Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Mar 16 Aoû - 22:33




L'heure du
jugement
Approche....


J
Tous c'était passé si vite. On m'avait remmené ici en urgence et on m'avait jeté au poste de roi comme ça. Cela me paraissait plus une punition sur le coup de l'urgence. En effet, la situation était au plus mal. Un terrible groupe était apparu, Sephiroth notre roi avait été tué, c'était un grand homme. Intelligent et à respecter, même si je n'étais pas toujours d'accord avec ses choix, ça façon d'agir ne me plaisait pas vraiment et il était trop … Extrême. Karma notre As, mort aussi dans des conditions étonnante. C'était un combattant extrêmement fort et son pouvoir faisait de lui une personne qu'on ne pouvait pas tuer simplement, comme Sephiroth sa mort restait un mystère des plus énigmatiques, personne n'avait rien vu. Tous ce que j'ai pu savoir c'est qu'il en mort en sauvant 2 Domaes, ce que les gens voyaient très mal car il aurait du être la à protéger son Roi, son nom avait été entaché par la plus part des élémentis, pourtant j'avais une grande admiration pour son acte, il en fallait pour mettre la guerre de Quederla de côté et sauvé 2 ennemis. Mais ça laissait une sacrée perte au seins de la famille. Meiji la joker avait disparue, on avait plus vraiment de nouvelle. Il restait mes 2 valets, Abi qui était blessé, ainsi qu'Arias blessé lui aussi, mais aujourd'hui j'allais m'occuper de son cas. Alors que je venais de rentrer en poste, une lettre étrange met parvenue. Je n'y avais pas pris garde trop occuper à gérer les problèmes au seins de la famille, entre les blessés, les dommages, les pertes. Des promotions devaient aussi tomber, As et Joker allait être élu par mes soins, mais qui pouvais-je choisir. Mais aujourd'hui un autre sujet allait être engagé. Une possible trahison du Valet Arias Vele. La lettre que j'avais donc reçu provenait de Sephiroth, l'ancien rien, au début étonne, le contenue me surprit encore plus. Je sortis d'ailleurs la lettre de ma poche pour la relire en silence.

"Lettre pour le futur Roi s'il m'arrive du mal.
Suite à ce qui se passe en ville, et à mes recherches sur la perte des pouvoirs en ville, j'en ai conclus que cela est l'œuvre d'un scientifique de génie. Durant ma carrière je n'ai connu qu'une seule personne capable de me surpasser, un certain Wilson Higgsbury. Néanmoins cela est impossible vu que selon le rapport du Valet Arias Vele, cet homme est mort. Il pourrait avoir une autre personne capable de me surpasser en chimie ? À moins que le valet m'ait menti ? Si c'est le cas, cela veut dire que Arias est de mèche avec le scientifique et le gouvernement ? Le Valet est un traître ? C'est une piste sur laquelle enquêter. J'espère néanmoins me tromper car cela voudrait dire qu'il reste des traîtres dans le conclave même et cela serait intolérable…"


Apparemment Arias aurait remit un faux rapport à l'ancien roi. Pourtant autant que j'ai fouillé Arias à toujours fais un travail correct. Je ne comprenais pas pourquoi il aurait fait ça, alors j'ai creusé sur une autre piste que les archives. Je savais que Sephi était un des meilleurs scientifique de cette ville, et les scientifiques et un cercle très fermé ou on se connaît presque tous. Je me suis donc permis d'aller interroger des scientifiques assez connue tous le monde et la réponse qu'on m'apporta fut la même que Sephi. A part Sephi, l'autre gros nom de la secte d'intello était ce Wilson higgsbury. Donc c'était forcement lui. Ce qui me faisait croire ça dure comme fer ? Sephi n'était pas du genre à se tromper. Il y avait donc de forte chance que ce soit la vérité, mais je n'avais pas le temps de chercher la trace de vie de ce Wilson, j'allais m'attaquer directement à la source Arias. Une explication allait devoir tomber, quel aille contre ou vers les suppositions de Sephiroth qui sont maintenant mienne.

Le temps me paraissait long en attendant qu'il arrive. Cet entretien allait en révéler beaucoup sur l'avenir du Valet, je ne suis pas une personne fermé comme Sephiroth qui aurait fait tomber des météores sur cette ville jusqu'à éradiquer les traites et ses ennemis. Cette solution était totalement extrême et inutile. On passait pour les méchants pendant que les Domaes se faisaient passer pour des gentils, c'est tous ce qu'on y gagnait. Alors si le Valet était sincère et claire, tous se passerait bien, je n'ai aucune intention d'apposer mon jugement sur sa tête pour le moment, tous ce que je veux c'est que cette histoire s'éclaircisse un maximum pour comprendre à qui nous devons tous cela et la tête de qui il faut réclamer.

Plus le fait qu'il faut reconstruire et ressouder cette famille. Ma carrière de roi allait être bien salé quand même enfin bref on y réfléchira plus tard. Alors que je réfléchissais en silence à comment j'allais formulé mes questions pour être direct et dans quel ordre les poser, un tapement à la porte me sort de mes songes et me fait me tourner.

- Entré.

Je soupires et me tape la tête. On va arrêter d'y réfléchir et y aller au feeling de toute façon c'était pas un entretien. Alors que j'avance sautant doucement du rebord de la fenêtre ou j’étais assis, le claquement des mes jambières en fer avec le sol raisonne dans la salle et je regarde la personne qui entre devant moi. Je ne savais pas si c'était le Valet ou non ne l'ayant jamais vraiment vu. A part le roi et l'as ainsi que le Joker, je n'avais jamais fréquenté les valets de la famille, je n'en avais pas besoin n'étant pas du conclave et comme j'étais surtout dehors en mission j'étais seul. Je m'étires doucement et regarde l'homme rentré, j'étais sous ma cape qui em servait de manteau pour pas exposer mon torse à la vue de tous, un peu de pudeur voyons.

- Bonjour, Arias donc ?

J'attendais qu'il me confirme que ça soit bien lui.




Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arias VeleMessages : 325
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Mer 17 Aoû - 17:32



Le Roi, le traitre et le mort.


La prise d’otage au centre commercial avait laisser une marque douloureuse sur la ville. Après tout cela, le Valet Elementis se remit beaucoup en question, lui qui n’avait pût sauver sa fille, qui n’avait pas pût abattre son adversaire. Il se demandait si sa fille avait encore besoin de lui, s’il pouvait être d’une quelconque aide. Quand il rentrèrent au QG, les deux Valets furent pris en charges par les médecins de la famille, mais une triste nouvelle tomba. Le Roi et l’As de la famille étaient morts, et un sentiments de culpabilités envahie le jeune homme. La perte de pouvoir à facilité leurs morts, c’est ce qu’il pensait. Et puis il y avait Meiji qui avait disparue, laissant son poste de Joker vacant. En fait, du Conclave, il ne restait qu’Abigail et Arias, ce qui le déboussola pour une temps. D’ailleurs le jeune homme rassura tout le monde qui semblaient perdu en l’absence de Roi. Heureusement, il n’eut pas à assurer une quelconque interim puisque qu’un nouveau Roi avait été rapidement élu. Les promotions pour combler ce vide dans le Conclave allaient arriver sous peu, redonnant un sens aux deux Valets restant.

Arias du rester au calme pendant trois jours, pendant trois jours il fût littéralement clouer au lit, Aloïs à ses côtés pour veiller sur ses soins. Il avait de multiple blessures, certaines plus grave que d’autre. Pendant sa convalescence il repensa à ce qu’il avait fait, s’il avait fait le bon choix ? Redevenir humain était-il le meilleur choix à faire ? Il n’en savait rien, il savait juste que son choix avait influencer la mort et la disparition des membres du Conclave et des pouvoirs qui leur accordait tant de force. Puis au bout de quelques jours suivant la prise d’otage, un membre de la famille se présenta à la demeure d’Arias. Aloïs le laissa rentrer non sans monter son inquiétude.

- Arias Vele, notre Roi désire te voir.

Un hochement de tête de la part du jeune homme servi de réponse, puis quand il fût partit, la jeune femme retourna au chevet du Valet. Elle le suppliait d’être prudent, de ne pas trop forcer, ce à quoi il lui répondit par un léger sourire avant de se relever avec difficulté. Il s’habilla comme à son habitude, avec son t-shirt et son manteau noir couvrant les bandages de son torse. Il s’arma aussi, comme son poste de Valet le voulait, il prit ensuite dans sa réserve un masque. C’était un masque entièrement blanc contrastant avec sa tenue noir. Il se mit en route pour le QG sous le regard interrogateur de ceux qui avaient entendu la convocation du jeune homme.

Arrivé devant la porte de la salle de réunion du Conclave, le Valet toqua et attendit la permission de son Roi pour entré. Quand il ouvrit, il pût enfin voir  quoi ressemblait son nouveau Roi. C’était un homme, plutôt grand comparer au jeune homme, avec des cheveux roux légèrement plus long que les siens plaquer vers l’arrière. Il avait une carrure imposante et malgré cela, il semblait étrangement ouvert d’esprit. Arias retira son masque pour laisser paraître son visage vide se sentiments avant de légèrement s’incliner.

- Mon Roi.

Arias est un jeune homme très humble, qui à un grand respect pour ses ainés et ses supérieurs, il effectuait toujours ce genre de salutations envers le Roi, l’As et le Joker. Avec l’actuelle Valet il se permettait d’être un peu moins formel étant donner qu’il était un peu plus expérimenté dans leur poste commun. Au fond de lui, il le savait très bien, il savait très bien pourquoi il était là, dans cette salle affreusement vide.

- Bonjour, Arias donc ?

- Oui, que puis-je faire pour vous.

Il disait cela en connaissance de cause, il savait pertinemment ce qu’il faisait ici. D’ailleurs cette salle lui rappelait des souvenirs, ceux dès réunion de Conclave quand celui-ci  au complet... Il se redressa pour regarder dans les yeux son chef de famille, prêt à affronter ce qu’il lui enverrait.  




(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Mer 17 Aoû - 18:07




L'heure du
jugement
Approche....


L
'homme entra masqué. Il avait un certain style et une certaine aura, j'étais sur que c'était un grand combattant mais je n'étais pas la pour lui faire des éloges mais tous mettre au claire. Il était donc temps de reconstituer la vérité et de remettre les barres sur les T et les points sur les i. Alors que l'homme enlève son masque je suis de découvrir un gosse qui pourrait être mon môme, l'homme s'incline en manque de respect hochant la tête et me répond à ma question sur son identité.

- Oui, que puis-je faire pour vous.

Je le regardes se redressé. Il était loin d'être stupide ça se voyait, je penses qu'il savait pourquoi mais nous allons pas forcé mais être direct, à lui de bien jouer savoir s'il était digne de confiance ou non. J'avais besoin de personne forte à mes côtés pour redresser la famille et la ressouder et pour ça nous allons commencer par une formatage intégrale et une mise à jour du conclave.

- Je ne vais pas passer par 4 chemins. J'ai reçu ça il y a peu.

Je jette la lettre sur la table qui nous séparait et lui laisse le temps de la lire, comme ça au moins j'étais bien sur qu'il savait pourquoi il était la. Ou peut être qu'il allait le découvrir mais ça me semblait peu probable son expression me le dira bien vite. Je n'ai aucunement l'intention de la tuer pour trahison je veux juste savoir s'il est digne de son poste. Alors que je lui laisses donc le temps de prendre connaissance de tous cela, je le fixes sans rien die, ni sourire, ni expression colérique j'étais neutre. Après un moment je lui annonce :

- Donc avant qu'il y a une grande discutions entre nous 2 sache 2 choses, je ne comptes pas te tuer pour traîtrise si cela nous mènes sur ça et, j'ai aussi mené mon enquête avant de te convoquer donc j'ai aussi un avis sur cela, donc à toi de faire le bon choix dans tes explications, je ne sais pas si ce Wilson est toujours en vie, mais en tous tous porte à croire que les accusations dont tu es victimes soit réel.

