Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Kira SerykMessages : 3047
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Ven 29 Juil - 17:26



Saccageons le labo du professeur Fol dingue





P
lusieurs semaines étaient passées depuis la fin des combats, après des négociations qui lui avaient paru interminables, le Ténébreux et le Conclave Domae avaient réussit à trouver un accord. Une fois la bataille terminée, tout le monde avait dû faire l'inventaire des dégâts, compter les morts, retrouver les blessés et rassurer ceux qui avaient fait partie de la prise d'otage. Tout le monde courait partout les jours suivants, Kira croulait sous les rapports mais n'était revenue au QG qu'une semaine après ; pour rester auprès de ses enfants et soigner ses blessures.

Elle demanda à Harley de l'aider dans les rapports et ordonna au reste du Conclave d'aller aider le plus de monde possible, Kira, elle, avait une mission particulière. La Reine n'avait pas oublié sa conversation avec Wilson et il était temps de la mettre à exécution maintenant que tout le monde s'était rétablit ; elle parcourra donc le dossier des Domae et fut attirée par celui d'Alice. Des choses positives étaient dites à son égards en ce qui concernait les missions et Kira n'avait jamais été déçue, peut-être était-ce le bon moment pour en faire une ensemble ?

Kira demanda donc à ce qu'on aille chercher la demoiselle afin d'avoir un entretien avec elle ; lui demandant d'abord si elle s'était rétablie des derniers événements, la Rose arriva rapidement aux faits en demandant si une mission d'infiltration et destruction l'intéresserait. Elle expliqua seulement les grandes lignes : elles devraient s'infiltrer dans l'hôtel de ville pour détruire le laboratoire dans lequel la formule avait été créée. D'après ses informations, la formule y était toujours et il ne fallait pas le Gouvernement recommence ce genre d'événements ; elle n'était pas entrée exprès dans les détails, à voir si elle se sentait suffisamment en confiance avec la Domae.

La Rose lui donna donc rendez-vous la semaine suivante à minuit, laissant ainsi le temps à la demoiselle de se préparer pour la mission et lui laisser le temps, si elle le voulait, de faire du repérage. Le soir venu, la demoiselle expliqua à Vilmos de ne pas l'attendre pour dormir puisque sa mission risquerait de durer un petit moment ; elle s'arma de son épée qu'elle plaça dans son dos et de ses dagues habituelles au niveau de sa ceinture avant de sortir de sa maison pour prendre la direction de l'Hôtel de ville.

Une fois dehors, elle siffla afin de faire venir son loup à ses côtés qui serait là pour l'aider dans cette mission puis passèrent surtout par les petites ruelles sombres pour éviter toutes mauvaises rencontres. Lorsque Kira vit l'Hôtel de ville, elle avança prudemment en guettant autour d'elle les troupes de soldats qui faisaient leur ronde avant d'aller se cacher derrière des buissons pour observer les mouvements ; rentrer par la grande porte était trop risqué et il faudrait sûrement passer par les bureaux se trouvant sur le côté ou un autre endroit si Alice avait une meilleure idée. Pour l'instant, Kira attendait sa partenaire.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Mer 10 Aoû - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Mer 3 Aoû - 0:38



On ne fait pas d’omelettes sans casser des os.


Ces dernières semaines, Alice n’avait pas vraiment eu de raison d’être fière d’elle. Elle n’avait, en effet, pas prit part aux batailles qui faisaient rage dans la ville, étant restée cloîtrée chez elle durant tout ce temps, se nourrissant à peine. Elle n’avait su que pleurer l’absence de ses guêpes, ses amies, celles qui étaient maintenant une partie de son être et avaient disparu sans qu’elle ne sache pourquoi ni comment. Ce n’est qu’une fois celles-ci réapparurent qu’elle se rendit alors compte de l’inutilité dont elle avait pu faire preuve envers les siens durant cette période sombre. Certes, personne n’avait remarqué son absence au milieu de ce carnage, la demoiselle étant en plus de ça d’un naturel discret déjà d’habitude, mais elle s’en voulait à elle-même de n’avoir rien fait et souhaitait plus que tout racheter sa faute par n’importe quel moyen.

Alors, lorsque la reine des Domae la fit quérir pour un entretien concernant une mission, elle voyait en cela une chance à saisir. Elle essaya d’esquiver au maximum les questions sur son état après les combats, ne voulant pas perdre la face devant l’une des grandes figures des Domae, mais elle était, en revanche, bien plus attentive à la nature de la mission qu’elle voulait lui confier. Infiltration et saccage. Parfait, Alice pourrait se racheter tout en se défoulant sur la raison de toute cette pagaille.

