Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Welcome home My Lord ~ ft Azazel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    Lun 15 Aoû - 23:06


 

 

 

- Chester ! Venez ici, j’ai quelque chose pour vous.

Je lâche des yeux le tableau des missions pour faire face à un supérieur qui m’attend sans attendre. Le regard sérieux, l’envie de rire ne serait-ce que partiellement ne semble pas vouloir traverser les traits de son visage. Bien, pas la peine d’être un génie pour comprendre que c’est urgent. Histoire de ne pas me faire taper sur les doigts pour une fois que je n’ai rien faits de mal, je le rejoins en quelques pas. Pas de reproche s’il vous plaît, j’ai été un ange ces derniers mois !

- J’aimerais que vous alliez chercher le nouveau Roi à la gare. Vous manquez de travail, on vous en donne.
- Il ne fallait pas vous donner cette peine pour moi. Je suis flattée.
- Vous m’exaspérez Chester. À ce demandé comment votre frangin vous supporte.

Je roule des yeux avec un petit sourire. Non pas que ça me vexe, parce que très franchement, croyait l'ou non, c’est une question que je me pose tous les jours. Non sérieusement. Peut-être parce qu’on a un lien de parenté et que donc il n’a pas d’autres choix ? Enfin, actuellement notre lien quelconque est enterré sous la roche depuis qu’il joue les je-ne-sais-quoi d’ailleurs, à l’autre bout de la planète. Il n’y a pas que moi qui suis exaspérante en fait.

- Il doit arriver en fin de matinée… Dans une demi-heure donc. Vous allez le chercher à la gare, puis vous le ramenez – en entier de préférence – jusqu’au QG. Faite lui un résumé des derniers évènements s’il a des questions. Mais par pitié, soyez aimable avec lui !
- Oui monsieur.

Promis, je mets tout sarcasme et vulgarité de côté.
Depuis le décès de l’ancien roi, c’est un peu la pagaille ici. Et ce serait regrettable que le clan ennemi profite de ce fait pour frapper un grand coup. Même si tout le monde se remet petit à petit du drame du mois dernier, personne n’est vraiment à l’abri d’un petit coup bas. On aime tout ça, nous-mêmes nous pourrions en profiter, mais sans un Roi ou une Reine sur le trône, c’est presque du temps perdu. Alors on reprend notre petite routine, on fait ce qu’on nous demande sans broncher jusqu’à ce qu’un beau jour, la nouvelle tombe enfin. Un nouveau souverain prêt à reprendre les choses en mains. Tant qu’il ne s’intéresse pas à ma vie privée, je suis prête à lui lécher les pieds s’il le faut. Hors de question de supporter, un second Roi qui n’a pas de scrupule à mettre son nez, là où il ne faut pas. Il y a une certaine limite et intimité à respecter. Bref. Il me tend un portrait dessiné pour que je puisse le reconnaitre. Ne l’ayant jamais connu, cela aller être difficile de faire sans. Rien que sur le papier, il semblait avoir eu du vécu autant bon que mauvais. J’ai un doute de son niveau d’amabilité quand je vois le dessus. Et j’ai cette question qui me brûler les lèvres : est-ce qu’il allait nous mener à la victoire ? Comme tout le monde, on se poser forcément la question au moins une fois quand le trône passe à quelqu’un d’autre. Jusqu’à maintenant, ce sont les Domae qui eurent un avantage considérable tant dis que nous s’abaisser comme des larbins, il était temps que ça change, encore fallait-il que ce soit entre de bonne-main. Après l’avoir longuement observé, je le range dans la poche arrière de mon pantalon et ne perds pas une seconde de plus. Puisque monsieur a eu la bonne idée de me prévenir une demi-heure avant son arrivée, ce serait mal vu d’être en retard. Je suis sûr qu’il l’a fait exprès parce que je lui casse royalement les pieds.

Sorti du QG, traversant la foule qui horde les rues, je marche d’un pas rapide en direction de la gare. D’apparence, tout va bien. Tout le monde souris, y fait beau, on se salue par politesse. Tout a repris son court comme d’habitude. Mais intérieurement… Je ne sais pas pour les autres, mais pour moi j’ai une boule au ventre qui me ronge depuis des semaines. J’en connais la cause, j’en suis responsable. Mais aussi borné et fier que je suis, il est hors de question pour moi de changer quoi que ce soit au fait. Après les mots échangés avec Gaara, je doute que de toute manière ce soit réellement possible. Et puis à quoi bon ? On recommencera à se manger le chou à la première occasion. Je me chasse ça de la tête en soupirant. Ce n’est ni le moment, ni le lieu pour y penser. Il y a plus important actuellement.

J’entre dans la gare, dépasse le monde qui prépare ses billets et me rend directement sur les quais. Un petit coup d’œil sur la pendule accrochée et je suis rassuré de constater que je suis pile à l’heure. Le train se faisant entendre après deux bons gros sifflements. On ne pourra pas me rétorquer que je suis en retard. Le monde s’active dans tous les sens. Ceux qui sont pressés de monter pour trouver une place adéquate. Et ceux qui prennent leur temps, comme des touristes enfin arrivés à destination. N’étant pas très grande – faut pas déconner, je ne mettrais jamais de talons pour me rendre au QG – je me mets sur la pointe des pieds histoire de voir au-dessus de tout le monde et chercher une tête rousse. Rousse et quelque peu âgée. Ce n’est pas ce qui manque à vrai dire. Et puis subitement, je l’aperçois. Difficile de ne pas le louper en fin de compte. Prenant mon courage à deux mains, j’affiche un air aimable sur le faciès et m’avance dans sa direction. À son niveau, je courbe légèrement le dos en avant pour présenter mon respect, puis présente mes salutations :

- Bienvenue en ville votre Majesté. Vous avez fait bon voyage ?

