Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 Quelque chose à ajouter?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Quelque chose à ajouter?   Dim 28 Aoû - 15:48

Quelque chose à ajouter?

Jason Korben
Aston S. Hammerman


Je suis revenu à la maison. Après un mois et demie de soins, j'ai rejoint mes parents. Je fais mine que ça ne me dérange pas, mais c'est un enfer. Nous vivons dans un appartement sans ascenseur, et ma chambre est au deuxième étage. Mon père est fort, et j'ai maigri, mais la Douleur me tiraille dès qu'il me prend dans ses bras, et je me sens d'autant plus faible quand il le fait.

Aussi, la plupart du temps, je ne lui demande pas de me descendre, préférant rester mes journées entières dans ma chambre, ou sur le balcon attenant à côté du linge qui sèche. L'espace qui les sépare, je le fais avec mon fauteuil roulant. Il a valu un bras à mes parents et j'ai fini par y mettre une partie de mes économies dedans. De toute façon, je n'irai pas à l'école de journalisme.

Je reste aussi au balcon car mes amis du lycée risqueraient de passer. Ceux de l'athlétisme, surtout. Je me prépare psychologiquement à les affronter à la rentrée, mais je ne suis pas encore prêt.

Sous le soleil d'été, à peine bloqué par le parasol qu'a installé ma mère sur le balcon, je finis par ne rien faire, assis à côté d'un livre, de ma guitare basse, sur lesquels je ne parviens pas à me concentrer. La Douleur me distrait de toute occupation jusqu'à ce que j'abandonne. Les médecins m'ont dit que les nerfs repoussaient bien, et c'est peu de le dire, mais ils sont totalement en vrac, et si je ne sens parfois rien en touchant un endroit précis de mes jambes, je suis extrêmement sensible sur un autre. La peau a presque fini sa cicatrisation, mais il reste des plaies encore à vif, protégés par des tulles gras, ou suturés par des agrafes ou des fils. Mais hors de question que je les vois. Je couvre systématiquement mes jambes et c'est ma mère qui passe une heure, matin et soir, à changer les bandages et appliquer les baumes cicatrisants sur mes jambes. De leur enfant perturbateur, je suis devenu un poids pour eux.

Je suis donc simplement assis, regardant passer les gens dans la rue, les charrettes, écoutant le brouhaha du bar, de la terrasse, bondés par cette chaleur, assistant à la vie du quartier sans y prendre part.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aston S. HammermanMessages : 187
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: Quelque chose à ajouter?   Mar 30 Aoû - 20:53



Quelque chose à ajouter ?


Cela faisait Quelques temps que les évènements de la prise d’otages étaient passés. Fort heureusement pour Angel, Aston avait prit des jours de congés et avait passer tout son temps auprès de sa femme. Son absence se fit ressentir puisque que la plupart des hommes sous ses ordres n’étaient pas assez organiser, mais il pouvait être fier d’avoir des agents débrouillards. Ils avaient assurer l’intérim en secourant et évacuant ceux qui pouvait l’être vers l’hôpital ou tout autre installation défendue par le gouvernement et les forces armées de la ville. A son retour, plusieurs piles de dossiers étaient posées, signe que le travail ne manquerais jamais en ville. Ces derniers temps, avec tout ce qu’il s’est passer en ville, les autres inspecteurs sous ses ordres s’étaient enfin décidés à travailler. Si bien qu’il pût répartir les dossiers convenablement. Pour la plupart c’était des cas grouper comme des agressions mineurs, mais d’autre faisaient états de meurtres. Il y avait aussi les affaires légèrement plus complexes avec des cas isolés de profiteur s’attaquant ou volant au plus faibles. L’allemand était donc en charge d’une affaire d’agression dans les rues de la ville, ayant finit une bonne partie des dossier plus importants il se penchait maintenant sur des cas moins grave si l’on veut.

« Alors, ce dossier nous viens pas directement de la victime étant mineure, c’est les parents qui semble vouloir une enquête. On nous a fournis des images des blessures et les pronostics des médecins. Alors... De sérieuses coupures aux jambes, il ne remarchera sûrement plus. On ne sais pas grand chose sur ce qui s’est passer, mais j’imagine que psychologiquement j’aurais du travail avant de pouvoir en savoir un peu plus... »

L’inspecteur général marchait dans les rues de la ville, dossier sous le bras, à la recherche de l’endroit d’accueil du blondinet nommé Jason. Il résidait chez ses parents, dans un appartement au-dessus du bar Le Mélodies du moins c’est ce qui  marquer dans son rapport. Aston poussa la porte du bar et fût accueillit pas la barmaid et quand il se présenta elle sembla surprise et heureuse à la fois. Le père sembla lui aussi content de voir que le Gouvernement bouge jusqu’ici. La femme conduisit le psychologue aux étages supérieurs puis le laissa au seuil des escaliers menant au deuxième étage. Le jeune homme grimpa doucement les marches, atterrissant sur un couloir menant  une petite terrasse. Au bout du couloir, abrité par un pare-soleil, un jeune homme en fauteuil roulant semblait observé les rues fourmillante de vie de la ville. Il s’approcha alors doucement, puis une fois arriver au seuil de la terrasse, l’inspecteur appela l’attention du blondinet.

- Excusez-moi ?

Quand il vit le regard de l’handicapé, Aston se permit de le rejoindre maintenant qu’il avait son attention. Il lui fit face avant de sortir son insigne qu’il lui tendit.

- Bonjour, je m’appel Aston S. Hammerman, mais tu peut m’appeler Aston. Je suis là pour t’aider, je suis du Gouvernement.

