Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Kira SerykMessages : 3117
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Dim 28 Aoû - 15:44



La mer l'emportera sur les cadavres





M
ettant de côté tous les soucis familiaux pour ne pas être distraite en mission, la demoiselle aux cheveux roses avait prit soin de s'habiller de vêtements sombres et légers afin de faciliter ses mouvements ; armée de plusieurs dagues au niveau de sa ceinture, elle avait en plus de ça prit son épée qu'elle avait placé dans son dos. Astra aussi allait l'accompagner mais elle le retrouverait que plus tard, lorsqu'elle traversera la forêt pour aller au port ; Kira avait bien sûr prévenu Vilmos du plan de sa soirée et qu'il n'avait pas besoin de l'attendre pour aller dormir.

Alors, après avoir embrassé mari et enfants, la demoiselle aux cheveux roses quitta sa maison d'un pas décidé pour prendre la direction du port ; évidemment, elle ne passa pas par les lieux bondés, une femme armée jusqu'aux dents n'allaient certainement pas passer inaperçue. Laelyss et Kira s'étaient données un horaire de rendez-vous, l'heure où normalement le trafic aurait lieu ; elles avaient eu une semaine devant elles pour mettre au point un plan, récolter des informations et toutes sortes de choses utiles pour ne pas être prises au dépourvues face à la mission. Première mission avec sa meilleure amie, ce serait dommage de la rater ; surtout que l'enjeu était gros.

Passant par les bois, elle fut rejointe au bout d'un moment par Astra qui fit le reste du chemin à ses côtés tout en sachant pertinemment qu'il allait y avoir une bataille ce soir. Arrivés au port, la demoiselle évita les gardes du gouvernement et prit la direction du bateau que son informateur lui avait indiqué ; elle se mit à une certaine distance respectable pour ne pas se faire remarquer mais assez proche pour les garder en visuel. Ils étaient nombreux mais ce n'était pas quelques hommes qui allaient inquiéter la demoiselle aux cheveux roses, surtout avec une Elementis d'eau parmi ses alliés ; avoir l'océan de son côté était un très gros avantage.

Kira n'avait pas encore parlée de cette mission aux autres membres du Conclave, elle ne savait pas comment allait réagir les autres en apprenant que la Reine allait faire cette mission avec une Elementis d'eau plutôt que demander de l'aide à un moment de sa Famille. Voulant donc éviter tous reproches et prises de tête, la demoiselle n'en avait parlé qu'à Vilmos puisqu'il était d'abord son mari avant d'être son Valet. Et puis maintenant qu'elle était Reine, elle pouvait faire ce qu'elle voulait ! Même si une alliance Domae/Elementis ne seraient sûrement pas très bien vu de la part de certains pions qui n'aimaient pas ce genre d'alliances.

La demoiselle aux cheveux roses jeta un coup d’œil à sa montre. Sa meilleure amie ne devrait plus tarder et elles pourront enfin passer à l'action pour mettre fin à ce trafic d'humains ; il fallait essayer de trouver la tête pensante de ce trafic afin de lui poser des questions pour en apprendre plus sur celui-ci. Notamment où devaient-ils aller, si il y en avait d'autres dans le monde, si il était le seul et toutes les autres questions qui suivront en fonction de ses réponses. La patience n'était vraiment pas le fort de la demoiselle aux cheveux roses qui bouillonnait déjà intérieurement pour y aller, se disant que Laelyss pourrait la rejoindre... Mais non, elle devait patienter derrière ses caisses de bois.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 984
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Mar 30 Aoû - 1:04

Mission en mer

V
oilà que la grande nuit est arrivée. Elle n'allait certainement pas être de tout repos et encore moins des plus agréables. Mais il fallait bien que des personnes se dévouent à se mettre dans une salle position pour stopper ce trafic de malheur. Cela aurait été simplement des armes, ou de la drogue, je pense que personne n'aurait vraiment prêté attention à tout ce bazar, les laissant faire leur petite marchandise. Mais il y avait tout de même une certainement limité. Et vendre des êtres humains rentrés parfaitement dans ce que j'imaginais à propos de la limite à ne pas franchir. Mais les hommes sont prêts à tout dès qu'il y a une grosse somme d'argent en jeu, oubliant littéralement toute morale. Soupirant, je tourne dans une ruelle sombre et continue de presser le pas. Mettant de côté les raisons de cette nuit qui n'en finira pas avant des heures, cela reste une première de faire une mission avec Kira. Et cela m'ennuierait vraiment que celle-ci ne soit pas une réussite. Mais on se connaît suffisamment pour arriver – techniquement – à faire des miracles ensemble. Ce qui me permettra par la même occasion de fermer le claper à mon cher et tendre. Non parce qu'il aurait fallu le voir celui-là ! Autant partir taper sur des personnes n'était pas un souci tant que j'étais entière une fois de retour à la maison – et cela m'embêterait grandement de perdre une jambe là-dedans – alors que de l'autre côté, quand il a su qui était ma partenaire, j'avais la sensation de lui sortir la meilleure blague de l'année. Et dire que je dois supporter ce genre d'ânerie tous les jours en vivant avec lui.
Ô joie.

Je me rattache correctement les cheveux en voyant le port se dessiner petit à petit. De quoi ramener tout en arrière pour qu'il ne me gêne pas durant la mission. Les planquant ensuite sous ma capuche noire avant de me placer le petit foulard sombre au niveau de mon nez laissant entrevoir que mes yeux. Munie de toutes les lames bien accrochées à leur place. Il était temps d'abandonner les vieilles tenues ainsi que les habitudes pour les mettre au placard et, qui au final, ne faciliter tant que ça les mouvements. Et il faut dire que porté du blanc durant autant d'années a fini par me donner envie de prendre des goûts différents. Peut-être aussi parce que cela me rattachait trop au passé. Enfin, quoi de mieux que du noir pour ça ? L'idéal pour se fondre dans la masse. L'avantage c'est que même si je finis au mur, ce n'est qu'une personne masquée qu'on se mettra à chercher, me laissant ainsi tout le loisir d'avoir une vie paisible. Et globalement je devrais un peu moins me faire taper sur les doigts si ce genre d'emmerde arrive. Autant toucher du bois pour que cela n'arrive jamais.

Je traverse le port sans trop mal, en prenant soin de rester de discrète. M'arrêtant derrière des caisses à chaque fois que des pas s'approchent d'un peu trop près. Ce serait assez dommage de se faire prendre alors que rien n'a encore été fait. Une fois sûr de ne pas était vu, je m'empresse de rejoindre Kira que j'avais repérée un peu plus loin. Pas la peine de l'appeler, ou quoi que ce je sois, je me doute bien qu'avec son flaire redoutable elle a dû me voir venir depuis au moins trois rues. Une plaie cet avantage, enfin de mon point de vue s'en était un. Aucun moyen de surprendre l'un des deux, même si ça venait d'une bonne intention. Mais je dois bien reconnaitre pour ce genre de situation c'était bien l'atout indispensable. Une fois à son niveau, on se passe bien de faire une bise et toute forme de politesse. Le temps n'étant pas là et puis nous nous étions de toute manière déjà vus aujourd'hui au boulot. Bref. Accroupie à côté, j'observe le bateau ainsi que les aller est venue. Les hommes commencèrent à mettre à bord de nouvelles victimes, attacher les unes des autres à des chaînes. Les armes pointées sur leurs otages, la moindre tentative de s'en fuir avaient la possibilité de leur prendre la vie en un claquement de doigts. Une erreur n'était donc pas possible. Comptant rapidement le nombre d'hommes sur le bateau, j'en obtenais déjà six, sans savoir combien il en restait encore à l'intérieur avec les prisonnières. À ce niveau-là, fallait espérait que ce ne soit pas pire. Je finis par murmurer à mon amie :

On fait ce qui est convenu, je passe devant. On se donne 10 minutes globalement une fois sur le bateau pour les faire sortir. Dès que tu es dans la cale et que tu t'apprêtes à faire le trou, envoie le signal, je ferais un passage pour qu'elles ne soient pas noyées en direction du phare.

Et aussi pour ne pas la couler par la même occasion. Cela compromettrait assez bien le plan et la mission en elle-même. Et après de long débat sur la manière à procéder, on a enfin, finit par se mettre d'accord. Ce serait vraiment dommage de tout gâcher en un claquement de doigts. Prenant un bac de poissons vide, j'attends que les hommes finissent leur ronde, puis la laisse tombée dans l'eau au niveau d'une corde qui relie le bateau. M'accrochant à celle-ci, mes pieds atterrissent dans le récipient qui me permette de tenir sur l'eau sans trop avoir à forcer sur mes bras. Je remonte la grosse corde rapidement, la mer étant légèrement agitée elle couvre les quelques bruits que je peux laisser. Une fois au bout, je m'accroche à la poupe du navire et commence à l'escalader avec une trop grande simplicité. Je ne compte même plus, le chiffre serait trop élevé où j'ai dû faire cela. Les situations étaient contraires à celle qui me tienne aujourd'hui. On peut faire beaucoup de choses pour un trésor, ce qui – malheureusement – me rapproche sur certains points d'un peu trop près de ces brigands.

