Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   Mar 30 Aoû - 1:25






Après l'effort, le réconfort


" J'ai ... J'ai vu une femme qui jouait avec son ombre.... et elle m'a fait jouer avec c'est tout".

Non pas que j'ai envie de traiter mon frère de menteur mais j'ai comme l'impression qu'il ne nous dis pas tout, par contre, est-ce que c'est la présence de mon père qui le rend comme ça ou la mienne, je ne saurais dire. Sûrement un peu des deux. Toujours à l'ouest, mon père demande des explications pour être sûr d'avoir bien comprit... Oui Papa, c'est bien l'ombre que ton second fils a eu, et avant l'âge mais ça, ce n'est qu'un détail apparemment. D'ailleurs, Neme' ne manque pas de lui rappeler ce petit détail qui a quand même de l'importance ; et oui papa, voilà ce qui arrive quand on force ses enfants à passer la cérémonie plus tôt que prévu.

- Je vois...Tu donc encore plus inutile que ton frère ... Moi qui pensait que c'était pas possible d'avoir pire que lui ...


Pardon ?! Est-ce que j'ai bien entendu ce que je viens d'entendre ? Pincez-moi je rêve... Est-ce que c'est réellement mon père qui a dit ça ? A Neme ? Qu'il me rabâche que je suis inutile, ça il le fait sans cesse mais qu'il le dise à lui ! En plus il ne s'arrête pas là puisqu'il lui explique, pendant qu'il remet son manteau, qu'il a honte que le sang du Fondateur coule dans ses veines. Dîtes-moi sincèrement que je rêve et que mon père est contrôlé par quelqu'un ? Fronçant les sourcils, je fais un pas en sa direction sans savoir réellement ce que je ferais une fois arrivé à sa hauteur.

- Espèce de...

Retenu par mon petit frère qui ne veut pas que de nouvelles disputes éclatent, je laisse partir mon père à contre cœur en me disant qu'une fois à la maison tous les deux, je me ferais une joie de lui dire le fond de ma pensée. D'où est-ce qu'on parle de la sorte à ses enfants ? Sérieusement, comment ma mère a pu tomber amoureuse d'un type comme lui. Aussi imbu de sa personne et qui ne pense qu'à rabaisser les autres lorsqu'ils ne répondent pas à ses attentes ? Cet homme n'est vraiment pas fait pour être père et je pense que ça ne me ferait ni chaud ni froid si il venait à disparaître de nos vies. Ça serait même le mieux pour tout le monde.  

" On...On va manger un truc comme on a dit ? "

*- Si tu veux.*


Je n'ai pas la tête à manger mais puisque je l'ai promis à Nemeroff tout à l'heure je ne peux pas me défiler... Je sens bien qu'il a envie de changer de sujet mais ce n'est pas le hamburger demandé qui va me faire oublier les mots de notre père quant à l'utilité ou l'inutilité de mon frère, d'ailleurs d'où il se permet de juger lui ? En quoi il est plus utile que nous ? Il ne fait que chouiner dans les jupons du Conclave pour avoir des privilèges et ne cesse de rappeler son rang lorsqu'ils ne veulent pas lui octroyer, très franchement, j'espère que le nouveau Roi saura utiliser son pouvoir comme il faut. Un petit coup de foudre en plein dans la figure ne doit pas faire si mal que ça hein ?

Au final, j'attends que Nemeroff se lève pour enfiler sa veste et le suivre jusqu'au fast-food ; je prends évidemment le temps de remercier le médecin pour les soins apportés et lui promets de faire attention à lui. Le voyage se passe en silence et je suis plus en train de ressasser les paroles de mon père que de commander mon futur hamburger... Mais bon. Nous entrons dans l'établissement où il y a déjà beaucoup de monde qui attend et nous allons directement à la caisse de Nayati, content de nous voir. Il va forcément faire le boulet en demandant comment ça s'est passé... Je le sens.

- Nash' ! Neme' ! Alors tout s'est bien passé ce matin ?

- Euh.. Ouais ouais. Il te reste des menus double cheese ?

- Ah... Je vois... Euh ouais ! Un menu double cheese, frites, coca je présume ? Et pour toi Neme', ça sera quoi ?

L'avantage d'avoir son meilleur ami qui travaille ici, c'est qu'on n'a pas besoin de dire ce qu'on veut puisqu'il le sait déjà. Je laisse donc mon frère commander en lui disant qu'il peut prendre ce qu'il veut et rajouter en plus les desserts ; pour ma part, ça sera un frappé à la myrtille. La commande passée, je paye tandis que Nayati place tout ça sur le plateau et une fois les sauces déposées, nous nous dirigeons vers une table libre ; au passage, je demande à Neme' de prendre les pailles pendant que je m'installe, répartissant le plateau correctement.

*- Bon. Bon appétit !*


En espérant qu'il soit bon effectivement ouais. Piquant dans mon paquet de frites pour en manger quelques unes, je m'inquiète de l'état de mon petit frère, même si il ne laisse rien paraître, je suis sûr que les paroles de mon père l'ont blessées. Je prends une grande gorgée de mon coca et décide d'en parler un peu avec lui avant de m'attaquer à mon double cheese.

