Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Sam 16 Juil - 10:47

Prise d'otage au Centre Commercial

Feat.... tout le monde

Evidment, la femme que Laelyss avait frappé ne s'est pas laissée faire. Mais quel genre de pouvoir pouvait-elle donc avoir pour acquérir une telle vitesse? Une histoire de temps, ou d'accélération, je griffonne ce que je peux sur mon carnet alors que je sens Ewan se tendre et commencer à pleurer. Cette fois, il a vu notre marraine se prendre le coup et finir au sol, d manière impressionnante. Alors, je range un instant mes affaires pour le rassurer en le serrant dans mes bras.

"- Ne t'en fais pas Ewan. Regarde, il y a des gens avec elle, ils l'aident. Et puis, Laelyss n'est pas n'importe qui. Il en faudra plus pour la mettre au tapis. "

Elle est avec Nashoba et ses amis, que j'aperçois vaguement. Et puis, Lyana est avec eux aussi. Ils s'agit de personne de confiance donc tout ira bien pour elle. D'ailleurs, la voilà qui se réveille et qui commence à discuter avec les autres. Ce qui est bon signe. Par contre, l'home à la cape tout près de nous qui se jette sur celui aux guêpes me fait peur un instant. Il veut profiter de la diversion de Laelyss pour se battre aussi? En tout cas, il a l'air fort. Peut-être qu'il réussira?

Je déchante vite. Le mur animal qui se dresse littéralement devant lui est infranchissable. Et déjà, un nouveau membre de nos preneurs d'otage intervient. Le chargeant en avant comme... Un taureau! Mais il n'a pas d'animal avec lui alors est-ce vraiment son pouvoir ou simplement une façon qu'il a assez spéciale de se battre? Je ne sais pas trop. En tout cas, Ewan ne verra rien de son échec ni de son vol plané, trop concentré sur notre marraine. Moi, je reprend mon carnet et croque cet homme avant de rajouter pour le coup du taureau.

Le temps semble s'étirer et ne plus vouloir passer. Il règne un étrange silence, pesant et inquiétant maintenant, après ces démonstrations d force de la part de nos agresseurs. Mais alors que je termine mon dessin, Ewan m'interpelle. Je le range en vitesse, inquiète, avant de voir ce qu'il voulait me montrer. Laelyss qui est allée se glisser auprès de l'homme en cape. Non, ils ne comptent quand même pas recommencer? Et si cette fois, ils se faisaient tuer?

J'hésite un peu à essayer de me déplacer, moi aussi. Mais j'ai peur, de finir par attirer l'attention sur nous et de nous mettre en danger inutilement. Je dois protéger Ewan, coûte que coûte. Je me le suis juré, je ne laisserais rien lui arriver. Alors, il passera avant tout le reste. Et ici, ainsi camouflés au milieu de la foule, nous sommes relativement à l'abri.

"- Ewan, quoi qu'il se passe, on ne se sépare pas. Tu ne lâche ma main sous aucun prétexte. Et si la foule bouge, nous la suivons, sans paniquer. Kira doit déjà savoir, elle viendra vite nous sauver."

Du moins je l'espère. De tout mon coeur. Assez pour sourire et parvenir à donner le change devant mon demi-frère qui a cessé de pleurer mais qui continue de trembler légèrement dans mes bras. Non, il ne t'arrivera rien.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maître du JeuMessages : 618
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Sam 16 Juil - 15:18

Prise d'otage
~ 10 heures 20 ~

Trois minutes venait de s'écouler depuis que la charge de taureau avait frapper l'homme en cape et armé. Ils auraient pu facilement le désarmer dans cette situation, mais ils trouvaient cela bien plus comique de leur laisser une lueur d'espoir, une lueur de rébellion dans leur esprit ; surtout que pour le coup, les membres de l'Ordre avaient un net avantage qu'ils venaient de démontrer après toutes les tentatives des otages, du moins des cheveux rouges, cela devait sûrement monter aux cerveaux une telle couleur. En tout cas, même si les otages semblaient discuter entre eux, les preneurs d'otages s'en fichaient, les ordres sont les ordres et ils devaient juste les tenir en otage et faire ce qu'il fallait le moment voulu et tuer les fouteurs de trouble, rien de plus. Tant que personne ne veut jouer au héros, tout se passera bien en somme.

~ 10 heures 30 ~
Spoiler:
 

L'une des jeunes femmes semblait être un peu mal, semblant un peu tourner de l’œil, mais rien de grave, un peu de repos et cela ira sûrement un peu mieux. Sensation qu'elle avait déjà senti il y a peu en fait, mais rien de bien alarmant ou grave.  Deux hommes, qui n'avaient encore rien fait depuis le début et qui étaient toujours ensemble, se trouvaient prêt d'une grande fenêtre, regardant ce qu'il se passait à l'extérieur, admirant l’œuvre de leur groupe et la toute puissance de leur chef. Les guêpes pepsi de l'homme flottaient un peu partout dans l'air, même si on pouvait clairement voir qu'elles restaient toutes près de leur propriétaire pour encaisser une nouvelle attaque si jamais ils se prennent encore pour des héros, un bouclier très réactif.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Sam 16 Juil - 16:49






Prise d'otage au Centre Commercial


- Je ne ferais pas la même erreur. Et je ne compte pas foncer dans le tas cette fois sans un plan de secours. Si personne ne réagit, on est bon pour tous y restait. Et j'ai déjà assez perdu comme ça. Est-ce que tu peux juste la surveiller, disons...  Au cas où.

