Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]   Mar 9 Aoû - 15:23


L'Origine
Un quelconque artefact magique?



Oh ! Mais me voilà enfin rassuré ! On n'était donc définitivement pas entrain de me vendre un voyage touristique.
Comme si j'avais réellement choisi cette destination et ce nouveau monde qui m'attendait.
Bien évidemment, si j'avais eu le choix, je serais toujours en poste à Moscou entrain d'effectuer mon travail habituel. Je ne serai pas plongé dans cet enfer surnaturel auquel ma conscience et ma raison avait bien du mal à accepter.
Je n'avais pas besoin qu'on me rende le paysage plus beau, plus propre, plus lisse. Depuis toujours, je suis plus à-même de m'exprimer lors de massacre, de bain de sang et autres raids expéditifs. C'est dans ce but là que j'ai grandi et dans lequel j'ai été éduqué. C'est ma façon de voir le monde et de l'interpréter, à la pointe de mes lames.
L'horreur, comme elle le disait si bien, c'était mon quotidien. Même si, dans le cas présent, les rapports de force étaient complètement chamboulés. Je ne pouvais plus me permettre de prendre pour acquis ce qui l'était avant, et ça, ça me dérangeait particulièrement. Il me faudrait un sacré bout de temps d'adaptation pour enfin pouvoir accepter la nature de ces terres. C'est déplaisant.

J'avais pris note de l'emplacement du réfectoire. J'irai me renseigner, un peu plus tard dans la matinée, sur ce qui est possible d'y faire, et de comment est-ce que cela fonctionne, ici. L'idée de pouvoir manger un vrai repas chaud n'était pas désagréable. Vu la rationnement qui avait été effectué à l'hôpital, avec tout cet afflux de blessé, et celui auquel j'avais eu droit juste avant, sur le bateau afin d'arriver à Quederla, couplé au manque de sang dans mon organisme commençait à me faire envier l'idée de manger un simple steak. Peut-être que ce serait ça, mon voyage touristique ? Goûter les spécialités locales.

Je l'écoutais faire son récit sur la création des familles et ce qu'ils étaient réellement dans le fond. C'était quelque chose d'assez approximatif. Les informations à ce sujet semblaient être données au compte goûte. Certainement parce que le peu de personne que le Gouvernement avait pu capturer -et non abattre- avaient trop d'ego pour parler, trop de fierté.
Même l'arrivée des pouvoirs en cette ville avait été ébranlée par la situation actuelle. Suite à ce qu'elle venait de me dire, c'était potentiellement plus ce qu'ils pensaient pour acquis qui servirait de vérité suite aux actions de l'Ordre.
Cependant, une chose me semblait assez probable.
Ces fameux pouvoirs, qui n'existent qu'ici sont forcément dû à quelque chose qui elle aussi, n'existe qu'ici. Je me devrais de faire mon propre avis à ce sujet là. Si tel doit devenir mon rôle en ces lieux. Comme l'agent à mes côtés l'a stipulé à de nombreuses reprises : Notre but est de contrôler la ville tout en mettant une muselière à ces utilisateurs de pouvoirs n'en faisant qu'à leurs têtes.

Je prenais la parole, finalement :


« Si j'ai bien compris, lors de la prise d'otage, des habitants de Quederla avaient perdu leurs pouvoirs. Ils sont revenu tour à tour. À quoi est-ce que cela était dû ?
Pour lutter contre les Domae, les Elementis et l'Ordre, je ne vois qu'un seul moyen : Comprendre l'origine et la neutraliser, afin d'enrayer ces fameux pouvoir.
N'y a-t-il eu jamais de recherche poussées à ce niveau là, par le Gouvernement ?
S'ils étaient fichés et sans pouvoir, une nuit suffirait à écraser la vermine de ces rues. »


Mon ton était légèrement tranchant. Je pouvais accepter le fait qu'il existe ce genre de personne, ce genre d'hommes aux capacités surnaturels. Mais j'avais du mal à encaisser le manque de pertinence des informations que le Gouvernement possédait. Ce n'était en rien la faute de mon interlocutrice de la matinée. C'était la faute de ceux qui nous utilisaient et nous donnaient des ordres. Comment pouvait-il être possible que nous n'ayons que si peu d'élément à disposition afin de faire régner la paix et la justice dans cette ville ?
Je me surpris à avoir des pensées bien délicates. J'imaginais assez facilement l'idée que les hauts gradés de l'armée soient en réalité de mèche avec ce qui est censé être nos adversaires.
Et si tout était dans le seul et unique but de les faire prospérer, ces utilisateurs de pouvoir ?
Et si nous étions déjà au courant de comment les obtenir ?
Et si le but réel de l'armée était de se doter de pouvoir, puis de s'attaquer au reste du monde ?
Le champ est possible était quasi-inimaginable, tellement il était vaste et libre.
En définitive, tout ce que je savais, c'est que j'étais maintenant à Quederla, au milieu d'un champ de bataille, mêlant de nombreuses facettes, tant bien politiques que militaires.
Pourquoi est-ce que j'avais été envoyé dans cet enfer ? Dans quel but ?...
Certainement celui de me mettre à mort.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]   Jeu 11 Aoû - 10:18


