Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 572
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Mer 29 Juin - 20:05

Alaric J.R Watson & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
J'vole, mais pas comme les oiseaux

Chips me manque et je m'ennuie sans lui... J'ai bien tenté d'aller à l'animalerie et demander un raton laveur mais l'gars m'a regardé comme si je venais d'une autre planète et m'a proposé un chat à la place... Donc ouais, j'ai prit le chat ; mais ça fait que bouffer et dormir et la moitié du temps il se barre de l'appartement en passant par la branche qui touche ma fenêtre... Du coup j'vois jamais l'animal. Encore un animal qui ne m'aime pas. P'têtre que je me suis gourée de Famille au final et qu'ils se rendent compte que j'ai du sang d'Elementis qui coule dans mes veines ?

Ennuyée par le manque d'activité, j'avance dans la rue les mains dans les poches et la tête baissée en espérant trouver une occupation intéressante... D'hab' je fais toujours des trucs avec mon animal, genre lui il vole et moi je  fais genre de le gronder pour récupérer la bouffe qu'il aura déjà croqué ; mais même voler ne m'intéresse plus. Je peux passer à côté de personne fortunée que ça me passerait au-dessus, c'est pas drôle quand je le fais toute seule... Faut que je me trouve un copain de vol. J'vais aller demander à Boa tient, elle est douée dans le camouflage !

Alors que je reprends la route en direction de sa roulette, quelque chose de brillant attire mon attention. Je me stoppe net pour regarder l'objet de mes désirs qui se trouve dans un appartement dont la fenêtre est ouverte ; en vrai c'est surtout un bureau à moitié en ruine mais je vois que quelqu'un y habite là-haut. Je regarde l'arbre à côté de moi et y grimpe avec un peu de difficulté mais arrive enfin sur la branche qui me permet d'admirer l'objet... Faut vraiment que je m'habitue à cette perte de pouvoir. Je remarque une gourmette non loin de la fenêtre, une gourmette que je pourrais sûrement revendre à un bon prix.

Finalement le goût du vol m'est revenu. C'est peut-être une pie que j'aurais dû avoir, peut-être que je pourrais voler avec ce genre d'animal ? Je rampe sur la branche jusqu'à arriver à son extrémité tout en vérifiant que la personne est trop occupée dans son ménage ; je tends donc le bras pour attraper le bijou mais aussitôt, j'entends une voix qui me fait comprendre que je me suis faite griller. Naaaaaaaaan, j'ai perdu la main ?! Je me recule pour éviter qu'il ne choppe le bijou et pends à la branche... J'saute ou pas ? Bon aller je saute. Finalement je m'étale en étoile de mer au sol et je me relève avec difficulté en lâchant quelques "aïe...".

Puis avant qu'il ne me rattrape à cause de ma boulette, je me mets à courir dans tous les sens pour finalement arriver dans le parc. Je me cache derrière une poubelle pour me donner un peu de répit mais au moment où je relève la tête pour regarder où il est, il me repère rapidement ; mmh... ça doit être les cheveux rouges ça. Je recommence à courir dans tous les sens tente de le semer en me cachant derrière un banc où des jeunes sont entrain de se rouler des patins ; bien sûr, je les ai séparé pour me glisser entre eux et me jeter derrière le banc. Une fois cachée, je leur dis de continuer de s'embrasser histoire de me couvrir.

Gênés de la situation, ils se regardent et me regardent bizarrement... J'observe l'arbre non loin de moi que je vais pouvoir escalader sans trop de soucis. Je place la gourmette autour de mon poignet pour éviter de la perdre, même si elle est légèrement trop grande et tel un chat pourchassé par un chien, je grimpe sur l'arbre sur lequel je m'installe sur la première branche afin de reprendre mon souffle. Héhé, il ne pourra jamais l'avoir à cette hauteur là ! Et puis au pire, je continuerai de grimper en lui lançant des noisettes dans la gueule si il tente.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 281
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Jeu 30 Juin - 17:41



Sale petite voleuse
Pendant un instant, je me suis demandé ; est-ce que le monde avait perdu les pédales ? Est-ce qu'il était en train de perdre pied et de sombrer ? Cela ne serait pas surprenant. Quoiqu'un peu désespérant.
En revenant du marché les mains chargées de courses, j'avais remarqué sur le visage de chacun un sourire. Un sourire niait. Mais un sourire quand même. Comme si personne n'avait envie de penser, de dramatiser la situation qui s'abattait lâchement sur la ville. Comme si personne ne voulait prendre les choses en main, ni même s'avouer battu. Reprenant ainsi vainement le court d'une vie banale, sans se préoccuper du reste. Ce n'était que des détails, des broutilles insignifiantes. Moi ce que j'en pensais, c'est qu'ils n'avaient simplement pas envie de se mouiller. Si les choses étaient aussi catastrophiques que cela, mieux valait rester en retrait et attendre que les autres se jettent dans le fauve au lion pour démêler cette histoire. En gros que les âmes clémente et patiente telles que moi, se dévouent pour faire le sale boulot.
Au fond, comme d'habitude.
Mais ce n'était qu'une simple remarque expédier en moins de deux d'un coup pied dans un coin.