Je laisse échapper un soupire avant d'hocher la tête pour lui signifier que sa fille est entre de bonnes mains, je lâche son poignet sachant parfaitement que je ne peux pas la retenir éternellement ici. Je laisse partir la rouquine en direction du jeune homme qui avait volé plusieurs minutes plus tôt, il avait l'air encore sonné mais toujours parmi nous. Je reporte donc mon attention sur la fillette et lui lance un sourire pour la rassurer, je lui donne mon prénom et mes potes font exactement la même chose après ; il faut pouvoir l'occuper le temps de sortir.

- Eh Luna, ça te dit qu'on fasse un chifoumi pour passer le temps ?

Je n'ai pas de meilleures idées qui me traversent l'esprit... Un action ou vérité c'est trop dangereux, surtout si c'est Naya' qui va lui demander de faire la danse des canards parce qu'il est incapable de prendre n'importe quelle situation au sérieux. On commence donc une partie tous les deux où il n'y a pas de réel vainqueur, et puis.. C'est simplement pour l'amuser. Finalement, après plusieurs manches, elle me demande ce que le gagnant pourrait avoir comme récompense ; je réfléchis rapidement et lui lance un nouveau sourire pour la rassurer.

- Que dirais-tu d'offrir une glace au gagnant ?


Bien sûr, je ne vais pas demander à une enfant de 12 ans de me payer une glace si jamais je remporte la partie, puisqu'il s'agit d'un jeu de hasard, je ne peux pas vraiment faire en sorte de la laisser gagner. Cependant, notre partie est interrompue lorsque sa mère reporte son attention afin de nous demander si nous n'avions en notre possession un objet pointu quelconque... Une broche, ou même un talon. Je fais un simple non de la tête et continue ma partie, pourtant je ne suis pas complètement à fond au point d'être coupé du monde puisque j'entends aussitôt la connerie de mon ami aux cheveux bleus.

- Nan... Mais j'ai un cure-dent si vous voulez.

Un cure-dent... Le monde sera sauvé par un cure-dent. Si jamais il ne se mange pas une tarte de la part de la rouquine ou d'Onyx, c'est juste un coup de chance. Mais heureusement, une petite grand-mère non loin de attire discrètement notre attention pour que l'on puisse la reporter sur son sac à provision dans lequel nous pouvons distinguer une poêle. Elle est un peu éloignée de nous mais il suffit juste de faire un pas y aller ; Nayati décide de s'allonger et tendre le bras vers la mamie pour tenter de s'emparer de sa poêle en la tenant au-dessus du sol pour ne faire aucun bruit.

Heureusement que deux des hommes étaient en train de regarder une fenêtre et qu'Onyx faisait le guet pour prévenir mon ami ; une fois revenu parmi nous, un des preneurs d'otage reporte son attention sur nous, le Domae a bien sûr prit le temps de cacher la poêle derrière son dos tandis que je continue de jouer à chifoumi avec la petite Luna. C'est pas un crime de jouer quand même ? Petit clin d'oeil de la part de la grand mère qui a fait une bonne action et voilà que mon ami commence à donner discrètement l'ustensile de cuisine à la rouquine.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 384
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Sam 16 Juil - 19:01


“  [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial  „

« Feat : plein de coupains »
La jeune femme à du récupérer car Nashoba, Onyx et Nayati se retourne vers nous deux. Je lance un regard curieux au garçon, qu'est-ce qu'ils voulaient ? Ils avaient une question ? Mais apparemment aucune. Ils se présentent tous à la petite fille. Je reste à côté d'elle en souriant. Les enfants rendent gaga tout le monde comme quoi... Je ne dis rien et je les observes en silence. Nashoba propose une petite partie de chifoumi à Luna qui accepte. Bonne idée, si ça peut lui faire penser à autre chose. Je me penche vers Naya et Onyx savoir s'ils ont un plan en chuchotant. Mais non. Je regarde autours de nous. La femme au cheveux roux parle à celui qui s'est fait envoyé valsé par un taureau. Peut-être eux ont une idée ? Je soupire et me réappuie sur sur le mur. Je regarde la partie de Chifumi. J'en profite pour détailler la petite, elle est plutôt mignonne comme gamine, une toute choupi. Aussi choupi qu'Haizea quand elle avait son âge. Puis mon regard dérive vers Nashoba. Lui a des yeux verts qui le mettent bien en valeur. Il est plutôt beau et je crois que je ne l'avais jamais regardé sous cet angle.

