Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Mer 7 Sep - 0:02

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

Mon coloc' est mon oncle... Non mais vous y croyez vous ? Parce que perso', j'suis sur l'cul d'apprendre ce genre de nouvelle. Ok il était roux, ça aurait dû m'mettre la puce à l'oreille mais j'sais pas, c'est pas venu au cerveau... Pourtant, allez savoir pourquoi mais j'ai pas sauté d'joie en apprenant ça ; disons que par rapport à certaines personne d'la ville, j'considère pas que retrouver sa famille est une bonne chose. Sérieusement, ils m'ont laissé tombé à la naissance et je devrais revenir 25 ans plus tard comme si de rien n'était ? La merde.

Marchant tête baissée après avoir quitté mon "oncle", j'traîne des pieds en m'posant tout pleins de questions dans ma p'tite caboche... La première étant "est-ce qu'il sera là quand je reviendrais ?". Franchement, j'sais même pas si j'ai envie d'le revoir. Il aurait pu m'dire quand même qui il était réellement, mais j'pense pas que je l'aurais accepté ; j'veux plus rien à voir avec ces gens-là. Lucille a fait un choix 25 ans plus tôt et c'est tant mieux pour elle, maintenant elle est bien avec son fils unique, qu'elle fasse ses repas de famille tous les dimanches si ça lui chante mais je ne serais jamais à leur table ; j'le veux simplement pas.

J'avance jusqu'à la taverne de Karma qui a été reprise par une vieille meuf y'a pas longtemps, au pire j'm'en fou d'elle, tant mieux qu'elle ait sauté sur l'occasion mais cet endroit sera toujours la taverne de Karma et pas la sienne. Mais ça m'fait du bien de me retrouver dans cet endroit, j'venais pas souvent mais c'est là où j'ai été avec lui la première fois ; j'me revois même lui demander si ça ne lui dérange pas de vivre dans Quartier des Domae et lui qui m'ment en m'disant qu'il ne savait même pas ce que c'était... Il me manque tellement et j'lui ai jamais dis à quel point je l'appréciais. Je ne pensais même pas pouvoir m'faire de nouveaux amis, j'pensais que ça allait être un coloc' et point.

Traversant la taverne comme un fantôme, j'me dirige vers le comptoir où j'me laisse tomber sur une chaise en hauteur, face à la dirigeante d'ce bar. Ma mine dépitée en dit long sur la matinée que j'viens d'passer mais j'suis pas prête à exposer ma vie au premier v'nu... Ou après quelques verres. D'ailleurs, qu'est-ce que j'suis venue faire ici ? J'ai pas faim et m'taper une cuite si tôt ne me donne pas envie. Pourtant c'est plus fort que moi. Laissant tomber ma tête violemment contre le comptoir -faisant ainsi raisonner ma caboche- je fais fi de la douleur pour exposer ma commande.

- Raboule l'alcool le plus fort que t'as.

Ouais ouais, l'plus fort. J'suis un bonhomme wesh. J'vais terminer bourrée à la première gorgée mais au pire ça aidera à faire passer la pilule plus facilement... Plaçant ma tête sur le côté pour garder en visuel la barmaid, j'me demande comment elle trouve l'endroit. Et pourquoi elle a voulu l'reprendre d'ailleurs ? Elle n'avait pas un vrai métier ? Vu ses fringues j'dirais qu'elle bossait dans l'cabaret d'Harley. M'enfin, c'est pas moi qui vais juger hein. Tant qu'elle m'file son alcool fort.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Mer 7 Sep - 13:04





On dirait le début d'une blague...

« Où suis-je ?... »

Pourquoi cela doit toujours être le trou noir quand je me réveilles ?.. Ah oui je crois savoir la raison et donc sûrement ce que j'ai fais. C'est vrai que l'alcool me fait oublier pas mal de chose, j'ai dû me taper une bonne cuite la nuit dernière avec les clients de la taverne alors forcément il fallait que cela arrive, puis ce mal de crâne qui frappe, y'a Woody Woodpecker dans ma tête ou quoi ? Au moins je pouvais savoir ce qui m'était arrivée, maintenant, je me trouve où ? Difficilement je me relève, me tenant la tête comme pour essayer d'atténuer la douleur, chose complètement inutile il faut dire. Je regarde vite fait autour de moi histoire d'essayer de reconnaître où je suis, et surtout quelle heure il est parce que j'ai ma taverne à tenir, il faut donner à boire à tout le monde qui en a besoin. C'est étrange, mais je n'étais pas dans la rue pour une fois, bon, j'avais quand même ma bouteille de bière entre les mains, sauf que je n'étais pas dans le rue, mais au milieu d'un salon. Ce fut avec difficulté, mais j'arrive encore à reconnaître le salon de la sœurette. C'est assez rare que je finisse ma nuit chez elle, mais ça arrive par moment, envie de la voir qui sait, ou bien simplement lui piquer un peu de bouffe pour aller avec la picole, elle a toujours de quoi bouffer chez elle alors c'était sûrement pour ça que j'ai fini chez elle, sur son sol.

Bon, maintenant que je suis là, autant en profiter et me servir un coup, elle ne dira rien et puis si elle fait chier, je dirai que c'est le frérot qui remboursera et qui m'a déposé ici, comme ça le prochain dîner de famille sera amusant pour une fois. Il se fera engueulé et il ne comprendra rien le vieux, ça sera cool, je me vois déjà entrain de me plier de rire sur ma siège en voyant leur gueule. Il faut d'abord se nourrir alors go direction les placards afin de choper de quoi se nourrir, elle a toujours de la bouffe donc ce fut simple de prendre ce qu'il fallait. Un bon paquet de chips et hop c'est parti, direction la douche afin de se fou un coup de brin de toilette, il faut rester présentable tout de même, surtout que là c'était la parfaite occasion vu qu'il semblait y avoir personne, et puis si jamais il y avait la sœurette ou bien son mari, cela ne m'empêchera pas de me laver, après tout c'est de la famille et on a le droit de partager un peu tout, même si cela lui fera tout drôle de prendre une douche avec moi, mais m'en fiche, j'ai besoin d'une bonne douche alors je la prend, je suis de la famille quand même, elle me doit bien une douche ! Je me fou donc à poil histoire de prendre une bonne douche bien chaude, je déteste les douches froide, je préfère quand c'est bien chaud. En tout cas il fallait maintenant que j'aille à la taverne pour picoler un peu.. bosser un peu plutôt.. enfin faire les deux en même temps.