Je soupire doucement et prend place sur une chaise posant mes bras sur la table regardant le jeune valet sans rien dire pendant un moment, puis je prend un dossier qui était sur une chaise et le pose sur la table et sort son rapport mis à l'écrit, qu'il était soigneux séphi avec la paperasse quand même. Je le poses et le fait glisser jusqu'au valet :

- Donc j'aimerais savoir si ce rapport de ta part, tu le valides toujours et tu aimerais revenir dessus maintenant.


Je le regarde toujours, cette expression neutre sur mon visage, je n'avais rien à dire, mais suivant comment la discutions allait tourner ça allait avoir un impact sur les 2 personnes présentes dans cette pièce :

- Bien sur tous ce qui sera révéler ici restera entre nous, personne ne sera au courant, peut être le futur As quand il y en aura un, mais ce n'est pas sur que je le mettes donc prend place et discutons longuement sur ses accusations Arias.

Je l'invite à prendre place devant moi en souriant doucement, un sourire sincère et non piégeur. Je n'avais aucune raison d'être contre lui, on était du même camp et en plus je jouais le rôle de juge et un juge est impartial, même si j'avais mené mon enquête je laisses sa chance au jeune homme.

- Donc commençons par le principal. Est-ce que Wilson est il mort oui ou non ?

Allons droit au but, déjà s'il répond a cette question, je sais déjà quel papier faire, un jolie Wanted avec «  Dead Or Alive, Petit Wiwi » en mission prioritaire. Il serait donc la cause de la mort de Sephi et de Karma et ça je ne laisserais pas passer cela. Cependant si Arias me convainc qu'il est bien mort on aura un autre problème, un ennemie bien gênant et inconnue en plus du ténébreux.




Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arias VeleMessages : 325
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Mer 17 Aoû - 19:16



La trahison révélée au grand jour.


Arias pouvait le voir, il pouvait clairement voir l’aura de son Roi qui  bien différente de celle de l’ancien Roi. Là où Sephiroth était froid et minutieux, lui semblait dégager un sentiment chaleureux. Peut-être avait-il plus confiance en ses membre que l’ancien Roi, ce qui lui donnait un aire de père de famille plus qu’un Roi.

- Je ne vais pas passer par 4 chemins. J'ai reçu ça il y a peu.

Il montrait une lettre avant de la jeter sur la table qui les séparait, le Valet s’approcha de de celle-ci pour prendre calmement la lettre entre les mains. Il la lu attentivement, elle informait le Roi actuel des doutes concernant l’allégeance du Valet. En fait, elle faisait référence à la mission où il était censée tuer une certaine personne et qu’il semblerait, d’après une enquête menée par le précédent Roi, que celle-ci  encore en vie. Du moins c’était le principal argument qui l’accusait. Quand il eut finit de lire, le Valet regard dans les yeux son Roi, qui semblait ne pas être en colère. Au contraire, son regard et son expression faciale se voulait neutre, ce qui est pour le moins réussit.

- Donc avant qu'il y a une grande discutions entre nous 2 sache 2 choses, je ne comptes pas te tuer pour traîtrise si cela nous mènes sur ça et, j'ai aussi mené mon enquête avant de te convoquer donc j'ai aussi un avis sur cela, donc à toi de faire le bon choix dans tes explications, je ne sais pas si ce Wilson est toujours en vie, mais en tous tous porte à croire que les accusations dont tu es victimes soit réel.

Le jeune homme resta muet alors que son Roi s’asseyait en face de lui, sortant un dossier qui était visiblement poser sur la chaise à côté. Arias savait très bien ce que c’était, il l’avait écrit lui-même ce rapport. Il fallait dire que la paperasse était un désavantage quand on voulait des preuves. Le rapport glissa jusqu’au Valet puis son interlocuteur reprit la parole dans ce qui serait sûrement un long monologue jusqu’à la prise de parole du jeune homme.

- Donc j'aimerais savoir si ce rapport de ta part, tu le valides toujours et tu aimerais revenir dessus maintenant.

Il le regardait toujours, tout comme lui le faisait aussi. Pour l’instant il n’y avait pas encore besoin qu’Arias parle.

- Bien sur tous ce qui sera révéler ici restera entre nous, personne ne sera au courant, peut être le futur As quand il y en aura un, mais ce n'est pas sur que je le mettes donc prend place et discutons longuement sur ses accusations Arias.

Il l’invita à s’asseoir en face de lui, mais en tant qu’accusé, le Valet se refus à s’asseoir, peu importe son  de santé. Et quand bien même il lui souriait, Arias ne pouvait lui rendre la pareil, il gardait son aire vide de sentiment, tel l’arme qu’il était. Car au fond, son existence n’est dût qu’au fait qu’on voulait faire de lui une arme.

- Donc commençons par le principal. Est-ce que Wilson est il mort oui ou non ?

C’était maintenant au tour du Valet de prendre la parole, celle-ci encore plus vide de sentiment que l’image qu’il renvoyait. Il se tenait debout, face à son Roi qui semblait ne pas comprendre le fait qu’il reste debout.

- Ce rapport est faux, j’ai mentis, Wilson Higgsbury est vivant. Et si je peux me permettre, nous somme les principaux responsable de sa trahison.

Il ne voulais pas entrer dans les détails dès le début, le Valet voulais faire réfléchir son Roi par rapport à ce qu’il avançait. Le temps viendra dans cette discussion où il lui expliquera son point de vu, mais d’ici là, son Roi aura sûrement d’autre questions.




(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     


Dernière édition par Arias Vele le Jeu 18 Aoû - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Mer 17 Aoû - 20:37




L'heure du
jugement
Approche....


A
lors que je le fixes en silence, ayant posé ma première question clairement, j'espère qu'il n'allait pas jouer au con et tenter de protéger ce Wilson, ça me ferait chier tous de même. Un valet qui a toujours fait du bon travail à priori … Et qui se retournerait contre nous serait une autre perte qu'on ne pouvait pas vraiment se permettre. Alors que j'attendais sa réponse de pied ferme espérant avoir une réponse convaincante, elle tomba :

- Ce rapport est faux, j’ai mentis, Wilson Higgsbury est vivant. Et si je peux me permettre, nous somme les principaux responsable de sa trahison.