Une fois les dernières planches montées et, bien cacher du côté de la mer où personne ne me verra, je prends d'abord le temps de jeter un œil sur le navire, mémorisant où se situe chaque matelot. L'entrée de la cale se trouvant à mon opposer, celle-ci est fort heureusement non gardée de l'extérieur. Mais je n'en dirai pas autant de l'intérieur. Puisqu'il me faut atteindre le nid-de-pie sans me faire prendre et qu'un homme bien armé s'amuser à faire les cent pas autour du bateau, je triche quelque peu. Attirant ainsi l'attention de tout le monde du côté du port avec une bonne frappe d'eau donnée dans le navire. La curiosité l'emportant, tout le monde se précipite pour savoir de quoi il en retourne, tandis que cela me laisse l'occasion idéale pour mettre un pied sur le plancher. Ne perdant pas de temps, je m'empresse de rejoindre les cordes qui retiennent les voiles et les grimpes rapidement. Quelque peu soulage ne pas avoir perdu la main, car une c'est une plaie à escalader. Les pieds s'entortillent en fraction de seconde quand l'habitude n'est pas au rendez-vous et, le stress de vouloir faire vite n'aide en rien. Par chance ce sont des choses qui restent comme le vélo, certainement ne pas oublier d'aussitôt. M'accrochant au premier mat, j'entends l'équipage reprendre ces places initiales comme si de rien n'était. Ne m'attardant pas, je continue dans ma lancée. Finissant par mettre un nez dans mon objectif. Je reste bien sagement à l'intérieur, et malgré la hauteur j'arrive à voir un ensemble du bateau ainsi que du port sans problème. De là où je suis, je peux guetter l'entrée de mon amie et me débarrasser des personnes qui tenteraient de la prendre par-derrière.

Sans mauvais jeu de mots bien sûr.




©



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 


Dernière édition par Laelyss Reiss le Jeu 15 Sep - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Kira SerykMessages : 3117
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Mar 30 Aoû - 2:28



La mer l'emportera sur les cadavres





A
voir un sacré flair permettait de repérer les ennemis de loin... Mais aussi les alliés ! Un avantage dans une mission comme celle-ci qui réclamait beaucoup de discrétion, notamment avec le plan qu'elles avaient mit en place après de longs débats. Se mettre d'accord sur qui ferait quoi avait été rapide, Laelyss voulait être à l'extérieur tandis que Kira préférait être à l'intérieur... Pourtant les questions suivantes avaient été évoquées : Qu'est-ce qu'elles feront ? Quand délivrer les filles ? Où allaient-elles les cacher ? Est-ce qu'il fallait couler le bateau ? Finalement, elles avaient trouvé un bon plan.

Lorsque Laelyss arriva à la hauteur de Kira, cette dernière ne tourna même pas la tête en direction de son amie, prenant le temps d'observer les hommes présents ainsi que leurs activités. L'heure n'était pas réellement aux embrassades et aux tasses de thé. De nouvelles victimes, enchaînées les unes aux autres, montaient à bord étroitement surveillées par les hommes qui ne lâchaient pas des yeux les alentours afin de vérifier que personne ne les attaquent. Six hommes étaient présents sur le bateau et la demoiselle se doutait qu'elle risquerait d'en rencontrer d'autres une fois à l'intérieur... Il fallait combien d'hommes pour naviguer sur ce genre de bateau ? Au moins une quinzaine non ?

- On fait ce qui est convenu, je passe devant. On se donne 10 minutes globalement une fois sur le bateau pour les faire sortir. Dès que tu es dans la cale et que tu t'apprêtes à faire le trou, envoie le signal, je ferais un passage pour qu'elles ne soient pas noyées en direction du phare.

Kira hocha la tête et laissa partir Laelyss de son côté tandis qu'elle partait du sien en prenant garde à ne pas se faire repérer par les hommes qui surveillaient les alentours. Elles s'étaient données 10 minutes pour réussir leur exploit et avait en plus mise au point un signal... C'était risqué mais puisque Laelyss ne pourrait pas voir où en était Kira à l'intérieur, ça ne servirait à rien d'ouvrir la mer en deux si au final, la demoiselle aux cheveux roses avait échoué de son côté. 10 minutes étaient pour se donner une idée. Mais elles feraient quoi si l'une ou l'autre échouait ? Oh.. La Reine préférait ne pas se poser cette question, elles étaient douées. Elles allaient forcément réussir, il le fallait pour ces jeunes filles !

Passant par devant, la jeune femme aux cheveux roses observa la structure du bateau qui allait lui demander une certaine force dans les bras. Mmh. Ses cours de gymnastique remontaient à pas mal de temps et pourtant elle aurait besoin de jouer les petits singes pour réussir ; heureusement qu'elle était musclée. Gardant tout de même un œil sur les gardes, Kira s'approcha à pas de loup avant de se jeter dans le vide pour attraper la structure au vol... Heureusement, les gardes étaient tous occupés à quelque chose pour prêter à attention à elle. La demoiselle utilisa donc la force de ses bras et le peu d'appuis que cette chose lui donnait pour poser ses pieds dessus ; la Rose faisait souvent des arrêts afin d'écouter les bruits autour, histoire de ne pas se faire avoir à l'arrivée.

Sa petite tête rose dépassant légèrement, elle remarqua que le groupe d'hommes fut attiré par un bruit étrange d'eau qu'était en train de provoquer Laelyss afin de s'infiltrer sur le bateau. Profitant elle aussi de ce moment, Kira se hissa sur le pont et prit les escaliers qui étaient devant elle pour s'infiltrer à l'intérieur du bateau... Elle ne savait pas où aller mais son flair lui permettait de repérer l'odeur des jeunes femmes qui étaient passées quelques minutes plus tôt, impossible de confondre l'odeur avec celles de ces pirates. Deux voix d'hommes s'approchèrent de sa position et elle décida de se cacher derrière les caisses, ce n'était pas le moment d'engager des combats qui pourraient sonner l'alarme.

Ils montèrent sur le pont. La demoiselle regarda de tous les côtés au bout d'un certain temps et continua son chemin après avoir récupéré une hache au passage, ça servirait pour la suite. Tournant à gauche, elle se stoppa net et revint sur ces pas lorsqu'elle remarqua les deux gardes à l'entrée, qui heureusement, ne l'avait pas vu. Kira regarda sa montre. Plus que quatre minutes. Un plan rapidement. Elle allait les avoir un par un. La demoiselle fit tomber un objet à son niveau afin d'attirer un des deux hommes vers elle, "bouge pas, j'y vais" qu'il disait. La Rose allait se faire un plaisir de l'attendre pour lui faire la peau. Se mettant légèrement en retrait dans un coin sombre, elle attendit sa prochaine victime.

Il regarda de tous les côtés mais ne trouva rien. Dos à Kira, la demoiselle lui sauta dessus en plaçant une main sur sa bouche pour l'empêcher d'hurler ou d'appeler à l'aide ; il recula pour la plaquer contre le mur mais elle ne lâcha pas sa cible pour autant. Au contraire, elle était dans une meilleure position maintenant pour exercer une bonne pression sur la gorge, il finit par ne plus bouger permettant ainsi à Kira de le relâcher pour le poser doucement au sol... Bien maintenant le dernier. Elle regarda sa montre. Deux minutes. Il fallait tuer le dernier rapidement. S'emparant d'une dague, elle la lança en direction du dernier qui restait et qui se la prit en plein dans l'épaule puisqu'il avait bougé.

La demoiselle couru en sa direction pour lui donner un coup dans le ventre, enchaînant avec un coup de genoux dans le visage pour le terminer en prenant sa tête afin de la cogner contre la porte ; une minute et demi. Elle fouilla le garde et trouva le trousseau de clés qu'elle utilisa pour ouvrir la porte, elle tomba sur une pièce noire -ce qui n'arrangeait en rien les choses puisque les endroits sombres étaient sa bête noire- mais l'odeur et le bruit à l'intérieur lui confirmait que les filles étaient bien là. Affolées, certaines se mirent à pleurer tandis que d'autres se regroupaient dans un coin... Puisqu'elle ne voyait que la silhouette de Kira, celle-ci devait être tout sauf rassurante. La demoiselle entra dans la pièce pour leur permettre de distinguer son visage.

