Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-56%
Le deal à ne pas rater :
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
60 € 135 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 EmptyLun 26 Sep - 14:36





« Oh, tu... tu n'es pas mort. Bien. »

Cette phrase ne me rassure pas des masses quand même, donc je devrais être mort, je me relaisse m'affaler dans le fauteuil essayant de reprendre mon calme et émerger de cette très désagréable sensation. Alors que je pose une main sur mon visage en silence, j'avais l'impression de me remettre d'une attaque cardiaque c'était horrible mon coeur me faisait encore souffrir:

T-Tâchons de laisser nos ombres là où elles se trouvent, d'accord ? Je te pris de m'excuser si je t'ai blessé, j'ai... enfin, nous avons paniqué tous les deux, mais il se pourrait que j'ai ouvert les hostilités en premier. »

Oui je me serais bien excusé encore une fois auprès du scientifique pour les problèmes causé mais je penses qu'il a comprit que je l'étais. A force de m'excuser en même temps, il ne pouvait que comprendre que je l'étais. Je le vois se lever doucement et se diriger vers un lévier. Je reste silencieux et le laisse faire ce qu'il a à faire frottant mon bras doucement ou il y avait eu l'injection, le bras me faisait encore un peu mal et un bleu apparaissait, pas très étonnant, l'ombre avait planté rapidement sans réfléchir, il était normal qu'un hématome apparaisse, ça ne pouvait être autrement. Je vois le scientifique revenir vers moi en me tendant une tasse et un chiffon mouillé. Je tend le bras pour le prendre comprenant ce que j'avais à faire, il ajoute:

« Il ne faut pas t'inquiéter si des effets secondaires indésirables surviennent dans les prochains jours. Rien de grave, cela dit... à priori. »

J'hoche la tête doucement pour lui dire que j'ai compris et bois doucement, l'homme tombe le long de ma gorge, soulageant l'irritation que je ressentais, je soupire légèrement et prend le torchon pour essuyer doucement la trace de sang sur mon bras, le faisant doucement car le bleu me faisait vraiment mal, je viens ensuite essuyer ma bouche, ou j'avais encore les traces du crachat de sang, en vérité les seuls effets que je ressentais la, c'était l'utilisation soudain de mon pouvoir de façon intense. Je ne l'avais encore jamais manifesté sous cette forme, ça restait une flipante que je venais de découvrir avec effroi, je ne sais pas si je dois en parler à mon frère, comme pour cette silhouette sombre qui vient me rendre visite souvent .... J'étais perdu dans mes pensées songeant à ce que je de vrais faire, si je perd le contrôle de cette chose en pleine rue, je risque de faire des bêtises et j'ai pas envie d'en arriver la... Je remémore le passage le jour de la cérémonie ou Nashoba m'a dit de ne pas y aller, ça pouvait attendre, et m'en veut de ne pas avoir écouté mon frère cette fois ci.  Je vois soudainement une main dans mon champs de vision  me faisant signe et regarde la personne de petite taille qui possède cette main:

« Il se trouve que j'ai des problèmes, pour ainsi dire, avec les Élémentis. Dans l'idéal, je devrais être mort et enterré, ce qui risquerait fort de m'arriver s'ils venaient à me retrouver. Alors... pourrais-tu garder tout cela pour toi ? »

Je le regarde en silence, donc il était recherché par les élémentis, je comprends mieux sa réaction ... Bien que pour un mort il le soit pas trop en fait. Mais objectivement, j'ai aucune raison de le dénoncer, matériellement je fais parti des élémentis c'est incontestable mon pouvoir le prouve. Je soupire un peu et boit une gorgée de nouveau et prend le feutre pour écrire sur l'ardoise:

-Pas de soucis, je ne prend pas part à la vie active des élémentis, je suis un simple membre qui a eu son élément ne vous en faites pas.

Par manque de place sur l'ardoise, j'efface après un petit moment le contenue pour venir ajouter sur l'ardoise avec mon feutre:

-Je ferais comme si vous êtes mort si cela peut vous rendre service.

Je pose l'ardoise sur mes genoux un petit moment, essayant de reprendre une respiration régulièrement pour calmer mes douleurs de poitrine, ça prend du temps, mais cela va mieux après un petit moment et je soupire de soulagement tout de même quand ça passe, c'est vraiment une souffrance horrible, que je souhaite à personne ... Je regarde mon interlocuteur et une question me vient à l'esprit et j'écris sur l'ardoise:

-Mais vous possédé un élément aussi non ? pourquoi les élémentis voudraient votre mort alors que vous êtes techniquement l'un d'eux ?

Surtout que de ce que j'avais pu voir, il n'était pas du genre à prendre des risques ou se mettre en danger, il avait même plus peur du danger que moi, donc cela me semblait donc étrange qu'il se soit attiré les foudres de la famille alors qu'au final ce n'est qu'une personne apeuré, quelque chose n'allait pas donc la seule solution est que ça soit les élémentis qui lui ai fait quelque chose, c'est la seule chose possible que je pouvais en conclure. Je viens poser la tasse après l'avoir vidé d'une gorgée et pose le chiffon sur l'accoudoir de la chaise, avant de me lever difficilement, j'avais eu un léger vertige les premières minutes debout, mais ça ce passe assez rapidement, je m'approche des feuilles que j'avais involotairement déchiqueté en morceaux avec mes ombres, celles ou j'avais corrigé les formules au feutre. Je les prends et les regardes, il n'en restait pas grand chose, je les poses tout de même sur le bureau et prend mon ardoise et écris:

-Je suis désolé pour vos formules, je pourrais vous aider à faire un autre rapport si vous voulez ... je penses avoir déjà tout mémorisé, je crois.