 

© B I G B Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    Mar 16 Aoû - 0:59



C'est quoi
cette
Histoire....


J
'étais hors de la ville, je ne me doutais pas de ce qu'il venait de se passer dans ma ville natale. Je n'ai pas perdu mes pouvoirs pour le bonne raison que j'étais dehors pour une mission particulière donc je n'avais pas touché l'eau contaminé de la ville. Un message m'était parvenu il y a peu me demandant de conclure rapidement la mission ou si j'en étais loin de l'abandonner pour rentrer à la Quederla rapidement. C'était la première fois que j'avais une telle demande, donc je me doutais que c'était urgent, mais je ne me doutais pas que c'était suite à une grande catastrophe, en même temps comment pourrais-je imaginer ce qu'il venait de se passer. Alors que j'étais entré dans le train pour rentrer à « La maison », je regardais la fenêtre en silence posant ma joue contre mon poing qui reposait sur l'accoudoir. Pourquoi m'avait on fait revenir sur une mission importante, pourquoi si soudainement surtout. Les questions se bousculaient dans ma tête et malheureusement je ne pouvais pas y répondre et j'avais sommeil, j'avais expédier la mission pour le coup rapidement et je n'avais pas dormit. Alors que je ferme mes yeux doucement c'est bizarre j'ai une sensation  étrange qui parcourt mon corps … Je sens une subite pression arrivé sur mes épaules, mais j'étais loin de me douter de la réel raison de mon retour, mon « couronnement » déjà car je ne pensais pas que ce bon vieux Sephi pourrait crever un jour et secondement je ne pensais pas que j'aurais été un remplaçant de choix.

Bien que je sois de quelqu'un de droit et bienveillant ,j'étais parfois trop gentil avec ceux dont on ne devrait pas l'être, c'est comme ça tous le monde à le droit à une deuxième chance et dans ma tête je ne me voyais pas roi pour le coup comme j'étais souvent envoyé en mission dehors ça me paraissait peu concevable tous cela. Alors que le sommeil commençait à me gagner, une annonce me fit sursauter dans le train :

- Le trajet sera un peu plus long que prévue suite aux petits problème récent sur le voie de fer.

J'ouvre un œil légèrement, un problème ? Tiens c'est étrange, serais ce la raison pour la qu'elle on m'a fait revenir ? Pourtant je ne me connaissais pas des talents de bricoleur aussi haut. Enfin bref, ça n'avait peut être aucun lien avec mon rappel aussi. La dernière fois qu'on m'a rappelé au QG, c'était après la mission car j'avais un peu tous cassé dans le vouloir, mais c'était indépendant de ma volonté, la il ne me semblait pas que j'avais fais une boulette particulière ou j'étais pas encore au courant moi même. Enfin bref on verra bien, prenons du bon temps, j'avais plus envie de dormir, mon esprit était torturé de question, je me lève donc de mon siège prenant mon sac en toile avec moi et marche dans le train puis voit une personne qui vendait de la bouffe et de quoi boire, je lui achète une bouteille de bière et un paquet de chips et retourne à ma place, et commence à manger tranquillement en buvant, le paysage déroulait sous mes yeux, il faisait vraiment bon, puis vu qu'on était en été ça aidait en même temps. En plus c'était les grandes vacances, la fille devait être joyeuse à vivre en pleine journée avec les gosses etc, enfin du moins dans ma tête c'était le cas et j'étais loin d'imaginer la catastrophe qui c'était produit durant mon absence. Alors que j'essayais de manger les chips, mes gantelets d'armure était pas pratique, alors je les retires pour manger les posants sur le côté, j'étais habillé comme hier n'ayant pas eu le temps de me changer avec l'urgence, mes jambières en fer, mes gantelets, Torse nue, mais une longue cape qui m'entoure, ainsi qu'un pantalon noir, le classique pour moi. Alors que je termine mon paquet et ouvre ma bière pour la boire en silence, une voix indique :

- Nous arrivons à Quederla dans 15 minutes, ce sera le terminus car la suite du circuit est en réparation, merci.

J'hausse un sourcil … Attend il c'est vraiment passé quelque chose pendant mon absence ? Ca semblait plutôt grave pour que la voie de fer soit touché. Il me tardait de plus en plus d'arrivé voir ce qu'il se passait bordel, alors que je terminais tranquillement de boire, je sens que le train ralentit doucement. Alors que tous le monde se lève pour prendre les bagages qui sont les leurs, je remets mes gantelets en silence ,certaine personne regarde ça un peu surpris...C'est pus trop d'actualité ce genre d'équipement, donc normal que ça attire tous de même. Alors que je me lève prenant mon sac dans mon dos, je soupires légèrement en regardant devant moi, y avait du monde, j'étais bien plus grands que les gens donc j'avais une bonne vue sur la queue. Alors que je marche lentement en suivant le rythme de la foule j'arrive à la sortie et manque de chance, distrait je me cogne la tête à la porte de sortie… Poussant un petit gémissement et maudissant ma hauteur, je me frotte le front pour sortir de la et regarde ensuite la foule massive qui attendait pour entrer dans le train, eh bah mon cochon … On fuit la ville ? Alors que j’arrive enfin a quitter cet attroupement qui m'opprimait je commence à archer quand je vois une blonde devant moi qui se met à me faire des courbettes et qui me dit :

- Bienvenue en ville votre Majesté. Vous avez fait bon voyage ?