♦ Premier jour ... au Gouvernement ♦

♣  Anae Ginko & Stèphen Shinta
~ Le chien aboie,
la caravane passe... ~


« Si j'ai bien compris, lors de la prise d'otage, des habitants de Quederla avaient perdu leurs pouvoirs. Ils sont revenu tour à tour. À quoi est-ce que cela était dû ? »

"- D'après les dernières informations en notre possession aujourd'hui, il semblerait que justement, cela soit dû à un test organisé par les Hautes Sphères du Gouvernement. Dans le plus grand secret, un produit aurait été dispersé dans l'eau et ce dernier, incolore et inodore, aurait eu pour propriété de mettre tous les pouvoirs en veille. Pour un temps limité cependant."

« Pour lutter contre les Domae, les Elementis et l'Ordre, je ne vois qu'un seul moyen : Comprendre l'origine et la neutraliser, afin d'enrayer ces fameux pouvoir.
N'y a-t-il eu jamais de recherche poussées à ce niveau là, par le Gouvernement ?
S'ils étaient fichés et sans pouvoir, une nuit suffirait à écraser la vermine de ces rues. »


"- Au niveau des familles, il y a déjà eu des recherches, comme vous le prouve le phénomène de disparition récente des pouvoirs de ces derniers. Cependant, nous sommes de ce fait confrontés à un autre souci inattendu.
La source des pouvoirs des membres de l'Ordre est d'une nature différente de celles des familles, puisque ces derniers n'ont pas été affecté par le produit qui pourtant à mis hors d'état de nuire les pouvoirs des Familles. Nous voici donc devant une nouvelle énigme à résoudre. "


Mais une énigme n'est jamais insolvable. Il y a toujours une solution à un problème et je compte bien trouvé celle de celui-ci. Nous savons maintenant, et les Familles aussi, que nous disposons de moyens efficaces et capables de les contrer pour de bon alors maintenant, il ne nous reste plus que l'Ordre à neutraliser pour de bon.

Et qui sait, même si cette idée ne me plait nullement, peut-être que les Familles pourraient trouver également leur intérêt à éliminer ces nouveaux troubles-fêtes. Je ne parlerais pas d'alliance, je ne leur fait aucunement confiance, mais avancer ensemble dans la même direction pourrait être une éventualité à saisir. Cela s’est bien déjà produit par le passé, avec l'épisode de la Confrérie.

"- J'aurais cependant un dernier conseil à vous donner: ne les sous-estimez pas. Vous êtes peut-être très fort, je n'en doute pas, mais ici, ils sont les maîtres des lieux. Vous êtes ici chez eux et leurs règles du jeu sont différentes des vôtres alors, ne comptez pas trop sur le fait de les écraser en une nuit. "

Non mais, qu'est-ce qu'il croit? Que nous nous tournons gentiment les pouces depuis des années? Ce n’est pas parce qu'il vient d’apparaître que tous les problèmes de la Cité vont se régler en un claquement de doigt. Il était peut-être le meilleur là d'où il vient mais ici, il n'est qu'un anonyme parmi d'autre alors, qu'il n'oublie pas sa place. Elle est comme toutes les nôtres, peu enviable.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]   Jeu 18 Aoû - 14:45


Le Temps
est Disloqué.



