Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Mer 14 Sep - 18:52

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

Si seulement j'n'étais pas aussi d'mauvaise humeur, j'aurais bien dit qu'il est en train d'ruiner ma rencontre avec la seule personne cool d'ma famille mais aujourd'hui n'est pas un bon jour, j'la trouve plus fatigante qu'autre chose la tata. De toute façon, elle aurait bien fini par me demander de faire apparaître le félin en plein dans son bar ou dehors mais j'aurais eu dû mal à lui cacher que j'n'ai qu'une vulgaire "boule de germes" comme animal. Tête posée sur ma main, j'regarde attentivement l'animal décapsuler les bouteilles pour m'les lancer en pleine poire ; pfeuh, je n'cherche même plus à les éviter t'façon.

Sauf que j'n'sais pour quelle raison, il change de cible pour s'en prendre à la gérante... Bien, c'est sûrement l'une des personnes capable d'te faire disparaître de la surface de la terre et toi tu joues les chauds ; évidemment, Shura attrape la capsule au vol. Et maintenant ? Est-ce qu'elle va lui renvoyer en pleine tête ? Est-ce qu'elle va l'prendre par la queue et le j'ter dehors ? Est-ce qu'elle va utiliser son pouvoir ? Le suspense est palpable et j'ai presque envie de connaître la fin rapidement. Non au final elle lui fait un gros câlin, le collant à ses airbags pour le tuer à p'tit feu.

- Fallait me le dire que tu avais un truc aussi choupinoux ! J'adore c'te boule de poil !

- Ah ouais ? Ben tu peux le garder.


Au moins quelqu'un qui l'aime hein. Bon si seulement il n'était pas prit dans les bras d'cette dame, j'me serais sûrement prise un regard noir ou le reste des bouteilles en pleine poire mais il est finalement occupé à survivre pour écouter la moindre de mes réflexions. Moi qui pensais que c'câlin allait durer à peine quelques minutes le temps d'se rendre compte qu'il est aussi féroce qu'un chat enragé, Shura n'a vraiment pas envie d'le lâcher me laissant penser qu'il a vraiment trouvé une nouvelle maîtresse... Mmh. Désolée l'raton, on ne contrarie pas un membre de sa famille. Et puis ça m'sert d'excuse donc c'est parfait.

- J'suis sa meilleure cliente alors quand il est mort, me suis installé là et puis voilà. D'où tu le connais toi ? Tu étais sa copine ? Parce que si c'est le cas il ne parlait jamais de toi.. Je le prendrai mal !

J'tiens même pas à débattre sur la question... Forcément, j'suis direct en couple avec lui. Oublions l'fait que l'amitié fille-garçon existe et partons du principe qu'elle est jeune et insouciante ; j'dis ça mais elle doit être clairement plus vieille que moi. Bref. J'm'en tamponne un peu qu'il ait déjà parlé d'moi ou pas ; j'pense pas qu'il avait envie que les autres Elementis apprennent sa colocation avec une Domae. Maintenant, tout l'monde sait qu'il s'est sacrifié pour l'ennemi, c'est Azazel qui m'l'a dit lui-même ; mais ils ignorent tous qui sont les deux Domae en question... San et moi... On a eu de la chance qu'il soit là pour nous mais on aurait voulu qu'il s'en sorte, simplement pour continuer nos vies et s'amuser comme on le faisait avant.

- Non, c'n'était pas mon copain. On était juste coloc' tous les deux... C'est à cause d'moi qu'il est mort, il s'est sacrifié pour permettre à mon ami d'm'emmener à l'hosto...

J'baisse la tête, toujours honteuse lorsque l'sujet de Karma est abordé... Malgré les paroles d'Aza' et tout c'que j'ai pu entendre, j'continue de pense que c'est de ma faute si il n'est plus là, dans cette taverne et si les Elementis ont perdu leur As. P't'être qu'elle va m'péter la tronche pour ça, j'sais pas comment elle s'entend avec sa Famille ; au pire j'la mordrais jusqu'au sang pour qu'elle arrête d'me taper. Mais bon, elle a l'air trop occupée avec sa nouvelle peluche pour m'refaire le portrait parce que j'suis responsable de la mort de Karma.

- Alors c'est toi la responsable de sa mort ?!