- Ecoutez ! Je m'appelle Kira et je suis vous aider mais pour cela, vous devez à tout prix faire ce que je vais vous dire. Il risque d'y avoir des combats d'ici peu de temps et c'est trop dangereux pour vous, un Elementis d'eau va donc ouvrir un passage jusqu'au phare où vous allez vous y réfugier jusqu'à ce qu'on vienne vous chercher, d'accord ?

10 minutes. Dans les temps. Un hurlement de loup se fit donc entendre donnant ainsi le signal à sa meilleure amie pour qu'elle ouvre la mer en deux, évidemment, Astra avait su que sa maîtresse était arrivée à bon port. Demandant aux jeunes femmes de reculer, elle utilisa la hache trouvée pour donner des coups dans la coque ; une opération qu'elle n'aurait sûrement jamais fait en d'autres circonstances. Kira entendit de l'agitation sur le pont, les hommes se demandaient sûrement ce qui était en train de se passer mais elle ne s'arrêta pas pour autant, créant un trou juste assez grand pour laisser passer les demoiselles. Ces dernières d'ailleurs prévinrent leur sauveuse que des hommes étaient en train de descendre pour vérifier si la marchandise était toujours présente.

- Bon, sauvez-vous, je m'occupe de les retenir.

La demoiselle aux cheveux roses lâcha sa hache afin de s'emparer de l'épée dans son dos et remarqua seulement à l'instant le nombre de femmes présentes... Une cinquante de personne qui allait devoir se dépêcher pour sortir par ce trou de souris. La fête allait commencer.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 984
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Sam 3 Sep - 0:12

Mission en mer

L
es secondes et les minutes s’écoulent. Relevant légèrement la tête par-dessus le nid-de-pie, je guette les allées et venue des hommes. Ma petite interaction qui a eu le don d’intriguer du monde, a permis – en plus de moi-même – à mon amie de se faufiler discrètement et rejoindre la cale. Une fois que la porte fut refermée, ce n’était plus de mon ressort ce qu’il pouvait bien se passait à l’intérieur. Et je n’avais aucun moyen de lui venir en aide. Si ce n’est évité que tout le monde l’attende au pied levé près de la porte. Mais je n’avais pas de doute, elle allait s’en sortir sans aucun souci.

En revanche, moi, j’en avais un qui n’allait pas tarder à me tomber dessus. Un homme, très certainement celui qui avait sa place ici, commence à monter doucement. Toutes les filles étant mise à leur place, les matelots commencèrent à se préparer pour quitter le port sous peu. Ce qui n’était pas vraiment de bon goût, ni même le moment. Mais cela ne changerait pas grand-chose au plan. Restant à ma place pour ne pas attirer attention, je le laisse venir à moi sans un bruit. Me préparant à l’accueillir comme il se doit. À cette hauteur, et avec aussi peu d’espace ce n’était certainement pas le moment de se louper. Ni de lui laisser un quelconque avantage. Hors de question qu’il me fasse passer par-dessus bord. Mais je ne pouvais pas le faire non plus, c’était un coup à attirer l’attention. Et ce n’était pas encore le moment pour ça. Alors, quand son corps commença à entrer dans l’espace clos et ne me remarquant pas dans la pénombre, j’attends qu’il soit entièrement là, pour le prendre rapidement par surprise. Une main sur la bouche pour qu’il ne puisse hurler, une lame de poignet s’enfonce d’un coup sec dans sa nuque, traversant de l’autre côté. La mort est radicale et je laisse son corps tombé sur le plancher.  

Le timing fut parfait, car à la seconde même où il rendit l’âme, le loup de Kira résonna dans tout le port. Donnant ainsi le signal que j’attendais patiemment. Debout et prête, les mains en direction de la mer, je me concentre suffisamment sur celle-ci pour l’ouvrir en deux jusqu'aux phares abandonnés. En premier, les vagues s’agitent dans tous les sens, se cognant contre le port et les bateaux laissés-la. Puis, petit à petit, les celle-ci se sépare en deux, créant littéralement un passage accessible par la terre résident au fond de l’océan. Je l’ouvre davantage jusqu’au lieu indiqué. La mer nous dépasse de sa hauteur assombrissant une bonne partie du port. Un peu comme Moisie, il y a des siècles, c’est tout autant pour une bonne cause. Je maintiens les deux parties alors que sur le pont cela s’active grandement. Effrayer et incompréhension est-ce qui me revient aux oreilles. Je les vois admirer le spectacle comme si c’était le phénomène le plus beau qu’il n’est jamais vu. Avant qu’ils ne commencent à comprendre que quelque cloche. L’un d’eux se met subitement à hurler que les otages s’échappent par la mer et deux hommes se précipitent en direction de Kira. Ne pouvant les arrêtaient au risque de noyés toutes ces femmes si je relâche de trop la pression, je ne peux qu’espérait qu’elle saura gérer de son côté.

Là-haut ! Regardez !
Arrêtez moi ça maintenant ! Dégommez-moi cette tête immédiatement !

Merde ! Mais maintenant qu’ils ont compris, je deviens rapidement la cible numéro un quand finalement, à force de chercher d’où le problème provient, je finis par être vu. Et il me faut tenir – et de préférence rester en vie – encore un peu le temps que toutes les victimes traversent jusqu’à l’autre bout du chemin. Mais combien sont-elles pour que cela prenne autant de temps ? Jamais je n’aurais pensé qu’ils comptaient en faire passer de l’autre côté du pays en une seule nuit un nombre aussi exorbitant. C’est quasiment une grande majorité de la ville qu’ils ont-là. Avec autant de perte cela me tue de voir que le gouvernement ne s’est toujours pas remué les fesses ! Voyant quelques hommes s’armer de flèches, j’improvise à la va-vite un moyen de gagner un peu plus de temps.  

Très franchement les gars, je n’ai pas envie de mourir aujourd’hui. Donc si vous voudriez bien attendre deux petites minutes que je termine pour vous bottez les fesses ensuite ! Pour les survivants, il y aura des cookies tout chauds avant de mourir.

Au grand remède, les grands moyens. À chacun, sa manière pour rester en vie quelques secondes supplémentaires. Cela a tout de même le don de les prendre de court dans leur élan. Réfléchissant sérieusement à ce que je venais de lâcher, hésitant entre le fait que ce soit une blague ou bien l’inverse. J’en étais effectivement capable, de leur donner un cookie avant des les tués, à moins que celui-ci soit plus rapide que moi. Mais qu’est-ce qu’ils en savaient au fond ? Un ordre se fit entendre, celui de m’abattre au lieu de méditer sur la question, ce qui les ramena bien vite sur terre. Pour la peine, cela m’était bien égal, car toutes les filles eurent le temps d’arriver à bon port avec ce laps de temps ajouté. Aucune ne manque apparemment à l’appel, je relâche donc la pression sans ménagement, la mer retrouvant sa place. Accompagnée de vague assez brusque qui déborda un peu partout. Inondant une bonne partie du port par le rejet ainsi que le bateau. Il bouge dans tous les sens à cause de celles-ci. Et cela ne s’arrange pas à cause du trou dans la coque. Obligeant le navire à pencher petit à petit en arrière à force que l’eau pénètre à l’intérieur. Une aubaine pour moi, me sauvant la vie de justesse. Les quelques archers ayant tiraient leurs flèches, la trajectoire fut déstabiliser par le grabuge que je venais de créer me permettant ainsi de m’en mettre à l’abri. Le temps que tout cela se calme.

Maintenant, que nous savions tout le monde en sécurité, il était tant de passés aux choses sérieuses. Se débarrasser définitivement des trafiquants. J’inspire grandement et m’élance. Sortant de ma cachette en hauteur au même moment où je vois mon amie sortir de la cale. Un timing extraordinairement bien pensé. Les archers s’armant une nouvelle fois pour ma poire, tandis que d’autres munies d’épée se tiennent prêts pour du corps-à-corps, il me faut d’abord me débarrasser de ses trois-là pour pouvoir redescendre en paix. L’avantage, c’est que je ne risque pas d’être en manque de mon élément avec autant d’eau à proximité. D’ailleurs, je ne perds pas de temps, commençant à l’utiliser sur le premier, ayant dans l’idée qu’il passe par-dessus bord. Étant bien trop proche de celui-ci, et séparant des autres ce qui m’évite de prendre mon amie au passage, une vague l’emporte en l’emmenant au fin fond de l’océan. Là où il connaîtra le royaume des sirènes enchantées une fois mort. Disons-le clairement, celui-ci était le plus simple. Mais, je ne peux répéter l’opération au risque de noyer les personnes qui doivent restaient en vie. Et les deux restants ont la bonne idée de placer au centre par précaution. Bande de petit fourbe. Alors, je me sers d’un shuriken pour l’envoyer droit sur le deuxième. Cependant, celui-ci a de bons réflexes et l’évite aussitôt. Répliquant dans la seconde par une flèche. M’obligeant à me mettre à couvert pour qu’il ne m’embroche pas le cœur. Le petit jeu ayant assez duré, j’utilise tous les Shuri dont je dispose pour forcer les deux à se replier dans un coin. Réussissant sur une petite dizaine, à leur offrir quelques entailles. Une fois placé là où je le désire, c’est avec l’eau que je fais le reste. Emprisonnant les deux au moyen d'une cage très restreinte. Comptant ensuite sur mon amie pour finir le travail.

