Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Qui sème le vent, court après son chapeau. [Roxou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Qui sème le vent, court après son chapeau. [Roxou]   Sam 20 Aoû - 20:18




Qui sème le vent, court après son chapeau.




Une belle soirée d'été s'annonçait pour la population de Quederla. La journée avait été accueillie par un soleil de plomb qui avait rendu l'atmosphère écrasante, presque suffoquante. L'astre solaire, sans pitié, avait l'air de s'être fait un malin plaisir en attaquant les pauvres âmes qui auraient oublié de se couvrir de crème anti-UV. Se riant, au passage, des parents affolés courant après leur progéniture avec ladite protection pour leur en barbouiller sur le nez à grosses louches. Oui, il y avait des jours comme ça où il fallait faire attention. Le soleil pouvait être le pire des salauds.

Enfin, le chapeauté n'avait certainement pas eu le loisir de profiter de la température ambiante. Toute la journée il avait été enfermé dans son bureau, réglant la paperasserie et se concentrant sur des calculs aussi longs qu'ennuyeux. Dossier après dossier, le Posner avait espéré tomber sur quelque chose de croustillant. Une petite irrégularité qui aurait demandé son expertise et qui l'aurait poussé à enquêter. Il aurait pu appeler Pioh et filer tout droit vers l'ennemi en riant comme le grand justicier qu'il croyait être.
Malheureusement pour l’homme, tout avait été affreusement calme et ce n'est pas Mathilda/Miranda qui avait contribué à lui changer les idées. Certes, voir cette pauvre cruche descendre les flacons d'antidépresseurs aussi rapidement que des tics-tacs lui procurait une petite satisfaction malsaine, mais ça n’avait certainement pas suffit à rendre sa journée plus rayonnante.

Le soir arrivé, Alexandre finit par sortir de l'Administration. Promenant un regard autour de lui, il pouvait se rendre compte à quel point le temps avait passé depuis qu'il était entré dans le bâtiment, au petit matin. Le soleil descendait progressivement derrière les buildings, laissant la ville retrouver un peu de sa fraicheur. Mais, malgré la légère brise et le climat agréable, le violet ne put s'empêcher de noter l'absence étonnante de présence dans la rue, comme si elle avait été désertée par les passants. Il n'était pourtant pas si tard.

Puis, subitement, l'homme se souvint des tragiques évènements qui s'étaient déroulés il y a peu. Ce jour funeste où nombre d'habitants furent exécutés au nom d'une organisation un peu particulière : « L'ordre ». Pour un groupe ayant fichu autant de bordel en ville, c'était franchement ironique de se taper un nom pareil. Enfin bon, à cause d'eux, une grande partie des citoyens de la ville étaient restés sous le choc. Certains pleuraient la mort de leurs défunts alors que d'autres étaient encore bloqués à l'hôpital.  Alexandre se trouvait particulièrement chanceux de ne pas avoir été à l'extérieur ce jour-là. Coincé dans son bureau comme à l'habitude, il avait préféré jouer au mort dès qu'il avait eu vent de la folle situation qui se jouait à l'extérieur. Plutôt mourir que de devoir affronter cette bande de fous-furieux. Enfin. Quoique.

Tout en marchant, il réfléchit à l’endroit où il pourrait se rendre. L’évidence l’appelait à rejoindre sagement ses peinâtes mais l’idée ne le tentait indubitablement pas. Le chapeauté était resté enfermé toute la journée et, tout ce qu’il avait envie, était de se dégourdir les jambes. C’est donc tout naturellement qu’il se lança vers le quartier Naeviar. Avec un peu de chance, celui-ci ne serait pas aussi silencieux que le sien.  Aussi pourrait-il avoir la chance de flâner devant le casino ou rêver de se rendre dans la salle des fêtes. Bon dieu, qu’est-ce qu’il aimerait pouvoir présenter une pièce de théâtre sur une scène aussi grande que celle-là. Un jour il y parviendrait, il s’en faisait le serment.