Je regarde ensuite Onyx et Nayati, les deux formes un sacré duo de comique, mais c'est de bon pote je pense. Au moins l'ambiance ne manque jamais avec eux. Puis j'entend la demande de la jeune femme qui me tire de mes pensées.

▬ Est-ce que l'un d'entre vous a quoique ce soit de pointu sous la main ? Même une broche ferait l'affaire. Ou un talon.

Je n'ai rien sur moi... Ah attend... Je regarde dans mon sac, le collier, le collier. Il est ou... Ah non. Mince c'est une croix, c'est pas à bout pointue. Je repose mon sac en secouant négativement la tête. Après on peut demander à une dame ou quelque chose comme ça.

- Nan... Mais j'ai un cure-dent si vous voulez.

Je me retiens de rire, d'accord, c'est con. Mais dans des moments de stress je rigole pour rien, c'est pour décompresser. Heureusement je me contiens tant bien que mal à rire. C'est le mieux qu'on puisse faire pour tout le monde. Évitez d'attirer l'attention, même s'ils nous ont sûrement à l'oeil avec tout ce qu'on a causé. Puis je regarde Nayati se pencher vers une vieille femme ? Quel mauvais coup il mijote ? Puis c'est en me penchant vers l'avant que j'ai l'angle de vue nécessaire pour comprendre ce qu'il se passe. Il est en train de récupérer une poêle pour la jeune dame. Je surveille aussi avec Onyx, mais pour l'instant ils ont l'air distrait. Que se passe t-il dehors ? Je pense que l'on ne le sera pas mais bon.

Peut-être s'ils veulent tenter de faire une attaque ? L’insecticide ne serait pas une mauvaise idée. Mais où le trouver ? Je regarde Nashoba. Il est avec Luna donc pas de soucis. Je me décale petit à petit vers la vielle dame et je lui demande en chuchotant si elle a de l’insecticide. Elle me répond qu'elle n'avait besoin que d'une poêle pour son repas de ce midi. La pauvre elle voulait juste cuisiner et voilà là où ça la mène. Je contourne la vielle dame et chuchote la même question à son voisin qui me répond négativement aussi... Mince, je peux pas aller trop loin non plus... Sinon ça sera cramé. Je lui demande de faire passer la question à ses voisins. La plupart secouèrent la tête mais une mère avec son enfant sortie d'un des sacs de courses l'objet tant recherché. Ils le passèrent et je finis par l'avoir. Je commence mon chemin du retour en espérant être discrète.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Sam 16 Juil - 22:26

Aloïs...
Etait en était de choc, entre un type qui a son visage fondu, un autre qui pique une crise et certains otages qui avaient le courage de se rebeller... Ca allait vite et c'était violent. Voilà pourquoi l'apothicaire, restait loin des combats... Car la violence, l'animosité en direct... Elle ne le supportait pas et la plongeait dans un état de stress et à la fois de déconnexion avec la réalité.

Pourtant...
C'est la voix de sa petite blonde, un peu plus loin qui la ramenait à cette réalité. Lyana. Elle était avec son groupe d'amis... D'ailleurs, c'est l'un deux qui n'avait pas su contenir son calme et qui entraîna une rouste à une femme rousse mais carrément physique.

Aloïs était perdu...
Que faire ? Comment ?? Avec toute cette agitation, les ravisseurs semblaient avoir un peu, beaucoup oublier sa présence... Il faut dire qu'elle est petite, commune, pas grande gueule pour un sous... Elle devait essayer de montrer son soutient aux autres et par réflexe, quand l'Elementis de sang voyait les blessures des autres otages, c'est très naturellement, qu'elle se dirigeait vers eux.

Aloïs...
Ne pouvait rester les bras croisés, que ça marche ou que ça ne marche pas... Elle essayait. Quoi ? Elle rongea son pouce jusqu'à avoir un fin filet de sang, goutte à goutte pratiquement. Avec l'épidémie, elle craignait que ça dysfonctionne mais pourquoi EUX ils ont leurs capacités ? Comment ont-il été épargné ? Est-ce quelque chose dans l'environnement occulte quelque chose ?

En tout cas...
Aloïs, avec un sourire timide, tendis son pouce a l'homme d'abord (Stephen), chuchottant à son attention.

_ Je peux guérir... Enfin... Peut-être... Si moi même j'ai réussi à trouver l'antidote à l'épidémie. Je suis Elementis de sang, je peux tout soigner, en majorité...

