Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Mar 30 Aoû - 16:09

A comme Argent, B comme Baston, C comme Coup de poings bien mérités  Ft. Roxane
La journée commençait plutôt mal pour la petite Thalia. C’était la fin des vacances, et le premier jour d’école pour elle et son frère. Une nouvelle année scolaire qui n’enthousiasmait pas la jeune fille. Le matin même, elle avait refusé de s’habillé et de manger son petit-déjeuner. Vilmos avait failli se mettre en colère, mais ce fut finalement Ewan qui convaincu sa sœur de le suivre jusqu’à l’école. Elle allait se faire de nouveaux amis, apprendre de nouvelles choses, bref, tous les enfants devaient aller à l’école, alors autant voir ça de façon positive. Thalia arrêta de bouder, pour commencer à manger ses céréales et s’habiller. Vilmos aida les deux enfants à enfiler leur sac-à-dos, puis laissa Kira les suivre jusqu’à l’école.

Après que tout le monde sortit de la maison, Vilmos remonta dans la chambre et s’enfoui dans son lit en s’étirant de tout son long. Il avait décidé de prendre congé aujourd’hui, et il comptait bien ne rien faire du tout. Évidemment, ça ne se passa pas comme ça. Le Valet était incapable de rester en place et il se leva finalement pour s’enfermer dans son bureau. Il y avait plusieurs gros livres de compte devant lui et il s’y plongea avec concentration, jusqu’à ce que la faim le ronge.

Un sandwich au thon plus tard, il était en tenu de sport et coupait des rondins de bois massif avec son épée. Ça faisait un bon entrainement, et en plus, du petit bois pour la cheminé du salon. Il essaya quelques enchaînements avec Gustave. Depuis son retour, le taureau n’avait rien perdu de sa force, ni de son caractère bourru. C’était comme s’il n’était jamais partit. Également, Vilmos avait entièrement retrouvé sa puissance de frappe et sa vitesse. Même si voir les couleurs clairement lui manquait, il préférait de loin donner des raclées que devenir peintre.

Il avait été convenu avec Kira qu’il irait chercher les enfants à la fin de leur journée d’école. Et donc, après l’entraînement, Vilmos fila sous la douche et s’habilla simplement d’une chemise bleue et d’un pantalon gris. L’école n’était pas très loin, et il arriva à l’avance pour accueillir ses enfants dès la sortie. Il discuta avec les autres parents pour passer le temps, et du coin de l’œil il aperçut quelqu’un venir vers lui. Quand il reconnut Roxane, il lui envoya la main et un sourire. Avec les vacances, il avait complètement oublié qu’elle travaillait ici.

-Salut Roxane. Pas trop déçue que l’école recommence?

Ce n’était pas la première fois qu’il venait chercher les enfants à la fin des cours, même si Kira s’y collait le plus souvent. Il avait souvent vu Roxane dans la cour de récréation, et avait toujours trouvé comment elle avait réussi à avoir se travail. Pour un pion, question maturité, elle n’était pas tellement mieux que les élèves, à son avis personnel. Les enfants devaient la trouver sympathique, au moins.
 
-Alors, quoi de neuf?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 570
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Mer 31 Aoû - 0:40

Vilmos Desgoffe und Taxis & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités

Connard. Connard. Connard !

Voilà tout c'que t'es espèce de sale boiteux moche et vieux ! Une chance pour toi que je ne sache pas invoquer mon animal sinon j'n'aurai pas hésité un seul instant pour te lancer Chips en pleine poire pour m'avoir donné ton foutu papier avec ton nom d'ssus. Comment il a dit qu'il s'appelait déjà ? Baelfire Gold ? Un nom à coucher dehors qui n'inspire rien de bon du tout puisque j'sens qu'il a utilisé un tour de passe passe pour m'avoir avec son "mais c'est mon nom qui est noté, pas le votre". Gros con d'mes deux. Tu verras l'jour où mon raton viendra t'mordre les fesses. On verra si tu feras toujours le malin avec ta canne et tes cheveux gras.

Histoire de continuer sur la lancée, alors que j'étais en train d'me bouffer un bon casse-dalle histoire de faire passer la pilule du matin, un gars duper a demandé à c'que j'lui indique le chemin. En soit, c'pas la mort. Mais ce dit gars est prof de maths et a cru bien faire en me remerciant de tout pleins d'cafés, de gâteaux qu'il avait dans son sac et en me proposant d'aller boire un verre avec lui ; wow, vlà à peine une journée qu'il est là et j'suis déjà en train d'essayer d'le fuir pour pas qu'il me relance cette histoire de verre après les cours. Pitié quoi, j'ai vraiment une tête de meuf qui cherche à s'mettre en couple ?

Pendant l'heure du dej', durant ses heures de pause, au moment de la récré du midi... Il est venu tout le temps !! Et tout ça pour pas me lâcher d'une seule semelle à tel point que j'ai dû lui rappeler que des classes attendaient sûrement leur prof ! Et j'ai dit ça histoire de me débarrasser d'lui mais aussi parce que les mioches allaient débarquer dans mon bureau pour savoir c'que foutait leur nouveau professeur. Sérieusement... J'n'en peux plus d'ce type. Et certaines de mes collègues m'ont dit qu'il s'était un peu renseigné sur moi... Genre si j'avais un copain, si je sortais souvent, où j'habitais, si je préférais les hommes ou les femmes. Note pour moi-même, faut que j'fasse une liste : Oui j'suis en couple avec un gars, j'sors jamais, j'habite avec le Roi Elementis et je préfère les filles. Voilà, ça le fera cogiter un moment sur le pourquoi du comment.

A la dernière heure de cours, j'suis chargée de faire la récré pour les plus jeunes vu que ma collègue est absente ou qu'elle est partie, ou qu'elle est morte, j'sais pas mais dans tous les cas j'me suis bien fais niquer. C'est donc cachée derrière ma poubelle que j'observe la sortie en vérifiant qu'aucun n'est laissé à l'abandon par un parent qui aurait eu la brillante idée de laisser son enfant ici ; un peu plus loin dans la foule, j'remarque mon Valet à qui j'fais coucou. Il m'a d'ailleurs remarqué puisqu'il me rend le signe de main. Toujours aussi baraqué hein. Oh mais... C'est peut-être lui la solution à mon problème ! Me relevant, je m'approche donc de Vilmos en lui saluant de vive voix.