*- Eh, oublie ce qu'à dit papa. C'est de sa faute si tu es tombé dans les pommes, et puis n'importe qui se serait évanoui puisque c'est un pouvoir dangereux pour ton âge. Je suis sûr que tu arriveras à le contrôler, il faut trouver une personne ayant une bonne maîtrise de cet élément et il t'aidera !*

Comme moi avec Corazon quoi. Au final, même si il me tape facilement sur les nerfs, je dois reconnaître qu'il m'a été d'un grand secours et que je me suis amélioré en l'espace de deux ans ; il faut trouver la bonne pour ça. Quitte à le choisir soit même, tant qu'il peut aider.

*- Et j'ai l'impression que tu ne me dis pas tout... Qu'est-ce qu'il s'est réellement passé durant dans la salle de délibération ? Tu es bizarre avec moi depuis que tu en es ressorti. Tu... Tu l'as vu c'est ça ?*

Pas la peine de lui dire qui il est, il va le comprendre.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   Mar 30 Aoû - 2:33





Je marchais derrière mon frère en silence ... Mon visage gardait un sourire figé, mais mon esprit hurlait sa déteste et pleurait sans s'arrêter. Vous savez ce qui est pire que se blesser physiquement ? Être détruit mentalement et mon père venait de le faire. Alors Nash avait raison depuis tout ce temps je n'étais seulement qu'un outil pour obtenir une chose que j'ignorais. Il ne c'est jamais vraiment intéressé à moi. Je marchais derrière mon frère tête baissée le suivant. Au moins, il me confortait dans l'idée que j'étais une personne inutile et un fardeau pour lui, Nash et mère, c'était bien clair maintenant pour moi et pour tout ... J'étais vraiment détesté et ma naissance avait l'air de plus relevé de l'erreur que de la fierté.

Mon frère entra dans un restaurant et je le suis toujours restant derrière lui tête baissée. Je cherchais la signification de mon existence et pourquoi tout ça m'arrivait à moi ? Je n'avais déjà pas assez de malheur comme ça ? On m'en rajoute, je ne me plains jamais, suis toujours gentil et ma déchéance continue. Un pouvoir que je ne peux pas supporter actuellement, le véritable visage de mon père dévoilé, une personne qui semble être mon frère du futur qui veut ma peau ... Ca ne rime plus à rien. J'ai l'impression d'être condamné par une chose qui me dépasse actuellement. Mon esprit c'est brisé en morceau en emportant cette vision que j'avais de ce qui m'entourait. Actuellement j'essayais de recoller les premiers morceaux pour tout comprendre.

- Nash' ! Neme' ! Alors tout s'est bien passé ce matin ?

- Euh.. Ouais ouais. Il te reste des menus double cheese ?

- Ah... Je vois... Euh ouais ! Un menu double cheese, frites, coca je présume ? Et pour toi Neme', ça sera quoi ?

Je ne regarde pas la discution et comme j'ai reperdue le son, je n'arrive pas à savoir qu'on me parle, alors que je sens une pichenette sur mon front, je viens frotter mon front et redresse la tête doucement pour croiser le regard de Nayati qui me sourit grandement. Je lui souris doucement, mais se sourire avait l'air plus triste qu'heureux. Ce dernier à dù le remarquer et regarde Nash, puis me demande:

- Tu veux quoi mon petit Neme ?

Changer de vie ça compte ? Je ne le pensais pas vraiment mais c'était sur le coup de la tristesse qui me remplissait et qui venait de déborder tout à coup. Je montre avec mon doigts sur la carte que je prendrais un burger avec du poulet, ce que Nayati note, puis en dessert je prends un milkshake vanille.
Le pote de mon frère met tout sur le plateau et Nash le prend et je le suis à une table tout en gardant le silence avec mes mains, le suivant de près. Je ne le vois pas quand il me demande d'aller chercher des pailles, car j'étais trop pensif, puis quand je vois qu'il me regarde je comprends qu'il m'avait demandé d'aller prendre les pailles et sûrement les serviettes ce que je vais faire avant de revenir en face de lui.

*- Bon. Bon appétit !*

Je reste devant la nourriture et la fixe en silence, le regard un peu vide toujours pensif sur ce que j'avais de mal pour qu'il me déteste autant. Pourtant j'ai toujours fais des efforts, partout, pour être le meilleur, pour au moins qu'il me félicite, mais il n'avait jamais eu le temps. Plus je me remémorais les moments étranges avec lui, plus tout cela prenait sens dans ma tête. Je vois mon frère me faire signe:

*- Eh, oublie ce qu'à dit papa. C'est de sa faute si tu es tombé dans les pommes, et puis n'importe qui se serait évanoui puisque c'est un pouvoir dangereux pour ton âge. Je suis sûr que tu arriveras à le contrôler, il faut trouver une personne ayant une bonne maîtrise de cet élément et il t'aidera !*

C'était pas le problème ... le pouvoir je m'en fichais ... C'est pas ça qui me dévorait et me tuait de l'intérieur, c'est ce que mon père m'a dit. Moi qui voulait ne plus être un fardeau pour Nash et père avec ce pouvoir je le suis encore plus, non je suis inutile. Je n'ai pas à rêver de grande chose après tous je suis un échec comme il me l'a si bien fait comprendre.