Donc il était bien vivant, Sephi, même mort il a encore raison, quel homme incroyable. Je viens prendre le rapport écrit par le Valet et prend entre mes mains pour en faire une boule et le jeter à la poubelle. Ca c'est fait, ça sert plus à rien. Je regardes le valet toujours sans colère ou expression négative :

- Je vois je te remercie pour cette réponse sincère et courageuse. Je ne te ferais pas de remarque sur le fait que notre Roi et As est mort à cause de toi car on est tous fautif de ne pas avoir su les protéger correctement.

Je ne voulais pas qu'il est cette idée que ça soit sa faute, car c'est sûrement ce qui lui retombait dessus si la conversation qu'il venait d'entreprendre tomber entre les oreilles des membres et la vérité était plus complexe on était tous fautif, alors il n'avait pas à porter un poids si lourd sur ses épaules, enfin s'il s'en souciait ça je ne pouvais pas le dire.

- Bon … ce qui va m'intéresser maintenant c'est les raisons qui t'ont poussé à arriver à ce choix la. J'aimerais bien les savoirs. Si c'est par vengeance, sous les menaces ou simplement pour te venger de l'ancien roi … je suis prêt à tout entendre.

Je le regarde toujours neutre, je ne le jugerais que sous la totalité des informations, je pouvais très bien comprendre qu'il ait agit sous la menace sur sa fille mais aussi bien moins comprendre s'il avait juste trouvé ça amusant au vu de son poste :

- De plus sache qu'une mission sera de nouveau déposer pour la capture mort ou vive de Wilson Higgsbury et que j'interdirais ton implication dans cette mission.

Il devait bien se douter que je n'allais pas pouvoir l'autorisé à prendre part 2 fois à la même mission. Je ne lui en voulais pas, mais je ne pouvais pas prendre le risque que ce Scientifique de génie recommence à jouer avec nos pouvoirs surtout après nos pertes.

- De plus tu m'as parlé que nous sommes fautive dans cet histoire de trahison, j'aimerais en savoir plus. De toute façon nous sommes avec les Domaes, fautifs de tous le désordres et malheurs de cette ville, donc j'aimerais savoir ce que nous devons ajouter a cette liste de malheur.

Je soupire doucement un peu, je n'aimais pas vraiment m'incruster dans la vie des gens de cette manière aussi forte et pesante, je préférais connaître les détails petit à petit mais je n'avais vraiment pas le temps, je passais déjà mon temps à combler les villes de l'attaques terroriste. Je le regardes de nouveau debout … Tu ne tromperas mon œil d'expert je voyais que tu étais toujours blessé et souffrait en silence :

- Je t'invites de nouveau à t'asseoir, j’admire cette maîtrise de soi et de la douleur, mais c'est une souffrance inutile et n'aggrave pas tes blessures, surtout que j'aurais sûrement besoin de toi rapidement si tous ce passe bien, donc prend place, surtout que ça va être long.

Je lui souris doucement, oui j'étais calme, gentil et bienveillant, je ne me voyais pas comme un roi, mais plus comme un père pour la famille, leur bien passé avant tous et je n'allais pas les faire souffrir inutilement.







Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arias VeleMessages : 325
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Mer 17 Aoû - 23:42



Le trésor d'un orphelin...


Il était prêt à tout entendre de la part de son Valet, alors la réponse ne l’étonna surement pas, d’ailleurs il gardait son calme depuis le début de leur échange. Il prit le rapport  par le Valet avant d’en faire une vulgaire boule de papier qu’il jeta à la poubelle. Il ne le lâcha pas des yeux, gardant toujours sa position neutre.

- Je vois je te remercie pour cette réponse sincère et courageuse. Je ne te ferais pas de remarque sur le fait que notre Roi et As est mort à cause de toi car on est tous fautif de ne pas avoir su les protéger correctement.

Arias était bien conscient de ce fait, il est le plus grand responsable de leur mort et, bien qu’il le cachait sous ses masque, il s’en voulait. Surtout que cela avait affecter au plus haut point Aloïs et cela le rendais triste de la voir ainsi. Il comptait lui dire d’ici quelques jours ce qu’il avait, ou plutôt pas, fait ce jour là.

- Bon … ce qui va m'intéresser maintenant c'est les raisons qui t'ont poussé à arriver à ce choix la. J'aimerais bien les savoirs. Si c'est par vengeance, sous les menaces ou simplement pour te venger de l'ancien roi … je suis prêt à tout entendre.

Les raisons sont assez simple pour celui qui connaît l’histoire du scientifique et le dévouement à sa famille du Valet.

- De plus sache qu'une mission sera de nouveau déposer pour la capture mort ou vive de Wilson Higgsbury et que j'interdirais ton implication dans cette mission.

Il le comprenait, il savait que la méfiance serait maintenant son lot quotidien. Il savait aussi que Wilson aurait surement la visite de nouveaux bourreau, mais ça il ne pouvait rien y faire. Peut-être parviendrait-il  faire entendre raison  son Roi, à lui transmettre son point de vu...

- De plus tu m'as parlé que nous sommes fautive dans cet histoire de trahison, j'aimerais en savoir plus. De toute façon nous sommes avec les Domaes, fautifs de tous le désordres et malheurs de cette ville, donc j'aimerais savoir ce que nous devons ajouter a cette liste de malheur.

Il soupirait légèrement, comme si toute cette affaire l’agaçait, mais en même temps il avait un problème de traitre dès ses débuts. Son Roi observait le jeune homme d’un œil digne des vétérans.

- Je t'invites de nouveau à t'asseoir, j’admire cette maîtrise de soi et de la douleur, mais c'est une souffrance inutile et n'aggrave pas tes blessures, surtout que j'aurais sûrement besoin de toi rapidement si tous ce passe bien, donc prend place, surtout que ça va être long.

