Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Meteor Shower ❖ Isley ❖

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Mar 23 Aoû - 23:48

Moi je voulais juste regarder les étoiles, ce soir. Tient moi compagnie !

Harley & Isley

Enfin un peu d'air. La journée s'était avérée difficile aujourd'hui. Les clients sont de véritables fournisseurs de problèmes, surtout quand il s'agit de nettoyer leur cul après qu'ils en aient mis un peu trop partout avec leurs combats et autres concours pour savoir qui a la plus grosse. Tout ça a cause d’un simple coup de trop dans le nez. Il y a des jours où tenir un cabaret est la dernière chose que souhaite Harley. Elle est peut-être folle – quoique non, pas peut-être, elle l’est clairement – mais cela n’exclut pas un certain élan de coup de mou de temps à autres. Même si, celui-ci est aussi rare que voir une poule avec des dents. Fort heureusement pour nous, un petit événement non désagréable avait lieu ce soir. De quoi oublier ce jour merdique et forcer son petit Éddie à sortir un peu de sa tanière. Bien évidemment une chose qui était bien loin d’être aussi simple. S’il avait eu la possibilité de l’empaler dans le mur pour appuyer sa protestation au moment de la proposition, il l’aurait fait. Mais cette petite tête blonde ayant pris soin d’avoir un coup d’avance sur sa pomme, eut la bonne idée de l’affaiblir quelque peu avec une dose supplémentaire de médicament pour qu’il n’ait d’autres choix que de l’accompagner. Madame voulait sortir, accrocher au bras de son compagnon – une loque serait plus exacte – et se rendre comme un couple normal à l’observatoire pour observer la pluie de météorites. Enfin tout de même, « Couple normal », ces deux mots peuvent-ils seulement s’accorder ensemble quand on parle de deux énergumènes comme ceux-là ? L’amour ? Kessessé, ça se mange ? L’un des deux ne connaît pas. Quoique, à mon avis, même avec toute la bonne volonté du monde, il ne pourrait jamais la voir ainsi. À son grand désespoir. Pourtant, elle reste toujours autant collée à lui comme un vulgaire chewing-gum écrasé sur le sol et qui ne se décolle pas depuis un siècle. Oui, on peut la comparer à un chewing-gum.

Enfin bref. Revenons à nos moutons.
Habillé d’une belle robe rouge et noir pour l’occasion, de beau talon qui martèle le sol à chacun de ses pas et un bras enroulé à celui de son petit canard. Sans m’oublier s’il vous plaît sur le tableau, gentiment attaché dans le dos. À force ça ne choque plus personnes de se balader avec une arme. Elle avant joyeusement entre la foule qui s'est spécialement rameutée pour l’occasion. Elle pourrait presque sautiller sur place comme une enfant prête à rencontrer le père Noël.

Eddie se proposa subitement pour aller chercher des boissons avant que le spectacle ne commence. Un élan de bonté qui n’était absolument pas son genre, pourtant aux yeux d’Harley, c’était la plus belle chose qu’il n’avait jamais faite pour elle. Accompagnée d’un baiser sur le front, elle se laisse prendre par son piège tête la première. Le laissant ainsi partir alors qu’elle restait bêtement là à attendre son retour. Sa silhouette se distinguant bien des autres, disparaissez au fur et à mesure. Jusqu’à devenir littéralement invisible au milieu de tous ses habitants agglutinés. Et pourtant, un perché ce n’est pas facile à perdre. Les secondes, puis les minutes s’écoulèrent avant que celle-ci ne décide de bouger pour le chercher.
» Crevette ! Où est-ce que tu es ?
T’as crevette vient de te poser un lapin, cocotte

» Mais non !  
Mais si ! À deux doigts d’être inscrit en gros sur son front, au feutre rouge, il n’attendait que ça. Avoir la première opportunité qui s’offre à lui pour s’échapper de l’emprise d’une diablesse. Dans un espoir vain de le revoir faire demi-tour, elle le cherche désespérément. Finissant par se mettre en plein milieu du chemin d’une personne, sans gêne pour lui poser la question. Pourquoi ne pas lui offrir de quoi porter sa voix de crécelle dans tout l’observatoire pour passer une annonce ?
» Dites m'sieur, vous n’auriez pas vu une grande crevette d’environ 1m90, baraquer, le visage déglingué et qui fait peur à tout le monde ?  
La petite crevette est recherchée par sa femme. Je répète la petite crevette est recherchée par sa femme !


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Mer 24 Aoû - 22:32

3 Heures.




*Hummmpfff*


Isley ouvra les yeux.


*Déjà 18h*


Il s’étira de tout son long puis se mit à respirer lentement, il se redressa dans son lit, se gratta les yeux et bouda, comme un enfant à qui on aurait confisqué son jouet. Sa sieste avait visiblement duré plus longtemps que prévu. Il était énervé contre lui même. Habituellement il se levait 3h plus tôt. 3h… C’est pas grand chose, mais dans la tête d’Isley, c’était énorme. En effet, il a horreur du changement et des imprévus, 15h c’est 15h et là, en l’occurence, il était 18h.

Après avoir ronchonné pendant 5 bonnes minutes, il se décida enfin à se lever. Il avait la tête qui tourne et il avait incroyablement faim. Son ventre poussait des cris de guerre, il appuyait sur celui ci avec ses mains pour le calmer mais rien n’y faisait. Etant donné qu’il n’avait rien de comestible chez lui, et qu’il n’irait jamais se rabaisser à demander quelque chose aux voisins. Il devait sortir pour manger.
Il passa un coup dans la salle de bain et se regarda dans le miroir avec un air satisfait. Il fila dans l’entrée, prit de l’argent et quitta son appartement.

Arrivé dehors, Isley respira un grand coup. L’air était chaud, ce qui lui convenait parfaitement étant donné qu’il était gelé, il venait à peine d’immerger et il était déjà dehors. Habituellement il prenait le temps de se réveiller, mais là, le temps, il ne l’avait pas, du moins, son ventre ne le lui laissait pas.
Faim ou pas faim, il marchait doucement. Isley n’aime pas courir, il n’aime pas se dépenser inutilement. Il traversa son quartier qui était incroyablement silencieux, à croire qu’il n’y avait plus personne.

