Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   Dim 3 Juil - 20:06



Un crime de lèse-majesté
Cela faisait un bon moment déjà que la situation était plutôt désastreuse dans la ville, surtout pour les familles. Tout le monde était toujours sans aucun pouvoir, toujours dans une mauvaise situation et le Roi des Élémentis n'échappait à la situation car il était comme tout le monde. En fait non, pour lui c'était sûrement pire, bien sûr au début il était dans une situation catastrophique vu qu'il était blessé, mais depuis le temps toutes ses blessures furent guéris. Pourtant il était toujours dans l'incapacité de bouger, toujours dans la même situation qu'avant. En même temps, sans son pouvoir il ne pouvait pas bouger comme il le désirait. Bien sûr il pouvait toujours bouger en utilisant une canne, ou bien si quelqu'un l'aide, mais tout seul c'est très dur alors il devait faire les choses simples quand il se sentait en forme, donc très souvent au réveil, après le reste de la journée, il limitait le plus possible ses déplacements car cela lui demandait beaucoup trop d'effort sans son élément, chose qu'il n'est plus habitué à faire depuis le temps.

Heureusement qu'il avait toujours de la compagnie, il y avait toujours du monde qui venait rendre visite à Sephiroth histoire de se tenir au courant de son état de santé ou bien simplement pour savoir quoi faire car ça reste le Roi et la Famille ne devait pas rester sans ordres alors il se devait de prendre ses responsabilités. Normalement c'est lui qui aurait dû se rendre au QG, mais vu qu'il ne pouvait pas, c'est eux qui venaient aux missions et aux nouvelles tout simplement. Bien sûr il y avait Fû qui traînait souvent chez Sephiroth, Aloïs, mais il y avait aussi pleins d'autres Élémentis, dont ses personnes de confiance qui étaient encore plus présent pour surveiller, non seulement leur Roi, mais aussi leur mentor. Des personnes de confiance qui sont un peu comme la garde d'élite du Roi, en dehors du Conclave car il faut dire qu'ils ont déjà assez à faire, surtout en ce moment, alors les deux valets avaient d'autre mission alors que cette petite troupe d'élite leur mission était tout simplement de protéger le Roi, chose qu'ils font très bien et en permanence, même s'ils sont un de moins après la mort d'un des leur qui n'a toujours pas été remplacer, en même temps il y avait beaucoup de travail à faire depuis le temps, mais ils restaient très fort encore.

Alors que Sephiroth était tranquillement entrain de lire son livre dans son salon, Fû entra par la fenêtre pour le prévenir que des hommes du gouvernement étaient entrain d'arriver et que vu le nombre, ils ne semblaient pas venir pour de bonnes raisons, voulant sûrement profiter du fait que Sephiroth n'avait aucun pouvoir et surtout l'incapacité de bouger, pour venir à bout des Élémentis ; cela confortait tout de même le Roi Élémentis dans l'optique où le gouvernement est bel et bien responsable de cette situation, même s'ils ont bien attendu avant de réagir et de venir stopper sûrement l'une de leur plus grosse menace. Néanmoins cela ne servait à rien de partir, surtout que l'état de Sephiroth l'empêchait de fuir convenablement et serait sûrement un poids mort donc il n'avait pas trop le choix de rester sur place et voir s'il ne pouvait pas s'en sortir juste en discutant. Il demandant néanmoins à Fû de prendre soin de Laurelin si jamais cela se passait mal, même s'il n'y avait aucune raison que ça tourne mal, surtout que Sephiroth n'était pas seul lui non plus.

Au moment où on venait de frapper à la porte, cinq personnes venaient de rentrer comme un seul homme par la fenêtre du salon, c'était la garde d'élite du Roi. Trois hommes et deux femmes se mirent derrière et à côté du Roi pour être sûr que tout se passe bien, même si cela n'enchantait pas Sephiroth pour le coup vu qu'il aurait préféré être seul car il pourrait prendre ça pour de agression d'être accueilli par six personnes, dont cinq qui étaient plutôt tendu il faut dire, prêt à agir en cas de problème. Même si c'est des Élémentis sans pouvoirs, ils savent se battre vu qu'ils avaient des éléments en parfait adéquation avec le combat au corps à corps, donc même s'ils sont moins fort sans leur élément, ils restaient de bon combattant alors même s'ils viennent à plusieurs, ils seront capable de leur faire passer un mauvais quart d'heure. Pourtant s'ils venaient juste pour discuter, ils pourront discuter sans aucun soucis, le Roi les accueillera avec plaisir, même s'il ne pourrait pas leur offrir l'hospitalité comme il se doit.

- Vous pouvez entrer, c'est ouvert. Je vous préviens par contre, si ce n'est pas pour discuter, je vous déconseille d'entrer.
Feat. Aston

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aston S. HammermanMessages : 275
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   Dim 3 Juil - 23:59



Justice sera rendue !


Voilà déjà quelques jours qu’Aston avait lancer ses recherches sur ce fameux Elementis de gravité qui était la cause des funestes évènements de la gare. Tout en gérant la crise qui frappait la ville, l’inspecteur avait passer du temps dans les archives de l’hôtel de ville et du commissariat. Depuis la dernière discutions avec Kira, l’allemand avait commencer à déléguer ses tâche à des membres de confiance pour s’occuper de sa fiancée, cependant il était toujours en charges des affaires et son enquête avançait doucement mais sûrement. Recevant ses rapports  la maison et donnant ses ordres pas le biais de messager, Aston trouva le moyen d’être aux côtés d’Angel, mais cela lui rappelais aussi les dernières paroles de Bad Wolf.

« Cet homme est si fort que ça ? Il faudra se montrer prévoyant. De plus, je pense l’avoir localiser. Certains inspecteurs on remarquer une augmentation de membres fiché Elementis dans les quartiers résidentiels. »

Le soir même, Aston rédigeât un courrier pour faire une demande de renfort auprès du Gouvernement et réunit les meilleurs agents qu’il avait sous la main. Il fallait aussi qu’Angel soit à l’abris si le combat avait lieu... Message donner à un soldat, l’inspecteur monta dans sa chambre pour retrouver, endormie sa princesse.