Il confirmait les impressions d’Arias, il ressemblais plus  un père qu’à un Roi et pourtant... Il n’était pas au courant du cas Higgsbury ?

- Mon Roi, je suis ici en accusé et un accusé se doit de rester debout face à ses accusations. Je me vois donc dans l’obligation de refuser une nouvelle fois votre invitation.

Il se gardait son sang-froid, il se sentait responsable de tout ça et il avait de quoi. Un homme comme lui, si on peut appeler ça un homme, à connus milles et une souffrances aussi bien psychologique que physique. Ce n’était donc pas ses actuelles blessures sui allaient le faire flancher et puis, il ferait un bien piètre Valet s’il se reposait pour si peu.

- Vous voulez savoir pourquoi j’ai fais ça ? Pourquoi on est coupable ? J’ai entendu son histoire et elle concorde avec nos archives. Wilson Higgsbury était un Elementis. Lors d’une mission, il a été déclaré mort et à survécu tant bien que mal dans un environnement hostile. Il en est ressortit traumatisé, avec une rancune pour notre famille. Il nous a ensuite trahit, mais, mon Roi, si nous avions fait un effort pour le chercher il serait encore parmi nous. Si je peux me permettre, nous devrions porter plus d’attention envers nos frères et sœurs, ce n’est pas digne d’une famille d’abandonner un de ses membre.

Il arrêta de parler pendant un court instant, histoire de laisser son Roi prendre connaissance de son point de vu, puis il reprit.

- Lors de ma mission, quand j’ai voulu le tuer, sa rage à explosé, critiquant notre famille. Il disait vrai, nous avons tant de traitre car nous ne somme pas assez à l’écoute de nos membres, nous ne sommes plus comme une famille, mais comme une armée où les pertes et le sort d’un homme n’est pas important... Quand on l’a abandonner, on lui a enlever une partie de sa santé, la confiance en autrui et lorsque j’ai volé ses recherches, je lui ai volé son travail de toute une vie. Je trouvais qu’il était injuste de lui prendre la vie alors que je venais de lui retirer la seule chose à quoi il tenait alors qu’on est les principaux responsable de cette tragédie.

Le Valet s’inclina bien plus que lors de ses présentations, en signe de respect et d’humilité.

- J’ai moi-même tout perdu, je me refusais de faire à quelqu’un d’autre ce qu’on m’avais fait. Mon Roi, je n’ai aucun souvenir de mon passé, mais quand je suis arrivé ici en vagabond, les Elementis m’on recueillit. Alors je donnerais ma vie pour elle, comme jamais je ne la trahirais, lors de ma mission j’ai vu un membre de ma famille délaissé au plus profond de lui. J’accepterais votre sentence sans regrets aucuns. Je ne vis que pour défendre ma famille, car il ne me reste plus que ça et si celle-ci pense que je l’ai trahis, alors je me plierais à votre parole mon Roi.

Le Valet arrêta sa courbette pour se mettre à genoux devant son Roi, le fixant de son regard vide de sentiments.

- Mon Roi, je vous laisse décider de mon sort. Je m’agenouille face à votre jugement en tant que coupable de la mort de notre Roi et de notre As, en plus d'avoir mentit à notre Conclave.

Arias ferma ensuite ses yeux vide de sentiments pour baisser la tête en attendant le verdict de son chef de famille. S’il devait mourrir ou être bannis, qu’il en soit ainsi, le jeune homme continuerais à protéger les êtres qui lui sont chère. Le Valet était un homme mature pour son âge, mais pour son âge il avait fait l’aller-retour un nombre incalculable de fois.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     


Dernière édition par Arias Vele le Jeu 18 Aoû - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Jeu 18 Aoû - 2:07




L'heure du
jugement
Approche....


-M
on Roi, je suis ici en accusé et un accusé se doit de rester debout face à ses accusations. Je me vois donc dans l’obligation de refuser une nouvelle fois votre invitation.

Je regardes Arias un peu dépité mais moi j'aime vraiment pas ça … Je ne me considérais pas comme un bourreau ou un vrais roi et me plaçait à égalité avec les membres donc bon, mais j'allais pas m'attarder sur ce détail la suite importait bien plus.

- Vous voulez savoir pourquoi j’ai fais ça ? Pourquoi on est coupable ? J’ai entendu son histoire et elle concorde avec nos archives. Wilson Higgsbury était un Elementis. Lors d’une mission, il a été déclaré mort et à survécu tant bien que mal dans un environnement hostile. Il en est ressortit traumatisé, avec une rancune pour notre famille. Il nous a ensuite trahit, mais, mon Roi, si nous avions fait un effort pour le chercher il serait encore parmi nous. Si je peux me permettre, nous devrions porter plus d’attention envers nos frères et sœurs, ce n’est pas digne d’une famille d’abandonner un de ses membre.

Oui j'étais impatient même, pour que cela arrive à détourner une personne aussi droite qu'Arias cela devait vraiment être impactant. Je le voyais le Valet et je ne pouvais le considérer comme un traître, il était bien trop dévoué à la famille et je ne pensais pas pouvoir le punir d'une peine capitale comme la mort, il était un élément bien précieux de ma famille, cependant je devais savoir ce qu'il c'était passé, je ne l'interrompt pas dans sa parlotte et l'écoute toujours neutre :

- Lors de ma mission, quand j’ai voulu le tuer, sa rage à explosé, critiquant notre famille. Il disait vrai, nous avons tant de traitre car nous ne somme pas assez à l’écoute de nos membres, nous ne sommes plus comme une famille, mais comme une armée où les pertes et le sort d’un homme n’est pas important... Quand on l’a abandonner, on lui a enlever une partie de sa santé, la confiance en autrui et lorsque j’ai volé ses recherches, je lui ai volé son travail de toute une vie. Je trouvais qu’il était injuste de lui prendre la vie alors que je venais de lui retirer la seule chose à quoi il tenait alors qu’on est les principaux responsable de cette tragédie.

Je comprenais que c'était dur pour ce Wilson et j'écoutais toujours l'histoire m'intéressant ouvertement et sincèrement à ce cas la. Oui c'était horrible pour Wiwi ce qui lui était arrivé et je comprenais qu'Arias avait eu du mal à lui en faire subir encore plus.