Mais pour l'heure, j'ai un autre problème sur les bras et qui me pose une sacrée colle ; fraise ou bien savon noir ? Ce n'est qu'un simple détail, sûrement sans importance, pourtant cela déterminera bien avec quel parfum je vais laver le sol. Journée de repos et pourtant voilà que je suis de corvée de ménage. Tandis que le coloc était occupé à faire, on ne sait quoi, on ne sait où, avec on ne sait qui, c'était à moi que revenaient toutes les tâches ingrates. Ah, ça ! Il avait au moins le don de fuir au bon moment pour ne faire le travail qu'on lui demandait. C'est qu'il me prendrait presque pour le domestique. Course, vaisselle, linge, repassage, poussière et tout ce qui s'ensuit. Une vraie fée du logis. Et pourquoi pas me coller le mot « bonniche » sur le front tant qu'on y est ? Il faut bien reconnaître qu'on se laisse quelque peu aller ces derniers temps. En l'absence d'animal, William était encore plus grinchons que d'ordinaire, plus cassent pied aussi n'étais même pas certain que cela pouvait un jour être possible – laissant deux fois plus de bordel dans l'appartement. Quant à moi, je passais plus de temps à enquêter qu'à m'occuper – ou du moins en avoir envie – de ses petits problèmes. J'en avais déjà une tonne sur les bras ce n'était pas pour en plus jouer les baby-sitters avec lui. Je m'occuperais de son cas, quand le moment opportun s'en présentera. Ou qu'il me casse suffisamment les pieds pour le faire. Mais d'ici à ce que cela arrive, j'ai d'autres chat à fouetter.

Tirant la dernière taffe de la cigarette avant de l'écraser dans le cendrier, c'est une montagne de vaisselle qui se dresse sous mes yeux. Putain, on a vraiment joué les porcs. Ni une, ni deux, pas le choix quand il faut le faire, il le faut. Engager quelqu'un est une idée fort plaisante, mais qui reviendrait aussi bien trop cher. Et puis, on n'est jamais mieux servi que par soi-même, alors j'aurais moins la sensation que cette personne tente de fouiner partout au lieu de faire son travail. Et bruit se fait entendre et mon premier réflexe est d'abord de regarder en direction de la porte, pensant que finalement l'emmerdeur de service a envie de montrer le bout de son nez. Mais rien. C'est plutôt de l'autre côté que ça passe. Je reste d'abord très con, envoyant une jeune femme le temps de comprendre, puis un avertissement sort de la bouche et s'élève, mais ça ne semble pas l'arrêter pour autant. Fait chié, comme si j'avais besoin qu'on vienne me voler aujourd'hui. Et puis si l'autre pouvait cesser de laisser traîner ses affaires de valeur pour le peu qu'il en a, on n'en serait pas. En ne m'attardant pas, j'abandonne le nettoyage de la poêle entre les mains et me précipite à l'extérieur pour la rattraper. Prenant quelques secondes pour la repérer entre le monde qui profite d'une belle journée, avant de finalement la voir et m'empresser à courir. Elle allait passer un sale quart d'heure pour m'obliger un effort physique en plein été.

Bien que cette criminelle eût de l'avance, j'arrivais toute de même plus ou moins à la suivre. Évitant tant bien que mal de bousculer les personnes autour de moi dans cette course folle. Elle était vraiment sans gêne est d'une grande désinvolture. La jeunesse n'est plus ce qu'elle était.

Après avoir bravé divers obstacles dont je me serais largement passé. Je la retrouve enfin. La voyante perchée au-dessus d'un arbre comme un petit singe. Je n'irais pas me risque à grimpé et à avoir le malheur de glisser sur une mauvaise prise. Je viens simplement me placer à la hauteur de celui-ci, prenant le temps de souffler un coup. Avant d'annoncer :

« Écoute gamine, on a tous vu que tu étais très rapide et très doué pour jouer les petits chimpanzés, mais si tu descends maintenant et que tu me rends ce que tu as volé, aucune plainte ne sera portée contre toi. Réfléchis bien à ce que tu choisis. Ne merde pas pour si peu ! »



(c) AGORA




L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
darC.png





   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 572
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Sam 2 Juil - 13:49

Alaric J.R Watson & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
J'vole, mais pas comme les oiseaux

Plaquée contre ma branche à reprendre mon souffle, je suis en train de regretter les nombreuses fois où j'ai séché les cours de sport parce que "ça ne me sera jamais utile dans la vie", encore une connerie d'ados ça. En tout cas, je dois reconnaître qu'il tient bien la route pour un vi... un gars grand et fort comme lui. Mais quand même, j'ai réussis à l'essouffler vu qu'il est obligé de respirer avant de venir me rappeler les grandes règles de vie en société.

- Écoute gamine, on a tous vu que tu étais très rapide et très doué pour jouer les petits chimpanzés, mais si tu descends maintenant et que tu me rends ce que tu as volé, aucune plainte ne sera portée contre toi. Réfléchis bien à ce que tu choisis. Ne merde pas pour si peu !

- Gamine ?! Tu veux que j'te dise mon âge grand-père !


Non en fait, ça ne se dit pas l'âge d'une demoiselle... Mais j'apprécie pas qu'on me traite de gamine alors que j'ai quand même 25 ans ! On ne dirait pas vraiment comme ça vu que j'ai la maturité d'une gosse de cinq ans mais ce n'est pas une raison pour me dire que j'suis une gamine. Je continue de reprendre mon souffle tandis que je fais un câlin au tronc le temps de maintenir un équilibre sur ma branche ; bon alors monter ? C'est con. Descendre ? Y'a l'autre qui m'attend en bas.