Kira ! Un coup de main.




©



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 


Dernière édition par Laelyss Reiss le Jeu 15 Sep - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Kira SerykMessages : 3117
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Mer 7 Sep - 23:28



La mer l'emportera sur les cadavres





L
'une d'elles avait bien proposé son aide à Kira qui lui demanda de suivre le mouvement des autres femmes ; elles étaient déjà assez nombreuses comme ça pour laisser une dernière avec la demoiselle aux cheveux roses. Par contre, la Rose lui demanda de s'emparer de la hache si jamais c'était une combattante ou qu'elle savait un minimum se défendre ; avec un loup et une hache, elles sauraient se défendre non ? Et puis les pirates n'auraient pas le temps d'aller rejoindre leurs otages puisqu'ils devront s'occuper de Laelyss et Kira.

Pendant que les femmes passaient une à une dans le trou ouvert par la demoiselle, cette dernière retenait tant bien que mal les deux gars descendus dans la cale ; elle réussit à en tuer un, mais celui qu'elle avait laissé dans le coin était revenu de son petit sommeil... Et très en colère. Kira évitait donc les attaques de ses opposants, complètement seule et ne pouvant compter que sur elle-même pour réussir à s'en sortir vivante ; elle jetait des coups d’œil de temps en temps derrière elle pour vérifier le nombre de femmes qu'il restait encore à passer et elle avait l'impression que ça ne diminuait jamais... Bordel mais combien étaient-elles ?!

Une fois les femmes parties, ça laissait plus de place à la demoiselle aux cheveux roses pour se battre mais aussi plus de place pour ses ennemis qui l'entourèrent aussitôt ; bloquant les attaques à l'aide de son l'épée et les repoussant à l'aide de ses pieds, Kira se demandait si sa meilleure amie ne pouvait pas lui donner un petit coup de main... Rien qu'un tout petit histoire de pouvoir se débarrasser de ces pots de colle. Comme si Laelyss venait de lire dans ses pensées, la mer ouvert quelques minutes plus tôt se ferma dans un immense remue ménage faisant trébucher les trois personnes qui étaient dans la cale. Kira, comme ses ennemis, perdit l'épée qu'elle avait en main et dû se retenir aux caisses en bois pour ne pas tomber entièrement au sol.

L'eau commençait déjà à s'infiltrer dans la cale et Kira ne perdit pas de temps pour récupérer son épée et fuir de là, aussitôt poursuivit par ses deux ennemis qui venaient eux aussi de retrouver leur équilibre. Le principal venait d'être fait, les otages étaient en sécurité et maintenant il faudra éliminer tout le monde... La tête pensante si possible, histoire que le trafic s'arrête enfin. Une fois sur le pont, Kira jeta un coup d’œil en direction du mat pour remarquer que Laelyss avait quelques difficultés avec des archers ; pourtant elle ne pouvait pas lui venait en aide puisque ses deux poursuivants l'avaient rattrapée pour continuer le combat commencé plus bas dans le bateau qui commençait à s'enfoncer peu à peu.

La demoiselle aux cheveux roses donna un violent coup de pied afin de refaire reculer de quelques pas son assaillant, timming parfait de la part de la rouquine qui utilisa son élément pour l'emporter au fond de l'eau ; sans avoir même le temps de glisser un merci, Kira dû repartir en combat contre le dernier de ses adversaires. Les shurikens lancés par Laelyss avaient le don d'atterrir non loin de Kira qui se demandait ce qu'elle était en train de faire avec ça... Si elle devait éviter les armes de son alliée en plus des attaques de ses ennemis, la Reine ne pourra jamais s'en sortir dans ses combats ! La Domae se baissa pour éviter de se faire trancher la tête par l'épée sifflant au-dessus d'elle et utilisa une de ses dagues pour la planter dans les côtes de son adversaires. La récupérant juste après, la demoiselle donnait des coups de poing en plein visage et termina ce combat en beauté par une tête tranchée.

- Kira ! Un coup de main.

Même pas le temps de crier victoire qu'il fallait se relancer dans les combats. Attrapant les shurikens lancés par son amie, Kira les lança en direction des ennemis bloqués dans une cage d'eau crée par la personne maîtrisant cet élément ; pourtant même si l'impact avait eu lieu, ce n'était pas assez pour les tuer. Les blesser histoire qu'ils foutent un peu la paix aux demoiselles oui, mais pas tuer ; cette fois, la Rose s'empara de ses dagues pour répéter la même opération avec le résultat attendu : la mort des deux archers. Voilà une bonne chose de faite et trois casse pied en moins. Pourtant, ce n'était toujours pas suffisant pour crier victoire puisque les autres pirates rappliquaient pour tenter d'arrêter les demoiselles ; épée en main, Kira était prête à les accueillir.

Laelyss réussit à descendre de son mat afin de rejoindre la demoiselle aux cheveux roses se retrouvant dos à dos avec celle-ci ; encerclées par leurs ennemis, deux d'entre eux firent apparaître leur animal : un lion et un jaguar qui commencèrent à leur tourner autour comme si elles étaient leur prochains repas. Raison de plus pour détester ces hommes qui possédaient des félins, Kira l'avait toujours dit... On ne pouvait pas faire confiance à ces bêtes-là. Allez savoir maintenant comment elles allaient s'en sortir contre ces deux bestioles, leur maître et les autres pirates qui étaient prêts à se jeter sur elles.

- Une idée ? Parce que je ne sais pas toi, mais je trouve que la situation commence à sentir le roussi.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 984
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Jeu 15 Sep - 21:35

Oh non...

L
a chance est visiblement revenue de mon côté. À peine ai-je appelé mon amie qu’elle arrive assez rapidement à se débarrasser de ces deux arrachés qui me collaient aux basques depuis un moment. Leur corps s’étale au sol alors que ma cage d’eau disparaît. J’affiche un sourire de victoire satisfait, mais il ne s’attarde pas en voyant que ce n’est que le début des ennuis. Maintenant que j’ai la possibilité de descendre sans qu’on ne tente de m’envoyer des flèches dans le derrière, je ne perds pas de temps pour escalader les cordes et remettre enfin un pied sur le plancher. Mais nous n’avons guère le temps de souffler, de vérifier que l’une ou l’autre est encore entière, que nous voilà à nouveau prit en chasse. Deux félins loin, d’être commode, font leur apparition, tandis que leurs maîtres, arment en main se tiennent prêts à nous charger dessus au moment opportun. Dos à Kira, je ne les quitte pas des yeux. Hors de question d’être leur repas de la soirée. Mais il fallait réfléchir avant d’agir bêtement et finir avec une jambe en moins. Ou pire. Mais cela restait des animaux rapides et quoi que nous fassions, nous n’avions aucunement droit à l’erreur. Pourtant, malgré la situation qui n’est certainement pas à notre avantage, je glisse subtilement avec un petit sourire en coin :

Je cherche figures-toi. Mais, tu ne voulais pas adopter un gros matou ? Fait ton choix, je t’en prie.

Je veux bien reconnaître que ce n’est pas forcément le moment idéal pour ce genre d’idiotie. Mais je n’ai pas vraiment pu m’empêcher. Si je dois y laisser quelque chose ce soir, même si c’est bien la dernière chose que je souhaite, au moins j’aurais la sensation de partir en ayant pu l’embêter une dernière fois avant que ça ne soit trop tard. Trêve de plaisanteries. Les félins, ont beau nous tourner autour sans cesse comme pour nous garder bien sagement en place. Ce n’est pas pour autant que l’un d’eux fait le pas pour nous attaquer. Et il en est de même avec tous les autres matelots qu’il y a bord. Ce qui a vrai dire, n’est pas logique. Ils auraient pu soit nous tuer soit nous blesser suffisamment depuis un moment. Alors pourquoi est-ce que personne ne tente rien ? Qu’est-ce qu’ils attendent ?