Une fois arrivé au centre ville, il se précipita dans son épicerie ou il achetait, chaque jour de quoi manger. Il regarda les légumes un moment puis il se résigna.
Il venait à l’instant de se trouver une magnifique excuse pour se déculpabiliser d’aller au restaurant. Il c’était réveillé 3h trop tard, c’est une excuse de taille n’est ce pas ? En tout cas, celle ci lui convenait parfaitement. Il changea de direction pour aller dans le quartier de Smymaei ou se trouvait « le petit gourmand », le seul restaurant qu’il fréquentait quand il trouvait de bonnes excuses pour y aller.
Il ouvra la porte, s’installa à une table en attendant le serveur.

Après 5 bonnes minutes d’attente, Isley commençait à s’impatienter.


*Grrr il a que ça à foutre, il attend quoi….*


2 minutes plus tard, le serveur arrivait enfin. Il était grand, mince avec des lunettes, il avait l’air du premier de la classe.


- Bonsoir, c’est pour manger ? Lança t-il maladroitement.


Isley le regarda avec un regard si méchant et si noir que le serveur reprit instantanément.


- Je vous apporte la carte Monsieur.


- Inutile, je veux de la tourte avec un verre de vin, un verre de votre meilleur vin. Et apportez moi directement l’addition, je ne veux pas attendre, grogna Isley.


- Très bien Monsieur.


Le serveur le regarda avec des grands yeux et repartit.


*Encore un nouveau…….*


A la fin du repas, Isley glissa un billet sur la table et s’en alla.

Il se dirigea avec difficulté en direction de son appartement. Il avait très mal au ventre. Il se demandait si la tourte qui lui avait été servi n’était pas avariée. En réalité il avait beaucoup trop mangé.
Il s’arrêta quelques instants sur un banc à coté de la chaussée. Le banc était particulièrement crasseux, Isley regrettait déjà de s’y être assis, il toucha prudemment le celui ci avec ses main, il était collant. Il se leva brusquement quand tout à coup il entendit des gens crier non loin de lui. Il se demandait ce qui pouvait bien justifier un tel chahut.
Isley se mit à suivre les cris l’oreille tendue. Il avait complètement oublié ses maux de ventre. Il entendait à présent d’autres personnes hurler. C’était des hurlements de joie. Isley ne comprenait pas comment on pouvait manifester un quelconque bonheur par des hurlements.

Il ne connaissait pas trop cet endroit, il s’y rendait que très rarement. Après avoir retrouvé la rue principale il aperçu une foule incroyablement dense. Il continua de marcher tout droit en direction de la foule sans vraiment s’en rendre compte, il se demandait ce que pouvait faire tout ces gens ici. N’avaient-ils rien d’autre à faire ? Il regardait dans tous les sens en quête de réponse. Il aurait pu demander à quelqu’un mais Isley ne voulait pas paraître idiot. Si tous ces gens étaient là, il y avait bien une raison évidente et il allait très vite la connaitre.

Isley songea enfin à lever les yeux et il vit ce qui était indéniablement la raison de cet attroupement. Des météorites. Une pluie de météorites. Il souriait très largement et se dit que les gens étaient incroyablement stupides de se regrouper pour voir une simple pluie de météorite.

Il baissa la tête brusquement, se tourna dans tous les sens, regarda à gauche, à droite, il était au milieu de tous ces gens moyens, il y en avait de partout, comme une invasion. Isley se demandait si il arriverait à repartir, il était comme dans des sables mouvants, plus il avançait, plus il avait l’impression de s’engouffrer dans une foule de plus en plus dense.

Il continua tête baissé, en allant tout droit, il allait bien, à un moment ou un autre sortir de ce merdier. En relevant la tête pour voir ou en était sa progression il aperçu devant lui une demoiselle qui lui barrait la route. Elle avait un style vestimentaire particulier qui, à en juger par le regard d’Isley, n’était pas du tout à son gout. Elle était plutôt vieille, en tout cas plus vieille que lui. Elle avait dans son dos une grosse batte qui avait visiblement bien servit.
Avant qu’Isley puisse aller plus loin dans son analyse, la demoiselle s’adressa à lui:


- Dites m’sieur, vous n’auriez pas vu une grande crevette d’environ 1m90, baraquer, le visage déglingué et qui fait peur à tout le monde ?


Isley ouvra grand ses yeux et, il répondit machinalement.


- Pardon ?


*OOOOoooooouuupppssss*


Isley se rendit compte de son erreur. Il venait de la reconnaitre, c’était Harley. Une folle qu’il prenait soin d’éviter à chaque fois qu’il la voyait. Plutôt que de fermer la conversation et de partir rapidement il venait de lui poser une question.
Isley savait qu’elle était imprévisible et très impulsive, il savait qu’à tout moment il pouvait perdre un oeil sans aucune raison. Isley se souvint que tout cela ne serait jamais arrivé si il c’était réveillé à la bonne heure. Il était tellement furieux contre lui. Son avenir était plus qu’incertain. Il se demandait en combien de morceau il rentrerait ce soir…

❀ L A E


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Ven 26 Aoû - 23:33

Moi je voulais juste regarder les étoiles, ce soir. Tient moi compagnie !

Harley & Isley

Description du jour, bonjour !
Avouons-le, c’est quelque chose qui n’a jamais été son fort. Pour preuve, comment pouvait-il lui venir en aide en parlant d’une crevette ? Tout le monde se poserait la question au moins une fois, est-ce celle à manger, ou bien sa version humaine ? Dire cela comme si c’était une chose totalement normale, qui tombait sous le sens, ne l’était pas forcément aux yeux de tous.