Le bar n'était pas vide déjà, il y avait quand même déjà du beau monde, plein de tête que je connais, des gens marrants qui aiment bien la vie et s'amuser avec moi, des gros buveurs qui allaient dépenser leur thune pour picoler avec moi, rien de mieux que de commencer une bonne journée qui avait déjà bien commencer ! Je passe donc la porte de ma taverne en gueulant comme une tarée pour bien signifier que je venais d'arriver dans les lieux et que la fête pouvait commencer, la douche m'avait complètement revigoré et j'étais prête pour un nouveau round.

« J'offre un verre à celui qui me battra dans un duel de shot ! »

Quand on propose de picoler gratos, il y a du monde pour ça, mais avant cela il faudra battre la tavernière, me battre, et cela n'allait pas être une partie de plaisir car je tiens particulièrement bien l'alcool, on ne me saoule pas aussi facilement. Je pris vite place derrière mon comptoir afin de prendre les défis, même si ceux qui savaient ce que ça voulait dire restait à distance car la récompense est un verre gratos, mais les shots faut les payer, c'est que j'en ai dans ma caboche. Le premier adversaire, le premier pigeon se mit au comptoir afin de commencer à lutter avec moi, s’enfilant shot après shot, enchaînant les alcools, augmentant la dose à chaque fois pour qu'il soit au plus vite bourré et surtout pour qu'il paye encore plus cher, faut faire de la thune après tout ! On s'enfilait les shots d'alcool quand un fantôme roux me demanda de la servir.. Elle peut pas se servir toute seule, c'est que je bosse moi !.. Ah oui c'est vrai, c'est mon boulot de les servir, bon bah il attendra le mec... Ah bah non il est HS et tient limite plus debout, avec son verre dans la main. Je disparu sous le comptoir histoire de prendre deux verres ainsi qu'une bouteille de whisky. Elle veut quelque chose de fort, elle va y avoir le droit, puis quoi de mieux que de noyer son chagrin dans le whisky ? Connaît rien de mieux pour soulager les déprimes. Un verre pour chacun, ouvrir la bouteille de whisky puis verser ce liquide à fond, elle veut picoler donc autant s'amuser avec la demoiselle.

« Aller ma mignonne, faut pas déprimer, la vie est belle ! »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Mer 7 Sep - 22:10

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

L'alcool le plus fort ? Vais-je seulement réussir à boire une gorgée du truc qu'elle va m'refiler ? Je ne sais même pas si c'qu'elle va me donner est bon. Plaçant ma tête sur le côté pour garder du coin d'l'oeil la barmaid qui a sorti deux verres, j'me demande même pas pourquoi deux... C'est son métier après tout. Tant que je peux picoler perso' ça m'va. Je crois reconnaître le doux parfum du whisky me faisant plisser le nez quand j'comprends que je vais mal finir en cette fin de matinée ; tant pis. J'retournerai en taule pour ivresse sur la voix publique et j'demanderai même pas de l'aide à Aza cette fois.

- Aller ma mignonne, faut pas déprimer, la vie est belle !

Haussant un sourcil quant à sa réflexion qui m'donne envie de gerber des papillons, j'me demande si elle est seulement au courant de ce qui m'arrive ? Évidemment qu'non puisqu'on ne se connait même pas mais si seulement elle la connaissait ma vie, elle se rendrait compte qu'elle est bien pourrie. Franchement, j'vais retourner voir ma mère et lui poser une seule question : Pourquoi ? C'est vrai ça. Pourquoi m'avoir mit au monde si c'était pour m'abandonner et ne plus entendre parler d'moi ? Pourquoi elle ne m'a simplement pas noyé ? Je n'aurais manqué à personne puisque de toute façon j'n'aurai jamais existé.

- Épargne moi tes proverbes à la con, si tu connaissais ma vie tu dirais pas ça.

Au moins c'est clair. Je me relève à peine pour boire mon premier shot de whisky accompagnée de la dame qui n'a pas l'air de s'offusquer de ma manière d'parler ; elle sera bien la première. La tête posée dans ma main et le haut du corps à moitié affalé sur le comptoir, je gigote ma main pour qu'elle me resserve un autre verre histoire de pouvoir faire passer toutes les infos de ce matin. Non mais putain ! Mon coloc' est mon oncle quoi ! On dirait le début d'une blague tellement que c'est ridicule ; franchement, pourquoi il ne me l'a pas dit dès l'début qui il était ? Ca aurait sûrement été plus simple que d'le découvrir entre deux éclats d'voix.

Le deuxième verre servit et bu cul-sec, j'commence déjà à avoir la tête qui tourne et les larmes me montent déjà aux yeux... Pourquoi d'ailleurs ? J'sais pas. J'ai envie de vomir, j'ai envie de dormir, j'ai envie de... De j'sais pas quoi faire mais simplement que tout s'arrête autour de moi. En soit, ce n'est sûrement pas horrible d'avoir retrouvé un membre de sa famille, j'devrais même être heureuse mais j'y arrive pas. Ils m'ont tous abandonné, ils ont tous fait comme si je n'existais pas et aujourd'hui... Aujourd'hui ils sont là à essayer de renouer les liens avec moi. J'ai passé 25 ans toute seule et sans famille, je peux passer les prochaines années sans eux.