*- Et j'ai l'impression que tu ne me dis pas tout... Qu'est-ce qu'il s'est réellement passé durant dans la salle de délibération ? Tu es bizarre avec moi depuis que tu en es ressorti. Tu... Tu l'as vu c'est ça ?*

Je relève le regard vers lui en silence. Je ne voyais pas de qui il parlait en disant "Tu l'as vu ?". Je ne connaissais pas l'histoire du fondateur élémentis, ni qui il était en réalité. Pour moi, j'ai vu mon grand frère du futur, c'était la solution la plus logique à mes yeux. En effet, je ne connaissais pas le Nom d'Eisuke car il m'était impossible de lire sur les lèvres. Je lève mes mains:

" Nash ... Celui que j'ai vu ... C'était toi mais en plus vieux et tu voulais me tuer. Enfin je crois."

Je le fixais en silence, dans ma tête oui Nahs me voulait du mal. J'avais l'impression que le regard glacé de celui que j'avais vu me regardait encore, cela me faisait froid dans le dos et légèrement tremblé. C'est un regard qu'on ne peut oublier. Un regard cruel, froid comme celui d'un meurtrier. Cependant mon frère avait l'air d'avoir une personne en tête:

" Tu pensais à qui toi ?"

*-  Tu le sais très bien qui.. Eisuke*

Je le fixes dans les yeux et essaye de nouveau de lire le prénom, après un petit moment d'anlayse je comprend qu'il a Voulu prononcer Eisuke. Ma tête se relève vers lui et je fais un non de la tête, je ne sais pas qui c'est. Pourtant quelques chose vient me frapper l'esprit et je prends mon sac soudainement pour le fouiller et en sortir un livre noir en cuir, je le pose sur la table est va à la fin du livre puis le fait glisser en direction de mon frère:

" Ca serait de cet Eisuke la dont tu me parles ?"

Le livre était signé de la main d'un Eisuke, c'était un livre que j'avais trovué dans les affaires des grands parents. C'est aussi dans ce livre que j'ai découvrts la musique que j'adores jouer au piano. J'adorais lire aussi les récits de la vie de ce Eisuke, mais j'ai toujours pensé que c'était une histoire comme un romain ça paraissait irréaliste.

" J'ai trouvé ce livre dans les affaires de Grand père. C'est aussi dans ce livre que j'ai trouvé la partition que j'adores jouer au piano et que père ne supporte pas. Tu crois que ça vient du Eisuke auquel tu pensais ?"

« Mon esprit: »
Est simplement brisé.
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   Jeu 1 Sep - 1:48






Après l'effort, le réconfort


" Nash ... Celui que j'ai vu ... C'était toi mais en plus vieux et tu voulais me tuer. Enfin je crois."

Ah... Je comprends le mal aise maintenant et toutes les questions auxquelles j'ai eu droit depuis son réveil. Me coupant tout appétit sur le coup, je laisse tomber la frite que j'avais entre les mains pour m'imaginer un seul instant cette situation ; franchement non, je n'arrive pas à penser qu'une telle chose puisse arriver un jour. Je ne pourrais jamais faire de mal à mon petit frère, c'est forcément lui ; et puis c'était quoi un voyage spirituel ? Simplement un truc qui montrait quel élément on allait avoir, ce n'était pas réellement moi ou dans mon cas, ce n'était pas réellement Nemeroff qui était présent.

Je suis étonné qu'il me demande à qui je pensais... Une personne qui me ressemble comme deux gouttes d'eau, non il ne voit pas ? A moins d'avoir un jumeau inconnu ou un sosie quelque part en ville, je parle forcément d'Eisuke qui me pourrit la vie au fur et à mesure de mon adolescence. Pourtant il me fait non de la tête comme si il ne voyait pas de qui je parlais ; ainsi il n'écoute pas le baratin de papa ? Finalement, je vois mon frère fouiller dans son sac à dos pour en sortir un petit journal en cuir noir, me montrant à la fin le nom de la personne dont je parlais.

" Ca serait de cet Eisuke la dont tu me parles ?"

Étonné de cette trouvaille, je prends le bouquin entre mes mains sans lui répondre... Est-ce que ça lui appartenait ? Je feuillette rapidement les pages pour découvrir des passages de sa vie, me faisant ainsi comprendre qu'il s'agit de son journal intime... Il l'a depuis tout ce temps et ne me l'a jamais montré, mais pourquoi ? J'arrive à voir que ça parle aussi de musique me faisant presque ainsi détester ma passion dû au fait que je partage cela avec mon ancêtre... Super, le seul truc que j'adorais faire va devenir un supplice à cause de lui.

" J'ai trouvé ce livre dans les affaires de Grand père. C'est aussi dans ce livre que j'ai trouvé la partition que j'adores jouer au piano et que père ne supporte pas. Tu crois que ça vient du Eisuke auquel tu pensais ?"

Malheureusement, il n'y a pas eu dix milliards d'Eisuke à Quederla.. Et ça ne m'étonne pas qu'il ait trouvé ça dans les affaires de grand-père, lui aussi a un sérieux problème avec son ascendant. Je suis tout de même étonné que père n'ait jamais demandé à le récupérer ; à moins qu'il n'en ai jamais eu connaissance ? Ca reste sûrement la possibilité la plus logique sinon on en aurait entendu parlé pendant des plombes et ça aurait sûrement été notre premier livre. Les contes des Frères Grimm auraient fait pâle figure à côté de ce petit trésor.