Harley finit par étudier minutieusement le jeune homme qui se tenait droit comme un piqué. Et elle ne put s’empêcher de se demander ; avait-il un problème de compréhension ? Un seul mot était sorti de sa bouche avant que ce ne soit le calme plat. Il est vrai qu’une crevette, d’une aussi grande taille, ça ne doit pas courir les rues. Quoique ça ne passe pas inaperçu pour autant. Mais dans ce cas qu’avait-il donc à la fixer ainsi ?  
» Il y a un problème ?  
Tu lui parles d’une crevette, bien sûr qu’il y a un problème !
» J’ai un truc entre les dents, c’est ça ? Pourtant, je n’ai rien mangé…  
Prise d’un soudain doute, sa main part à la conquête d’un mini-miroir au fin fond de son sac à main. Observant son visage dans la glace, ses dents qui n’avaient pourtant aucune feuille de salade accrochée. Ses yeux dont le maquillage était pour l’instant encore impeccable et soigné. Et ses cheveux dont les couettes tenaient encore correctement en place. Il n’y avait rien. Rien de dérangeant qui pouvait faire obstacle à cette conversation improvisée. Elle fut contrainte de le ranger aussitôt lâchant un petit soupire de désespérer. Si ceci n’était pas un problème, alors quoi ? Moi, je dirais bien que c’est sa réputation qui lui colle au basque et qui effraie tout le monde. Mais qui sait, je me trompe peut-être ? Quoiqu'il soit bien difficile de la voir différemment qu’une simple cinglée.
» Je vous fais de l’effet où se passe comment ? Il ne vous manquerait plus qu’un filet de bave qui coule le long de votre bouche.  
Un peu de tenu voyons ! Mademoiselle ne voit que ce qui lui convient.

» Bon ! Ce petit monsieur peut m’aider oui ou merde ?  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Sam 27 Aoû - 14:36

Des crevettes




Il était là, sans bouger, les yeux ronds et la bouche entre ouverte. Il la regardait, sans rien faire. Il n’arrivait pas à se concentrer, il n’arrivait pas à réfléchir. Il perdait ses moyens. Jamais il avait pensé à ce genre de situation, il n’était pas prêt. C’était pourtant stupide, un moment comme un autre. Mais Isley n’avait rien calculé, il n’était pas maitre de ce qui allait lui arriver. Il devait se reprendre, se reprendre le plus rapidement possible.

Il cligna des yeux et se mit enfin à réfléchir. Il devait se mettre dans la tête d’Harley. Que veut-elle ? Pourquoi me parle t-elle ? Isley était incapable de répondre à ces question, il n’avait écouté qu’à moitié ce qu’elle venait de dire. “Crevette”, “déglingué” et “rechercher”. C’était tout ce qu’il avait entendu. De toute évidence, il ne s’agit pas du fruit de mer, quoi que……. De toute façon, fruit de mer ou pas, elle cherche une crevette. Peut être plusieurs. Elle cherche peut être un restaurant. Quoi que…. Il est relativement tard pour manger.

Soudain, Harley s’exprima de nouveau:


- Il y a un problème ?


Isley s’apprêtait à répondre quand il la vit chercher quelque chose dans son sac.


- J’ai un truc entre les dents, c’est ça ? Pourtant je n’ai rien mangé…


Il la regarda avec méfiance, que pouvait-elle sortir de son sac ? Une arme ? Un couteau ? Isley se répétait “elle est complètement cinglée, fais attention”. A force de se dire ça, il se demandait si il n’en faisait pas un peu de trop. Mise à part son style particulier elle ressemblait à une fille comme une autre. Elle paraissait un peu “électrique”  et “hyper-active” mais est ce que ça faisait d’elle quelqu’un de méchant pour autant ? Après tout, il n’avait jamais eu l’occasion de la juger par lui même.

Quoi ? Que venait-elle de dire ? Elle n’a rien mangé ? Alors elle cherche un restaurant pour manger des crevettes. C’est stupide, c’est vraiment stupide, ça ne pouvait pas être ça. Ceci dit tout coïncide….

Elle sortit rapidement un miroir de son sac et scruta son visage attentivement. Non ? Elle regarde vraiment si elle a quelque chose entre les dents ? Vraiment ? Et bien oui, elle le fait. Il la regarda, décontenancé, faire un grand sourire jusqu’aux oreilles à son miroir, elle monta le miroir jusqu’à ses yeux et termina avec ses cheveux en tournant la tête d’un coté et de l’autre.

Après avoir terminé son inspection, elle reprit:


- Je vous fais de l’effet ou se passe comment ? Il ne vous manquerait plus qu’un filet de bave qui coule le long de votre bouche.

- Bon ! Ce petit monsieur peut m’aider oui ou merde ?


De l’effet ? C’est une blague ? Elle ne pense pas ce qu’elle dit, c’est certain. Comment une fille comme elle pourrait lui plaire. Puis c’est une vieille, du moins, elle a l’air nettement plus vieille que lui.

La voyant s’impatienter, Isley se décida enfin à répondre, il ne pouvait pas la faire patienter plus longtemps, son temps de réflexion était écoulé, il devait trouver quelque chose qui pourrait satisfaire Harley. Si elle cherche un restaurant de crevette, il pourrait lui en indiquer un. Si ce n’est pas le cas, alors il devrait improviser.


- Bien sur que je peux vous aider à trouver ce que vous cherchez.


Isley qui c’était convaincu qu’elle cherchait vraiment un restaurant de crevette continua dans sa lancé.


- Si vous cherchez des crevettes, je connais un petit restaurant pas très loin d’ici qui en cuisine des succulentes.


Et rajouta, très ironiquement.


- Et ou le service est très rapide…..


Isley était content de lui, il venait enfin de trouver la formule pour se sortir de cette mauvaise passe, il esquissa un sourire satisfait.
Il avait juste à l’emmener dans le restaurant ou il venait de manger et la laisser la bas. Après, il pourrait repartir chez lui, se mettre dans son lit et oublier cette journée de merde. Il imagina avec satisfaction la tête du serveur coincé quand il le verrait arriver de nouveau et en plus accompagné d’Harley.

Isley respirait la joie de vivre, ce qui était incroyablement rare chez lui, cette situation l’avait visiblement beaucoup perturbé. Mais c’était de l’histoire ancienne. Isley allait bientôt être tranquille.

 
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Sam 3 Sep - 0:29

Moi je voulais juste regarder les étoiles, ce soir. Tient moi compagnie !