- Mon Roi, je vous laisse décider de mon sort. Je m’agenouille face à votre jugement en tant que coupable de la mort de notre Roi et de notre As, en plus d'avoir mentit à notre Conclave.

Je le regardes, il était donc sérieux, je voyais son regard et je connaissais ce genre de personne, il voulait la mort ou une sentence terrible pour se faire pardonner de ses pêchés. Intéressants, alors j'allais lui donner sa sentence terrible. Je me lève et m'approche de lui me mettant en face prenant un air pas content et bien méchant, je poses une main sur son visage comme si j'allais utiliser mon pouvoir pour imposer mon jugement :

- Je vois, Valet Arias Vele, moi Azazel T. Geis, Roi élémentis t'es jugé coupable de haute trahison envers les élémentis et de ce fais je te condamne à …. La peine capitale.

Alors que mon air était plus que sérieux et terrible, mon visage s’adoucit pour laisser place à un sourire sincère et chaleureux :

- Au nettoyage du QG pour les 2 prochains mois car tu as quand même trahis ton ancien roi. Cependant au vue des éléments et de la bonne volonté que tu as apporté à cette audience, la cours c'est à dire moi retient que ton choix était justifié et que ce qui est arrivé à Wilson est horrible et c'est pour cela que je ne relancerais pas de mission pour le tuer pour le moment, cependant s'il est de nouveau à l'origine d'un plan touchant notre famille entière, j’apposerais mon châtiment sur lui, la mort. Pour le moment je placerais juste une mission de surveillance.

Je souris doucement et enlève ma main du visage de mon valet, la remettant  sous la cape qui entourait mon corps et regarde mon valet :

- Sache que je sais que la famille est au plus mal, et c'est pour ça que je veux la ressouder. Et pour ça j'aurais besoin de personne de confiance comme toi Arias, comme tu le sais depuis un moment notre famille souffre et je penses avoir prit une décision te concernant …. Cependant j'aimerais que tu répondes encore à quelques questions.

Je soupire doucement et l'aide a se relever et le force à s'asseoir sur cette foutue chaise pour prendre place à côté de lui cette fois ci, je le regarde et prend une posture un peu plus décontracté et frotte mon visage :

- Je comprends que le sort de Wilson t'es touché, mais … Wilson est responsable de la mort de pleins d'élémentis à cause de la chose qu'il a créer. Karma était proche de ma nièce et est mort en la protégeant car il n'avait pas son élément pour être dans un bon état, ma nièce que fait elle aujourd’hui ? Elle ne mange plus, elle déprime et souffre seule. Sephiroth, même si on pouvait dire que c'était un démon et une personne horrible ,restait une personne forte de notre famille qui laisse un orphelin derrière lui. Sans compter les nombreux élémentis mort qui laisse eux aussi de la famille, tous cela à cause de la création de Wilson, comment vas tu faire pour les regarder en face ? Car ce que vient de faire Wilson est encore pire que ce qu'on lui a fait.

Je regarde Arias oui, même si Wilson avait été détruit par les élémentis, il venait de causer des dommages bien plus important avec sa merde, mais on était donc bien fautif comme l'affirmait Arias, et je n'irais pas vérifier les archives j'avais confiance en Arias je savais juger les hommes que je voyais, et Arias était un grand homme en qui je pouvais placer ma confiance :

- Mais cependant je ne me vengerais pas de Wilson. Sinon ça serait l'engrange de la Haine qui tournera indéfiniment, donc j'annule toute répercutions sur Wilson et toi, mais sache que …. Je ne serais pas clément 2 fois Arias, la prochaine fois … Je serais digne des punitions de Sephiroth, je sais pardonner mais je sais punir, donc n'agit pas sur un coup de tête, car chaque action que nous faisant à des conséquences.

Je le regarde c'était une discutions et j'espère qu'il comprenait car je ne voulais vraiment pas perdre un si bon élément de ma famille.

- Mais sur ce point, tu as raison pour le travail que tu as fournis la famille ne t'as pas assez remercié c'est pour cela que je vais te donner ta plus grande punition mais aussi t'as plus grande récompense Arias … * je chuchote entre 2* Enfin tu feras quand même les 2 mois de ménages car j'ai pas envie de les faire...

Je me lève et reste devant lui le regard.








Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arias VeleMessages : 325
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Jeu 18 Aoû - 10:48



Des remords impérissables...


Le Valet sentit son Roi se lever, il l’entendait s’approcher de lui puis il sentit sa main se poser sur la tête du jeune Valet étant de prendre la parole. Sa voix semble autoritaire et le jeune homme ouvrit les yeux pour  la décision de son roi.

- Je vois, Valet Arias Vele, moi Azazel T. Geis, Roi élémentis t'es jugé coupable de haute trahison envers les élémentis et de ce fais je te condamne à …. La peine capitale.

Sur coup, il ne comprit pas pourquoi il avait dit cela alors que son expression facial se faisait plus chaleureuse. Il souriait comme depuis le début de leur entretient, Arias ne percevait aucune feinte, juste un sourire franc et sincère. Son Roi confirmait son statut de père plus que de roi.

- Au nettoyage du QG pour les 2 prochains mois car tu as quand même trahis ton ancien roi. Cependant au vue des éléments et de la bonne volonté que tu as apporté à cette audience, la cours c'est à dire moi retient que ton choix était justifié et que ce qui est arrivé à Wilson est horrible et c'est pour cela que je ne relancerais pas de mission pour le tuer pour le moment, cependant s'il est de nouveau à l'origine d'un plan touchant notre famille entière, j’apposerais mon châtiment sur lui, la mort. Pour le moment je placerais juste une mission de surveillance.

Cette annonce le surpris au plus haut point, son regard affichait clairement le seul sentiment de cette discussion. Pas de joie, mais de la surprise. Azazel T. Geis, un roi qui viens de laisser une marque indélébile dans son esprit. Le roi qu’il espérait voir un jour à la tête de la famille. Arias trouvait que la famille manquait d’un roi juste, mais on dirais bien que c’était enfin le cas. Il continua de sourire, lâchant la tête du jeune homme, été s’adressa de nouveau  son Valet.

