Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Azula (validée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Azula (validée)   Jeu 18 Aoû - 23:03

Azura Hosne


PETITE PRÉSENTATION
NOM :HOSNE
PRÉNOM(S) :Azula
SURNOM :Zuzu (pour le moment seul son père a le droit de l'appeler ainsi)
DATE DE NAISSANCE : 18/08/1981
ÂGE :38
SEXE :Femme
CAMP :Gouvernement
CAPACITÉ : Aucune
SITUATION : célibataire
MÉTIER : Soldat, parfois mandatée comme garde du corps.
PERSONNAGE AVATAR :  Revy de Black Lagoon
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMPS ?
Il y a vingt ans qu'elle a commencé sa carrière.
QUELS SONT VOS LIENS AVEC LUI ?
Des gros problèmes avec l'étiquette et la discipline, mais elle reste fiable et fait son travail.
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Une arbalète et une épée courte.
PHYSIQUE

Azula est une femme plutôt mince et athlétique ce qui ne l’empêche pas d'avoir des formes prononcées. Son style vestimentaire décontracté laisse souvent apercevoir un joli décolleté et des cuisses désirables. Son physique est très féminin ce qui contraste avec son caractère de garçon manqué. Ses yeux sont marron avec quelque reflets jaunes. Son regard est le plus souvent calme au point qu'elle ait l'air de sommeiller, lui donnant une attitude nonchalante, mais il devient enflammé lorsqu’elle est déterminée à vaincre. Elle a une chevelure rousse très vive qu'elle laisse généralement attachée. Par habitude de combat et de terrain difficile elle porte des mitaines en permanence et a très souvent des bottes montantes. Un tatouage est visible sur son bras.
CARACTÈRE

C'est une tête brulée qui agit parfois de façon impulsive au risque de se mettre en danger. Toutefois elle est bien plus prudente lorsqu’il s'agit du bien et de la sécurité des autres. Très franche, elle n'aime ni le mensonge, ni les sous-entendu, ni les discutions à tiroir. Ses poings sont ses meilleurs arguments lorsqu'on fait preuve de mauvaise fois face à elle. A la fois amie fidèle et rancunière tenace, c'est quelqu'un qu'il vaut mieux avoir dans son camps. Il est difficile de la stopper lorsqu'elle s'emporte et elle devient alors violente et vulgaire. Si elle n'obéit pas toujours aux consignes, elle remplit en revanches toutes ses missions même les plus ingrates. Sous son comportement de garçon et de brute, elle reste sentimentale, altruiste et a plus de considération pour les sentiments des autres que ce qu'on pourrai attendre d'une militaire. Toujours prête à encourager les autres, elle a également besoins de reconnaissance et n'est pas insensible a la flatterie, mais ça elle ne l'admettra jamais.
Elle fume lorsqu'elle est stressée et n'est pas la dernière à la boisson après le service.

PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !


Ne pas être désiré, se trouver parmi les rejetés alors qu'au dehors, d'autres enfants sont couverts d'amour et de bonheur sous le simple prétexte d'être né. La petite Azula assimila vite l'idée qu'elle n'aurai pas du naître. Dans cet orphelinat on essayait de la rendre « adoptable » : toujours rester polie, être sociable avec les autres enfants et avec les adultes, se faire belle. Seulement elle tentait d'attirer l'attention en faisant tout le contraire, elle n'y parvint jamais. Quand on travaille dans un orphelinat, il faut un certain détachement pour rester sains d'esprit. Mais parfois ce bouclier affectif se meut en une sombre indifférence.

Les garçons étaient plus recherchés et elle ne ressemblait pas à une petite fille modèle. Alors qu'elle avait sept ans un homme seul vint à l'orphelinat. Il était grand et fort, mais semblait triste derrière son visage calme. Elle essaya ce jour la de bien faire les choses. Elle portait la même jolie robe que les autres filles et elle dit "bonjour" quand l'homme arriva. Ce dernier sans un regard pour elle, décrétât à leur tutrice qu'il voulait voir des garçons ayant environ cinq ans.
L'effort avait été bref, mais tout de suite brisé. Elle sortit dans la cour se mit à matraquer un arbre avec une solide branche, pleurant sa rage et ruinant sa robe par la même occasion.