Ce nouveau monde, si discordant, si singulier, si divergent d'où j'avais vécu, s'ouvrant lentement à moi, me semblait de plus en plus familier à tout ce que j'avais connu jusqu'à présent. En ces bas fonds, les mêmes règles de vie s'offre aux habitants :
Les faibles restent faible et les forts restent fort. Il faut être prêt à tuer pour survivre si l'on ne fuit pas les affrontements.
En définitive, cette ville était aussi terne, aussi grise que là où je vivais avant.
La seule et unique différence avec mon précédant quotidien, ce sont les rapports de force. En ces lieux, je ne suis plus un héros de guerre invaincu. Je vais devoir apprendre à vivre avec le crainte de tomber contre un adversaire plus fort et plus expérimenté que moi.
Même si j'ai un petit nombre assez sympathique de combat à mon actif, seul peu d'entre eux prennent en compte le fait d'avoir affronté des utilisateurs de pouvoirs surnaturels. Et à en juger l'expérience que j'en ai eu lors de la prise d'otage : Je n'avais absolument pas affronté les plus forts d'entre eux. Juste la bleusaille qui était vouée à être sacrifiée.

Je balayais toutes mes pensées assez rapidement suite aux paroles de mon interlocutrice.
Le Gouvernement était donc définitivement actif. Après, même si leurs actions ne semblent pas des plus honorables, je n'ai pas la permission de juger ni de renier les agissements de mes supérieurs. Après tout, c'est eux qui me donneront mes ordres à compter de ce jour, c'est eux qui écriront ma vie et son devenir.
Je ne suis rien de plus qu'une nouvelle arme qu'ils possèdent et qu'ils utiliseront comme bon leur semble. Même si j'ai été dégainé de mon plein gré lors de cette prise d'otage et que le résultat n'était pas forcément déplaisant. Il est encore bien trop tôt pour moi de décider seul de mes actions. Je me retrouverai bien perdu sans recevoir d'ordre. Si je devais recommencer ma vie dès aujourd'hui en ces lieux, sans objectif, sans but, sans devoir. Qu'est-ce que je pourrai bien faire, être, devenir ? Je n'en ai strictement aucune idée. Et je n'envisage même pas d'y songer. Pour l'instant, ce que je suis me convient parfaitement. J'ai juste faim d'ordres et de devoirs.

D'un côté, ce monde qui s'offrait à moi semblait plaisant. Au final, la seule et unique chose qui changeait réellement de mon ancienne vie, c'est que le Gouvernement que je sers n'est pas dominant. Et à en juger les propos que je peux entendre, il est même faible, fourbe et lâche. Mais soit. Pour le redresser, ça demanderait des efforts, du courage. Et même si je ne fais pas parti des hautes-sphères de l'état, des faits d'armes dans le but de redorer le blason du Gouvernement serait toujours un plus.
De l'autre côté, ce qui me déplaisait, c'était mon changement de position. Je n'étais plus tout en haut de la chaîne alimentaire, je n'étais plus cette arme qui connaissait un taux de réussite absolu. Je n'étais plus la personne que l'on envoyait faire le nettoyage dans les situations désespérées. Je n'étais plus qu'un simple soldat qui aurait bien du mal ne serait-ce qu'à rester vivant. C'était une nouvelle façon de voir les choses. Je venais de devenir un outsider. Cette position me restait en travers de la gorge, quoi que j'en dise, peu importe la façon dont je le tourne.


« Ne vous en faites pas. J'ai bien pris conscience de tout ce que vous m'avez transmis. Grâce à votre intervention, je comprends bien mieux où est-ce que j'ai mis les pieds. Même si j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi est-ce que j'ai été envoyé en ces lieux. »


Un léger rictus nerveux pouvait facilement se lire sur mes lèvres.


« Mon rôle reste le même : Obéir aux ordres. Je ne suis pas en ces lieux pour changer le monde, je ne suis pas ici pour n'en faire qu'à ma tête. »


Marquant un léger temps d'arrêt, reprenant doucement ma respiration, ma voix était calme, mon niveau d'anglais était assez bon, même si je ne pouvais pas me défaire de mon accent russe :


« La seule et unique chose qui change, c'est les caractéristiques du monde dans lequel je m'efforcerai d'appliquer les ordres que je recevrai. »


Je m'étirais doucement, après tout, je venais de parler plus en cette matinée, en compagnie de l'agent des renseignements qui m'a rejoint, qu'au cours de la dernière année.