- Sache que je sais que la famille est au plus mal, et c'est pour ça que je veux la ressouder. Et pour ça j'aurais besoin de personne de confiance comme toi Arias, comme tu le sais depuis un moment notre famille souffre et je penses avoir prit une décision te concernant …. Cependant j'aimerais que tu répondes encore à quelques questions.

Il hocha la tête en signe de réponse positive, comme quoi il serait prêt à répondre à ses moindres questions et qu’il acceptait son sort. La surprise s’estompa au bout de quelques minutes, mais ce devait être un spectacle des plus agréable pour son roi de voir cet homme sans expression et bien... Exprimer de la surprise. Il soupira doucement avant d’aider le jeune homme  se relever, mais cette fois-ci il le força à s’asseoir et il ne pût résister maintenant qu’il avait été jugé. Il s’assit à côté de lui, le regardant tout en se frottant le visage.

- Je comprends que le sort de Wilson t'es touché, mais … Wilson est responsable de la mort de pleins d'élémentis à cause de la chose qu'il a créer. Karma était proche de ma nièce et est mort en la protégeant car il n'avait pas son élément pour être dans un bon état, ma nièce que fait elle aujourd’hui ? Elle ne mange plus, elle déprime et souffre seule. Sephiroth, même si on pouvait dire que c'était un démon et une personne horrible ,restait une personne forte de notre famille qui laisse un orphelin derrière lui. Sans compter les nombreux élémentis mort qui laisse eux aussi de la famille, tous cela à cause de la création de Wilson, comment vas tu faire pour les regarder en face ? Car ce que vient de faire Wilson est encore pire que ce qu'on lui a fait.

Cela le fit réagir, il se mordit légèrement la lèvre inférieur, il le savait qu’il  responsable de tout ces morts, c’est pour cela qu’il ne comprenait pas la décision de son roi. Jamais, c’était une si grande honte pour lui... Il ne s’en remettrait sûrement jamais.

- Mais cependant je ne me vengerais pas de Wilson. Sinon ça serait l'engrange de la Haine qui tournera indéfiniment, donc j'annule toute répercutions sur Wilson et toi, mais sache que …. Je ne serais pas clément 2 fois Arias, la prochaine fois … Je serais digne des punitions de Sephiroth, je sais pardonner mais je sais punir, donc n'agit pas sur un coup de tête, car chaque action que nous faisant à des conséquences.

C’était un bon Roi, Arias le savait au plus profond de lui. Il semblait juste, mais pouvait aussi se montrer implacable, homme digne du poste de Roi. Au fond de lui, l’orphelin se jura de le protéger jusqu’à la mort, car il était bien différent. Il devait vivre, car il  sûrement le meilleur roi que la famille pouvait rêver. Il se leva tout en parlant, regardant le jeune homme au cheveux ébènes.

- Mais sur ce point, tu as raison pour le travail que tu as fournis la famille ne t'as pas assez remercié c'est pour cela que je vais te donner ta plus grande punition mais aussi t'as plus grande récompense Arias …  Enfin tu feras quand même les 2 mois de ménages car j'ai pas envie de les faire...

Le Valet leva la main comme pour interrompre son roi, il avait quelque chose à dire, son regard exprimait clairement le regret. Il n’avait pas parler par respect, mais il se devait de se confier et de lui répondre.

- Mon Roi, pour vous répondre, jamais je ne pourrais les regarder dans les yeux, jamais je ne pourrais me regarder dans un miroir sans avoir à penser à cela. Je ne sais toujours pas comment le dire à Aloïs, elle qui est profondément atteinte par la mort de notre roi. Tout ces morts s’ajoutent à la longue liste de regrets que j’ai. Je sais que mes actes on des conséquences, mais je pensais nous avoir mis à l’abris en le privant de ses recherches...

Baissant légèrement le tête, le valet exprima ses pensées.

- Mon Roi, avant de vous prononcer, je tenais à vous dire... Je jure de vous servir aussi loyalement que je l’ai fait tout au long de ma vie et je donnerais celle-ci pour assurer votre protection. Vous incarnez le roi juste et protecteur dont nous avons tous besoin. Vous voyez au delà de ce que les autres peuvent voir et je suis fière de vous servir, bien que j’ai du mal à comprendre pourquoi je ne suis pas punis aussi sévèrement que ma traîtrise.

Cela se sentait dans ses paroles, il  des plus sincère, mais surtout il éprouvait de grands regrets. À cause de lui, il y a eut de nombreux morts, mais surtout... Il faisait souffrir la femme qu’il aimait.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Jeu 18 Aoû - 11:51




L'heure du
jugement
Approche....


J
e lisais sa surprise dans ses yeux, chose qui me surpris aussi il montrait enfin un peu d'émotion pour cette discutions et je souris doucement ça me faisait plaisir. Alors que je me lève pour appliquer ma 2ème sentences sur lui, le Valet m'interrompt pour me répondre et expliquer ses sentiments :

- Mon Roi, pour vous répondre, jamais je ne pourrais les regarder dans les yeux, jamais je ne pourrais me regarder dans un miroir sans avoir à penser à cela. Je ne sais toujours pas comment le dire à Aloïs, elle qui est profondément atteinte par la mort de notre roi. Tout ces morts s’ajoutent à la longue liste de regrets que j’ai. Je sais que mes actes on des conséquences, mais je pensais nous avoir mis à l’abris en le privant de ses recherches...


Il marque une pause et enchaîne avec :

- Mon Roi, avant de vous prononcer, je tenais à vous dire... Je jure de vous servir aussi loyalement que je l’ai fait tout au long de ma vie et je donnerais celle-ci pour assurer votre protection. Vous incarnez le roi juste et protecteur dont nous avons tous besoin. Vous voyez au delà de ce que les autres peuvent voir et je suis fière de vous servir, bien que j’ai du mal à comprendre pourquoi je ne suis pas punis aussi sévèrement que ma traîtrise.