« Dès demain, il faut qu’elle aille chez Kira... »

Venant la rejoindre pour s’endormir à ses côtés, le psychologue la regarda une dernière fois, comme si c’était la première fois qu’il la voyait si radieuse... Un mauvais présage ? Les mouvements de troupes était pour cette finalité. Le lendemain, Aston accompagna sa femme chez Kira, pour être sûr qu’elle arrive  bon port, puis avec un dernier baiser, pris conter pour retrouver ses hommes près de la place de l’hôtel de ville. Sa demande avait  entendu : Une vingtaine de soldats et de policiers  réunis sur la place, en plus de l’équipe spéciale de l’inspecteur Hammerman.

- Mesdames et messieurs, allons arrêter le responsable de cette boucherie qui a eut lieu  la gare.

Un cri affirmatif s’éleva des rangs et la troupe se dirigea vers les quartiers résidentiels. Les ordres sont claires : Aston, son  et les dizaines de policiers présent ouvriraient la marche tandis que les forces armées plus lourdes resteraient en retrait quand la situation nécessiterait des renforts. Plus la troupe se rapprochait de la résidence supposée du criminel, plus les regards se faisaient menaçant contre les forces de l’ordre. Finalement, face à un attroupement de personne, l’inspecteur donna l’ordre d’arrêt avant d’avancer vers le groupuscule pour s’adresser à eux.

- Nous cherchons le responsable des dégâts causer à la gare, nous savons qu’il est ici ! Tous ceux qui s’opposerons à nous serons considérer comme complices et serons arrêter.

Le regard du tristement célèbre Monster scruta le moindre détail qui pourrait le mener vers sa cible et ce fût un regard en coin vers une bâtisse qui les trahit. Le premier groupe de combat s’approcha du bâtiment, la voix de l’inspecteur s’élevant paraît la foule.

- Mon équipe, avec moi ! Policiers, sécuriser le périmètre, que personne ne dérange l’intervention !

Accompagner de l’élite du Gouvernement, choisit par ses soins, Aston toqua à la porte de la demeure et avant qu’il ne puisse ouvrir la bouche, une voix s’éleva de l’intérieur de la demeure.

- Vous pouvez entrer, c'est ouvert. Je vous préviens par contre, si ce n'est pas pour discuter, je vous déconseille d'entrer.

Un dernier regard vers ses hommes, puis la main de l’inspecteur se posa sur la poignée pour ouvrir la porte. Le groupe entrât dans la demeure et tomba directement avec leur cible et quelques invités inattendus. Ainsi, un homme d’âge mûr se trouvait assis avec  ses côtés cinq hommes et femmes qui devait constituer sa garde personnel. Cela risquait d’être intéressant. S’approchant sans craintes apparentes le groupe, Aston s’approcha d’une chaise pour la poster devant sa cible...

- Vous permettez ?

Il s’assit et les quatre hommes de son équipe se postèrent derrière lui tandis qu’a ses côtés se trouvait la seul femme du groupe. On dirais bien que tout est en place, le spectacle risquait d’être intéressant.

- Je n’irais pas par quatre chemin, d’après les informations et les recherches que j’ai faites, vous êtes responsable des évènements de la gare. Je vous demanderais donc de bien vouloir décliner votre nom, Elementis de gravité.

Son regard était froid, fixant sans détours la personne qui était responsable de tant de mort et de blesser. S’il devait y laisser des plumes pour le faire payer de ses crimes, alors il n’hésiterais pas une seconde, tout comme tout les hommes et femmes qui l’accompagnait. Tous avaient étaient avertis du risque et pourtant ils étaient tous volontaire pour l’accompagner. Un crime, même accidentel, se devait d’être punis.



(c) Agora




Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   Lun 4 Juil - 14:59



Un crime de lèse-majesté
À peine qu'il avait donné l'autorisation d'entrer à la personne qui venait de frapper à la porte, que cinq personnes y entrèrent rapidement. Une personne qui semblait être le chef et qui se mettait à son aise en prenant une chaise afin de pouvoir s'asseoir en face du Roi Élémentis, tandis que quatre autres personnes se placèrent derrière lui, exactement comme la garde de Sephiroth le faisait. Les voilà bien beau dis donc, surtout qu'il y avait tellement de tension dans la pièce qu'on pouvait facilement le sentir. Même si ceux qu'on peut clairement distinguer comme les chefs étaient calme, les gardes étaient vraiment prêt à se battre et cela se voyait, ce qui provoquait sûrement cette tension dans la pièce. Pourtant Sephiroth restait calme et s'il y a un conflit, cela ne viendrait pas du côté des Élémentis car ils n'attaqueront pas tant que le gouvernement se tiendra à carreau. Puis heureusement que Laurelin et Fû ne sont pas là, il ne voulait pas qu'elles soient mêler à cette histoire, surtout si cela dérape.

Apparemment c'était un homme qui allait directement au sujet qui l'intéresse car directement il attaquait sur le problème de la gare. C'est vrai que l'événement ne s'était pas passer inaperçu, en même temps cela avait fait la une des journaux et vu que c'est la seule gare, si elle est détruite, cela allait poser plusieurs problèmes pour le gouvernement et pour la ville. Mais surtout il y avait quelque chose qui fit rire le Roi Élémentis, c'était qu'il ne connaissait absolument pas la personne qu'il avait en face de lui. Cela voulait dire qu'il n'était pas originaire de la ville, car tout le monde à Quederla connaît Sephiroth. Déjà le fait qu'il est professeur depuis presque quarante ans, il avait eu toute la ville quasiment en tant qu'élève, ne serait-ce au moins une année, puis surtout il avait déjà une très bonne réputation de guerrier. Cela le faisait bien rire, surtout en voyant un des hommes derrière lui qui ne semblait pas être totalement confiant, sûrement un qui savait très bien avec qui il avait affaire, mais qu'il obéissait aux ordres et qu'il avait confiance un peu vu que les pouvoirs on été retiré. Sephiroth se calma un peu après son rire histoire de pouvoir répondre calmement à l'inspecteur et lui apprendre un peu les bonnes manières.