La porte menant vers ce qui me semble être la cabine du capitaine s’ouvre à la volée. Laissant ainsi sortir un homme. Il en impose légèrement de par sa carrure et son visage qui se veut des plus froids. Pourtant malgré ça, il est loin d’avoir l’aspect d’un dit capitaine de navire. Pour en avoir croisé pas mal, il m’est assez facile de les différencier des vrais aux imposteurs. Mais aussi parce que sa tenue était bien trop élégante, trop propre pour avoir l’audace de la salir en ayant tout un tas de pirates sous son commandement. Celui-là avait plus la place d'un second. Du type qu’on refile les tâches les plus ingrates et pourtant se tient à une place haut gradée. Alors peut-être était-ce en contrepartie le fameux cerveau de ce tout merdier ? Non. Il pouvait tirer quelques ficelles, mais pas à ce point-là. Il prend le temps nous juger la tête au pied, marchant à une distance raisonnable de nos personnes pour ne pas y laisser la vie. S’attardant au final un instant, bien trop long à mon goût sur celle de mon amie. Un sourire s’affiche doucement parmi les traits de visage, et une voix assez rauque finit par transpercer le silence pensant qui plane au-dessus de nous :

Tient, tient, tient. Mais voyez qui voilà. Cette chère mademoiselle Seryk !

Mon regard passe plusieurs fois de cet homme à ladite mademoiselle Seryk en cherchant à comprendre comment il peut la connaitre. Un lien quelconque qui sortirait dont ne sait où. Encore un traitre dans leurs rangs ? Non, elle l’aurait forcément reconnue, je pense. D’un autre côté, sa tête est entièrement placardée sur les murs depuis des années. Et madame Sa Majesté ne prend même pas le soin de limiter les dégâts pour ne pas être reconnue. Oui, cela sonne quelque peu comme un reproche. Il est forcément peu difficile de ne pas faire le rapprochement. Mais sa manière de l’évoquer, quasiment de façon familière, comme s’il se connaissait depuis de longue date avait aucun logique sur le reste. Il reprit tout de même :

Quand l’une est là, l’autre n’est pas forcément loin, n’est-ce pas ? Si je ne me trompe pas, commence-t-il en se tournant un peu plus vers moi, voilà un bel accoutrement Reiss.

Bien, soit je suis littéralement devenue une quiche dans l’art et la manière de me fondre dans la masse en l’espace de quelques mois. Soit, il y avait délibérément une grosse couille dans le pâté. À choisir, je préfère clairement la deuxième option. Néanmoins, ça reste perturbant de savoir que quelqu’un nous connaît et qu’il n’y a pas moyen de mettre un nom en retour sur tête. Car, plus je prends le temps de l’étudier et plus il me dit vaguement quelque chose. Écoutant à peine d’une oreille tout le baratin qu’il nous fait, aux allures de grand méchant loup – bien qu’il y ait à redire là-dessus – je reste pour ma part perdue dans mes pensées à chercher. Je dois forcément le connaitre, ou au moins l’avoir déjà croisé dans ma vie. Dans ce cas, cela remonterait à loin, au vu de la manière dont je le perçois, il me semble bien plus jeune…

… Vous auriez dû rester chez vous. Continuer vos petites activées de petite bonne femme restant sagement à la niche. Au lieu de venir mettre votre nez dans mes affaires…
Oh mon dieu, Moru… Kira… Moru droit devant…

Ne cherchant absolument pas à comprendre ce qu’il raconte depuis plusieurs secondes. La réponse que je cherchais apparaît subitement devant mes yeux comme si c’était une évidence. Enfin, si ceci est le cas pour moi cela ne l’est pas forcément pour la reine. Les chances de tomber sur un ancien élève du lycée – et non des moindres – qui a littéralement changé de bord, sont extrêmement minces.

Kira ! Moru ! Pas le poisson, mais Moru. M O R U ! M’exclamais-je en détachant soigneusement chaque syllabe. Le lycée rappelle toi.  




Souillé à vie T_T ©



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Kira SerykMessages : 3117
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Dim 18 Sep - 1:24



La mer l'emportera sur les cadavres





L
a situation était-elle désespérée ? Pas vraiment. Si l'une d'elles avait un plan de génie ou alors foncer dans le tas pour tous les écraser, il y avait toujours moyen de s'en sortir... Dos à dos, les demoiselles ne perdaient pas du regard les félins et leur maître qui leur tournait autour comme si elles étaient leur prochaine repas ; et c'était sûrement ceux à quoi pensait ces bestioles. Mmh. Une idée de génie ?

-  Je cherche figures-toi. Mais, tu ne voulais pas adopter un gros matou ? Fait ton choix, je t’en prie.

- Roh, ta gueule !

Lancé sur le ton de la rigolade, Kira était pour le moins sérieux en ce qui concernait le choix d'avoir un animal de compagnie... Elle fuyait les chats et plus généralement les félins comme la peste, sachant aussi que l'inverse était le cas ; mais Laelyss savait ce détail puisqu'elle vivait avec Bigby qui devait ressentir la même chose pour ces bestioles... Et pourquoi elle n'en ramènerait pas un à la maison ? Bigby apprécierait sûrement le geste de voir un énorme lion ou un jaguar à la maison ; la demoiselle aux cheveux roses pouvait lui offrir pour son anniversaire si il préférait. Trop de générosité envers son Alpha, mais que voulez-vous... Kira ne pouvait résister de faire des cadeaux empoisonnés.

Du bruit parvint de derrière la demoiselle aux cheveux roses, une porte qui avait été ouverte et un homme s'approchait d'elle ; sûrement le capitaine du bateau ? Kira ne pouvait le voir pourtant ce n'était pas l'envie qui lui manquait, mais que se passerait-il si jamais elle reportait son attention sur cet homme ? Laelyss l'avait en visuel donc elle pouvait très bien se faire une idée de la personne qui tenait les ficelles ; pourtant quelque chose de bizarre se passait... La Rose sentait que sa meilleure amie avait une drôle de réaction et en plus de cela, elle sentait un regard peser sur elle. Était-ce encore une personne qu'elle connaissait ? Trahie par un de ses proches amis ? En tout cas, elle ne reconnaissait pas l'odeur ; mais entre tous ces poissons et ces matelots qui ne sentaient pas meilleur, c'était difficile de se faire une idée.

- Tient, tient, tient. Mais voyez qui voilà. Cette chère mademoiselle Seryk !

Kira tenta de jeta un coup d’œil derrière elle mais cette voix lui donna un frisson de dégoût ; la jeune femme n'arrivait pas à replacer sa voix et son odeur dans son contexte et pourtant il avait l'air de la connaître. Elle savait bien que Laelyss faisait des allers-retours entre leur ennemi et la Rose, mais cette dernière fit un simple non de la tête afin de lui faire comprendre qu'elle n'avait rien à voir avec tout ça... Non, ce n'était pas un ex-petit-ami taré, non ce n'était pas un ami proche, non ce n'était pas son pire ennemi. Alors Kira mit ça sur le compte de l'affiche un peu partout sur les murs de la ville ; même si d'habitude on l'appelait "Bad Wolf" que "Mademoiselle Seryk" ; surtout que, techniquement, elle ne l'était plus.

- Quand l’une est là, l’autre n’est pas forcément loin, n’est-ce pas ? Si je ne me trompe pas, voilà un bel accoutrement Reiss.

AH ! Donc il n'y avait pas que Kira de reconnaissable ! Mais d'ailleurs... Comment il avait pu reconnaître Laelyss alors qu'elle était très bien camouflée ? Sans écouter tout son petit baratin, la demoiselle tentait de retrouver dans sa mémoire l'homme qui pouvait les connaître ; elles avaient très peu d'amis en commun au final... A part les dîners de couple avec Angel et Aston mais elle doutait fortement que ce dernier ce soit reconvertit en trafic de femmes ; des amis de Lycée ? Plus problématique, là ça remontait à une dizaine d'années ! Comment savoir qui c'était précisément ?

- … Vous auriez dû rester chez vous. Continuer vos petites activées de petite bonne femme restant sagement à la niche. Au lieu de venir mettre votre nez dans mes affaires…

- Oh mon dieu, Moru… Kira… Moru droit devant…


Hein ? Mais qu'est-ce qu'elle parlait de Morue elle...

- Hein ? Tu crois vraiment que c'est le moment de faire tes courses ?!

Franchement, il y avait le marché demain matin ! Enfin, par réflexe, la demoiselle aux cheveux roses regardait autour d'elle pour trouver ces morues en question mais elle ne vit aucun caisse de poissons... Enfin, Kira préférait la viande bien saignante.

- Kira ! Moru ! Pas le poisson, mais Moru. M O R U ! Le lycée rappelle toi.  

*Ting*
Un petit flashback de leur rencontre sur la moru en question... Un ancien camarade de Lycée qui était à l'origine de leur rencontre, Noah Mori qu'elles avaient décidé de rebaptiser Moru pour parler de lui ; en fait, depuis le jour où il s'était fait gifler par les demoiselles, la Rose n'avait plus jamais entendu parlé de lui. Laissant tomber ses ennemis face à elle, Kira baissa sa garde pour se retourner vers le poisson pas poisson en question pour lui faire face ; effectivement... C'était bien lui, en plus vieux, toujours aussi moche et peu fréquentable. Comme quoi, il n'était pas devenu que poissonnier.