Me retournant avec un air légèrement blasé et surprit, j'regarde le gars, bière à la main qui m'a parlée. Mmh. Est-ce que je t'ai causé ? Y'a un certain silence autour d'nous que le gars a imposé à cause de sa question à la con ; j'viens juste de l'avouer donc euh.. oui ? Fronçant les sourcils, j'préfère ne pas réagir et tourner l'dos mais je l'entends se lever pour me forcer à le regarder. Me force pas à m'énerve ducon, j'suis vraiment loin d'être d'humeur en c'moment.

- Notre As a décidé de se sacrifier pour une fille comme toi qui n'a qu'un pauvre castor comme animal ? Et j'peux savoir que tu fais avec ? Tu construis des barrages peut-être !

- T'as un blem avec les filles comme moi ? Et déjà c'est un raton laveur et pas un castor alors retourne en cours avant d'faire tes réflexions à la con. Est-ce que tu l'connaissais comme moi j'l'ai connu ? Est-ce que c'est toi qui a partagé des fous rires et délires avec lui ? T'as fait quoi pour lui à part v'nir te torcher la gueule ? J'suis sûre que tu ne connaissais même pas la moitié d'sa vie.


Ca doit être dur d'se dire que c'est une Domae qui connaissait plus l'As Elementis que les Elementis eux-même, dur savoir qu'il a mit la guerre et tout l'bordel de côté pour réfléchir comme un tout l'monde devrait l'faire. On sent con au final non ? Ma réflexion ne lui ayant pas plu, j'me sens attrapée par le col par le gars qui m'a forcée à me relever pour que j'arrive à sa hauteur ; bon ok... J'sais qu'être petite et maigrichonne a son avantage, notamment ne pas prendre de place dans un lit, mais là mes pieds ont quand même quitté l'sol.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Sam 17 Sep - 17:31





On dirait le début d'une blague...

« J'suis sa meilleure cliente alors quand il est mort, me suis installé là et puis voilà. D'où tu le connais toi ? Tu étais sa copine ? Parce que si c'est le cas il ne parlait jamais de toi.. Je le prendrai mal ! »

Bah quoi ? C'est vrai quoi, on ne parle jamais de ses conquêtes, surtout qu'en tu es un mec, enfin certains s'en vante de leur plan cul, mais plus aux autres mecs et pas aux meufs sinon ils perdent un plan cul possible, peut-être pour ça qu'il m'en a jamais parler de la meuf là. Puis surtout c'était l'As Élémentis alors il fallait mieux qu'il se la ferme concernant la « nièce » du frérot sinon il serait mort avant même sa mort, cela aurait été bête de sa part, d'où le fait qu'il en a jamais parler de la donzelle en question, j'ai tout compris, une génie que j'suis ! Ouais voilà j'ai quand même raison, même si elle dit que ce n'est pas le cas, le mec il s'est sacrifié pour elle, il avait quelque chose j'suis sûr, c'était un petit pervers le mec au final, p'tet pour ça que j'avais des bières gratos dès fois qui sait.. Au moins je pouvais picoler sans rien faire en retour alors c'était cool après tout, mais il aurai pu parler quand même, j'étais sa meilleure cliente après tout donc je pouvais être au courant ! Que ça soit le frérot ou l'autre là, ce n'est qu'une bande de cachottier simplement, ils me disent jamais rien alors que je leur dis rien, mais où va le monde quoi ! Bande d'ingrat !

De quoi il se mêle ce mec ? Bon, ça reste un client alors je dois être gentille avec, mais je parle à ma nouvelle meilleure amie et profite surtout de ma nouvelle mascotte alors il me fait chier, mais bon, il tape la discute avec mon amie alors je peux en profiter pour retourner bosser un peu, et me boire un coup au passage également. Je retourne du coup derrière le comptoir, toujours avec la boule de poil contre moi, du moment qu'il ne comprend pas qu'il doit rester ici, il restera contre moi, quitte à l'étouffer, mais il restera là, je peux tout faire d'une main normalement alors tout ira bien ! Mon oreille traînait tout de même pour voir ce qu'il avait à dire parce qu'il semblait ne pas être très aimable, surtout qu'il pleure l'As.. C'était le mien aussi et est ce que je chiale comme une gonzesse ? Non je lui pique sa place simplement, voilà, pas besoin de chialer mec. Puis critique pas ma mascotte mec, c'est pas un castor, c'est un dangereux et trop mignon puma tout choupinou ! Mais bon, pas mon problème, j'ai du boulot alors faire le boulot tout simplement et laisser la gonzesse se débrouiller, il n'a pas l'air d'être trop dangereux le gars et puis la rousse semble réussir à se débrouiller, du moins elle a de la réparti.

