dur, mais il fallait le faire et surtout comprendre pourquoi cela s'est produit, pourquoi sa propre épée venait de tomber des cieux alors qu'il ne lui avait absolument pas demandé. Sephiroth aida sa camarade à se levé en même temps que lui se levait. Il fallait agir et protéger tout le monde le plus possible surtout que tout volait dans tous les sens, son homme attendra, il ne va pas aller très loin de toute façon vu le cauchemar qui se déroule à la gare, il n'a pas trop de solution, puis il avait de grande chance de se prendre des très grave blessure vu la surprise de la chose.
Feat. Abigail Valverde

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Dim 26 Juin - 22:29



    Hein ? Aller dans les archives ? C'est une blague ? Abigail n'en croit pas ses oreilles, il le ferait vraiment ? Si elle avait su, elle se serait présentée à lui bien plus tôt et lui aurait posé la question directement. Si l'Elémentis s'était compliquée les choses c'est tout simplement parce qu'elle ne pensait pas pouvoir approcher le Roi aussi facilement, on disait qu'il était toujours entouré et très occupé, alors oui, en bonne jeune femme qui se respecte, elle avait écouté les rumeurs de la rue. Ce qu'elle pouvait se sentir stupide. Accaparée par de nombreuses questions et pensées qui parcouraient son esprit, elle ne remarqua pas que le Roi des Elémentis s'était levé, ce furent ses paroles qui la ramenèrent au temps présent.

    Abigail regarda l'homme qui lui faisait face, il devait partir afin de prendre son train, Abigail acquiesça d'un signe de tête, elle se sentait lourde et fatiguée tout d'un coup, elle ne savait pas pourquoi, elle écouta tout de même attentivement ce qu'il lui disait : il voulait lui annoncer quelque chose ? Il la félicitait ? Comment ça Valet ? Elle était devenu Valet ? Un deuxième coup sur la tête. Son esprit était en proie à plein d'imagination sur d'autre mot commençant par -va. Parce qu'au final elle n'était pas sûre d'avoir entendu valet, une forte détonation lui avait brouillée les paroles du roi.
    Alors qu'Abigail allait se lever afin de chercher la cause de tout ce bazar, elle se rendit compte que tout partait en vrille, les trains et leurs vitres éclataient les uns après les autres, certains wagons volant, s'écrasant sur le sol pour ensuite remonter dans les airs. Elle n'y comprenait rien, en plus elle se sentait fiévreuse, elle avait beaucoup de mal à aligner toutes les informations qu'elle pouvait percevoir. Son état se stabilisa quelque peu quand son Roi la protégea d'un éclat de métal. Après lui avoir donné un ordre direct, Abigail reprit ses esprits, une chaleur faisant rage dans son corps mais ses yeux avaient repris leur vivacité, elle releva la tête et déclara :


    - Vous devriez sortir d'ici majesté, je me débrouillerais toute seule, je n'ai aucune envie de vous voir blessé par la faute d'une débutante telle que moi.

    Abigail avait prononcé ces paroles tandis qu'elle acceptait la main que lui proposait son Roi afin de se relever. Une fois debout, elle se précipita sur les premières personnes qu'elle trouva, une femme voulait rentrer dans un wagon afin d'aller chercher son mari qui venait de monter. L'Elémentis, après une bonne minute, réussit à convaincre la femme de sortir avec son petit garçon, Abigail se chargerait d'aller chercher son mari et de le lui ramener. Ainsi, elle pénétra dans le premier wagon et s'accrocha aux sièges pour avancer. De dehors elle pouvait entendre la cohue, les gens crier le nom de leurs proches, c'est alors qu'elle trouva un enfant de cinq ans, recroquevillé par terre, sous une banquette. Abigail se pencha et d'une voix qu'elle voulait douce, elle se mit à lui parler :

    - Ça va ? Tu t'appelles comment ? Moi c'est Abigail. Je suis là pour te faire sortir, tu veux bien venir près de moi ?