Au fur et à mesure que le violet avançait dans le quartier, il pouvait  remarquer qu'il n'avait pas eu entièrement tort. Mais, bien que les rues soient plus fréquentées, elles restaient bien vides par rapport aux autres jours où la foule les emplissait. Bah, ce n'était pas bien grave, il ne recherchait certainement pas la compagnie. Tout ce qu'il l'intéressait, c'était de faire sa tranquille petite balade, faire resplendir un peu de sa majesté dans ces rues avant de rejoindre sagement sa soi-disant Villa. Le chapeauté pourrait peut-être aller boire un verre avant ça. Bien qu’il n'ait pas énormément de derlas, il en possédait suffisamment pour se payer une coupe ou deux. Et puis, plus il pensait à sa journée et plus il se convainquait d'avoir mérité ces quelques centilitres de réconfort.

Nullement soucieux des regards perplexes qui se posaient sur lui –le bougre avait bien l'habitude- il arpentait les trottoirs pour se rendre au bar. Faisant virevolter sa canne dans les airs et chantonnant comme un bienheureux, il ferma les yeux pour gouter à la brise délectable qui lui caressait le visage puis décréta.

-« Yep, une bonne soirée en perspective~! »







© Flyremoon.




Dernière édition par Alexandre E. Posner le Dim 21 Aoû - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 570
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Qui sème le vent, court après son chapeau. [Roxou]   Dim 21 Aoû - 16:27

avec Alexandre E. PosnerJ'vous cause en crimson (#DC143C)
Qui sème le vent, court après son chapeau

Perchée en haut de mon arbre à regarder le soleil se coucher et les gens qui défilent, j'étais plus souvent dehors que dedans maintenant.. Tout simplement parce que si j'osais rester tard dans mon lit, que je revenais tôt ou que je restais toute la journée à l'intérieur, un certain Roi Elementis me tombait sur le coin d'la gueule pour me donner des trucs à faire.. J'ai fait les courses tellement souvent dernièrement que je dois avoir un stock de bouffe pour les six prochaines années... Oui oui année.

Alors au lieu d'traîner dans les rues pour rencontrer des gens comme voudrait l'vieux, j'ai grimpé à un arbre en milieu de la matinée et j'suis restée sur la branche depuis ce temps.. C'était long. Chiant. Et j'commence à avoir mal au derrière mais c'est pour la bonne cause, j'pourrais bien retourner chez moi et dormir dans mon p'tit lit douillet après m'être tapé un repas 3 étoiles. Voui.. Quand il disait bien cuisiner, il ne plaisantait pas mais mon petit estomac a l'impression de manger pour dix au lieu d'un.. A croire qu'il s'attendait à voir débarquer d'autres coloc' dans le lot mais nope, y'a que nous deux et mon estomac est tellement noué que je n'ai pas faim en ce moment.

Laissant Chips s'amuser avec l'air du vent, mes yeux sont attirés par un phénomène très étrange ; un homme aux allures très bling bling faisant virevolter sa canne avec le même chapeau qu'un célèbre professeur accroc aux énigmes avance tranquillement dans l'quartier. Mmmh, il m'a l'air bien riche. Pt'être qu'il pourrait m'filer de la thune après que moi et mon imposant animal lui ayons formulé quelques menaces ; ah mais j'me retrouverai bien conne si il me donne un coup d'canne dans la tronche. Mmmh. Il me faut une approche plus subtile, plus discrète plus.. fourbe.

Je regarde l'homme avancer dont l'expression "joie de vivre" le définie vraiment très bien, j'lance un regard à Chips pour qu'il aille le retenir au moment où il passera près d'mon arbre. Il avance. Il avance. Et une fois à ma hauteur, un p'tit raton laveur arrive à ses pieds pour retenir ton attention, faisant toutes sortes de cabrioles ; de mon côté, j'en profite pour me pendre par les pieds et chopper le joli chapeau. Avant qu'il ne s'énerve et n'essaye de l'attraper, je repars sur la branche et observe la nouvelle trouvaille comme un homme des cavernes observant le feu pour la première fois.

J'n'ai jamais porté d'chapeau mais celui est plutôt marrant. Violet comme le reste du costume, haut, il donnerait l'allure d'une personne intelligente au plus grand idiot d'l'univers. L'idiote que je suis décide donc le mettre sur sa caboche en ignorant les remarques ou insultes du propriétaire ; j'n'ai pas d'glace sous les yeux mais je peux quand même affirmer que ça m'va super bien. Mmh finalement j'vais peut-être le garder ce chapeau. Un peu trop propre à mon goût mais il finira bien par être salit à force d'être sur ma tête ; au bout d'un certain moment, je baisse les yeux sur l'homme qui n'a toujours pas décidé d'partir sans son chapeau.