« Il y a toujours beaucoup de choses qui m'échappent, j'ai toujours beaucoup d'incompréhension. Mais j'imagine que la plupart de ces informations sont des secrets que seuls nos hauts dirigeants disposent.
Quoi qu'il en soit, je ferais avec tout ce que vous m'avez confié. Le brouillard qui m'entourait s'est légèrement dissipé. »


Marquant un nouveau temps d'arrêt, légèrement songeur, avant de reprendre la parole :


« Une dernière petite chose... Même si je risque d'être fixé assez rapidement.
Auriez-vous des informations à me donner sur le Général Min Jae Pioh ? L'homme qui semble être mon supérieur direct... Non pas que l'idée de le rencontrer me terrifie, mais que je puisse me préparer comme il se doit à le rencontrer. »






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]   Lun 29 Aoû - 18:07


♦ Premier jour ... au Gouvernement ♦

♣  Anae Ginko & Stèphen Shinta
~ Le chien aboie,
la caravane passe... ~


« Ne vous en faites pas. J'ai bien pris conscience de tout ce que vous m'avez transmis. Grâce à votre intervention, je comprends bien mieux où est-ce que j'ai mis les pieds. Même si j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi est-ce que j'ai été envoyé en ces lieux. »

"- A ce propos, je doute pouvoir vous être d'un quelconque secours. Seuls vos anciens supérieurs sont au courant de ces raisons."

« Mon rôle reste le même : Obéir aux ordres. Je ne suis pas en ces lieux pour changer le monde, je ne suis pas ici pour n'en faire qu'à ma tête.
La seule et unique chose qui change, c'est les caractéristiques du monde dans lequel je m'efforcerai d'appliquer les ordres que je recevrai. »


La tête froide, un bon raisonnement, visiblement une capacité d'adaptation plutôt sérieusement bien développée. Un bon élément. Très bon même, si je m'en tiens à son comportement. Et puis, qui ne pose pas de question, prêt à obéir aveuglément aux ordres qu'on lui donnera. Voilà le genre de personnes dont nous manquions mine de rien. Après, reste à voir si ça loyauté durera réellement. Et vers qui elle se tournera au final.

« Il y a toujours beaucoup de choses qui m'échappent, j'ai toujours beaucoup d'incompréhension. Mais j'imagine que la plupart de ces informations sont des secrets que seuls nos hauts dirigeants disposent. 
Quoi qu'il en soit, je ferais avec tout ce que vous m'avez confié. Le brouillard qui m'entourait s'est légèrement dissipé. »


"- Ravie d'avoir pu vous être utile. Si jamais vous aviez d'autres questions nécessitant ma présence, n'hésitez pas à me faire demander. Sinon, vos camarades et autres supérieurs seront aussi là pour ça. "

« Une dernière petite chose... Même si je risque d'être fixé assez rapidement.
Auriez-vous des informations à me donner sur le Général Min Jae Pioh ? L'homme qui semble être mon supérieur direct... Non pas que l'idée de le rencontrer me terrifie, mais que je puisse me préparer comme il se doit à le rencontrer. »


"- Eh bien, il est comme vous. Un expatrié. Ce dernier est originaire d'Asie cependant, ce qui nous permet d'avoir dans nos rangs également divers styles de combats et différents types de maîtrise d'armes. Il n'est pas spécialement âgé malgré son poste élevé, ce qui traduit ses grandes capacités. Après, je n'ai jamais encore la chance de le rencontrer alors, je ne pourrais guère vous en dire plus à son sujet. "

Après, il y a bien des rumeurs qui circulent, mais comme toujours. Et pour cela, Stèphen est bien assez grand pour choisir de les entendre et de leur porter du crédit. Moi, je me contente de les écouter. Parfois, on peut découvrir de drôles de choses ainsi mais jusqu'à maintenant, rien de particulier dans son cas.

"- Si vous n'avez plus besoin de mes services, je vais vous laisser. A moins que vous n'ayez encore quelques interrogations auxquelles je pourrais répondre. "


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]   Mer 31 Aoû - 12:30







C
ette entre-vue avait été agréable et avait eu pour mérite de mettre les points sur les I. Grâce à l'agent des renseignements, j'en savais un peu plus sur le chaos dans lequel je m'aventurais. Maintenant qu'elle m'avait brièvement briefé sur l'état de la ville et sur les agissements de l'armée, je n'avais plus besoin de babysitteuse. Juste de rencontrer ce fameux Général expatrié -tout comme moi- et de recevoir les ordres qui doivent m'être données.
Je ne peux pas encore savoir ce que je ferais dans le futur, ni de quelle manière je serai utilisé. Mais le temps me le dira bien assez vite.
Je m'étirais une dernière fois en compagnie de cette jeune-femme, avant de prendre une pose plus militaire, dirons-nous. Je vins la saluer tout en prenant la parole, toujours en anglais, avec un accent Russe inéluctablement présent dans mes mots :


« Je souhaite m'excuser de mon comportement quelque peu brouillon et vous remercier du temps que vous m'avez accordé. Je ne pense plus avoir besoin de vos services dans l'immédiat, j'ai bien enregistré ce que vous m'avez transmis. Si l'occasion se présente, je n'hésiterai pas à m'en retourner vers vous. »