Lui aussi était amoureux de Karma ou quoi pour devenir violent ? Enfin violent, ce n'est rien ce qu'il fait, mais c'est qu'il a l'air d'être costaud le monsieur pour réussir à soulever la madame comme ça. Enfin je le pense vu qu'elle a grandit d'un seul coup alors, pense pas que ça soit possible de grandir comme ça d'un coup sans rien faire alors elle doit être soulever, non ce n'est pas logique ? Sinon je demande de grandir aussi un peu, je serai mieux un peu plus grande je pense alors faudrait peut-être que je lui demande des conseils si c'était le cas, mais il est juste violent. Mon boulot de calmer les gens quand ça arrive, c'est ma taverne oh ! Tranquillement je poste la boule de poil sur le comptoir à côté des cacahuètes pour sauter à nouveau par dessus de le bar pour attraper le mec qui voulait agresser la rousse à la gorge afin de le faire tomber au sol et m'asseoir sur lui, puis me prendre une bonne gorgée de bière avant de faire ce qu'il faut. J'aurai peut-être dû faire attention à la donzelle parce que la chute a dû être un peu violente, mais bon, j'avais pas que ça à penser.

« Karma était mon As et mon ami. Enfin pas vraiment mon As, me suis barrée avant qu'il le soit, mais je resterai toujours une Élémentis. Il est mort comme il a vécu simplement, il est mort pour protéger non seulement cette meuf, mais aussi toute la ville. Vu son adversaire il n'avait aucune chance de survie, mais au moins il a limité les morts, alors ferme ta gueule désormais. »

C'est vrai que j'ai eu la chance de voir sa mort de loin, bon personne n'a dû me voir vu que j'étais en mission, mais j'étais bien là dans l'ombre à observer tout ce qui se passait. En même temps affronter ce mec qui était sur le toit du centre commercial durant la merde n'a pas dû être de la tarte. J'aurai très bien pu venir l'aider, mais ce n'était pas ma mission, je devais aider les habitants simplement et laisser les Domae ou Élémentis crever et ne pas intervenir et j'applique les ordres, je ne veux pas crever comme tous les autres dans le centre commercial, ça va pas la tête ; je ne tiens pas à grand chose dans la vie, mais ma vie j'y tiens quand même. Enfin bref, l'autre savait pas de quoi il parlait et il avait sûrement trop bu pour le moment alors c'était terminer pour lui aujourd'hui. Je lui attrape les cheveux afin de pouvoir lui fracasser le crâne contre le sol pour le foutre KO. Je n'ai pas la force pour le tuer, mais assez pour le mettre dans les pommes au moins. Je me relève en enlevant la poussière sur moi et mes affaires tout en voyant quelque chose d'intéressant par terre qu'il a dû faire tomber. Je ramasse l'objet pour y voir une bonne petite somme d'argent que je prend et jette sur le comptoir tout en gueulant un petit coup.

« Tournée générale ! C'est l'autre tâche qui régale ! »

Je retourne au niveau de la petite boule de poil pour venir le caresser pendant que je laisse l'autre serveur là pour faire aller la bière à tout le monde dans la pièce. Je ne sais pas si y'a assez d'argent pour tout payer dans son truc, mais au pire c'est pas grave, il fallait faire une petite diversion après cette bataille inutile. J'ai été assez douce pourtant avec lui, mais bon, il faut faire plaisir à tous mes potes poivrons et leur faire oublier l'envie de se battre de la sorte pour de la merde. Pendant que tout le monde hurlait mon nom, je sais j'suis trop bonne avec tout le monde, je retournais voir la donzelle pour l'aider à se relever si besoin et simplement pour lui parler histoire qu'elle se calme, après tout elle est un peu de la famille si l'frérot se la tape.

