Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Happy birthday moi même [Solo sauf pour ceux qui pensent à son annif et qui lui ont envoyé un truc ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Happy birthday moi même [Solo sauf pour ceux qui pensent à son annif et qui lui ont envoyé un truc ?]   Mer 10 Aoû - 18:28

Les années passent... Rien ne change

   


Dans son salon...
Encore vêtue de son uniforme de juge et allongé sur son sofa italien... Clélia, observait le bouquet hors de prix envoyé par ses parents. C'était bien évidemment, des fleurs rares, avec un léger parfum qui envahissait la pièce. Le bouquet était accompagné de deux notes différentes. Sa mère, est en SPA en Norvège, entouré d'eau chaude, de bulle dans un décor somptueux d'hiver et de neige... " Ma chérie, puisses-tu, en cette nouvelle année parvenir à tes désirs les plus fous, et obtenir ce qui n'est pas encore tiens, par tout les moyens, car notre nom seul ne suffit pas toujours... Je reste encore une semaine en Norvège, je serais ravis que tu m'y rejoignes... Ensuite, je part pour les Seychelles et ton père m'y rejoindra pour ses vacances... Tu peux venir là bas aussi, comme tu le souhaites. Bon anniversaire à toi, je t'aime ♥". Tant de légèreté et de vérité dans ces quelques mots... Comme si tout était facile, juste par le fait de s'appeler Rothschild... Bien au contraire, parfois, tout devient complexe à cause de ce nom stupide.

Le message de son père...
Était bien plus cours et avec bien moins de dentelle " Ma fille... La ménopause n'est pas un mythe et les années défiles, comme je le constate avec cette année de plus pour toi. Si tu es du genre saphique, je te serais gré de m'en informé afin que je puisse entamer des démarches d'adoption, pour toi et ta conjointe... Est-ce trop demander, un enfant ? Quoiqu'il en soit, bon anniversaire, je pense à toi avec un Bordeau d'un rouge saillant... ". Clélia, hésitait encore... Jeter la note au feu ou la déchirer ? Il donne l'affreuse impression qu'il a plus besoin d'un enfant, qu'elle.

La blonde soupirait...
Tandis que son domestique, entamait un morceau de Beethoven, via le piano dans la véranda. Il l'abordait.

_ Un bon anniversaire à vous madame...
_ Merci.

Soufflait-elle.
Blasée de sa journée de travail. Elle n'avait pas croisé, celui qu'elle avait espéré, et reçu aucune attention de sa part, et combien même... Pourquoi avait-elle tant besoin de son attention ? Il lui avait offert une broche, et bien plus encore... Simplement... Les choses s'étaient compliqués entre eux, puis plus ou moins rabiboché... Et pour finir... Peut-être, n'est-il pas l'Homme de sa vie en fin de compte, puisqu'il est l'Homme de beaucoup trop de femme rien que dans la ville. Cette idée, lui faisait tellement mal au cœur.

_ Sors de ma tête... Alaric...

Soupirait-elle.
Torturée par son visage, ses souvenirs avec et son odeur. Sa dispute, la nuit passé avec lui... Plus elle le chassait de son esprit, plus il revenait à la charge dans son cœur. Clélia, était un peu plus froide ces derniers temps, pour le peu de fois qu'elle le croisait... Lui, demeurait le même... Taquin, tactile, un sourire à en faire tomber n'importe quel diva. Pourtant, Clélia le savait, entre eux... Il n'y aura rien de bien sérieux... Non... Elle ne le présentera pas à Monsieur R., ils n'évoqueront aucun mariage et ne sera pas le père de ses enfants... Rien de tout ça... Des chimères, difficile à mettre de coté pour Clélia si éprise de lui. Sa confession faite au pas de sa porte, n'avait rien amélioré...

C'est pitoyable...
Être si riche et si malheureuse à la fois. La blonde s'en dégoutait elle même. A son poignet, elle observait la Rollex que son petit frère lui a offert pour l'occasion. Lui... Au moins... La soutenait, il était le seul à réellement comprendre les difficultés amoureuse de sa sœur ainé, puisqu'il vivait les mêmes avec toute ces filles bourgeoises qui donnerait leurs vie pour porter le nom de Rothschild. La musique s'estompait, le silence reprit dans la maison et le domestique reprit.