Durant toute la semaine, les guêpes d’Alice avaient tournoyé autour de l’hôtel de ville et c’était insinuer dans les conduits d’aération pour circuler discrètement dans le bâtiment, repérant ainsi le maximum d’habitude que pouvait avoir pris les employés. La routine était classique dans ce genre d’administration. C’est avec ces informations en tête qu’Alice se présenta à Kira le jour J.

Le soir venu et avant même de voir la demoiselle, la reine Domae fut rejointe, derrière le buisson où elle se dissimulait, par deux des camarades d’Alice, venant bourdonner à ses oreilles, comme pour annoncer l’arrivée de la jeune fille qui les suivait de peu.
Alice, comme a son habitude, portait une robe bouffante, mais elle avait pris le soin d’en choisir une sombre, noir et bordeaux, quelques détails, par-ci par-là, lui donnant toujours cette allure enfantine. Une ceinture à sa taille supportait le poids d’un fourreau en cuir dans lequel était glissé son couteau de cuisine fétiche. Elle n’allait quand même pas venir désarmer, ça n’aurait pas été prudent.

Bonsoir reine, navré de vous avoir fait attendre.

Alice s’était accroupie très lentement aux côtés de sa reine tout en lui chuchotant, ne s'inquiétant pas spécialement d’être vu ou entendu malgré tout. A vrai dire, si deux de ces camarades étaient avec le duo Domae, les autres étaient toujours autour d’elles à surveiller les allées et venues des soldats dans les rues adjacentes, permettant à Alice de savoir qu’elles ne craignaient rien à cet instant précis.



(c) Agora


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3047
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Ven 5 Aoû - 0:10



Saccageons le labo du professeur Fol dingue





C
oncentrée sur les soldats qui rodaient autour de l'Hôtel de ville, l'attention de Kira fut détournée par de petits bourdonnements près de son oreille. Alors que la Reine était prête à donner un coup à l'insecte qui volait trop près de son oreille, la jeune femme se stoppa net en remarquant difficulté les ailes orangées ; une guêpe pepsi. Aussitôt, la jeune femme tourna la tête mais ne remarqua pas de suite sa collègue à cause de sa mauvaise vision et de sa robe qui se fondait dans le décors, heureusement la Rose avait utilisé son odorat pour la reconnaître pour facilement.

- Bonsoir reine, navré de vous avoir fait attendre.

Kira lui rendit son bonsoir avec un sourire et lui expliquant qu'elle était là depuis quelques minutes à peine, ce petit temps lui avait permit de faire rapidement le tour de l'hôtel de ville pour comprendre par où elles devaient entrer et surtout repérer les soldats aux alentours. D'un signe de tête, elle envoya Astra du côté des bureaux pour qu'il puisse surveiller l'endroit mais surtout la prévenir si la voie était libre ou pas ; une fois l'animal parti, elle se tourna vers Alice pour lui donner un peu de détails.

- Le laboratoire que l'on doit saccager se trouve au troisième étage, au fond du couloir de droite. Nous devons détruire tout le matériel ainsi que les formules afin que la perte des pouvoirs ne se reproduise plus.

Des années de travail saccagées en une seule nuit mais c'était l'inventeur lui-même qui avait demandé une telle chose, Kira ne pouvait pas s'empêcher de ressentir quelques remords pour ce qu'elles allaient faire ; elle appréciait son ancien professeur et il avait sûrement assez subit dans sa vie pour voir ses recherches détruites. Mais la Rose devait aussi penser à sa Famille, à la ville et il était hors de question que le Gouvernement recommence à jouer les savants fous ; qui sait, peut-être que la prochaine sera définitive.

- Nous allons entrer par les bureaux, normalement personne ne surveille là-bas. Je ne vais pas te mentir, on risque sûrement d'attirer les soldats avec le boucan que l'on va faire dans le laboratoire, j'espère que tu es prête à te battre... Ou courir très vite si tu veux éviter les combats.

Kira veut bien le connaître, tout le monde n'est pas doué pour se battre et tout le monde avait des capacités ailleurs dans les combats ; le camouflage, la discrétion, l'intelligence étaient aussi des atouts importants pour la Famille. Une fois que tout était mit en place, la Rose lui demanda si elle était prête et une fois la confirmation obtenue, les demoiselles allèrent le plus discrètement possible près des bureaux où Astra les attendaient. Elle prit quelques secondes avant de donner un coup dans la fenêtre du bureau, une fois encore elle attendit et ne voyant personne arriver pour les arrêter, Kira laissa passer sa bras dans le trou qu'elle venait de faire pour déverrouiller la fenêtre et ainsi l'ouvrir.