    Le petit la regarda, totalement apeuré, la nouvelle valet Elémentis lui sourit avant de l'attirer vers elle, elle avait senti le train bouger, voilà qui n'était pas une bonne nouvelle, elle serra fort le garçon contre son corps et les releva. Elle réclama le silence dans le wagon dont les passagers s'étaient regroupés devant la porte ouverte, le train commençait à prendre de l'altitude, s'ils attendaient trop il serait trop tard pour sortir, la damoiselle prit une grande inspiration et leur ordonna de sauter, ils n'étaient qu'à un mètre du sol, ils se fouleraient le pied dans le pire des cas.
    Quand tout le monde eut sauté, il ne restait qu'elle, elle avait confié l'enfant à l'un des adultes sauf que là, c'était beaucoup trop haut pour sauter, il lui faudrait attendre d'être plus près du sol.

    Elle n'était pas rassurée, elle commençait à paniquer quand elle se souvint de l'ordre du Roi, sauver le plus de personne, la jeune femme ouvrit donc une porte et sauta sur le wagon suivant, elle ouvrit la porte suivante et ainsi de suite, il n'y avait pas grand monde dans ce train, et encore heureux, se mit-elle à penser. Et puis arrivée au dernier wagon en l'air, elle revint sur ses pas : l'homme qu'elle cherchait était allongé au sol, inconscient, elle vérifia s'il n'était pas blessé avant de le réveiller. L'homme encore dans les vapes lui demanda où se trouvaient sa femme et son fils, Abigail lui expliqua la situation, le train tanguait dans tous les sens. Elle en avait marre, elle voulut créer des cristaux dans ses mains mais rien ne se produisit, qu'est ce que cela pouvait bien signifier : d'abord une forte fièvre et maintenant son pouvoir qui ne s'activait plus ? Abigail n'y comprenait rien, mais une chose était sûre : ils devaient sortir de là avant que les wagons suspendus dans les airs ne s'écrasent et qu'ils en meurent.

    Abigail se releva et chercha une barre afin de casser la fenêtre : après cinq minutes de recherche, elle aperçu une barre fixée au mur, avec l'aide de l'homme elle arriva à la décrocher et après avoir donné plusieurs coups au même endroit, elle parvint à briser une fenêtre lorsqu'elle sentit le train se jeter vers le sol, l'homme était déjà sortit par la fenêtre, il la retint par le bras, et elle s'agrippa à son tour, une fois en dehors, elle attendit qu'ils se rapprochent pour sauter, là ils roulèrent sur plusieurs mètres tandis que les wagons s'écrasaient sur un autre train ; faisant attention à ce qui les entourait, Abigail parvint à ramener l'homme à sa famille qui l'attendait à la sortie. Quand elle se retourna, elle tenta une nouvelle fois de faire appel à son pouvoir : aucune réponse. Le cristal qui faisait partie d'elle depuis quelques temps ne répondait plus et puis cette fièvre qui ne voulait pas la laisser tranquille.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Lun 27 Juin - 13:16



Ça s'en va et... ça s'en va !
C'est vrai que la situation était désastreuse et surtout très dangereuse, mais cela était mal connaître le Roi Élémentis. D'habitude les autres Rois se seraient sûrement enfui en voyant cela pour mettre en sûreté leur royal postérieur, mais ce roi là était différent. Lorsqu'il y avait une catastrophe ou bien un combat perdu d'avance, c'était lui le premier sur les lieux afin d'aider le plus de personne, même si cela veut dire finir dans un piteux état ; chose qui arrivera sûrement jamais vu que l'Élémentis a de son côté la gravité et avec, il peut sauver n'importe qui. Alors que son nouveau Valet lui demandait de partir afin de se débrouiller toute seule pour éviter qu'il soit blessé avant de partir justement accomplir sa mission, sauver le plus de monde possible.

Il laissait faire son Valet, après tout elle devait être assez grande pour se débrouiller, surtout qu'elle est Valet désormais donc sa mission est de protéger non seulement le conclave, mais aussi toute personne qui en a besoin donc c'était un exercice parfait pour elle. Néanmoins il n'allait pas l'écouter, déjà parce qu'il n'aime pas écouter les ordres des personnes sous ses ordres, mais aussi parce qu'il aime protéger les autres alors il allait rester et sauver le plus de monde possible. Alors que tout volait dans tous les sens, avec pas mal de débris déjà dans le corps du Roi, il se concentra pour user de son élément, mais il ne se passait rien.. Du moins il se passait des petites choses encore, mais rien de suffisant pour contrer la nature qui se défonce contre la gare. À force de se concentrer il n'avait pas vu une barre en fer foncer sur lui à toute vitesse, venant le déchirer une bonne partie de son bras gauche, accompagné d'un petit cri de douleur qu'il étouffa très rapidement car il avait autre chose à faire.