« Mon état:»
"Gomenasai gomenasai gomenasai !"
❀ L A E


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 EmptyMer 28 Sep - 22:48


Un espion chez le scientifique ?

Laisser le jeune homme poursuivre le cours de sa vie, encombré du lourd secret du petit scientifique qui pourrait, à tout moment tragique, tomber de son bagage et s'exposer à la vue des Élémentis, était de loin la décision la plus dangereuse qu'il s'apprêtait à prendre. Le fait est qu'il n'avait plus la force de tenter quoi que ce soit à son encontre, dissuadé par les inconvénients pénaux à se retrouver avec le cadavre d'un élève en sortie scolaire sur les bras, en plein cœur de l'édifice dans lequel siégeait l'autorité du Gouvernement ; mais aussi et surtout, las d'avoir, encore à ce jour, le besoin constant de protéger ses arrières, quitte à agresser un adolescent en prévision du moindre risque. C'est qu'il avait laissé celui-ci dans un piteux état, pour le simple crime d'avoir fait un tour avec son ombre. Vivre avec cet élément était déjà assez contraignant comme cela sans avoir à en subir des dégâts physiques par-dessus le marché. Le marqueur crissa à la surface de l'ardoise afin d'annoncer le verdict, concluant pour le petit Higgsbury qui n'aurait -en théorie- aucun souci à se faire quant à la discrétion de son témoin. En raison d'une implication minimale dans la cause de sa Famille, hormis pour l'obtention de son pouvoir, il ne se trouvait suffisamment redevable au point de s'adonner à la délation. Soulagé de l'apprendre, Wilson hocha la tête en remerciement. Jouer le mort est le rôle qui collait le mieux à sa peau blafarde, après tout, il n'était pas tout à fait un exemple de vie, pour ce à quoi il la consacrait : travailler d'arrache-pied, se faire dépouiller, puis recommencer. Une boucle que les autres se chargent toujours de boucler à sa place.

De nouveaux gribouillages soulevèrent ensuite l'incompréhension ressentie par Nemeroff vis-à-vis de la relation houleuse entre l'intello aux cornes fleuries et son ancien clan, puisqu'ils demeuraient liés malgré tout par la maîtrise d'un élément. Un raisonnement des plus naïfs que de confondre les intérêts personnels avec ceux d'une Famille, ou de croire que cette dernière ne saurait prendre de mesures drastiques envers les membres à problèmes. Encore une fois, la jeunesse de son interlocuteur pouvait expliquer cette vision quelque peu simplette, à chérir toutefois avant qu'elle ne se retrouve écrasée sous le poids de la réalité. Se passant des détails dans lesquels il ne souhaitait pas rentrer, le petit scientifique essaya d'éclaircir sa situation :

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Wyt9
« C'est un peu plus compliqué que cela. Les Élémentis m'ont... causé du tort, et je leur en ai fait en retour, au moment de me tourner vers le Gouvernement. À leurs yeux, je ne suis qu'un traître dont le cas a été réglé depuis longtemps... Ils n'ont d'une Famille que l'appellation. »

Une véritable famille ne négligerait pas ses membres en les abandonnant, livrés à eux-même. Les Élémentis en revanche, non contents de l'avoir laissé courir à sa perte au fin fond de la forêt, semblaient en plus veiller au grain à ce que leur vilain petit canard garde correctement la tête sous l'eau, sans même se donner la peine d'attendre pour voir la dernière bulle d'air éclater à la surface ; l'obligeant à survivre plus que vivre, une paille dans le bec pour tenter de reprendre son souffle à l'occasion lorsqu'ils avaient le dos tourné. Quand bien même la personne envoyée à ses trousses pour l'éliminer avait fait preuve, il y a trois ans de cela, d'une compassion telle qu'il n'en avait jamais reçu auparavant, il ne se méprenait pour autant sur sa chance qu'il savait arbitraire, prête à tourner comme une girouette en période de grands vents.

Voyant le garçon essayer de se remettre debout, Wilson poussa son fauteuil en arrière à l'aide de ses pieds afin de lui libérer le passage, bien qu'il n'était pas très conseillé de s'y risquer de suite en ayant été engourdi par l'injection. Comme attendu, il lui faut encore un petit temps d'adaptation une fois levé avant de se diriger vers le désordre du bureau, en partie causé par les ombres invoquées à sa rescousse. Et si les travaux scientifiques avaient sérieusement souffert de cette intervention, le meuble en dessous n'avait pas non plus été épargné, alors que des entailles étaient nettement visibles sur les bords. Après les avoir ramassés et entassés en un bloc de rapports devenus inexploitables, la proposition du jeune homme d'apporter son aide à leur réécriture, même si elle partait d'un bon sentiment, força un semi-sourire moqueur sur le visage du chimiste. Il ne se voulait condescendant en aucune façon, encore qu'il lui arrivait parfois d'avoir des sursauts d'orgueil lorsqu'il s'agissait du domaine autour duquel il évoluait presque exclusivement.

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Fegf

« Ne dis pas de sottises. Le geste est appréciable, mais mon travail dépasse le niveau de ton programme scolaire ! »

L'amabilité et l'envie de se rattraper pour la dégradation involontaire ne seraient malheureusement d'aucune réelle utilité pour assimiler l'ensemble de ses notes et en tirer un nouveau compte-rendu. Tout au plus, il aurait pu le reléguer à la tâche de dactylographie, sur la machine à écrire, tandis qu'il dicterait les termes à l'oral. Car enfin, au-delà du caractère confidentiel de ce qu'il fallait rédiger de nouveau à l'attention future de ses supérieurs, le surplus de vocabulaire technique et de formules complexes ne convenaient guère à un étudiant dont l'expérience ne dépassait pas la dissolution du sulfate de cuivre. Ce n'est pas comme si le petit Higgsbury manquait de travaux à reproduire, puisqu'il en perdait la possession au moins deux à trois fois par an, en fonction des nouveaux ennemis saisonniers qui tenaient absolument à mettre la main sur ses recherches... quand il ne devait pas se résoudre à les faire disparaître de sa propre initiative, bien entendu.