Je souris doucement, Arias était vraiment noble, désolé Sephiroth mais je ne le punirais pas comme tu le voudrais. Je ne suis pas comme ça et cet homme ne le mérite clairement pas. Alors que je me le regarde de nouveau :

- Tu vas être punis sévèrement Arias, car ce que je t'offres …. C'est la place de Joker de notre famille. Cependant, tu vas être en communication avec les gens que tu ne peux plus regarder et entendre ainsi que vois leur tristesse. C'est une punition des plus douloureuse, mais c'est aussi une récompense car c'est une promotion que tu mérites et que j'ai besoin de personne de confiance et avec la tête haute comme toi. Je ne cherches pas à avoir le plus fort des conclaves, ou le plus de brute, j'ai besoins de personne comme toi franche, loyale et qui s'intéresse à notre famille. Et tu m'as prouvé que tu réunissais ses conditions.

Je tends la main vers Arias pour sceller cette offre. Je penses qu'Arias s'en montrera digne et qu'il est vraiment temps de lui rendre toutes son travail et il méritait cette promotion :

- Concernant le jusqu'à la mort, tu n'as pas besoin. Je sais me défendre seul ne t'en fais pas. Je préfère que tu protèges la futur génération élémentis qui n'est pas assez forte qu'une vieux qui en a encore des ses muscles ahah. Mais j’apprécie Arias, tu es une personne que je suis contente de compter parmi nous et tu as toute ma confiance sache le et comme promis cette histoire restera juste entre nous.

Mon regard regarde toujours le jeune homme. C'est vrais que la famille c'est vraiment détérioré et il va falloir remettre en place tous cela rapidement avant que ça n'aille trop loin. Entre les vrais traîtres et ceux qui n'ont plus confiance … Il y avait tout un cercle à rebâtir. J'allais bien être occupé dans les prochains temps, pour ma plus grande joie ou malheur je saurais pas trop le dire.

- Enfin bref, pour ton pseudo jugement on en a terminé, je n'ai rien d'autre à dire ou a critiquer dans ton travail hors ce passage la il semblerait que tu sois irréprochable.


Je souris doucement au nouveau Joker.








Revenir en haut Aller en bas

avatar

Arias VeleMessages : 325
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   Jeu 18 Aoû - 18:44



L'aube d'un nouvel avenir


Arias ne pouvait voir distinctement son expression faciale, mais il ressentait au plus profond de lui comme une sorte d’image instinctive. Il devinait à son aura qu’il lui sourirait de nouveau. Il reprit la parole puis lui annoncer sa sentence.

- Tu vas être punis sévèrement Arias, car ce que je t'offres …. C'est la place de Joker de notre famille. Cependant, tu vas être en communication avec les gens que tu ne peux plus regarder et entendre ainsi que vois leur tristesse. C'est une punition des plus douloureuse, mais c'est aussi une récompense car c'est une promotion que tu mérites et que j'ai besoin de personne de confiance et avec la tête haute comme toi. Je ne cherches pas à avoir le plus fort des conclaves, ou le plus de brute, j'ai besoins de personne comme toi franche, loyale et qui s'intéresse à notre famille. Et tu m'as prouvé que tu réunissais ses conditions.

Cela l’aurait certainement surpris d’avoir une promotion si seulement cela ne représentait pas un fardeau sur ses épaule. Lui qui ne se sentait pas capable de parler et voir ses frères et sœurs en face se retrouvait directement en communication avec eux. Au fond de lui il était  heureux d’avoir tant de reconnaissance, mais il se sentait d’autant plus triste et coupable, car chaque jours il se rappèlerait de ce qu’il a causé. Le nouveau roi tendit sa main  son ancien Valet pour sceller leur accord, ce à quoi il lui serra en retour.

- Concernant le jusqu'à la mort, tu n'as pas besoin. Je sais me défendre seul ne t'en fais pas. Je préfère que tu protèges la futur génération élémentis qui n'est pas assez forte qu'un vieux qui en a encore dans ses muscles ahah. Mais j’apprécie Arias, tu es une personne que je suis contente de compter parmi nous et tu as toute ma confiance sache le et comme promis cette histoire restera juste entre nous.

Il lui demandait de renier son, certes ancien, serment de Valet, mais aussi le vœu qu’il a fait en entrant dans la famille. Protéger ses membres du mieux qu’il le pouvait et qui de mieux que le Roi pour les protéger ? De ce fait Arias protégerait le roi malgré les paroles sage de son aîné.

- Enfin bref, pour ton pseudo jugement on en a terminé, je n'ai rien d'autre à dire ou a critiquer dans ton travail hors ce passage la il semblerait que tu sois irréprochable.

Voilà que toute cette histoire touchait à sa fin, le Valet se leva donc pour faire face  son nouveau roi. Le regard sérieux et vide de sentiments, le Valet ou plutôt le Joker, semblait ne pas avoir de cœur, il semblait juste avoir été formé. Si on connaissait son histoire, c’était compréhensible, mais lui-même ne la connaissait. Cependant, le jeune homme essaya de lâcher un fin et discret sourire  son nouveau roi avant de prendre une dernière fois la parole.

- J’accepte votre offre et jugement mon roi. Je veillerais à trouver des membres dignes de confiance, dignes de notre famille. Je veillerais aussi sur les génération futur, mais je veillerais sur vous aussi, vous êtes notre meilleur espoir. Si on en a terminé, je dois vous laisser mon roi. Je dois nettoyer le QG avant de repartir changer mes bandages.

Une courbette en signe de salut, puis le Joker lâcha un dernier « Mon Roi » avant de tourner les talons, sortant calmement de la salle de son jugement. Le QG était assez spacieux, Arias rentrera sûrement un peu plus tard en fin d’après-midi, mais au fond cela ne le dérangeais pas. Il s’autorisa même un sourire de satisfaction tellement il  heureux d’avoir rencontrer un roi qui se préoccupait de la famille.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure de la vérité, choisis bien ton camp. [F. Arias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-