- Salut Roxane. Pas trop déçue que l’école recommence ?

- Nan ça va, il faut bien qu'j'occupe mes journées ! Glander toute la journée au fond du lit n'est pas top.


Et c'est long. Franchement, même si c'est ça me gave d'me lever aussi tôt, j'suis bien contente d'avoir retrouvée ma routine me permettant de mettre le nez dehors comme papa poule m'le demande tout l'temps à la maison. Au moins il ne m'a pas dans les pattes. Je cherche le meilleur moyen d'engager la conversation... Mmh, on va parler des chiards qu'il est venu chercher tiens.

- Oh mais c'est la p'tite dernière qu'je vois là ! Tout l'portrait craché d'sa mère. Espérons simplement qu'elle ait meilleur caractère, ahah !

Puis me rappelant de certaines paroles formulées quelques mois plus tôt.

- Ah ouais c'vrai, on n'avait dit de plus critiquer ta femme sinon j'termine en hérisson.

Elle m'est restée en travers de la gorge celle-là... Savoir que j'allais avoir des pieux dans l'dos parce qu'je manquais de respect à la Reine. Faut reconnaître quand même qu'elle a un sale caractère, un peu comme tous les gens du Conclave en fait... M'enfin, c'est vrai que j'vois mal une troupe de papillon à la tête ou de mignons lapins être à la tête d'une Famille. Mais une louve qui passe ses nerfs sur mon pote, j'sais pas si c'est mieux.. 'fin il l'avait cherché San mais quand même.

- Alors, quoi de neuf ?


AH ! Voilà c'que je voulais. Tout plein d'choses qui allaient forcément l'intéresser et d'autres moins... Enfin j'vais commencer par le plus chiant pour lui et le moins pour moi, histoire de pouvoir expédier rapidement cette histoire. Posant une main sur l'épaule d'mon Valet pour l'emmener un peu plus loin des oreilles des gosses, je dis à ces derniers d'attendre sagement leur père parce que j'ai un petit service à lui demander... Ca va, c'pas grand chose. Ne lâchant pas mon faux sourire pour ne pas inquiéter les enfants, une fois loin d'eux et seule à seul avec Vilmos je laisse découvre ma vraie tête : celle d'une fille complètement désespérée qui a besoin d'aide.

- Vilmos je t'en supplie, il faut que tu me rendes un service !! J'te donnerai tout c'que tu veux en échange même si ça inclus de m'endetter jusqu'à ma mort ou d'faire ta pute dans ton casino mais par pitié aide-moi !!

Ok ok, faire la pute était peut-être un peu trop et j'ai quand même un tout petit amour propre mais j'voulais lui faire comprendre à quel point la situation était désespérée et que j'avais besoin d'un homme grand, fort, baraquée comme lui pour me sortir de cette situation... Continuant sur ma lancée, j'lui explique donc le problème qui me tient tant à cœur qui nécessite son intervention.

- Y'a un nouveau prof' qu'est arrivé c'matin et.. J'lui ai juste indiqué sa salle de cours ! Note bien que j'n'ai rien fais de sous-entendu ni même fais le moindre regard suspect... Il ne me lâche plus !! Il m'a demandé d'aller boire un verre avec lui, il m'a collée toute la journée, il s'est renseigné sur moi. S'il te plait, fais-toi passer pour mon gars ou mon frère ou même mon cousin germain mais va l'intimider et dis-lui d'me foutre la paix... Par pitié, j'n'en peux plus.. Et en plus, il est prof de maths. J'l'ai toujours dit, les maths et moi ça ne pourrait jamais fonctionner.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Mer 31 Aoû - 17:10

A comme Argent, B comme Baston, C comme Coup de poings bien mérités  Ft. Roxane
Alors quoi de neuf? Franchement, il n’en avait rien à foutre, mais puisqu’elle faisait partit de la famille, il resta poli. Et elle l’avait quand même sauvé, ce n’était pas rien. Heureusement Ewan et Thalia sortait de l’école pour le rejoindre, et Vilmos espérait pouvoir utiliser ses enfants comme excuse pour s’en aller. Être courtois, sans ce faire faire.

Mais Roxane n’en avait pas terminé avec lui. Elle posa une main sur son épaule, pour l’éloigner loin de ses enfants, le temps de lui parler en privé. Le sourire qu’elle avait ne le laissait pas dupe. Vilmos se demandait déjà pourquoi il aurait besoin de l’aider aujourd’hui. Qu’est-ce qui a bien pu arriver de grave, alors qu’elle avait travaillé toute la journée au lycée?

En tout cas, si ça avait rapport avec son sac à puces sur pattes, elle pouvait tout de suite l’oublier. Finalement, la jeune femme se tourna vers lui, l’air en détresse. Vilmos croisa les bras, prêt à l’écouter pendant que ses deux enfants jouaient avec leurs amis dans la cour d’école, attendant leur père.

- Vilmos je t'en supplie, il faut que tu me rendes un service !! J'te donnerai tout c'que tu veux en échange même si ça inclus de m'endetter jusqu'à ma mort ou d'faire ta pute dans ton casino mais par pitié aide-moi !!


Holà! Dans quel genre de pétrin elle s’était fourrée pour en venir à le supplier? Auparavant, elle avait éveillé sa curiosité, mais maintenant, Roxane avait toute son attention. Quant à devenir pute, Vilmos était certain qu’il lui trouverait autre chose à faire de plus utile…et moins gênant. Pour lui.

Elle lui parla donc de ce qui lui était arrivé aujourd’hui. Un nouveau prof venait d’arrivé sur les lieux, et Roxane lui avait tombé dans l’œil, mais profond. Étonnement, elle n’avait rien fait (cette fois) pour provoquer la situation. C’était bien malgré elle que ce type soit raide dingue de Roxane après seulement lui avoir dit deux mots. S’aurait pu être une belle histoire d’amour si le coup de foudre n’était pas tombé d’un seul côté.

