Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [Event 2] Des négociations à fleur de peau [PV Setsuna et Vilmos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Kira SerykMessages : 3117
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: [Event 2] Des négociations à fleur de peau [PV Setsuna et Vilmos]   Lun 1 Aoû - 19:27




Des négociations à fleur de peau

Setsuna & Vilmos



- Je répètes … Je donne les conditions et je serais satisfaits avant vous car je gagne cette partie. Ce que je désire vraiment en réalité, c’est une mèche de cheveux de votre part ! Ainsi que l’arrêt total de la distribution des animaux de la part des Domaes.

Une quoi ? Ils étaient réellement en train débattre depuis dix minutes pour une.. mèche de cheveux ? Kira laissa échapper un soupire bruyant, il commençait à lui taper sur le système celui-là ! Et même si elle était très impressionnée par son pouvoir, Kira était bien trop fière pour laisser passer une simple petite once de peur ; et elle avait réellement l'impression qu'il se foutait de leur gueule avec leur mèche de cheveux. Ok, la deuxième demande avait du sens mais la première.

- Une mèche de cheveux ? Je crois que je n’ai jamais entendue une chose pareille dans toute ma carrière.  Vous aviez vraiment besoin de prendre des gens en rançon, juste pour ça…

Alors là, elle était d'accord avec son mari... Il n'avait qu'à la suivre pour prendre rendez-vous chez le coiffeur et piquer les mèches de cheveux coupées ou alors entrer discrètement à la maison pour prendre le cheveux sur la veste ou le manteau des Desgoffe und Taxis mais de là à prendre des dizaines de personne en otage et attaquer toute la ville... Nan, il y avait un problème. Kira sentit la main de son mari se poser sur son épaule, lui aussi n'était pas vraiment convaincu par la demande du preneur d'otage et c'était pour cette raison qu'ils faisaient désormais des messes basses.

- Ça m’a l’air trop facile tout ça, qu’est-ce que tu crois ? En même temps… Qu’est-ce qu’il peut bien foutre avec nos mèches de cheveux ? Et puis ce n’est pas comme si on pouvait le battre, tu as vu ce qu’il a ramené pour faire joujou ? On n’a aucune chance contre lui.

- Je sais bien... Et je t'avoue que si je dois lui refiler une mèche de cheveux pour qu'il libère mes enfants, je suis prête à lui donner ! C'est la deuxième condition qui me gène le plus, on va faire comment si on ne peut plus passer de cérémonies ?


Elle ne savait pas si elle devait réellement accepter ces conditions, tiraillée entre son instinct de mère et son devoir de Reine Domae. Le Ténébreux les pressa en leur rappelant que cette proposition est la dernière au risque de voir le bâtiment détruit ; voyant les morceaux tomber au sol et les fissures dans le bâtiment, la Rose fit un pas vers le Ténébreux, la rage se lisant sur son visage et l'épée le menaçant pourtant c'est avec un certain calme qu'elle reprit la parole, gardant tout de même un ton sec.

- Vous n'êtes qu'un monstre. Si seulement vous aviez des enfants, vous ne feriez pas une telle chose.

La demoiselle aux cheveux roses le foudroya du regard et s'apprêta à lui donner une mèche de cheveux mais fut stoppée par le bâtiment derrière les Domae qui venait d'être détruit par un... un taureau ? Cet animal s'arrêta au niveau de Vilmos et s'assit comme si de rien n'était, Kira fut étonnée de voir une telle scène... A se demander si c'était un coup du Ténébreux ou si Gustave était réellement revenu parmi eux ; si c'était le cas... hum... Pourquoi ne pas embrocher le Ténébreux ? Laissant le Maître et l'animal se retrouver, la Rose arracha une de ses mèches et s'approcha de leur ennemi, l'épée le long du corps, afin de déposer la mèches sans douceur dans sa main.

- En espérant que vous ferez quelque chose d'utile qu'une simple perruque.

La demoiselle se recula, laissant son mari donner sa mèche de cheveux à son tour. De toute façon, ils n'avaient pas réellement le choix d'accepter, quant à la deuxième condition, Kira se fera une joie de continuer les cérémonies même si il ne voulait pas ; ce n'était que des paroles et pas un contrat écrit.



CSS par Gaelle




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event 2] Des négociations à fleur de peau [PV Setsuna et Vilmos]   Lun 1 Aoû - 20:50

Kira Seryk

Vilmousse

Des négociations à fleur de peau!