Je zyeute mon trophée volé avec tellement d'amour que je n'ai pas envie de laisser tomber le truc... Bordel quoi, il a l'air de valoir tellement cher que je ne peux pas laisser ça tomber par terre et adieu papy. Non, non, non, je dois embellir ma collection ou alors le revendre à prix cher ! Je pourrais m'offrir pleins de crème de marrons ou pleins de nouvelles robes. Voilà ce qu'il veut m'empêcher d'accomplir c'gars là !! Il veut ruiner mon bonheur.

- Écoute, j'ai besoin d'thune et ton bracelet-là m'a l'air plutôt pas mal. J'te propose un deal ; je revends ta gourmette à bon prix et toi tu rentres chez toi sans parler de ce qu'il s'est passé.

Ok ok, normalement un deal il devrait être gagnant aussi... Mais je n'ai pas vraiment le sens des affaires, soit j'avantage l'autre soit moi ; au final dans tous les cas je fais toujours en sorte de ressortir gagnante. Je devrais être femme d'affaire, j'suis sûre que je pourrais faire de bonnes actions et gagner des milliards de dollar ; pourtant, j'sais pas pourquoi, j'ai la net impression qu'il n'est pas très d'accord avec ce que je propose. Oh monsieur a le sens des affaires ? Très bien alors passons à l'étape supérieure.

Je m'empare donc des genres de noix pour faire comme Chips faisait et les lancer en direction du gars à mes pieds ; bon ok, je ne suis pas aussi méchante que mon animal et je ne vise pas la tête... Plus les pieds ou le torse, vu les muscles qu'il a, ça ne devrait pas trop lui faire mal hein et au pire y'a les poils pour amortir le choc. Mais allez dégage. Zou !! Bordel mais il est pire que Chips lui !

- Ben z'avez qu'à appeler la police si vous voulez récupérer votre gourmette !












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 281
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Mar 5 Juil - 15:07

Bon bah retour à Tu Razz



Sale petite voleuse
C'était maintenant ou jamais.
Si elle voulait éviter un petit tour au poste police et se voir ouvrir un petit dossier à son nom pour vol, tu étais partant à laisser couler cet affront. Seulement si elle avait un peu de bon sens pour descendre et te rendre ce qui ne lui appartenait pas. Peu de gens seraient prêts à passer l'éponge comme ça, mais avec tout ce qui se trame actuellement, ne pas rajouter d'histoire supplémentaire sur les bras ne te déplairais pas. Un voleur reste un voleur, mais qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour trois sous qui permette d'acheter un morceau de pain, hein ? Tu offres bien ton corps à l'humanité si on peut dire, chacun ces petites méthodes. Quoi qu'il en soit, cette proposition ne semble pas être à son goût au point que le surnom de grand-père, aurait presque de quoi te faire regretter d'avoir eu une once de politesse envers celle-ci. Sérieusement, ou est dont passé le respect ? Certains disent qu'il est parti se terrer en Alaska. D'autres qu'il est enfoui six pieds sous terre. Mais cette nouvelle génération d'adolescents en est simplement dénuée. Le monde part en vrille et pour une fois ce n'est pas le gouvernement qui est en cause sur ce sujet.

Préférant ne pas répondre à cette attaque, tu croises simplement les bras le souffle étant revenu à la normale. Tu as tout ton temps. Et ce n'est certainement pas de la patience qui manque chez toi. D'un autre côté si tu pouvais éviter d'avoir une corvée de ménage à faire à la maison, il n'y a vraiment pas de quoi dire non. De quoi être à deux doigts de l'en remercier. Vraiment, juste à deux doigts. C'est qu'il ne faudrait pas abuser des bonnes choses non plus. Alors que tu allais trouver un prétexte pour tenter de la ramener sur la voix de la raison – même si cela semble être une cause littéralement perdue depuis des lustres – elle te coupe l'herbe sous le pied en te devançant. Un deal ? Un deal qui n'avantage qu'elle si on suit sa faible logique ? Deux doigts pinçant l'arrêt du nez, tu soupires longuement un air désespéré sur le visage en murmurant, « Tu sais que ton deal n'est pas équitable petite ? » Il en est même tout le contraire. Qui est avantagé dans l'histoire ? Elle. Qui récupère l'argent ? Elle. Qui aura des problèmes pour un objet volé appartenant à William ? Toi. Le monde est bien fait dit donc. Quoiqu'il prenne un malin plaisir à te faire chier aujourd'hui. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que l'idée d'appeler la police sort de sa bouche. Est-ce qu'elle est juste cinglée ou bien, c'est sa nature habituelle ? Agacé, tu fouilles au fin fond de tes poches arrière pour en sortir ta plaque que tu brandis en avant. Force de l'habitude, tu as fini par l'avoir toujours sur toi ainsi qu'une paire de menottes. On ne sait jamais ce qu'il peut se passer sur le chemin. Ce moment présent en est une belle preuve.

« Et ça à ton avis c'est quoi ? Je l'ai gagné dans une boîte d'happy meal peut-être ?!  »

Peut sur, que ce soit un nouveau jouet qui plaise aux enfants. Pas de quoi en faire de grandes choses à leur âge. Tu ramasses les noix qu'elle ne cesse d'envoyer en direction de tes pieds. Munie d'une dans chaque main, tu les lances dans sa direction sans vraiment prendre la peine d'éviter sa tête ou non. Si cela pouvait lui faire perdre l'équilibre, ou ne serait-ce qu'elle tient entre les mains pour le récupérer. Au fond, tu n'en demandes pas plus. Mais la demoiselle semble si bornée que cette idée paraît plus idiote qu'autre chose.