Le derrière toujours vissé sur son siège de bureau, il se met à rouler en direction du terrarium de sa tortue, en songeant qu'elle devait être complètement affolée depuis le spectacle offert par les ombres. Néanmoins, en y regardant de plus près, il s'avérait qu'elle n'en avait pas eu grand-chose à faire, davantage occupée à grignoter sa salade le plus lentement possible plutôt que de se tourmenter pour si peu. Soit Newton n'était pas impressionnable pour deux sous, soit elle s’apprêtait à réagir avec un lourd décalage sur les événements, compte tenu de sa vitesse de déplacement. Alors, en attendant de suivre cette évolution, le scientifique décide de rester posté devant le bocal, tout en envisageant enfin de rentrer dans le sujet qui le taraudait encore beaucoup à propos de l'adolescent.

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Kmn5
« Si je puis me permettre une question à mon tour... n'es-tu pas un peu trop jeune pour utiliser l'ombre ? Il me semblait qu'on préconisait d'attendre aux alentours de vingt ans avant la cérémonie. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 EmptyJeu 29 Sep - 10:50





« Ne dis pas de sottises. Le geste est appréciable, mais mon travail dépasse le niveau de ton programme scolaire ! »

Je souris longuement à la remarque du scientifique. Ce dernier me rappelait que de tel note ne pouvait qu'échapper à mon niveau scolaire, étant un simple étudiant je ne pouvais pas encore comprendre la complexité de la science, un raisonnement à la fois vrais et ... faux. En effet, même si je n'ai jamais vu se domaine et n'en connait les profondeurs, mes connaissances en science dépasse le cadre scolaire, sans pour autant être égale à celle de Sephiroth mon ancien directeur, et encore moins celle du scientifique qui semble faire se métier depuis si longtemps. Je ne permettrais donc pas de dire que je pourrais être son égale, cependant j'avais déjà retenue les formules lue, même si je ne serais en dire le résultat réel sur un coup de tête. Mais un sourire apparaît sur mon visage et je baisse doucement la tête pour lui faire comprendre que j'ai compris.

JE vois le scientifique se diriger vers le vivarium de Newtow, savoir si elle n'était pas morte de stress depuis un petit moment avec le spectacle qu'elle devait avoir subit, la pauvre tortue. Je regarde au loin le scientifique faire le diagnostic sur sa tortue restant silencieux comme d'habitude mettant mes mains dans mes poches. Je reste avec un petit sourire quand même, soulagé que les dernières douleurs de mon corps disparaissent, laissant seulement la fatigue à mon corps, une fatigue sûrement du à l'anesthésie de mon pauvre petit corps, je penses qu'il me faudra quelque jours pour me remettre de tout ça.  Alors que le je vois le scientifique me dire :

« Si je puis me permettre une question à mon tour... n'es-tu pas un peu trop jeune pour utiliser l'ombre ? Il me semblait qu'on préconisait d'attendre aux alentours de vingt ans avant la cérémonie. »

Je reste assez silencieux de cette déduction plus que correct. Je ne sais pas trop si je devais attaquer ce terrain vaseux au risque de refaire une crise d'angoisse. Un petit moment s'échappe et je prends mon ardoise, et réfléchit à ce que je vais répondre à cette question, bien qu'au final la seule réponse possible soit " Oui je suis trop jeune" mais ça me turlupinait. Mais pourtant c'était ma seule chose que je pouvais noter sur l'ardoise:

"Oui, je suis un peu trop jeune malheureusement".

Je repense à cette scène ou mon frère m'avait dit que ce n'était pas une bonne idée de prendre un pouvoir dès maintenant et qu'il fallait attendre, mais j'ai été trop têtu. Je soupire un peu et frotte l'arrière de ma tête en regardant l'ardoise que j'efface assez rapidement ... Qu'elle était la probabilité que ça arrive en même temps ? Non c'était juste me voiler la face pour avoir fait la forte tête, y avait autant de probabilité que tout autre chose. Comme on dit, une chance au tirage et une chance au grattage, et malheureusement pour moi dans cette loterie de l'enfer, j'avais décroché un peu la cagnotte. Je soupire encore un eu plus, j'essayais peut être de faire un ouragan. J'écris ensuite:

"Mais bon, on va dit que j'y survie, même si c'est plus proche de malheur que du miracle pour le moment comme élément ahah"


Le petit ahah était écrit en gros pour souligner l'intonation que je ,pouvais lui donner avec ma voix. Je viens ensuite sur le critère de l'âge, 17 ans était l'âge minimal pour avoir l'accès à la cérémonie et 20 ans pour être sur que tout ce passe bien  ... J'écris donc:

" 17 ans minimum pour l'accès au pouvoir, 20 pour être sur de pas avoir de problème, malheureusement j'ai voulu faire plaisir et impressionner quelqu'un avec qui je suis proche, malheureusement, je n'aurais pas du".


Je souris doucement, un sourire plutôt triste, qu'un sourire d'amusement, il n'y avait pas que ça, il y avait aussi un besoin de curiosité sur ce que c'était, ce que mon père et mon frère avait reçu et comment il avait eu ça. En réalité je ne pensais pas que pour recevoir ce pouvoir de déformé la réalité, que la science ne peut expliquer, passait par une certaine souffrance.