Je voyais leur visage …. Choqué et surpris de ma véritable demande.  Je n’avais eu d’ordre que de remmener des mèches de cheveux d’utilisateur de pouvoir. Et en plus je lui servais les cheveux de la reine domae et de son conjoint peut être ? Cela était plus que parfait. Mais dans le tas je trouvais ça dommage de ne pas tenter autre chose en même temps. L’arrêt de la distribution des pouvoirs étaient une bonne chose pour nous, l’ordre. Ceux qui aurait voulu un pouvoir serait venu finalement à nous. Mais je savais qu’on ne pouvait pas vraiment contrôler ce marché, les familles … Ces entités qui se prenaient pour des dieux, pour les gentils n’était en fait rien d’autre que la malédiction et le fléau qui aspirait un futur radieux à cette ville. Je les voyais dans leur regard me juger de fou pour une prise d’otage pour des cheveux. Mais vous ? Durant toutes ses années qu’avez-vous fait ? Entre meurtre de famille pour un seul membre de la famille adverse ? Les coups bas et tous le tralalala ? Vous osez me juger car je vous ai touché personnellement ? Mais ça ne m’atteint pas du tout. Pour l’instant c’est le jugement du ténébreux et des ténèbres qui tombent sur vous. Le jour ou je le serais moi-même j’accepterais cette sentence, qu’elle soit d’origine divine ou humaine. Mais pour le moment j’ai un objectif dans ce monde pourri.

- Une mèche de cheveux ? Je crois que je n’ai jamais entendue une chose pareille dans toute ma carrière.  Vous aviez vraiment besoin de prendre des gens en rançon, juste pour ça…


Je ne réponds pas à cette déclaration agressive … Que dire ? J’avais à me justifier ? Non pas du tout. La partie était dans mes mains. Je gagnais, l’ordre gagnait. Seul les perdants se justifie de leur acte pour se faire pardonner ou pour la pitié des gagnants. Ce sont les gagnants qui écrivent l’histoire c’est aussi pour ça que notre monde est corrompue. On dit qu’on ne reproduit pas les erreurs du passé. Sauf que les gagnants racontent leur version et cette version n’est jamais la vérité. Nous nous n’allons pas raconter notre victoire. Nous allons la graver dans la mémoire des hommes et femmes de cette ville, pour que jamais cela ne se reproduise. Cette prise d’otage est le départ de notre naissance et de la rédemption de ce monde. Alors oui nous passons pour des monstres, mais comme cela la Terre tremblera à notre nom. Le chaos et la peur va pouvoir être installé dans l’esprit de ses chers habitants. Alors que je vois le couple se retourner pour parler en privée je soupire et tape des doigts sur mon bras.

Je m’impatientais. Je les trouvais ridicule. C’était compréhensible de se méfier de la proposition d’une mèche de cheveux contre la liberté des otages mais ça ne coutait rien à essayer. Cette méfiance perpétuelle était une chose qui me faisait détester les familles aussi. A cause de cette méfiance omniprésente j’avais perdu ma femme. Mais ça allait changer. Le ténébreux allait devenir plus qu’un imposteur celui qui représentait Set …. Plus que la personne maléfique qu’était Rumple … Le ténébreux allait devenir un symbole … Le symbole de la rébellion et de la révolution. Il transcendait des morales et mœurs ancré dans cette ville. J’attendais la main tendue … Quand le bonbon rose me lança :

- Vous n'êtes qu'un monstre. Si seulement vous aviez des enfants, vous ne feriez pas une telle chose.  



Mon corps se stoppa … Mon esprit aussi …. Les images de Lana dans la prise d’otage me parvinrent à la tête … Je savais que c’était impossible car elle était chez nous, mais je fus pris rapidement prit par une crise d’angoisse. Elle était bien plus violente que celle devant Gaara. J’étais tellement absent que le taureau qui venait d’apparaitre ne m’avait même pas surpris. Ma tête me faisait mal.  Je n’avais même pas vu les 2 domaes me déposer leur mèche dans la main, je me penche un peu me tenant la tête … Qu’est-ce que j’avais et si ma fille était au milieu des otages car elle avait encore fait le mur ? Si d’autre enfant avait été blessé à cause de moi … j’hurlais de douleur ma tête me faisait mal j’étais perdu, a douleur dans mon bras qui bougeait accentuais le tous, j’avais l’impression de perde les pédales.  Puis tous s’arrêtèrent. Je me redresse, mais la façon d’être debout sa pose était différentes. Je range doucement les mèches de cheveux dans la fiole que le ténébreux m’avait donné et les ranges puis un rire assez fou et perçant émanât de ma voix :


- Monstre ? Oui c’est tout à fait le cas. Un monstre que vous avez forgé de vos propres mains. Que vous avez peaufiné dans la douleur, dans la détresse. Que vous nous prenez pour des fous ou non je n’en ai rien à foutre. Nous vous sommes supérieurs en tous points. Ca fait des années que vous pourrissez la vie des gens. Vous êtes le mal de cette ville, et pour vaincre ce mal, nous allons devenir un mal encore plus grand.


Ma façon de parler n’était plus du tout la même. Biens moins calmes, bien plus folle. Oui ce n’était plus Setsuna aux commandes, mais Fallen. Je ne le serais l’expliquer mais j’avais pris le contrôle du corps sans masque. C’était surement lié au fait que mon pouvoir grandissait à chaque contrat et le fait que Set avait été affaiblie mentalement tout au long de cette journée. Mais allais-je m’en plaindre ? Nan … Il ne pouvait plus m’arrêter.

- Voulez-vous que je vous montre le visage du mal ? Celui que vous devez graver dans vos pauvres mémoires ?