« Je crois qu'il était amoureux de Karma, il doit mal encaisser qu'il est mort. Je n'savais pas que Karma était gay, d'où le fait qu'il était en colloc avec une meuf bonne ! Bon, moins que moi, mais bonne quand même. »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Dim 18 Sep - 17:13

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

Mmmh. Shura n'a pas l'air de vouloir me donner un p'tit coup de main pendant la discussion puisqu'elle préfère retourner bosser avec sa nouvelle mascotte dans les bras. Bien sympa la famille. Comme quoi, on s'fera toujours poignardée par celle-ci. Finalement, la barmaid attend que j'me fasse soulever du sol pour intervenir et calmer la montagne de muscles qui s'fait plaquer au sol comme un vulgaire sac à patate ; de mon côté, j'suis laissée tombée et ma tête cogne contre le sol. Journée d'merde. Me relevant en tailleurs, j'vois la rouquine délavée assise sur l'gars qui m'a agressée... Drôle de manière de draguer les gens.

- Karma était mon As et mon ami. Enfin pas vraiment mon As, me suis barrée avant qu'il le soit, mais je resterai toujours une Élémentis. Il est mort comme il a vécu simplement, il est mort pour protéger non seulement cette meuf, mais aussi toute la ville. Vu son adversaire il n'avait aucune chance de survie, mais au moins il a limité les morts, alors ferme ta gueule désormais.

"Vu son adversaire" elle a vu qui c'était ? Je n'arrive pas à me souvenir de cette journée là, je sais que nous avons combattu ensemble, que nous étions tous les deux contre des membres de l'Ordre, que nous nous sommes tous aider mais je n'arrive pas à me souvenir d'après. Une vive douleur dans le bras avant d'être paralysée, je sais que San m'a emmenée à l'hôpital et je voyais Karma faire les gestes disant que l'on devait s'en aller mais je n'ai pas vu qui était notre adversaire et assassin de Karma. Mais si elle l'avait vu, pourquoi est-ce qu'elle n'est pas intervenu ? Est-ce que c'est ça son amitié ? Laissez tomber les gens lorsqu'elle sent qu'ils sont foutus ?

- Tournée générale ! C'est l'autre tâche qui régale !

J'ai pas soif. On m'aide à me relève en jetant un coup d'œil à la tâche en question avant de reporter mon regard vers Shura, je suis presque sûre qu'on ne sait pas qui est l'adversaire de Karma enfin j'pense pas qu'on puisse le reconnaître au premier coup d'œil. Je reste plantée là à observer ma "tante" pendant que tous les alcoolo du bar hurlent son nom, content d'avoir une tournée offerte.

- Je crois qu'il était amoureux de Karma, il doit mal encaisser qu'il est mort. Je n'savais pas que Karma était gay, d'où le fait qu'il était en colloc avec une meuf bonne ! Bon, moins que moi, mais bonne quand même.

Lâchant la main de Shura d'un coup, je la regarde de haut en bas en me disant que cette réflexion est assez mal placée, surtout si on est réellement de la même famille... Qu'un gars m'le dise pourquoi pas. Qu'une fille me l'avoue, j'en suis flattée. Mais que ma tante m'le dise aussi clairement et sur un ton aussi neutre me perturbe. Je la laisse aller derrière son comptoir mais je la suis, la tête perdue dans mes pensées.

- J'pense pas qu'il était gay. Au pire j'm'en fou, c'était sa vie.

Et ce n'était pas non plus un sujet de conversation très courant entre nous. On parlait de conneries et sujets pas sérieux, mais les histoires de couple et tout ça, très peu pour nous. Me mordant la lèvre inférieure, je tourne en boucle tout ce qu'elle a dit à l'autre tâche étalée au sol ; ça me perturbe trop. Me penchant sur le comptoir pour faire en sorte que personne n'entende ce que j'ai à dire, j'reprends la parole sans tourner autour du pot.

- T'as dit "vu son adversaire, il n'avait aucune chance de survivre", tu l'as vu son adversaire ? T'étais présente ce jour-là ? Si oui, pourquoi t'es pas v'nue l'aider ? T'as dit que c'était ton ami.

P't'être que c'est comme ça qu'on traite ses amis dans la famille ? On laisse crever ses amis quand on s'rend qu'on n'peut pas intervenir parce que c'est trop dur pour nous. Pourtant elle avait dû récupérer son pouvoir pendant ce temps nan ? Elle arrive à tout faire disparaître en un claquement de doigt mais n'avait pas le courage d'aller l'aider pour qu'il puisse survivre ? Fronçant les sourcils, j'me sens presque trahis par ce membre de la famille que j'viens à peine de rencontrer mais qui me déçoit déjà.