De son côté l'homme eut vite fait le tour des garçons qu'on lui présenta. Il expliqua les raisons de sa déception. « Les garçons ici ont été élevés pour être trop dociles. Ce ne sont plus des gosses, vous en avez fait des poupées pour adulte. »

Prononçant ces mots il aperçut le seul enfant qui lui semblait normal. Une petite fille qui s'était couverte de boue en jouant avec une branche. Laissant sur place la directrice qui s'apprêtait à lui servir un sermon sur le fait que la politesse leur servirait toute leur vie et qu'on ne trouve pas d'enfant sur mesure, il allât voir la petite et la défia. « Je ne pense pas que ce soit très courageux de s'en prendre à un arbre.»


La petite se rua immédiatement sur celui qui sans s'en apercevoir avait créé toute cette colère. L'homme esquiva l'assaut avec une agilité surprenante pour sa taille. Azula, tomba ridiculement au sol, mais se releva pour une seconde attaque. L'homme attrapa ses bras de ses grandes mains puissantes et la souleva à sa hauteur. Il plongea ses yeux bleu dans les siens alors qu'elle se débattait comme un diable et finit par avoir un petit rire, qui énerva la petite encore davantage.

La directrice arriva hystérique, toute d'abord car Azula avait encore ruiné une robe neuve et parce que cette « brute impolie » était en train de martyriser un enfant.

« J'ai peut-être trouvé un enfant finalement. »


Réalisant ce que cela voulait dire, la petite furie cessa de se débattre inutilement, trop surprise pour réaliser pleinement ce qui se passait. L'homme la reposa doucement en souriant. Il se tourna vers la directrice et attendit sans écouter qu'elle ait fini son laïus.

« Je reviendrai, il faut que je réfléchisse »

Ces mots éteignirent la lueur d'espoir que les précédents avaient fait naître, des mots tellement prononcés par tellement d'adultes. Des mots qui formulaient chaque fois le même mensonge. Elle refusa de faire partie de ses camarades qui croyaient toujours au retour de ceux qui devaient venir les chercher pour former une famille. Durant une semaine, elle resta enfermée autant que cela lui était possible. On frappa à sa porte.

« Allez vous en ! »

Cria t-elle rageusement, en sachant que sa chambre ne pouvait être verrouillée et que la personne qui frappait pouvait entrer.

« Écoute on a peut-être pas eue un très bon départ. En fait tu dois croire que je suis quelqu'un de méchant. Mais si tu veux bien me laisser entrer et faire connaissance, tu verras que je ne suis pas si méchant que ça. Si tu veux me laisser ma chance, j'aimerais essayer d'être ton père. Tu m'ouvres s'il te plaît ? »

L'homme attendit un moment une réponse, accroupis devant la porte. La petite lui ouvrit, en larme.

« T'as pas menti ! »

C'est tout ce qu'elle réussit à dire en se jetant dans les bras de l'homme surpris et ému. Un peu maladroitement, l'homme la prit dans ses bras et la laissa pleurer autant qu'elle en avait besoin. Ne trouvant rien à dire qui ne risquait de briser ce moment.

La petite se calma mais, une boule d'émotion dans la gorge l'empêchait de parler. L'homme lui se contenait à peine mieux il la serait contre lui afin qu'elle ne vit pas des larmes qui s'entendaient pourtant très bien dans les sursauts de sa voix.

« Je m'appelle Marcus. Mais si tu veux que je sois ton père et bien tu peux m'appeler papa. Je comprendrait si tu as besoin d'un peu de temps... Je vis seul et c'est vrai que je n'y connais pas grand chose. Mais je ferai de mon mieux pour être un bon père. Et je t'aimerai... J'ai déjà tous les papiers qu'il faut pour t'emmener. »
La petite eue confiance, tout simplement, cet adulte là ne lui mentait pas.

La paperasse fut en effet vite réglée, il fallut peu de temps à Azura pour appeler cet homme papa. Il pleura sur le chemin vers chez lui tout en faisant des projets. Marcus Hosne, vivait seul dans une grande maison. Bien qu'il ait fait de l'ordre avant de partir, il régnait encore un certain désordre et il se mit à ranger compulsivement. Il avait installé une chambre d'enfant à côté de la sienne avec un lit et un bureau adapté qu'il avait construit lui-même.


Les années passèrent et son père bien qu'il fut militaire, ne marqua jamais de trop longues périodes d'absence. Il accordait tout son temps libre à sa fille, jouant avec elle à des jeux de garçon. Cela lui convenait d'ailleurs très bien. Il s'assura qu'elle reçoive une bonne éducation et lui transmit sa vision du monde. Une vision du monde dans laquelle les familles étaient le mal absolu.