*- Oui c'est lui.. Mais je ne savais pas qu'il tenait un journal ! Ça fait longtemps que tu l'as en ta possession ?*

Qui sait quelles genre de conneries est notées là-dedans... Il faudra d'ailleurs que je le lise un de ces jours pour comprendre un peu tout le merdier et cerner sa personnalité ; pour une fois, je dois accorder une chose à notre père. Il nous a bien ait chier pour que l'on apprenne à déchiffrer l'ancien Quederlien et même si mes derniers cours avec lui remontent à plusieurs années, je pourrais au moins comprendre quelques mots et l'idée globale de la chose. Alors pour une fois. Merci papa.

*- Qu'est-ce que tu as trouvé dedans ?*



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   Jeu 1 Sep - 14:24





Je regardes mon frère qui avait l'air pensif, pourtant je regarde le livre, je voyais juste un roman moi. En effet, ce qu'il y avait écrit de-dans relevait plus du surnaturel que du réalisme, m'enfin bon je retiens que mon frère tire uen drôle de tête pas très agréable à voir, ça ne pouvait pas être pire que celle que je tirais mais j'essayais de ne plus penser au parole de mon père qui me faisait encore mal, j'avais l'impression que la douleur au coeur me reprenait pas d'une manière différent cette fois, je viens serrer ma petite poitrine dans ma main en essayant de reprendre une respiration correcte. Une fois fais, j'enlève ma main de mon torse et prend son soda pour voire un peu.

*- Oui c'est lui.. Mais je ne savais pas qu'il tenait un journal ! Ça fait longtemps que tu l'as en ta possession ?*

Je regardes mon frère en silence et essaye de réfléchir doucement à quand je l'ai eu exactement. Ca faisait plus d'un an sur, Grand mère m'avait invité à venir manger des gâteux et l'aidé à faire le ménage dans le grenier. Du coup, j'y avais été seul comme Grand mère avait du mal à monter l'échelle, j'avais fais le grenier seul pendant qu'elle faisait la cave. Et je me souviens que j'avais trouvé ce livre quand un carton m'était tombé sur la tête ... Mais reste à savoir quand c'était ... Ca devait pas faire plus de 2 ans, mais un peu plus d'un an. On va couper la poire en 2 je penses pour la réponse.

" Ca fait 1 an et demi. Après je t'avoues que c'est un livre dont j'ai pas lu la moitié encore, il est dur à traduire et il a beaucoup beaucoup de page c'est pire que les manuels scolaires. Mais c'est qui ce Eisuke exactement ? Un auteur particulier ?"

En effet, père ne m'en avait jamais parlé directement, il employé fondateur avec moi mais je ne sais pas grand chose dessus à part que père est un fanatique à propos de lui et que ça en est même flippant parfois, mais il ne m'a jamais parlé d'un Eisuke. Tout ce que je sais de cet Eisuke, c'est que son livre m'absorbe et que j'adores le lire quand j'ai du temps devant moi, même si ça me prend du temps, c'est comme jouer à l'aventurier et déchiffrer des énigmes, et ce livre est rempli de chose intéressante que j'aime découvrir au fil du temps.

*- Qu'est-ce que tu as trouvé dedans ?*

Je le regardes en silence et reprend mon sac en silence et cherche dans la poche intérieur pour sortir 2 papier en silence, je les poses sur la table et sort une partition de piano ainsi qu'une ancienne carte de Quederla avec plains d'annotation écris en ancien.

"Y avait ça entre la couverture et la première page, c'est la partition dont je te parlais et la carte on dirait une veille carte de la ville, mais la ville a bien changé maintenant. "

Je regardes de nouveau la carte que j'ai du regarder des centaines de fois pour la comprendre mais l'écriture dessus était assez dur à lire, même pour moi qui avait une vision très développé. Je viens frotter mon menton pour me souvenir de ce que j'avais lu d'intéressant:

" La personne qui a écrit ça a dit avoir un frère, je ne sais pas si c'est le cadet ou l'ainé ... Mmmhh il parle d'une chose capable de surpasser tout le monde et de conquérir la ville facilement. Il parle d'une personne qu'il aime de tout son coeur et ... Il a pas l'air de vraiment apprécier ce monde je crois ... C'est mon ressenti. Mais c'est pensé son Fascinante. Ses idées spéciales mais j'aime beaucoup sa façon de penser et voir la choses même si parfois ça va un peu trop loin et qu'il me fait un peu flipper cet auteur."

Je regardes mon frère, je ne sais pas ce que j'arrives à voir sur son visage, du dégout pour ce livre, de la passion, de la haine ou simplement ... des questionnements par rapport à son contenue, je ne comprenais pas pourquoi ça resté un livre non ? Y avait rien de bien important, c'est pas rare de tenir un journal intime.

"Pourquoi tu sembles ne pas l'apprécier Nii ? C'est jsute un livre non ? C'est pas rare de tenir un journal intime."