- C'est une mode dans la famille ? De laisser tomber ses amis ou ses enfants.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Dim 18 Sep - 20:21





On dirait le début d'une blague...

« Je crois qu'il était amoureux de Karma, il doit mal encaisser qu'il est mort. Je n'savais pas que Karma était gay, d'où le fait qu'il était en colloc avec une meuf bonne ! Bon moins que moi, mais bonne quand même. »

Pourquoi elle me dévisage d'un coup ? J'ai une tâche sur mon haut ? Je suis sale à avoir traîner par terre ? Ou ce mec m'a refilé un truc dégueulasse que je n'ai pas vu ? Non pas possible, pense pas que ça soit ainsi, elle doit juste avoir envie de me mater un peu pour lui prouver que je suis bonne, bien plus qu'elle. C'est sûrement cela je suis sûre, en même temps cela ne pouvait être que ça, elle n'a sûrement jamais vu une meuf aussi bonne que moi et dire que je ne fais rien pour l'être et que je m'en fou complet, mais les autres ont l'air de l'aimer de ce que j'ai cru comprendre au fil du temps à toujours vouloir me tourner autour. Enfin bref, rien de bien important et j'ai encore du boulot à faire, surtout que c'est la tournée générale donc il faut bien bosser pour le coup, même si l'autre sera très bien capable de faire ce qu'il faut faire sans moi donc je peux me reposer un peu et surtout profiter de la tournée générale que l'autre mec paye gentiment à tout le monde, pas parce que je suis la patronne que je ne peux pas me permettre de picoler un peu et profiter pour m'amuser hein !

On se retrouve toutes les deux derrière le bar histoire de discuter un peu plus tranquillement, après tout elle est de la famille, peut bien faire une exception pour elle et la laisser passer derrière le comptoir, puis elle m'a ramené ma mascotte, donc elle a tous les droits de me suivre là où personne ne vient d'habitude. Puis bon, Karma était son ami, je lui dois bien ça de lui en parler un peu vu que mine de rien je le connaissais assez bien à force de picoler quasiment tous les jours devant lui et même lui emmener des clients pour remplir ses caisses alors forcément vu que j'ai vu sa mort, je lui dois bien, surtout que je dois sûrement être la seule à avoir vu la mort de Karma, hormis celui qui l'a tuer bien sûr, du coup autant dire cela à son amie, cela fera ma bonne action si on peut dire. Bon pendant qu'elle essayait de me parler, moi je fouillais dans le bar, limite à quatre pattes afin de pouvoir récupérer une bouteille de bière bien forte que je me réserve que pour les grandes occasions, ouais je me fais mes réserves personnelles et alors ? Tout le monde fait ça après tout. J'en sors également une deuxième afin de la poser sur le comptoir à côté de la demoiselle afin qu'elle fête un peu la mort de Karma, c'est vrai quoi, cela sert à rien de pleurer les morts, il faut fêter leur mort plutôt. Je me relève, tout en caressant la petite boule de poil qui s'amusait à manger des cacahuètes.

« Tu sais cette journée c'était la merde. J'ai décidé d'aider un peu du monde sauf que j'ai dû me faire repérer à force et ils étaient au moins dix à courir après mon cul et je ne sais pas toi, mais dix mecs en chaleur qui court après mon cul.. Je tiens trop à mon cul pour le voir se faire défoncer par dix mecs en même temps. Du coup je fuyais à travers toute la ville. »

Bon c'est pas l'entière vérité, mais c'est plutôt ça à vrai dire. Je devais protéger les habitants donc forcément je l'ai fais, mais à force de péter la gueule à des gugusses de l'Ordre, ils ont fini par ce ramener à dix au moins contre moi à me courir à travers toute la ville, sans leur éléments ou animaux parce que je m'amusais à les faire disparaître, mais c'est quand même dix mecs qui me couraient après. Ce n'est que par pur hasard que je suis tombée sur lui et j'ai pu voir sa mort. Puis d'un côté heureusement que j'ai eu pour mission d'aider les habitants parce que j'aurai eu pour mission de me rendre au centre commercial, j'aurai fini cramer comme les quatre autres là. Cela leur apprendra d'ailleurs, ils n'avaient qu'à pas faire du zèle et juste obéir aux ordres, moi je fais ce qu'on me dit de faire et puis voilà, je m'en sors toujours du coup. Mais bon, je pense qu'elle veut savoir plus la personne qui est responsable de la mort de Karma et pas ma petite vie ce jour là. Entre deux caresses, je me sifflais une petite gorgée de ma bière, laissant sortir un bruit de soulagement tellement qu'elle était bonne, un pur délice, bien fais de la garder aussi longtemps cette binousse.