Regardant le fond d'mon verre vide avec une boule au ventre, tout pleins d'idées circulent dans ma p'tite caboche sans pour autant trouver une idée qui me convient ; elle m'redemande c'qui va pas dans ma vie qui peut me rendre à ce point déprimée. Est-ce que j'peux réellement déballer ma vie comme ça à la première inconnue qui m'demande ? Au pire ouais, parce qu'on va pas s'mentir c'est elle qui m'a demandé ce qui n'allait pas alors si j'l'emmerde avec ses histoires, ça sera de sa faute ! Toujours autant affalée sur le comptoir, j'commence à raconter ma p'tite vie.

- En fait.. Mes parents m'ont abandonnée quand j'suis née et j'sais même pas pourquoi. En soit tu vois, j'm'en branle quoi. Z'avez sûrement leur raison et puis j'suis bien mieux sans eux t'façon... Mais j'sais pas pourquoi à 18 ans, j'ai été les voir et j'ai découvert qu'j'avais un p'tit frère. Tu peux m'dire pourquoi mes parents m'ont abandonné moi et pas lui hein ?

J'veux juste savoir ça.. J'demande pas à ce qu'ils me reprennent et qu'ils me fassent une chambre histoire qu'on vive tous ensemble là, mais j'veux simplement qu'ils me disent c'que j'avais de bizarre à la naissance pour qu'on me laisse tomber ainsi. Et surtout si c'est pour repondre un gosse quelques années plus tard ; c'quoi leur blem ? Ils ne voulaient pas d'fille ? Au final j'suis comme un garçon manqué, j'me comporte comme eux des fois...

- Et puis là, j'apprends qu'mon coloc' c'est mon oncle s'teu plait. Genre il est venu comme ça, en disant qu'le proprio lui a dit qu'je cherchais un coloc' alors que j'n'en voulais plus ! Il a joué les papas poules ces dernières semaines et m'a posé pleins d'questions sur ma famille et tout. Il a préféré s'présenter comme Roi Elementis plutôt que mon oncle ! Franchement, t'appelles ça avoir une belle vie ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Jeu 8 Sep - 15:32





On dirait le début d'une blague...

« Aller ma mignonne, faut pas déprimer, la vie est belle ! »

Bah quoi ? C'est vrai c'que j'dis, pas besoin de faire cette tronche là. Mais bon, je dirai rien à ce qu'elle me raconte vu que les déprimer de la vie me font un bon bénéf sur ma recette donc je ne crache pas dessus, au contraire même. Surtout qu'ils savent bien qu'ici ils seront bien accueilli et surtout qu'ils trouvent de quoi s'amuser assez facilement, puis ma joie de vivre doit leur plaire sinon ils reviendraient pas. Il faut dire quand même que cela fait tâche une personne qui déprime, ça peut couper l'envie de picoler ou bien entraîner les autres personnes dans la déprime alors tu sais quoi ma petite ? Tu vas picoler et tu vas être joyeuse, même si il faut que je danse sur la table avec toi pour ça, je le ferai crois moi ! Vidant nos verres d'une traite, elle en redemanda un autre, ni une ni deux je m'applique pour remplir de nouveau les verres afin qu'on puisse à nouveau se l'enfiler, c'est qu'elle a une bonne petite descente la demoiselle, mais jusqu'à où tiendrait elle ? Je garde la bouteille dans ma main, tandis que je picole le second verre à nouveau grâce à l'autre main, servant également les autres clients pendant que la rousse semblait toujours déprimer dans son coin, matant le verre comme si elle regardait le cul d'un mec.. Ou bien réclamant une nouvelle dose.

Bon elle a quoi au fond cette meuf là à pourrir l'ambiance de mon bar ? Il fallait donc que je lui redemande pour qu'elle décide enfin à me dire ce qui ne va pas. Après tout c'est un peu aussi le boulot du barmaid de discuter avec les clients, quand ça discute, ça picole et donc ça rapporte plus de thune, mate cette stratégie. Bon, j'en ai rien à foutre de ce qu'elle peut me bien me déblatérer sur sa famille, qu'elle est abandonnée ou dieu sait quoi encore. Moi aussi j'ai été reclus et pourtant je m'en sors bien.. Enfin je vis dans une chambre miteuse au dessus d'un bar que j'ai repris d'un mort et je passe la plupart de mon temps à picoler, dans la rue, ou bien en taule pour ivresse sur la voie publique, mais je n'ai pas mal fini.. Puis j'ai un frérot qui est très gentil et qui me libère toujours donc je n'ai rien à me plaindre. Le mieux est de vivre sa vie avec joie et toujours voir le bon côté des choses, et l'alcool aide très bien à faire tout cela alors qu'elle ne va pas se plaindre qu'elle a une vie merdique, si elle l'a c'est son choix donc elle n'a qu'à se foutre un coup de pied au cul et hop c'est reparti pour un tour.

Mais bon, je lui ai demander de me raconter sa déprime, alors je me dois d'écouter, même si je m'en fou littéralement. Tout ce que je peux faire c'est servir les clients, y comprit la demoiselle qui semblait avoir bien besoin d'un nouveau remontant. Comment ça elle ne l'a pas demander et qu'elle en voulait p'tete pas ? Elle finira par le vouloir et le payer par la suite et puis sinon je le picolerai, un verre de plus, un verre de moins ce n'est pas bien grave hein, je ne vais pas tomber la tête la première dans la cuvette des chiottes pour juste un verre de whisky en plus. Dans tous les cas, si elle ne veut pas du sien, moi je veux bien du mien, c'est ça l'avantage de tenir une taverne, on peut picoler à l’œil alors quand on est une grande fan d'alcool comme moi, c'est juste parfait comme boulot, on est payée à boire, quoi demander de mieux à la vie ? Le liquide a dû mal passer dans ma gorge parce que j'ai failli m'étouffer en entendant ce qu'elle disait, rare que j'avale de travers mais là pour le coup il y avait de quoi, elle connaissait le Roi Élémentis, mon frérot, et c'est quoi cette histoire d'oncle, depuis quand il a une nièce lui ? Et pourquoi il ne m'a rien raconté, je suis sa sœur quand même, on doit tout se dire entre frère et sœur ! Je repris le contrôle de mon corps, posant le verre sur la table.