Je la regarde en silence, essayant de connecter mes neurones en silence, regardant à droite et à gauche de moi, voir si elle me parlait à moi la jeunette la. Puis je lui réponds enfin :

- Je crois que vous faites erreur sur la personne mademoiselle.


Je continue de la regarder essayant de comprendre pourquoi elle s'adressait à moi, avec ma carrure et ma taille, ainsi que mon apparence c'était dur de me confondre avec un autre donc je ne comprenais pas vraiment puis une idée me traversa la tête, rappel urgent, accueille en apparence charmante et polie, les courbettes, Majesté … Oh putain ça sentait vraiment les mauvaises nouvelles que ça soit pour la famille, soit le roi était parti, soit mort, mort m'étonnait Sephi était pas du genre à crever facilement, peut être une copie vraiment trop drôle d'un élève et il c'est étouffé …. Alors que j'essaye de réprimer les 100 questions qui me retraversent l'esprit, je regarde la blonde :

- Attendez, il c'est passé quoi durant mon absence ? J'ai peur de comprendre ce que le « Majesté » signifie.

Je frotte mon visage essayant de calmer un peu mon esprit, ca sentait la grosse promotion mais est ce  que c'était une bonne chose ? Je ne savais pas si j'avais les qualités pour diriger la famille, mais si on m'avait choisit y a bien une raison :

- Euh parlons en dans un endroit plus calme qu'ici, les oreilles se perdent facilement.

Alors que je me dirige vers la sortie de la gare je regarde la ville en silence, il y avait pleins de travaux et les dégâts étaient pas d'origine naturel, je le voyais au premier coup d'oeil :

- Une guerre entre famille à encore éclaté ?

Je me retourne pour regarder si la blonde m'avait suivit ou non.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    Jeu 18 Aoû - 14:30


 

 

 
Politesse et respect étant exigé, il est normal d’avoir un peu de convenance en présence du nouveau Roi. C’est bien la seule personne pour qui je veux bien me plier en quatre sans craindre d’avoir des représailles derrière. De nouveau bien droite, j’observe cet homme on ne plus imposant, autant physiquement que par le charisme qu’il dégage. Et au vu de sa taille, je me sens bien comme une naine. Ce n’est pas vraiment le genre de personne que j’ai envie d’avoir pour ennemi. Personne ne souhaite généralement se mettre le Roi ou la Reine à dos. Mais là, il y avait autre chose qui était légèrement perturbante. Pourquoi semblait-il étonnait que je me présente ainsi devant lui ? Pourquoi est-ce que je l’aurais confondu avec un autre ? Par précaution, je jette un rapide coup d’œil au dessin qu’on m’a laissé – dans le cas où je mettrais maintenant à confondre les gens en plus des couleurs – mais je ne suis pas encore folle à ce point-là, il n’y a pas de doute, c’est bien lui. Et même si je casse les pieds aux supérieurs, je doute qu’il soit vraiment du genre à faire ce genre de blague pour me rendre la monnaie de ma pièce. La méthode du travail supplémentaire et chiant marche généralement bien.

- Attendez, il s’est passé quoi durant mon absence ? J'ai peur de comprendre ce que le « Majesté » signifie.
- Beaucoup de choses. Trop même.

Et je doute qu’en un seul trajet, j’aurais le temps de lui faire un compte-rendu détaillé de tout ce qu’il y a eu ces dernières années. Enfin, je reste quand même surprise de voir que personne n’a pris le temps de lui annoncer sa nouvelle promotion et tout le travail qui va devoir avoir sur les bras. Surtout s’il était en dehors de la ville depuis des lustres, une lettre avec quelque brève explication ne pouvait pas faire de mal si ? Enfin, puisqu’il était enfin-là, resté plus longtemps à la gare n’était pas la peine et mieux valait qu’il voie l’ensemble des dégâts par ses yeux pour constater avant de lui donner des détails à toute cette merde. En silence, je le suis de près, ne me proposant pas pour porter ses bagages. Il est grand, fort, et ce n’est pas pour ça qu’on m'a chargé de venir ici. Je pense que monsieur peut se débrouiller sans problème pour un simple sac. Moi, je ne fais qu’office d’escorte. Pas le travail de larbin.

Une fois à l’extérieur, je ne peux qu’imaginer ce qu’il ressent en voyant ce qu’est devenue la ville. Surement bien différente ce qu’il avait connu précédemment. Je ne ressens ni de haine, ni de peine après tout, nous commettons plus ou moins les mêmes débris quand on se tape avec les Domae, mais je dois bien admettre que ça me fait chier. Quand bien même pas mal de boutique, a eu la chance de se remettre sur pied rapidement, ce n’est pas pour autant le cas de toutes les autres. Que dire a cela, comment lui expliquer tout ça ?

- Croyais-moi, ce n’est pas qu’une simple guerre entre famille, c’est beaucoup plus compliqué que ça.