Alors qu'elle avait 14 ans, Azula était épanouie, elle était devenue le prototype du garçon manqué et s'était mise à fumer, une décision que son père désapprouvait mais ne se sentait pas le droit de l'en empêcher puisqu'il fumait lui-même. Elle avait quelques souvenirs de l'orphelinat. Le jour où il était venu la chercher était encore intact dans sa mémoire. Mais ce jour-là, elle eut l'envie de lui en parler.

-Papa, pourquoi tu as décidé de m'adopter ?

-Parce que j'ai tout de suite aimer ton caractère tu était une petite chipie mais tu était triste en dedans. Tout simplement je t'ai vu et j'ai sus que toi je pourrai t’aimer comme un père aime une fille.

-Nan je veux dire, a ce moment la t'était encore à peu près jeune. Pourquoi t'es entré dans cet orphelinat en voulant adopter.

-T'es en train de me traiter de vieux c'est ça ?

-Ouais, t'es un ancêtre.

Les deux pouffèrent mais Azura reprit.

-Sérieusement pourquoi tu voulais adopter ?

Cette fois il ne s'en sortirai pas en faisant diversion. Il lui demanda de s’asseoir, sachant que la conversation serait longue et sérieuse.

-Bon prépare toi, c'est pas une belle histoire et tu vas être choquée. Pour commencer, il faut savoir que j'ai été marié.
Il lui lassa le temps de digérer l'information mais, lui fit signe de ne pas interrompre.
« J'ai eue une épouse qui s'appelait Lucile. On a fricoté ensemble, c'était ma première amourette, pour elle aussi. Je l'ai mise enceinte, quand nos parents l'ont su ils ont fait en sorte que l'on se marie rapidement. J'étais déjà militaire, je n'étais pas très souvent à la maison. Je tachais d'être un bon père de famille mais en fait Lucile et moi on avait pas grand-chose à se dire. Notre fils s'appelait Miroy. J'avais horreur de ne pas le voir durant de longues périodes. A cet âge là, ça grandi très vite et j'ai eu l'impression de tout rater. Et j'ai vraiment tout raté... »
Marcus essuya une larme qui tentait de s'échapper de son œil gauche.
« J'ai appris qu'il était mort en rentrant d'une mission. Il était sorti la nuit on ne sais pourquoi et avait été pris dans un tir croisé entre les familles. On a rien pu récupérer de son cadavre... Lucile m'en a voulu de ne pas avoir été là. Elle est partie, de toute façon notre enfant c'était la seule chose qui faisait de nous une famille... Je suis resté longtemps seul, en dépression. Ma hiérarchie m'a accordé du temps pour faire mon deuil, j'ai demandé plusieurs rallonges... Mais tout dans la maison me rappelait le fils que j'avais perdu. Quand je suis allé a l'orphelinat je cherchais un garçon qui lui ressemblait. Et il avait du caractère. »

« Et j'étais l'enfant qui lui ressemblait le plus ? »
« Non, pas vraiment, mais j'ai compris que vouloir un Miroy bis c'était pas une bonne idée. Je t'ai aimé tout de suite pour ce que tu étais. Alors c'est vrai que tu as un peu pris sa place, mais j'ai jamais essayé de te transformer en lui. Je t'ai aimé comme ma fille et j'ai fait en sorte de rester présent même si ça m'a valu de lutter avec ma hiérarchie surtout quand tu étais toute petite. J'espère que tu ne le prends pas mal.»

Azura sortit une cigarette et l'alluma.

-Nan mais par contre chuis grave choquée. Je savais pas que t'avais vécu tout ça.
-Puisque nous en sommes à parler du passé on m'a donnée ça à l'orphelinat. Tu leur as été confié avec cet objet.

Son père allât cherché un bracelet, le bracelet de Daichi. C'était un objet dont ils ignoraient tout deux la valeur.

-Sérieusement ? Ils m'ont pas juste trouvés dans une poubelle ?
-Dit pas de bêtises, je sais que ta mère biologique t'a laissé juste après l'accouchement, mais elle à laissé ça.

Elle conserva ce bracelet dans ses affaires, mais ne prit pas l'habitude de le porter. Les bijoux ce n'était pas son truc. Elle voulut devenir Militaire comme son père et eux des résultats aux épreuves physiques bien aux dessus de la moyenne des mâles de sa promo, ce qui mit un coup à l'égo des moins tolérants.

Lorsqu'elle prit son indépendance, vers ses 18 ans elle fit un tris dans ses affaires et retrouva le bracelet en question. Cela la conduit à faire quelques recherches. Son père resterait sa seule vraie famille mais peut-être qu'elle découvrirait des choses intéressantes, ne serait-ce que la valeur de ce bracelet...