D’une certaine façon, ça lui rappelait le bon vieux temps.

-J’ai déjà été dans une situation comme ça à ton âge. Ce que je faisais, c’est que j’en profitais pendant qu’elle était folle de moi et après deux ou trois semaine, je la plantais là. Après s’être fait jeter, elle ne revenait pas et j’étais débarrasser. Tu devrais peut-être essayer ça, et en profiter comme moi, ça te ferait pas de mal.

Seigneur! Merci que mes enfants n’entendent pas ça, se dit-il en riant intérieurement. Ce n’est pas qu’elle était mal baisée, mais il ne lui connaissait pas de petit copain. Il savait que Roxane se tenait avec San, un type avec un guépard, un léopard ou un truc dans le genre. Certains disaient qu’ils étaient ensemble, d’autre pas, qu’elle avait vécu avec lui. Vilmos ne s’intéressait pas à ce genre de ragot, mais avec ce qu’elle entendait, ça ne semblait pas très stable. C’est peut-être ça qu’il lui fallait.

-Ou laisse-lui une chance, à ce pauvre prof de math! Tu le trouveras peut-être super sympa. Parce que la baise, c’est bien, mais l’amour c’est encore mieux. Si j’avais continué ma vie de coureur de jupons, je n’aurais jamais eu ma fille. Regarde-là comme elle est adorable! Ça te donne pas envie?

Non? Même pas un peu? Ce n’est pas tout le monde qui veut des enfants, il faut avouer. Ce n’est pas tout le monde qui veut être en couple non plus d’ailleurs. Roxane était excentrique, il faut avouer. Mais Vilmos trouvait cela assez comique de tenter de la convaincre de changer d’avis, de la faire patienter un peu, de lui faire réaliser à quel point elle avait besoin de lui pour se débarrasser de ce type, un peu trop collant effectivement.

-Sinon, pourquoi tu ne lui dit pas toi-même d’arrête de te coller les baskets? Il est assez intelligent pour comprendre, c’est un prof de math. Au pire, tu lui dit que tu es aux femmes. 
 

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 570
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Jeu 1 Sep - 2:19

Vilmos Desgoffe und Taxis & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités

Entre nous.. On est d'accord que ça craint quand y'a un gars qui nous colle aux basques toute la journée et surtout qui est prof de maths ? L'est peut-être très gentil hein, peut-être que c'est mon âme-sœur mais il a juste niqué toutes ses chances en me pompant l'air toute la journée comme si me coller allait être une méthode de drague qui m'plait. J'sais pas d'où il vient et si il a déjà eu des copines mais en tout cas, ce n'est vraiment pas la bonne méthode pour s'mettre en couple ; enfin après peut-être que ça plait à certaines nanas mais moi... Ben moi j'suis pas une nana comme tous les autres.

- J’ai déjà été dans une situation comme ça à ton âge. Ce que je faisais, c’est que j’en profitais pendant qu’elle était folle de moi et après deux ou trois semaine, je la plantais là. Après s’être fait jeter, elle ne revenait pas et j’étais débarrasser. Tu devrais peut-être essayer ça, et en profiter comme moi, ça te ferait pas de mal.

- Sauf que moi j'suis pas en manque comme toi.


Perso' j'ai rien fait depuis des plombes et ça m'fait pas grand chose.. 'fin c'est pas une priorité. Pas que j'ai un coeur et une âme en me disant que ça pourrait le faire souffrir, ça j'm'en fou... Si j'le fais, au moins que la personne me plaise physiquement mais là. Ben voilà, il est beau. Joli. Sympa à regarder. Mais c'est tout. Il a pas de petit plus, pas de trucs qui fait que ouais, j'pourrais m'le taper et le jeter comme une vieille chaussette... Nan, là il est banale et ça va m'gaver d'le faire avec un gars qui n'a même pas le mérite d'être canon pour faire jalouser les copines.

- Ou laisse-lui une chance, à ce pauvre prof de math ! Tu le trouveras peut-être super sympa. Parce que la baise, c’est bien, mais l’amour c’est encore mieux. Si j’avais continué ma vie de coureur de jupons, je n’aurais jamais eu ma fille. Regarde-là comme elle est adorable ! Ça te donne pas envie ?

- Pour m'faire péter l'utérus après avoir supporté cette chose dans mon bide pendant 9 mois ? Non merci.


Non mais ! Il m'a prit pour quoi ? La gentille femme au foyer qui rêve de fonder sa vie avec un homme pour avoir une flopée d'enfants ? J'm'appelle pas Kira hein. J'ai pas la patience ni même l'envie d'avoir ce genre de choses dans ma vie ! Non mais, s'faire chier pendant 9 mois avec un truc qui te donne des coups d'pieds dans l'bide, qui te donne envie de gerber et qui t'explose à la naissance... Franchement ça s'voit que c'est pas lui qui les porte les enfants. Qu'il aille à l'accouchement tient, on verra si il aurait envie d'en avoir d'autres.

- Sinon, pourquoi tu ne lui dit pas toi-même d’arrête de te coller les baskets ? Il est assez intelligent pour comprendre, c’est un prof de math. Au pire, tu lui dit que tu es aux femmes.

J'hausse un sourcil, me disant qu'au final j'n'aurais peut-être pas dû lui demander conseil... Sérieusement, il pense pas que si j'viens le voir, c'est parce que j'ai épuisé tout mon stock de bonnes excuses ? Franchement j'suis déçue, j'pensais qu'il me connaissait mieux que ça ! Bon ok, on a partagé qu'un gâteau et un combat, mais ça lui a déjà suffit pour comprendre que j'étais une grosse casse noix.

- Oh bah t'inquiète que j'lui ai dis ! Mais crois-moi que rien ne l'arrête le p'tit père. Franchement, ça te fait quoi d'utiliser tes muscles pour l'impressionner hein ? Fais-toi passer pour mon mari  et dis-lui d'me foutre la paix une bonne fois pour toute. Et puis si ta meuf est jalouse parce que t'as dis ça, elle viendra m'casser la gueule, pas grave... J'préfère me manger une gifle de ta nana que d'aller boire un verre avec c'type.