Elle laissa Alice entrer la première dans le bureau et la suivit de près après avoir ordonné à Astra de rester dans les parages pour la prévenir si elles se faisaient repérer. Kira referma la fenêtre derrière elle et prit le temps d'observer le bureau dans lequel elles étaient entrées ; un simple bureau de secrétaire qui ne devait pas regorger de beaucoup d'informations... Mais elles n'étaient pas là pour ça !

- Bon maintenant, le plus difficile sera d'atteindre le troisième étage sans se faire repérer...
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Mer 10 Aoû - 12:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Dim 7 Aoû - 21:54



ON NE FAIT PAS D’OMELETTES SANS CASSER DES OS.


La jeune femme restait attentive aux explications de Kira, acquiesçant parfois pour montrer qu’elle avait bien saisi ce qu’elle lui racontait. Troisième étage, au fond du couloir à droite. C’était bien ce que ses guêpes avaient pu voir les jours précédents. En même temps, il ne devait pas y avoir des tas de laboratoires dans ce bâtiment. En revanche, lorsque Kira lui indiquait de possibles combats, Alice marqua une seconde avant d'acquiescer une nouvelle fois malgré tout. Elle voulait faire bonne figure, mais n’était pas ravie de devoir se battre. Autant, elle n’avait pas de scrupule à blesser ou tuer quelqu’un en se faufilant chez lui par surprise, mais un combat en bonne et due forme, c’était tout autre chose. Elle n'avait clairement pas la carrure d'une guerrière. Il faudrait alors espérer que les piqûres de ses amies soient assez efficaces pour faire diversion et laisser le temps aux deux Domae de fuir loin d’ici.

Elles s’approchèrent finalement de leur objectif et Alice entra la première dans le bâtiment. Le bureau était en parti éclairé par les lumières extérieures. Une chance pour elle et sa mauvaise vue. L’hôtel de ville possédait de grandes vitres, mais il risquait tout de même d’y avoir des portions plus sombres que d’autres. Alors que Kira la suivait de près, Alice fermait un instant les yeux afin de se concentrer. Elle écoutait attentivement l’environnement dans lequel elles venaient de pénétrer. Le silence semblait régner. Bien. Elle rappela alors ses camarades ailées, actuellement dispersées à l’extérieur et leur indiqua de se faufiler par les aérations pour entrer dans le bâtiment et leur ouvrir la marche, vérifiant par la même occasion si les couloirs adjacents à celui où elles se trouvaient étaient bel et bien vides. Alors qu’Alice commençait à parler en chuchotant légèrement, elle gardait les yeux clos, comme pour visualiser ce qu’elle expliquait.

Il faut aller au bout du couloir et tourner sur la droite. Une fois-là, on a plusieurs grandes salles à passer en allant tout droit et on arrivera près de l’escalier qui permet d’aller directement au troisième étage. Tout ça sans croiser personne, normalement. Mais on sera face à l’entrée principale alors il faudra faire attention, aussi bien pour entrer qu’une fois le saccage terminé. Les gardes n’auront pas beaucoup à faire pour nous rejoindre.

Alice hocha un peu la tête tout en souriant et rouvrit les yeux. Elle posa ensuite son regard sur Kira, presque étonné de la voir là et afficha une mine interrogative.

Je l’ai dit à haute voix ?

La question semblait sincère. Alice n’avait pas vraiment l’habitude de travailler en équipe et bien souvent ses mots et ses pensées se mélangeaient, prononçant ses pensées et gardant en tête les mots qu’elle aurait dû dire. Ce n’était pas le moment pour elle de faire ce genre d’erreur. Elle était là pour réussir la mission, mais surtout pour montrer à la reine qu’elle pouvait compter sur elle.

Finalement, elle ouvrait lentement la porte et se glissa hors de la pièce. Le couloir était plus sombre, mais Alice passait malgré tout la première, se faisant encore plus petite qu’elle ne l’était déjà afin de se fondre dans l’obscurité, longeant les murs. Les deux guêpes du point de rendez-vous les suivaient toujours, tournoyant autour de leurs deux têtes, surveillant constamment ce qui pouvait y avoir près d’elles.



