Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [Event] Le jour maudit (Pv. Lana Aoki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event] Le jour maudit (Pv. Lana Aoki)   Sam 6 Aoû - 23:35



Setsuna     F.     Ma Fille



Je venais de manquer mon coup … je soupires un peu mais souris content de cette partie et cela me permettait de discuter avec ma fille adorée. En réalité, je lui monstre que je suis la physiquement, mais on a jamais de discutions profonde sur sa mère, sa vie de tous les jours, ses tracas. Du fait que la journée je suis le grand banquier de Quederla. Un monstre en bourse et économie, ainsi qu'une des personnalités les plus influentes de cette ville. Et la nuit je suis Fallen, un terrible fléau qui ne veut que détruire ce monde pour mieux le recréer. Évidemment avec cet emploie du temps, d'autre chose qui me tenait à coeur devait disparaître. Les grandes discutions avec ma fille en était impactées. Mais je n'avais pas le choix, bien que cela au fond me dérangeait je devais sacrifier des choses qui m'était chère pour mon futur parfait, non le futur parfait de ma fille. Je ne ferais sûrement plus parti de ce futur si je suis ce que j'ai prévu mais ça me va amplement.

- Je vais tenter aux J10 !

Je mets un long moment avant de baisser le regard sur mon plateau et regarder la position. Je réfléchissais un peu trop, je ne devais pas avoir l'air inquiet devant elle … Je devais la préserver de tous cela.

-Raté jeune fille.

Je lui souris légèrement, bien elle avait tentée un coin comme si j'avais voulu jouer des positions stratégiques et vite oublié mais désolé, cette fois-ci j'ai fais quelques choses de bien plus simple. Je lui poses ensuite pas question par rapport à ses amis et je la vois un peu ...étrange je ne serais dire ..Triste ? Inquiète ? Non c'était une sensation bien plus compliqué que cela.

- Pas vraiment des amies, plus des copines, elles étaient dans ma classe l'année dernière.

Je la laisse continuer, je voyais qu'elle avait encore ce sentiment étrange à ma seconde question. Quelque chose qui la bloquait par rapport aux autres et je pensais deviner le problème vu que j'avais le même qu'elle. Oui moi aussi j'ai souffert de la richesse de mon père, mais au final j'aimais ça qu'on soit derrière moi à me laicher les pompes. Me prendre pour un génie. Me dire que j'étais une icône de l'école. Mais derrière tous ça je n'avais aucun ami. De vrais amis qui donnerait tous pour m'aider. Comme Gaara, ce môme qui avait la vingtaine, je ne sais pas pourquoi je me sentais lié par le même destin tragique que lui. Deux hommes qui n'ont pas eu de chance, mais maintenant il était mon meilleur ami depuis peu, je donnerais tous ce que j'ai pour l'aider et cet ami me suffit je n'ai besoin de personne d'autre.

- Je vais tester I.2.

Je regardes ma fille qui semblait vouloir me dire autre choses qui lui trottait dans la tête par rapport à ma question sur inviter ses amies à venir à la maison. Oui c'était important à son âge d'avoir de bonne relation avec des amis pour se sentir bien, bien que je ne le pensais pas réellement.

- Je préférerai éviter... Si je pouvais retarder le moment où l'on découvre que je suis la fille d'un célèbre banquier. Pas que je t'en veuille, c'est juste que les autres pourraient se mettre à traîner avec moi par intérêt. Déjà que il y a eut des rumeurs en fin d'année et que c'est à partir de ce moment là que les filles avec qui je devais sortir traîne avec moi, je me fais peut-être des films, mais je préfère être discrète.

A sa phrase je redresse ma tête et la fixe totalement surpris. Surpris que ma fille est une telle pensée à son âge. Ses profs me l'avaient dit qu'elle était bien plus en avance que ses camarades mais ça ne m'avait jamais choqué. Peut être car j'ai passé 10 ans de ma vie dans la tristesse et la déprime. Je ne la surveillais pas assez … Si c'est le cas je m'excuse Lana...A toi aussi je m'excuse Shizuka, peut être que finalement j'ai été un mauvais père. Je redresse visage de nouveau que j'avais baisser pendant ses excuses et regarde Lana …. Mon air était très sérieux pour une fois.