- Quand on désire l'identité d'une personne, on se présente avant, c'est la politesse monsieur l'agent. Je vous pardonne néanmoins car vous n'êtes pas de la ville, tous ceux de Quederla me connaissent déjà. Je suis Sephiroth Hewley, Roi Élémentis, pour vous servir.

C'était des déductions simple, mais en même temps cela pouvait être intéressant de soulever cela. Tout le monde à Quederla connaît Sephiroth, que cela soit des habitants lambda, des Domae, les Élémentis et même les membres du gouvernement, tout le monde connaît Sephiroth que cela soit en tant que professeur ou bien en tant que guerrier sans pitié, voire même les deux pour certains. Du coup si un personne ne connaît pas Sephiroth, cela voulait dire qu'il n'était pas de la ville, surtout qu'il n'avait pas l'air d'être très vieux, peut-être vers la vingtaine, mais plus vers la trentaine tout de même. En tout cas il semblait ne pas être là pour rigoler, enfin vu comment il entre direct dans le vif du sujet, c'est qu'il n'était pas là pour prendre l'apéro ou bien taper la discute avec son ancien professeur, surtout que ce n'a jamais été son professeur. Néanmoins dans ce genre de situation, Sephiroth n'aime pas rester sérieux et ne peut s'empêcher de taquiner son interlocuteur, Bloodyne avait déjà subit cette situation, comme un bon nombre de personne il faut dire, et même dans une situation où il n'est pas favorisé, il le fait tout de même parce que cela l'amuse bien il faut dire.

- Il fallait prévenir que vous alliez venir. Si j'aurai su j'aurai mis une chemise propre et surtout j'aurai préparer un petit apéro, ou au moins de quoi boire. Ou peut-être fait une soupe à la grimace, cela vous scie tellement bien.

Il ne pouvait s'empêcher de faire des blagues de merde, en même temps c'est comme ça qu'il est le Roi Élémentis, un rien l'amuse si on peut dire, surtout quand la personne en face ce la joue super sérieux. Néanmoins il sait rester sérieux tout de même, il n'est pas roi pour rien, et puis cela reste un homme qui sait se faire respecter et qui dégage un très bonne prestance, même s'il est assit dans son siège à longueur de journée, il dégage une aura impressionnante, même sans son élément. Il se fait vieux peut-être, mais il est là et sera là encore pour longtemps, même s'il ne peut pas bouger sans son élément, au moins il est présent et peut toujours organiser les Élémentis depuis chez lui, c'est ça la force d'un bon Roi. Puis il se voit plus comme un roi qui organise, un stratège, qu'un combattant, malgré sa réputation de guerrier qui le suit depuis des années et des années.

- Je suis effectivement le responsable théorique de l'accident de la gare, c'est un fait, mais c'est tellement simple de voir de la sorte. Je suis le responsable de la situation, mais pourquoi ne pas faire une plus grande recherche pour connaître la raison qui a causé ce malheur ? Si mon épée s'est abattu, c'est que j'ai perdu l'usage de mon élément et c'est quoi qui a causé cette perte ? Effectivement, c'est votre camps. Sans vos agissements, je n'aurai jamais perdu mon pouvoir et cette catastrophe ne serait jamais arrivé. Donc si on réfléchi un minimum, le responsable de cet accident serait la personne dans vos rangs qui a créer ce produit maléfique qui nous a fait perdre les pouvoirs au sein de la ville. Si vous devez arrêter une personne, c'est cette personne là et là, justice sera faite.
Feat. Aston

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aston S. HammermanMessages : 275
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   Mer 6 Juil - 22:22



Les torts de chacun


Après son discourt, l’austérité de l’inspecteur se confronta à l’humour du criminel. En effet, un rire se fit entendre quand il eut finis. Il ne savait pas ce qui pouvait le faire rire, mais cela l’agaçait déjà au plus haut point. C’est d’ailleurs un froncement de sourcils qui en témoigna à sa place, puisqu’il ne pouvait l’attaquer sans se frotter  sa garde rapprochée. Et puis, il était là pour discuter, non ?

« Qu’est-ce qui m’empêche de lui enlever se rire déjà ? Ah oui ! La diplomatie... Je me demande quand même si discuter avec un homme comme lui mènera à quelque chose. Mais pourquoi un tel fou rire dans une situation qui n’a pas lieu d’être ? »

Le rire s’atténua peu à peu jusqu’à cesser complètement, comme quoi son interlocuteur pouvait être sérieux. Aston s’attendait à la remarque de l’homme qui lui faisait face, il avait déjà eut à faire avec des personnes comme lui, qui aimait rigoler dans les interrogatoire qu’il menait. L’allemand savait que les personnes qui avait l’aire détendu dans les situations tendus comme un interrogatoire étaient soit des personnes calmes et pour le moins polis, soit des rigolos qui prenaient tout  la légère.

- Quand on désire l'identité d'une personne, on se présente avant, c'est la politesse monsieur l'agent. Je vous pardonne néanmoins car vous n'êtes pas de la ville, tous ceux de Quederla me connaissent déjà. Je suis Sephiroth Hewley, Roi Élémentis, pour vous servir.

« J’en était sûr... Je pourrais aussi vous dire la même chose, mais bon, ma réputation n’est étendue qu’au Gouvernement... Pour l’instant. En tout cas, je comprend mieux les paroles de Kira ce jour-là. J’ai en face de moi le Roi Elementis, l’arrêter serait un grand pas vers la paix. Une famille sans chef sera désorganiser et nous facilitera la tâche. Et puis nous réglerons cette affaire de la gare du même coup. »

- Il fallait prévenir que vous alliez venir. Si j'aurai su j'aurai mis une chemise propre et surtout j'aurai préparer un petit apéro, ou au moins de quoi boire. Ou peut-être fait une soupe à la grimace, cela vous scie tellement bien.