Il n'y avait plus d'élément pour aider, alors tant qu'il se sentait encore en forme il se devait d'aider le plus de monde possible. Il y avait déjà beaucoup de personnes sans vie, mais beaucoup était encore en vie et en piège alors il allait devoir réussir tant bien que mal de les aider malgré la foule qui courait en direction de la sortie. Vu que son Valet était parti dans les wagons, c'est beau la jeunesse quand même, pour aider ceux piégés, Sephiroth allait se débrouiller pour faire ce travail sur la gare car il y avait déjà du boulot. Il ne pouvait pas faire grand chose alors dans un premier temps il guida tout le monde pour qu'ils puissent sortir de la gare de tous les dangers en s'interposant dès qu'il aperçoit un projectile qui se dirige vers une personne. C'était douloureux, mais il préférait se prendre des coups, en essayant d'éviter les organes vitaux, plutôt que laisser des personnes innocentes souffrir et mourir pour rien, surtout qu'il devait bien avoir une raison à tout ceci, la gare n'a pas décidé de partir en catastrophe naturel d'un seul coup ; Sephiroth essaya en même temps de comprendre ce qui s'était passé.

Il pouvait voir déjà un bon nombre de personnes mortes malheureusement, genre des personnes écrasées par un wagon. Mais surtout il reconnu l'éclat, un éclat qu'il pouvait reconnaître facilement. Masasume, sa célèbre compagne, son katana qui a fait sa gloire était là, planté au milieu des rails et les connexions se firent immédiatement. Il fit le lien entre l'impossibilité d'utilisé son pouvoir et son épée planté dans le sol alors qu'il ne le lui avait absolument pas dis de le faire. Il abandonna tout le monde afin de la récupérer, c'est une épée unique, mieux vaut qu'elle retourne entre les mains de son propriétaire. Malheureusement en arrivant à celle là, il vit son Valet sortir d'un wagon, sans se méfier de derrière elle. Quelque chose était entrain de foncer vers elle, une sorte de pics, mais impossible de dire en quel matière il était. Bien sûr dans un premier temps il essaya de contrer cela grâce à son élément, mais rien à y faire, cela ne voulait pas fonctionner alors il ne restait plus qu'une dernière solution, la protéger de manière conventionnelle. Il sortir du sol son katana pour foncer sur Abigail, mais plus la distance se faisait et plus la fatigue et la douleur le gagnait par la même occasion.

- Abigail ! Attention !

Il hurlait en courant et utilisa son épée d'ailleurs pour l'utiliser comme une perche afin de se donner un élan beaucoup plus impressionnant afin d'atteindre rapidement son Valet. Tout se passa très vite, le corps de Sephiroth vint percuté celui d'Abigail afin de la pousser, malheureusement sans son élément, il ne pouvait pas non plus arrêter la trajectoire du projectile qui vient se planter directement dans l'épaule du Roi, la traversant de part en part dans une bonne giclée de sang. Cela semblait se calmer, même si l'état de santé du Roi ne faisait que l'inverse, mais au moins la vie des autres personnes étaient un peu plus en sécurité et surtout ils pouvaient facilement éviter vu que tout se calmait. Le Roi se relevait tant bien que mal en ramassant son épée pour s'en servir d'appui afin de pouvoir marcher et voir comment allait son Valet qui semblait vraiment dans un meilleur état de santé que lui, ça c'était sûr, pourtant il s'inquiétait toujours pour les autres et jamais pour lui, il serait temps plus tard de se soigner

- Alors, c'est lui l'homme que tu cherchais ? Tu as réussi à avoir des informations ?
Feat. Abigail Valverde

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Lun 4 Juil - 13:27



    Abigail venait de terminer une première partie de la mission, regardant autour d'elle, elle poussa un soupir, il restait encore de nombreuses personnes restant dans la gare, certains semblaient chercher d'autres personnes, il y avait aussi des morts, un trop grand nombre à son goût. Elle avait tenté de faire fonctionner son pouvoir mais rien ne venait, il n'y avait rien à faire, il refusait catégoriquement de se montrer et elle avait la tête lourde. Toutefois, elle avait un travail à faire et elle le ferait jusqu'au bout, et puis c'était un ordre direct du Roi des Elémentis, elle ne pouvait pas refuser. Quand ce genre de chose se produisait, en tant que Valet ou même Pion, elle devait respecter ce qu'on lui demandait même si cela devait la conduire à la mort. Pour le coup, elle s'en fichait totalement.