-Lana j'aimerais te dire….

Mais au moment ou j'allais parler, la demoiselle me coupa la parole net :

- Mais ne t'en veux pas, je suis heureuse hein ! Tant que tu es avec moi j'ai tout ce qu'il me faut, puis je pense pas que tout le monde soit comme ça, il y a toujours des bonnes personnes, sur qui on peut compter.

Je souris doucement elle n'avait pas tord :

- Les amis, c'est important et non. Un ami c'est important. Les autres ne feront que te blesser et te trahir dès qu'ils le pourront pour s'en sortir. Il faut juste trouver le bon ami et c'est tous ce qui compte, la popularité, les amis, l'argent, la vanité sont des choses très plaisante et puissant, mais ce sont des liens très douloureux qui s'ancre dans ton petit coeur jusqu’à le serrer et commencer à le faire saigner, puis le saignement se transforme en douleur. Il n'y a que 3 vrais joies dans la vie ma fille. Le véritable ami, personnellement je n'en possède qu'un seul. Le véritable amoure, ta mère et surtout … Mon plus beau trésor, toi.

Je souris doucement et me lève passant ma tête au dessus du jeu et prend le menton de ma fille dans ma main et vient faire un bisous sur sa joue … Oui c'était l'une de mes 2 plus grandes joies … Ma fille. Celle pour qui je donnerais tous, ma vie, ma fortune … mon honneur.

- Le reste n'est qu'une illusion de plaisance, une épée de Damoclès qui te tombera dessus et te détruira en mille morceaux. Bien que j'aimerais te mentir en te disant de te faire pleins d'amis comme la plus part des parents, je te conseil surtout d'en avoir des vrais, même s'il se résume à une personne.

Je me rassois et regarde ma fille en silence, oui c'est parole était profonde, dur mais c'était la triste réalité et je préférais que ma fille souffre 5 secondes sur ce moment la que dans 3 ans et qu'elle ait des regrets toute sa vie. De toute façon, celui qui brisera ma fille, je le briserais à mon tour, je suis les ténèbres de ce monde. Ma haine est sans limite, comme l'amoure que je portes pour ma fille. Morale, Honneur et Raison je n'en ai plus depuis bien longtemps. Les ténèbres m'ont donné un but et une raison de vivre, la lumière n'a fait que me briser de plus en plus jusqu’à me retirer tous mes éclats.

- Tu penses, je veux pas dire maintenant, maintenant je m'en fou. Mais qu'un jour je rencontrerais un gars bien que j'aimerai autant que toi tu aimais maman ?

Je redresses mon regard et la regarde. En temps normal j'aurais éviter la discutions et fait le singe en menaçant les garçons mais non, ici on parlait d'une discutions sérieuse et elle avait besoin de tous mon réconfort. Et je lui offrirais, bien que je ne veuilles pas voir ma fille avec un homme maintenant pour ne pas qu'elle soit détruit par l'amoure qui est une chose qui ma rendue heureux et a fait le père heureux que je suis.

- Sûrement. L'amoure est compliqué et parfois la ou on ne l'attend pas. On ne peut pas le trouver car il défie les lois de notre monde. On dit que 2 opposés ne s'attire pas en physique pourtant en amoure c'est le cas, ta mère et moi en sommes l'exemple parfait. Je penses que oui, tu es une fille merveilleuse Lana. Tu es aussi belle que ta mère, et ton comportement bien que parfois un peu horripilant quand tu n'écoutes pas….

Je tousse doucement à ce moment la pour lui faire comprendre.