Je viens le reprendre dans ma main et le regarde rapidement avant de la ranger en silence, je dis ça mais pourtant j'aime pas trop m'en séparer ... C'est un peu bizarre comme réaction car comme je viens de lui dire ce n'est qu'un livre, mais jamais je ne le donnerais ou le jetterais ce livre m'obsédait un peu car je voulais tout le traduire jusqu'à ce que je l'ai finis peut être que la je le passerais à quelqu'un que ça intéresse mais pour le moment j'en ai pas finis avec lui.


« Mon esprit: »
Est simplement brisé.
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   Ven 2 Sep - 15:50






Après l'effort, le réconfort


Dur à traduire... Je n'en doute pas. Très peu de monde connait le langage ancien désormais, on ne l'enseigne même plus au Lycée puisque tout a été traduit maintenant. Alors j'imagine à quel point il doit galérer pour comprendre ce qui est écrit, et vu le nombre de pages ça ne donne pas envie non plus de tout lire.. A moins qu'il ait eu une vie extrêmement passionnante, ça doit être plutôt barbant de traduire et lire la vie d'une autre personne. En soit, à part être le Fondateur Elementsi et avoir apprit à maîtriser les éléments, il n'avait rien fait d'intéressant dans sa vie ; juste tué son frère.

- "Y avait ça entre la couverture et la première page, c'est la partition dont je te parlais et la carte on dirait une veille carte de la ville, mais la ville a bien changé maintenant. "

Je prends les deux morceaux de papiers dans mes mains en faisant attention à ne pas les salir avec les tâches de gras et surtout à ne pas les abîmer, elles doivent avoir quoi ? Plus de 500 ans. Je suis avant tout attiré par la partition de musique et reconnaît grâce aux accords la musique que c'est ce que joue souvent Nemeroff à la maison, puis après l'avoir étudié la partitions je me penche sur la carte de la ville qui a effectivement bien changé depuis le temps. Des bâtiments construits sur d'autres, certains qui sont apparus et surtout des genres d'habitations ou je ne sais quoi au niveau des Ruines... Je me doutais qu'il y avait eu des constructions mais je n'ai jamais su quoi.

- " La personne qui a écrit ça a dit avoir un frère, je ne sais pas si c'est le cadet ou l'ainé ... Mmmhh il parle d'une chose capable de surpasser tout le monde et de conquérir la ville facilement. Il parle d'une personne qu'il aime de tout son coeur et ... Il a pas l'air de vraiment apprécier ce monde je crois ... C'est mon ressenti. Mais c'est pensé son Fascinante. Ses idées spéciales mais j'aime beaucoup sa façon de penser et voir la choses même si parfois ça va un peu trop loin et qu'il me fait un peu flipper cet auteur."

Son frère est forcément Daichi, la chose capable de surpasser tout le monde doit être les Ténèbres et la personne qu'il aime de tout son cœur doit être Mavis. Lorsque cette dernière est venue me voir, elle m'a expliquée qu'ils étaient vraiment heureux ensemble, que tout était parfait mais depuis cette histoire de guerre et l'obtention de son pouvoir il avait complètement changé... Devenu carrément l'opposé de ce qu'il était. Alors maintenant, allez savoir si c'est une femme amoureuse qui me parlait ou une femme pleine de sens ; l'amour rend parfois idiot. Je le sais... Je suis amoureux.

Après, en ce qui concerne ses pensées et ses idées, je n'en strictement aucune idée.. Je n'ai lu aucun écrit de lui à part ceux qu'on nous fait étudier en cours et en général je n'y allais pas ; prétextant la plupart du temps avoir mal au ventre ou une connerie du genre pour ne pas le lire. Peut-être qu'il a une bonne vision, peut-être que c'est la même que la mienne mais en soit je m'en fiche pas mal... Je veux simplement qu'on me fiche la paix avec lui, mais je vois bien que je n'en ai pas terminé. Un jour... Un jour je retournerai aux Ruines pour tenter de trouver Mavis ou alors la rappeler ce soir en espérant qu'elle n'ait pas disparu depuis le temps ; notre dernier échange remonte à pas mal d'années maintenant.

- "Pourquoi tu sembles ne pas l'apprécier Nii ? C'est jsute un livre non ? C'est pas rare de tenir un journal intime."

Ce n'est qu'un livre ouais.. Mais c'est l'auteur qui m'inquiète. Regardant dans le vide pendant que mon frère range le bouquin dans son sac, je me demande si je ferais bien de tout lui dire ; lui qui n'est pas aussi proche d'Eisuke que moi a évité les longs baratins de papa. Mais il serait peut-être temps qu'il comprenne l'histoire de la famille non ? Ça peut toujours aider en histoire quand on connait quelques petits détails en plus par rapport aux autres, j'avoue que j'étais plutôt calé quand on abordait les Fondateurs ; c'est limite si le prof ne me laissait pas présenter mon ancêtre moi-même.

*- Si je n'aime pas Eisuke, c'est parce qu'il me pourrit la vie depuis ma naissance. Tu ne t'es jamais demandé pourquoi papa attendait tellement de nous ? C'est parce que nous sommes les descendants de ce type, le Fondateur des Elementis.*

Ça, je pense qu'il le sait depuis pas mal de temps quand même, papa n'arrête pas de le gueuler et de le répéter à tout bout de champ alors pour l'instant je dirais que je ne lui apprends rien d'intéressant. Chipant dans mon paquet de frites avant que ça ne refroidisse, je cherche la bonne formulation pour la suite de l'histoire... Mmh, autant ne pas tourner autour du pot et rentrer dans le vif du sujet non ?