« Tu connais mon frérot ? Et depuis quand le frérot à une nièce ? Non, mais c'est quoi ce mec, il passe Roi et donc maintenant il oublie de raconter ses petits secrets à sa sœur adorée, non mais je rêve quoi ! »

Au lieu de me servir un nouveau verre, je pris celui qui était déjà servi sur le bar, celui que l'autre meuf n'avait pas demandé, si elle le voulait vraiment elle l'aurait picoler depuis le temps donc nafout je le picole, j'en ai besoin. Le frérot me cache des trucs, devoir lui rendre visite, quitte à le suivre jusqu'au QG pour le décrédibiliser devant tous ses hommes.. Je risque d'être pousser avec un gros coup de pied au cul vu que j'n'ai plus rien à foutre là bas, mais il a des trucs à me dire ce petit con. Le shot fini, je lui rendit son verre, bon vide pour le coup vu que tout le liquide était maintenant dans mon corps, si elle en veut un autre, elle n'aura qu'à demander, ou bien se servir, j'ai quand même d'autre client à satisfaire également et il faut bien le faire, elle n'est pas la seule cliente et j'aurai le temps de réfléchir à comment me venger du frérot de m'avoir cacher qu'il a une nièce, j'avoue que si j'aurai une nièce je lui aurai sûrement pas dis, mais c'est parce que je suis comme ça, lui a toujours tout dit à sa sœur chérie, moi je sais garder des secrets, c'est à ce demande qui est le plus bourré entre nous deux. Je reviens rapidement vers la demoiselle entre deux clients afin de la resservir au cas où et surtout continuer la discussion, c'est la nièce du frérot après tout.

« Le frérot va s'en prendre plein la gueule quand Lucille va apprendre cela, j'vais balancer tous les dossiers durant le repas de famille de dimanche tu vas voir ! »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Jeu 8 Sep - 23:04

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

J'vois clairement que j'la fais chier... Oh mais plus clair qu'elle y'a pas, ou si y'a et c'est moi. Mais j'vois bien qu'elle m'écoute simplement parce qu'elle a insisté, eh si j'dérange fallait pas demander des explications en plus pauv' bille. J'lui laisse volontiers le shot qu'elle m'a remplie quelques minutes plus tôt parce que j'sens que ma tête tourne déjà ; j'suis une p'tite nature... J'le sais bien. Et vu qu'elle a l'air de kiffer ça d'être torchée, j'lui laisse ce p'tit plaisir personnel sans regret. Pourtant quand j'raconte toute ma vie, venant au fait que mon oncle est l'Roi Elementis en personne, la dame s'étouffe avec son verre manquant d'me postillonner à la gueule... C'quoi le blem encore ?

- Tu connais mon frérot ? Et depuis quand le frérot à une nièce ? Non, mais c'est quoi ce mec, il passe Roi et donc maintenant il oublie de raconter ses petits secrets à sa sœur adorée, non mais je rêve quoi !

Relevant la tête avec un air blasé sur mon visage, j'me demande si c'que je viens d'entendre est vrai... Si elle c'est la sœur du Roi. Et que le Roi est mon oncle. Ca veut dire que cette vieille meuf est ma tante non ? Encore une rouquine dans la famille à c'que j'vois. Bon c'est quoi le délire des roux ? Nous ne sommes qu'une seule et même famille, comme les Weasley ? Non mais parce que sinon j'vais voir Stèphen et Gaara et j'me présente comme étant leur sœur, leur tante, leur nièce, leur cousine germaine du second degré de la grande tante du sixième degré ; c'pas un blem ça. Mais qu'on m'le dise direct si j'suis liée par tous les roux d'la ville. Capillairement ou pas.

- Le frérot va s'en prendre plein la gueule quand Lucille va apprendre cela, j'vais balancer tous les dossiers durant le repas de famille de dimanche tu vas voir !

...
Pas d'doute, c'est bien ma tante. Ou alors sa sœur comme par hasard Lucille mais je doute que ce soit un prénom très commun en ville. J'ai peut-être une réponse sur le "pourquoi ai-je été abandonnée", j'ressemble tellement à ce côté d'la famille que je peux comprendre pourquoi on m'a laissé à la porte. Finalement, avoir un miroir de soi-même face à nous c'est clairement chiant, parce que cette nana là, elle est en train de refléter tous mes défauts parce qu'elle a clairement les mêmes... P't'être que Lucille a su que j'allais devenir comme elle alors elle a préféré m'abandonner avant qu'il y ait une autre copie d'cette meuf.

- Glandue, j'suis la fille de Lucille ! Et si t'es réellement sa sœur et celle d'Azazel, c'est qu't'es ma tante !

Non mais c'est qu'elle n'a pas l'air futfut non plus celle-là... On n'a pas vraiment été gâtée côté neurones toutes les deux, j'sais pas quelle est sa position dans la famille, mais les deux autres ont tout prit ; moi j'peux rien dire parce que j'suis la première d'la famille mais c'est plutôt mon frère qui eut les bons côtés. En tout cas, mon cauchemar continue et la blague ne fait que continuer... Je demanderai donc ainsi à chaque rouquin que j'croise si ils ont un quelconque lien de parenté avec Lucille Shimin ; simplement histoire d'savoir si j'ai d'autres oncles et tantes dans l'lot. Ainsi que des cousins, des cousines.

- J'te préviens, c'est hors de question que j'aille à vos dîners d'famille le dimanche et à votre réunion d'rouquins là. J'suis très bien toute seule et ton frère joue suffisamment les papa poule avec moi pour que t'y mettes aussi, pigé ?

Encore une fois, j'devrais plutôt sauter d'joie d'avoir retrouver un membre de ma famille. Mais non, je n'arrive pas à me dire que celle-là, celle qui a un soutif comme haut partage le même sang que moi ! Et pourquoi ils me tombent tous sur l'coin d'la gueule tous ? J'voulais juste avoir un lien avec mon p'tit frère pas avoir tout l'monde sur le dos et être invitée au repas d'famille comme si j'en avais toujours fait partie.