Avouait-elle.
Boire un peu de son sang, devrait avoir un effet rapide sur l'organisme de ce dernier, au niveau de la douleur et dégât interne. Est-ce que l'homme au cheveux rouge accepterais cette aide ? Après tout, il n'avait aucune garantie concernant la bonne foi d'Aloïs, même si elle n'a clairement pas la tête d'une psychopathe.

hrp : Désolée de la qualité de mon post, vous avez bien, bien avancé, mais j'avoue avoir été complétement larguée ! J'essaye de faire quelque chose et advienne que pourra xD
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Laelyss ReissMessages : 984
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Dim 17 Juil - 15:31

Joie des ennuis

 
Non pas que je sois en train de faire une fixation sur les talons. Mais s'il n'y a que cela à disposition au final, je ne m'en plaindrais pas. Je prends sans soucis tout ce qu'on peut de me donner. Je doute qu'à leur âge – et en particulier une journée entre amis – l'idée de se balader avec une arme, soit la première chose qui leur traverse la tête. Mais au fond, on ne sait jamais. Cette ville est loin d'être ce qui a des plus sûrs alors, prendre un minimum de précaution au cas où ne fait pas mal. Rien n'interdisait de se balader avec un couteau. Mais, personne ne semblait en avoir sur soi. Je hausse un sourcil peu convaincu à l'idée de recevoir un cure-dent pour me défendre. Non sérieusement, l'intention est là, mais je doute que ce soit réellement résistant. Cela ne traverserait ni la chair, ni les os, ni quoi que ce soient d'autres a vrai dire. À moins de ne viser qu'un œil. Au final, dans le doute, j'accepte quand même de le prendre. Disons que ça peut toujours être utile. Un petit plan de secours pour gagner quelques secondes d'avance et lancer une nouvelle frappe.

Tandis que ma question faisait plus ou moins le tour des personnes les plus proches autour de nous. Je me sentais un peu soulager de savoir que l'homme à côté de moi n'hésiterait pas à se battre. Nous voilà deux contre six personnes, armées de lames et de capacités. L'égalité, le fair-play, n'était pas vraiment là à vrai dire. Mais ceci devait être un point qui passait largement au-dessus de la tête de l'ordre. Après tout, dans le cas contraire, il n'aurait pas pris la peine de prendre tout un centre commercial en otage. Est-ce que les choses bougées au moins en dehors ? Est-ce que quelqu'un négocier notre libération ? Encore fallait-il que l'information soit parvenue à l'extérieur. J'avoue que j'avais très envie de demander. Ne serait-ce que de savoir si nous allions restait là à vie, ou si des personnes passaient un accord. Mais à quoi bon ? Nous prenons des revers de main en plein visage pour le simplement de laisser échapper le fond de notre pensée. Bientôt, un simple soupir finira par être interdit.

Quelques minutes plus tard à peine, je me retrouve avec une poêle discrètement échangée, coincé entre mon dos et le mur en sécurité. Un spray et un cure-dent dans la poche. Peut-être pas les meilleures choses qui soient, mais je remercie l'effort de cette dame de nous aider à sa manière. Je doute me retrouver en face du possesseur de guêpes, mais asperger une personne dans les yeux est toujours un bon déstabilisant. Je pourrais toujours me servir de la poêle comme pseudo bouclier. Ou bien offrir des tartes gratuites. En attendant que ceci arrive – ou qu'une bonne idée émerge – j'observe là une jeune femme prête à utiliser son pouvoir. Enfin, si j'en crois ses dires. Ce qui me paraît pourtant impossible puisque tout le monde en est dénué. À moins que ce ne soit une rebelle de l'ordre ? Peut probable, je doute qu'il l'ait laissé en vie aussi aisément. La dernière option, c'est que les choses reviennent a la normale petit à petit. Je lui murmure d'ailleurs avant qu'elle ne se lance dans quoi que ce soit :

Il ne parle pas la langue. Exprimez-vous en anglais si vous le pouvez. Mais faite attention à ne pas vous faire prendre. Je doute qu'ils apprécient d'un bon œil de  voir quelqu'un utilisé un pouvoir. Hormis eux.

Il ne manquerait plus que ceci équivaut à une peine de mort. Et mieux vaut ne pas tenter le diable, celui-ci a déjà été assez cherché comme ça. J'imagine qu'elle ne ce serait pas proposé volontairement si elle n'avait pas pris conscience des risques. Mais elle semblait être une personne de confiance alors, je fais un simple signe à l'homme d'accepter sa proposition. Pourquoi dire non à un coup de main ? En gardant mon attention sur lui, j'expose un début d'idée :

Vous avez une préférence de qui attaquer en premier ? On ne peut pas vraiment se permettre de foncer droit dans le tas. Il faut quelque chose de plus stratégique. Vous semblez pouvoir tenir en corps-à-corps, n'est-ce pas, après tout, vous n'auriez pas pris un tel coup sinon ? Je pourrais protéger vos arrières en cas de besoin. Mais le souci reste l'homme aux guêpes. Peut-être l'isolé, le temps de s'occuper des autres, mais c'est un pari risqué. Surtout à deux.

 


©



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Dim 17 Juil - 18:56


Fin de l'Entracte.