« Je n'ai pas eu le temps de vraiment le voir, mais de ce que j'ai compris c'était le chef de l'Ordre, mais en tout cas il est très ridicule avec sa tenue de Sentai digne des plus grands navets du Japon. Mais vu que c'est le chef, il doit être fort. Puis je ne pense pas que Karma aurait voulu que je viennes me sacrifier en même temps que lui, surtout que cela serait con de se battre à deux contre onze, déjà que j'étais obligé de fuir contre les dix gus déjà. Tiens un peu trop à mon cul. »

C'est peut-être égoïste de ma part de dire que j'ai préféré sauver mon cul plutôt que de l'aider, mais c'est la réalité après tout. Puis bon, c'était ma mission de laisser crever les Domae et les Élémentis, cela aurait été le frérot ou bien la sœurette, je les aurai laisser crever également. J'sais très bien ce qui arrive à ceux qui n'obéissent pas aux ordres du maire alors je préfère éviter de crever comme une conne. Même si on me donne l'ordre de buter le frérot parce qu'il est passé Roi et qu'il est dangereux, je le ferai sans aucun remord ; j'aurai sûrement pas envie de le faire ou j'aurai dû mal à me battre contre lui, mais je le ferai parce qu'au final, je suis du gouvernement maintenant et je n'ai plus trop le choix, je dois obéir aux ordres, point. Entre deux gorgées de bière et plein de caresse sur la petite boule de poil, c'est vraiment chou quand même ce petit animal surtout que je ne veux pas me vanter, mais il a l'air de m'aimer, alors c'est parfait, je l'aime et il m'aime alors c'est bon, t'es adopté mon gars !

« Ce n'est pas parce qu'on perd des personnes proches ou que des gens nous abandonne qu'on doit se laisser abattre tu sais. J'ai vécu dans la rue la plupart du temps de ma vie et toujours vécu dans l'ombre du frérot. Même si je ne lui dis jamais, je l'aime et je sais très bien qu'il sera toujours là pour moi en cas de besoin et s'il est dans la merde il pourra compter sur moi aussi. Même s'il m'a également abandonner en quelque sorte. Te laisse pas abattre et profite de la vie, faut fêter les morts. Puis mine de rien, tu pourras compter sur moi si besoin, même si je ne suis pas d'un grande aide... Puis je garde la boule de poil, comme ça je te dois un service. »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 527
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   Jeu 22 Sep - 22:13

Shura Kirigakure & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)
On dirait le début d'une blague...

Shura... Shura... Shura... Tu me prouves à quel point la famille a une très mauvaise influence génétique, finalement si j'suis comme j'suis aujourd'hui, c'est sûrement à cause des gènes poubelles que m'ont refilés mes parents. Aucun doute, il suffit de prendre les roux puis dans ces roux regarder les plus froussards et voilà ce qui compose ma famille ; est-ce que j'devrais en être fière ? Nop. Au contraire, j'ai honte de savoir qu'on partage not' sang. En tout cas rien, n'l'empêche de boire... Pas un gène que j'ai dû avoir ça. J'refuse la bouteille qu'elle me tend, préférant la laisser s'noyer dans l'alcool toute seule que d'terminer dans le caniveaux en train d'rendre mes tripes.

- Tu sais cette journée c'était la merde. J'ai décidé d'aider un peu du monde sauf que j'ai dû me faire repérer à force et ils étaient au moins dix à courir après mon cul et je ne sais pas toi, mais dix mecs en chaleur qui court après mon cul.. Je tiens trop à mon cul pour le voir se faire défoncer par dix mecs en même temps. Du coup je fuyais à travers toute la ville.