M
e relevant de mon inclinaison, je tournais finalement le dos à mon vis-à-vis de la matinée, lâchant un dernier « Adieu » comme parole.
C'était une vieille manie militaire. C'était quelque chose que l'on se disait, entre personnes vouées à se trouver sur le champ de bataille, à la place de se dire simplement « au revoir » ou encore « à une prochaine fois ». Personne ne peut savoir s'il reviendra en vie du combat, peut importe soit-il.
Cela faisait parti des habitudes que je me devrais de perdre. En dehors du contexte militaire. Mais ce n'était pas encore pour de suite.
J'entamais une marche lente, en direction de l'entrée de la caserne, dans le but de m'excuser auprès de la réceptionniste et de quémander le jour et l'heure où je pourrais trouver mon nouveau supérieur direct à son bureau. Le temps que j'allais avoir d'ici là me serait très certainement libre. Je devrais en profiter pour me familiariser avec les lieux et les personnes qui régissent la caserne de manière générale.
L'idée de me rendre au réfectoire me traversa de nouveau l'esprit. Je n'avais rien mangé de solide depuis mon arrivée sur Quederla. Et même si je ne le laissais pas paraître, mon corps manquait cruellement de sang, sous mes habits, j'étais couvert de blessures, que ce soit sur le torse, le dos ou les jambes.
Intérieurement, je ne pouvais que remercier le services des Renseignements de m'avoir envoyé cette personne, et surtout, de ne pas m'avoir rangé un peu trop rapidement dans la case des « portés disparus » ou des « décédés lors de la prise d'otage ». Grâce à eux, la situation était finalement rétablie.
Le Monde qui s'ouvrait maintenant face à moi semblait bien nauséabond, mais il était de mon devoir de faire avec. J'étais légèrement impatient, tout de même, à l'idée de rencontrer ce fameux Général Min Jae Pioh, qui serait l'homme qui viendrait à décider de la façon dont je mourrai. Ou qui m'utilisera dans le futur, comme élément clé stratégique, comme je l'étais déjà par le passé, lorsque j'étais encore en Russie.
Il me faudrait bien de temps d'adaptation à tout ceci. Même si l'envie de me replonger dans un combat de suite ne me déplaisait pas. Je craignais tout de même de me retrouver seul face à ces fameux utilisateurs de pouvoirs surnaturels. Il me tardait de récupérer mon équipement et de reprendre l'entraînement.
Même si actuellement... C'est mon estomac qui déciderait de mes pas, du moins, dans la prochaine heure.  

(c) Lae/Matena




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]   Mer 31 Aoû - 17:54


♦ Premier jour ... au Gouvernement ♦

♣  Anae Ginko & Stèphen Shinta
~ Le chien aboie,
la caravane passe... ~


« Je souhaite m'excuser de mon comportement quelque peu brouillon et vous remercier du temps que vous m'avez accordé. Je ne pense plus avoir besoin de vos services dans l'immédiat, j'ai bien enregistré ce que vous m'avez transmis. Si l'occasion se présente, je n'hésiterai pas à m'en retourner vers vous »

"- Dans ce cas, je vais vous laisser vaquer à vos occupations et retrouvez les miennes. Soyez donc officiellement le bienvenue à Quederla, agent Stèphen Shinta."

Je répond à son salut par un de la même forme avant de lui offrir un salut militaire traditionnel. Une façon comme une autre de lui souhaiter une bonne intégration parmi nous. Le pauvre, même s'il a déjà eu une certaine expérience des différents pouvoirs qui peuvent se cacher parmi les habitants de cette cité, il ne sait pas encore vraiment à quoi s'attendre. Mais au moins, il saura où chercher s'il a besoin d'aide. Avoir des alliés dans ce monde de fous est toujours appréciable.

Maintenant que ma mission est terminée, je quitte la caserne avant de me diriger vers mon propre bureau. J'ai encore une bonne heure devant moi avant mon entretien avec Sir Hammerman, ce qui me laissera tout le loisirs de rédiger mon rapport sur cette rencontre. Et oui, même à ce sujet, je dois rendre des comptes. Enfin, je n'ai rien de spécial à noter à son propos donc cela ira vite. Mais avant tout, passer à la maison pour m'occuper d'Arsen.

[ => Rp terminé pour moi aussi. Merci Stèphen ]


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier jour.. au Gouvernement... [PV: Anae Ginko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-