Compliquer, le mot me paraît bien faible à vrai dire. Marchant à son niveau, je croise les bras en soupirant un coup. Cherchant les mots adéquats pour lui fournir les détails qu’il avait besoin actuellement. Il n’y a pas de trente-six façons de le faire, et encore moins de formules plus ou moins délicates. Il n’y a pas le temps de tourner autour du pot. Alors j’entame ce long récit de manière la plus simple qui soit.

- Après la disparition de la confrérie, tout le monde pensait avoir un problème en moins sur les bras, s’occupant simplement de cette guerre. Mais personne n’a vu venir ce qui était en train de se créer dans l’ombre. L’Ordre. Comment vous dire, c’est un groupe de rebelles qui n’a qu’un seul but : tout détruire. On détruit tout pour tout reconstruire. Et tous les moyens sont bons pour y arriver.

À comparaison, c’était plus agréable d’avoir la confrérie pour ennemis, que l’Ordre. Ils ne faisaient qu’intervenir sur les champs pour tenter vainement de calmer le jeu. Alors que là. Avec ce Ténébreux, ils enveniment les choses aux points de tout faire éclater. Quitte à ce que ce soit un bain sang général.

- Je ne sais pas grand-chose sur ceux, mais il est dirigé par un homme qu’on appelle « Ténébreux » et il aurait la possibilité de donner des pouvoirs à tout-va, sous forme de contrat.

Je n’ai jamais eu affaire à lui. Et j’espère que ça ne sera jamais le cas. Et de toute manière, je n’ai pas de raison – ni même d’envie – de vouloir faire un pas vers lui. Plus on avance dans les rues et plus on peut constater qu’ils n’ont pas fait les choses à moitié. Certains lieux sont encore dans un état déplorable et ne semblent pas avoir la possibilité de se remettre un jour sur les rails correctement.

- Quoi qu'il en soit, la ville entière a été atteinte par une perte de pouvoir dans le courant du mois de juillet. Comme ça pouf. C’est peut-être le gouvernement, peut-être autre chose, allait savoir. Cela a été un long mois difficile, tout le monde ne l'a pas vécu de la même manière. Mais ce n’était pas le plus grave en soi, parce qu’on pouvait plus ou moins gérer. Mais pas le reste. Peu de temps après, l’Ordre a répliqués, profitant qu'on soit faible pour mettre le chaos. Par on ne sait quel moyen ils possédaient encore leur pouvoir et ils s’en sont servi pour mettre la ville à sang. Rien n’a été épargné. Personne n’avait les moyens pour répliquer, même le gouvernement été impuissant face à ça. Et pourtant pour une fois, ils auraient eu un instant de gloire. Je soupire : une prise d’otages a été faite dans le centre commercial. Il n'y a eu pas de mal de mort jusqu’à ce qu’ils obtiennent ce qu’ils voulaient. Quoi exactement, je n’en sais rien. Mais cela devait être important pour en faire un tel grabuge. Péniblement je me passe une main dans les cheveux. Voilà vous connaissez les grandes lignes de cette histoire.

 

© B I G B Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    Jeu 18 Aoû - 17:44



C'est quoi
cette
Histoire....


-
 Croyais-moi, ce n’est pas qu’une simple guerre entre famille, c’est beaucoup plus compliqué que ça. 

Je découvres la ville, en partant je ne me souvenais vraiment pas de tous ce foutoir pourtant … Whoaa j'avais du mal à voir le même endroit. Je frottes mes yeux doucement et vérifie la pancarte à la gare, on est pourtant bien à la ville nomme Quederla. Attend si c'est pas les familles qui ont causé ça c'est quoi ? Car c'est vraiment pas naturel comme dégâts ou alors ça fait longtemps que j'ai pas vu de tragédie naturelle.

- Après la disparition de la confrérie, tout le monde pensait avoir un problème en moins sur les bras, s’occupant simplement de cette guerre. Mais personne n’a vu venir ce qui était en train de se créer dans l’ombre. L’Ordre. Comment vous dire, c’est un groupe de rebelles qui n’a qu’un seul but : tout détruire. On détruit tout pour tout reconstruire. Et tous les moyens sont bons pour y arriver. 

Je regardes en silence la demoiselle. Un groupe de rebelle comme la confrérie mais qui cette fois n'était pas la pour séparer mais annihiler. Ca ne me rassurait pas plus que ça et surtout, c'était vraiment inquiétant on a vraiment pas besoin d'un autre groupe à affronter en plus des Domaes et du gouvernement, on ne pourra pas se le permettre humainement parlant on était déjà bien bas alors la … On allait toucher le fond, avec un peu de chance en creusant encore un peu au fond on trouvera du pétrole et on sera riche … Je soupire doucement essayant de tous graver dans ma mémoire.

- Je ne sais pas grand-chose sur ceux, mais il est dirigé par un homme qu’on appelle « Ténébreux » et il aurait la possibilité de donner des pouvoirs à tout-va, sous forme de contrat.

Un homme capable de donner des pouvoirs, on avait donc un autre problème toute personne pouvait devenir une menace pour nous, plus l'histoire avançait plus le tableau devenait sombre pour nous les élémentis. Comment étais-ce possible bordel, un groupe avec une telle ampleur qui aurait prit forme juste sous notre nez et sans qu'on s'en aperçoive ? On était devenu bien pitoyable comme groupe quand même et il faut redresser ça, la demoiselle termine son histoire par rapports aux derniers événements.