Haussant un sourcil, j'me demande si elle est vraiment sérieuse dans son explication... Elle vient d'me foutre un gars K.O en le choppant à la gorge, elle a un pouvoir qui fait tout disparaître et elle m'sort qu'elle n'est pas foutu d'se faire dix gars ? Meuf. Même moi qui n'est pas doué en combat ai réussir à aider San et Karma dans les combats ; franchement, y'a pas un p'tit foutage de gueule là-dedans ?

- Je n'ai pas eu le temps de vraiment le voir, mais de ce que j'ai compris c'était le chef de l'Ordre, mais en tout cas il est très ridicule avec sa tenue de Sentai digne des plus grands navets du Japon. Mais vu que c'est le chef, il doit être fort. Puis je ne pense pas que Karma aurait voulu que je viennes me sacrifier en même temps que lui, surtout que cela serait con de se battre à deux contre onze, déjà que j'étais obligé de fuir contre les dix gus déjà. Tiens un peu trop à mon cul.


Elle pense à autre chose que son cul des fois ? Tournant la tête sur le côté en serrant les dents, j'me dis que j'ai fait l'effort d'me battre auprès d'mes potes pour pas les laisser dans la merde et elle, censée être l'adulte responsable et donner l'exemple, me suggère de fuir pour sauver sa peau. Oui c'est vrai, c'est une très bonne solution que j'ai fait pendant des plombes mais là elle m'a coûtée un véritable ami simplement parce qu'une de ces guêpes m'a piquée avant que je ne l'écrase. Ils sont deux Elementis nan ? Ils auraient sûrement pu combiner leur pouvoir ou j'sais pas, même si ils étaient 10, y'a toujours moyen d's'en sortir non ?

- Ce n'est pas parce qu'on perd des personnes proches ou que des gens nous abandonne qu'on doit se laisser abattre tu sais. J'ai vécu dans la rue la plupart du temps de ma vie et toujours vécu dans l'ombre du frérot. Même si je ne lui dis jamais, je l'aime et je sais très bien qu'il sera toujours là pour moi en cas de besoin et s'il est dans la merde il pourra compter sur moi aussi. Même s'il m'a également abandonner en quelque sorte. Te laisse pas abattre et profite de la vie, faut fêter les morts. Puis mine de rien, tu pourras compter sur moi si besoin, même si je ne suis pas d'un grande aide... Puis je garde la boule de poil, comme ça je te dois un service.

Arg. J'ai horreur qu'on m'fasse ça. J'n'ai pas besoin d'aide à la fin ! J'sais très bien m'en sortir toute seule et j'ai pas besoin d'avoir toute la famille dans les pattes pour tenter de m'aider ou me remonter le moral ; j'ai toujours très bien fonctionné sans eux et ça sera encore le cas jusqu'à ma mort. J'ai deux amis, un métier, des gosses sur qui passer mes nerfs, pas la peine d'avoir une tante bourrée qui tente de me remonter le moral et un tonton poule qui veut que je termine mon assiette de légumes pour être en bonne santé. Me fermant comme une huître comme à chaque fois que le sujet est abordé, j'reprends la parole sans tact.

- Nan c'bon. J'me suis très bien débrouillée sans toi ces 25 dernières années et je saurais m'débrouiller seule pour les prochaines.

J'aime po qu'on m'fasse la charité surtout si elle vient des personnes qui m'ont abandonnées. P't'être qu'ils l'ont pas accepté non plus dans leur famille, mais elle peut au moins les voir, participer aux réunions d'famille, voir mon frère ; j'me lève d'un coup, la tête baissée, la mine un peu déconfite dû à cette conversation. Elle est sympa Shura, on s'ressemble... P't'être un peu trop même et c'est ça l'problème. J'ai pas besoin d'avoir un miroir pour refléter tous mes défauts que j'connais déjà.

- Écoute, j'dois y aller. J'repasserai p't'être à l'occas' mais j'promets rien.

P't'être quand j'serais de meilleure humeur. Quand mes blems auront trouvé une solution. Quand j'aurais enfin accepté qui j'suis. Mais puisque pour l'instant c'est mal parti pour, j'vais éviter de revenir dans c'bar et pis si elle tient vraiment à m'revoir, y'a toujours moyen d'me retrouver. Quederla n'est pas aussi grande qu'on voudrait l'faire voir et y'a toujours moyen d'retrouver les personnes qu'on l'cherche ; quand on l'veut on l'peut.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On dirait le début d'une blague ... [PV Shura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-