- Oh la vache Moru ! Les années t'ont pas épargnées !

D'accord, ce n'était pas très sympathique... Mais c'était autant sur le plan physiquement que caractériel ça, avant c'était simplement un petit con de service qui mettait des mains aux fesses des jolies filles pour faire son intéressant ; mais il enlevait les filles pour les revendre ! Kira commençait presque à regretter l'ancien élève du Lycée. Ce dernier en profite pour s'énerver sur le surnom que les jeunes femmes lui avait donné durant toute la scolarité, répétant de manière agaçante que c'est "Mori" et non "Moru"... Apparemment, elles n'étaient pas les seules à le surnommer comme ça au Lycée et il avait mal vécu sa scolarité. Bien dommage.

- Nos gifles ne t'ont pas servit de leçon Moru ?

Disons que cette fois elles n'allaient pas y aller à coup de gifles et elles savaient se servir des armes en main, et puis si il fallait tuer le cerveau de l'opération pour arrêter le trafic, ancien du Lycée ou non, Kira n'hésitera pas à le faire. D'ailleurs... "cerveau de l'opération" sonnait bizarrement pour Noah, il n'était pas réputé pour être l'élève le plus intelligent du Lycée ; la porte s'ouvrit de nouveau sur une rouquine à la limite orange, aux allures peu aimable et habillée de manière très provocatrice... Si sa fille avait un jour l'idée de s'habiller de la sorte, Kira la priverait de sortie à vie. C'était clair et net.

- Noah, je peux savoir ce qu'il se passe ?..

N'écoutant pas la suite de sa phrase, la Rose donna plusieurs coups dans l'épaule de Laelyss pour attirer son attention sur la rouquine qui venait de rejoindre Noah ; peut-être que la jeune femme lui avait demandé plusieurs fois de lui expliquer ce qu'il se passait mais la Rose continuait de tapoter l'épaule de sa meilleure amie sous le coup du choc qu'elle venait de recevoir !

- Putain Lae, c'est poil de carotte !

Ouais les surnoms craignaient un peu à l'époque... En fait, ils craignaient encore mais Kira n'allait pas s'amuser à en créer de nouveaux simplement pour paraître plus crédible à 27 ans. Elle... c'était la fille clichée qui aimait attirer l'attention des garçons simplement pour se faire remarquer, c'était une jeune fille fourbe et manipulatrice à l'époque qui avait dû développer ces traits de caractère en vieillissant ; est-ce que c'était elle le cerveau de l'opération cette fois ? Elle n'en avait rien à foutre des autres à ce point ? Tout ceci ne leur apportait rien en fait, retrouver les anciens du Lycée c'était bien mais elles auraient sûrement préféré dans d'autres circonstances... Et surtout pas eux en fait.

- C'est une réunion des anciens tu crois ?

Kira aimait bien aller aux réunions des anciens au début, histoire de savoir ce que les autres étaient devenus, les parcours qu'ils avaient décidé de suivre mais très vite elle avait abandonné... La Rose ne l'avait jamais avoué mais si elle allait tous les ans à cette réunion, c'était simplement pour tenter de retrouver Laelyss ; la Reine était revenue chaque année, avec la même boule au ventre au début et la même déception à la fin. Jusqu'au jour où elle s'était faite à l'idée que sa meilleure amie avait disparu pour toujours, jusqu'à il y a quatre ans évidemment.

Demander pourquoi ils faisaient une telle chose était idiot puisqu'il ne pouvait s'agir que de question d'argent, vu le profil des personnes à la tête de ce trafic, ça ne pouvait être autre chose. La bateau continuait de couler et le temps commençait à leur être compté, en tout cas, le cerveau de l'opération l'avait bien comprit puisqu'elle ordonna à Noah finir rapidement le travail pour pouvoir partir de là ; sans même leur accorder un regard, elle remonta dans la cabine pour très certainement récupérer des documents... Des documents qui allaient leur être d'une grande utilitée pour stopper ce trafic et prévenir les autres dirigeants des pays. Se penchant discrètement vers Laelyss, la demoiselle reprit la parole.

- Tu les rattrapes pendant que je te couvre ?

Ou l'inverse si elle préférait... Mais l'une d'elles devrait sûrement aller chercher ces papiers. En tout cas, Noah ne perdit pas de temps pour ordonner la mort des jeune femmes leur souhaitant une bonne soirée de façon ironique ; il n'avait pas perdu son sens de l'humour... C'était déjà une bonne chose. Tandis qu'il remontait dans la cabine, l'un des félins se jeta sur Kira qui eut juste le temps de se retourner pour se faire plaquer au sol ; son épée ayant atterrit un peu plus loin, la demoiselle retenait la gueule de l'animal qui tentait d'atteindre sa gorge en plus de la griffer au niveau des bras. Invoquant son familier, Astra arriva sur le côté du jaguar afin de l'éloigner de sa maîtresse qui se dépêcha de reprendre son épée en main.

- Vas-y ! Je m'occupe d'eux.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 984
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Dim 18 Sep - 19:09

. . .

L
e lycée. Bon sang ça remonte à tellement loin ! Qui aurait cru qu’un ancien élève aurait littéralement viré de bord à ce point-là ? Il est vrai que son avenir n’avait pas l’air d’être prometteur, entre sa réputation et ce qu’il faisait, ce n’est certainement pas lui qu’on aurait élu comme nouveau maire de la ville. Et au final, même s’il avait l’espoir de s’améliorer en grandissement, il est clair que monsieur Mori n’a absolument pas saisi cette chance. Un gâchis. Même nos gifles n’ont pas servi à grand-chose en fin de compte. Et tout ça pour quoi ? Pour de l’argent ! Et dire qu’il y a de multitude de façon de s’en faire, fallait qu’il opte pour la moins convenablement aux yeux de la loi. Cet homme est réellement devenu une cause perdue.

Maintenant que tout le monde pouvait se restituer dans le contexte. Il était plus logique de comprendre comment il connaissait nos noms. C’est vrai que nous étions inséparables à l’époque Kira et moi, et là où il y en avait une l’autre été forcément pas très loin dans les parages. Une chose qu’on n’a pas vraiment changée en se retrouvant. Mais même si cela était presque émouvant de revoir un ancien ça ne nous dit toujours pas qui à orchestrer tout ça. Lui ? J’en mettrais ma main à couper sans hésitation, ce genre d’idée ne lui viendrait pas à l’esprit à moins qu’on ne le lui ait soufflé. Et au même moment où cette pensée traverse mon esprit, la porte s’ouvre à nouveau laissant apparaître une femme… Quoique ce ne soit pas vraiment le terme que j’avais en tête en-là voyant. Un peu trop provocatrice à mon goût. Même si je suis loin de pouvoir me présenter comme une sainte à ce niveau-là, j’avais tout de même une certaine limite. Là, elle l’a littéralement dépassé d’un peu trop. Outre le fait qu’elle a une voix quasi insupportable pour s’ajouter au tableau du clichée bimbo. Il me faut aussi supporter les tapes à répétition sur mon épaule venant de la part de mon amie. Je la regarde finalement avec de gros yeux pour qu’elle cesse et cracher le morceau. Tout ce que j’obtiens au final, c’est un surnom tout aussi étrange que celui de Noah.

On dira qu’on était jeune, alors ça ne compte pas vraiment. Mais j’avoue avoir du mal à comprendre du premier coup. Ceci devait me dire quelque chose apparemment. Aussi important que le retour de la Moru, sauf que ça ne me revient pas d’un coup. Et il me faut l’observer un long moment avant qu’un nom n’apparaisse sur son visage. Bordel, mais c’est le défilé aujourd’hui ? Si c’était le jour des retrouvailles des anciens, un mot nous aurait été parvenu dans ce cas. Et la situation serait surement moins dramatique. On ne tenterait pas de nous tuer.

Voilà une réunion où notre présence n’est clairement pas désirer, répondis-je à sa question.

Dans le cas contraire, on ne fête plus les réunions des anciens élèves de la même manière. Enfin, ceci n’étant pas la priorité, il faut à la fois qu’on évite de se faire tuer par les félins, mais aussi par tout l’attroupement de matelots. Et pour couronner le tout, nous avons cruellement besoin des documents qui peuvent traîner dans le coin. Hors de question que l’un d’eux s’en sort avec ça dans les mains. Quederla ne doit surement pas être la seule ville qui pratique ce genre de trafic. Peut-être qu’avec ça comme preuve le gouvernement acceptera enfin d’ouvrir les yeux pour se mettre au boulot. Et prévenir ainsi tous les autres contrés. Il est peu probable que nous soyons les seules touchées. Je n’ai pas réellement le temps de répondre à Kira en disant que ce plan me convient, que l’un des félins en profite déjà pour lui sauter à la gorge au moment où les deux « cerveaux » tournent les talons. Fort heureusement, elle s’en sort rapidement en un seul morceau. Mais cela ne me réjouit guère de la laisser seule avec tout ce monde. Même si je ne doute pas qu’elle n’en fasse qu’une bouchée, le pire est si vite arrivé qu’on ne puisse pas forcément l’éviter. Mais nous n’avons pas le temps d’en débattre une éternité. Alors, je hoche simplement la tête en murmurant qu’elle ne doit pas se faire tuer avant de m’élancer à leur poursuite.