- Tu es quelqu'un de fantastique dont je suis fière et je sais que ta mère aussi la ou elle est. Et tu verras que le véritable amoure c'est quelques choses qui nous dépasse, qui dépasse la mort. Tu dois te demander pourquoi je n'ai jamais eu d'autre relation après cela ? Pourquoi je n'ai aucune photo de ta mère à part celle dans ma chambre et la tienne ? Car j'ai des souvenirs merveilleux avec elle. Tu es la, ce qui me rappel à quel point on s'aimait. La cuisine, ou elle me faisait des repas de temps en temps, à chaque fois que j'entre dans cette pièce je revois ça. Le piano juste la qu'elle m'a offert pour notre mariage, car j'aimais jouer du piano pour elle, on passait nos soirées à ça parfois. Le jardin ou elle prenait soins des fleurs qu'elle aimait tant. C'est pour ça que je n'ai pas besoin d'objet matériel pour me souvenir d'elle, car tout est ici.

Je viens poser ma main contre mon sœur et regarde ma fille.





(c) Agora


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lana Aoki D.Messages : 159
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: [Event] Le jour maudit (Pv. Lana Aoki)   Mer 17 Aoû - 18:05



 
Le jour maudit

 
Je lui annonce que son I2 est loupé. Décidément, il est à coté ou pas loin à chaque fois. Il va finir par comprendre la position de mes bateaux si ça continue. Il va falloir que je trouve les siens assez rapidement sinon je vais me faire avoir au final. Je coupai mon père quand il voulait parler, mais je n'avais pas finis, je voulais pas qu'il s'inquiète parce que je l'aime mon papa.

- Les amis, c'est important et non. Un ami c'est important. Les autres ne feront que te blesser et te trahir dès qu'ils le pourront pour s'en sortir. Il faut juste trouver le bon ami et c'est tous ce qui compte, la popularité, les amis, l'argent, la vanité sont des choses très plaisante et puissant, mais ce sont des liens très douloureux qui s'ancre dans ton petit coeur jusqu’à le serrer et commencer à le faire saigner, puis le saignement se transforme en douleur. Il n'y a que 3 vrais joies dans la vie ma fille. Le véritable ami, personnellement je n'en possède qu'un seul. Le véritable amoure, ta mère et surtout … Mon plus beau trésor, toi.

Je ne savais pas que Papa avait un ami, je ne l'ai jamais rencontré. Je l'écoute attentivement, mon père me fait une leçon de morale que je pense que je n'oublierais jamais et je souris alors qu'il m'annonce que je suis son plus beau trésor et qu'il se penche pour me faire un bisou sur ma joue. Mon père est vraiment la seule chose qui compte pour moi. Sans lui... je pense que je serais perdue. J'ai besoin de mon père, même si quand on est ado on a tendance à se fritter avec eux, moi je pense pas que je puisse un jour me fâcher avec papa, il est ma seule famille après tout.

- Le reste n'est qu'une illusion de plaisance, une épée de Damoclès qui te tombera dessus et te détruira en mille morceaux. Bien que j'aimerais te mentir en te disant de te faire pleins d'amis comme la plus part des parents, je te conseil surtout d'en avoir des vrais, même s'il se résume à une personne.

Je hoche la tête et je sais pas pourquoi, j'aime beaucoup ces paroles, comme si elles se gravaient dans mon esprit à jamais... je ne savais pas que papa faisait preuve de autant de sagesse, après je crois que c'est la première fois qu'on a une discussion aussi sérieuse tout les deux. Je pense même que c'est pour cela que j'ose abordé un sujet épineux, je sais que Papa est assez protecteur. Après tout il m'aime et ferait n'importe quoi pour me protéger. Les garçons, je sais que c'est terrain miné, mais au moins je veux voir si c'est possible d'en discuter.

- Sûrement. L'amoure est compliqué et parfois la ou on ne l'attend pas. On ne peut pas le trouver car il défie les lois de notre monde. On dit que 2 opposés ne s'attire pas en physique pourtant en amoure c'est le cas, ta mère et moi en sommes l'exemple parfait. Je penses que oui, tu es une fille merveilleuse Lana. Tu es aussi belle que ta mère, et ton comportement bien que parfois un peu horripilant quand tu n'écoutes pas….