*- Comme je t'ai dit, ce n'est pas moi que tu as vu durant ton voyage spirituel mais Eisuke. Je suis son portrait craché et c'est pour ça que j'ai déçu papa en ayant eu le son ; il voulait que ayons les Ténèbres pour nous mettre sur le trône illégalement. Tu sais bien comment il est... Avide de pouvoir et mesquin. La femme d'Eisuke venait souvent me voir quand j'étais plus jeune, sous forme de fantôme forcément, mais on discutait souvent et elle me parlait de son mari, comment il était avant et après l'obtention du pouvoir. Je n'ai jamais rien lu de sa part, mais fais simplement attention à ce qu'il dit.. Ce n'était pas un enfant de cœur d'après ce qu'elle me disait.*

Après si il pense la même chose que lui, j'y suis pour rien. Nemeroff est assez grand pour penser comme bon lui semble et être libre de croire en ce qu'il veut, ce n'est certainement pas moi qui vais lui imposer sa manière de penser. Je croque un bout dans mon hamburger qui a légèrement refroidit pour le laisser digérer tout ce que je viens de lui apprendre ; et puis.. Je dois aussi lui parler de Boa. Mais est-ce qu'il saura garder le secret ? Papa ne doit pas apprendre son existence sinon il voudra la rencontrer pour lui faire du mal et même si notre lien est très éloigné, elle reste un membre de la Famille.

*- Le frère dont il parle dans son journal, c'est Daichi... Tu sais le Fondateur des Domae. Je ne connais pas leur relation mais vu comme ça s'est terminé, c'est que ça ne devait pas être le top sur la fin. dis-je en laissant un blanc, ayant encore un doute. Est-ce que je peux te dire un secret ? Il faut impérativement que ça reste entre nous et papa ne doit jamais être au courant de ça !*

Je prends une grande respiration, décidant de faire confiance à mon petit frère afin de partager ce secret.

*- Comme tu sais, Eisuke a eu des descendants puisque nous sommes là.. Et Daichi aussi en a eu de son côté. J'ai d'ailleurs rencontré l'une d'elle un jour à la salle des Fêtes. Je fais une courte pause pour lui laisse le temps de comprendre. Elle s'appelle Boa et a un serpent comme animal, et c'est une voyante ! Elle est super sympa, très différente de nous et un peu fofolle mais elle est marrante. Quand je lui ai dis qui j'étais, elle m'a proposé de venir habiter chez elle pour être en famille.*

J'ai hésité. Franchement sur le coup même si elle me paraissait aller trop vite en besogne avec la sensation qu'elle ne savait pas ce qu'elle faisait, l'idée de vivre librement avec une personne comme elle m'a effleuré l'esprit un petit instant. Mais finalement j'ai refusé, pensant que le mieux serait qu'on apprenne à se connaître avant de penser à vivre en coloc'.

*- C'est.. une cousine éloignée en gros. Je lui ai parlé de toi d'ailleurs, elle voudrait te rencontrer un jour.*



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   Jeu 8 Sep - 18:34





*- Si je n'aime pas Eisuke, c'est parce qu'il me pourrit la vie depuis ma naissance. Tu ne t'es jamais demandé pourquoi papa attendait tellement de nous ? C'est parce que nous sommes les descendants de ce type, le Fondateur des Elementis.*

je regarde en silence mon frère et ne comprend pas comment on peut en vouloir à un mort ... Moi je le trouvais passionnant ce Eisuke, mais tout est la faute de père si Nash en est dégoûté c'est lui le fautif pas Eisuke. En effet, mon coeur depuis quelques heures et ma douleur se nourissait en Haine pour père ... C'est vrais que maintenant que j'y repenses il est toujours à faire souffrir Nash ... Jamais d'accord avec lui, lui gueule toujours dessus. Le vrais fautif dans cette histoire finalement c'est lui ...

*- Comme je t'ai dit, ce n'est pas moi que tu as vu durant ton voyage spirituel mais Eisuke. Je suis son portrait craché et c'est pour ça que j'ai déçu papa en ayant eu le son ; il voulait que ayons les Ténèbres pour nous mettre sur le trône illégalement. Tu sais bien comment il est... Avide de pouvoir et mesquin. La femme d'Eisuke venait souvent me voir quand j'étais plus jeune, sous forme de fantôme forcément, mais on discutait souvent et elle me parlait de son mari, comment il était avant et après l'obtention du pouvoir. Je n'ai jamais rien lu de sa part, mais fais simplement attention à ce qu'il dit.. Ce n'était pas un enfant de cœur d'après ce qu'elle me disait.*

Je me lève légèrement posant mes mains sur la table les étoiles dans les yeux. Et regarde mon frère ... La femme d'eisuke ? Elle est en vie ... Enfin mort vivante ? Ou fantôme ? Cette information m'interresait ... Tout le passage su père je l'ai sauté, j'ai pas envie de parler de lui pour le moment, n'y encore penser à lui. Alors que je lèves mes mains pour parler à Nash:

*- Tu.. Tu crois que je pourrais la rencontrer aussi ? J'aurais tellement de question à lui poser sur lui ...*

Je rougis un peu et me rasseois en silence m'excusant d'un petit geste pour m'être un peu trop excité soudainement. Et regarde Nash... Oui peut être que j'étais un peu trop attaché à ce livre mais il faut me comprendre ... j'apprends que ce n'est pas qu'une histoire que c'est réel et qu'il existe une personne qui peut m'aider à mieux comprendre la personne dont on parle.... Evidemment que je suis excité, cette personne est un génie, certes ce qu'il dit parfois est extrême mais ça n'en reste pas moins intelligent, de plus son journal m'a permis de mieux comprendre certains cours comme l'histoire.