    Alors qu'elle réfléchissait à comment faire sortir les récalcitrants, elle entendit une voix l'appeler, en se retournant, elle vit venir droit sur elle des projectiles qu'elle ne pouvait éviter, arrivant à une trop grande vitesse et ce fut là que son cerveau ne capta plus rien, quelqu'un surgit devant elle, la poussant, se prenant l'attaque à sa place, du sang coula de partout et il tomba au sol avant de se relever. On lui parlait de nouveau, Abigail les yeux exorbités, finit par reprendre légèrement contenance et regarda la personne à ses côtés.


    - Je n'y crois pas… Pourquoi ?… Dans quel état êtes-vous ?

    Et soudainement, elle s'approcha de l'homme et touchant légèrement le projectile, les larmes coulèrent le long de son visage. Comment cela était-il possible ? Il n'y avait pourtant aucun doute, il s'agissait de cristal, son cristal. Abigail pourrait le reconnaître entre mille. Mais pourquoi ?

    - Majesté… je vous en prie, retirez-vous… Vous êtes blessés de partout, il faut vous faire soigner. Surtout que ça -désignant le morceau de cristal logé dans son épaule- c'est de ma faute.

    Abigail regarda autour d'elle, les choses semblaient se calmer, les wagons ne volaient plus dans les airs, seuls des gens se battaient entre eux et d'autres totalement désespérés, une cacophonie mais les dangers majeurs semblaient écartés pour le moment. Si le Roi partait maintenant, elle n'aurait pas plus de travail à faire. Après avoir poussé un soupir, elle reporta son regard sur le Roi, avant qu'il ne parle, elle lui coupa la parole :

    - Mais je suppose que tout ce que je pourrais dire est inutile et que vous ne partirez pas, n'est-ce pas ? Pour répondre à votre question, rien de tout ce que j'avais à lui demander ne m'est venu en tête pendant que j'essayais de le sauver, j'aurais tout le loisir de lui parler un autre jour quand tout le monde sera en sécurité.

    Elle lui fit un léger sourire avant de tourner la tête vers la droite, entendant un bruit de pas courir en leur direction, son sang ne fit qu'un tour quand elle vit ce qui se passait, un homme dans la vingtaine fonçait droit sur le Roi. Ni une ni deux, elle poussa son « patron » et la lame vint se planter entre ses côtes. Abigail serra les dents pour ne pas crier, elle se redressa et tira violemment sur le fleuret, elle fixa l'autre d'un regard noir et lui balança l'arme à ses pieds, du sang en abondance coulait sur sa robe mais elle s'en foutait, elle avait envie de le tabasser, elle en crevait d'envie mais prit une grande inspiration avant de dire :

    - Dégage et ne t'approche plus jamais de lui ou c'est à moi que tu auras à faire. Me suis-je bien faite comprendre ?

    Son regard en disait long, l'autre n'attendit pas longtemps et prit ses jambes à son coup, c'est qu'elle faisait peur Abigail quand on la mettait en colère. Mieux valait ne pas la chercher dans ces cas-là, ses poings se desserrèrent et elle se souvint de la situation actuelle, elle se retourna et demanda :

    - Majesté, vous allez bien ? Vous n'avez pas été touché, si?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Lun 4 Juil - 17:54



Ça s'en va et... ça s'en va !
Cela pouvait être très simple d'inverser les rôles. D'accord Sephiroth est le Roi et Abigail est le Valet, et pourtant cela ne l'a pas empêcher de sauter afin de protéger son Valet parce qu'il tient à elle tout de même, il tient à tous les membres de sa famille. Même si cela devait dire qu'il allait souffrir, saigner, voire peut-être mourir, il s'en fichait. Déjà parce qu'il a envie de prendre soin de ses pions, mais aussi il trouve qu'elle est très jeune, elle a encore beaucoup à vivre alors que Sephiroth est déjà quelqu'un de vieux, donc forcément il a déjà bien vécu et s'il meurt, il ne regrettera rien vu qu'il aura eu une belle vie déjà et puis de toute façon, on le remplacera bien par la suite, c'est ce qui se passe toujours dès qu'un Roi disparaît, on le remplace par un nouveau roi et les choses recommencent, c'est comme ça que les familles fonctionnent après tout.