- Quoi qu'il en soit, la ville entière a été atteinte par une perte de pouvoir dans le courant du mois de juillet. Comme ça pouf. C’est peut-être le gouvernement, peut-être autre chose, allait savoir. Cela a été un long mois difficile, tout le monde ne l'a pas vécu de la même manière. Mais ce n’était pas le plus grave en soi, parce qu’on pouvait plus ou moins gérer. Mais pas le reste. Peu de temps après, l’Ordre a répliqués, profitant qu'on soit faible pour mettre le chaos. Par on ne sait quel moyen ils possédaient encore leur pouvoir et ils s’en sont servi pour mettre la ville à sang. Rien n’a été épargné. Personne n’avait les moyens pour répliquer, même le gouvernement été impuissant face à ça. Et pourtant pour une fois, ils auraient eu un instant de gloire.  une prise d’otages a été faite dans le centre commercial. Il n'y a eu pas de mal de mort jusqu’à ce qu’ils obtiennent ce qu’ils voulaient. Quoi exactement, je n’en sais rien. Mais cela devait être important pour en faire un tel grabuge. Voilà vous connaissez les grandes lignes de cette histoire.  

Je regarde en silence toujours, ça faisait beaucoup de chose annoncé :

- Sephiroth n'a rien fait ? C'est étrange qu'il n'est rien vue venir.

C'était une question indirect pour savoir ce qu'il en était du roi car le majesté m'inquiétait encore pour mon cas. En tous cas oui, je comprenais mieux le rappel en urgence en tous cas et je regarde la demoiselle me stoppant de nouveau :

- Y a-t-il eu beaucoup de perte au seins de la famille ou c'est surtout des pertes civiles ?

J'avais un peu peur de la réponse car je savais que la famille avait déjà un peu dérailler mais la je sentais carrément l'accident. Alors que je reprends mon avancé pour me diriger vers le QG comme on m'avait convoqué …

- Sinon vous avez pas été blessé ou autre personnellement ?

Oui je m'inquiétais aussi pour elle, si c'était vrais comme accident, je n'avais rien juste la fatigue du voyage alors que si elle était blessé … C'était pas la peine de l'envoyer me chercher. Je la regardais du coin de l'oeil en silence.

- Depuis cette catastrophe y a-t-il eu une autre attaque de ce groupe?

C'était important à savoir ça tous de même, car si on devait à s'attendre à des attaques assez serré et régulière ça allait devenir problématique. Je marchais toujours en ville découvrant la plus part des quartiers en travaux, les rues étaient bien moins joyeuses que dans mes souvenirs et moins vivante je trouve. Ca expliquait aussi le monde fou pour partir de la ville à la gare ils fuyaient tous la ville sûrement ... En même temps je les comprends j'étais loin d'être aussi mal en dehors de la ville pendant ma mission.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    Ven 19 Aoû - 17:16


 

 

 
Les grandes lignes d’une histoire. Et certainement pas la plus belle qui soit. J’aurais préférais annoncer que nous avions eu la tête du Roi ou de la Reine ennemis et qu’on la lui offre sur un plateau d’argent. Mais rien n’est jamais aussi simple pas vrai ? Ce serait trop beau, trop facile. Et notre adversaire n’en tirer aucune satisfaction. C’est moche de voir à quel point le tout est parti en fumée d’une telle façon. Tout est devenu hors contrôle en une fraction de seconde. Et voilà les dégâts qu’il en ressort. Je me demande quand même ce que l’Ordre désiré tant pour mettre la ville à feu et à sang. Mais je doute que la ville entière en connaisse la réponse. Et quand bien même le conclave le saurait, il y a peu de chance que ce soit une chose qu’il partage forcément avec tous les membres. Si ce n’est qu’une simple petite poignée peut-être, jugée suffisamment digne.

Bras croisé, je suis d’un pas lent et en silence celui qui est à présent notre nouveau Roi. Et je ne sais pas quoi répondre à toutes ses questions. Je réfléchis. Je réfléchis à une manière d’aborder tout ça. En particulier quand il me demande s’il y a eu des pertes. Comment prononcer ça avec délicatesse ? Il n’y a malheureusement pas de solution miracle pour dire que notre ancien seigneur est mort en compagnie de notre As. J’ai l’impression qu’on m’a envoyé le chercher pour lui donner toutes les mauvaises nouvelles en mains. On a toujours besoin de quelqu’un pour faire le sale boulot à la place des autres, laissant ainsi la place à de bien meilleurs rôles. Ô poisse quand tu nous tiens.

- Depuis cette catastrophe y a-t-il eu une autre attaque de ce groupe ?
- Depuis non. C’est le calme plat. Mais tout le monde reste sur ces gardes au cas où l’idée de nous prendre en traitre soit une possibilité. J’ai eu quelque blessure comme tout le monde, rien de bien important. Il y en a eu des plus graves.