Toujours avec un sourire, le Roi Elementis plaisant au sujet de l’étranger à la ville. Décidément, il faisait tout pour énerver l’'inspecteur, c’est une toute autre vision que se faisait Aston d’un Roi qui lui faisait face.

« Il commence vraiment à m’agacer. Si j’avais sût, je serais rentrer d’une toute autre manière... Au moins ça fait une raison de plus de l’arrêter et, pour une fois, je m’autoriserais de jouer avec lui. »

Même s’il dégageait une certaine aura, plutôt impressionnante reconnaissait l’allemand, cela ne lui faisait pas peur au contraire. Pour une fois qu’il tombe sur quelqu’un qui semble être un peu plus coriace, il n’allait pas se plaindre. Cependant, Aston n’avait pas usurper sa réputation de The Monster non plus, il n’était pas sinistrement connu au sein du Gouvernement et en Allemagne pour rien... C’était donc un combat entre deux fortes personnalités, deux grandes auras et cela se sentait.

- Je suis effectivement le responsable théorique de l'accident de la gare, c'est un fait, mais c'est tellement simple de voir de la sorte. Je suis le responsable de la situation, mais pourquoi ne pas faire une plus grande recherche pour connaître la raison qui a causé ce malheur ? Si mon épée s'est abattu, c'est que j'ai perdu l'usage de mon élément et c'est quoi qui a causé cette perte ? Effectivement, c'est votre camps. Sans vos agissements, je n'aurai jamais perdu mon pouvoir et cette catastrophe ne serait jamais arrivé. Donc si on réfléchi un minimum, le responsable de cet accident serait la personne dans vos rangs qui a créer ce produit maléfique qui nous a fait perdre les pouvoirs au sein de la ville. Si vous devez arrêter une personne, c'est cette personne là et là, justice sera faite.

Ainsi il voulait se justifier ? Tout cela devenait de plus en plus intéressant aux yeux de l’inspecteur. Lui qui s’était tût, car couper la parole  bien impoli, avait maintenant tout un tas de chose à dire, car ce n’est pas avec cette excuse qu’il allait s’en sortir. Un petit soupir se fit entendre côté Gouvernement tandis que le blondinet se recoiffait en passant sa main dans ses cheveux. L’agent qui avait l’aire de connaitre l’homme assit en face de son supérieur était maintenant confronter à un dilemme. Qui des deux était le plus plus dangereux en ce moment ? En effet, tout le monde savait dans le Gouvernement que quand l’allemand soupir, les choses allaient se gâter. Il sortit de sa porte un carnet et un stylo pour y  les nouvelles informations qu’il avait sur son adversaire. Puis, en étant prêt à noter les prochaines paroles du fameux Roi Elementis, Aston prit  son tour la parole.

- En effet, je me suis monter bien impoli, mes excuses. Inspecteur Général Aston S. Hammerman. Cependant, je ne savais pas qu’il était coutume dans cette ville de se moquer des autres, surtout lors d’une première rencontre. Mais bon, on pardonnera cet excès de confiance, n’est-ce pas, Monsieur Hewley ?

Un regard plutôt vide, mais étonnamment froid. Si l’humour avait  plus subtile, peut-être qu’il aurait fait l’effort de sourire, mais ce n’était pas le cas. Il faisait volontairement abstraction de répondre au coup de la soupe  la grimace pour éviter d’être trop cinglant dans ses propos, ce qui en soit était une belle preuve de diplomatie. Un regard autour de lui et l’allemand pouvait y voir une certaine quantité de livre.

« Alors comme ça on aime livre ? Je me demande si il les a vraiment lu pour me parler ainsi du passé... »

- Je reconnais que le produit responsable de la perte de pouvoir des familles  de forte chance d’être produite chez nous. Cependant, c’est un mal pour vous, mais un bien pour toute une ville. D’ailleurs, il faut être stupide pour mettre en danger la vie d’autrui à chaque instant en faisant planer l’épée de Damocles au dessus de la tête des habitants de la ville. Dites-moi, pourquoi garder une arme au-dessus de votre tête ? Vous parler de réfléchir ? Pourtant, vous n’avez même pas penser aux autres, vous n’avez même pas penser à une marge d’erreur. C’est pour ça que tant d’innocent tombe par votre faute, par votre guerre. Si on réfléchit un minimum, comme vous dites, et si on lit les livres d’histoire, on apprend que c’est les familles qui sont responsable de tout ce chaos à la base. Vous qui aimez lire, n’avez-vous pas appris des erreurs de vos anciens ?

Le regard vide, Aston prévoyais déjà de faire intervenir l’armée si tout cela tournerait au vinaigre, ce qui était fort probable avec les deux protagonistes qui se cherchaient avec des mots. Il voulait parler, ils parleraient, mais vu comment il avait engager la conversation, tout cela aller mal finir à coup sûr...



(c) Agora




Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   Sam 9 Juil - 17:38



Un crime de lèse-majesté
C'est vrai que le fautif est peut-être le Roi Élémentis si on ne regarde que le visuel et si on ne s'amuse pas à chercher plus loin que le bout de son nez. Pourtant si on regarde d'avantage ce qui se passe, chose que les simples d'esprit comme ce fameux agent, on remarque très vite, après des recherches poussées bien évidement, on remarque très vite que la faute n'est plus réellement aux Élémentis. En tout cas pour lui, et pour tout le monde sûrement désormais, le gouvernement est responsable de tout, après tout, c'est eux qui pose réellement problème, même si en réalité grâce à ça, cela donne une possibilité pour que Domae et Élémentis s'entendent à l'avenir. De ce fait on pourrait peut-être passer sur cette erreur de leur part et oublier ce malentendu, mais cela dépendra vraiment de comment se déroulera la suite des événements car pour le moment cet agent ne semblait pas vouloir discuter tranquillement avec le Roi Élémentis, même s'il affichait un regard calme et serein.