En tout cas elle semblait être surprise de voir son roi venir la protéger de la sorte, surtout qu'elle voulait qu'il s'en aille. Effectivement cela serait logique, surtout qu'elle n'est pas au courant que la force physique de Sephiroth commençait doucement à partir sans savoir pourquoi. Bon, le sang en moins devait jouer pour beaucoup, mais là c'était particulièrement difficile alors peut-être qu'il devrait effectivement suivre les conseils de son Valet. Il ne faudra pas qu'elle en prenne l'habitude, mais il fallait avouer pour le coup qu'elle avait entièrement raison et plus ça avançait, et plus il n'arrivait plus à marcher correctement. En tout cas elle prenait son rôle très au sérieux alors qu'elle venait de l'avoir, au moins cela confortait Sephiroth dans son choix de la faire passer Valet, elle savait parfaitement quoi faire et surtout elle avait déjà très bien compris la mentalité de son Roi qui n'en fait qu'à sa tête et que rien ne pourra lui faire changer d'avis, hormis lui-même et ses propres limites, même si dès fois cela lui arrive d'oublier ses propres limites pour continuer, mais là ce n'était même plus qu'une simple limite et il le sentait clairement car il n'arrivait plus à contrôler la gravité comme d'habitude.

Tout commençait à se calmer, les trains arrêtaient de voler et les débris également. Pourtant un bruit attira le regard des deux Élémentis. Un homme qui courait dans leur direction avec une lame entre les mains. Impossible de bouger pour Sephiroth, mais ce n'était pas grave vu qu'Abigail eut le même réflexe que son Roi juste avant. Elle usa de sa force pour pousser Sephiroth, en même temps ce n'était pas compliqué vu qu'il n'avait quasiment plus de force. Le Valet s'interposa donc afin de se prendre le coup d'épée directement alors que le Roi lui était au sol, juste à côté de son épée, toujours dégoulinant de sang, mais c'était comme ça malheureusement. Difficilement le Roi se relevait en utilisant son katana pour s'en servir comme canne. Mais le temps qu'il se relève, Abigail avait largement eut le temps de se débarrasser, du moins convaincre l'agresseur de manière très gentille, pour qu'il arrête et surtout qu'il parte, puis retourner voir son roi pour connaître son état et s'il était en mesure de continuer ou non.

- Je me suis déjà senti mieux. Tu n'aurais jamais dû me protéger ainsi, tu t'es vu ? Je pense que cela devrait aller maintenant, les soldats devront bientôt arriver, mieux vaut qu'on ne soit pas là quand ils arriveront. Essaye de faire de ton maximum, mais part avant qu'ils arrivent, je ne veux pas qu'il t'arrive du mal.

Il fallait mieux gérer un seul problème à la fois. Il y a eu la gare, mais maintenant que ça s'est calmé, il fallait comprendre pourquoi cela s'est passé et surtout pourquoi la gravité de Sephiroth et le cristal d'Abigail ne fonctionne plus. Alors si le gouvernement s'incruste, il y aura encore plus de problème à gérer et cela sera impossible de faire ce qu'il faut. Les Élémentis aideront aux réparations, du moins en espérant que ce mal ne touche pas tout le monde et ne touche que le Roi et le Valet. Un Élémentis de métal devrait suffire pour reforger toutes les rails, idem pour les trains à refaire, enfin les Élémentis seront là pour aider, c'est un peu de leur faute du coup vu que c'est leur Roi qui a causé autant de dégâts. Après même s'ils ne peuvent pas aider comme ça, ils fourniront de l'argent pour accélérer un peu les réparations, mais en tout cas ils pourront compter sur la famille Élémentis pour réparer la gare, c'est que tout le monde en a besoin de cet endroit, surtout pour communiquer avec le monde extérieur.

- Prend soin de toi. Et ne t'en fais pas, dès que ça ira mieux on ira faire un tour aux archives.