« Arrête de jeter des noix, tu aggraves ton cas ! Et tu ne l'aides pas vraiment d'ailleurs. Ça ne ferait qu'incite la mauvaise action. Descends de là toute suite ! Tu veux vraiment passer une nuit en cellule . Tu ne crois pas que tu as passé l'âge de ces gamineries ? Pourquoi tu voles, si ce n'est qu'une question d'argent, trouves-toi un travail comme tout le monde, ne passe pas ta vie à faire des âneries. Sauf si tu n'en as plus rien à faire, dans ce cas, je suppose que tu peux te laver les mains avec mes conseils. »



(c) AGORA




L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
darC.png





   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 572
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Mer 6 Juil - 21:43

Alaric J.R Watson & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
J'vole, mais pas comme les oiseaux

- Ben z'avez qu'à appeler la police si vous voulez récupérer votre gourmette !

C'est ça, va chercher la police.. Je ne bougerai pas. Héhé, à la minute où il ne sera plus dans mon champ de vision, je descendrais de cet arbre pour rentrer directement chez moi et câliner ce butin qui m'a permit d'éliminer la cuillère de céréales en trop ; je pourrais bien le remercier juste pour ça. Pourrais hein, mais je ne le ferais pas. C'est, fais demi-tour et va demander à quelqu'un de me sur... Et merde, il a un badge de flic. Je me penche légèrement en avant pour vérifier si c'est une vraie, j'crois bien... Tss, fallait que je vole un flic.

- Et ça à ton avis c'est quoi ? Je l'ai gagné dans une boîte d'happy meal peut-être ?!

- Bah qui sait ? Ca fait longtemps que je n'en ai pas prit, j'suis assez mature pour prendre un menu pour grands maintenant ! Pas d'ma faute si vous êtes resté au menu enfants...


Oui oui, Monsieur a bien entendu que je suis désormais assez mature pour me prendre deux bons gros burger qu'un enfant ne pourrait pas manger au risque d'exploser... L'avantage d'avoir un trou noir à la place de l'estomac est qu'on peut manger autour qu'on veut sans grossir et sans se lasser ; bon ok, mon salaire y passe un peu et c'est pour ça que je n'y vais pas souvent... Mais il m'arrive de temps en temps d'en faire avec le frangin, bon il est toujours impressionné de voir que je bouffe comme mille même si maintenant il s'y est habitué.

Alors que je m'attendais à un truc épic de la part de ce policier qui a l'air dans avoir dans la caboche et dans le pantalon, je me retrouve avec un gosse de 5 ans qui me renvoie les noix que je lui ai lancé. J'tente d'éviter les projectiles mais il a réussit à toucher ma tempe... Lâchant un "aïe" presque blasé, je recommence mon manège en lui lançant à mon tour les noix qu'il m'a lancé parce que je les ai lancé plus tôt ; ouais ça va vite devenir compliqué... Nous sommes une bande de mioches et je rigole si un de ses collègues passe par-là.

- Arrête de jeter des noix, tu aggraves ton cas !

- C'est celui qui dit qui est !

- Descends de là toute suite ! Tu veux vraiment passer une nuit en cellule . Tu ne crois pas que tu as passé l'âge de ces gamineries ? Pourquoi tu voles, si ce n'est qu'une question d'argent, trouves-toi un travail comme tout le monde, ne passe pas ta vie à faire des âneries. Sauf si tu n'en as plus rien à faire, dans ce cas, je suppose que tu peux te laver les mains avec mes conseils.


Ah ! Je m'en brosse même de tes conseils ! Par contre, c'est un truc de dingue ça, à chaque fois que je me fais arrêter pour vol, le ou la policier me sort tout le temps que je devrais me trouver un vrai travail. A croire que j'fais que voler de mes journées, quand même... Ca me ferait vite chier de faire ça tout le temps. Accrochée à ma branche que je ne suis pas prête de lâcher, je tiens tout de même à défendre mon honneur quant au fait que je ne suis qu'apparemment une petite voleuse... Alors pas vraiment.

- Eh ! J'ai un vrai métier d'abord. C'est juste pour m'acheter des robes que j'vole, parce que c'est pas avec mon maigre salaire que je vais pouvoir m'acheter des fringues potables hein... Vous devez bien avec le même problème vous les flics nan ?

Parlons un peu business deux minutes, entre nous... J'suis sûre qu'il ne doit pas rouler sur l'or lui non plus hein ? Flic, ça paye pas tellement et je suis presque sûre qu'il fait deux ou trois p'tits boulots en plus histoire d'arrondir lui aussi ses fins d'mois ? A force de faire la maligne et prendre une ma petite pose classe, je commence à trébucher sur le côté et n'arrive pas à me rattraper à temps à la branche... M'étalant sur le ventre, je reste dans la position étoile de mer histoire de me remettre du choc et vérifier aussi si aucun de mes os sont cassés... Ca a l'air d'air. Je lève le bras ainsi que le pouce droit histoire d'instaurer un temps mort.

- Pouce ! J'agonise... Y'a moyen d'attendre ?