_ Vous sortez ce soir ?
_ Non.

Pas une seconde d'hésitation.

_ M-mais... Vous avez besoin de ça ! Après votre altercation, les menaces de ce Vieillmosse ! Valmoss ? Ce brigand ! Dois-je contacter monsieur Aoki ?
_ Certainement pas... Que personne ne me voit ainsi...
_ Et votre amie ? Enseignante ? Elle peut venir dormir à la maison, je prépare le lit et...
_ Cessez... S'il vous plait... Être seule le soir de son anniversaire, n'est pas une fatalité.

Même si elle déteste ça.

_ Bien... Je...
_ Oui... Vous pouvez y allez et... Ouvrez moi une bouteille de rouge, juste avant s'il vous plait.
_ Mademoiselle vous...
_ C'est mon anniversaire...

L'homme en costume.
Ôtait le bouchon de la bouteille, puis, prit congé. Quittant la demeure de la blonde, qui se levait pour rejoindre sa cuisine. Elle contemplait son reflet dans le verre de vin.

_ Trop riche... Pour lui... Trop populaire pour d'autre... Haïs par certains... Qu'elle vie amoureuse merdique ces temps ci... Je fais peine à voir.

Elle prit quelques gorgées.
Au moins, le vin étaient délicieux... Et la réconfortait un peu. Fut un temps, ces anniversaire étaient de grande réceptions où tout le gratin mondial se rendait... Pourtant, même remplit de centaine de personnalité, il n'y avait qu'une personne avec qui elle aurait aimé partager sa soirée d'anniversaire...

_ Je dois en finir... Avec tout ça.

Jouer carte sur table une bonne fois pour toute ?
Aura t-elle la force ? Devant lui ? Ensuite... Elle pourrait toujours quitter la ville, pourquoi pas, changer de continent, de planète et pourtant, quelque chose lui dit que...

Il sera encore là...
   

[/color]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 283
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Happy birthday moi même [Solo sauf pour ceux qui pensent à son annif et qui lui ont envoyé un truc ?]   Lun 15 Aoû - 15:02







   
D
ans un long soupir, tu quittes le magasin et marches d’un pas peu convaincu entre les quartiers.

Et si c’était trop ?
Si ce n’était pas assez ?
Si au contraire, c’était mal venu ?
Si, si, si. Trop de « si » pour une simple envie de faire plaisir ! Tu te tracasses la tête pour rien. Au fond, ce n’est pas vraiment ce que tu as entre les mains qui comptent, mais le geste, l’attention, le fait d’y avoir pensé !

Son anniversaire était inscrit en gros sur ton calendrier, et de toute manière, même sans lui, tu ne l’aurais pas oublié. Mais tu hésitais depuis longtemps à lui offrir quelque chose. Est-ce que c’était vraiment la bonne décision ? Après tout, votre relation actuelle n’était pas au beau fixe. Peut-être qu’elle n’allait simplement pas accepter et mettre le tout au feu ? Une possibilité à ne pas écarter, mais Clélia n’a jamais été une peau de vache. Et tu l’espères que ce n’est pas aujourd’hui qu’elle commencera.

Tu n’es pas invité, ni même attendu, mais dans tous les cas, tu ne comptes pas rester. Elle avait surement bien mieux à faire de cette journée que de te supporter. Enfin, c’est là ce que tu ne cesses de te répéter en chemin. Il y a cette petite boule dans le creux de ton estomac qui grandit de pas en pas. Tu as envie de faire demi-tour, prétexter une excuse comme quoi tu avais oublié et te terrer au fin fond de ton appartement. Tu perds lamentablement tes moyens. Pourtant, ta raison te force à continuer et le choix n'est pas à disposition. Tu n’auras pas le regret de n’avoir rien fait. Si c’est celui d’être resté trop banal à ton goût. En même temps, que peut-on donc donner à une femme qui possède déjà tout ? Lui acheter une broche paraisse déjà stupide, elle devait en avoir un tiroir rempli. Offrir un bijou semblait mal venue. Un bon pour du shopping trop enfantin et sa garde-robe ne devait pas être en manque de toute manière. Le choix était un peu trop restreint.