*- Le frère dont il parle dans son journal, c'est Daichi... Tu sais le Fondateur des Domae. Je ne connais pas leur relation mais vu comme ça s'est terminé, c'est que ça ne devait pas être le top sur la fin.

Je regardes mon frère, donc le frère qu'il voulait tuer s'appelait Daichi, je me demande ce qui c'est passé pour qu'il arrive à cette envie ... mon frère moi, jamais je ne lui ferais de mal si je pouvais donner ma vie pour le sauver je le ferais avec plaisir même. Il ajoute à la suite:

Est-ce que je peux te dire un secret ? Il faut impérativement que ça reste entre nous et papa ne doit jamais être au courant de ça !*

J'hoche la tête doucement, bien sur que je peux garder un secret en même temps c'est pas difficile pour moi.


*- Comme tu sais, Eisuke a eu des descendants puisque nous sommes là.. Et Daichi aussi en a eu de son côté. J'ai d'ailleurs rencontré l'une d'elle un jour à la salle des Fêtes.

Je regarde en silence mon frère surpris et ait encore des étoiles dans mes petits yeux... Mais c'est génial, peut être qu'elle aussi elle connait des trucs sur Daichi et sur cette histoire en géneral. Alors que j'allais demander à moin frère comment elle est, il me répond sans que je demande:

Elle s'appelle Boa et a un serpent comme animal, et c'est une voyante ! Elle est super sympa, très différente de nous et un peu fofolle mais elle est marrante. Quand je lui ai dis qui j'étais, elle m'a proposé de venir habiter chez elle pour être en famille.*


Boa, bizarre comme nom ... Enfin quand on s'appel Nemeroff on se tait. Je souris doucement et mon frère me dit:

*- C'est.. une cousine éloignée en gros. Je lui ai parlé de toi d'ailleurs, elle voudrait te rencontrer un jour.*

Les étoiels reviennent plus brillante que jamais:

*- Moi aussi je veux bien: C'est cool c'est comme une extension de notre famille ... Mais je comprends pourquoi on doit pas en parler à papa alors ... Promis je dirais rien !*

Je souris doucement et recommence à manger, ça allait un peu mieux moralement je commence à manger mon hamburger en souriant balançant mes pieds sous la table ... Puis je regarde de nouveau mon frère :
*- Au fait ... Tu m'as toujours pas dis ce qu'il n'allait pas Nash...*

Je le regarde, oui j'étais loin d'être imbécile et je suis sord pas abeugle je sais qu'un truc de ne vas pas.

*- Tu peux me le dire hein ? Si c'est grave je ne te balancerais pas !*


« Mon esprit: »
Est simplement brisé.
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   Ven 9 Sep - 0:44






Après l'effort, le réconfort


Nemeroff a vraiment l'air intéressé par ce que je lui dis, que ce soit à propos de Mavis qu'il espère pouvoir rencontrer un jour ou sur cette cousine éloignée dont je viens de lui toucher deux mots. C'était quand même un poids sur ma conscience, de ne pouvoir parler de cette rencontre à personne et me voilà en train de laisser échapper un soupire pour tout ça ; ça fait quand même du bien de partager son fardeau avec d'autres personnes surtout lorsqu'il s'agit de son frère.

*- Moi aussi je veux bien: C'est cool c'est comme une extension de notre famille ... Mais je comprends pourquoi on doit pas en parler à papa alors ... Promis je dirais rien !*

*- C'est une Domae et tu sais à quel point papa ne les aime pas... Je pense que nous devrions attendre avant de lui avouer l'existence de Boa*


Ou ne jamais lui dire... C'est bien ça aussi. Ca évite les conflits de famille, les soucis que je pourrais avoir pour lui avoir caché un tel secret et pour avoir fréquenté un Domae. Alors il supporte Nayati quand il vient à la maison mais je sais bien que ça le répugne de le savoir dans la même demeure que lui ; il préfère de loin Onyx qui est neutre dans ce conflit même si cette neutralité lui tape un peu sur le système... Pour mon père tout est blanc ou noir, il n'y pas de juste milieu. Tout est faible ou fort. Bien ou Mal. Mais jamais d'entre les deux.

*- Au fait ... Tu m'as toujours pas dis ce qu'il n'allait pas Nash...*

C'est vrai qu'il ne va pas laisser tomber cette histoire... Vu que j'ai mauvaise mine ces derniers temps et que je tire une tronche de six pieds de long, tout le monde à la maison a remarqué que quelque chose n'allait pas ; Maman n'a pas posé la question pour me laisser tranquille, Papa s'en fiche et Nemeroff a été le seul à me le demander clairement. Mmh. Peut-être que je devrais lui dire aussi, ça pourrait sûrement me libérer d'un autre poids que je porte sur mon épaule ; je porte tellement de poids en ce moment que je me demande comment je fais pour ne pas m'écrouler.