Je souris, oui je sais que je suis chiante, toute les filles le sont non ? Ou presque. Une fille qui n'est pas chiante, ça n'existe pas je suis persuadée, on a toute nos manies qui font que nous pouvons déranger.

- Tu es quelqu'un de fantastique dont je suis fière et je sais que ta mère aussi la ou elle est. Et tu verras que le véritable amoure c'est quelques choses qui nous dépasse, qui dépasse la mort. Tu dois te demander pourquoi je n'ai jamais eu d'autre relation après cela ? Pourquoi je n'ai aucune photo de ta mère à part celle dans ma chambre et la tienne ? Car j'ai des souvenirs merveilleux avec elle. Tu es la, ce qui me rappel à quel point on s'aimait. La cuisine, ou elle me faisait des repas de temps en temps, à chaque fois que j'entre dans cette pièce je revois ça. Le piano juste la qu'elle m'a offert pour notre mariage, car j'aimais jouer du piano pour elle, on passait nos soirées à ça parfois. Le jardin ou elle prenait soins des fleurs qu'elle aimait tant. C'est pour ça que je n'ai pas besoin d'objet matériel pour me souvenir d'elle, car tout est ici.

Je sais pas pourquoi, en écoutant mon père, j'ai l'impression de ressentir à travers ses mots toute l’émotion qu'il ressentait pour elle et je sens que j'ai la chair de poule et une larme coule toute seule que je m'empresse d'essuyer. Pendant qu'il parle, j'oublie totalement qu'on jouait et je me suis dirigé vers le canapé pour monter sur ses genoux et je me suis appuyé contre son torse. Je trouve ça magnifique ce qu'il vient de me dire et j'espère qu'un jour on m'aimera comme ça... Je ne savais pas pour l'histoire du piano, je ne savais même pas que Papa en jouait, il ne m'a jamais joué un morceau de piano de mon souvenir, où alors j'ai oublié.

- Je n'ai plus envie de jouer...

Façon, de là où je suis j'ai vu la position de tous ses bateaux, donc ça serait pas très cool de ma part, mais une autre envie me vient et je lui regarde les yeux doux :

- Dit papa, tu pourrais pas me jouer un morceau de piano ?

Je sais pas pourquoi, j'ai envie de découvrir cela, de l'entendre et de le voir jouer quelque chose spécialement pour moi. Que ce soit uniquement pour moi. Je me lève et je m'assois sur le petit tabouret du piano tapotant de la main à coté pour qu'il s'assoit à coté de moi.

- Joue ce que tu veux s'il te plaiiit, j'ai envie de t'entendre.

D'accord ça s'appelle de la supplication. Et j'assume totalement, puis j'essaye de l'attendrir avec une voix mignonne, j'ai envie de me forger des souvenirs merveilleux avec Papa et d'avoir des moments magiques.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event] Le jour maudit (Pv. Lana Aoki)   Mer 17 Aoû - 19:48



Setsuna     F.     Ma Fille



Alors que j'avais enfin une discutions sérieuse avec ma fille par rapport aux relations amoureuses, je vois cette dernière se lever et venir vers moi, une larme coulant sur sa petite joue. J'ai dis un truc qui ne fallait pas ?  Je me le demandais. Alors que ma petite fille vient s'installer sur mes genoux et poser sa tête contre mon torse, je comprends que ce que je viens de lui dire l'a touchée. Je l'enlace doucement et la câline fortement, et vient essuyer sa larme doucement. Je souris et vient poser  un bisou sur on front.

- Je n'ai plus envie de jouer...

Je souris un peu et la câline toujours :

- Pas de problèmes lana.

Je la regarde et sourit un peu. Ma fille était vraiment sensible, mais je l'aimais comme ça plutôt qu'elle devienne un monstre comme son père insensible et dangereux. C'était une personne que je voulais garder dans un monde de rêve et pour ça je ferais tous ce qu'il faut. Alors que je continue de la garder contre moi, elle se redresse un peu pour me demander avec ses yeux doux :

- Dit papa, tu pourrais pas me jouer un morceau de piano ?