Délaissant se combat intérieur qui n’a ni queue ni tête de façon, tu pousses le portail de sa grande demeure pour remonter l’allée. À mi-chemin, tu t’arrêtes net. Pourquoi lui offrir un présent alors qu’elle t’ignore depuis des mois sans aucune raison ? Ceci ne changera rien, tu ne remonteras pas dans ses bonnes grâce pour autant. Même si tu préférais qu’elle te dise franchement qu’elle ne souhaite plus voir ta présence que ce soit de près ou de loin. À quoi bon faire des efforts pour la garder près de toi si ça ne compte que dans un sens ? Elle t’obsède et bon Dieu que ça te fait chier ! Laissant échapper un juron entre les dents, tu reprends la route pour finir les derniers mètres qui te séparent de la porte. Toujours peu convaincu, mais sachant que tu ne fais pas cela pour réparer quoi que ce soit, mais simplement par envie, tu déposes le bouquet de roses, parce que tu sais que ce sont ses préférés, sur le paillasson. Munie de la petite carte bien simpliste entre les fleurs.  

« Joyeux anniversaire. En souhaitant que tu profites de cette journée qui ait la tienne. A. »

Pourquoi se compliquer la tâche quand on peut faire simple. Trop simple même. Et quand tu vois son jardin magnifiquement bien tenu, c’est encore un coup à te dire que c’est le cadeau le plus stupide qui soit. Elle n'en avait pas besoin, elle avait les mêmes à porter de main. Franchement, il n’y a aucun bien suffisamment à la hauteur pour rivaliser avec tout ce que son argent peut déjà lui donner. M’enfin, tu te dis qu’au moins, elle verra que tu as pensé à sa personne. C’est pathétique.

Sans attendre, ni même sonner à la porte pour ne pas déranger, tu fais demi-tour. Une cigarette aux lèvres. Te rendant au bar le plus proche. Une bonne bière ne te fera pas de mal.

les roses:
 
   
(c) Lae/Matena

   



L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
darC.png





   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Happy birthday moi même [Solo sauf pour ceux qui pensent à son annif et qui lui ont envoyé un truc ?]   Mar 30 Aoû - 23:26

La plus belle des attentions... Il y a pensé

   
Clélia...
Avait comme ami le paracétamol en cette matinée... En effet, ayant un peu trop abusé de son ami le vin rouge le soir de son anniversaire en grande et fière célibataire... Ce matin... Elle l'avait vraiment dur et pourtant, ça pourrait être pire mais... La juge, avait un sourire des plus tendres malgré le marteau pilon qui avait prit pour hôte sa tête blonde, décoiffée.

Elle avait...
Ce sourire impérissable, celui qui disait "Aujourd'hui, rien ne pourrira ma journée" et pour cause... La juge, qui s'efforçait la veille de chasser de son esprit, un certain blond avait déposé une charmante attention sur le pas de sa porte. Des fleurs magnifiques, trônait sur la table de salon et en buvant son café, Clélia les contemplait en pensant à lui... En relisant son mots.

La blonde...
Repensait à ses pensées de la veille... Peut-être qu'il ne faut pas allez trop vite que tout, n'est pas perdu... Il suffit juste, peut-être ajusté, de mettre les choses à plat de manière adulte dans une bonne discutions et cesser les enfantillages, les bouderies...

Il est tant d'agir en adulte responsable, mais il restait à savoir... Quand.
   
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Happy birthday moi même [Solo sauf pour ceux qui pensent à son annif et qui lui ont envoyé un truc ?]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Happy birthday moi même [Solo sauf pour ceux qui pensent à son annif et qui lui ont envoyé un truc ?]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-