(c) Agora


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3047
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Jeu 11 Aoû - 14:19



Saccageons le labo du professeur Fol dingue





D
es gardes devaient traîner un peu partout, faisant des rondes dans l'Hôtel de ville pour éviter le moindre problèmes... Kira ne craignaient pas leur discrétion, des guêpes et un loup ne pouvaient qu'être discrets mais c'était surtout se cacher. Pour sa part, la demoiselle ne connaissait pas l'Hôtel de ville et se cachait dans la première pièce qui passait par là en général ; autant dire qu'elle n'était pas d'un grand secours pour le repérage. Si ça ne tenait qu'à elle, la Rose tuerait tout le monde mais elle se doutait que ça poserait quelques petits problèmes pour la suite des événements.

La demoiselle aux cheveux roses resta plantée dans le bureau plusieurs instants utilisant ses sens pour repérer d'éventuels ennemis ; en entendant des bourdonnements, Kira se retourna vers Alice qui avait invoqué ses petites guêpes qui partirent aussi vite qu'elles étaient venues. Se doutant qu'elle était en train de faire du repérage pour éviter toute surprise, la demoiselle prit son mal en patience et écouta attentivement ce que la Domae disait ; les yeux clos et à voix basse, elle était en train de faire leur itinéraire en direct.

- Il faut aller au bout du couloir et tourner sur la droite. Une fois-là, on a plusieurs grandes salles à passer en allant tout droit et on arrivera près de l’escalier qui permet d’aller directement au troisième étage. Tout ça sans croiser personne, normalement. Mais on sera face à l’entrée principale alors il faudra faire attention, aussi bien pour entrer qu’une fois le saccage terminé. Les gardes n’auront pas beaucoup à faire pour nous rejoindre.

Et ils pourraient entendre les fioles exploser, les tables retournées et toutes les choses qu'elles feront dans ce bureau pour faire disparaître les preuves ; histoire d'arranger les choses, Kira se doutait que l'isolation là-dedans n'allait pas être d'une grande aide. Les Domae devront donc faire attention une fois dans le bureau et à la sortie de celui-ci puisque les gardes ne tarderont pas à arriver pour les empêcher de partir ; il leur faudra un échappatoire, un plan de secours. Plongée dans ses pensées, la demoiselle aux cheveux roses capta le regard étonné d'Alice lorsqu'elle ouvrit les yeux.

- Je l’ai dit à haute voix ?

Kira sourit en hochant la tête. Au moins ça lui évitera de répéter et la demoiselle savait déjà ce qu'il fallait faire, moins de temps perdu et plus de temps pour entrer en action. Alice s'approcha de la porte du bureau et l'ouvrit lentement pour éviter d'attirer les gardes, Kira se glissa hors de la pièce en prenant soin de refermer la porte derrière elle ; le couloir était sombre et la Reine se retrouvait comme aveugle. Elle n'eut pas d'autre choix que de laisser passer sa coéquipière en première puisque la Rose ne pourrait pas les guider dans cet endroit, Kira entama donc la marche, suivant Alice à l'odeur et se repérant grâce aux guêpes qui volaient au-dessus de leur tête.

Arrivées au bout du couloir, elles tournèrent à droite comme Alice l'avait indiquée quelques minutes plus tôt, elles prirent le temps d'écouter les mouvements autour d'elles au cas où les gardes bougeraient mais RAS dans ce couloir ; alors elles continuèrent tout droit. Les escaliers devant elles, chacune monta les marches une à une aussi discrètement que possible pour éviter d'attirer l'attention des gardes ; prenant tout leur temps et surveillant toujours les alentours. Une fois arrivée, Kira retint Alice par le bras pour lui indiquer l'arrêt en haut des escaliers ; elle entendait du bruit, des voix d'hommes riant dans une salle à moitié fermée et d'autres marcher dans les couloir.

Utilisant le peu de lumière présente, Kira leva une première fois la main pour lui indiquer le nombre trois puis après un léger temps le nombre deux. Trois étaient dans une salle et deux déambulaient dans le couloir, d'ailleurs ils se rapprochaient dangereusement de leur position ; elle lui fit signe de se cacher dans le petit coin contre le mur que le haut des escaliers leur offrait. Retenant son souffle, elles entendirent et virent passer les gardes devant les escaliers sans qu'ils ne tournent la tête en leur direction puis allèrent à gauche pour continuer leur tour de garde dans le couloir suivant. Prudemment, Kira passa sa tête dans le couloir et ne vit personne ; la salle où étaient les trois autres hommes étaient assez éloignée et le labo du Professeur Higgsbury se trouvait au fond de ce couloir.