Cet homme en face du Roi sorti un petit calepin et un crayon afin de pouvoir écrire tout ce qui se dira entre les deux personnes. Chose réellement inutile il faut dire, s'il note tout ce qu'on lui dit, c'est qu'il ne doit pas avoir beaucoup de mémoire. C'est vrai que Sephiroth n'a pas une excellente mémoire quand cela concerne les noms, les dates, ou bien les personnes, mais sinon pour le reste il possède une grande mémoire et n'a pas besoin de tout inscrire pour réussir à se souvenir de tout ce qui est dit. Néanmoins cela peut être très pratique pour ne louper aucun détail, du moins s'il arrive à écrire aussi rapidement que les gens parlent, ce n'est pas donné à tout le monde d'inscrire instantanément un mot qui vient d'être prononcer par une autre personne. En tout cas il se présenta enfin, c'était la moindre des choses après tout, surtout quand on s'invite chez les gens de la sorte, et ce n'est pas son fameux grade d'inspecteur général qui allait lui permettre de faire cela. Surtout que ce n'est même pas parce que Sephiroth est Roi qu'il se permet d'être comme il est, il est comme ça de base, il déteste recevoir des ordres, s'il fait quelque chose, c'est parce qu'il a bien voulu le faire et juste ça. La petite remarque de l'inspecteur n'allait pas passer inaperçu, c'était sûr.

- Oh ne vous méprenez pas, les gens de la ville ne se moque pas des autres. C'est juste parce que vous avez un comportement qui ne me revient pas, alors je me comporte comme il se doit envers vous.

Il faut dire que Sephiroth n'avait absolument pas peur des autres, et encore moins des agents du gouvernement qui se prenaient pour les patrons parce qu'ils sont censés être les grands patrons. Sephiroth est son propre patron et considère tout le monde comme inférieur ou égal à lui, mais jamais supérieur à lui, si c'est réellement le cas.. il l'ignore complètement ou se fiche de lui. Vu que le fameux inspecteur semblait vouloir se montrer supérieur comparé au Roi Élémentis, c'était naturel pour lui de lui montrer qu'au final ils ne sont que des hommes et il n'a aucun droit pour donner des autres ou se montrer supérieur, surtout qu'il était beaucoup plus jeune que Sephiroth donc il lui devait le respect des aînés également et rien que pour ça, il n'allait absolument pas le prendre au sérieux, à moins qu'il se montre également responsable et surtout qu'il retrouve sa place originale et qu'il arrête de se comporter ainsi. Sephiroth restera comme ça lui, il est comme ça tout simplement et puis il n'allait pas changer, surtout à son âge il faut dire.

L'inspecteur lança un regard dans la pièce, sûrement pour essayer de connaître d'avantage son adversaire. Il pouvait du coup voir que même si Sephiroth est le Roi Élémentis, il ne vivait pas comme un roi, une habitation tout à fait raisonnable, assez vieillot même vu que ça fait un moment qu'il habite ici, mais surtout il pouvait voir l'impressionnante collection de livres qu'il possède. Beaucoup de livres, du divertissement, des livres d'histoires, des livres de physique, et bien plus encore, il faut dire qu'il aime beaucoup lire et s'instruise énormément, en même temps il doit bien se tenir au courant vu qu'il a été professeur toute sa vie et qu'il n'aimait pas se limiter à une seule matière et se tenait au courant des autres domaines également. L'inspecteur parti dans son discours comme quoi le responsable était bel et bien Sephiroth à cause de son épée de Damoclès au dessus de la ville, mais aussi sur le fait que du fait qu'il soit d'une des deux familles, il devient forcément un responsable aux yeux des autres. Il faut dire qu'il n'allait pas se laisser battre de la sorte, il veut utiliser l'histoire, Sephiroth utilisera l'histoire également, il n'est pas Roi pour rien, il est au courant de la vie des autres rois et reines. Toujours les jambes croisées, regardant son juge dans les yeux, avec un petit air amusé, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu quelqu'un de nouveau avec qui s'amuser de la sorte.

- Vous savez, si comme vous dites la ville est souvent dans le chaos à cause des Familles.. C'est aussi grâce aux fondateurs des familles que la ville fut construite. Sans ces fameuses familles que vous semblez tant détester, vous ne serez même pas là à vouloir m'arrêter. Donc si on se fit à l'histoire, Quederla appartient aux Familles et non à vous et votre gouvernement. Donc si on a envie de reconstruire un peu comme on le souhaite cette grande ville, on est dans notre droit mon ami.

Toujours avec son air amusé, Sephiroth n'en démordait pas et faisait un peu passé l'inspecteur pour  un inculte malgré ses airs, quand on veut utiliser une arme, vaut mieux savoir s'en servir et malheureusement pour l'inspecteur, il était tombé sur un homme qui possède une grande culture historique, du moins selon le point de vue Élémentis ; il connaît des choses sur les Domae grâce à sa défunte femme, mais cela restait très limité. Néanmoins il pouvait largement se permettre de dire que c'était les familles qui ont créer cette ville et l'ont fait grandir, malgré la guerre qui s'est très vite propager par la suite. Du coup si l'agent de l'ordre voulait réellement avoir de la force contre le Roi Élémentis, il devra réussir à trouver autre chose pour le faire culpabiliser, car même l'histoire de l'épée de Damoclès il avait une excuse parfaite logique à lui proposer, en même temps, l'inspecteur a donner justement la réponse à sa question, donc là le roi n'avait aucun mérite, mais il allait le prendre quand même parce que cela fait toujours plaisir.

- Puis bon, comme vous l'avez dis, c'est la guerre, il faut bien se défendre. Mon épée n'est là que pour m'éviter de me trimbaler avec elle en permanence. De cet façon je peux en être équipé très rapidement si nos adversaires de guerre veulent s'en prendre à moi. Surtout que vous croyez encore que les Domae et Élémentis sont en guerre ? Vous faites fausse route. Avec ce qui se passe et les magouilles du gouvernement, qui m'est à l'écart ses propres hommes, la guerre se retrouve être le gouvernement qui a lancé l'offensive contre les deux familles unis qui ne font que se défendre. Il faudrait vraiment revoir vos positions si vous croyez encore être les gentils dans cette histoire mon brave... Collabo..