En usant de son katana pour lui servir de canne, Sephiroth quitta sa jeune amie et surtout son Valet afin de quitter la gare malgré ses blessures. Il aurait bien voulu se rendre chez lui, mais vu son état l'hôpital serait sûrement plus adéquate. Malheureusement la distance était beaucoup trop grande, sa seule solution était donc le QG des Élémentis en espérant qu'il s'y trouve des médecins afin de pouvoir l'aider à ce soigner. En tout cas il ne restait plus qu'à fuir la scène de crime en espérant que cela se tasse tranquillement et qu'on laisse tranquillement le Roi Élémentis tant qu'il se soigne. Sephiroth se glissa à travers la foule assez difficilement car plus il avançait et plus la douleur se faisait importante et surtout plus il marchait et plus il avait du mal. Heureusement que le QG Élémentis n'était pas très loin, parce que vu la situation, il n'allait pas tenir longtemps de la sorte, une chance qu'il avait son katana pour servir de canne sinon il serait incapable d'avancer pour le coup, sans sa gravité en même temps, tenir debout est très dur, surtout depuis le temps qu'il marche sans aucun problème grâce à son élément en diminuant la gravité sur lui.
Feat. Abigail Valverde

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   Jeu 14 Juil - 20:48



    Abigail avait poussé son Roi, avait fuir l'abruti qui venait de les attaquer et s'était retournée vers l'homme qui se tenait à ses côtés, lui demandant s'il allait bien. Question stupide quand on voyait l'état dans lequel il était. Il allait forcément mal ou tout du moins tout sauf bien. La jeune Elémentis regardait autour d'elle, la situation devenait calme, elle sentait que le gouvernement allait s'en mêler, il allait arriver après la bataille comme d'habitude, elle en était certaine, elle commençait à les connaître. La dernière fois aussi ils étaient arrivés une fois que Roxanne et elle avait géré la situation de la prise d'otage à l'Hôtel de Ville, son esprit se posa quelques secondes sur la demoiselle et la famille Domae, étaient-ils dans le même cas ? Eux aussi avaient-ils des problèmes ?

    Ce fut le Roi des Elémentis qui la sortit de ses pensées, elle n'aurait pas dut le sauver ? Et puis quoi encore ? Il ne devait vraiment pas être dans son assiette pour lui sortir une telle connerie. Abigail se retint toute fois de lui faire part de sa pensée et regarda sa blessure, bah, elle en avait déjà eu des blessures, une de plus ou une de moins. Elle devait tout de même admettre que celle-ci était bien plus profonde que les autres, mais ce n'était pas grave, quand elle rentrerait, elle se soignerait et irait se coucher, elle garderait le lit pendant plusieurs jours et point barre.

    Abigail écoutait ce qu'on lui disait, le Roi aussi était de son avis, les gardes allaient débarquer d'un instant à l'autre. Elle le regarda partir sans bouger, elle n'était pas sûre de savoir quoi faire. Elle aurait aimé le suivre afin de vérifier qu'il ne lui arriverait rien sur le chemin mais il lui avait ordonné de partir. La demoiselle baissa la tête et décida d'obéir aux ordres, elle allait rentrer, ou tout du moins essayer. Lorsqu'elle voulut faire un pas en avant, elle se sentit soudainement faible et commença à chanceler, ce fut une femme qui vint l'aider à sortir. Une fois devant l'entrée de la gare, elle vit des soldats arrivés en nombre, un petit sourire vint naître aux commissures de ses lèvres. Elle avait envie d'exploser de rire, elle avait envie de leur balancer qu'ils ne servaient à rien, que c'était les élémentis qui avaient gérés la situation mais si jamais on se rendait compte qu'elle en était une, ce serait la catastrophe alors elle préféra faire profil bas, remercier la dame qui l'avait aidé à marcher et prendre congé.

    La blonde se tenait aux murs sur toute la distance avant de tomber raide sur le sol en arrivant chez elle. Elle ouvrit la première porte du meuble à ses cotés et en sortit tout le nécessaire de soin, du fil, des compresses, Abigail enfonça des compresses dans l'ouverture provoquée par la lame et rampa jusqu'à l'étage afin de se soigner devant sa glace, tenant toujours le nécessaire de soin dans une main. Une fois installée, elle soignerait ce qu'elle pourrait et si cela ne suffisait pas, après un peu de repos, elle partirait pour l'hôpital.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event]Ça s'en va et... ça s'en va ! [Feat Abigail]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-