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 281
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Lun 11 Juil - 15:36



Ce qui t'agace le plus, c'est que ce n'est vraiment pas le jour pour te faire chier. Alors oui, en moins d'une fraction de seconde, tu viens de perdre tout côté professionnel pour lui rendre ces petites noix qu'elle t'envoie sans remords. Évitant du mieux possible les nouveaux projectiles qui t'arrivent droits dessus. Même si ce n'est pas encore le visage qu'elle vise, l'acte est là et ce sera très moche durant l'arrestation. Encore faut-il qu'elle daigne bien vouloir descendre son postérieur de cette branche. Il ne manquerait plus qu'un de tes collègues ou simples connaissances passe en ce moment même et on t'affichera pour le reste de ton existence. Mais au grand remède les grands moyens. Si la manière douce ne marche pas, il suffit simplement de changer de méthode. Quoi que prendre la première qui vient n'est pas forcément la plus glorieuse qui soit. Mais tu ne te vois pas monter dans l'arbre pour aller jouer les chimpanzés en sa compagnie. Même si c'était sûrement la solution la plus simple qui soit, l'envie d'aller te péter une jambe, elle, n'est pas présente.

Tu soupires longuement en jetant les dernières noix au sol, à quoi bon, ce n'est qu'une perte de temps. Dans d'autres circonstances, cela aurait presque pu être marrant. Presque, si on enlève le vol bien évidemment. Tu te passes une main sur le visage alors qu'elle t'explique qu'un travail est bien en sa possession. Mais dans ce cas pourquoi continuer à voler ? Un salaire qui ne paye pas assez, bien sûr que tu sais ce que sait. Faire le gigolo le week-end ce n'est pas qu'une partie de plaisir. Mais quand on a une tête qui ne revient pas forcément à tout le monde, et qu'on a l'inscription « membre d'une famille » sur le front, le tout mélangé ensemble, c'est la prime qui en prend un sacré coup. Mais ce n'est pas pour autant, tu vas t'en plaindre. Tu te démerdes juste pour avoir un peu plus d'argent. La jeunesse d'aujourd'hui ce n'est qu'une bande de flemmards qui attend que les solutions leur tombent entre les mains. Comme si faire ce genre de connerie aller sauver leurs fesses. Peut-être que mademoiselle, malgré son petit travail, vit encore dans un monde de bisounours ?

Tu la regardes et, bien que l'envie de rire soit là parce qu'elle est à deux doigts de finir la tête la première sur le sol, tu te retiens en gardant un air des plus sérieux sur le visage. Honnêtement, il t'est bien difficile de l'imaginer travail quelque part. Elle ressemble plus à une petite déjantée qui a oublié de prendre ses pilules du jour ou qui a un peu trop abusé de l'alcool. Ou, un simple petit retard mental, option à ne pas exclure.

« Écoute, ce n'est vraiment pas le jour des emmerdes. Je suis prêt à passer l'éponge si tu descends maintenant. Pourquoi tu ne saisis pas cette opportunité ? Tu veux vraiment aller au trou ?! »

Passer une nuit en cellule après avoir eu un dossier ouvert à son nom, ce serait tout de même dommage, non ? Pourtant, tout cela semblait lui passait au-dessus de la tête sans aucun souci. Si elle était tombée sur quelqu'un, il ne serait certainement pas aussi conciliant. Et il sera bien trop tard pour faire marcher arrière quand tes propositions ne seront plus d'actualité. À ses risques et périls, non les tiens. Puisque mademoiselle semblait vouloir rester là-haut indéfiniment, tu pars t’appuyai contre son arbre, croisant les bras. Elle allait forcément finir par descendre à un moment ou un autre. Et tu étais assez prés pour la rattraper, tant qu'elle ne s’écroule pas sur toi.

« Si tu as un métier comme tu le dis si bien et qu'il ne paye pas suffisamment, fait comme tout le monde. Prends-en un deuxième, ou troisième. Mais ne va pas emmerder les autres en piquant leur bien. T'imagine si tout le ferait comme toi ? Ce serait la merde !! »

Et cela donnerait aussi bien plus de travail au gouvernement. Quoique si la prime suit, ce n'est pas toi qui diras non à des heures supplémentaires. Une main partante fouillée les poches de ton pantalon, tu en sors un briquet et continues de chercher à la recherche du paquet de cigarettes. Paquet qui est bien évidemment resté à la maison. Ça ne te fait que soupire davantage, remplit d'agacement.

« Imagine que les rôles auraient été échangés, ça te plairait toi qu'on vienne par effraction dans ta maison pour te prendre quelque chose qui t'ait cher ? Réfléchies deux secondes à ça pendant que tu desc... »

Pas le temps de finir ta phrase qu'un petit "boum" se fait entendre. Les yeux rivés sur le sol, tu l'as vue tombé. On aurait dit une charrette qui s'écroule d'un arbre, dénuée de toute grâce. Cependant, un léger sourire se dessine, voilà qu'il est plus simple pour régler ce conflit. Tout vient à point à qui sait attendre, n'est-ce pas ?

« Tu vois quand tu veux. Cela manque encore un peu d'entraînement sur atterrissage, mais bon, on fera avec. »


(c) AGORA




L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
darC.png





   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 572
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Mar 12 Juil - 21:01

Alaric J.R Watson & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
J'vole, mais pas comme les oiseaux

Ah ! Mais qu'est-ce que j'en ai à faire de ses bonnes phrases philosophiques ? Forcément quand on est vieux, on a pu connaître Socrate, Platon et toute la clique ; Pas la peine de ramener sa science sur le boulot, ce n'est pas ça qui va me motiver à bosser de toute façon ! Franchement, prendre deux, trois voire quatre boulots sérieusement ? Ca me gave déjà de devoir bosser dans un seul.