Dernier mot qu'il murmura, juste assez fort pour que tout le monde entende, mais baissant tout de même l'intonation de sa voix pour marqué réellement le coup, gardant un grand sourire ; la situation était vraiment amusante pour lui, cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas amusé de la sorte.
Feat. Aston

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aston S. HammermanMessages : 275
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   Lun 11 Juil - 21:36



L'heure est venue


Aston ne cessait de se demander comment un homme aussi intelligent que celui qui lui faisait face pouvait ne pas comprendre la situation. Même un étranger tel que l’allemand pouvait comprendre que la situation en ville était des plus catastrophique, alors pourquoi pas lui ? Le jeune homme avait la fâcheuse habitude d’être assez provocateur pour juger les personnes à qui il parlait et généralement cela suffisait pour régler une situation. Cependant, en face de lui il y avait tout aussi intelligent que lui, et puis l’âge de l’autochtone faisait de lui un adversaire d’autant plus inquiétant. Cette situation ne pouvait se régler par la parole, du moins pas ici, pas avec une telle tension dans l’aire. Peut-être que lors d’un interrogatoire la discussion se fera plus posément et sans pics venant des deux camps. Et comme si le destin voulait confirmer ce qui tombait sous le sens, les paroles du Roi se firent tout aussi provocatrices que les précédentes.

- Oh ne vous méprenez pas, les gens de la ville ne se moque pas des autres. C'est juste parce que vous avez un comportement qui ne me revient pas, alors je me comporte comme il se doit envers vous.

« Décidément, c’est bien ma veine, je tombe sur aussi têtu que moi... Je reconnais que je n’ai pas fais preuve de tact en entrant ici, mais bon, j’ai pas que ça à faire moi aujourd’hui. Je sais pas s’il est au courant, mais je dois réparer ses conneries moi. »

- Vous savez, si comme vous dites la ville est souvent dans le chaos à cause des Familles.. C'est aussi grâce aux fondateurs des familles que la ville fut construite. Sans ces fameuses familles que vous semblez tant détester, vous ne serez même pas là à vouloir m'arrêter. Donc si on se fit à l'histoire, Quederla appartient aux Familles et non à vous et votre gouvernement. Donc si on a envie de reconstruire un peu comme on le souhaite cette grande ville, on est dans notre droit mon ami.

Heureusement que le sang-froid était une qualité chez l’inspecteur, sinon le sang aurait couler depuis longtemps dans la salle. L’inspecteur était arrivé sans aucun bagage historique sur la ville, si bien que c’est tout récemment qu’il s’était mis  étudier son histoire. Il faut dire qu’aux vus du travail que la ville lui fournit il avait que peu de temps pour se plonger dans la lecture.

« Ami ? Si seulement, mais les circonstances on fait que nous soyons bien différent par nos points de vus. J’aurais pas dû utiliser une arme dont je n’en connaît qu’une facette. Je me suis montrer bien moins méticuleux qu’à mon habitude... La fatigue sûrement, je pense prendre quelques jours de congés, j’ai assez bien structurer le réseau d’investigation, un pause ne me ferait pas de mal. Et puis de toute façon j’en connaît quelques unes qui me forceraient à le faire... »

Un soupir s’extirpa de sa bouche à cette pensée, oui il faut dire que la fatigue commençait à s’accumuler et l’homme en face de lui n’arrangeait pas la situation. Notant juste les informations qui l’intéressait, le psychologue finit pas analyser petit à petit le profil de son criminel.

- Puis bon, comme vous l'avez dis, c'est la guerre, il faut bien se défendre. Mon épée n'est là que pour m'éviter de me trimbaler avec elle en permanence. De cet façon je peux en être équipé très rapidement si nos adversaires de guerre veulent s'en prendre à moi. Surtout que vous croyez encore que les Domae et Élémentis sont en guerre ? Vous faites fausse route. Avec ce qui se passe et les magouilles du gouvernement, qui m'est à l'écart ses propres hommes, la guerre se retrouve être le gouvernement qui a lancé l'offensive contre les deux familles unis qui ne font que se défendre. Il faudrait vraiment revoir vos positions si vous croyez encore être les gentils dans cette histoire mon brave... Collabo..

Alors là... C’est le mot  ne pas dire en face de l’allemand, surtout pas. Bien qu’extérieurement il ne laissait rien paraître, finissant d’écrire ses quelques lignes, intérieurement Aston brûlât de rage. Tout ce qu’il avait fait et faisait n’avait pour but que de servir son pays et aujourd’hui, cette ville. C’est comme si l’on venait de traîner dans la boue tout son travail depuis son arriver, et ça il ne pouvait le permettre. Calmement, Aston regarda une dernière fois son calepin avant de le ranger pour porter son attention vers l’homme qui n’avait toujours pas quitter son sourire narquois.

- Effectivement, j’ai été un peu présomptueux de vouloir utiliser l’histoire à mon avantage alors que je ne connais qu’une infime partie de celle-ci, veuillez m’en excusez.

Un soupir se fit entendre, ça y est, le signal était donner. Un membre de son  chargeât un policier de lancer le signal aux forces armées alors que l’inspecteur se levait de sa chaise.

- Cette ville souffre de vos caprices, le Gouvernement est née de votre abandon envers votre population. Si cette ville vous appartient, pourquoi n’avaient vous jamais protéger ses citoyens comme vous protéger votre famille ? Si nous laissons de côté la raison première de ma venue, je peux vous énumérer le nombre de morts par votre faute, sans que nous ayons mis notre grain de sable. Tout les hommes qui sont ici avec moi sont d’anciens habitants qui ne voulaient plus du massacre de leur proche et qui, impuissant, se sont tourner vers les seuls garants de leur sécurité. Tous sont prêt à mourrir pour leur cause, moi le premier. Monsieur Hewley, peut-être que vous avait raison, tout comme vous pouvez vous tromper complètement. Je ne connais pas encore la réponse, mais je me battrais pour ce qui me semble juste. Je pense que le pouvoir vous aveugle plus qu’autre chose et personne ne semble assez courageux pour se mesurer à vous et vous ouvrir les yeux. Alors je prendrais à charge cette responsabilité et je vous montrerais tout ce que vous avez semer. Vous avez des droits, mais aussi des devoirs. Malheureusement, vous n’avez pas respecter ces derniers envers la population.