*- Tu peux me le dire hein ? Si c'est grave je ne te balancerais pas !*

Au moins je sais que je peux compter sur mon frère pour me couvrir si j'ai fait une grave connerie, un petit sourire en coin naissant, je me dis que tel que je me connais je ne pourrais jamais l'impliquer dans une affaire suspecte. Préférant le garder loin des trucs pas très recommandables. Pourtant, je devrais me laisser aller et lui raconter, il sait bien que je suis amoureux de Lyana depuis la première fois que je l'ai vu mais comme il n'y avait rien entre nous je ne lui ai jamais parlé... Mais ces derniers mois et ces derniers jours...

*- J'ai.. J'ai fait du mal à Lyana. J'ai tenté de la protéger mais au lieu de ça, elle est tombée par ma faute et a complètement perdue la mémoire... Elle ne sait plus qui elle est, qui est Arias ni qui je suis.*

J'ai toujours honte de l'avouer et les reproches de mon Valet me reste en travers de la gorge... Utiliser mon pouvoir, il est marrant lui mais le faire contre un Domae qui n'attend que ça pour crier au loup, ce n'est vraiment pas une bonne idée. Enfin. Il peut sûrement comprendre que cette histoire me perturbe parce qu'elle m'a oubliée mais je ne lui ai pas parlé de ce qu'il s'est passé durant la prise d'otage ; voulant essayé de l'oublier. Enfin presque oublier...

*- Tu te souviens de la prise d'otage dans laquelle j'étais ? Lyana était avec moi et à un moment on s'est... On s'est embrassé et c'est pour ça qu'elle s'est disputée avec son petit-ami.*

Je me dis que si il ne s'était rien passé entre nous, elle ne serait pas dans cet état. Enfin maintenant, on ne peut pas revenir en arrière hein, il faut que je l'aide à récupérer la mémoire petit à petit et que je l'aide à ce souvenir de tout ; enfin, je ne vais pas non plus m'imposer à elle comme petit-ami. Tant que je peux rester un simple ami, c'est déjà pas mal. Enfin bref. Voilà c'est dit. Un autre sujet ?

*- Enfin voilà... Parlons d'autre chose tu veux bien ? Tu as une petite copine toi ?*



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   Ven 9 Sep - 1:05





Nash se libère enfin à moi et m'explique tout ce qui c'est passé ... La prise d'otage, le baiser, la perte de mémoire de celle que je considérais comme copine de mon frère ... Je comprends bien mieux ce qui le bloque ses derniers temps ... Par rapport au baiser je ne peux pas m'empecher de le taquiner en mimement sous son nez le bisous, pour le reste je ne sais pas trop quoi dire . Je voudrais tellement le rassurer que c'était passagé, mais je suis un génie je le rappel ... Et je sais qu'une amnésie c'est jamais facile à comprendre. Tout ce que je peux faire, c'est soutenir mon frère et lui remonter le moral .... Peut être qu'en allant embêter lyly, lui taper sur la tête à coup d'ardosie le choc referait venir tout les bons souvenirs avec mon frère ... Puis je regarde mon frère et lui fait signe:

*- Voit le bon côté des choses... Elle ne souffre pas de ses souvenirs de dispute ou de la prise d'otage... Non oublie ce que je viens dire c'est stupide de penser ça *

Evidemment qu'elle devait souffrir la pauvre ... C'est comme se retrouvé seul déboussolé face au monde complexe qui est Querderla. De plus ne pas reconnaître des gens qui sont proche de nous fait souffrir tout le monde. Pourtant j'aimerais tellement que tout s'arrange pour mon frère, il a pas besoin de ça en plus des problèmes avec père et ceux que je lui es apporté aujourd'hui ... je m'en veux de ne pas avoir écouté Nash et rentré chez nous ce matin.

*- Enfin voilà... Parlons d'autre chose tu veux bien ? Tu as une petite copine toi ?*

Je regarde et sourit un peu à sa question et baisse les yeux avant de faire un non de la tête, évidemment qui s'interesserait à un garçon sourd et qui ne parle pas ? C'est pas vivant, c'est ennuyant, je suis aussi faible qu'une brindille toujours malade donc non et je penses que je n'en aurais pas car je suis ennuyant ? C'est ça le mot je crois.

*- Enfin je penses que c'est compliqué pour moi dans ce domaine la ...*

Je souris de nouveau et voit l'heure surpris je termine de manger rapidement et fait signe à mon frère:

*- Désolé, je dois allez chercher Akamaru au vétérinaire, j'avais promis à maman que je le ferais !*

Oui j'avais mis plus de temps que prévu à revenir de ma cérémonie car j'ai eu ce petit problème de santé. Je remercie encore une fois mon frère pour le repas et prend mon sac avant de partir en lui faisant un grand coucou de la main !

« Mon esprit: »
Est simplement brisé.
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après l'effort, le réconfort [PV Nemeroff]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-