Il est assez facile de se faufiler entre les gros chats. Mais moins en ce qui concerne le reste de l’équipage qui me barre la route. Laissant ainsi le temps aux deux têtes de pioche de quitter le bateau muni d’une sacoche qu’ils ont probablement rempli de tout ce qu’il y avait d’important. En somme, ce que je souhaite. Et plus je m’attarde ici, plus ils gagnent de l’avance sur le quai. Ne passant pas par quatre-chemins, c’est au moyen d'une bonne vague créée rapidement que j’emporte les quatre devant moi pour les balayer sur le côté. Ils se cognent l’un après l’autre contre les poutres en bois, de quoi les maintenir assommées un moment. Mais ils en restent encore bien conscients et prêts à se battre. Ne perdant donc pas le temps, je traverse la planche en bois qui relie le port au navire, puis à l’aide d’un coup de pression dans la mer, j’écarte celui-ci le plus loin. Empêchant quiconque de pouvoir remettre un pied sur la terre ferme. À moins d’utiliser une corde pour la jouer Tarzan en sachant atterrie convenablement. Certes, cela bloque aussi Kira au même endroit. Mais elle n’aura qu’à appeler pour que je la rapproche rivage ou sauter tout simplement.

S’ensuit alors une petite course-poursuite. Où je dois éviter tous ces obstacles qu’ils prennent soin de me laisser sur le chemin. Au final, c’est en contournant le trajet de base que j’arrive à les rattraper. Leur barrant la route en faisant tomber plusieurs caisses qu’ils évitent de justesse pour ne pas se faire prendre.

Où est-ce que vous comptez partir comme ça tous les deux ?
Dégage du chemin la rouquine.
La politesse n’a jamais été ton fort hein. Donne-moi ces documents !
Jamais ! S’exclame subitement Noah comme si les papiers était la prunelle de ses yeux. Ce sont des années de travails pour en arriver là. Des sacrifices que tu ne peux pas même pas imaginer. Ce n’est pas pour que deux chieuses comme vous gâchent tout en l’espace d’une nuit !
Vous vendez des femmes et des enfants pour de l’argent, vos sacrifices sont loin d’être noble. Ouvre les yeux bordels et regarde le nombre de vies que tu as brisées.
Je n’en ai rien à foutre. Elles ont ce qu’elles méritaient. Et toi, tu vas aller diable Reiss !

Un aller simple chez Satan ? Pourquoi pas. Mais dans ce cas, je lui garde une place VIP pour qu’il m’accompagne. Lui et sa fausse rousse. Noah sort une épée de son fourreau près a enjambé les caisses pour me faire la peau. Mais il se retrouve rapidement stoppé dans son élan, quand sa compagne lui retient le bras.

Laisse-la-moi. Par-devant, je te rattraperais.
Ne te fais pas tuer bébé.

Dit-il en l’embrassant langoureusement avant de faire marcher arrière et prendre le chemin en direction de la forêt. Cette scène m’aurait presque donné envie de vomir. Intérieurement, j’espère que Kira a pu remettre un pied sur le quai. Car je doute fortement que celle-ci me laisse passer aussi simplement pour le rattraper.

On aurait pu être amie au lycée tu sais. Nous n’étions pas si différentes que ça toi et moi. Imagine, on aurait pu accomplir de très grand-chose ! Il est encore temps de changer d’avis.
Proposition intéressante. Mais désolée, j’ai déjà fait mon choix.
Alors tu mourras. Et grâce au pouvoir du Ténébreux, ton eau ne sera pas d’une si grande utilité.

Elle ponctue cette phrase en laissant apparaitre de l’électricité dans ses mains. Et je dois bien admettre que là, ce n’est certainement pas moi qui aurais l’avantage. Fait chié. L’improvisation, je n’ai d’autres choix en fin de compte. Et je vais devoir me servir d’un bout de bois comme une arme. Je n’ai d’ailleurs pas le temps d’en chercher un suffisamment pointu, que je me jette sur le côté pour esquiver sa première attaque.
Ce combat risque d’être des plus ardues.




©



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Kira SerykMessages : 3117
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Lun 19 Sep - 15:33



La mer l'emportera sur les cadavres





L
aissant Laelyss partir pour rejoindre Noah et sa copine, Kira tenta de retenir ceux qui voulaient faire barrage à la rouquine qui d'ailleurs s'en était sortie en utilisant son élément. Ils n'étaient pas assommés mais ça permettait déjà à la Rose de respirer un peu pour s'occuper des autres ; laissant Astra contre les félins, la demoiselle décida de s'occuper plutôt des matelots tout en gardant du coin de l’œil la cabine du capitaine. Le bateau ne cessait de couler faisant bouger toutes les personnes dessus et rendant le combat légèrement ridicule quand l'un ou l'autre voulait porter un coup.

Bloquant les attaques de ceux qui fonçaient sur elle, Kira envoya ses dagues sur le matelot qui avait voulu suivre Laelyss sur le quai, bonne initiative de la part de son amie, elle éloigna le bateau du quai afin que personne ne la rejoigne. Donnant un coup de poing en plein visage de son adversaire, la demoiselle rangea son épée dans son dos et couru vers le bord du bateau après qu'Astra ait disparu avec dans l'idée de plonger pour aller aider Laelyss contre les deux autres. Les matelots n'apprécièrent pas cette initiative puisque l'un d'eux l'attrapa en plein vol pour la rejeter dans le bateau... Bon bon, très bien, elle resterait si c'était leur choix !

Kira roula sur le côté pour ne pas se faire transpercer par la hache qui lui tombait dessus ; le trou dans le pont d'arrangeait pas l'eau qui s'était déjà engouffrée dans la cale. Se relevant, la jeune femme enchaîna avec un coup de pied retourné et envoya une dague en plein cœur pour se débarrasser de lui ; sans se pré-occuper des personnes qui se rapprochaient d'elle, la demoiselles aux cheveux roses prit de la hauteur pour s'emparer d'une des cordes du mat. Avant qu'on ne l'attrape, Kira se jeta dans le vide en direction du quai avec Noah dans le viseur puisque celui-ci avait prit la fuite.

Sans douceur, la demoiselle aux cheveux roses lâcha la corde faisant trébucher Noah et dérapant tous les deux sol sur quelques mètres... Noah. Noah. Noah. Kira allait lui faire la peau pour toutes les sensations fortes qu'elle était en train de vivre ce soir, peut-être qu'elle prendrait un malin plaisir à lui faire subir toutes sortes de torture ou alors elle le tuerait rapidement pour passer ses nerfs. En relevant la tête, la Rose jeta un coup d’œil à son amie qui se battait contre un Elementis de foudre... Ah. Génial. Peut-être que le mieux serait d'échanger ? Mais la Moru n'était pas vraiment de cet avis puisqu'il essaya de se lever pour continuer sa course.

Bloquée par la demoiselle aux cheveux roses qui s'était remise sur pied, épée en main, cette dernière était ancrée dans le sol et refusait de laisser passer Noah qui s'était emparé de son épée à sa taille. Il attaqua un premier coup que la demoiselle para, essayant au passage de rattraper les documents ; Kira lui laissa une dernière chance, rappelant qu'il était encore temps de faire marche arrière et de se rendre au Gouvernement. Encore une fois, il expliqua que ces documents et ces sacrifices étaient tout ce qu'il avait dans sa vie et qu'il ne pouvait pas se permettre d'abandonner. Il chargea. La Rose bloqua l'attaque créant un X lorsque les deux épées se rencontrèrent.

- Je te supportais déjà pas au Lycée ! Faut toujours que tu te mêles des affaires des autres Seryk !

- Et toi faut toujours que tu te fasses remarquer.


Donnant un coup de genoux au mauvais endroit pour lui, la demoiselle aux cheveux roses enchaîna avec un uppercut et un coup de pied afin de le faire trébucher au sol ; au-dessus de lui, la jeune femme s'apprêta à planter son épée dans le ventre de Noah mais fut attrapée et tirée en arrière par une chose étrange. Lâchant son épée au passage, Kira fut emmenée au fond de l'eau ; essayant de se débattre, la Rose comprit que c'était un poulpe géant ou ce genre de bestiole qui avait réussit à l'attraper. Puisque poil de carotte maîtrisait la foudre, c'était forcément Noah qui avait invoqué cette chose monstrueuse qui ne voulait pas la lâcher. C'est qu'elle commençait déjà à manquer d'air.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 984
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   Sam 1 Oct - 20:11

. . .