Toujours présente contre la partie gauche de mon visage, ma main ne bougeait pas.
Tout le petit monde autour de moi semblait s'agiter, trouver une arme, trouver quelque chose. C'était un peu comme chercher de l'espoir dans le sac d'une vieille dame.
Ce n'était pas réellement mon problème, moi, j'ai une arme.
Même si dans cette situation, j'aurai préféré avoir mon armure et au moins ma double-épée de poing. Je me sentirai plus à l'aise pour me battre contre plusieurs adversaires. Enfin, plusieurs... Ils ne sont pas si nombreux.
Face à nous, à quelques mètres, il y a ce gros bœuf qui m'avait chargé et cette femme qui s'en était prise à la rouquine. Celle-là même à qui je m'en remettais désormais.
Je ne suis pas très doué pour diriger, je me suis presque toujours battu seul... Mais je dois avouer que face à ces monstres sur-humain, dont je ne connais quasi rien, me battre seul semble bien déprimant.

Elle possède des choses à protéger, connaît ces lieux et surtout, elle ne semble pas pris au dépourvue face à ces événements paranormaux. Cela semble presque être normal, ici, en fin de compte.
Où est-ce que j'ai mis les pieds ?

Mon œil droit était figé sur ces deux ennemis, décidant d'ignorer les 4 autres se trouvant un peu plus loin, l'homme aux guêpes, la femme à l'acide et les deux qui semblaient entrain de prendre un pause café au bord de la fenêtre. Ils étaient tous à plus de trente mètres, alors que les deux se trouvant devant nous n'étaient qu'à maximum quinze mètres.
D'une certaine façon, le coup de tête du taureau m'avait repositionné dans une position à mon avantage. Et surtout, m'avait emmené vers de potentiels alliés.

Secouant légèrement la tête, ne bougeant pas le reste du corps, déplaçant finalement ma main gauche, tournant la tête vers les nombreux otages.
Autour de moi, il n'y avait que des mioches, dont des très jeunes, et cette femme qui s'était déjà dressée contre l'ennemi.
D'une voix faible, en anglais, je pris lentement la parole :


« Excusez-moi... Ils sont trop proche de nous... »


Pointant du doigts, de façon hasardeuse, le garçon jouant au chifoumi avec une petite fille qui devait avoir aux alentours de dix ans ainsi que toute la petite bande les entourant.  


« Ce.. Si leur vie vous importe... Demandez-leur de partir derrière, s'ils ne peuvent pas se battre... Ils finiraient par nous gêner plus qu'autre chose... »



Je finis par me relever -sans grande difficulté- en effectuant des mouvements ample.
Mon corps répondait un peu plus lentement que d'habitude, mais ça ne m'empêchera pas de me battre. Demain, par contre, c'est une tout autre histoire.
Mon problème actuel n'était pas vraiment physique, après tout. Il était plus mental. J'avais beau le tourner dans tous les sens, même avec l'aide de cette femme, j'ai de grosses difficultés à lire et comprendre la situation. Ce qui est habituellement ma force. Ma Lucidité au combat.
Possède-t-elle, elle aussi, un pouvoir comme nos adversaires ? Pourquoi ne m'en a-t-elle pas parlé ? Pourquoi a-t-elle ignoré mon questionnement sur leur nature ? Si elle ne l'a pas relevé, c'est qu'à ses yeux, ils sont humain, et c'est normal.
Me mordillant la lèvre inférieur tout en effectuant de petits mouvements de bras, de coup et de jambes.
Mon regard se reportait de nouveau contre les deux membres de l'Ordre face à nous. Qu'est-ce que je ne donnerai pas pour avoir mon équipement. Ces deux-là semblent spécialisé dans le corps à corps. Une chance, c'est aussi mon domaine. Mais pourrais-je leur tenir tête en un contre deux, seulement avec mon épée régulière ?
Mon visage reflétait totalement mon air songeur.
L'homme qui possédait une force extraordinaire, il suffit de l'éviter, de retourner sa force contre lui ou encore de l'user petit à petit. Mais ses alliés nous laisseront-ils faire ?
Quant à la femme qui a eu une brève escarmouche avec la rouquine, je n'ai absolument pas vu ce dont elle était capable.

Un léger rire nerveux prit possession de moi. Je regrettais de n'avoir attaqué cette femme, plutôt que de m'être focalisé sur l'homme aux guêpes. Mon coup aurait certainement fait mouche, à ce moment-là. Quelle erreur de jugement.
Non. Mon jugement était bon. Celui qui pose réellement problème, c'était ma cible initiale.
Secouant la tête. Mieux valait plus y penser.
Même si le balourd m'a remis les idées en place, je ne comprends toujours pas l'étendue de leurs pouvoirs, ça ne sert à rien de le tourner dans tous les sens. Je dois juste laisser mon instinct agir, tout en comptant sur mon alliée du jour pour m'aiguiller au mieux.
Je ne compte pas faire en sorte qu'ils nous crucifient selon leurs envies, sans résistance.