Il restait plus qu’à voir s’il  disposer  vouloir de son aide ou non. Il venait de lui montrer sa plaque avec ses grades et professions, donc il saurait  quoi s’attendre s’il voulais lui parler un peu : des soins psychologiques sûrement très utiles.



(c) Agora




Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Quelque chose à ajouter?   Dim 4 Sep - 20:33

Quelque chose à ajouter?

Jason Korben
Aston S. Hammerman


Excusez-moi ?

Je sursaute, effrayé par cette présence que je n'ai pas entendue arriver. Mais je ne peux pas bien me retourner et dois prendre le temps de tourner la chaise roulante que je ne maîtrise pas encore très bien. Il ne m'a attaqué durant ce temps. J'aime à penser que c'est bon signe, même si mon cœur bat toujours et mon ventre est serré. Mais je vois un homme grand, blond, les yeux bleus et le visage fin. habillé élégamment d'un costume, il n'a pas bougé de l'entrée de la terrasse.

Bonjour, je m’appelle Aston S. Hammerman, mais tu peux m’appeler Aston. Je suis là pour t’aider, je suis du Gouvernement.

Mon regard devint plus blasé qu'effrayé. Un membre du gouvernement, hein?

J'ai déjà parlé à votre collègue, Mr Hammerman. Je n'ai rien d'autre à dire. Je présume que vous non plus n'avez rien à m'apprendre.

Au fond de moi, j'espérai me tromper, mais cet espoir est si fragile que la Douleur l'écrase à chaque fois, comme une enfant gâtée casse un jouet précieux. Par convenance tout de même, je décale mon siège pour laisser l'homme s'asseoir sur une des chaises du salon de terrasse.

Ce qui m'aiderait, personne ne peut me le donner. Et votre collègue a été bien clair sur les faibles chances de retrouver mon agresseur tant que je ne m'en souviendrai pas clairement. Comme les médecin m'ont dit que ça ne se produira jamais. Alors comment voulez-vous m'aider, vous?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aston S. HammermanMessages : 187
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: Quelque chose à ajouter?   Mar 6 Sep - 17:33



Quelque chose à ajouter ?


Un sursaut, quand la voix de l’inspecteur se fit entendre, confirmait que ce jeune homme n’avait jamais demander la présence du blondinet. Cependant, cela informait le psychologue sur les séquelles psychologiques laissées par l’agresseur. Il est vrai que cela pouvait surprendre de savoir qu’un homme vous parle de derrière vous, mais de là à sursauter. Quand il eut finit de se présenter , le regard du jeune homme en fauteuil roulant devint de moins en moins surpris. Pour laisser place à une sorte d’agacement , comme si cette situation le fatiguait plus qu’autre chose.

- J'ai déjà parlé à votre collègue, Mr Hammerman. Je n'ai rien d'autre à dire. Je présume que vous non plus n'avez rien à m'apprendre.

« Pour la politesse, on repassera, mais bon. Peut-être voit-il en cette froide distance et c e manque de politesse un moyen de dresser un mur contre tout ceux qui voulaient lui faire du mal ? Ne nous hâtons pas plus que cela... »

Les bonnes manières n’ayant pas tout à fait disparues, le jeune homme se décala pour laisser l’accès à une chaise de la terrasse à l’allemand. Dans le plus grand des calmes, Aston s’y installa tout en écoutant éc outant les paroles du jeune homme.

- Ce qui m'aiderait, personne ne peut me le donner. Et votre collègue a été bien clair sur les faibles chances de retrouver mon agresseur tant que je ne m'en souviendrai pas clairement. Comme les médecin m'ont dit que ça ne se produira jamais. Alors comment voulez-vous m'aider, vous?

Une brise de vent balaya légèrement les cheveux de l’inspecteur alors que celui-ci regardait le ciel. Il aimait contempler la nature, il y trouvait un calme et un repos dont qu’il n’avait pas et qu’il enviait.

- Je suis bien curieux de savoir à qui vous avez parler, jeune homme, mais je ne suis pas là pour faire les mêmes erreurs que mon collègue. Il est vrai que je n’ai rien à vous apprendre, mais étant donner que je ne sais strictement rien, vous avez beaucoup à m’apprendre.

Il se recoiffa délicatement, remettant ses cheveux à leurs place. Un geste anodin, habituel et pourtant exécutait toujours avec une grâce sans pareil. Il reprit alors la parole, comme pour essayer de rassurer le jeune homme.

- Et bien dites moi ce qui vous aiderait et je ferais en sorte de vous le trouver ou d’y trouver une alternative. Quant aux chances de trouver votre agresseur, elle sont certes faibles, mais pas nul. Moi ? Je suis plus apte à vous aider que mon collègue. Je suis là d’abord pour vous, vous aider à surmonter cette histoire. Parallèlement à ça, vous vous souviendrez sûrement de quelque chose et je mènerais mon enquête. Je ne peux rien vous promettre, mais je peux dire que votre agresseur sera attraper, j’en ai l’intime conviction.

En fait, Aston en savait un peu plus que ce qu’il disait. Il avait recueillit les témoignages des personnes qui l’on trouvé et il semblerait qu’une liasse de billet ait était retrouvée sur place. Aucun voleur laisserait de l’argent ainsi . De plus, l’appareil photo cassé semblait être la pièce maîtresse de cette affaire. Aston avait une petite idée derrière la tête, si bien que s’il ne trouvait pas l’agresseur, c’est lui qui viendrait à lui.




(c) Agora




Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quelque chose à ajouter?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelque chose à ajouter?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-