Et puis finalement à force de faire la conne sur ma branche, je trébuche et n'ais pas le temps de me rattraper à la branche ; je tombe au sol en position étoile de mer et prie pour qu'aucun de mes os ne soient cassés. Avec un peu de chance, l'vieux n'a rien vu et je pourrais me relever pour courir mais pour l'instant, ma tête ayant tapée contre un p'tit cailloux assassin, je suis obligée d'attendre dans cette position pour retrouver mes esprits. C'est d'ailleurs pour cette raison que je lève mon pouce pour imposer un temps mort.

- Pouce ! J'agonise... Y'a moyen d'attendre ?

- Tu vois quand tu veux. Cela manque encore un peu d'entraînement sur atterrissage, mais bon, on fera avec.


Oh la ferme... Pas besoin de tes conseils pour l'atterrissage, t'es un pigeon p't'être ? Nan, alors ne me parle pas de ce que tu ne sais pas. La tête dans l'herbe, je bouge ma main me permettant de comprendre que ces os vont plutôt bien ; maintenant voyons voir pour les jambes. Ca, ça va. Mais mon dos est trop en compote pour que je puisse me relever et courir dans tout le parc.

- J'vous merde... J'ai raton laveur comme familier, pas un chat.

A comprendre donc que je ne retombe pas sur mes pattes. Mais il n'a pas l'air d'avoir le même sens de l'humour puisqu'il me retire la gourmette de mon poignet et je n'ai même pas eu la force de me battre... Adieu bracelet de mon cœur. Mais voilà qu'il m'en offre un autre, sauf que bizarrement, je ne l'aime pas trop celui-là... Il m'empêche de me bouger. Pff, go à la case prison du coup ; c'est de la faute de Chips ça, il aurait été encore là, tout ceci ne se serait jamais produit !

Toujours sans force et la tête dans l'herbe, je ne tente même pas de faire le poisson en manque d'eau et le laisser me menotter. Si c'est son délire hein, je ne juge pas les préférences sexuelles des gens. Il me relève donc avec force et je voudrais presque le remercier parce que je ne me voyais être tirée tout le long du chemin ; il aurait abîmé mes vêtements ce sagouin ! Une fois sur mes pieds, ma tête tourne légèrement et j'arrive enfin à mettre mes idées en place. Direct le poste donc ?

- Hum... Au final vous l'avez eu votre gourmette, y'a pas moyen de passer l'éponge sur cette histoire et faire comme si vous ne m'avez pas vu ?

Apparemment non... Monsieur n'a pas envie d'en entendre plus puisque l'on prendre déjà la direction du commissariat ; encore un nouveau truc à mettre sur le dossier tient ! En espérant qu'il rajoute autre chose que vol, genre outrage à agent... Oh ouais, ça pète la classe ça dans un dossier. Je suis sans rechigner le policier qui a plus de force que moi et qui serait capable de me porter comme un sac à patate si je tentais de fuir... Eh, mais ça pourrait être une idée comme une autre, je trouverai bien quelqu'un pour me retirer les menottes si j'arrive à m'enfuir. Mmmh, à voir.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 281
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Jeu 14 Juil - 16:34



Une petite touche d'humour ne fait pas de mal. Et puis, il faut dire qu'elle est tombée telle une crêpe, elle l'avait bien cherché. Il suffisait d'un peu de patience avant que la demoiselle descende d'elle-même. Et ce n'est pas comme si tu avais eu besoin d'attendre durant des heures. Peut-être est-ce le karma qui lui revient en pleine face. Quand on fait des actes stupides, cela finir par payer d'une manière ou d'une autre. Tu roules des yeux alors qu'elle semble bien aimer le sol, son pouce levé en l'air en signe de pause. Comme si c'était un jeu et que tu allais obéir aussi simplement. Le temps de la récréation est terminé depuis longtemps. Sortant les menottes de ta poche arrière, tu t'avances vers elle, mais tu as un temps d'arrêt. Restant quelques secondes bêtement à la regarder en fronçant les sourcils alors qu'elle a le visage toujours enfoui dans l'herbe. Un raton laveur comme animal ? Cette phrase n'est pas pour te plaire. Il ne manquait plus que ça, que tu embarques au poste une Domae. Mais ni elle, ni toi ne semblait – enfin jusqu'à présent – savoir que vous faisiez partie de la même famille. Ceci allait rester secret et tu penseras à prendre plus de précautions dorénavant. Dans un soupir, tu te penches au-dessus d'elle chassant ce détail de ta tête et lui attrape les poignets pour lui passer les menottes après avoir récupérer ce qui t'appartenait, tous en lui annonçant ses droits :

« Mademoiselle, vous êtes en état d'arrestation pour vol et agression sur un officier. Vous avez le droit de garder le silence. Si vous renoncez à ce droit, tout ce que vous direz pourra être et sera utilisé contre vous devant une cour de justice. Vous avez le droit à un avocat et d'avoir un avocat présent lors de l'interrogatoire. »