- Mmh, à la base j'voulais vous faire du chantage.. Le chapeau contre vot' thune mais au final il me plait bien. Vous l'avez payé cher ?












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Qui sème le vent, court après son chapeau. [Roxou]   Mar 23 Aoû - 18:15




Qui sème le vent, court après son chapeau.




C’est, les yeux mi-clos et une irrépressible expression de bonheur imprimé sur le visage que notre chapeauté avançait dans la ville sans se préoccuper du reste. L’esprit à la dérive, il préférait se tourner vers les pensées abstraites, colorées et apaisantes que lui décrivait son mental.  La couleur du whisky qu’il voulait aller boire, la teinte bleuâtre d’un ciel d’été ou le parfum des roses qu’il comptait acheter n’étaient que des exemples parmi tant d’autres. Illusions éphémères qui moururent dans son esprit sitôt qu’il eut entendu un bruit étrange, provenant d’un peu plus loin. Ayant ralentit la cadence de ses pas sans s’en être rendu compte, il secoua la tête pour se rappeler à l’ordre et ouvrir de grands yeux ahuris vers ce qui lui barrait le chemin. Un peu plus loin sur la route, un petit animal avait surgit de nulle part.

Qu’est-ce que c’était que cette espèce de gros rat rayé ?  Une autre blague de mère nature sans doute. Une atrocité velue que le Posner dévisageait d’une mine grimaçante et hautement dégoutée. Il ne pouvait s’empêcher de penser à quel point l’animal paraissait grotesque et sale et qu’il aurait aimé le dégager de sa vue à tout prix. Entreprenant de lever sa canne pour effrayer la bestiole sautillante, il se préparait à accomplir son courroux quand il surprit la brise dans sa chevelure soudainement plus légère. L’animal profita, d’ailleurs,  de ce court moment de surprise pour filer à l’anglaise.

Le crâne dégarnit de chapeau, le violet se retourna vivement pour voir si ce dernier n’était pas malencontreusement tombé derrière lui. Non, pas là. Faisant un tour sur lui-même en inspectant le sol avec toute la panique du monde, il finit par lever les yeux au ciel pour expirer un soupir stressé. C’est là qu’il surprit l’étrange silhouette de la jeune fille tranquillement installée sur l’une des branches de l’arbre à ses côtés. Bizarre. Haussant les épaules, l’homme s’apprêtait à l’oublier pour mieux se pencher sur sa recherche avant d’avoir la brutale vérité sous les yeux. C’était la rousse qui détenait son précieux, trônant entre ses sales mains pleines de doigts. Blague sordide ou vol éhonté? Alexandre n’était pas sûr des intentions de sa future interlocutrice, mais ne comptait certainement pas laisser passer une telle infamie. Son haut-de-forme avait bien trop de valeur à ses yeux pour qu’une petite peste comme elle ne s’amuse avec. Même pour de la rigolade, c’était inacceptable et d’un goût douteux. La gorge encore nouée par la  colère et le stress, il tenta d’interpeller la jeunette. Ironique.

« Très drôle, je n'ai rien vu venir. Haha, on se bidonne… Vous me rendez mon chapeau ? »

Non seulement sa phrase eut le don de faire autant d’effet qu'une claque sur la fesse d'un éléphant, mais la voleuse se croyait désormais tout permis. Arborant le chapeau coloré en narguant copieusement son propriétaire, elle commençait à échauffer sévèrement les nerfs du Posner qui sentit son corps se raidir à la vue de cette horrible conduite. Là, il ne plaisantait plus, vociférant à gorge déployée contre la demoiselle, il en oublia toutes normes de politesse.

« STOP. Tu vas trop loin, gamine ! Redescend de ton perchoir et rend-moi ça. Tu vas le salir ! Non mais tu m’entends? »

Joignant le mouvement à la parole, Alexandre gesticulait dans tous les sens en espérant attirer l’attention de la jeune fille qui semblait n’en avoir cure. Plus elle passait de temps à fanfaronner avec sa nouvelle acquisition et plus il venait l’envie au receveur de grimper dans l’arbre pour l’étriper, elle et son inconscience.