Quelqu'un venait de rentrer dans mon espace vital, quelqu'un qui n'y était pas au-paravent, sur la défensive, ma tête se tourna dans sa direction, mon regard se fixa sur elle. Alliée, ou ennemie ?
C'était une femme, plus petite que moi, aux cheveux argentés et yeux bleus. Elle semblait frêle. Pourquoi s'avançait-elle, alors que je venais tout juste de demander à ceux ne pouvant se battre de rester en retrait ?
Fait-elle partie des preneurs d'otages ? Ou est-elle capable de se battre ?
Ce pays n'a-t-il que des femmes comme combattants ? Soupirant légèrement. C'est toujours mieux que des lanciers qui ne sont même pas capable de courir arme en main, après tout.
Voyant ma partenaire du moment lui adresser la parole, j'en conclus qu'elle n'était pas hostile, détournant mon regard pour scruter de nouveaux nos adversaires. Ils ne bougeaient pas. Ils nous prennent vraiment pour des mouches. Je déteste ça.

La jeunette argentée continuait de s'avancer dans ma direction, se rapprochant de plus en plus de moi. Ce serait dangereux pour elle, de rester à mes côtés, si près de l'ennemi.
Tournant les talons de sorte à toujours les avoir dans mon champ de vision droit, je fis quelques pas en direction d'elle qui semblait vouloir me trouver.
Au même moment, elle glissa son pouce entre ses dents et commença à le grignoter. Mais que fait-elle ? Pourquoi fait-elle ça ? C'est quelque chose particulier à cette ville, encore ? C'est une façon de dire bonjour ?.. Je ne comprends pas vraiment. Mais soit, passons.
Après quelques instants, un léger filet de sang coulait le long de son pouce. Elle continuait d'avancer vers moi. Je n'aime pas spécialement ça. Je n'étais plus focalisé entièrement sur les mouvements des ravisseurs.

Finalement, elle tendit son bras vers moi, un sourire gêné, m'offrant son pouce. Pour quoi me prennent-ils ? Ce n'est pas parce que mes cheveux sont couleur sang que je me nourris de sang. Est-ce une coutume de ce pays ? Que veut-elle réaliser de la sorte ?
Continuant de s'approcher, jusqu'à être suffisant proche pour me chuchoter quelques mots.

Une épidémie ? Elementis de sang ? Guérir, tout soigner ?... Mais de quoi parle-t-elle ? Je ne comprends rien. Qui sont-ils ? Que sont-ils ?... Dans quoi est-ce que j'ai foutu les pieds.
Mes yeux se troublèrent légèrement, j'avais chaud, mon cœur se remit à battre de façon totalement absurde. Ma main droite serrait le pommeau de mon arme un peu plus fort. Comme si c'était la seule et unique chose à laquelle je pouvais me rattraper.
Mon acolyte me fit un signe d’approbation. Alors c'est vraiment ça ? Je devais lui suçoter le pouce ? C'est normal ?...
Rien que l'idée me débecte. Les seules femmes que j'ai approché de si près, dans ma vie, c'était dans le but de les tuer. Et me voilà réduit à avaler le sang d'une parfaite inconnue pour qui je vais mettre ma vie en jeu juste après ? Quelle ironie.

De ma main gauche, je saisi le poignet de cet être aux cheveux argentés, guidant sa main lentement vers mon visage, lui lançant un regard surpris, l'air de dire : « Vraiment ? Je dois vraiment faire ça ?.. »
Et puis zut. Je n'ai plus rien à perdre, de toute façon. Abaissant mon visage de sorte à ce que mes lèvres se posent contre son fin doigt. Le contact de sa peau contre mes lèvres n'était pas spécialement désagréable. Les entrouvrant au niveau de l'origine du léger filet de sang afin de lui permettre de s’égoutter dans ma bouche.
C'était chaud.
Je ne sais absolument pas combien dois-je en prendre, combien dois-je en avaler. Pour l'instant, je n'avalais rien. Je continuais de recevoir, goûtes après goûtes, du sang à l'intérieur de ma bouche.
Lâchant le poignet de la jeune femme, pour lui faire comprendre de retirer sa main lorsqu'elle jugerait que c'est suffisant.

Chose faite, elle fit quelques pas en arrière. Son sang était toujours présent dans ma bouche, et je n'osais l'avaler. C'est chaud, ce n'est pas désagréable, le goût le sera certainement plus.

Mon binôme commença à m'adresser la parole. Tout en l'écoutant, je décidais de finalement avaler ce sang.
Cette chaleur qui n'était que dans ma bouche commença lentement à se propager dans mon corps. Ce sang... Qu'est-il réellement ?
Plus les secondes passées, plus je le sentais s'éparpiller partout à l'intérieur de moi. C'était agréable. D'un côté, c'est déplaisant de se dire qu'un corps étranger circule à l'intérieure du notre. Mais de l'autre côté, c'était juste agréable. J'irai même juste à dire que c'est relaxant.