- Lucille a d'autres frères et sœurs ? Ou t'es la dernière que j'vais rencontrer ? Vu qu'apparemment vous m'tombez tous sur l'coin de la gueule en ce moment.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Ven 9 Sep - 17:05





On dirait le début d'une blague...

« Le frérot va s'en prendre plein la gueule quand Lucille va apprendre cela, j'vais balancer tous les dossiers durant le repas de famille de dimanche tu vas voir ! »

Non mais c'est vrai quoi, super sympa la famille, ce n'est pas parce que je leur dis jamais rien et que je leur rend visite que quand je suis bourrée et que j'ai besoin d'un endroit pour crécher qu'il faut me tenir éloigner de tous les secrets de la famille. Il ne manquerait plus qu'à apprendre que le frérot est riche et là ça serait le pire, lui qui ne veut jamais m'aider à payer ou m'offrir des bouteilles.. Bon au moins il paye mes cautions, c'est la moindre des choses quand même, je suis sa petite sœur chérie. Puis même, c'est pas gentil de cacher des choses à la famille, la famille s'est sacrée, qu'on l'aime ou pas, enfin du moment qu'on me demande rien en retour, la famille est sacrée tout simplement, surtout quand j'en ai vraiment besoin, ce qui est souvent le cas.. rien que ce matin d'ailleurs c'était agréable de pouvoir compter sur la famille, même si elle ne doit sûrement pas être au courante que j'ai squatté. Mais si j'aurai su que le frérot avait fini par trouver un appart en ville, j'aurai été chez lui.. Même si j'aurai pris cette meuf pour le casse-croûte du moment à vivre avec de la sorte, comment j'aurai pu deviner que c'est sa nièce, ce n'est pas écrit sur sa gueule.

Non mais elle raconte quoi encore comme connerie celle là ? Depuis quand je suis sa tante, ce n'est pas parce que je suis la sœur de Lucille et de Azazel que tout de suite je suis sa tante, ça ne fonctionne pas comme ça la génétique ! Enfin je crois.. J'savais que j'aurai dû écouter les cours à l'école, enfin non cela servait à rien et ça me servira à rien dans la vie de savoir cela alors j'ai très bien fais de dormir durant les cours sur le toit de l'établissement, beaucoup plus intéressant. D'ailleurs.. comment j'ai fais pour obtenir mon diplôme ? Ah oui c'est vrai, je l'ai piqué à la sœurette et mit simplement mon nom à la place du sien. Il faut dire que j'en ai dans la caboche quand même, cela sert à rien de se faire chier quand on peut piquer celui d'un autre pour l'obtenir, beaucoup plus rapide de faire ça de la sorte et beaucoup moins fatiguant de la sorte.. Oh putain merde faut que je bosse c'est vrai, m'en fou de ce que cette meuf me raconte, je dois aller picoler.. euh je dois servir les clients alors je le fais tout simplement pendant qu'elle me parlait, même si cela faisait plus un sifflement qu'autre chose dans mes oreilles quand elle déblatérait des trucs.

Ahhhhh cela fait tellement du bien de se voir remplir de l'intérieur par un de ces merveilleux liquides alcoolisés qui coule doucement dans ma gorge, un pur plaisir. Cette meuf n'est pas la seule cliente, surtout qu'elle ne picole plus alors il faut bien que je m'occupe de ceux qui picole pour que je me marre un peu avec eux, eux ne dépriment pas sur leur cas, ils boivent et se marrent tout simplement alors c'est juste parfait. J'ai néanmoins commencer la conversation avec elle et elle a consommé donc je lui dois bien un brin de causette, surtout que si elle habite avec le frérot cela veut dire que je vais pouvoir squatté plus souvent là-bas en cas de problème, c'est ça qui est classe d'avoir de la famille, ils rendent toujours service, surtout à une meuf aussi cool et adorable que moi ! Je faisais des aller-retour derrière le comptoir pour prendre les verres, les choppes, les alcools, mais quand je passais une nouvelle fois devant la rousse je m'y arrêtais d'un coup en pensant à un truc.

« Attend attend attend... Si je suis ta tante et toi ma nièce, on est de la même famille.. Une p'tite bière alors ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Deux bouteilles de bière de sorti, ouverte bien sûr, je ne fais pas les choses à moitié moi ! Je fis glisser une des bouteilles pour la fameuse nièce et une pour moi que je commençais déjà à m'enfiler à moitié d'un coup parce que j'avais soif et ce n'est pas une bière qui va me faire quelque chose après tout ce que je me suis déjà enfilé, et puis au cas où je rentrerai avec elle pour squatter chez le frérot un moment. Dans un grand soulagement que j'exprimais clairement, un bruit bien sonore, je pose la bouteille sur le comptoir, pour pouvoir passer au dessus du comptoir, enjambé le comptoir afin de me retrouver du côté de la petite rouquine pour pouvoir l'attraper sous mon bras, collant la tête de cette meuf contre ma poitrine, lui ébourrifant les cheveux comme si c'était une gamine, surtout qu'on doit avoir le même âge au final, suis même plus jeune qu'elle suis sûr, elle n'a pas dix-sept ans après tout, si c'est le cas j'veux bien rouler une pelle au frérot et à la sœurette !

« Tu es une Élémentis toi aussi ? C'est comme les cheveux, c'est d'famille ça ! »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Ven 9 Sep - 23:22

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

J'ai tellement l'impression d'parler dans l'vent avec cette meuf.. Elle a une capacité d'attention encore plus réduite que la mienne me faisant penser que j'suis plus gâtée qu'elle à c'niveau-là. Franchement. Est-ce que j'vais devenir comme ça plus tard ? Genre j'vais perdre des neurones en vieillissant et j'deviendrais une vraie alcoolique ? Parce que même si elle a l'air de picoler comme un trou, elle n'a pas l'air de l'tenir tant qu'ça. J'vous l'dis, y'a des gênes ratés dans la famille et c'est à s'demander si ça ne serait pas plutôt elle ma mère.