C
ourir. Sauter. Se baisser. Rouler. Je ne fais que ça depuis le début de notre combat.
Elle a un avantage considérable sur moi et elle le sait. Attendant sagement le moment où j’utiliserais l’eau pour m’atteindre. Mais il n’est pas question de mourir aussi bêtement, foudroyez à la première occasion. Alors je tente de gagner du temps. Utilisant le port et tout ce qu’il s’y trouve comme lieux de planque. Faisant en sorte de l’obliger à m’attaquer en premier avec sa foudre pour la fatiguer. Et ainsi frapper au moment où elle ne s’y attendre pas. D'autres options n'étant pas vraiment à disposition. Je ne peux pas me jeter sur elle comme je le ferais contre n’importe quel adversaire. Alors il n’y a pas le choix que le prendre le problème d’une autre façon.

Cacher derrière une grosse caisse dont l’odeur de poisson me torture littéralement les narines. Je relève légèrement la tête pour la voir en train de me chercher. Je profite de cet instant de paix pour élaborer un plan intérieurement. Tandis que je vois du coin de l’œil Kira se battre avec Noah. Au moins, elle n’était plus sur le bateau qui s’enfonçait de plus en plus. Un point rassurant. Et puis il ne semblait pas être un très grand combattant, sans aucun doute, elle allait le mettre au tapis en moins de deux. Une chose qui n’était pas vraiment mon cas. Mais par chance une ouverture s’offrit à moi, à deux doigts d’être déposée sur un plateau d’argent. Il y avait un gros filet rempli de morceaux de bois, suspendu non loin d’elle. Tenue par une corde qui ne semblait pas bien difficile à couper en deux. Cependant, il fallait qu’elle s’en rapproche un minimum pour que le tout l’écrase. Et pour ce faire, c’est en créant du bruit avec de l’eau dans une certaine direction pour qu’elle s’y rende, que j’arrive à captiver son attention. La voyant s’avancer prudemment, prête à la lancer une charge de foudre sur la première silhouette qui bondit devant elle. Munie d’un petit couteau, je le lance rapidement sur la corde qui se coupe en deux au premier contact. Lâchant brusquement le filet qui s’abat sur elle dans un timing parfait. Sortant de ma cachette, je me précipite vers celle-ci, étendue au sol quasi inconscient et recouvert de bois. La première chose que je n’hésite pas à faire, c’est de fouille ces poches pour récupère quoi que ce soit d’intéressante. Mais cette garce a pris soin de ne rien garder sur elle. Celle-ci recommence d’ailleurs à reprendre doucement connaissance. Et ne tenant pas à ce qu’elle reprenne l’avantage sur moi, je me positionne au-dessus d’elle pour la clouer correctement au lot. L’une de mes armes plantées dans sa main, ce qui a le don de la réveiller sous la surprise dans un cri à m’en arracher les tympans, tandis que l’autre et bloquer sous ma chaussure.

Fait moi plaisir. Rend-toi sans faire d’histoire. J’aurais presque de la peine de te tuer.
Tu as de la compassion pour tes ennemis maintenant ?
Seulement pour les plus chiants.

Et aussi parce qu’ils n’ont d’autres choix que de répondre à tout un tas de questions sans réponse. Après ils pourront mourir sans aucun problème. Mais avant cela, mieux valait qu’ils restent en vie encore un peu. L’idée même de les données au gouvernement ne me semble pas une si bonne idée. Ou dans ce cas-là tout dépend de qui. Car, il y a toujours des taupes un peu partout et je n’aimerais pas apprendre qu’ils aient réussi à se faire la malle aussi simplement avec une aide intérieure. Au pire des cas, on pourra toujours leur offrir les cadavres en guise de travail bien fait. Mais pour l’heure, c’est un bon coup de poing que je lui donne au visage pour avoir tenté une énième fois de m’acheter. Est-ce que j’ai vraiment l’air d’être quelqu’un d’exploitable aussi simplement, en particulier pour aller vendre des êtres humains ? Je n’aurais pas forcément dit oui s’il s’agissait d’arme ou d’animaux, mais ce serait tout de même un degré moins dramatique. Attrapant un bois en morceaux assez pointu, dont j’allais m’en servir pour le lui planter dans la jambe histoire qu’elle parle un peu. Je me vois couper dans mon action, en entendant la voix de Noah qui se rapproche de plus en plus. Comprenant alors qu’il a su par je ne sais quel miracle reprendre le dessus sur Kira, ça ne présageait rien de bon.

Laisse nous partir et Seryk restera en vie. Tue là et tu peux lui dire au revoir. Choisie bien, parce qu’il n’y aura pas de retour possible.

Qu’est-ce qui pouvait bien me prouver qu’ils disaient vrai ? Après tout, il aurait très bien pu l’assommer suffisamment fort pour gagner du temps avec une menace de ce genre-là. À quelque mètre désormais de nous et après avoir longuement observé mon expression qui n’était pas encline à le croire, c’est un tentacule dont la longueur ne devrait même pas être permise, que je vois sortir de l’eau, approuvant bien le fait que ce n’était pas des paroles en l’air. En plus, cela, il était en possession de son arme. Et son familier s’agitait grandement au bord du quai. Râlant entre les dents, en m’inquiétant dû sors de mon amie, je n’ai d’autres choix que de me plier à ces exigences. Laissant alors ma prisonnière temporaire être de nouveau libre de ses moyens. Je souhaitais ne pas perdre de temps et me jeter à l’eau pour la remonter, même si ce monstre risque de m’en empêcher tant qu’il était encore dans les parages. Sauf que, la pointe d’une épée me bloqua subitement le passage. C’est qu’il eut l’audace de prendre son temps, sachant que je n’avais pas les moyens d’aller à l’encontre de leur volonté. Me demandant – ou plutôt m’obligeant serait un terme plus exact – à leur donné toutes mes armes avant de faire quoi que ce soit. Sa compagne étant à deux doigts de me griller sur place en cas de refus, le choix fut vite fait. Toutes les lames qu’ils me restaient tombés au sol une à une. Et qu’ils prirent soin de garder en leur compagnie. Après quoi, son animal disparu enfin, tandis que ces deux monstres couraient en direction d’une échappatoire. Même si cela m’ennuie grandement, je préfère les voir s'enfuirent au loin que de perdre ma meilleure amie. Mais je pouvais actuellement comptais sur Astra pour les pourchassaient, en attendant que je sauve sa maîtresse. En temps voulu, ils paieront tout cela dans une souffrance que je m’assurerais qu’elle soit longue est douloureuse jusqu’à ce que cela le mène à leurs pertes.

Ni une, ni deux, une fois au bord du quai, je plonge dans l’océan à l’endroit où l’animal fut pour rattraper Kira qui ne cessait de couler. L’eau était loin d’être des plus clairs après sa disparition. Et j’avais l’impression de tourner en rond sans jamais la voir apparaitre. Cette zone était remplie de morceaux d’épaves que nous avions créées en détruisant le navire et qui me barrait une partie du chemin. Il me fallait pour certain les contournes quand il n’était pas possible de les poussées. Néanmoins, après des secondes à nager et qui me semblèrent interminables, j’arrive à trouver sa main que j’empoigne fermement avant de l’emmener avec moi le plus rapidement possible à la surface. Une grande bouffée d’air frais m’envahit quand nos têtes sont hors de danger. Je nage jusqu’au bord, où je la remonte sur la terre ferme et commence à pratiquer le massage cardiaque au vu de son pou inexistant.

Elle n’avait pas le droit de mourir, pas comme ça, pas maintenant. Elle faisait partie de ces gens précieux qui ne pouvaient pas partir ainsi en me laissant derrière. Il n’était pas question de recommencer un enterrement et cette simple idée commençait déjà à me donner les larmes aux yeux. J’allais finir par croire que toutes les personnes auxquelles je tenais été condamné à y laisser la vie petit à petit. Et l’espace d’un instant, c’était horrible d’imaginer un monde où elle et Bigby n’existaient plus. Je préférerais me tuer que de devoir supporter ça. Alors, ne tenant pas à commencer ainsi maintenant, je redouble mes efforts, alternant plus souvent entre le massage et le bouche-à-bouche. Il était hors de question d’abandonner. Et le fruit de mes efforts fut enfin récompensé quand sa première réaction était de recracher toute l’eau qu’elle avait entre les poumons. L’aidant en lui tenant la tête. Je fus prise d’un soulagement immense. Passant vivement le revers de la main sur mes yeux.

...'ne me fait plus jamais une peur pareille… Jamais.




©



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mer l'emportera sur les cadavres [PV Laelyss]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-