Cherchant dans sa veste son insigne et un mandat d’arrêt, l’inspecteur tendit le bras pour les montrer aux yeux de tous. Cela ne lui plaisait pas de faire ce genre de chose, car il n’appréciait guère de se faire connaitre de la sorte, mais il fallait bien officialiser tout cela.

- Je le sais bien, nous somme égaux en tant qu’homme, mais nous avons tous deux des responsabilités. Cet insigne de vaut rien pour vous, mais pour d’autres cela représente le semblant de justice que vous n’êtes pas capable d’apporter aux citoyens. Ainsi, en ma qualité d’inspecteur général et en tant que garant de la justice des citoyens, je vous arrête Monsieur Hewley, pour homicides accidentel de masse. Tous ceux qui s’opposerons à cette arrestation serons considérer comme complice et arrêter par la suite. Aucun mal ne vous sera fait à vous et aux votre si vous coopérer, vous avez ma parole d’homme.

L’inspecteur rangeât le tout dans sa veste pour regarder celui qui été la cible de ce mandat. On pouvais lire dans le regard d’Aston comme de la pitié, il faut dire que cette situation lui rappelait l’abandon qu’il avait vécu. Les hommes derrière lui firent un pas en avant, puis attendirent des ordres de leur supérieur qui attendait une réponse positive, ou négative, de son interlocuteur. Il avait donner sa parole, jamais il ne reviendrait dessus car même lui  de l’honneur.

« Je ne sais pas ce qui se trame dans votre tête, mais je compte bien le découvrir au détour d’un interrogatoire. Et puis, si vous êtes si connus, je pense que je trouverais bien quelque chose qui vous ouvrira les yeux... Mon ami. »



(c) Agora




Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   Mar 12 Juil - 16:15



Un crime de lèse-majesté
Le Roi Élémentis avait peut-être été trop loin pour une fois, enfin en tout cas même s'il ne semblait ne rien affiché, cela se sentait clairement que les paroles du Roi avait fait mouche, il était légèrement différent d'un seul coup ; il avait dû toucher une corde sensible, à moins qu'il n'aimait tout simplement le caractère de la personne en face de lui. En tout cas maintenant il ne semblait plus aussi serein qu'avant et cela se sentait qu'il voulait accélérer les choses, surtout que tout le monde semblait d'un seul coup beaucoup plus stressé, prêt à intervenir n'importe quand, pourtant personne ne bougeait durant les excuses de l'inspecteur. Chose inutile, en fait il faut dire simplement qu'il s'en fichait, qu'il s'excuse ou non, c'était trop tard désormais et tout était dit, autant lui que le Roi ne s'excusera absolument pas de ce qui était dit, mais cela restait appréciable car cela voulait dire qu'il se montrait inférieur désormais malgré son rang vu qu'il s'est excusé de la sorte alors qu'il n'en était absolument pas obligé.

L'inspecteur prit les devants afin de se relever de la chaise sur laquelle il s'était approprier sans même demander s'il avait le droit afin de chercher quelque chose à l'intérieur de sa veste. Il partait, avant cela, dans un discours pas possible, sans aucun grand intérêt il faut dire. Enfin si, avec des personnes lambda cela serait sûrement très efficace, mais contre le Roi Élémentis cela ne marchait pas car déjà il n'écoutait que très rarement les autres, surtout ceux qui ne s'y connaissent pas, mais encore moins les étrangers qui veulent se mêler des affaires des véritables habitants de la ville. Du coup il le laissait parler sans rien dire, s'il pouvait même dormir les yeux ouverts, histoire de se reposer, il le ferai sans soucis car le repos est primordial, surtout dans son état actuel des choses. Après une assez longue tirade, l'inspecteur finit par sortir de sa veste une insigne de police ainsi qu'un mandat d'arrêt qu'il pouvait voir être à son nom. Il avait donc eut l'autorisation d'arrêter Sephiroth de la part de ses supérieurs, et il faut dire que cela encourageait d'avantage la piste du gouvernement qui était derrière tous ça. Aucun membre du gouvernement n'aurait accepté de faire cela si Sephiroth avait encore la gravité de son côté, mais là vu qu'ils savaient qu'il ne l'avait plus alors ils pouvaient se permettre de vouloir arrêter le chef des Élémentis.

L'inspecteur fit sa déclaration, il dit les droits de Sephiroth et comme quoi il était en état d'arrestation. Si c'est le cas, très bien, il allait accepter son sort, après tout quel meilleur endroit pour trouver le responsable de tout ça dans le gouvernement que d'être dans l'un des locaux du gouvernement ? Sephiroth savait clairement qu'il allait être gagnant dans l'histoire à se laisser faire. Pourtant ses amis et disciples ne semblaient pas être du même avis, voulant se battre pour protéger leur Roi. Néanmoins, d'un signe de main, tout le monde s'arrêta et le Roi fit comprendre clairement qu'il fallait partir et qu'il n'y avait rien à craindre, absolument rien. Après un échange de regard entre les cinq Élémentis derrière le Roi, ils finirent par écouter les ordres de leur Roi et partirent aussi rapidement et comme ils étaient venu. Le mandat n'était que pour Sephiroth, mais il pouvait très facilement augmenter si quelqu'un venait à aider Sephiroth et donc par conséquent, il ne fallait pas qu'une autre personne vienne aider sinon il y aurait encore plus de victime, il fallait mieux que seul Sephiroth soit une victime, si on peut dire ainsi.