« Pardon ?! »

C’était trop. Confronté à l’idée qu’il s’agisse bien d’une vile détrousseuse, le sang du violet ne fit qu’un tour. La rage se propageant à une vitesse telle que ses oreilles commençaient à imiter la teinte cramoisie des cheveux de son assaillante. Posner s’approcha finalement de l’arbre avec la ferme intention d’atteindre la jeune voleuse, agitant sa canne en espérant la faire tomber de son piédestal. Malheureusement pour lui, elle demeurait hors d’atteinte et, un regard au tronc de l’arbre, lui faisait bien comprendre qu’il ne l’escaladerait pas aussi facilement. Qu’à cela ne tienne, il avait d’autres réserves sous la main. S’abaissant pour ramasser quelques gravas, il se releva par la suite pour menacer son interlocutrice d’un éclat de caillasse.

« Descend ou je te colle une pierre entre les deux yeux ! »





© Flyremoon.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 570
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Qui sème le vent, court après son chapeau. [Roxou]   Ven 26 Aoû - 17:07

avec Alexandre E. PosnerJ'vous cause en crimson (#DC143C)
Qui sème le vent, court après son chapeau

- STOP. Tu vas trop loin, gamine ! Redescend de ton perchoir et rend-moi ça. Tu vas le salir ! Non mais tu m’entends?

Hein ? On m'cause ? Baissant la tête avec le chapeau d'ssus, je remarque le bonhomme d'assez mauvaise humeur. Oh c'est c'truc qui le met dans cet état ? Voyons, faut pas s'énerver pour si peu. Ca s'rachète un chapeau. Si ce n'était un homme, je l'aurais bien prit pour une pile électrique tellement qu'il a d'énergie, à se demander quand même où il la trouve !

- Mmh, à la base j'voulais vous faire du chantage.. Le chapeau contre vot' thune mais au final il me plait bien. Vous l'avez payé cher ?

- Pardon ?!


Quoi ? J'ai pas le droit de me renseigner sur le prix de ce fameux chapeau ? Monsieur a l'air tellement d'y tenir qu'il a dû lui coûter une fortune pour réagir de la sorte ; si il y a une chose que j'ai retenu de toute ma carrière de voleuse, c'est que le gens courent et s'énervent plus vite quand on leur choure un truc auquel ils tiennent réellement. Genre si j'leur pique juste une feuille, ben c'est à peine si j'vais avoir le droit à un regard. Mais à partir du moment où j'prends un truc vachement cher et précieux, là bizarre j'ai tout le monde à mon cul qui veut récupérer l'objet.

J'vois le p'tit monsieur s'approcher avec sa canne pour tenter de me mettre des coups mais malheureusement pour lui, j'suis déjà pas mal en hauteur.. Et voui, il faudra grimper p'tit père. Mais il ne le fait pas. Au lieu d'ça, il préfère s'abaisser pour ramasser quelques morceaux de gravas ; légèrement penchée sur le côté pour l'observer, j'me demande ce qu'il compte faire avec ça. Me menacer ? Me les lancer d'ssus ? Boarf, après un policier qui me balance des noix en pleine poire, je pense que plus rien ne m'étonne.

- Descend ou je te colle une pierre entre les deux yeux !

- Oooh, vous risquerez de salir votre joli chapeau. Sachez que je l'utiliserai comme bouclier, libre à vous de tenter !


J'ai hâte de voir si il va réellement tenter ou pas maintenant. Nous avons réussit à attirer la plupart des regards sur nous pourtant aucun ne se bouge pour venir en aide au pauvre monsieur qui a perdu son chapeau ; à croire qu'ils sont tous de mon côté. Chips à mes côtés décide de poser une de ses pattes sur le couvre-chef le trouvant lui aussi un peu trop propre à son goût ; les deux mains sur le chapeau avec un air légèrement malicieux sur le visage, j'demande à mon compagnon comment il le trouve sur ma tête. Au vue de sa réaction, je dirais qu'il me va plutôt bien.

- Dites, j'peux vous poser une question ? Pourquoi vous réagissez d'la sorte pour un simple chapeau ? Z'avez l'air riche, allez vous en acheter un autre et laisse celui-là à la pauvre que je suis.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Qui sème le vent, court après son chapeau. [Roxou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui sème le vent, court après son chapeau. [Roxou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-