"En fait ce n'est pas tout à fait vrais, j'ai aussi une part de responsabilité, j'ai été trop curieux et trop léger sur les risques et conséquences de cette cérémonie"


Je frotte doucement mon bras mal à l'aise, pourquoi je lui racontais ça ? Il ne m'avait pas demandé pourquoi j'ai fais cette cérémonie et il s'en fiche sûrement mais ça faisait du bien de me libérer un peu, je ne pouvais pas le faire auprès de mon frère ou ma mère pour ne pas les inquiéter sur mon état de santé.

"Mais ce qui m'a aussi fait prendre ce risque, c'est le fait qu'une chose que la science ne peut expliquer existe, par exemple l'or, on ne peut pas changer le plomb en or comme l'alchimie essaye de le faire, pourtant l'élément lui peut transformer le papier en or ... Cette logique échappe à la science et je voulais comprendre pourquoi".


Je souris bêtement tout de même. C'était une vision un peu bête qui m'a fait prendre un risque, bien que cela ne soit que la 2 ème vrais raison de cette prise de risque, la véritable étant évidemment mon chère père, mais ça j'ai pas besoin de l'étaler à un inconnu. J'efface ma longue phrase un peu serré et vient demandé à l'écrit:

"Et vous ? Ca fait longtemps que vous avez l'ombre aussi ? "



« Mon état:»
"Gomenasai gomenasai gomenasai !"
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 EmptyDim 2 Oct - 10:34


Un espion chez le scientifique ?

Depuis toujours, les Élémentis se différenciaient des Domae au niveau des limitations d'âge requis pour prétendre à disposer d'un élément. En raison des risques que pouvaient présenter une obtention trop précoce, à la fois pour le corps et les dommages collatéraux liés à une mauvaise utilisation, une certaine maturité était logiquement attendue de la part d'un membre avant qu'on ne le juge prêt à soutenir l'épreuve de la cérémonie. Si les restrictions avaient été revues à la baisse depuis son propre passage, le petit scientifique l'ignorait complètement. Mais le plus récent concerné confirma ses soupçons bien assez tôt, tout en allégeant à l'écrit les implications de son pouvoir prématuré. Après lui avoir un tantinet rafraîchi la mémoire sur les âges minimum et conseillé, le jeune homme avoua, à regret, s'être précipité pour le compte d'un tiers à satisfaire ; quoi qu'il reconnut également ne pas avoir assez pris en compte les conséquences de cette décision. Puisqu'il se sentait le besoin de se montrer honnête, Wilson se contenta de hocher la tête en signe de compréhension. Parce que les Familles se sont toujours assurées de vendre leurs avantages auprès de la jeunesse, en les nourrissant de délicieuses promesses inédites en fonction du pouvoir qu'elles pouvaient leur conférer, on ne pouvait guère s'étonner de leur empressement à devenir des pions actifs, au détriment parfois de leur sécurité. Mais à Quederla, qui se souciait encore de la sécurité des plus jeunes, tant qu'ils constituaient des forces vigoureuses et motivées ?

Le marqueur glissait longuement sur l'ardoise, si bien que le chimiste se résolut à laisser sa tortue -qui se portait bien mieux que lui, au final- pour faire rouler son fauteuil vers Nemeroff et ainsi mieux suivre la conversation interposée. Sur ce support s'inscrivait ses autres motifs, à vocation scientifique, pour toutes les expériences hors du commun que les pouvoirs Élémentis pouvaient réaliser, sans contrainte rationnelle ou presque. À lire cet intérêt qu'ils partagent, le petit brun se sentit de plus en plus concerné par le cas de son invité, à mesure qu'il décelait des similitudes entre eux. Lorsque la question lui fut retournée, il accorda une seconde de réflexion à son calcul avant d'en faire le constat à l'oral : « Plus d'une quinzaine d'années. », ce qui n'était pas pour le rajeunir, bien que cela ne l'ait jamais particulièrement préoccupé outre mesure. Sa taille et ses traits jouaient au moins en sa faveur à ce niveau-là, puisqu'il ne donnait pas l'impression de se rapprocher, lentement mais sûrement, du seuil tant redouté de la quarantaine... enfin, à en croire les récits d'Alaric lorsque celui-ci se plaignait de ses cheveux blancs en approche. Laissant pour l'instant de côté les déboires de la vieillesse, Wilson préféra se tourner vers la jeunesse, à la fois celle qui se tenait à côté de lui et la sienne.

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 R79y
« C'est... c'est drôle, je me suis intéressé aux Élémentis avec la même motivation. La faculté d'accorder un élément de la nature à un être humain, de l'en faire maître afin de le plier à sa volonté, je la trouvais... fascinante. Outrageante aussi, puisqu'elle s'affranchit de toute cohérence scientifique, mais c'est pour mieux comprendre cette énigme que j'ai voulu les rejoindre. »

Mais il allait de soi qu'aucune personnalité sensée du Conclave n'aurait envisagé de lui dresser la liste des composants chimiques qu'incluait la fameuse seringue de produit, prévu pour éveiller l'élément en sommeil qui correspondait le plus à l'élu de la cérémonie. La partie magique, si encombrante et pourtant nécessaire dans ce processus -du moins, tant qu'il ne trouverait le moyen de s'en passer-, était également exclue du programme, doublant ainsi la teneur du secret des Élémentis sur l'attribution de leurs pouvoirs. Ils représentaient un tel mystère pour la science que nulle personne d'un tant soit peu passionnée ne saurait résister à cet appel ! Sans doute aurait-il progressé à pas de géants dans ses recherches initiales, s'il n'avait été évincé de son clan et vu attribué des tâches divergentes une fois le contrat signé avec le Gouvernement. L'inutilité de ressasser ce qui était de toute manière passé l'encouragea à revenir plutôt sur le cas présent de Nemeroff, perdant de l'entrain qui s'était brièvement éveillé au moment de parler de ses intérêts scientifiques, dans la mesure où il ne s'agissait pas de la seule chose qu'ils pouvaient se targuer d'avoir en commun.