Harley & Isley

Un filet de bave. Pourquoi directement un filet de bave ? N’avait-il donc pas le droit de la regarder bêtement sans intention derrière ? Si bien sûr que si. Mais forcément mademoiselle n’y voit pas la même chose. Pensant directement à quelque chose de plus pervers. Le contraire serait bien étonnant de toute façon, elle n’a jamais vraiment eu l’esprit saint. Enfin, là tout ce que cette jeune femme souhaitait n’était rien d’autre qu’un simple petit coup de main. Retrouver sa perche de crevette et voir la pluie de météorites avant que ce ne soit trop tard. Un moment bien peinard, quasiment romantique. Ce n’est pourtant pas trop demandé si ? Il pouvait bien lui offrir cela au moins une fois dans sa vie. De quoi la tenir tranquille jusqu’au prochain évènement. Ou bien la prochaine idée farfelue qui lui traverse l’esprit ! En attendant, mademoiselle Harley reste sagement planter là, fixant le jeune homme, à deux doigts d’être pendu à ses lèvres. Ne voulant qu’une seule réponse à sa question. Elle n’était pas bien difficile, et ne méritait qu’on prenne une éternité pour s’y pencher dessus. Un simple, oui, non ou même merde, suffisait à la satisfaire. Bien évidemment, si celle-ci n’était pas très favorable, on peut bien se douter qu’elle ait des moyens bien redoutables pour que quelqu’un lui vienne en aide. Et ce n’est pas le monde qu’il y a tout autour qui l’empêcherait de faire de quoi que ce soit de tordu.

Néanmoins, peut-être que pour une fois, celle-ci est accompagnée d’une bonne étoile, puisque le jeune homme accepte de lui donner un coup main. Ce qui ne peut que la ravir. Souriant avec joie, de toutes ces dents blanches. Si elle s’écoutait, elle lui sauterait littéralement au coup pour l’en remercier comme il se doit. Pourtant, et c’est de manière inattendue, que la suite de ses paroles ont le don de faire redescendre le peu d’entrain qui était en sa possession. Laissant sur son visage un demi-sourire apparaître, une expression d’incompréhension prenant plutôt place. Tête légèrement penchée sur le côté, elle le regarde comme si en une fraction de seconde, il était devenu un étranger. Un Alien tombant du ciel pile-poil devant ses yeux. Un restaurant de crevette ? Qu’est-ce que cela venait faire dans l’histoire ? Était-il parti là-bas ? Ce n’est pourtant pas un grand friand de crustacés. Harley se mit à secouer la tête de part et d’autre, ceci n’ayant aucun sens, puis s’exclama :
» Je… Je ne veux pas manger de crevette pardi ! Je veux retrouver MA crevette ! Le pauvre, il doit être seul est abandonné. Perdu dans la foule. Angoisser.  Je ne vais pas le manger, je ne suis pas encore folle au point de manger les humains !
Paraît qu’ils ont un bon goût quand même. Mais au moins tu reconnais être folle, c’est un bon point


Très bon point même. Quoique de toute manière, elle ne l’a jamais vraiment nié. Enfin, cette conversation n’avait ni queue ni tête. Mademoiselle tenait simplement à retrouver son cher et tendre. Non pas partir se remplir la pense. En revanche, si elle avait donné un nom directement au lieu d’un surnom aussi niais les choses seraient-elles différentes ? Cette manie de renommée, tout le monde, j’vous jure… Il fallait s’attendre qu’à un moment où un autre cela finisse par lui jouer des tours. Et BIM, voilà que ça n’a pas loupé. La blonde se mit à faire les cent pas, obligeant les personnes spécialement venu pour la soirée à la contourner. Les réflexions qui s’échappaient à son égard lui passaient littéralement au-dessus de la tête. Il y avait la plus urgents que les plaintes de trois pectnos et un clanplin ! L’heure était grave. Très grave, réfléchissant sérieusement au problème qui se posait maintenant. Plus le temps s’écouler lentement et plus ses chances de retrouver son amour s’éloigner petit à petit.
» Il m’a accompagné ici. Il voulait chercher à boire, mais il n’est jamais revenu. Peut-être qu’il lui est arrivé quelque chose !
C’est une armoire à glace Sherlock, il ne lui arrivera rien. Où il t'a simplement posé un lapin

» Il ne m’aurait pas posé un lapin voyons ! S’exclama-t-elle
Et pourquoi pas tient ? Rends-toi à l’évidence chouchou, tu l’as drogué pour le ramener ici, normal qu’il t’ait laissé en plan !


CQFD ma petite dame, voilà qu’il lui a tout juste rendu la monnaie de sa pièce. Il faut prendre soin de lui, le maintenir stable, mais avec une dégénérée dans son genre ce n’est même pas la peine d’y penser. Profitant de la situation pour son plaisir personnel. À force de tourner en rond, il fallait bien qu’elle se rende à l’évidence et accepter la vérité aussi cruelle soit-elle. Soupirant lourdement, elle croise les bras, mine quelque peu déçue prenant place sur son faciès. Arrêtant de bouger dans tous les sens, elle fait face à l’inconnu et lâche subitement :
» Ma crevette est une ordure qui s’amuse à me briser le cœur. J’avais vraiment envie de faire les choses bien pour une fois. M’enfin tant pis, je le massacrerais à la maison. Du coup… Vous venez voir les météorites avec moi ? Ca le rendra jaloux !


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Sam 3 Sep - 3:44

Jouons !




Isley pensait déjà à la nuit d’au moins 15 heures qu’il allait passer. 15 heures, ou peut être plus. Il l’avait bien mérité. Il pensait au confort de son lit, son matelas moelleux et frais, son gros oreiller bien dodu, sa couette … Il ne trouva pas d’adjectif pour vanter l’incroyable qualité de sa couette. En fait elle était normale. Mais il l’aimait aussi plus que tout. Il s’étonna du peu qu’il lui fallait pour être heureux. Son lit. C’était tout. Il ne demandait pas grand chose finalement. Il était comme tout ces gens autour de lui, heureux avec rien. Hahahahahaaaaaaa, bien sur que non qu’il n’est pas comme tous ces gens. Haha. Isley était d’humeur joyeuse. Il venait de se comparer à tous ces pécores, quelle blague.

C’était incroyable. A ce moment là, il aurait pu parler à n’importe qui autour de lui. C’était une sensation étrange. Il était incroyablement content et il voulait partager ça avec d’autres. Il aurait pu échanger avec ces gens moyens qui peuplaient la rue, ça ne lui aurait posé aucun problème. Il avait oublié tout ses principes stupides.

Une fois revenu à lui, Isley la regarda avec plus d’attention. L’expression de son visage changea rapidement. Il y a quelques secondes elle était au moins aussi contente que lui, elle avait l’air d’une jeune fille naïve à qui on aurait donné une glace à la fraise. Et maintenant, son sourire s’estompa, elle pencha étrangement la tête sur le coté. Ses yeux étaient grand ouvert. De part son expression, Isley pouvait aisément traduire ces pensées. C’était comme si elle n’avait rien comprit de ce qu’il venait de dire. C’était pourtant simple, il venait de lui proposer son aide. Qu’est ce qu’elle ne comprenait pas ? Après tout, c’était une Domae, il ne fallait pas trop lui en demander. Elle se mit à ouvrir la bouche et glissa quelques mots:


- Je… Je ne veux pas manger de crevette pardi ! Je veux retrouver MA crevette ! Le pauvre, il doit être seul est abandonné. Perdu dans la foule. Angoisser. Je ne vais pas le manger, je ne suis pas encore folle au point de manger les humains !


Haha, quelle blague…. Très bien. Parfait. Ok. Donc elle ne cherchait pas de restaurant de crevette. Isley se trouvait parfaitement idiot. Comment avait-il pu ne pas le comprendre tout de suite. Du coup, elle cherche un pauvre type qu’elle appelle “crevette”. Isley était bien content de lui avoir proposé son aide. Il réfléchissait à ce qu’il pouvait bien faire. Trouver un mec crevette dans cette foule était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Surtout avec la description approximative qu’elle serait capable de lui fournir. Partir en courant ? Mouai, pas très bonne idée, Isley avait mangé comme un gros cochon il y a peu, si il devait prendre la fuite il se déplacerait au moins aussi vite que la grosse vache assise non loin de lui qui bouffait des croissants depuis 30 minutes. Isley constata qu’il venait de penser rapidement à 2 animaux de la ferme et que c’était rigolo. Même dans les moments ou il devait se concentrer et réfléchir, son esprit en avait rien à faire. Il réfléchissait même quel serait le 3ème animal de la ferme qu’il pourrait retrouver autour de lui. Après avoir aperçu un enfant avec un bec de lièvre il pouvait enfin se remettre au travail. Ceci dit cet enfant est incroyablement laid, si il pouvait sortir de son champ de vision ça l’arrangerait bien pour ce concentrer. Evidemment il faut que cet égoïste difforme s’installe pile en face de lui. Bien. Il devait prendre sur lui et l’ignorer. Même si ça allait être difficile.


- Il m’a accompagné ici. Il voulait chercher à boire, mais il est jamais revenu. Peut être qu’il lui est arrivé quelque chose !


Ah, oui, c’est vrai, elle est encore là elle. Isley avait instantanément oublié le monstre posé en face de lui et la regarda avec attention. Bien. L’homme crevette l’a accompagné pour voir les bouboules dans le ciel. Il est allé chercher à boire et il est jamais revenu. Il s’est cassé quoi. Isley avait comprit qu’il ne servirait à rien de chercher le crustacé. Qu’il devait être loin à l’heure qu’il est.


- Il ne m’aurait pas posé un lapin voyons !


Huum, pardon ? Isley se demandait si c’était bien à lui qu’elle parlait. C’était bizarre, c’était comme si elle avait regardé derrière elle quand elle s’est exprimée. Pourtant, derrière elle, il y a rien ? Isley regarda ce qui se trouvait derrière elle et…. DAMN, MAIS CASSE TOI L’HANDICAPÉ ! Il faudrait les tuer à la naissance ! Bien sur, le pauvre enfant était encore là.


- Ma crevette est une ordure qui s’amuse à me briser le coeur. J’avais vraiment envie de faire les choses bien pour une fois. M’enfin tant pis, je le massacrerais à la maison. Du coup… Vous venez voir les météorites avec moi ? Ca le rendra jaloux !


Non, elle n’avait pas comprit. Ce que voulait Isley c’était son lit. Pas une balade printanière avec une partenaire plus que bizarre. En plus elle voulait se servir de lui pour rendre mister homard jaloux. C’est la soirée des blagues. Ceci étant dit, Isley était curieux et joueur. Il voulait en voir plus, en savoir plus. Il se souvenait aussi qu’il lui avait dit qu’il l’aiderait et il culpabilisait de la laisser là, sans rien faire. Il inspira un bon coup lui dit d’un ton assuré:


- Il n’est jamais revenu ? Ca alors, c’est étrange.


Isley avait prévu de jouer un peu avec la dame, il voulait voir jusqu’ou il pouvait aller. Il prit un air distingué et lui dit paisiblement:


- C’est avec grand plaisir, Madame, que je me joins à vous pour cette soirée. C’est un honneur que vous me faites.


Ne voulant pas rester planté ici plus longtemps, il continua sur sa lancé:


- Ou allons nous ?


Isley ne savait pas trop dans quoi il s’embarquait. Il ne savait pas quand il rentrerait, Il ne savait pas ce qu’il adviendrait, il ne savait même pas vraiment qui elle était. En fait, il ne savait rien. Une sensation qui lui était habituellement insupportable, mais ce soir, il s’en fichait. Ce soir, il allait jouer...


❀ L A E




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Jeu 15 Sep - 21:50

Moi je voulais juste regarder les étoiles, ce soir. Tient moi compagnie !

Harley & Isley

La crevette est une ordure. Soit. Pour être totalement honnête, je n’en dirai pas le contraire. C’est que monsieur essaie bien de la tuer dès qu’il en a l’occasion. Avec tous les moyens aussi étranges, farfelus que dangereux. Mais la blonde est aussi résistante qu’un chewing-gum collé sous une chaussure. On ne se débarrasse pas d’elle aussi aisément. Alors voilà qu’au final, il ne reste plus qu’à ce pauvre Éddie d’user de la ruse pour s’en dépêtrer. Ça ne durera pas éternellement, car à la seconde même où celle-ci aura franchi le seuil de l’appartement commun, il en verra de toutes les couleurs. Si cela ne tenait qu’à lui, ce n’est pas seulement le cœur qu’il lui briserait en deux. La nuque également ainsi que tout le reste de son corps. Enfin. Cette proposition presque indécente de voir les météorites en sa compagnie fait surface. Mademoiselle pourrait très bien abandonner l’idée, prendre ses petites gambettes et rentrer à la maison. Faire couler un bon bain chaud et savourer la fraicheur d’une glace en même temps. Je ne dirais pas non à un peu de repos non plus. Cependant, s’être habillé et pomponner pour l’occasion, ce serait assez dommage d’avoir fait tout cela pour rien. La crevette ne voulait pas profiter de la soirée et bien tant pis pour lui, un remplaçant pouvait être tout aussi bien. Même si le terme « jaloux » était peut-être un peu trop exagéré.

Et par chance, se dit « remplaçant » semblait d’humeur à accepter cette proposition. Ce qui redonna à la blonde un sourire des plus ravies. Frétillant d’impatient d’admirer le spectacle à bonne hauteur avec une personne qu’elle trouvait, au premier abord, bien intéressante. Le genre dont on a envie de percer les secrets. Que ce soit de manière douce ou bien par le biais de la souffrance. Mais étant dans un lieu public, avec aucune envie qu’on ne lui ferme la porte au nez pour des pratiques quelque peu illégales, mieux valait garder la première option. Sautillant donc légèrement comme une petite gamine de cinq ans toute heureuse, elle s’approche du jeune homme pour enrouler son bras autour du sien. Le tirant ensuite dans une direction bien précise en lâchant pour seule réponse :

» Dans un petit coin un peu reculé de tout ce peuple. Là où il y a rarement des témoins.

Ah, c’est du propre ! Heureusement qu’on a opté pour la méthode douce.
Cette phrase laissée entendre une tonne de sous-entendu sans un spécifier un en particulier. Pourtant, c’était dit de manière tellement gentille qu’on pouvait presque s’y méprendre. Presque parce qu’il s’agit tout de même d’Harley, le genre de personne à qui il ne vaut mieux pas donner sa confiance au premier regard.  

Bravant ainsi la foule qui ne cessait de s’accroître encore et encore, en zigzaguant entre chacune et surtout sans perdre son compagnon improvisé en route. Elle finit par trouver la porte avec la petite pancarte « interdit au visiteur » inscrit dessus. D’un coup d’œil à gauche, puis à droite vérifiant que la sécurité était bien occupée, elle tourne la poignée et s’engouffre dedans. Refermant soigneusement derrière une fois l’homme passé. L’endroit n’est pas très grand, plutôt sombre même s’il n’est pas bien compliqué de distinguer certaines choses traînant ici est là. Notamment plusieurs balais, sceau et tout ce qui s’en suit. Une sorte de cagibi en somme. Pourtant, une faible lueur transperce le plafond en plus de quelques murmures à peine compréhensible. Vue d’ici, c’est à se demander si elle n’était en train de l’emmener dans une secte. Mais fort heureusement, il n’en était rien en réalité. Attrapant la corde qui permet d’ouvrir la trappe, dépliant un petit escalier en bois. Il suffit de monter à l’étage pour comprendre que ce n’est rien d’autre que le haut du toit abrité d’un chapiteau, mais qui donne tout de même une bien meilleure vue sur les étoiles que dans la salle principale.

Les murmures appartenant à une petite bande d’adolescents qui ne sont pas très friands des règles non plus. Et qui prête à peine attention à eux. Quelques regards perplexes échangés avant qu’ils ne reprennent le court de leur conversation. Mise à part cela, on ne peut pas nier que ce soit tout de même plus sympa d’être ici qu’en bas. L’espace est, on ne peut plus, présent, sans avoir la sensation de se sentir bousculé d’un côté ou de l’autre, ou qu’on ne marche pas sur les pieds d’untel ou d’untel.

» Tadam ! C’est tout de même mieux n’est-ce pas. Paisible et on peut s’entendre parler convenablement. En plus, nous n’aurions pas eu la même vue.

Un petit luxe qu’on peut s’offrir quand on n’a pas spécialement peur de se faire prendre sur le fait et de se faire taper sur les doigts ensuite. Harley finit par trouver un petit coin convenable qui fera parfaitement l’affaire. S’asseyant à même le sol. Dans un petit soupiré satisfait – et elle peut l’être pour une fois que ceci se rapproche presque d’une bonne action – elle finit par reprendre la parole :

» Alors mon p’tit chou à la crème, oui, on va laisser tomber les « vous » ça me saoule. Maintenant que nous sommes fin prêts à observer les étoiles, parle-moi un peu de toi. Que fais-tu, d’où viens-tu, qui es-tu ?

Désolée, j'avais eu un peu de mal avec la rédaction ^^"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Ven 16 Sep - 16:31

Les belles bouboules




Isley qui était lui même étonné de la réponse qu’il venait de lui donner constata avec indifférence la joie de la jeune femme qui s’attendait probablement à une réponse négative. Harley semblait avoir retrouvé son sourire. Elle avait l’air d’une petite fille toute mignonne avec sa petite tête pleine de joie. Elle était loin d’être la Harley qu’on lui avait décrit. Sauvage, violente, rebelle, dévergondée. Bien au contraire, elle semblait sympathique, de bonne humeur, avenante et joyeuse.

OUTCH !

Tout en sautillant, elle se jeta à son bras qu’elle enroula avec force. Elle était visiblement très contente de la réponse positive qu’Isley venait de lui donner. Elle s’accrocha comme un singe à sa branche. Isley avait l’impression d’être chargé d’un gros sac de course. Un gros sac de course qui sautille. C’est d’autant plus compliqué à porter.


- Dans un petit coin un peu reculé de tout ce peuple. Là où il y a rarement des témoins.


Isley ne savait pas trop si il devait être content ou pas. Ca l’arrangeait bien de s’éloigner de cette populace puante qu’il détestait et trouvait incroyablement limitée mais en même temps, la proposition de la jeune femme paraissait plus qu’étrange. L’emmener dans un petit coin, pour quoi faire ? Surtout qu’ici, il n’était pas sur qu’il y avait un endroit plus reculé que la foule n’occuperait pas. C’était blindé de partout. De plus, si elle voulait vraiment regarder les bouboules dans le ciel, l’endroit ou ils étaient semblait parfait, la vue n’était pas trop mal.

Elle tira Isley d’un coup sec par le bras. Il avait l’impression de promener un gros chien, elle le tira dans tous les sens, il était presque difficile de la suivre. Elle zigzaguait entre les gens, comme si elle savait exactement ou elle devait passer pour arriver là ou elle le voulait. Elle bousculait les gens, leur marchait sur les pieds, mais elle ne semblait pas s’en préoccuper.

Ils arrivèrent en face d’une petite porte à une extrémité de l’observatoire. Isley était incapable de dire par ou il était arrivé. Il regarda attentivement la petite porte et il vit une pancarte indiquant “Interdit au visiteur”. En fait, elle ne savait pas ou elle allait. Ils étaient coincé à coté de cette petite porte. La jeune femme allait bientôt le reprendre par le bras et l’emmener dans un autre endroit. Isley qui venait de récupérer son souffle espérait qu’elle mette un certain temps à repartir.

Il l’a vit tourner la tête à droite à gauche et entrer par la porte. Hum. Du coup ils n’allaient plutôt par repartir tout de suite. Encore une fois, Isley ne savait pas si il devait être content ou pas. Il avait échappé à la deuxième course d’orientation mais il allait devoir suivre Harley à travers cette porte alors qu’il semblerait que ce soit strictement interdit. De plus, on y voyait rien. La pièce était complètement noire. Isley qui n’eu d’autres choix que de la suivre, entra et ferma la porte derrière lui. Comme il avait pu le constater avant de rentrer, il faisait complètement noir. Il ne voyait pas l’intérêt de passer son temps ici, surtout qu’elle voulait voir les météorites et que dans cette pièce elle n’allait pas voir grand chose. De plus, celle ci était rikiki, un vrai placard à balais. Isley qui s’apprêtait à parler pour questionner la jeune femme se fut couper dans son élan quand celle ci tira une corde qui ouvra une grande trape au plafond. La lumière rentra dans la pièce, c’était pas désagréable d’enfin voir quelque chose. Elle déplia une échelle et commença d’escalader celle ci. Isley en faisait de même.

Ils arrivèrent sur le toit de l’observatoire. Ils n’étaient visiblement pas les seuls. Ceci dit, les autres personnes qui étaient là étaient relativement jeunes. Isley se demandait si il avait vraiment l’âge pour faire ça. Puis il se dit pour se rassurer que ce n’était pas le pire, Harley était plus vieille que lui. Isley leva la tête et ne pu que constater que la vu était bien meilleur. En plus de ça, l’endroit était bien plus calme et bien moins peuplé. Ils devaient être une dizaine.


- Tadam ! C’est tout de même mieux n’est-ce pas. Paisible et on peut s’entendre parler convenablement. En plus, nous n’aurions pas eu la même vue.


Harley était visiblement très fière d’elle. Elle arborait toujours son large sourire innocent. L’endroit était en effet parfait. Isley aurait pu s’endormir en moins de 5 minutes ici, mais il se doutait qu’elle ne le laisserais pas faire. De plus, elle a stipulé qu’ici, ils pourraient s’entendre parler. Donc il devait s’attendre à de nouveau entendre la petite voix d’Harley.

Elle l’emmena un peu plus loin et comme un chien chien, une fois de plus, Isley la suivit de près. Elle s’essaya délicatement au sol et il en fit de même. Elle le regarda avec attention et prit la parole:


- Alors mon p’tit chou à la crème, oui, on va laisser les “vous” ça me saoule. Maintenant que nous sommes fin prêts à observer les étoiles, parle-moi un peu de toi. Que fais-tu, d’où viens-tu,qui es-tu ?


“P’tit chou à la crème” c’est charmant. Un peu ridicule mais… Charmant. Isley était malgré tout très flatté que la jeune femme s’intéresse à lui. Elle aurait pu l’ignorer et simplement regarder les bouboules passer puisque c’était pour ça qu’elle c’était déplacée. Puis “P’tit chou à la crème”, ca restait un compliment non ? Il regarda Harley droit des les yeux et répondit à ses questions.


- Il est vrai que nous ne nous sommes pas présenté. Moi c’est Isley, je suis enchanté de faire votre…. De faire TA connaissance.


Isley qui était toujours très poli avec ses interlocuteurs avait du mal à les tutoyer rapidement, surtout quand ceux ci étaient plus âgés que lui.


- Je suis arrivé ici par hasard. Je ne sais même plus trop comment en fait. J’étais au restaurant puis… Sur le chemin du retour je me suis retrouvé ici. Je ne te cache pas que je ne suis pas venu ici de mon plein gré. Me mêler à tous ces gens n’est pas quelque chose que j’apprécie particulièrement. Mais le spectacle en vaut presque la peine.


Isley qui savait qu’elle était l’As Domae se devait de mentir sur la suite si il ne voulait pas se mettre sa partenaire à dos. Déjà que la soirée serait plus qu’étrange, il aimerait bien la terminer calmement.


- J’habite dans le quartier résidentiel de Quederla, j’y suis depuis que je suis tout petit.


Maintenant, c’était à son tour d’en savoir un peu plus sur son interlocuteur. Surtout qu’Isley était particulièrement curieux donc tout ce que pourrait lui dire la dame l’intéresserait grandement.


- Qui était la vilaine crevette avec toi qui a lâchement abandonnée une si charmante demoiselle ?

- Aussi, je ne te connais que très peu, de réputation seulement, et qu’elle réputation ! Pourrais tu m’en dire plus sur toi ?



Et pour finir, avec un regard doux et un petit sourire amicale il termina sa tirade par:


- L’endroit est vraiment magnifique.


❀ L A E




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   Dim 2 Oct - 20:12

Moi je voulais juste regarder les étoiles, ce soir. Tient moi compagnie !

Harley & Isley


Au diable le vouvoiement. Partons dans quelque chose de plus décontracter, convivial. La situation était propice au fait d’être aimable. Ça ne fait pas de mal de temps en temps, n’est-ce pas . Et pour ce faire, un petit surnom qui lui allait comme un gant fut dégoté en moins de deux. Tout le monde y a droit sans exception. Même le pire des ennemis ne pourrait y échapper. Est-ce vraiment dramatique ? Est-ce si déplaisant ? Harley avait au moins eu la délicatesse de choisir quelque chose d’assez agréable à entendre. Ni trop mielleux, ni trop horrible au son. Un juste-milieu parfait. Enfin, pour elle bien évidemment. Dans tous les cas, cela ne changeait rien au fait actuel. Elle voulait connaître ce jeune homme inconnu qui allait partager avec elle une petite pluie de météorites avant que chacun ne reprenne le cours de sa vie normale. Il est peu probable qu’une fois ceci terminer, elle décide de le revoir. À moins d’une bonne raison qui l’impliquerait d’une quelconque façon. Dans le cas contraire, l’ignorance sera sûrement de mise. Ce qui serait peut-être mieux au final, évitant des pertes inutiles.

Enfin pour l’heure, Harley laisse une oreille attentive à son interlocuteur. De quoi en apprendre des choses bien intéressantes. Le dit inconnu avait enfin un nom. Ce qui était tout de même plus simple que de continuer à l’appelait ainsi. Isley. Quelque chose de peu commun. À sa remarque, elle ne put s’empêcher de lâcher un petit rire. Était-elle aussi heureuse de son côté de faire sa connaissance ? Où est-ce que ce n’était simplement pour passer le temps une petite heure avant de rentrer ? Un grand mystère pour le moment et qui avait de grandes chances de le rester. En tout cas, la petite blonde savait maintenant que ce n’était qu’un pur fruit du hasard si cette rencontre avait eu lieu. Si ses pieds n’avaient pas décidé de l’emmener sans un réel but précis, c’est très certainement en compagnie d’un autre qu’elle serait en train de faire la conversation. De ce qu’elle en pensait, il avait d’être quelqu’un dont la solitude ne déranger guère. Pourquoi d’ailleurs n’aimait-il pas se mêler aux gens ? De mauvaise surprise, des traumatismes quelconques ? Voilà un point qui la rendait légèrement curieuse. Au final, la conclusion disait que ce n’était rien de plus qu’un homme simple avec une vie simple. De quoi avoir la paix et ne pas trop se mouiller dans tout ce qui se trame au quotidien.

Harley et ses yeux soudainement perdus dans la beauté des étoiles, réfléchissaient. Enfin… Si, si elle réfléchissait. À rien de bien extraordinaire, mais se fut tout de même une intense réflexion ; qu’elle était donc la vitesse d’une météorite ? Oui, ceci avait surgi là, comme ça, dans un petit coin de son esprit. La question avait lieu d’être dans un tel contexte. Mais à moins d’avoir un petit scientifique sous la main, personne ne risquait de lui donner une réponse exacte. Peut-être que sous ces airs d’associable le petit Isley était un génie qui pouvait répondre à cette énigme ? Est-ce qu’elle en voulait vraiment la réponse ? Non. C’est donc en laissant cela de côté, qu’elle répondit à son tour aux questions :

» La crevette est mon petit ami !
Harley…

» Oui… enfin… Notre relation est assez complexe. Il a beaucoup de mal à pardonnée la souffrance que je lui aie imposée il y a des années de ça. Et le refus de son amour à ce moment-là. Je n’étais pas prête psychologiquement. Et maintenant je fais de mon mieux pour rattraper. Mais ce n’est pas de tout repos. A vrai dire on se fait beaucoup mal mutuellement. L’une des multiples raisons pour lequel s’est génial.

Dit-elle sur un ton ravi, des plus sincères. Bien sûr, qu’elle en attendant beaucoup plus de ce pauvre Éddie et même si elle n’est pas aussi stupide qu’on le pense, elle sait pertinemment que c’est une cause perdue d’avance. Mais l’espoir fait vivre à ce qu’on dit. C’est un besoin, une drogue de se rattacher à lui. Même s’il passe son temps à en venir à bout. C’est comme ça qu’elle l’aime enfin compte. C’est comme ça, que mademoiselle en est tombée amoureuse. L’échanger contre un homme qui lui donnerait toute l’attention qu’elle désire n’aurait pas le même effet. Peut-être qu’un jour, il arrivera à lui accorder son pardon. Sur son lit de mort bien évidemment.

» Qu’est-ce que je pourrais te dire. Mmh… Bah, je suis propriétaire d’un cabaret qui marche très bien, ça c’est un secret pour personne. Je n’ai pas à me plaindre tout le monde fait son travail comme il faut. Et les conflits sont assez rares en fin de compte. Je ne suis pas comme toutes ces personnes qui cachent aux yeux tous son choix de famille. A vrai dire je m’en moque un peu que les gens soient au courant. Ça ne m’empêche pas de vivre pleinement d’être en face d’un Elementis ou un gars du gouvernement.

Le domaine du chat et de la souris qui se poursuivent sans relâche, c’est un jeu auquel il est plus plaisant de pratiquer dans des circonstances bien différentes que celle qui ravage la ville. La plupart des êtres vivants sur ces terres, sont remplis de haine avec un besoin de vengeance immense envers ceux qui ont pu détruire leur vie. On en revient toujours à la faute des familles. Mais, n’ayant perdu personne à cause de l’un d’eux, côtoyer des gens qui ont fait des choix contraires au sien ne la dérange nullement. Tant que cela ne reste que dans ce domaine-là. L’une de ses amies est bien Elementis et ce n’est pas pour autant qu’elle a pris la peine de la tuer sans raison. Pour une fois, à ce niveau-là elle avait un comportement des plus banals. Après, si cela était un ordre de sa reine ou pour des raisons personnelles… C’est sûr qu’il allait y avoir un beau bain de sang.

» Dis-moi un peu. Avec toutes ces rumeurs qui traînent sur moi. Tu penses en être loin de la vérité, où beaucoup trop proche ? La plupart des gens n’osent pas vraiment dire ce qu’ils pensent quand il me voit. Je ne suis pourtant pas si intimidante que ça.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Meteor Shower ❖ Isley ❖   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meteor Shower ❖ Isley ❖
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-