Je mis mes mains sur mon casque, les éléments et animaux que j’avais invoqué disparu d’un coup, mais l’illusion n’était pas terminée. Je retirais le casque de ma tête. Montrant non le visage de Setsuna … Mais le visage de la mort. Un visage dépourvu de peau, seulement d’un squelette, qui parlait. Oui le visage du faucheur … Un visage qui allait parfaitement à Fallen. Soudain le sol se mit à se craquer et de la fumée noire épaisse se mirent à se dégagé remplissant la rue ou ils étaient. Un énorme squelette sorti du sol mettant ses mains sur le bâtiment et approchant son visage des 2 Domaes.


Cette illusion ne pouvait donner aucun dommage physique, mais au niveau moral il était facile de briser la confiance de quelqu’un de le paralyser de peur …. Je voulais leur montrer toute l’étendue de ma force, de mon aura meurtrière ….Tremblé pauvre habitant de cette ville. Personne ne se dressa contre nous.

Puis tout à coup, le squelette géant disparu petit à petit en se transformant en des particules de lumières, les débris du centre commercial aussi et les fissures et dommages du centre commercial réapparut aussi. Puis même moi qui étais devant eux, me mit à disparaitre puis ma voix retentit sur le toit d’un des bâtiments :


- Enfin bref, j’en ai finis avec vous, j’ai eu ce que je voulais. Les otages seront libérés dans un instant le temps de faire la com. Alors ne vous faites pas dessus en pensant que je vous ai arnaqué sur ceux, à bientôt surement.


Je me retourne et m’en vais par les toits. J’allais maintenant pouvoir rejoindre le ténébreux pour lui rendre compte que j’avais récupéré ce dont il avait besoin et surtout qu’il fallait se replier maintenant.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: [Event 2] Des négociations à fleur de peau [PV Setsuna et Vilmos]   Mer 3 Aoû - 16:19

Des négociations à fleur de peau Ft. Kira et Setsuna
Kira était d’accord avec lui. Même s’ils n’avaient aucune idée de ce que l’Ordre pourrait bien vouloir faire de simples mèches de cheveux, ils étaient prêts à prendre le risque. Haizea et Ewan était là-dedans, il n’y avait plus une seconde à perdre. Avant que l’homme masqué ait une illumination et réalise que ce qu’il demandait était complètement fou. 
Le caucus entre la Reine et son Valet terminé, ils se retournèrent et firent de nouveau face à l’homme de l’Ordre. Ayant loin d’avoir terminé avec lui, Kira le traita de monstre. Quelle belle façon de dire qu’elle était d’accord avec ses conditions. 

Derrière eux, il y eu un bruit de briques tombant les unes sur les autres. Vilmos se retourna pour voir le mur du bâtiment s’effondrer, et un taureau qu’il connaissait bien en surgir. 

-Gus!

Le visage du Valet se fendit d’un sourire en voyant son animal sain et sauf. Celui-ci plia les pattes et se posa aux côtés de son maître, qui examina l’état de ses cornes. Est-ce qu’il était trop tard pour revenir sur leur parole? Puisque Gustave était de retour, autant l’utilisé un peu. Il devait être rouillé le pauvre après tout ce temps sans se battre. Mais bon, ce qui était dit était dit, une mèche de cheveux plus tard et ils reverraient tous leurs enfants. 

Vilmos s’avança en même temps que Kira. Il sortit son épée de son fourreau et coupa une mèche noire d’un centimètre, derrière sa nuque, ce qui paraîtra le moins. Enfin, ces négociations avec l’ennemi étaient terminées. Mais pas avant un dernier mot de la part de l’homme masqué, qui voulut leur montrer le visage du mal.

Quand celui si porta ses mains à son casque, Vilmos tenait à retenir le visage de l’enfoiré qui avait fait tout ça. Mais pas à ce point. Le Valet avait vu beaucoup de morts dans sa vie, mais jamais dans un tel était de décomposition. Son crâne blanc n’était même plus dissimuler par la peau, elle était exposée au grand jour. Ses yeux de Vilmos s’arrondirent comme des soucoupes, se disant qu’il n’aurait pas dû être aussi curieux. À coups sûr, cette nuit il en ferait des cauchemars.

Dans la rue, le sol se mit soudainement à se craqueler dans un bruit assourdissant. Même Gustave cherché à se cacher quelque part le pauvre. Un énorme squelette, comme tout droit sorti des enfers, se mit comme à fixer la paire de Domae de ses deux orbites complètement vides, noir et froid. Vilmos se répéter que c’était une illusion. Ça devait l’être. Il avait déjà croisé des fantômes, mais jamais un truc pareil. La forme squelettique se désagrégea enfin, en un millier de particules qui tombèrent dans la rue. 

Pour une frousse, s’en était toute une. Bien joué enfoiré. Maintenant, direction le centre commercial. Il n’avait plus rien à faire ici et comptait bien oublier cette mauvais journée pour toujours.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event 2] Des négociations à fleur de peau [PV Setsuna et Vilmos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event 2] Des négociations à fleur de peau [PV Setsuna et Vilmos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-