Faisant signe à Alice, elles s’engouffrèrent dans le couloir avec la plus grande discrétion dont elles pouvaient faire preuve ; Kira sur ses gardes ne cessait de surveiller les mouvements des gardes grâce à son odorat jusqu'à arriver finalement devant la porte du bureau du scientifique. La demoiselle tenta d'ouvrir la porte mais fut à peine surprise en constatant qu'elle était fermée et évidemment le Professeur ne lui avait pas laissé la clé pour pouvoir entrer tranquillement dans le bureau.. Et pas d'épingle à cheveux dans le coin, et l'idée de défoncer la porte à la Bigby no jutsu risquerait d'attirer les gardes.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Mer 31 Aoû - 12:07







L
a situation était simple.
Je venais d'être affecté à la défense de l'Hôtel de ville avec une petite poignée d'homme. Les instructions s'en étaient arrêté là. Comment dire ? J'avais l'impression de me sentir inutile, isolé, mis à l'écart. Je venais de sortir victorieux de cette prise d'otage du centre commercial, terrassant de nombreux membres de l'Ordre, et me voilà entrain de jouer les nounous pour un bâtiment qui ne porte que peu d'intérêt à mes yeux.
La mission était tellement vague que je ne savais même pas ce que je devais protéger.
J'étais actuellement au rez-de-chaussé en compagnie de deux autres gardes en armures, dans le couloir principale, avec vue sur la porte d'entrée.
Deux autres de mes compatriotes menaient une ronde à l'étage.
Le plus difficile à mes yeux n'était pas tant de ne pas savoir ce que je faisais là, mais de devoir cohabiter. Devoir être avec des Soldats du Gouvernement que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, et surtout : Devoir être en compagnie des gardes de l'Hôtel de ville.
Ceux-ci sont renfermés dans une petite pièce de garde et ne pensent qu'à s'amuser, picoler, passer du bon temps.
Cela me confortait dans l'idée que mon affectation en ces lieux avait pour but de me mettre à l'écart, de m'enfermer.
Cela faisait plusieurs jours qu'elle avait commencée. C'était tout autant de jours de réflexion sur ce qu'était Quederla, sur ce qu'était ces pouvoirs, sur ce qu'était l'armée de la ville.
Je regrettais Moscou et la Russie plus que jamais. Je ne comprenais toujours pas ce que je faisais là, ce que je devais y faire et quel rôle j'y jouerai. Je ne comprenais pas quelles étaient les raisons et les motivations de mes supérieurs en m'offrant à cette ville.
Mais définitivement, le plus logique était de faire de moi de la chaire à canon.


T
andis que je faisais des aller-retour le long du couloir, nerveusement, l'impression de ne servir à rien, un membre de mon escouade vint poser sa main sur mon épaule, sur mon armure. Cette personne ne dit rien, mais j'avais pu m'en rendre compte dans les jours passés, c'était une femme.
Je n'avais jamais été dans la même escouade qu'une femme, et ça m'agaçait quelque peu. Elle souhaitait que je me calme, que j'arrête les cent pas, que j'arrête de me torturer l'esprit. Je ne savais rien d'elle et elle ne savait rien de moi, si ce n'est que j'étais son nouveau supérieur direct lors de cette affectation. Et pourtant, elle semblait comprendre mon désarroi et vouloir m'aider.
Quel sentiment futile.
Tout ce dont j'avais besoin, c'était d'être sur le terrain. J'y étais, et pourtant : Il ne se passait rien.
Lors de mon premier jour à la caserne, on m'avait vendu Quederla comme une terre à feu et à sang. On m'avait mis en garde du taux de criminalité démentiel, on m'avait mis en garde sur la puissance des opposants. Malgré tout ça, depuis la prise d'otage, il ne s'était strictement rien passé.
Je ne pouvais même pas calmer mes nerfs en me défoulant lors d'entraînement. Je me retrouve là, seul, en tant que vigile de nuit pour un Hôtel de ville qui n'a aucune importance à mes yeux.
Je me sentais frustré et trahi.



L
es gardes de l'étage formant une ronde prirent quelques minutes de repos, s'asseyant, à l'opposé du bureau de Wilson, laissant le champ libre aux deux intrus.
Les membres de surveillance de l'Hôtel de ville étaient bien trop occupé à se resservir un verre, jouant aux cartes ou que sais-je encore.
Qu'est-ce que cette mission semble approximative.