- Attend attend attend... Si je suis ta tante et toi ma nièce, on est de la même famille.. Une p'tite bière alors !

- Bien joué Sherlock... T'as trouvé ça toute seule ou on t'l'a soufflé ?


La bière glissant jusqu'à moi me donne des envies de rendre c'que j'ai déjà bu... Non j'vais pas abuser. Finalement, avec toutes les nouvelles que j'ai eu à encaisser aujourd'hui j'ai pas vraiment d'continuer d'boire. C'pas un soucis, j'lui laisse ma bouteille sans regret. D'un coup, j'la vois passer par d'ssus le comptoir pour v'nir coller ma tête contre sa poitrine afin d'pouvoir m'ébouriffer les cheveux comme si on était d'venues cul et chemise. ALORS TOI TU VAS T'CALMER DIRECT !! J'suis pas ta pote pigée ?!

- Tu es une Élémentis toi aussi ? C'est comme les cheveux, c'est d'famille ça !

- Raaaaah lâche-moi !!! Et arrête d'me considérer comme un membre de ta famille ! Si ta sœur m'a abandonnée c'est bien pour une raison !


J'me retire d'un coup de son étreinte pour pouvoir respirer un peu et qu'elle m'foute la paix avec ses retrouvailles à deux balles ; c'est quoi son blem à celle-là ? J'comprends finalement pourquoi Aza' m'disait que j'ai eu de la chance de tomber sur lui. J'crois que je n'aurais jamais supporter de vivre avec une meuf comme elle dans mon appartement, terminant bourrée sur mon canapé et m'ébouriffant les ch'veux comme si on était les meilleures amies du monde. J'ai déjà une BFF et ça m'suffit très bien. Merci passe ton chemin.

- Et non, j'suis pas Elementis mais Domae.

Tant mieux d'ailleurs comme ça j'vois la gueule des membres de ma famille. C'est une signe du destin, il voulait vraiment m'éloigner au passage de tous les membres d'ma famille histoire de ne plus les avoir sur le dos. Au final, c'est peut-être un cadeau que m'a fait Lucille en m'abandonnant. Pas d'repas de famille tous les dimanches, pas d'parents pour me reprocher des trucs, pas d'tonton casse pied et pas d'tante chelou dans les pattes. Finalement, ils sont tous tarés du côté de la famille.

- Et toi tu t'appelles comment ? Et c'quoi ton pouvoir si t'es Elementis ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Sam 10 Sep - 14:32





On dirait le début d'une blague...

« Tu es une Élémentis toi aussi ? C'est comme les cheveux, c'est d'famille ça ! »

Non mais oh, moi aussi j'ai été abandonné par la famille, enfin plutôt moi qui m'est fait abandonné, mais c'est la même chose, y'a que le frérot qui est rester en contact avec moi. Bon après je le suis un peu partout durant les repas de famille ou j'vais chez la sœur quand j'ai besoin donc techniquement je ne suis pas vraiment abandonnée.. Ouais mais c'est pareil, ils m'ont laisser me démerder alors je me démerde comme je peux, s'ils sont pas content ils n'avaient qu'à me garder et puis à dernière nouvelle je m'en sors très bien. J'ai un toit, j'ai un boulot et en plus j'ai ma binousse alors tout va parfaitement bien pour et je m'en sors très bien et je suis même très heureuse que cela soit comme ça. Donc elle ne va pas me faire la meuf déprimée parce qu'elle a été abandonné, il faut être heureux un point c'est tout et ce donner les moyens de l'être, comme j'ai fais, elle a qu'à picoler et elle verra que tout va parfaitement bien. Enfin bref, elle semblait ne pas vouloir picoler pour aller mieux, alors je picolerais pour deux, comme ça elle ira mieux et puis elle va voir que l'ambiance dans ma taverne est la meilleure ambiance possible de toute la ville, c'est comme ça, je suis la meilleure tout simplement !

En tout cas la p'tite nièce est une rebelle, la meuf qui va chez les domae alors qu'on est tous Élémentis.. Bon moi je les ai quitté pour rejoindre le gouvernement et même les ghosts, mais ça personne le sait.. Bon si tout le monde sait que je ne suis plus Élémentis, mais pour le gouvernement personne le sait, même le gouvernement ne le sait pas alors bon. En tout cas au final je suis une ancienne Élémentis quand même donc ça reste de famille. Puis pourquoi elle va chez les Domae ? Elle a p'tet été adopté.. À moins que c'est une fausse rousse et donc elle ne fait pas comme tout le monde, cela serait logique du coup. Mais du coup c'est pas vraiment ma nièce si c'est ça ! Bah voilà j'avais raison, le frérot est son « oncle », j'en étais sûre ! Au prochain repas de famille il va s'en prendre plein la gueule à profiter de jeune meuf comme la fausse rouquine, surtout faire ça avec la fille adoptive de Lucille en plus, sans gêne le mec quoi. Enfin bref, elle voulait savoir comment je m'appelle et mon élément alors on va lui montrer comme il se doit. Bon je devrais pas, mais j'adore tellement le faire, c'est tellement resplendissant et jouissif de faire ainsi et d'entendre son nom crier par l'assemblée.