Plus les secondes passaient, plus je sentais un sentiment de plénitude absolue m'envahir.
Ayant finit d'écouter les dires de mon interlocuteur, je pris la parole de façon plus posée qu'avant :


« Ils jouent avec nous. S'ils ne le faisaient pas, ils auraient déjà fait en sorte d'essayer de nous tuer.
Concentrons nous sur l'homme qui m'a chargé et la femme qui vous a attaqué. Surveillons l'homme aux guêpes afin de voir ce qu'il en fait, en permanence. »


Je me sentais plus lucide.
Détournant le visage vers la jeune femme m'ayant fait boire son sang, penchant légèrement la tête sur le côté et lâchant un léger : « Merci. » accompagné d'un sourire.
M'étirant tout en me retournant en direction de nos ennemis. Faisant quelques pas dans leur direction, afin de me retrouver de nouveau plus qu'à une dizaine de mètres d'eux.
En m'adressant à la rouquine :


« J'espère que vous savez danser. Si nous jouons avec eux, faisons en sorte que cela ressemble à une valse endiablée. »


Un sourire confiant et provocateur pouvait se lire sur mes lèvres.







(c) Shyvana
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maître du JeuMessages : 618
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Dim 17 Juil - 20:17

Prise d'otage
~ 11 heures 00 ~
Spoiler:
 

Le temps s'écoulait et la situation n'avançait pas plus que nécessaire. Les otages, légèrement bruyant, restaient tranquille et n'osait rien faire, donc cela restait plutôt agréable pour les preneurs d'otages il faut dire. Ils ne bougèrent quasiment pas en fait, toujours deux proches de la fenêtre regardant l'extérieur, les quatre restèrent ensemble à discuter et se marrer de la situation, faisant confiance aux guêpes pour surveiller les parages.

Néanmoins cela faisait déjà une heure que la prise d'otage avait commencer et il était temps d'appliquer les ordres. Même si personne à l'extérieur est pas vraiment au courant, il était temps d'exécuter les ordres et surtout faire comprendre à la ville entière que les otages sont là. Pour cela ils avaient un ordre précis et il fallait commencer à tuer les otages pour avoir des corps à user comme ils le désiraient pour se faire réellement connaître.

La femme qui avait coller son pied dans le visage de la rouquine se rapprocha des otages afin d'attraper une jeune demoiselle (Haizea) par les cheveux afin de la faire se relever et surtout l'attirer loin des autres otages pour la faire venir au niveau des autres preneurs d'otage, même si elle garda une petite distance parce qu'elle voulait en profiter elle et ne pas laisser les autres s'amuser avec le corps de cette jeune demoiselle. Elle lâcha les cheveux de la demoiselle pour venir lui attraper le bras pour éviter qu'elle bouge, prête à lui mettre une dague, qu'elle venait de sortir, en plein cœur afin de tuer le premier otage et faire ce qu'il faut.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Dim 17 Juil - 20:44






Prise d'otage au Centre Commercial


Rien n'avance. Personne n'ose attaquer de peur de se prendre quelque chose dans la figure ou pire ; j'ai remarqué une chose étrange, la jeune femme aux cheveux argentés a réussit à aider le jeune homme blessé. Est-ce une Elementis ? En tout cas, sa guérison et la manière dont elle a été faite relève presque de la magie. La rouquine est toujours en possession de sa poêle sans pour autant l'utiliser, il faut suffit simplement d'attendre...

Ayant un peu marre de jouer au chifoumi, je lui ai proposé un vérité puisque les actions sont impossibles ; on se pose des questions simples et bonnes enfants. Mais je me sens rougir lorsqu'elle vient à me demander si j'ai une amoureuse, jetant un regard à mes amis je n'arrive à balbutier un "Euh.. non non" ; je ne crois pas que ce soit le bon endroit pour avouer à Lyana que j'ai des sentiments pour elle. Quoi que, si j'en viens à mourir, j'aimerai bien qu'elle soit au courant. Au pire, je peux compter sur mes amis pour lui avouer la vérité.

Alors que tout était calme, la femme ayant frappé la rouquine plus tôt s'approche d'Haizea pour la relever de force en la tirant par le cheveux. Aussitôt une vague de panique se lance, autant du côté de la demoiselle que les autres otages dont certains tentent de rattraper Haizea en tendant la main. De mon côté, je confie Luna à Lyana afin de me lever à mon tour et m'approcher du duo dont la femme n'est pas très tendre avec son otage.

- Non Haizea ! Laissez-là partir, elle ne vous a rien fait !

Pourquoi s'en prendre à elle alors qu'elle était simplement dans son coin avec son petit frère ? Petit frère qui d'ailleurs pleure en voyant sa sœur s'éloigner. Je bouillonne intérieurement, je déteste que l'on s'en prenne à mes amis et à des êtres qui me sont chères ; ma tête tourne, j'ai chaud, je n'en peux plus. Et puis d'un coup tout explose. Au sens littéral. Sans comprendre ce qu'il se passe autour de moi, une grosse onde sonore sort de chaque partie de mon corps projetant tout le monde au sol ; moi y compris.

Sonné de ce qu'il vient de se passer, je me relève sur mes coudes en regardant les dégâts que j'ai fait autour de moi ; je ne sais si cela a pu libérer Haizea de l'emprise de la dague mais peut-être que cette intervention lui a donné assez de temps pour s'enfuir ? Je me sens faible et à deux doigts de tourner de l’œil, pas la peine d'être Einstein pour comprendre ce qu'il vient de se passer : j'ai récupéré mon élément mais étant trop instable celui-ci a prit l'autre forme. Chacun se remet petit à petit de ses émotions et je vois au regard des membres de l'Ordre que cette intervention ne leur plait pas.