(c) Lae/Matena


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3047
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Jeu 1 Sep - 2:07



Saccageons le labo du professeur Fol dingue





H
eureusement pour elle, sa coéquipière avait une épingle dans les cheveux permettant ainsi aux demoiselles de crocheter la serrure. Evidemment, cette opération ne se fit pas en l'espace d'une seconde mais Alice ne mit pas 5 minutes à le faire ; Kira sentait et écoutait ce qu'il se passait autour d'elles afin de ne pas être prises par surprise. Les deux gardes n'étaient toujours pas revenus et ceux qui restaient dans la salle de repos continuaient de rire et jouer sans écouter les alentours.

Une fois entrées dans la pièce, Kira prit soin de refermer la porte discrètement avant de regarder les alentours ; un bureau en bordel qui allait l'être encore plus après le passage des filles. Le petit scientifique lui avait bien sûr assuré que l'endroit était insonorisé, vu les nombreuses expériences bruyantes qu'il faisait et qui énervaient ses collègues, ses supérieurs avaient pensé à isoler le bureau afin que tout le monde puisse avoir la paix... Au moins, c'était un avantage de gagné pour elles, et puis avec les gardes qui riaient aux éclats dans la salle d'à côté, les Domae étaient encore plus chanceuses.

Alice et Kira ne perdirent finalement pas de temps à observer les lieux et commencèrent à tout détruire, pas simplement les formules pour ne laisser aucun soupçon, et le professeur lui-même avait demandé une destruction du laboratoire. Les tubes à essai, les béchers et autres outils du chimiste s'écrasèrent au sol avec fracas ; laissant Alice détruire le tout, la demoiselle aux cheveux roses entama les recherches pour trouver la formule. Elle prit le temps de jeter un petit coup d’œil mais n'étant pas non plus experte en la matière, c'était comme si elle tentait de déchiffrer une autre langue... Alors peut-être que Kira avait su trouver une ou deux formule mais le reste était incompréhensible pour elle.

Elle sortit donc un des anciens briquets de son père et commença à brûler les papiers tandis que qu'Alice continuait la destruction, déversant les produits chimiques dans tout le laboratoire. Une fois en cendre, Kira observa les alentours bien saccagés et proposa de repartir ; elles sortirent de là et la Rose s'apprêtait à repartir quand la Domae proposa de mettre le feu au bureau. La jeune femme lui demanda de patienter deux secondes, referma la porte et donna un coup de pied dedans pour la défoncer ; plus les soupçons seront sur elles et moins le scientifique aura de problèmes. Evidemment, le bruit de la porte attira l'attention des gardes qui commencèrent à se lever de leur chaise ; le premier criant aux intrus.

Alice jeta le briquet à l'intérieur, faisant ainsi d'immenses flammes qui allaient occuper une bonne partie des gardes. Les demoiselles n'attendirent pas plus longtemps pour fuir, poursuivit par quelques gardes tandis que les autres restaient pour éteindre le feu qu'elles avaient provoqué ; Kira et Alice ne savaient pas vraiment où aller, mais elles fuyaient. Tant qu'elles pourraient ressortir d'ici en vie, c'était le principal ! Alors elles tournèrent plusieurs fois lorsque des voix arrivèrent en leur direction, elles montèrent et descendirent les escaliers avec une seule idée en tête : Quitter l'hôtel de ville.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Jeu 1 Sep - 9:26







L
orsque la porte d'entrée du laboratoire fut défoncée, tout le petit monde dans l'Hôtel de ville revint à la réalité.
Les gardes entrain de jouer aux cartes, passant plutôt un bon moment, furent tous pris de panique : 'Mais que se passe-t-il ?' ; 'On nous attaque, vraiment ?' ; 'Qui serait assez fou ?'...
Ils sortirent de leur petite pièce de repos, mal équipé, presque essoufflé. Celui qui semblait être leur supérieur, un peu plus ventripotent et propre sur lui que les trois autres se mit à crier :


« On nous attaque ! Au feu ! Aidez-nous ! »


C
es quatre hommes virent passer deux jeunes femmes à leur niveau, qui ne prirent même pas la peine d'arrêter leur course pour leur pauvre vie.
Intérieurement pour eux, c'était déjà une petite victoire : Ils survivraient quelques minutes de plus.
L'homme qui semblait commander les autres prit de nouveau la parole en direction du petit gringalet de la bande :


« Dépêche-toi d'aller chercher de l'aide ! »


C
elui-ci, retissant à se coltiner tout cela, se mit finalement en marche, tandis que les trois autres si dirigèrent vers le feu, afin de tenter de le calmer, de l'éteindre comme ils le pouvaient.