Elle mena sa petite enquête à l'hôpital le plus proche de son ancien orphelinat, sans surprise elle y retrouva son propre certificat de naissance. Elle n'était pas née sous l'anonymat complet et connut le nom de sa mère biologique, Anthéa Schaeffer. Il lui fallut peu de temps pour trouver la bonne adresse, mais un peu plus pour se décider. Elle qui est d'habitude si directe hésitait, s'approcha de la porte, se ravisa, fuma une cigarette, se décida enfin.
Une femme vint lui ouvrir :

« Bonjour, vous êtes Anthéa Schaeffer ?
- Oui, vous êtes ?
-Maman, c'est qui ? »

Une petite fille de huit ans aux étranges cheveux rose venait de faire son apparition. Azula s'était bêtement imaginé que cette mère qui l'avait abandonné ne voulait pas d'une famille et vivait seule. Elle se sentit à la fois coupable de s'être immiscé et jalouse de la petite qui était née plus tard à un âge ou sa mère l'avait assumée et probablement désirée dès sa conception.

« -Non rien. Je n'aurais pas du venir... »

Laissant sa mère biologique très perturbée. Azula partit en courant. Elle rentra s'entraîner pour faire ses nerfs, jusqu'à tomber d'épuisement. Comme prévue elle entra dans l'armé, elle se montra efficace et même apprécié de la plupart de ses collègue mais difficile de monter en grade quand on est une femme, une grande gueule ou une tête brûlée, alors les trois à la fois...
Sur le terrain, dès que les combats éclataient on l'entendait hurler des jurons à ses adversaires. Son supérieur qui lui reprochait ses excès de zèle plaisantait de bon cœur sur le sujet :

« Si quelqu'un se perd dans la bataille, suffit de suivre les cris de la donzelle, on sait tout de suite où c'est la merde. »

Experte à la fois de l'arbalète et de l'épée courte, elle considérait toujours que combattre de toutes ses forces était le meilleur moyen d'éviter les pertes chez ses collègues. Si elle savait très bien s'y prendre avec des problèmes liés aux civils, on savait qu'il ne fallait pas l'envoyer près des familles si le but était de calmer le jeu.

En dehors du terrain elle était sociable avec ses collègues et sortait régulièrement prendre quelques verres. Ses quelques permissions elle s'arrangeait pour pouvoir les passer avec son père, l'ambiance à la maison était toujours la même, ils se racontaient les anecdotes du travail, les vacheries des supérieurs et comment elle leur rendait bien. Marcus avait fait la même chose à son age. Un jour son père lui demanda si elle fréquentait quelqu'un. Sa réaction à dire que ça ne le regardait pas fut un peu vive. Mais il sut qu'il n'y avait personne. Il la taquina un peu lui disant qu'il se sentait plus que l'âge d'être grand-père. Azula était très sensible sur le sujet.

Quelques un des ses collègues avaient déjà prétendu l'avoir sur leur tableau de chasse. Les initiateurs et propagateurs de ces rumeurs s'en tiraient au mieux avec un nez éclaté. Et elle bien-sur avec moult remontrances et surcharges de travail administratif qu'elle détestait.

Un jour son supérieur l'envoya faire quelques recherches sur les origines de la guerre, il voulait un papier complet sur le sujet. Afin de lui faire comprendre qu'elle devait rétablir la paix et pas juste mener une guerre, afin qu'elle cesse de croire que tout était noir ou blanc. Bien que la tâche était clairement une punition des plus ingrates. Elle s'intéressa fortement aux récits des anciennes batailles, aux tactiques militaires des plus grands stratèges de l'histoire. Bref elle ne vit pas vraiment passer ses nuits blanche de recherche sur le sujet. Elle apprit donc l'histoire de la lignée commune des deux Familles et fut dut surprise de voir sur un portrait des fondateurs le bracelet qu'elle avait reçu en héritage au poignet de Daichi. Elle rendu son papier, mais continua ses recherches. Elle voulait en particulier comprendre les causes qui avaient poussé deux frères à s'entre-déchirer.