Difficilement, Sephiroth se leva de son siège. Il avait vraiment du mal à tenir debout, il fallait qu'il prenne sa canne, heureusement qu'elle était toujours à côté de lui, afin de l'aider à marcher. Cela servait à rien de lui mettre des menottes, après tout, il est tellement vieux et incapable de se battre sans son élément qu'il n'allait pas lutter ainsi contre autant de soldat et un inspecteur qui ne rêvait sûrement que de cela. Il prit la direction de la porte afin de pouvoir l'ouvrir, mais avant de partir il voulait mettre les choses au clair avec l'inspecteur. D'accord il avait réussi son exploit d'arrêter l'Élémentis le plus fort de Quederla, mais cela n'était pas réellement méritant vu la situation, alors autant qu'il pose un peu ses propres conditions pour son arrestation, il ne va pas se laisser faire comme ça après tout.

- Je vous suis Inspecteur. Par contre mes exigences sont aux nombres de deux. La première c'est que je veux être dans une cellule avec une autre personne, ou au moins dans une cellule avec quelqu'un à côté ou en face histoire de pouvoir discuter un peu avec elle pour ne pas m'ennuyer. Et la seconde conditions, c'est que je veux me reposer un moment, donc pas d'interrogatoire tant que je ne l'ai pas décidé ; de toute façon j'ai rien d'autre à vous dire, mon crime ne fut que d'avoir détruit la gare et tuer par accident, rien d'autre et j'accepte mon sort. De ce fait l'interrogatoire n'est plus nécessaire vu que j'ai déjà accepté ma peine de prison. Toute façon sans mon pouvoir je ne peux plus rien et je ne suis plus une menace alors vous pouvez me laisser dans ma geôle avec une personne avec qui discuter, vous ne risquez rien.

Sephiroth ouvrit donc la porte afin de partir comme si de rien était en direction de sa nouvelle demeure pour une durée indéterminée, peut-être même sa dernière demeure avant de succomber à la vieillesse car il faut dire que sans son élément, sa vie reste d'être écourtée, surtout qu'il n'a pas l'habitude de vivre ainsi, c'est très dur vu la situation et la prison risque d’aggraver les choses.
Feat. Aston

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aston S. HammermanMessages : 275
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   Ven 15 Juil - 23:00



Et c'est pas finis...


Suite à son discourt, le Roi Elementis se leva difficilement, s’aidant d’une canne pour tenir debout. Bien que ses gardes du corps voulait intervenir contre cette arrestation, le roi les congédiât d’un geste de la main et tous s’en allèrent. Alors qu’il prit les devant, se dirigeant lentement vers la porte escorter par la précédente garde rapprochée de l’inspecteur, l’homme au cheveux gris posa quelques conditions  son arrestation.

- Je vous suis Inspecteur. Par contre mes exigences sont aux nombres de deux. La première c'est que je veux être dans une cellule avec une autre personne, ou au moins dans une cellule avec quelqu'un à côté ou en face histoire de pouvoir discuter un peu avec elle pour ne pas m'ennuyer. Et la seconde conditions, c'est que je veux me reposer un moment, donc pas d'interrogatoire tant que je ne l'ai pas décidé ; de toute façon j'ai rien d'autre à vous dire, mon crime ne fut que d'avoir détruit la gare et tuer par accident, rien d'autre et j'accepte mon sort. De ce fait l'interrogatoire n'est plus nécessaire vu que j'ai déjà accepté ma peine de prison. Toute façon sans mon pouvoir je ne peux plus rien et je ne suis plus une menace alors vous pouvez me laisser dans ma geôle avec une personne avec qui discuter, vous ne risquez rien.

« Des exigences, encore et toujours des exigences... Enfin, si elles sont raisonnable je ne m’y opposerais pas, au contraire, il me facilite la tâche alors je peux bien lui accorder quelques concessions. Donc il veut juste un compagnon de cellule et du repos ? C’est faisable, même ci cette dernière ne sera pas entièrement remplis car je doit bien faire mon travail monsieur. »

Après ses exigences énoncer au blondinet, l’elementis de gravité ouvrir la porte pour se diriger vers sa future cellule suis ensuite par l’inspecteur. Kira se faisait beaucoup de soucis pour rien, il le savait, sinon il n’aurais pas pris d’aussi grand risque. Aston sait reconnaître la défaite ou son infériorité, même si il cherchera toujours à déjouer les pronostique. Ne voulant pas le priver de sa canne, l’agent du gouvernement se refusa à lui passer les menottes, mais il insista cependant à ce que le prisonnier soit sous bonne garde. Se m'étant à ses côtés pour lui annoncer sa réponse, l’homme semblait fatiguer, mais la journée était loin d’être finie.

- Monsieur Hewley, j’accepte vos conditions. Vous serez placer en face d’un détenu, toujours sous bonne garde, comprenez les précautions mises en œuvres, vous n’êtes pas comme tout le monde... Ensuite, il est tout naturel que je vous laisse du repos, vous semblez avoir aussi souffert de la gare et de la perte de vos pouvoirs. Je vous enverrais un médecins tous les jours pour veiller sur votre état de santé. Cependant, essayez de m’accorder un peu de votre temps, je veux bien vous laisser du repos, mais j’ai un travail aussi. Ce sera un interrogatoire obliger avant votre procès, c’est comme ça que je rédige mon rapport à votre avocat. Voyez cela plus comme une consultation que comme un interrogatoire. Et puis, je pourrais vous trouver des circonstances atténuantes, même si vous en avez quelques unes, je pense qu’elle ne serons pas suffisantes et puis c’est l’occasion de discuter plus posément et sans cette tension dans l’air. Je vous apporterais un livre de ma bibliothèque pour ne pas que vous vous ennuyez, j’espère que la littérature de mon pays vous plaira, mon ami...

Le regard lourd, le visage exprimant un mélange de fatigue et de détermination, Aston pris les devants de la cohorte en direction de l’hôtel de ville. Une bonne chose de faite, maintenant ce sera aux avocat de décider de son sort. Bien sûr, le roi serait juger en dehors de son statut au sein d’une famille, c’est ce qu’Aston veillerait à faire en coordination avec l’avocat de la défense.  




(c) Agora




Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] Un crime de lèse-majesté [PV Aston]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-