Comparait à certains, je ne peux que m’estimer heureuse d’avoir eu une certaine chance. Parce que le terme « ange gardien qui vole à mon secours » n’est pas vraiment ce que j’emploierais face cet homme qui a joué les chevaliers servants. On ne peut pas se permettre de se reposer sur nos lauriers. Qui sait s’ils ne préparent pas quelque chose depuis ce remue-ménage ? Il y a tout de même de quoi fini par en perdre la tête et craquer. Tout plaquer pour partir loin d’ici. Ça m’étonne d’ailleurs que personne ne l’ait fait. Il doit bien en avoir quelques-uns qui ont eu l’audace de sauter le pas. Mais pas autant. C’est une possibilité que j’ai imaginée durant une fraction de seconde. En particulier après ce qu’Ace a vu et ce que j’ai pris dans la figure, même si physiquement moi ça va mieux, il reste effrayait. Avec des cauchemars qui ne partent pas et la peur au ventre quand je m’absente un peu plus longtemps que prévu. J’aurais dû aller jusqu’au bout de cette idée, cependant, il y a bien trop de choses m’enchaînent et me forcent à rester ici. Mais ce n’est vraiment pas l’envie qui manque. Mettre la clé sous la porte, prendre Ace et partir. Loin. Très loin. Quitte à ne rien dire à son père. Qu’est-ce que j’en aurais à foutre de toute façon ? Ce n’est pas lui qui aurait ce genre d’idée émargeant de sa cervelle de moineau et qui oserait la mettre en pratique. Non, monsieur aime bien trop les emmerdes pour ça. Et bien qu’il y reste. Qu’il continue donc de jouer au con, je passerais peut-être m’essuyer les pieds sur sa tombe.

Je roule des yeux en m’infligeant une claque mentalement, histoire de me le sortir de la tête. Je m’occuperais de son cas quand l’envie sera là. En attend que ceci arrive à nouveau un jour, je me permets d’attraper légèrement le bras de mon Roi pour le retenir sur place deux secondes. L’écartant avec moi sur le côté pour ne pas gêner le passage. Puisque c’est à moi de me mouiller et d’annoncer les bonnes choses autant faire ça le mieux que possible. Courage à deux mains, bien que ça ne me semble pas suffisant, je me lance:

- Écoutez… Je ne sais pas comment vous annoncer ça, surtout que vous ne sembliez pas informé, mais… Monsieur Hewley et Raizel sont mort.

Voilà, la nouvelle est tombée. Est-ce qu’il va s’en remettre ? C’est peut-être un coup dur s’il en était proche. Je laisse un temps, histoire digérée la nouvelle, avant de reprendre.

- Je ne connais pas les circonstances de leur décès. Surement en plein champ de bataille. Mais depuis, votre arrivée est très attendu, je crois que beaucoup de monde compte sur vous. Il y a eu des pertes de membres aussi, pour ceux qui étaient proches entre eux, vous n’imaginez pas à quel point ils ont du mal à s’en remettre actuellement.

Ceux qui étaient au cœur de l’action et qui n’ont rien vu venir. Ceux qui ont tentaient tant bien que mal de riposter par tous les moyens possibles et inimaginables. Ils ont tous vu un être cher finir au sol sans aucun moyen convenablement pour les protégés. La haine se lit encore sur les visages de quelques personnes. Et tout ce qu’ils ont pour se raccrocher, c’est lui. Ce nouveau Roi qui prend place dans l’arène peu après la bataille. Il y a tout de même une question qui me brûle les lèvres et que je ne pas retenir indéfiniment.

- Est-ce que je peux vous demander quelque chose d’indiscret ? J’attends sa confirmation avec de rajouter : Pourquoi est-ce vous n’avez pas été mis au courant de votre « promotion » ? Je veux dire, on vous place dans une situation délicate, après un gros carnage. Aucun mode d’emploi, aucun moyen d’échappatoire et tous les yeux sont rivés sur vos moindres faits et geste. Votre avis sur ce poste n’a même pas été entendu. Je comprends bien que c’est délicat et qu’il faille faire au mieux depuis la mort de Sephiroth. Mais avouez que cela l’est aussi pour vous.

 

© B I G B Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    Ven 19 Aoû - 18:33



C'est quoi
cette
Histoire....


-
Depuis non. C’est le calme plat. Mais tout le monde reste sur ces gardes au cas où l’idée de nous prendre en traitre soit une possibilité. J’ai eu quelque blessure comme tout le monde, rien de bien important. Il y en a eu des plus graves.

Je vois donc c'était une attaque qui avait pour but de vérifier quelques choses ou de récupérer quelques chose et non une attaque pour simplement foutre la merde. Un objectif devait être derrière tous cela mais je ne pouvais pas le savoir pour le moment. Mais cela était vraiment étrange, surtotu ce ténébreux qui peut donner des pouvoirs comme bon lui semble, cela me paraît un peu farfelue pourtant j'ai toute confiance dans les dires de la demoiselle blonde. Alors que je continuais à avancer pour allez au QG savoir ce que ce rappel voulait dire, je sentis la demoiselle me prendre mon bras et me mettre sur le côté en silence, je voyais qu'elle était mal à l'aise et voulait dire quelque chose de difficile et qui devrait sûrement me choquer aussi pour autant hésiter à me le révéler :

- Écoutez… Je ne sais pas comment vous annoncer ça, surtout que vous ne sembliez pas informé, mais… Monsieur Hewley et Raizel sont mort.

J'ouvre grand les yeux à cette révélation, c'était terrible mais je commençais à comprendre aussi pourquoi on m'avait fait revenir ici, ça se confirmait j'étais le prochain roi. Alors que je reste silencieux par respect pour nos pertes, ça me faisait mal pour Karma et Sephiroth qui était de grand combattant et de grands homme. Comme avait ont pu les perdre alors qu'ils avaient survécu a tellement de bataille, il faut croire que personne n'est éternel et que les élémentis doivent être enfoncé dans la merde à chaque évènement.