Pendant ce temps, suite à tous ces bruits, cette odeur de cramé avait ramené les Soldats du Gouvernement à la raison. Les deux gardes qui se tenaient sur le côté, ceux qui servaient de patrouille, entièrement en armure, se mirent à courir en direction de l'escalier principale. Il ne fallait pas se creuser la tête bien longtemps pour comprendre que les gardes civiles de l'Hôtel de ville ne pourraient pas retenir quelconque membre de famille, ne serait-ce que quelques instants. Et au vu des bruits et de la fumée, ils savaient déjà qu'ils pouvaient compter sur les agissements de ceux présent au rez-de-chaussé.
Cela donnerait donc une situation de tenaille dans les escaliers, qui sont l'unique possibilité de quitter cet établissement du Gouvernement.

De mon côté, un sourire carnassier se figeait sur mes lèvres.
Malheureusement pour ce qui semblait devenir mes adversaires du jour, cela n'était pas visible dut au fait que je portais mon armure intégrale, celle qui m'avait tant manqué, lors de la prise d'otage.
Rapidement, je sortais mes armes.
Pour mon bras droit, je me réservais une double épée de poing, pour le bras gauche, une simple épée. Je n'avais pas pris la peine de venir accompagné de ma naginata, ce n'était pas la meilleure arme dans des espaces si réduit.
Les deux Soldats, qui m'accompagnaient, n'avaient pas encore réalisé ce qui se tramait.
Je pris la parole, d'un ton décidé, en m'adressant à celle que j'avais reconnu comme une femme :


« Garde la porte. Ne laisse personne d'autre que nous sortir d'ici.
Toi, viens avec moi. »



U
n petit signe de main, avec mon épée bien serrée en direction du deuxième homme.
Nous emboîtèrent le pas, à mi-chemin entre la course et la marche rapide, escaladant les escaliers qui se trouvaient face à nous.
Au moment d'arrivé dans les escaliers menant du 2éme au 3éme étage, nous nous trouvions tête à tête avec deux jeunes femmes, courant de tout leur être.
Le Soldat qui m'accompagnait était quelques pas derrière moi, certainement essoufflé, ne tenant pas le rythme.

C'était mes ennemis. Aussitôt vu, je donnais un large coup circulaire de mon bras droit, formant un demi-cercle, les empêchant totalement de passer à travers notre position, les forçant à se replier dans l'escalier.
Ma cape rouge vive retombait lentement le long de mon dos.
J'étais debout, face aux pieds d'escaliers, mon second arrivait finalement à mon niveau.
Ceux qui officiaient de patrouille arrivaient finalement en haut des marches, de l'autre côté. Les deux jeunes femmes étaient prisent en tenaille.
Le petit gringalet du groupe des garde de l'Hôtel de ville arrivait à son tour dans l'escalier, longeant le mur, descendant les marches lentement, à l'opposé des jeunes femmes, dans le but de gagner la sortie et quémander des secours.
Je prenais la parole :


« N'aggravez pas votre cas. Rendez-vous immédiatement. C'est mon premier et dernier rappel. »

Je me tenais sur mes gardes, ma voix était lente et audible malgré mon accent Russe amplifiant le pesant de la situation.

(c) Lae/Matena


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3047
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Jeu 1 Sep - 12:06



Saccageons le labo du professeur Fol dingue





C
omment sortir de l'Hôtel de ville en vie était la question que devait sûrement se poser les deux jeunes femmes qui ne cessaient de courir dans les tous sens. Pour sa part, la demoiselle aux cheveux roses tenait le rythme ayant une bonne endurance mais c'était sûrement pour Alice que ça devenait épuisant. Kira avait bien pensé à s'enfermer dans une salle et sortir par la fenêtre mais la hauteur la rebutait quelque peu pour préférer cette solution.

Les jeunes femmes s'engagèrent donc dans l'escalier qui menait au second étage mais furent rapidement stoppées par deux gardes en bas de celui-ci ; l'un d'eux formant un coup circulaire avec son épée pour les empêcher de passer. Elles eurent bien sûr dans l'idée de remonter pour passer par un autre chemin, mais déjà une patrouille arriva en haut des marches pour les encercler. Et de toutes les personnes présentes ici, c'était sûrement Kira qui était la moins fatiguée de ce long footing dans l'Hôtel de ville ; au moins un avantage pour elle. Et les guêpes d'Alice allaient sûrement être d'un grand secours.

- N'aggravez pas votre cas. Rendez-vous immédiatement. C'est mon premier et dernier rappel.

La demoiselle aux cheveux roses distingua un accent Russe qui lui fit comprendre que le Maire continuait ses recrutements dans le monde et que les pays acceptaient de fournir des soldats à Quederla. Kira fit un signe de main à Alice pour lui intimer de ne faire aucun mouvement, les guêpes pourraient être très utiles à ce moment-là mais tous les soldats portaient des heaumes... Ce serait trop compliqué pour ces bestioles de les piquer facilement. Deux gardes en bas et le même nombre en haut, la Reine allait devoir se battre seule puisqu'Alice n'était pas trop combat... A moins qu'elles puissent utiliser une autre méthode.

Voyant du coin de l’œil un petit gringalet descendre les marches à leur opposé, la demoiselle aux cheveux roses eut une idée. Faisant comprendre à Alice qu'elle devait la couvrir, Kira choppa le gringalet lorsqu'il arriva à sa hauteur afin de lui mettre une de ses dagues sous la gorge ; encore heureux qu'il ne soit pas très musclé et sans grosse armure sinon la Rose n'aurait jamais pu faire une telle chose. A voir maintenant si il était un minimum important pour les collègues pour qu'ils décident de lâcher leurs armes et les laisser passer ; ce serait quand même con d'avoir prit le stagiaire dont tout le monde voulait se débarrasser.

- Lâchez vos armes ! Et laissez-nous passer, sinon il meurt.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   Jeu 1 Sep - 14:17







J
'esquissais un sourire sous mon heaume, voyant les agissements des deux fuyardes. Alors comme ça, celle à la chevelure rose pensait pouvoir s'en échapper en prenant un otage ?
En quelque sorte, c'était une idée louable. Qui aurait pu très certainement fonctionner.
Malheureusement pour elle, ce qu'elle ne savait pas, c'est que cette personne ne faisait pas partie de mon escouade. Et le second point qu'elle ne connaissait, c'était l'ordre que j'avais donné avant de gagner les escaliers. Soit celui de ne laisser strictement personne d'autre que moi et mes hommes de sortir de l'établissement.
C'était une première, pour moi, de devoir collaborer avec d'autres Soldats. Moi, le chien de l'Empire, celui qu'on envoyait -muselière défaite- sur le champ de bataille dans l'unique but d'ôter la vie de tous survivants. Tant bien homme que femme, qu'enfant, qu'ennemis ou qu'alliés.
Me menacer avec un otage qui ne fait même pas parti de mon escouade. Meh.



J
e montrais, dans un premier temps, ce qui semblait être un signe d'approbation, rangeant l'épée que je tenais de la main gauche, contre ma cuisse, à l'emplacement qui lui est dédiée lorsque je ne la tiens pas dans ma main.
Par la même occasion, j'entrepris quelques mouvements du bras droit, celui qui tenait ma double épée de poing. Comment pourrait-on définir cette arme, d'ailleurs ? Est-ce une arme défensive, étant donné qu'elle se tient de la même manière qu'un bouclier ? Alors dans ce cas, pourquoi posséder deux lames acérées ? Tout simplement parce qu'à mes yeux, si je souhaite parer une attaque, je souhaite trancher en deux l'assaillant par la même occasion. Un simple gain de temps, dirons-nous.



A
lors que je donnais l'impression de ranger mes armes, écoutant les menaces de la Rose, je fis un léger bond en avant, atterrissant dans une fracas métallique juste à côté de la petite fillette aux cheveux noires. Son gabarit était ridicule, à vue de nez, elle faisait pas plus d'un mètre cinquante et une quarantaine de kilos.
Sans lui laisser le temps de réagir, à cette frêle fillette, je la saisissais de ma main libre, la gauche.
Cela laissait sans aucun soucis le loisir à la Rose de poignarder l'homme qu'elle menaçait, je ne m'en souciais guère.



L
a scène était assez particulière.
Je tenais une fillette par l'épaule, la brandissant comme un jouet, le bras droit en biais, la main au niveau de la hanche pointant vers le ciel, les lames au niveau du visage de l'enfant aux cheveux noirs. J'étais certainement bien plus crédible dans le rôle du méchant que l'est actuellement mon opposante. Elle souhaitait recourir à ce genre de stratégie ? Très bien.
D'une voix grave, glaciale :


« Rends-toi. Sinon elle meurt. »

Je n'avais que faire de la vie des hommes m'accompagnant.
(c) Lae/Matena


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saccageons le labo du professeur Fol dingue [PV Alice et Stèphen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-