« Les amis ! La donzelle veut savoir comment je m'appelle alors vous savez quoi faire ?! Faites tout péter !!! »

Toute la populace du bar se mit à crier mon nom, hurlant comme un seul homme « Shura ». Un pur plaisir d'entendre cela, même si cela doit sûrement être le fait que je suis celle qui leur donne à boire qu'ils le font, mais dans tous les cas je suis sûre que c'est parce qu'ils m'aiment et que je suis la meilleure tout simplement et c'est la vérité. Mais en criant ils commencèrent à faire éclater leur élément et faire apparaître des animaux pour ceux qui pouvaient. D'habitude c'est interdit dans ma taverne de le faire, sauf quand j'ai envie de mettre de l'ambiance alors ils avaient le droit de faire éclater leur joie et leur pouvoir. Je lançais ma bouteille de bière dans les airs afin de pouvoir claquer des mains et activer mon propre pouvoir, le néant. Alors que tous les pouvoirs commençaient à se mélanger et qui allait sûrement faire beaucoup de dégât, tout disparu juste après que je claque des mains, c'est la classe, le néant c'est la vie, surtout pour dompter les gigolos qui veulent foutre la merde dans ma taverne ! La bière retomba, bon pas que dans la bouteille vu que je venais de m'en prendre également sur le corps, pas grave, j'ai des airbags, faut bien que ça servent un peu. Sauf que je repris la bouteille au vol avec ce qu'il y a dedans pour m'enfiler une gorgée de nouveau avant de lui répondre.

« Avec Shura, la fête est plus folle ! »

Toute façon tout le monde est courant de mon pouvoir ici, ce n'est pas un secret et puis j'ai dû tellement le dire à tout le monde quand je suis bourrée donc bon ce n'est pas grave. Tant que personne ne sait que je suis une ghost, le maire me laisse faire tout ce que je veux donc voilà j'vais c'que je veux là. Je pris place sur le tabouret au bar ici de pouvoir m'asseoir, c'est pas tout mais j'en ai marre de tous les voir bouger en rond depuis tout à l'heure, ils peuvent pas rester immobile quoi c'est fou.. et puis ils ont quoi à être flou ? J'sais pas c'est à la mode d'être flou ou quoi ? Nouvelle mode chez les jeunes ? Devrais peut-être m'y être, cela doit être cool d'être flou en permanence, on doit pu voir notre gueule, p'tete une nouvelle méthode de drague qui sait, pour que les moches puissent enfin pécho, c'est cool pour elles je trouve, on pense enfin à elles !

« Et toi alors, c'est quoi ton p'tit nom ? J'espère que tu as un animal badass comme une lionne ! »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Sam 10 Sep - 17:08

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

Alors on a... La foudre pour Azazel, l'acide pour Thomas, la fumée pour Lucille, le fils pour mon frère... Et ma tante, elle a quoi comme pouvoir elle ? Un truc pas très utile j'pense. Comme le son ou un connerie du genre, c'qui pourrait expliquer pourquoi elle est autant rejetée par la famille. En même temps quand on a un pouvoir qui n'sert à rien face à l'acide, la fumée ou la foudre, on fait un peu pâle figure et on ferme sa gueule ; ce qu'elle devrait apprendre à faire d'ailleurs... J'la trouve trop bavarde et trop énergique comme tante. Et pourtant, l'énergie, moi aussi j'en ai à revendre.

- Les amis ! La donzelle veut savoir comment je m'appelle alors vous savez quoi faire ?! Faites tout péter !!!

Tous les pochtrons du bar se mettent à hurler un même nom me faisant entendre "Hourra"... Ma tante s'appelle donc Hourra. En plus d'avoir oublié d'lui refiler quelques neurones en plus, ils lui ont refilé un nom d'merde... Ou alors "Hourra" d'avoir enfin accouché d'elle ; en même temps si elle a mis des plombes à sortir, tu m'étonnes qu'elle se tape ce prénom ! L'ambiance est là, c'est le bordel, youpi tout le monde s'amuse. Animaux et élément sont complètement déchainés, des bières volent mais tout disparaît en un claquement d'main... Hum ? C'est quoi son pouvoir alors ? J'claque des mains et j'ai le pouvoir de faire calmer tout le monde ? Eh mais c'est qu'elle ne s'arrête pas avec ses bouteilles elle.

- Avec Shura, la fête est plus folle !

- Ca n'rime même pas...


Ah.. Shura et pas Hourra. Enfin ça n'empêche que ce qu'elle a proposé ne fonctionne pas puisque ça n'rime même pas et que c'est grave moche. Finalement, elle pose enfin son royal derch sur le tabouret pour enfin permettre à ma tête d'arrêter d'tourner et de la lever à chaque fois pour la regarder ; pas qu'c'est chiant à force mais j'trouve qu'elle est fatigante comme dame... Vraiment épuisante. Enfin, j'pense pas être mieux mais là pour l'instant elle me fatigue... Simplement parce que j'n'ai pas envie de sauter d'joie et tout. Peut-être que dans d'autres circonstances, j'l'aurais suivit dans ses délires.

- Et toi alors, c'est quoi ton p'tit nom ? J'espère que tu as un animal badass comme une lionne !

- Moi c'est Roxane Sharpe.


En ce qui concerne l'animal.. Hum.. Comment expliquer que je n'ai qu'un vulgaire raton laveur alors que la Shura en face de moi peut faire disparaître n'importe quel magie grâce à un claquement de doigt... Y'a pas Hanta dans l'coin pour l'utiliser ? Ou même un Domae avec un animal badass histoire de pouvoir lui faire gober s'mensonge le temps de sortir de là... T'façon on ne se reverra pas hein ? Enfin j'espère ! Manquerait plus qu'elle m'invite à la prochaine réunion de famille le dimanche.

- Euh.. C'est pas une lionne mais plutôt... un.. animal qui fait très peur. Genre très féroce, qui griffe, qui mord... C'est euh... un...

Cherchant un peu autour de moi c'qui pourrait me servir d'inspiration, je baisse les yeux sur les chaussures d'un gars dont la marque est la même que l'nom de l'animal qui pourrait répondre à mon problème. Relevant la tête d'un coup vers Shura, je continue la suite.

- Puma. J'ai un puma.

Ca va ça un puma non ? C'est assez féroce et tout. C'est pas une lionne ou un truc immense mais j'pense qu'il ne faut pas trop faire chier cet animal ; pourtant, le destin joue un peu avec moi puisque mon raton laveur s'est glissé derrière le comptoir pour fouiller dans les bouteilles, plaçant sa p'tite langue dans le goulot pour goûter les différents alcool. MAIS IL VA ÊTRE BOURRE !

- Chi... Euh... Pchiiiit. Vilain raton ! Tu devrais surveiller les genres d'animaux qui entrent ici, c'pas bon pour les affaires d'avoir ça.

Me prenant aussi une capsule de bouteille en pleine la poire, je lance un regard assassin à ma bestiole qui ne m'aide pas beaucoup sur ce plan là. Le regardant droit les yeux, j'passe mon pouce le long de ma gorge pour lui faire comprendre que d'ici cinq minutes, il est transformé en paillasson. Traitre. Pour une fois, tu aurais pu m'aider et pas m'faire passer pour plus conne que j'ne lui déjà.

- Alors euh... Shura c'est ça ? Pourquoi t'as repris cette Taverne ? 'fin je pense que Karma serait content qu'elle tourne encore mais... Il ne m'a jamais parlé d'toi en fait.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Dim 11 Sep - 15:41





On dirait le début d'une blague...

« Et toi alors, c'est quoi ton p'tit nom ? J'espère que tu as un animal badass comme une lionne ! »

Roxane.. Mouais, ça m'dit rien ce nom là, enfin même celui de l'autre gosse on me dirait son nom je ne saurais même pas dire si c'est bien le sien ou non, à vrai dire je m'en fou de leur nom, j'ai déjà eu du mal à retenir celui du frérot et celui de la sœur alors retenir le nom de leur gosse hein. Sauf que je voulais quand même savoir son animal, c'est rare que la famille est un animal, c'est sûrement la première même en fait vu qu'on est tous Élémentis dans la famille donc j'aimerai bien savoir, surtout qu'elle doit avoir un truc bien badass, genre un lion, un guépard, un tigre ou je n'sais quoi encore, genre qu'on peut monter pour faire la folle et faire peur aux gens dans la rue. Genre moi sur un loup à travers les quartiers de la ville à crier comme un cow-boy, ça serait tellement classe, peut-être que je pourrais lui emprunter un jour pour m'éclater avec. Pourquoi elle semble réfléchir ? Elle sait même pu quel animal elle a ? Pourtant c'est pas compliqué à savoir, pense qu'on doit être au courant de son animal quand même, à moins que les domae leur cache ? Ou bien elle ne connaît pas ce qu'est son animal, ça peut arriver mais on aurait pu lui dire quand même son animal, ça serait la moindre des choses, moi au moins on m'a dit que j'avais le néant.. Ils sont p'tet con chez les Domae qui sait.

Un puma ? Non mais genre elle a un puma ? Un puma ça peut faire le gros matou qu'on peut monter ça, non ? C'est trop cool ! Si mes yeux pouvaient se transformer, mes iris seraient sûrement devenu des étoiles tellement que c'est cool d'avoir ce genre d'animal, surtout que ça doit être tout doux et tout câlin ! Faut qu'elle le fasse apparaître, j'ai envie de le chevaucher de suite et faire ma folle ! C'est trop chou tout ça, aller montre le moi stp, montre le moi vite ! Je t'ai montré mon pouvoir, alors montre le tien de suite sinon je cris ! Ou je la déshabille jusqu'à qu'elle me montre son tatouage et son animal, je veux le voir ! Un puma c'est trop classe quoi, j'en ai jamais vu en plus, alors tu m'étonnes que j'veux le voir ! Hein quoi ? Un raton ? De quoi elle parle ?.. Ah oui il y a un raton entrain de picoler mes bières et surtout les décapsuler pour les jeter sur la rouquine.. Ils se connaissent ? C'est à elle ? Son animal... Cela ressemble à ça un puma ? Suis déçu, m'imaginait pas les pumas aussi petit. Puis depuis quand ça attaque à coup de capsules de bouteille ? En tout cas il sait très bien viser la rouquine.. Hey mais il me vise maintenant ! Il est trop mignon !!!! J'attrape la capsule de bouteille en plein vol pour me jeter sur la bestiole afin de la prendre dans mes bras, le collant contre ma poitrine tout en le câlinant comme on l'avait sûrement jamais câliner.

« Fallait me le dire que tu avais un truc aussi choupinoux ! J'adore c'te boule de poil ! »

C'est vrai quoi, il est trop chou ce truc, je vais le garder et en faire la mascotte de ma taverne. Si j'aurai su qu'on pouvait avoir des trucs aussi mignon je n'aurai pas suivis le frérot et je serai aller chez les Domae pour avoir une boule de poil. J'aurai été trop classe avec un panda roux, un raton-laveur ou n'importe quelle boule de poil. Toujours avec la boule de poil contre moi, je retournais voir la gamine avec l'animal.. Bon d'habitude je fais disparaître tous les pouvoirs, mais pour le coup on ne dit pas non à la mascotte hein ! Et puis si quelqu'un à quelque chose à y redire je lui pète la gueule, c'est ma taverne, j'vais c'que je veux ! Pour m'avoir ramener ma nouvelle mascotte, je lui dois bien une discussion, surtout qu'elle veut savoir des trucs donc je peux lui répondre, et puis l'autre là va faire le boulot un peu, il est payé après tout pour le faire alors il va se démerder pendant que j'discute avec ma nouvelle meilleure amie ; tu m'as donné ma mascotte, tu es mon amie c'est tout et vu que tu es la seule, tu es ma meilleure amie, c'est simple comme logique non ? Sauf si c'est vraiment de la famille, dans ce cas ça ne compte pas, mais ça reste mon amie quand même pour m'avoir fait cela ! En tout cas je garde l'animal bien contre moi pour le câliner pendant qu'on va discuter, il ne va pas s’échapper si facilement !

« J'suis sa meilleure cliente alors quand il est mort, me suis installé là et puis voilà. D'où tu le connais toi ? Tu étais sa copine ? Parce que si c'est le cas il ne parlait jamais de toi.. Je le prendrai mal ! »


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-