Sur son temps libre elle enquêta sur les lieux ou tout devait avoir commencé. En lieu d'un château elle tomba sur une forêt. Ne voulant pas avoir fait le chemin pour rien, elle s'y aventura, la forêt était dense et elle ne tarda pas à perdre ses repères. Ce n'était pas si grave, elle sortirai bien si elle allait toujours tout droit. Se perdant ainsi de plus belle elle finit par trouver le château qu'elle cherchait. Pensant que l'endroit était inhabité, elle entra. A l'odeur récente de bougie et l'entretien -relatif- des lieux, elle comprit qu'elle s'était trompée. Mais elle continua de fouiller. Le château était luxueux. Aux traces sur les murs, elle comprit que des cadres avait été récemment décrochés. C'était dû au changement récent de propriétaire, mais elle n'en savait rien. Elle monta aux étages, l'endroit était un dédale. Elle déboucha sur un bureau au sommet, éclairé d'une fenêtre. Ce bureau ne semblait plus utilisé. Elle en fouilla les tiroirs et découvrit un carnet cadenassé qui n'avait pas de titre. Cela l'intrigua, le carnet avait l'air ancien, mais pas assez pour être de l'époque des fondateurs.

Elle entendit alors que l'on montait les marches, elle reconnut la démarche d'un homme qui a entendu un intrus et qui est près à en découdre. Il fallait qu'elle parte.

Elle jeta un œil par la fenêtre et vit un arbre qui lui sembla pouvoir retenir sa chute.
«Ça se tente.» Pensa-t-elle. Elle fit le grand saut sans plus d'hésitation, un saut fort athlétique. Malgré son agilité, son atterrissage fut mouvementé et elle se blessa au point de boiter.

« A la réflexion ça ne se tentait pas. »

Elle força le cadenas et lu le journal, elle découvrit le passé sordide du collectionneur, un homme cruel qui avait mis enceinte de nombreuses femmes, mais qui n'en avait aimé qu'une : Anthéa Schaeffer. Elle sut également que cet homme avait un seul autre fils encore en vie. Et un protégé qui était officiellement son fils adoptif. Aucun nom pour le premier mais le second était « la plume » Apparemment c'était un prodige et ces deux là hériteraient de ses pouvoirs... Les explications sur le sujet étaient floues.
Elle reprit sa vie, se disant qu'elle aurai mieux fait de ne rien savoir. Son père avait été une personne détestable.

Des années plus tard, le ténébreux fit son apparition, faisant le lien avec les pouvoirs évoqués dans le carnet, elle le transmit à ses supérieurs et dût leur révéler ses découvertes sur son sang. Il lui fut répondu que tout sur sa lignée devait rester confidentiel. Ce n'est qu'à ce jour qu'elle comprit à quel point son héritage était sombre.

Elle comptait bien reprendre son combat, mais avait maintenant des objectifs plus clairs qu'une simple purge : elle aiderait le gouvernement à mettre fin à cette guerre fratricide.




Et en vrai ?

{Quelque chose à dire ?}

PRÉNOM/SURNOM :
ÂGE :  
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI :Je cherchait un forum de roleplay et j'en ai trouvé un qui ne me bousille pas les yeux avec un fond noir ou rouge.
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? :Gardez le vert.
LE CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Baelfire

Le thème musical


Dernière édition par Azula Hosne le Ven 19 Aoû - 11:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Laelyss ReissMessages : 928
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: Azula (validée)   Jeu 18 Aoû - 23:10

Bienvenue o/
Ne te fait pas trop au vert Wink



d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1078
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: Azula (validée)   Jeu 18 Aoû - 23:18

Bienvenue parmi nous~



« Je vous grogne dessus en chocolate »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kira SerykMessages : 2900
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Azula (validée)   Jeu 18 Aoû - 23:26

Bienvenue parmi nous timide




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alexandre E. PosnerMessages : 49
Date d'inscription : 14/07/2016


MessageSujet: Re: Azula (validée)   Jeu 18 Aoû - 23:47


Oyez demoiselle, sois la bienvenue à Quederla.
Have fun~ Razz



J'éblouis en #9932CC






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Azula (validée)   Ven 19 Aoû - 8:25

Bienvenue Azula !
Au plaisir de te recroiser sur la CB ou en RP :)
... C'est Alexou (♥️) qui s'occupe de chapeauter le redisign du forum. On risque d'avoir un peu moins de vert. hinhin

Tsss
Revenir en haut Aller en bas
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 369
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Azula (validée)   Ven 19 Aoû - 12:22

Bon alors vu que pour Kira ça baigne. De mon côté le "problème" a été régler, du moins trouver un terrain d'entente, donc je n'ai rien d'autre à y redire sur la présentation ^^

Du coup je peux valider sans aucun soucis. Et vu que j'ai la flemme de prendre les liens et tout, et que c'est pas compliqué à trouver pour le logement et tout, te laisse faire ; tout est dans demande en tout genre donc voilà xD

Du coup bienvenue parmi nous "sœurette" Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Azula (validée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Azula (validée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-