- Je ne connais pas les circonstances de leur décès. Surement en plein champ de bataille. Mais depuis, votre arrivée est très attendu, je crois que beaucoup de monde compte sur vous. Il y a eu des pertes de membres aussi, pour ceux qui étaient proches entre eux, vous n’imaginez pas à quel point ils ont du mal à s’en remettre actuellement.

Si j'imaginais comment ils pouvaient être déchiré de ça. Les guerres dans cette ville sont de plus en plus horrible et sanglante. Que ça soit de chaque côté, familles, cet ordre ou les innocents et malheureusement ce n'était pas près de finir. Alors que je frotte mon visage pour tout encaisser, je lâche un long soupire qui veut tous dire, alors que je frottais encore mon visage la demoiselle me demande :

- Est-ce que je peux vous demander quelque chose d’indiscret ? 

Je redresse la tête et la regarde :

- Oui ?

-Pourquoi est-ce vous n’avez pas été mis au courant de votre « promotion » ? Je veux dire, on vous place dans une situation délicate, après un gros carnage. Aucun mode d’emploi, aucun moyen d’échappatoire et tous les yeux sont rivés sur vos moindres faits et geste. Votre avis sur ce poste n’a même pas été entendu. Je comprends bien que c’est délicat et qu’il faille faire au mieux depuis la mort de Sephiroth. Mais avouez que cela l’est aussi pour vous.



Je regardes, question intéressante dont je ne pouvais faire que des suppositions tous de même :

- Je penses que comme j'ai reçu une lettre on pouvait pas laisser de-dans supposer que j'étais roi au cas ou elle était attrapé.

Pour la suite de la question c'est bien plus complexe que ça, effectivement j'étais dans la merde si j'étais roi, car je devais réparer une famille qui était déjà séparé avant ça mais la elle est simplement détruite et j'ai jamais songé à réparer ce genre de chose car je ne me voyais pas finir roi. Hors on venait de m'élire dans une période la pire possible et en plus tous le monde n'attendaient que ça aille mieux à la force de mes bras ? Oui à tous points de vue ce fardeau allez s'écrouler sur moi et me broyer :

- Je ne me vois pas comme un roi et ne me sent pas digne de l'être. Si les élémentis me veulent en tant que roi, alors je répondrais à leur appel car je suis un élémentis dévoué à ma famille et qui répond à ses besoins, cependant même l'élémentis de base à du s'en apercevoir la situation de notre famille n'a jamais été aussi mal et je ne sais vrais pas comment arranger tous cela et n'y ait jamais pensé jusqu'à maintenant. Donc oui, ça va être délicat voir impossible mais je me dois de répondre à ce besoin des gens de rendre responsable quelqu'un des échecs de la famille mais aussi ce besoin d'être guidé par une personne en qui ils ont confiance. Donc ça va être un terrain miné sur lequel la moindre glissade risque de me faire exploser mais bon.

Je regardes la belle blonde qui semblait s’intéresse à ma nouvelle situation. je souris un peu et lui demande:

- Que pensez vous de la situation de la famille personnellement ? Vous la voyez comment ?

Je la regarde, autant voir comment les gens la voyaient car y avait du boulot pour la remettre sur pieds:

- Et pensez vous que les gens veulent encore se battre après tous ça ?

Oui, est ce que finalement cette guerre n'était pas perdue pour nous les élémentis ? Ca faisait trop longtemps qu'on n'était plus vraiment dans la course donc ces questions étaient logiques. je fixe toujours la demoiselle blonde et sourit un peu:

- Et que pensez vous de moi pour un premier contact ?




Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    Mar 23 Aoû - 18:32


 

 

 
Devenir soudainement Roi sans être mis au courant, qui aimerait ça ? Et même de base, il faut le vouloir. Peut-être qu’il avait d'autres projet en tête, d'envie. S’il a une famille – en dehors des Elementis bien sûr – obtenir ce poste n’est peut-être as la meilleure solution qui soit. Enfin, quand je vois toutes ces choses sous cet angle, je ne vois qu’un tas de problèmes qu’on a déchargé sur le premier venu est qui semblait coller trait pour trait au profil d’un nouveau seigneur. Sans forcément se poser la question pour le reste. Même dans une situation de crise comme celle-là, ce n’est pas le genre de décision à prendre à la légère. Une bonne manière pour avoir le premier déglingué sur le trône. Mais puisqu’il avait décidé que ce serait lui, c’est qu’il était loin d’être aussi fou que la moitié de la ville. Il est vrai qu’une lettre pour annoncer une telle promotion n’est pas le meilleur choix qui soit. Mais venant simplement de la bouche d'un membre, est-ce que c’est forcément mieux ?

Trop de questions qui me trottent en tête. Des questions qui au final ne changeront pas grand-chose à mon existence, alors pourquoi s prendre la tête avec tout ce bazar ? Mettant ça dans un coin, je prends le temps de réfléchir à ses premières questions. Mon avis sur tout ça, je ne sais pas trop quoi en pensée. Cette situation n’a ni queue ni tête et je ne connais pas l’état de tous les membres pour savoir s’ils étaient prêt à se remettre en selle sans attendre et frapper un grand coup là où ça fait mal pour renverser les choses à notre avantage. Quand bien même il serait, on ne sait même pas par où commencer.