C'est la procédure qui veut ça. On ne peut arrêter quelqu'un sans lui dire ses droits. Sinon ce ne serait que par pur plaisir sans une réelle logique derrière. Même s'il faut bien avouer que le terme « agression » était un peu poussé par rapport à ce qu'il y avait eu. De simple noix, ce n'était pas grand-chose, pourtant, il n'y avait pas vraiment d'autre mot pour qualifier cela. Si elle t'avait écouté dès le début aussi, vous n'en seriez pas-là. D'une main posée sur son épaule, tu la guides en direction d'une calèche pour être déposé au poste. Bien que ce ne soit pas trop loin à pied, il n'était pas question de lui offrir une ouverture pour s'en fuir. Dans un soupir lassé, tu réponds à sa demande de négociation d'un ton strict : « Tu te tais et tu avances. Je t'avais prévenu. Je t'ai même offert une opportunité que tu n'as pas saisie, maintenant, tu assumes. » C'est l’hôpital qui se fout de la charité n'est-ce pas ? Si elle n'est pas capable de réfléchir avant de faire n'importer quoi, tu ne peux pas le faire pour elle. Une fois au niveau de la route, tu arrêtes une calèche pour la forcer à monter dedans. La laissant s'installer d'un côté, tu prends place en face après avoir donné la direction au conducteur.

Une dizaine de minutes en silence durant le trajet. Ce n'est pas plus mal, le temps de réfléchir un peu. Elle semblait têtue, peut-être qu'une nuit au trou ne lui ferait pas de mal. Mais peu sûr que ce soit réellement suffisamment pour que ce genre d'incident ne recommence jamais. Et puis au fond, qu'est-ce que tu feras à la seconde où tu la croiseras au QG ? Tu lui offres la gourmette pour qu'elle la boucle ? Non, William ne te le pardonnerait pas. Et l'idée de la payer est à exclure, quoique celle de lui cogner la tête aussi. Mais pourquoi s'embêter à ce détail alors que pour le moment, vous n'y êtes pas ? Pour le moment, le problème n'est pas encore d'une ampleur aussi dramatique. La calèche s'arrête, fin du trajet devant le commissariat. Tu descends le premier puis attrapes le bras de la jeune femme pour qu'elle te suive. Tu glisses un billet au chauffeur avant d'avancer vers le bâtiment. Poussant la porte d'entrée, tu demandes qu'elle soit emmenée dans la salle d’interrogatoire. Te laissant ainsi le temps d'aller prendre un café et d'ouvrir un dossier à son nom. Cependant, c'est un point qui n'a pas besoin d'être fait puisqu'on apprend qu'elle en a déjà un. Voilà qu'elle n'était pas aussi blanche qu'il n'y paraissait.

C'est donc, son dossier sous le bras et le café en main que tu l'as rejoint. Fermant la porte derrière, tu prends place à la table. Toujours en silence, tu commences à l'ouvrir et à le lire, portant le café à tes lèvres. Mademoiselle Sharpe donc. Un peu plus d'une vingtaine d'années, ni marié, ni d'enfant en possession. Et qui apparemment se retrouve avec une belle est longue liste d'infraction à son actif. Tu la parcours d'ailleurs. Vol. Vol. Vol. Et encore un peu de vol. Vol. Vol. Ah non tient trouble à l'ordre public aussi. Tu soupires en reculant dans ta chaise, posant un regard d'étonnement sur elle en croisant les bras. Il y a des jours comme ça ou on tombe sur des cas... Particulier.

« Dis-moi... Tu fais autre chose que tu voles ? Ou bien, il y avait une réduction sur ce délit-là ? Et en plus de ça, tu travailles comme pionne. T'imagines le bel exemple que tu leur laisses ? »



(c) AGORA




L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
darC.png





   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 572
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Ven 15 Juil - 21:11

Alaric J.R Watson & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
J'vole, mais pas comme les oiseaux

- Tu te tais et tu avances. Je t'avais prévenu. Je t'ai même offert une opportunité que tu n'as pas saisie, maintenant, tu assumes.

- Oh j'assume... Mais vous, est-ce que vous assumez le travail en plus que j'vous mets dans les dents ?


Mwerf mwerf mwerf... Ca lui fait quoi de devoir sacrifier une journée de ménage rien que pour mes beaux yeux hein ? Montant dans une calèche, ce qui m'empêche ainsi toute possibilité de fuite, je regarde le paysage défiler sous mes yeux. Bon ok, j'connais le paysage et ça ne change rien à ma vie, juste qu'il est plus rapide que d'habitue. Bah alors, ça avait la flemme de prendre ses grandes jambes poilues pour m'emmener jusqu'au commissariat ? Une dizaine de minutes de "silence" plus tard, je dis silence parce que je me suis amusée à jouer avec mes menottes pour laisser échapper des *clic clic* insupportable.

Docilement, je suis le policer jusque dans l'établissement où il demande de m'emmener dans la salle d'interrogatoire ; ah tiens, je ne passe pas par la case prison de suite ? A moins que j'lui ai tapé dans l'œil et qu'il fasse passer ce speed-dating comme un interrogatoire. Je m'assois, mes mains attachées devant maintenant je m'amuse à taper sur la table au rythme d'une musique inventée en attendant d'avoir un peu de compagnie dans ma petite salle. Puis plusieurs minutes plus tard, il finit par arriver un dossier à la main et un café dans l'autre.

- J'ai pas le droit à un café ?