Clairement. Une mandale de la part de la Reine ferait moins mal que de passer une heure ou deux avec ce type qui est presque en train d'baver quand il pose ses yeux que moi.. A moins que ça n'soit de la sueur ? Dans tous les cas, c'est dégoûtant. Allez quoi, j'lui demande juste de jouer les gros bras quelques minutes et il n'entend plus jamais parlé d'moi... Et je ne reviendrais pas l'année prochaine avec un gâteau. Alors, c'pas gagné ça ? Il ne m'a plus dans les pattes puisque de toute façon, j'suis pas prête de refaire la sortie pour les mioches. En plus ils risquent de me reconnaître et de m'apprécier, j'veux pas d'ses chiards près de moi.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Ven 2 Sep - 17:08

A comme Argent, B comme Baston, C comme Coup de poings bien mérités  Ft. Roxane
Pourquoi Roxane le regardait comme ça? C’était une bonne suggestion pourtant non? En tant que Valet, il était censé la protéger de leurs ennemis, par de tous les mecs lourds de la planète.  Ça, Vilmos était certain qu’elle pouvait s’occuper elle-même de ce prof de math. Ce n’est pas la gêne qui lui manque d’habitude.

- Oh bah t'inquiète que j'lui ai dis ! Mais crois-moi que rien ne l'arrête le p'tit père. Franchement, ça te fait quoi d'utiliser tes muscles pour l'impressionner hein ? Fais-toi passer pour mon mari  et dis-lui d'me foutre la paix une bonne fois pour toute. Et puis si ta meuf est jalouse parce que t'as dis ça, elle viendra m'casser la gueule, pas grave... J'préfère me manger une gifle de ta nana que d'aller boire un verre avec c'type.

-Eh ben, c’est la Reine qui va être flattée.

Surtout si Roxane pense qu’elle serait jalouse d’elle à cause de ça. Il n’y avait aucune raison, Kira comprendrait que c’était un service qu’il lui rendait. Évidemment, il n’allait pas le faire gratuitement hein. Vilmos posa les poings sur ses hanches, l’air malicieux.

-Tu as bien dit tout à l’heure que tu ferais tout ce que je veux si je fais peur au prof de math? Voyons voir…

Ce n’était pas les idées qui manquaient, mais il fallait être productif. Vilmos regardait la jeune femme comme un filon d'or à exploiter. Autant rendre l’utile à l’agréable. En trouvant ce qu’elle allait faire, Vilmos claque des doigts et eu un sourire satisfait. Il croisa ses mains dans son dos.

-L’une de mes domestiques est à l’hôpital en ce moment, et pour plusieurs jours encore. Alors tu vas prendre congé et venir la remplacer dans deux jours, samedi, pendant une semaine. Tu ne viens pas ou tu fais mal ton boulot? Eh ben je reviendrais voir ton amoureux des maths et je lui dirais qu’on est plus ensemble. Ça marche?

De toute façon, si elle voulait vraiment se débarrasser de lui, elle n’avait pas vraiment le choix. Ça faisait plaisir d’avoir l’avantage.

-Alors, il est où ton mec?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 570
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Mar 6 Sep - 19:50

Vilmos Desgoffe und Taxis & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités

- Eh ben, c’est la Reine qui va être flattée.

Flattée ou pas, j'm'en fiche pas mal perso'. J'veux simplement que son mari joue les gros muscles pour me débarrasser de chewing-gum qui m'colle aux basques, après si elle est jalouse, elle me mettra une tarte et on n'en parle plus. Franchement, une beigne d'une louve ne doit pas faire si mal que ça si ? Toujours mieux que le taureau me direz-vous. 'fin bref. Ca ne répond pas à ma question et j'n'ai pas envie de débattre pendant des plombes sur si je devrais laisser ma chance à ce prof ou pas, j'n'ai pas envie, non, nada, niet. Faut que je le dise en quelle langue pour que ça monte au cerveau ?

- Tu as bien dit tout à l’heure que tu ferais tout ce que je veux si je fais peur au prof de math ? Voyons voir…

Haussant un sourcil avec les mains posés sur les hanches, j'me demande si il est réellement sérieux dans sa demande... J'pensais qu'il allait m'rendre ce service comme un ami, parce que c'est s'qu'on est non ? Ah bah non. Au lieu d'ça, Monsieur de la gaufre me demande de jouer ses bonniches parce que la sienne est à l'hosto pour dieu ne sait quelle raison. Elle a dû s'péter une jambe ou pondre un chiard à tous les coups, comme toutes les nanas de cette ville... Et en plus, si j'reviens pas ou que le boulot est mal fait, M'sieur va pas se gêner pour dire au prof de maths que la gaufre et moi, c'est fini.

- Eh ! J'déconnais moi quand je disais que j'ferais tout c'que tu veux. Je pensais que tu allais me rendre un service quoi... Comme à un pote ! Non tu veux pas ?

Apparemment non. Mmh il n'a pas l'humour facile pour un Valet. Quand même, il aurait pu faire un p'tit effort, même si il ne m'aime pas, pour une fois il aurait pu juste intimider l'gars sans rien demander. Il est plutôt motivé d'ailleurs puisqu'il me demande à c'que je lui montre le gars en question, pourtant je ne lui réponds pas de suite... Me demandant au final si ce n'est pas mieux d'avoir les maths au cul que de salir mes jolies mains pour Vilmos. Pourtant, la douce voix du prof de maths appelant mon nom d'un ton mielleux me rappelle à quel point ma situation est désespérée ; je ne me tourne pas vers lui, ce qui a le don de faire entendre mon prénom une deuxième fois scellant ainsi mon arrêt de liberté.

- Okay ça marche, mais j'pose pas mes jours ici j'ai pas l'droit. J'viendrais tard le soir chez toi, par contre compte pas sur moi pour la bouffe.