- Et que pensez-vous de moi pour un premier contact ?

Je redresse la tête et le fixe un instant bêtement en silence. Si la situation était différente, je crois que j’aurais trouvé tout ça déconcertant. Et son sourire m’aurait surement mis mal à l’aise. J’ose à peine lever les yeux au ciel, lâchant plutôt un petit rire avant de me remettre à marcher. Ce que je pourrais penser de lui ? Oh, rien de mal pour le moment.

- Il n’y a pas grand-chose à dire sur la situation actuelle. Si ce n’est qu’elle est littéralement merdique. Rien de plus de moins. Tout le monde a l’impression d’être au bord du gouffre, prêt à sauter dans le vide pour tout effacer. Pourtant, personne ne le fait. On est tous encore là. On n’a pas abandonné. Et la haine qui anime certain les forces à s’accrocher. Ils désirent vengeance, ce qui est légitime, il me semble. Et pour ça, ils seront prêts à se remettre sur pied et se battre.

Mais à quel prix ? Peut-être que tout le monde n’en pas forcément envie d’ailleurs. Certain, on peut être juste dans l’idée de faire leur petit dans un coin, loin de toutes ces emmerdes. Je n’en sais pas plus de toute manière, je ne peux pas vraiment parler à leur place à ce niveau-là.

- Il faudra du temps pour que les choses reviennent à la normal. De quoi riposté correctement pour ne pas se faire avoir une seconde fois. Et espérer que cette perte de pouvoir ne recommence pas. Je ne pense pas que tout le monde pourrais supporter ça à l’avenir.

On ne peut pas vraiment dire qu’on a eu de la chance pour cette fois-ci. Mais si cela devait arriver une seconde fois, ce n’est pas dit que le tout serait aussi simple à gérer. J’enfonce mes mains dans les poches, donnant un coup de pied dans un caillou avant de tourner dans une nouvelle ruelle. De toutes les attaques qu’a subies la ville depuis des lustres, ça m’étonne encore de la voir tenir sur pied aussi facilement. Depuis le temps elle devrait être en ruine, s’écrouler et couler au fin fond de l’océan. Et pourtant, elle est toujours-là, plus ou moins intacte à subir nos bêtises de jour en jour et qui au final ne cesseront jamais. Après ce cours instant de silence, je finis par lui répondre :

- Enfin, pour un premier contact, je ne sais pas trop. Vous me paraissez suffisamment apte à prendre les choses en main correctement. Malgré que ce soit une première. Je ne peux pas dire que je vous fais confiance comme ça en un claquement de doigts, après tout, je ne vous connais pas assez pour. Mais, je dois bien admettre que cette approche me donne envie de me laisser tenter. Vous savez mettre à l’aise. Je pense que c’est un bon point.


 

© B I G B Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    Mar 23 Aoû - 19:17



C'est quoi
cette
Histoire....


J
e regardes la demoiselle en silence qui exprime son avis sur mes questions et je souris doucement hochant la tête pour la remercier de son honnêteté. La plus part m'auraient sûrement fait que des compliments en espérant avec un coup de pouce pour différente chose, mais la réponse qu'elle venait de m'apporter était sincère et clair elle ne me connait pas elle ne peut donc pas juger pour le moment.

- Merci pour votre avis.

Je reprends chemin avec elle vers le QG. Oui le moral devait être encore plus bas surtout qu'il était pas bien haut à mon départ mais avec tout cela, la famille allait être remise en question. Ne sommes nous pas terminé ? N'est ce pas terminé des élémentis ? Je ne le penses pas, on est bien bas mais c'est pour remonter bien haut c'est notre élan personnel. Alors que je marche avec la blonde vers le QG je réfléchis un peu tous les dires et les nouvelles, ça faisait beaucoup quand même que ça soit de mauvaise nouvelles ou de catastrophe. On se rapproche rapidement et je vois 2 personnes qui attendent devant l'entrée:

- Bien le bonjour Seigneur Azazel, veuillez nous suivre.

Je regardes en silence ... Ah ça va pas le faire ça:

-Juste Az, ou Azazel à la limite merci.

Alors que le premier garde fait signe a Blood de ne peut pas aller plus loin, je me tournes vers la blonde et m'incline légèrement:

- Merci beaucoup pour le dérangement et le brief briefing. Au plaisir de vous revoir.

Je lui souris de nouveau et suit les gens vers la salle de délibération. Apparemment on allait avoir une très longue discutions sur ce que j'allais devenir et sur comment était la famille actuellement. Je ne savais pas si je devais être honoré d'être roi ou si c'était plus une punition qu'autre chose. Mais ma famille avait besoin de moi et il me semblait important de lui apporter l'aide qu'elle avait besoin, même si je devais me transformer en bouc émissaire. Je prends place donc dans la grande salle entouré de veille personne, de membre encore en état de parler et de se tenir en face de moi. J'espères que toute la famille et pas comme ça avec une tête de mort car ... Ca va vraiment pas être joyeux:

- Bon on peut commencer, on m'a fait un très bon résumé des évènements récent. Je tiens à dire dans un premier temps, que j'acceptes cette promotion.  




Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Welcome home My Lord ~ ft Azazel    

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome home My Lord ~ ft Azazel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-