Je la regardes en silence. Je ne savais pas quoi lui répondre. Je n'en avais plus jouer depuis la disparition de Shizuka, j'en avais pas vraiment envie. Je ne sais pas pourquoi mais je détestais ce piano, mais l'aimait tellement fort aussi. Un peu comme un bien qui fait mal. Je vois Lana se lever et se diriger vers le piano et s'installer sur le tabouret et venir tapoter la place libre :

- Joue ce que tu veux s'il te plaiiit, j'ai envie de t'entendre.

Je la regarde et souris un petit peu, je me lèves et viens prendre place à côté de ma fille et vient ouvrir le couvercle qui protégeait le clavier, alors que je poses mes mains sur les touches prêt à jouer, ses dernières se mettre à légèrement trembler, on dirait que mon corps n'a pas envie de faire ça. Je n'avais pas envie intérieurement non plus, la seule personne pour qui je jouais n'était plus la et je n'avais pas envie de jouer pour une autre personne qu'elle, mais encore au plus profond de moi, je voulais bien jouer pour ma fille. Alors que je fermes mes yeux et soupire légèrement je commences à jouer sans réfléchir à la qu'elle j'allais jouer :


Je joues sans vraiment réfléchir le regard un peu perdue, mon choix c'était porté sur une musique triste sans que je m'en aperçoives vraiment. Alors que je joues simplement cet air sans de problème particulier, exécuté merveilleusement bien bien que cela faisait des années que je n'avais pas toucher à cet instrument, je me laisse porter moi même par la mélodie. Bien que mes yeux ne reflètent plus cette éclat de vie, que mes sentiments n'existe plus en dehors de Gaara, Lana et ma défunte femme, des larmes de met à couler sur ma joue sans que je m'en aperçoivent. Je continue de jouer sans rien dire ni m'arrêter comme une musique qui tournait en boucle, je n'avais pas envie de m'arrêter même si mon coeur me serrait fortement dans ma poitrine et le morceau dura un moment, les domestiques étaient à l'étage et regardait et écoutait en silence souriant, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas entendu cet instrument dans la maison. Viktor était sorti de la cuisine avec le café et le chocolat chaud commandé et attendait derrière moi et Lana que la musique soit finit aussi, en profitant pour écouter cet air. Alors que je finis de jouer, je viens essuyer la larme sur la joue d'un revers de manche en silence et regarde Lana :

- Tu aimées ? Si tu veux je t'apprendrais à en jouer.

Je lui souris doucement et voit un plateau passer entre moi et Lana :

- Voilà de quoi réchauffer un peu L'artiste et sa mignonne petite fille.

Viktor venait servir les boisons chaude.




(c) Agora


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lana Aoki D.Messages : 159
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: [Event] Le jour maudit (Pv. Lana Aoki)   Jeu 25 Aoû - 21:14



 
Le jour maudit

 
Papa cède à ma demande et viens s'installer à côté de moi. Il soulève le couvercle et j'ai l'impression que ça ne l'enchante pas trop, mais en même temps je suis sûre que ça lui fera du bien et j'ai hâte de l'entendre. Papa commence à poser ses doigts sur le clavier et à jouer des notes et j'admire le doux son qui sort de l'instrument. C'est un moment magique et je pose ma tête contre Papa et je ferme mes yeux, imaginant que Maman à déjà fait la même chose avec Papa. Je la vois appuyé contre le piano en train de le regarder amoureusement tandis que Papa lui joue une sérénade en la dévorant des yeux. Ils devaient tellement être bien ensemble.