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 V7dm
« Cela dit, je trouve regrettable que tu ais été affligé de cet élément, avec des années d'avance qui plus est. Les ombres sont... un poids, pour l'esprit. Elles ont le don d'isoler, d'assombrir peu à peu les plaisirs du quotidien au point de les rendre insipides. Il y a comme un vide à l'intérieur, qu'elles creusent au fil du temps. Je crois que je n'ai jamais connu d'Élémentis d'ombre ayant eu une vie heureuse. »

D'aussi loin que ses souvenirs les plus intacts remontaient avant son traumatisme, il ne pouvait citer un collègue pourvu du même élément qui n'avait fini par sombrer, d'une façon ou d'une autre, dans le malheur : que ce soit en vouant sa vie aux crimes les plus sanglants, en se terrant dans l'ombre au point de ne plus pouvoir distinguer un seul rayon de lumière, voire en perdant tout simplement la raison, c'était comme si la noirceur qu'ils manipulaient finissaient tôt ou tard par les happer à leur tour. En fin de compte, si l'élément naissait des caractéristiques propres à la personne, il était naturel qu'il en imprègne aussi son porteur en retour, et les ombres n'ont jamais rien eu de chaleureux à offrir à quiconque, si ce n'est un abri qui prenait des allures de prison avec les années. Voyant la mine du jeune homme suite à ses paroles, le petit scientifique afficha une moue ennuyée avant d'essayer de se rattraper :

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Lf50

« Ah... Navré, je ne voulais pas te décourager... mon opinion reste très personnelle, elle n'est pas à prendre comme une généralité pour autant. »

Après tout, il ne pouvait prétendre au privilège d'attribuer sa propre expérience à la majorité des Élémentis d'ombre. Qui était-il pour parler au nom des autres ? D'autant plus qu'il n'avait pas exactement l'esprit préparé pour répondre d'une certaine neutralité dans les reproches faits à son élément, possiblement utilisé comme un bouc-émissaire pour le compte de ses multiples problèmes. Sa fragilité ne relevait d'aucune nouveauté, et peut-être que sa dépression avait tendance à parler à son insu, tout en dissimulant sournoisement sa culpabilité derrière celle de l'ombre. Dans un cas comme dans l'autre, il ne trouva guère judicieux d'en avoir parlé de la sorte à quelqu'un d'aussi jeune et peu habitué à cohabiter avec cette maîtrise, doublement ardue pour son âge et l'avance qu'il avait pris. Accoudé sur le bord de son bureau, ses doigts se croisent et se décroisent sans cesse tandis qu'il reprend avec sérieux.

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Qd54
« En réalité, si je t'ai posé la question, c'est parce que j'ai été fortement surpris de voir ton ombre se matérialiser, et même réussir à former une silhouette. Ce ne sont pas des techniques auxquelles on peut aboutir sans plusieurs années d'expérience, tu sais ? Si tu n'en as pas le contrôle pour le moment, il se pourrait bien que tu ais certaines prédispositions. »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 EmptyMer 5 Oct - 13:49





« C'est... c'est drôle, je me suis intéressé aux Élémentis avec la même motivation. La faculté d'accorder un élément de la nature à un être humain, de l'en faire maître afin de le plier à sa volonté, je la trouvais... fascinante. Outrageante aussi, puisqu'elle s'affranchit de toute cohérence scientifique, mais c'est pour mieux comprendre cette énigme que j'ai voulu les rejoindre »

Totalement d'accord avec lui, comment un produit peut il défier les lois de la nature, de la science, de nos jours on a des résultats impressionnant avec la science, plus le temps avance, plus l'homme s'approche d'une connaissance et une force de création monstrueuse. En réalité, je ne penses pas qu'une chose aussi présente dans notre ville, ne soit toujours pas expliquer. Que faisait se produit ? Modifiait t-il l'ADN ? Cela expliquerait l'apparition de marque précise ? Provoquait il la création d'élément biologique provoquant cette réaction et l'éveil d'une chose déjà présente chez l'homme ou amplifiant une chose déjà présente chez l'homme ? Ou dernière théorie que ma petit tête blonde et innocente avait songé ... Libère t-elle quelque chose déjà présent par exemple dans une partie cérébrale ? On utilise que 40% de la capacité neuronale, que reste t-il dans ses 60% ? Certains disent juste qu'il n'y a rien, juste de la mémoire en plus, pourtant qui nous dit que l'élément qui nous est propre n'est pas contenu la de-dans. Je souris doucement, tellement de question dont je n'aurais sûrement jamais les réponses.

« Cela dit, je trouve regrettable que tu ais été affligé de cet élément, avec des années d'avance qui plus est. Les ombres sont... un poids, pour l'esprit. Elles ont le don d'isoler, d'assombrir peu à peu les plaisirs du quotidien au point de les rendre insipides. Il y a comme un vide à l'intérieur, qu'elles creusent au fil du temps. Je crois que je n'ai jamais connu d'Élémentis d'ombre ayant eu une vie heureuse. »

Les ombres tueront donc mon bonheur petit à petit, mais y a t-il encore une chose à tuer dans ce pauvre corps faible ? En quelques temps, tout ce que j'avais a été détruit par des paroles et une accumulation d'acte sur 17 ans. Je frotte mon cou doucement un peu mal à l'aise avec cette déclaration et ce témoignage, cela n'avait rien pour me rassurer. Même si mon monde était déjà constitué d'obscurité, je conservais des lumières fortes et réchauffante au près de moi et j'avais pas envie de les perdre si sa déclaration sur la tournure des élémentis des ombres est vrais. Une grande puissance s'accompagne de sacrifice et douleurs, ainsi que les grande découvertes et la curiosité, tout ce résume à une histoire la boîte de pandore, la cérémonie était la boîte et je l'ai ouverte en y participant, mon malheur venait de se libérer tout concordait.