Au moins c'est prévenu. Récupérer des casseroles, les chiottes, faire les draps et autres conneries de tâches ménagères, ça j'peux faire... Mais alors la cuisine, il peut toujours aller s'brosser pour manger de bon p'tits plats ! Et même si j'le voulais, le résultat serait une catastrophe sans nom. Mon nom appelé une troisième fois et ses pas raisonnant de plus en plus vers moi, je décide de me jeter sur mon Valet afin d'entourer son bras des miens et poser la tête sur son épaule ; ce qui a d'ailleurs le don de le stopper dans son élan. Allez, prend-toi ça dans les dents l'matheux !

Je risque bien sûr de traumatiser les enfants de Vilmos qui doivent sûrement s'demander pourquoi une jolie rouquine joue les sangsues sur leur père mais là... Je n'ai pas réellement d'explication logique à leur fournir. Je laisserai d'ailleurs le soin à mon Valet de leur expliquer la situation ou leur dire que j'suis une de ses nombreuses potes trop proche d'avant son mariage, 'fin bref... J'peux être qui j'veux et détester par ses chiards, je m'en fou. Je veux juste être débarrassée du prof de maths... qui d'ailleurs vire au rouge quand il me voit en compagnie de Vilmos. Quoi ? Déjà jaloux ?

- Bonsoir. Vous êtes ?

Mon chéri pour ces 5 prochaines minutes pourquoi ?
Enfin, je préfère laisser Vilmos expliquer la situation... J'me rends compte à quel point l'prof de maths est assez musclé et qu'il n'a pas l'air d'être le gars à laisser sa copine sortir le soir. Piouf, j'échappe au mec relou. Il m'aurait empêché de voir tous mes potes gars... Ouais donc tous mes potes sauf Bloodyne au final.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Sam 10 Sep - 20:34

A comme Argent, B comme Baston, C comme Coup de poings bien mérités  Ft. Roxane
- Eh ! J'déconnais moi quand je disais que j'ferais tout c'que tu veux. Je pensais que tu allais me rendre un service quoi... Comme à un pote ! Non tu veux pas ?


-Les services du Valet, ça se paie.

Rendre service, il voulait bien, mais sans compensation. Est-ce qu’on peut toujours appeler ça «rendre service» dans ce cas? Peut-être pas, mais Vilmos était un opportuniste et quand l’occasion d’exploiter quelqu’un se présentait, il n’hésitait pas longtemps avant de prendre une décision. C’est un peu comme ça qu’il avait fait fortune ; avec le malheur des autres. Et franchement, il n’en avait pas la moindre honte.

- Okay ça marche, mais j'pose pas mes jours ici j'ai pas l'droit. J'viendrais tard le soir chez toi, par contre compte pas sur moi pour la bouffe.

-Ça marche.

De toute façon, le chef cuisinier s’occupait déjà parfaitement bien de cela. Il ne lui confierait que les tâches les plus basiques. La dernière fois qu’elle était venue à la maison, Roxane avait quand même foutu des confettis partout.

Depuis tout à l’heure, le Valet entendait quelqu’un appeler Roxane et ça l’agaçait, mine de rien. Qui est cet imbécile? En tout cas, l’imbécile avait fini par trouver la jeune femme et avançait vers elle d’un pas déterminé. Ho, alors le voilà, le prof de math amoureux. Lorsque Roxane se jeta dans les bras de Vilmos, celui-ci joua le jeu. En voyant Vilmos serrer à son tour Roxane dans ses bras, le prof sembla foncer dans un mur invisible. Il était complètement figé et Vilmos résista à son envie de pouffer de rire, ce qui lui prit tous ses efforts lorsque le prof s’approcha encore d’eux le visage complètement rouge.

Vilmos se demanda s’il avait la même tête quand Kira allait rejoindre son ami joggeur. Avait-il une aussi sale gueule quand il était jaloux?

- Bonsoir. Vous êtes ?

Vilmos pris le même air que s’il se serait adressé à une raclure Élémentis, et s’imagina que cette même raclure venait de draguer sa femme. Un air menaçant, à deux doigts du meurtre, tout à fait convainquant. Le taureau se planta devant le prof, qui était soudainement moins sûr de lui.

-TA GUEULE. Tu veux pas savoir je suis qui, ou tu vas te chier dessus. Si jamais ma copine, Roxane, me dit encore que tu lui tourne autour, tu ferais mieux de regarder derrière toi quand tu marches parce que tu vas te retrouver avec une putain d’épée dans le dos. Ok?

Clair. Graphique. Une menace comme il aimait en faire.

Le prof de math resta un moment figé, à dévisager Vilmos. Le Valet fit mine de s’avancer encore et le prof tourna les talons en vitesse. Satisfait, Vilmos croisa les bras et se tourna vers Roxane, la regardant d’un air qui voulait dire : «Prends-en de la graine, fillette!» Ewan et Thalia rappliquèrent au même moment en demandant pourquoi leur père se mettait en colère tout d’un coup. Oups. Espérons qu’ils n’auront pas retenu ce qu’il venait de dire.

-Y’a aucun problème les enfants. Continuez de jouer là-bas, j’en ai pas pour longtemps!

Les deux petits s’éloignèrent donc finalement, laissant le Valet et Roxane finalement seuls. Sa part du contrat était maintenant réglée, vite fait bien fait. Il n’avait même pas eu à se déplacer jusqu’au pauvre prof de math. Il était venu directement à lui! Si toutes ses missions pouvaient être aussi facile… Vilmos regardait Roxane comme quelqu’un qui attend des compliments.

-Alors, c’était pas mal non? Je suis peut-être allé un peu fort avec lui… Mais il ne risque pas de se remettre à te parler. C’est bien ce que tu voulais? Mission accomplie moi je dis.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 570
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Dim 11 Sep - 15:39

Vilmos Desgoffe und Taxis & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités

Au moins, mon Valet me suivait dans mon délire de couple puisqu'il me prend aussi dans ses bras ce qui ne plait pas au prof de maths puisque celui-ci monte aussitôt sur ses grands ch'vaux pour demander l'identité de Vilmos... Conseil d'amie, tu n'aimerais pas savoir qui il est vraiment. 'fin peut-être que si histoire de savoir à qui tu voudrais casser la gueule mais franchement entre nous... Niveau carrure c'est carrément le Domae qui gagne. En tout cas, si c'n'est pas sa carrure qui impressionne, ça sera forcément sa voix et le ton !

- TA GUEULE. Tu veux pas savoir je suis qui, ou tu vas te chier dessus. Si jamais ma copine, Roxane, me dit encore que tu lui tourne autour, tu ferais mieux de regarder derrière toi quand tu marches parce que tu vas te retrouver avec une putain d’épée dans le dos. Ok ?

J'me mords la lèvre histoire de pas exploser d'rire et j'me retiens surtout de ne pas exploser de joie, genre sauter, lui faire des fucks en mode "bien fait pour ta gueule" et ce genre de trucs de gosses qui pourraient dé-crédibiliser toute la plaidoirie que vient d'faire mon pote... Enfin mon "pote" parce que normalement on n'demande pas d'trucs en échange quand on est vraiment ami. En tout cas, le résultat attendu est là puisque l'prof de maths s'enfuit la queue entre les jambes et avec sûrement pleins d'question dans la tête... J'l'avais dis que je n'étais pas une femme libre. Par contre, petit problème, les gosses rappliquent aussitôt pour demander pourquoi leur père s'est énervé sur l'prof... Parce que votre fausse mère en avait marre ?

- Y’a aucun problème les enfants. Continuez de jouer là-bas, j’en ai pas pour longtemps !

Ouais zou. Heureusement, bien élevés, ils écoutent leur père pour repartir et me laissent seule avec Vilmos que j'peux remercier avec tout l'amour platonique que j'ressens pour lui. En tout cas, mon Valet ne perd pas son sourire qui signifie que j'devrais prendre exemple sur lui pour me dépatouiller de mes prochaines situations... Mmh, je tâcherai d'm'en souvenir. C'est pourtant plus facile pour un gars de taper un autre gars et hausse l'ton, moi si je m'énerve on dit que j'suis mignonne et que j'ressemble à hamster à force de gonfler les joues. Et même si ces petites bestioles peuvent faire mal, elles ne tuent pas.

- Alors, c’était pas mal non ? Je suis peut-être allé un peu fort avec lui… Mais il ne risque pas de se remettre à te parler. C’est bien ce que tu voulais ? Mission accomplie moi je dis.

- Ouais merci.. Tant pis si il est traumatisé, au moins il m'foutra la paix.


Qu'importe la manière. Enfin... J'me demande comment j'aurais fait si ce n'était pas Vilmos qui avait été là mais sa femme. Est-ce qu'on aurait été obligées d'se faire passer pour un couple de lesbiennes ayant adopté ces enfants ? Sûrement. J'sais pas si j'aurais été capable de rouler un patin à ma Reine pour qu'il y croit... Hum, ouais, elle n'est pas si mal mais j'n'ose pas imaginer sa réaction quand mes lèvres s'poseront sur les siennes... L'œil au beurre noir, j'l'aurais bien mérité. Et en plus j'aurais traumatisé des enfants qui auraient vu leur maman embrasser une autre fille. Nan, le destin a vraiment été cool avec moi aujourd'hui.

- Bon, j'pense qu'on peut s'dire au revoir. J'oublie pas ma part du marché, t'inquiète je gère !

Je tourne les talons et fais un pas mais me stoppe lorsque j'revois la personne qui a plombé ma journée... Un vieux boiteux qui s'est permit d'me prendre pour une cruche ce matin. Désagréable au possible et sûrement très suspect. J'me demande si je pourrais réellement trouver des infos sur lui, au fond, j'sais pas ce que je pourrais trouver et surtout où chercher... Me faudrait quelqu'un capable de se salir les mains pour trouver ça. Je me tourne vers Vilmos en m'disant qu'il est sûrement la meilleure personne pour cette situation mais pourquoi est-ce qu'il voudrait m'aider encore une fois ? Je pose les yeux sur sa dernière, j'suis loin d'aimer les enfants mais je ne veux pas leur mort non plus... Un dernier coup d'œil derrière moi et je m'approche de nouveau de mon Valet pour poser une main sur mon épaule.

- Attends... Il faut que j'te parle d'un truc important.

Pour une fois, mon ton est plus que sérieux pouvant lui faire comprendre que c'est une affaire plus sérieuse que le prof de maths qu'il vient de faire fuir. J'nous éloigne des oreilles indiscrètes, enfants comme parents parce que j'ai pas envie qu'on nous écoute... Surtout qu'on va sûrement m'prendre pour une folle si j'lui explique ce qu'il s'est réellement passé ; bon j'sais qu'il va s'foutre de ma gueule quand j'vais lui dire que j'me suis prise pour la nouvelle directrice mais en même temps y'avait personne à c'poste... Fallait bien quelqu'un pour tenir la barre.

- Bon, j't'ai bien fais comprendre que j'aimais pas les mioches mais pas au point d'souhaiter leur mort. J'sais que tu tiens à tes enfants plus que tout et que tu ne voudrais pas qu'un mal leur arrive.. J'sais pas si tu vas m'croire et p't'être que j'me fais des idées mais je crois qu'ils sont en danger et les autres élèves aussi.


Ca fait un peu mauvais présage c'que j'viens de dire... A s'demander si au final ce ne serait pas moi qui leur voudrait du mal ; quand même... J'sais que je n'ai pas d'cœur mais il a quand même fait un pincement quand l'directeur s'est comportée de manière suspecte avec moi c'matin. Désormais l'attention d'mon Valet reçue, j'peux continuer sur ma lancée pour lui faire comprendre que je n'rigole pas ; oui je sais être sérieux de temps en temps..

- T'sais que le Directeur est mort durant la bataille contre l'Ordre hein ? Et c'matin j'ai été dans son bureau pour installer mes affaires, te moque pas, j'pensais qu'il n'y avait personne ! Mais c'pas le soucis... Le blem, c'est qu'il y a un gars c'matin qui est venu sur ses grands chevaux et qui m'a demandé de partir parce qu'il est devenu le propriétaire de l'Établissement et franchement... Il m'fait flipper c'gars. Il a dit s'appeler Baelfire Gold et j'aurais bien voulu faire quelques recherches sur lui, sauf que... Ben, j'sais pas vraiment où chercher.

Est-ce qu'il comprend où j'veux en venir ? Bon d'accord, mes preuves sont très minces et j'accuse un peu à tort et à travers mais si c'était vrai ? Il serait bien content qu'j'ai sauvé la vie de ses mioches et des autres présents dans l'Établissement scolaire.

- J'sais que j'me base seulement sur mes impressions mais il dégage un truc qui n'est pas rassurant, j'sais pas si tu vois c'que je veux dire ? J'avais collé mon nom par dessus la plaque de l'ancien et Gold m'a presque fait passé pour une folle ! Quand il a retiré l'papier, c'était son nom qui était noté. Et avant que tu m'le dises, je suis persuadée que c'était encore le nom de Monsieur Hewley sur la porte sinon j'aurais percuté le truc. J'sais pas, c'est p't'être un Elementis, 'fin bon, l'ancien directeur en était un aussi... C'était même le Roi. Mais il y a un truc avec c'gars là, il m'a dit qu'il avait de grands projets pour l'Établissement sans vouloir m'en dire plus mais ça paraissait tellement sombres...

Il doit sûrement m'prendre pour une dingue à raconter mes impressions comme ça, à proférer des idioties sur le premier boiteux qui passe et qui m'pique ma place. P't'être qu'il verra un signe de jalousie ? Une sorte de vengeance de ma part pour ne pas avoir réussit à mettre le grappin sur la place que je voulais et pourtant y'a rien d'tout ça... J'sais que j'suis rancunière mais elle dure à peine plus d'une heure ou alors c'était parce que c'était quelqu'un que j'appréciais qui m'a fait un sale coup ; là ouais, j'ai la rancune plutôt solide.

- P't'être que j'me goure complètement, qu'il est clean mais tu pourrais pas enquêter pour être sûr ? Si tu l'fais pas pour moi, fais-le au moins pour tes gosses ; et puis si il est réglo, t'aurais juste perdu ton temps à fouiller dans sa vie... Au moins tu sauras à quoi t'en tenir avec lui et tu sais que tes mioches sont en sécurité.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Mar 13 Sep - 17:23

A comme Argent, B comme Baston, C comme Coup de poings bien mérités  Ft. Roxane
Mission accomplie, une de plus à ajouter à sa liste de succès flamboyants. C’était vraiment une chance et un honneur de pouvoir aider. Il n’était pas devenu Valet pour rien. Vilmos trouvait dommage de n’avoir personne à remercier pour Gustave et la force qui était venu avec lui. Son mentor lui avait appris à se battre correctement, mais faire peur aux gens, il avait développé ça tout seul. Il ne pouvait imaginer ce que c’était d’avoir un animal aussi insignifiant que Chips. En un sens, il était désolé pour Roxane.
Vilmos hocha la tête.

-Au revoir alors. Si ce prof revient te voir, n’hésite pas à me faire signe.

En tout cas s’il ose, c’est qu’il avait des couilles absolument blindées. Devant une menace de Vilmos, même les sourds ne se réessayaient pas deux fois. Maintenant, il avait autre chose à réglé. Ewan et Thalia jouaient ensemble en compagnie d’un certain garçon aux cheveux blancs et aux yeux jaunes qui attendait lui aussi ses parents. Enfin, sa mère. Même si Andrew était pourtant bien élevé et poli chaque fois qu’il venait jouer avec Ewan à la maison, Vilmos ne pouvait s’empêcher d’avoir un mauvais pressentiment à propos de lui…


Prêt à ramener le frère et la sœur à la maison, Roxane posa une main sur l’épaule de son Valet. Il se tourna vers elle. Soudainement, elle avait l’air sérieuse et malgré lui, Vilmos se demanda si elle n’allait pas encore exagérer quelque chose. Mais quelque chose dans son ton était différent, quelque chose qui lui faisait croire qu’elle avait vraiment une chose importante à lui dire.
Roxane lui parla d’un danger qui planait sur l’école, que les élèves mais surtout ses propres enfants étaient peut-être sous une menace. Elle avoua qu’elle n’était pas certaine à cent pour cent de ce qu’elle disait. Si la sécurité de ses chérubins adorés était en péril, ça valait amplement la peine d’écouter les soupçons de Roxane. Il n’en fallu pas plus pour que Vilmos soit sur le pied d’alerte.

Quand elle lui parla de l’Ancien Roi Élémentis, Vilmos hocha la tête. Un vieux croulant d’une cinquantaine d’années, mais assez puissant à ce qu’on disait. Il ne l’avait jamais rencontré personnellement, et c’était un peu trop tard pour cela d’ailleurs. Roxane raconta s’être installer dans son bureau ce matin. Ce n’est pas qu’elle n’était pas faite pour être directrice, mais passer de pionne à ça, c’était un peu abusé tout de même. Bref, elle avait été écartée par un certain Baelfire Gold. Ce nom n’évoqua rien chez le Valet, mais Roxane ressentait que cet homme dégageait un truc pas net. Comme preuve, elle lui parla du moment où Gold avait mystérieusement écrit son nom sur le porte-nom du directeur, alors qu’elle était convaincu que celui  de Sephiroth y était encore.

Pour Vilmos, ça sentait l’Élémentis. Quoiqu’il y avait maintenant de nouveaux petits merdeux en ville : l’Ordre. Le Valet regarda Roxane un moment, les bras croisés sur sa poitrine.

-Si ce gars est clean, je préfère le savoir, même si ça me fait perdre mon temps. Maintenant que je sais que tu ne déteste pas complètement les enfants, je te trouve un peu plus sympa Roxane. T’aurais pas été une mauvaise directrice non plus. En tout cas, peut-être mieux que lui.

Peut-être.

-…Pour le remplacement de ma domestique, laisse tomber. Je trouverais quelqu’un d’autre. Malgré tout tes défauts, je te fais confiance sur ce que tu me dis et je préfère te voir ici plutôt que chez moi. Occupe-toi de bien surveiller les enfants.

Il parlait de son job de pion, autant que celui de personne avec un cœur. Ce n’était pas que les siens qui étaient peut-être en danger. Même si Andrew ne lui plaisait pas, il était aussi innocent que les autres. Qui sait, il était peut-être en train de devenir parano à propos de ce Baelfire Gold, mais Roxane avait tiré une corde sensible chez Vilmos. Puis, il aimait autant qu'elle soit ici que chez lui en train de passer la balai. 

-Je vais voir ce que je peux faire pour trouver des infos sur lui. Je vais demander à la Reine si elle le connait, et à d’anciens Élémentis que je connais. C’est pas grand’chose, mais il faut bien commencer quelque part. Si je trouve un truc, je te raconte.

Pour le moment, ses enfants allaient continuer d’aller normalement à l’école. Même si l’envie de les garder à la maison le temps d’éclaircir l’affaire était forte, il ne voulait pas les inquiétés inutilement avec ses prédictions apocalyptiques. L’école ça restait important, et le Valet mettrait peut-être bien du temps à faire son enquête.

Justement, Ewan et Thalia rappliquaient vers leur père. Andrew était reparti avec sa mère et maintenant ils s’ennuyaient à mourir.

-Bon okay, allons faire un tour sur le dos de Gustave... Dites au revoir à mademoiselle Roxane les enfants. Elle vous aime beaucoup vous savez, et elle adore vous surveillez. Elle travaille pour papa alors elle me le dira si vous faites des bêtises à l’école.

Elle ne travaillait pas vraiment pour lui, mais si ça pouvait empêcher la petite rose de faire des conneries… Les deux enfants envoyèrent la main à Roxane et Vilmos eu un sourire satisfait.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 570
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   Mer 14 Sep - 19:15

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

- Si ce gars est clean, je préfère le savoir, même si ça me fait perdre mon temps. Maintenant que je sais que tu ne déteste pas complètement les enfants, je te trouve un peu plus sympa Roxane. T’aurais pas été une mauvaise directrice non plus. En tout cas, peut-être mieux que lui.

J'hausse les épaules. Ca reste à voir. J'aurais rapidement nommé un Directeur Adjoint pour lui donner tout l'boulot à faire, j'voulais simplement l'titre de Directrice et pouvoir m'la péter un peu. Mais bon c'est raté. M'enfin, j'déteste pas non plus les enfants au point d'vouloir leur mort et ils sont si innocents, ils ne méritent pas d'être traumatisés comment j'ai pu l'être des fois à leur âge... Imaginez que c'Gold créé des copies conformes d'moi ? Clairement, la ville part en cacahuète avec tout plein d'Roxane à la tête. J'veux simplement que les enfants restent loin d'moi pour pas qu'ils me pompent l'air, j'pense pas demander la lune ?

- …Pour le remplacement de ma domestique, laisse tomber. Je trouverais quelqu’un d’autre. Malgré tout tes défauts, je te fais confiance sur ce que tu me dis et je préfère te voir ici plutôt que chez moi. Occupe-toi de bien surveiller les enfants.

- Merci, t'étais pas obligé.


Et pour une fois, j'ai même pas tenté d'l'amadouer. C'pas mon domaine par ici mais j'peux toujours venir faire des tournées par là, en fait dès que Gold ira quelque part j'lui suivrais ; mais ça... J'avais prévu d'le faire qu'on m'le demande ou pas donc bon. Au bout, sans réellement m'en rendre, j'ai réussi à découvert le point faible d'mon Valet : Les enfants, et les plus particulièrement sa famille. J'sais pas ce que c'est d'avoir une famille mais j'sais ce que ça fait de perdre des personnes auxquelles on tient ; j'crois que je n'aurais même pas bougé le p'tit doigt si Karma était encore avec moi mais... Mais depuis que j'l'ai perdu, j'me suis rendue compte que c'est important de prendre soin des autres et qu'on peut se sacrifier pour les gens qu'on aime. J'aime pas Vilmos et ses mioches au point de les inviter à manger mais, j'veux pas non plus qu'il souffre ; on va dire que j'ai un p'tit cœur sous ma poitrine.

- Je vais voir ce que je peux faire pour trouver des infos sur lui. Je vais demander à la Reine si elle le connait, et à d’anciens Élémentis que je connais. C’est pas grand’chose, mais il faut bien commencer quelque part. Si je trouve un truc, je te raconte.

- La même de mon côté, si il s'passe un truc nouveau ici, j'te préviendrais.


De toute façon, j'peux pas faire grand chose avant d'avoir des preuves. C'est une chance déjà que j'garde mon boulot vu la manière dont j'lui ai parlé ; bref, peux pas aller alerter tout l'monde autour de moi si je n'ai pas d'preuves. J'voudrais pas que les parents dé-scolarise leurs enfants simplement parce que j'aurais raconté des conneries... Autant attendre j'pense. Même si ça peut être assez dangereux. "Innocent tant qu'on n'a pas prouvé le contraire" comme dirait un vieux barbu avec des lunettes en demi lune.

- Bon okay, allons faire un tour sur le dos de Gustave... Dites au revoir à mademoiselle Roxane les enfants. Elle vous aime beaucoup vous savez, et elle adore vous surveillez. Elle travaille pour papa alors elle me le dira si vous faites des bêtises à l’école.

Haussant un sourcil, j'me demande c'est quoi son plan avec ça... Faire peur à ses gosses pour les empêcher d'faire des bêtises ? Et j'ai jamais dis que je les aimais d'abord, j'ai juste dis que je ne voulais pas qu'il leur arrive malheur, c'est différent. Bon, j'vais pas relancer l'débat et simplement leur faire coucou pour être débarrassée plus rapidement de ces mioches ; avec un peu d'chance, ça permettra à mes collègues d'avoir du repos. Si ils arrêtent de courir partout et d'hurler, ils seront p't'être de bonne humeur ; m'enfin j'ai pu faire ça sur deux élèves et avec la chance que j'me paie, les élèves les plus calmes.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A comme Argent, B comme Baston, C comme Coups de poings bien mérités [FT. Rox]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-