Mais il n'a pas l'air de s'occuper de ma réflexion puisqu'il est trop concentré dans la lecture de mon dossier ; je me lève légèrement de ma chaise afin de regarde ce qui est noté. Mouais ça va, ça respecte bien le truc. Par contre le nombre de "vol" que je vois par-ci, par-là me dérange légèrement. Quand même, je n'ai pas été arrêtée que pour ça ! C'est presque vexant de ne voir rien d'autre que ça. Je le regarde croiser les bras et soupirer en reculant d'sa chaise ; quoi, j'suis pas assez bien pour toi c'est ça ?

- Dis-moi... Tu fais autre chose que tu voles ? Ou bien, il y avait une réduction sur ce délit-là ? Et en plus de ça, tu travailles comme pionne. T'imagines le bel exemple que tu leur laisses ?

- Pas plus que vous qui lancez des noix sur une voleuse... J'suis sûre que c'est un bel exemple pour la jeunesse aussi !


Foutue pour foutue hein. Je sais que dans tous les cas, j'vais devoir passer ma journée en taule, deux vraiment si j'le cherche trop. Gardant mon sourire aux lèvres, je fais un tatam sur la table en attendant la suite ; et maintenant, il va remplir mon dossier d'un autre "vol" ? D'ailleurs avant que cette idée ne lui traverse l'esprit, je me penche sur la table comme pour être dans la confidence en lui glissant deux ou trois petites idées.

- Dîtes... J'sais comment ça marche, vous allez remplir mon dossier d'un énième vol mais entre nous... Ca fait un peu pitié non ? Ca ne vous dit pas de rajouter un p'tit "outrage à agent" ou "lancée de noix sur policier" ? Allez... Pour me faire plaisir.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 281
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   Lun 18 Juil - 2:34



S'il y a une réduction, un prix à gagner ou quoi que ce soit d'autre à la fin, au bout d'un bon nombre de vol à son actif, elle était sur la bonne voie. Encore fallait-il que la récompense soit à la hauteur de son sacrifice. Plus sérieusement, tu avais un peu de mal à comprendre comment avec un travail de pionne, qui n'était tout de même pas le plus pire de tous – c'est vrai quoi, mademoiselle aurait pu devenir caissière – son salaire semblait si maigre qu'il lui fallait se mettre à pratiquer des délits pour arrondir les fins mois. La ville n'était pas à ce point-là en crise. Au fond, les salaires de Quederla marcher plus au bon vouloir des patrons. Il suffisait que la tête ne lui revienne pas, et l'employer pour aisément s'asseoir sur une prime convenable. Quelque chose que tu vivais plus ou moins à longueur de journée. Il est vrai qu'avoir un Domae dans les rangs du gouvernement ça ne plaît pas à tout le monde, ils ont trouvé la manière adéquate de te le faire comprendre, sans avoir besoin d'en venir aux mains. Pourtant il devrait savoir qu'après autant d'années a leur service, cela ne t'a jamais empêché de persévéré.

Dans un soupir, tu portes le café à tes lèvres, alors qu'elle te rétorque ne pas être le mieux placer en ce qui concerne l'exemple a donné aux plus jeunes. Certes, tu ne peux pas vraiment le nier, lui rendre les noix était puéril et totalement enfantin. Mais de vous deux, toi, tu n'as pas un dossier ouvert avec une tonne d'infraction aussi long qu'un bras. Ton casier judiciaire sera toujours mieux que le sien. Peut-être aussi parce que tu as réussi jusqu'à présent à ne jamais te faire prendre. Mais ça, c'est une autre histoire. Déposant le café sur la table, stylos en main. Tu esquisses un petit sourire. Mademoiselle Shape était quasiment prête à tout pour obtenir un nouveau délit sur sa fiche. Tel un concours de celle qui aura la plus grosse infraction. Tu secoues un peu la tête avant de lui répondre un air sérieux sur le visage.

« Tentative de corruption sur un agent, c'est ce que tu désires aussi ? Tu sais que l'amande n'est pas donnée. Et les poursuites judiciaires vont te faire très mal. Tu es sûr de vouloir t'engager sur ce terrain-là ? »

Tu roules des yeux. Même si ceci était à noter sur la feuille, cela lui ferait bien trop plaisir. Et ce n'est pas pour cette raison que tu l'as arrêté.

« Vol et agression sur un officier. De quoi continuer tu es sur la bonne voie. »

Tu écris ce que tu viens de dire, le ton légèrement sarcastique comme un professeur qui encourage vainement son élève a progresser. Ou qui le rabaisse, le choix était vaste. Dans les deux cas, est-ce que cela pouvait réellement avoir un impacte sur elle ? Elle semblait déjà tellement habitué que c'était une cause perdue. L’élève dont on ne se soucis plus et qu'on laisse traîner au fond de la classe. Prenant petit a petit la poussière.

« Ce n'est pas la première fois. C'est même trop à vrai dire. Tu vas passer une nuit au trou. Je me doute bien que ça ne changera pas grand-chose. Ce n'est pas avec ça que tu auras un déclic quelconque. Mais c'est tout ce que tu mérites aujourd'hui. Et encore je suis gentil. Si cela ne tenait qu'à moi je t'y laisserais une bonne semaine. »

Et un peu aussi parce que tu n'a pas aimé te prendre des noix.



(c) AGORA




L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
darC.png





   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] J'vole, mais pas comme les oiseaux [PV Alaric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-