Je rouvre les yeux et je regarde Papa, puis j'eus un moment de choc, Papa était en train de pleurer, c'était comme s'il était ailleurs et je tendis mon bras vers sa manche comme pour le tirer de sa torpeur, mais j'arrêtais mon geste. Non, s'il n'a pas arrêté, c'est que ça doit lui faire du bien, il doit décompresser de cette journée. Je ne fais pas gaffe que nous sommes aux centre de l'attention des serviteurs du manoir. Tout ceux qui compte pour l'instant c'est mon père et le voir pleurer comme ça m’émus et je sens une petite larme qui coule sur ma joue alors que Papa joue cet air si triste au piano. Cet air triste c'était comme une musique d'adieu pour Maman, lui qui a si souvent jouer pour Maman dessus et les sentiments qui me parvenait était aussi triste que la musique.

Papa joua la dernière note et je m'essuyais les yeux avant d'applaudir, j'applaudissais pour sa maîtrise de l'instrument, mais en même temps pour l'émotion qu'il a fait réussir à faire passé avec ce morceau si court. J'espère qu'il m'en rejouera sur ce même piano.

- Tu aimées ? Si tu veux je t'apprendrais à en jouer.
- J'aimerai bien, mais je ne pense pas qu'un jour j'arriverais à jouer aussi bien que toi...

Je fus surprise en voyant un plateau contenant un café et un chocolat chaud dessus, je n'avais même pas vu Viktor arriver et avec le piano j'ai été ailleurs.

- Voilà de quoi réchauffer un peu L'artiste et sa mignonne petite fille.
- Merci beaucoup Viktor.

J'attrape mon chocolat et j'en bois une gorgée en m'appuyant contre mon père. Je ne dis rien car pour une fois, je ne sais pas quoi dire. Oui ça m'arrive parfois de ne pas parler et généralement il faut savourer ces moments car ils ne durent pas longtemps. Je finis mon chocolat d'une traite, bon j'ai encore un peu de temps avant le dîner, je vais peut-être aller me laver pour être toute jolie pour le repas de ce soir. Il n'y a rien de spéciale, mais j'aime quand Papa me complimente.

- Je vais aller prendre un bain Papa.

Je pose ma tasse sur la table basse et je retourne voir Papa, je lui fais un bisou sur la joue et je lui fais un petit signe de la main alors que je me dirige vers l'escalier.

- à toute de suite Papa et merci pour le piano, c'était super beau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event] Le jour maudit (Pv. Lana Aoki)   Jeu 25 Aoû - 21:41



Setsuna     F.     Ma Fille



Alors que je vois le plateau passer avec les boissons chaude, ma chère fille remercie Viktor et je fais un mouvement de tête pour le remercier aussi. Je prends mon café aussi en main et commence à le boire. Ma fille reste contre moi et silencieuse. Je ne pensais pas que ça lui ferais autant d'effet le piano, je vois ses traces de larmes sur ses joues et souris un peu. Si ça lui a fait plaisir je suis heureux d'avoir rejouer sur ce piano. La seule personne pour qui j'avais joué dessus était sa mère et à vrais dire, j'avais un peu horreur de ce piano jusqu'à maintenant car il me rappelait tous le temps ma femme quand je passes devant, mais ma vision à un peu changé. Si je peux jouer pour ma fille, alors il reste un grand bien et un des plus gros souvenirs avec ma femme et aussi le lien avec des souvenirs futurs avec ma fille.

- Je vais aller prendre un bain Papa.

Mon regard se porte vers ma fille qui me sourit et va poser sa tasse en silence avant de revenir et poser un bisou sur ma joue et me dire:

- à toute de suite Papa et merci pour le piano, c'était super beau.

Un sourire s'échappe de mon visage et je regardes ma fille monter pour allez à la salle de bain. Je me lèvre du siège et referme le couvercle du piano et passe ma main sur ce dernier :

- Shizuka ... Notre fille grandit si vite ...Et elle te ressemble de plus en plus.

Je souris et vient mettre le siège sous le piano pour allez terminer mon café dans le canapé, bien que ce début de journée et son milieu ... M'avait fait garder une mine triste et sombre, cette fin de journée m'avait transforme en un homme souriant et heureux.




(c) Agora


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event] Le jour maudit (Pv. Lana Aoki)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] Le jour maudit (Pv. Lana Aoki)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-