«  Ah... Navré, je ne voulais pas te décourager... mon opinion reste très personnelle, elle n'est pas à prendre comme une généralité pour autant. »

Je le regarde et souris longuement faisant de la tête pour qu'il ne s'excuse pas, il me mettait en garde et s'il pratiquement aucun maître d'ombre n'a échappe à la règle, il est logique que les ténèbres viennent me chercher aussi. Je souris et vient déboucher de nouveau mon stylo avec ma bouche et écrit:

* Non non, ne vous excusez pas, il faut que je le sache si la plus part des personnes maitrisant comme nous l'ombre on finit comme ça. C'est un paramètre à ne jamais oublié.

Oui, si j'avais déjà cet information, je pourrais surement amortir le vide creuser. Enfin je pense, je ne savais pas comment ce problème allait se creuser, surtout que j'avais déjà l'impression de perdre pied et la tête dans ce monde. Peut être que l'ombre avait déjà commencé à creuser et qu'il était aussi trop tard pour moi.

« En réalité, si je t'ai posé la question, c'est parce que j'ai été fortement surpris de voir ton ombre se matérialiser, et même réussir à former une silhouette. Ce ne sont pas des techniques auxquelles on peut aboutir sans plusieurs années d'expérience, tu sais ? Si tu n'en as pas le contrôle pour le moment, il se pourrait bien que tu ais certaines prédispositions. »

Je le regarde en silence, j'aurais donc des prédispositions, je ne sais pas. C'est une chose que je ne maîtrise pas sûrement car j'ai peu d'expérience certes, mais elle a surtout une volonté propre et je penses que le problème majeur est la à vrais dire. En effet, cette chose qui sort de mon ombre dans me demander, me parle c'est comme un interlocuteur qui a ses propres idées et avis.

* Non ce n'est pas du manque d'expérience, cette chose n'est pas du tout contrôlable, c'est une chose qui a une volonté, une âme, des envies et des instincts. Je ne penses qu'elle soit contrôlable, elle est même dangereuse pour mon entourage...

Quand on fait la somme de tout, plus j'y pense plus des choses étranges se passent depuis que j'ai cet élément dans mon pauvre petit corps faible. Je regarde le scientifique triant mes mots et pensée...

* elle a l'air de ne répondre qu'a 2 choses ... Tuer et protéger, c'est assez flippant surtout qu'elle vient à son envie et part quand elle veut. Plus elle vient plus j'ai l'impression que mon coeur va me lacher, plus elle reste la, plus la sensation de fil barbelet autour de mon coeurs se fait ressentir.

Je repenses a cette sensation horrible comme si j'allais mourir ... personne ne devrait ressentir ça sans le vouloir.

* A vrais dire, je commence à me faire peur moi même ... *

Alors que je retourne m'asseoir sur le siège de tout à l'heure à cause d'un vertige qui revient me prendre la tête, je regarde le scientifique et lui demande:

* je suppose que vos travaux portes principalement sur les pouvoirs des familles ? *




« Mon état:»
"Gomenasai gomenasai gomenasai !"
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 EmptyLun 21 Nov - 21:22


Un espion chez le scientifique ?

Après tout, aucun Élémentis ne recevait son élément par un pur jeu de hasard, et cela devait probablement en être de même du côté des Domae. Bien que de nombreux paramètres affectent ensuite l'aptitude de chacun à le manipuler, les talents innés, eux, avaient toujours tendance à faire pencher la balance en faveur de ceux qui en sont dotés. À un âge et à un niveau aussi précoces l'un que l'autre, il était tout bonnement extraordinaire de voir de telles prouesses techniques avec les ombres. Du moins, le petit Higgsbury n'aurait pu citer grand monde capable de former des silhouettes ou de faire émerger des appendices du sol, à un degré où l'on a guère le contrôle que sur la taille de sa propre ombre projetée sur une surface. Son raisonnement tenait donc logiquement la route pour lui, si ce n'est pour les explications que le jeune homme se mit à approfondir sur son ardoise, réfutant le postulat du chimiste au profit d'une origine plus surnaturelle. Un froncement, typique de sa part à l'appréhension de toute chose qui se révèle dénuée de la moindre cohérence rationnelle, avait pris place entre ses sourcils tandis qu'il parcourait l'écriture de Nemeroff. Était-il en train de rejeter la difficulté de contrôler correctement son élément sur le dos qu'une quelconque créature qui l'habiterait ? La tête tournée dans la direction opposée à son voisin, Wilson traduisit sa pensée par le biais de Percy, qui se déformait légèrement sur le plancher à ses côtés :

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 K2wj

« Une chose qui vit dans son ombre ?
Quel givré !
»

Son regard jeté au sol fut sévère, jusqu'à ce qu'il se souvienne que le garçon était de toute façon dans l'incapacité d'entendre ce genre de jugement. À côté de lui, l'ardoise s'effaçait déjà afin de laisser la place à de nouvelles hypothèses, infatigablement accrochées à cette humanisation persistante de l'élément, lequel s'octroyait en plus le vice d'être un danger pour les autres et pour lui-même, au point de nuire à sa santé. Le scientifique put effectivement le constater en voyant l'adolescent se rasseoir un instant, comme si même le fait d'en parler contribuait à affaiblir son état.