J'écarquille les yeux en voyant l'homme au taureau s'approcher de moi, je commence à reculer en me disant qu'il va finir par me briser le cou mais finalement en voyant une hache sortir de son dos, je comprends que c'est par une autre méthode que je vais mourir. Bon... Les gens, ravis de vous avoir connu, j'espère que mon son vous aura été utile ; en tout cas, le cadavre des centaine de guêpes présent m'annonce que j'ai fait une bonne action avant de mourir.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   Dim 17 Juil - 21:21

Prise d'otage au Centre Commercial

Feat.... tout le monde

Le temps semble s'étirer à l'infini. Depuis les deux tentatives avortées de rébellion, plus personne ne tente rien et il ne règne qu'un pesant brouhaha au milieu des otages. Moi, je continue mes dessins, terminant de dessiner les deux autres preneurs d'otages, qui n'ont encore pas vraiment participé à cette bataille. Mais je préfère en profiter vu que pour le moment, personne ne s'occupe de nous. Les guêpes passent de temps à autre au-dessus de nous en sentinelles inquiétantes mais pour le moment, on peut le dire, tout va bien.

Mais cela ne dure pas. Deux des preneurs d'otages gardent un oeil à la fenêtre et soudain, alors que je termine mon sixième portrait, Ewan me tape sur l'épaule en remarquant que la femme qui allait étrangement vite s'avance résolument vers nous. M'aurait-elle vu? Mon carnet est rangé dans ma poche aussitôt mais je n'ai pas le temps de dire ou faire quoi que ce soit qu'elle m'attrape par les cheveux avant de me forcer à me lever. Et à me tirer derrière elle. Loin des otages, loin d'Ewan.

"- Non, laissez-moi. Ewan, surtout ne bouge pas! Tu m'entends? "

Je suis morte de peur et je vois les mains des gens se pointer vers moi mais impossible de les saisir ni rien. J'ai l'impression de me faire littéralement arracher la tête, ce qui ne m'aide pas à avancer. Une femme à pris Ewan dans ses bras, alors que je le vois pleurer. Je lui avais promis que tout irait bien, je devais le protéger. Mais là, c'est moi qui suis en danger, sans aucun solution. Et lorsque je m'arrête, sortie des otages et au milieu du couloir, je me fais violemment saisir le bras alors qu'une dague apparaît entre les doigts de la femme. Clairement à mon attention. Ewan, je t'en prie, ne regarde pas.

- Non Haizea ! Laissez-là partir, elle ne vous a rien fait !

"- Nashoba? "

A ces mots, la femme s'est arrêtée, son arme toujours menaçante mais son mouvement suspendu. Non, tu vas te faire tuer. Je t'en prie, ne tente rien d'impossible. C'est vrai, je ne veux pas mourir mais je ne veux surtout pas voir quiconque d'autre se sacrifier pour moi. Mes larmes coulent alors que ma respiration siffle un peu, sous l'effet du stress et de la panique. Et soudain, sans comprendre pourquoi, je me retrouve violemment projetée au sol, aux côtés de ma kidnappeuse.

Pour le coup, je tousse un grand coup, le choc m'ayant un peu sonnée alors que ma respiration se fait un peu difficile mais surtout, je réalise que la femme m'a lâché. Tout le monde est au sol, même la nuée de guêpes mais moi, je suis libre. Je n'ai rien compris à ce qu'il vient de se passer mais c'est ma chance. Je me redresse aussi vite que possible, récupérant la dague que la femme à perdu en tombant, mais la voilà qui parvient à me saisir la cheville, pour m'empêcher de partir. La panique me gagne complètement alors que je tombe de nouveau mais en parvenant à amortir ma chute cette fois et je me mets à hurler.

"- LÂCHEZ-MOI !!! "

Dans le même temps, j'abats mon bras armé sur son poignet aussi vite et fort que le permet mon état tout en ruant son corps à ma portée de coups de pieds divers et variés. Je ne pense plus qu'à une seule chose, la voir me lâcher, retrouver ma liberté. Ne pas leur faciliter la tâche. Je dois protéger Ewan à tout prix alors, elle ne m'aura pas, jamais. Aussi, je la frappe et la blesse jusqu'à ce qu'elle finisse par me lâcher avant de me tourner vers les otages et repérer la chevelure rousse de ma marraine. A qui j'envoie aussitôt et de mon mieux l'arme blanche entre mes mains.

"- Laelyss, attrape! "

Mais avec mes larmes et mon asthme qui se déclenche, je ne suis pas certaine d'avoir lancé comme il faut. J'ai du mal à respirer mais faute d'arriver à me lever, je cours à quatre pattes à présent, pour m'éloigner au plus vite de la femme qui vient de tenter de me tuer.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT 2]Prise d'otage au Centre Commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-