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Akqy
« Voilà qui est troublant... un élément peut s'avérer incontrôlable, certes, mais animé d'une volonté propre ? C'est absurde. Même dans le cas où il agirait de manière inattendue, il reste essentiellement dépendant de la personne qui le manipule. »

S'il ne pouvait pas nier l'étrangeté des précédentes manifestations auxquelles il avait eu affaire, il avait en revanche un mal fou à s'ouvrir à ce qui lui semblait être ni plus ni moins que des élucubrations fantaisistes. Sans doute le bouleversement d'avoir acquis cet élément bien trop tôt, et de ne parvenir à le maîtriser efficacement sans causer de dommages autour de lui, générait l'impression d'une force extérieure qui se serait mise à le persécuter. Il y avait certainement matière à discuter auprès d'un professionnel de la santé mentale et de ses troubles, mais c'est là une réflexion que le petit brun préféra garder pour lui. Car enfin, démon intérieur ou non, ce garçon avait un don beaucoup trop exceptionnel pour ne pas éveiller sa curiosité, et il serait dommage de se le mettre à dos en froissant sa susceptibilité. Ce dernier réorienta finalement la conversation dans la direction de ses recherches scientifiques, en soulevant l'éventualité que leur sujet principal ait à voir, de près ou de loin, avec les Familles et leurs pouvoirs qui mettaient le Gouvernement en déroute depuis des années.

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Tsar
« En effet, c'est pour cela qu'ils doivent rester secrets. Enfin, dans la mesure du possible... les Élémentis ont déjà eu l'occasion par le passé de s'emparer de mes travaux, à un stade préliminaire heureusement. C'est également la raison pour laquelle j'ai d'abord cru à une nouvelle tentative de m'en dépouiller, lorsque tu t'es révélé en être un. »

En soit, la moindre action perpétrée par un individu affilié aux Élémentis, même sans attention malveillante, prenait immédiatement des allures d'agression à ses yeux. Il avait pris l'habitude de marginaliser un groupe tout entier et de se sentir menacé en sa présence, jusqu'à des proportions parfois abracadabrantes et néanmoins toujours justifiables, d'une façon ou d'une autre, selon lui. Telle une piqure de rappel, Wilson quitta d'ailleurs son fauteuil de bureau afin de balayer le contenu étalé sur celui-ci d'un revers de main, amassant dossiers et feuilles volantes dont il fit un tas avant de ranger le tout dans un tiroir, pour plus de sûreté. Il ne garda en main qu'un carnet de notes à spirales, si griffonné qu'il ne devait certainement pas servir uniquement à recevoir des observations d'ordre scientifique, ainsi qu'un crayon trainant par là, tandis qu'il vient retrouver sa place à côté du jeune homme. Songeant qu'il ne perdrait rien à noter tout ceci pour plus tard, il reprit tout en faisant correctement face à son interlocuteur :

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 E1iz
« Par curiosité, cette, euh... "chose" dont tu parles, se manifeste-t-elle systématiquement lorsque tu utilises l'ombre ? Ou bien ses interventions se limitent-elles aux situations qui te semblent menaçantes ? »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 EmptyLun 21 Nov - 21:53





« En effet, c'est pour cela qu'ils doivent rester secrets. Enfin, dans la mesure du possible... les Élémentis ont déjà eu l'occasion par le passé de s'emparer de mes travaux, à un stade préliminaire heureusement. C'est également la raison pour laquelle j'ai d'abord cru à une nouvelle tentative de m'en dépouiller, lorsque tu t'es révélé en être un. »

Je vois donc le scientifique travaillait sur ce genre de recherche... Un domaine passionnant à mon avis. Ma foi, cela devait être dangereux, chercher se secret devait attirer les convoitises et les foudres des familles qui semblent tenir à ce secret comme à la prunelle de leurs yeux, mais la science à besoin de l'expliquer et l'homme de savoir pour avancer, pourtant en tant qu'élémentis je ne m'oppose pas à ce qu'on découvre le secret de tout ça, de toute en soi, ce n'est plus vraiment un secret. Je peux mieux comprendre sa réaction et plutôt ses réactions quand à ma pseudo agression, même si c'est vrais que mon ombre c'est manifesté en premier et cela pouvait sonner comme une déclaration de guerre j'en avais conscience. Je reste assez silencieux par la suite en regardant le scientifique faire son petit ménage tranquillement, m'étirant doucement, j'étais encore un peu engourdit et pour le coup je me demandais un peu l'heure qu'il était. Je fixe le scientifique qui semblait faire du ménage sur son bureau puis il prend un carnet et me demande:

« Par curiosité, cette, euh... "chose" dont tu parles, se manifeste-t-elle systématiquement lorsque tu utilises l'ombre ? Ou bien ses interventions se limitent-elles aux situations qui te semblent menaçantes ? »

Je reste silencieux et me lève doucement marchant en faisant des allers retours, j'essayais de réunir les informations que j'avais à propos de son apparition ... Non pas systématiquement quand j'utilise mon pouvoir, elle apparaît aussi sans faire appel à mon pouvoir. Pouvoir dont je ne peux pas faire appel de mon plein gré. Il faut donc lui dire ça dans l'ordre, je reprend mon ardoise et vient gribouiller et mets un 1), pour indiquer mon premier commentaire:

Je ne peux pas invoquer ses ombres de mon plein gré, elles semblent venir quand je suis en colère ou en danger.

Je viens ensuite réfléchir, tapotant le feutre sur ma joue de façon régulière en gonflant légèrement la joue... Je viens ensuite écrire dans un petit 2):

L'ombre n'apparait pas sytématiquement pendant l'utilisation, mais  a contrario elle vient souvent or utilsiation souvent la nuit, elle semble doté d'intelligence car elle mime des mots sur sa bouche.

Et je viens ensuite poser le troisième argument qui me fait dire que cette chose est vraiment autonome et intelligente:

Elle connait des choses dont je n'avais jamais eu vent ... Des choses que même mes proches semblent avoir oublié à propos de ma famille par exemple, mais je ne peux pas vérifier ses informations..

j'arrête alors ma marche et le regarde en silence, puis vient le glisser l'ardoise sur son bureau pour qu'il puisse en prendre note librement. C'est les principaux caractères que j'ai remarqué et qui m'ont vraiment interpellé ... Alors que je le laisse prendre note, une question me turlupine toujours et je viens écrire en bas de cette ardoise:

Vous avez l'heure ? ... Car je suis seulement en visite scolaire, faudrait pas qu'on s'inquiete de ma disparition soudaine.

Il ne faudrait pas qu'il ait de problème ou même moi car je me suis égaré ... Et encore si on a vu mon absence je suis tellement un fantôme qu'on peut se demander si on m'a vu....


« Mon état:»
"Gomenasai gomenasai gomenasai !"
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 EmptyMar 22 Nov - 21:22


Un espion chez le scientifique ?

En dépit des reproches qu'il pouvait formuler au sujet des théories capillotractées de Nemeroff, le petit scientifique demeurait fortement intrigué de l'usage qu'il pouvait avoir de l'ombre, sans doute avec un intérêt renforcé dans la mesure où sa propre expérience pouvait lui servir de point de comparaison. Quelle que soit l'origine de ces prestations incontrôlées, il avait une envie grandissante d'en connaître davantage, de cerner leurs particularités afin de les confronter au reste de ses recherches. Il y avait des cas, comme celui de la jeune Maya fut un temps, qui défiaient toute logique et qui remettaient ses connaissances en question, et cela lui redonnait systématiquement le goût de travailler ; ce qui, en ce moment, n'était pas une mince affaire. Par chance, le jeune homme concerné n'eût pas l'air dérangé par sa curiosité, acceptant même de se confier sans faire d'histoires. Il le laissa donc piétiner à sa guise de long en large dans la pièce en rédigeant le tout sur l'ardoise, le temps d'annoter de son côté les premières observations des récents événements, à présent qu'il lui était possible d'en témoigner à tête un peu plus reposée au moment des faits. Tout du moins, ce qui lui avait été donné d'observer avant qu'il n'essaye de s'en cacher. La complémentarité des informations plus personnelles, des ressentis qu'il ne pouvait discerner à la place du garçon, allait également être un bon préambule à des recherches qu'il espérait plus poussées. Mais chaque chose en son temps : pour l'heure, il se pencha sur l'ardoise que son voisin vint lui remettre.

Chaque point se déclarait plus étrange que le précédent, et pourtant les explications commençaient avec son étonnante incapacité à manipuler consciemment cet élément. S'en suivit le détail de la forme de vie qui se trouvait dans son ombre, pouvant aussi bien lui parler que lui apprendre des choses sur sa vie personnelle, seulement le fait qu'il ne puisse vérifier leur véracité ne l'aidait pas à légitimer l'existence de cette entité. Ajoutant ses propres remarques à mesure du recopiage, Wilson ne se détache de sa rédaction que pour lire la dernière addition du garçon sur son petit tableau, pour rappeler que sa présence ici ne faisait pas tout à fait partie de son programme. Frappé par cette prise de conscience, il abandonna son matériel d'écriture sur le bureau avant de décoller de son fauteuil, jaugeant les aiguilles de l'horloge murale.

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 6wtj


« Ah, oui, évidemment... ta classe va finir par remarquer ton absence. »

Et s'il pouvait éviter de voir une horde d'adolescents débarquer dans son laboratoire, il n'en serait que reconnaissant. Comme si quelque chose avait été laissé sur le feu, le chimiste s'empressa d'aller ouvrir la porte, luttant d'abord avec la poignée avant de se souvenir de tourner la clé dans la serrure au préalable -quel est l'idiot qui l'avait verrouillé ?-, puis s'écarta du milieu afin de permettre à Nemeroff de se faufiler dans le couloir. Captant néanmoins son attention avant qu'il n'en passe le pas :

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 83ay
« Navré de ne pas pouvoir t'apporter plus de réponses, mais si d'aventure tu... reviendrais ici en visite scolaire, cela pourrait être intéressant d'approfondir le cas de ton ombre. Enfin, si tu le souhaites. »

Après tout, le petit brun n'aiderait pas que sa seule curiosité en réalisant des tests plus poussés. C'est en tout cas l'argument qu'il espère suffisamment convainquant pour le motiver à revenir, bien qu'il redoutait par avance de lui faire un prélèvement sanguin, au vu de la réaction que le garçon avait eu face à la seringue de produit paralysant. Il pria donc pour que cette première confrontation ô combien agitée ne le dissuade pas pour autant de se représenter en ces lieux, et le laissa enfin s'échapper à l'extérieur en quête du reste de sa classe. Puis, au moment de revenir à son bureau pour ranger ses dernières prises de notes, son classement l'amena à reprendre possession des travaux qu'il allait devoir retaper à la machine, non sans souffler d'ennui à cette simple idée. Il fut alors surpris de constater le niveau de la formule que l'étudiant avait pris la liberté de corriger plus tôt au feutre, en plus de s'avérer juste.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]   Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un espion chez le scientifique ? [Pv. Petit Wiwi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser