Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 D'une fille à ... sa mère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: D'une fille à ... sa mère   Mer 7 Sep - 22:45

D'une fille à ... sa mère

Feat.... Kira Seryk

Malgré ma fatigue, je ne suis pas rentrée tout de suite après ma discussion avec Maître Iroh. Mes pas m'ont conduits au cimetière ou j'ai dessiné un moment avant de croiser Gaea. Lui aussi, j'avais des questions à lui poser suite à ce que j'avais finis par comprendre de mes sentiments. Aussi, pour une fois, nous avons eu une vraie conversation sérieuse, qui pourrait vraiment s'apparenter à un échange père/fille. Et cela a fini de me rassurer et de faire taire mes dernières angoisses.

Oui, la vie était ce qu'elle était et je ne pourrais jamais revenir dans le passé ni le faire changer. Mais au lieu de rester bloqué dans ce dernier et de vivre dans la peur constante, il était tout aussi possible d'accepter le présent et d'avancer vers l'avenir. Ensemble, avec les gens que j'aimais et qui m'aimaient également. Pourtant, cela me paraissait encore tellement difficile à dire. Alors, je devais trouver autre chose. Ce que j'avais fait.

La nuit commençait à tomber lorsqu'enfin, je suis arrivée devant la porte de la maison. Oui, j'ai un peu traînée mais j’avais eu besoin de tout ce temps. Et encore, même maintenant, j'ai encore un peu d'inquiétude. Mais c'est décidé, je le ferais ce soir. Parce qu'elle a besoin de le savoir autant qu'il faut que je parvienne à lui faire comprendre. J'espère juste... qu'elle ne m'en voudra pas d'avoir si longtemps tout gardé pour moi. Enfin, je rentre à la maison, alors que le dîner ne va pas tarder vu l'odeur qui flotte à l'intérieur.

"- C'est moi, je suis rentrée."

Bon, je ne suis pas en retard, c'est déjà ça. Je retire mes affaires et monte déposer mon sac dans ma chambre avant de revenir en bas et d'aller aider à finir de mettre la table. Je salue tout le monde au passage tandis que nous nous installons à table. Pff, avec la chaleur de la maison, je ressens plus franchement la fatigue de l'entrainement. Je fais un peu jouer mes épaules qui me tirent en écoutant Ewan et Thalia raconter leurs journées les premiers.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3051
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Jeu 8 Sep - 19:54



D'une fille à ... sa mère





L
'école n'avait pas encore reprit et ce n'était plus qu'une question de jours, seulement deux. Thalia n'avait pas l'air plus emballée que ça de reprendre les cours mais en même temps, pas grand chose ne faisait plaisir à cette gamine à part aller au casino avec son père... Quant à Ewan, c'était plutôt l'inverse, il était assez content d'aller retrouver Andrew, le fils de Meiji, là-bas ; il espérait d'ailleurs être dans la classe de son ami. Kira et Vilmos avaient toujours dû mal à accepter cette amitié mais Ewan revenait vivant et sans blessure lorsqu'il allait chez son ami alors pour l'instant, la demoiselle aux cheveux roses laissait faire. Après tout, Meiji était devenue une mère elle aussi, elle avait sûrement changé.

Haizea n'était toujours pas rentrée et la demoiselle aux cheveux roses commençait à s'inquiéter un peu, elle était désormais suffisamment grande pour sortir toute seule en pleine ville avec ses amis mais elle ne rentrait pas aussi tard d'habitude... Peut-être qu'elle avait été mangé ailleurs ? L'heure du dîner ne devrait pas tarder à arriver et elle demanderait à attendre une dizaine de minutes si Haizea n'était toujours pas rentrée et sinon ils mangeraient sans elle ; ce n'était pas Kira qui allait lui en vouloir de manger ailleurs. C'était son droit. Finalement, la jeune fille entra au moment où les parents et les enfants mettaient la table.

- C'est moi, je suis rentrée.

- Pile à l'heure pour le dîner !


La demoiselle aux cheveux roses laissa l'adolescente monter dans sa chambre poser ses affaires et la vit redescendre pour terminer de mettre la table ; saluant tout le monde au passage. Kira remarqua le mouvement d'épaules d'Haizea lui faisant ainsi se demander si elle avait pratiqué une activité physique, si c'était le cas, la demoiselle espérait qu'elle avait pensé à faire des étirements pour éviter les courbatures du lendemain. Le plat apporté par le cuisinier, Kira prit le temps de servir tout le monde et lança un sujet de conversation, demandant aux enfants ce qu'ils avaient fait aujourd'hui ; Thalia et Ewan avaient bien sûr parlé de leurs jeux de la journée ainsi que la rentrée qui arrivait bientôt.

- Et toi Haizea, ta journée s'est bien passée ?

Tout le monde avait le droit de parler et la Rose s'intéressait aux activités de ses enfants, l'inverse n'était d'ailleurs peut-être pas le cas puisque leur raconter sa journée de travail n'était pas franchement intéressant pour tout le monde... Les histoires drôles et les embrouilles avec les clients, elle les gardait pour Vilmos lorsqu'il lui expliquait les histoires du casino.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Jeu 8 Sep - 20:51

D'une fille à ... sa mère

Feat.... Kira Seryk

- Pile à l'heure pour le dîner !

Ouf. Visiblement, ils ne s'étaient pas trop inquiétés. Je préférais ça, ma volonté n'avait jamais été d'être en retard seulement... Il y a des choses qui prennent du temps malgré tout. Une fois tous installés à table,nous avons commencés à manger tranquillement tandis qu'Ewan et Thalia nous faisaient un résumé très précis de leur journée. Si mon frère semblait ravi pressé de retourner à l'école, ce n'était pas le cas de ma petite soeur. En même temps, vu son caractère, cela ne m'étonne pas vraiment.

- Et toi Haizea, ta journée s'est bien passée ?

"- Oui, très bien. Je suis juste un peu fatiguée parce que j'ai fais du sport. Je crois que je suis un peu rouillée, mais ça m'a fait du bien."

Tellement plus que ce que j'en laissais paraître. Quoi que, je sens bien que je suis plus calme que depuis longtemps. Surtout depuis l'attaque. Je crois bien que c'est le premier repas ou je ne sursaute pas chaque fois qu'un couvert tombe ou qu'un verre choque une assiette. Et d'une certaine façon, c'est reposant. Une seconde, j'hésite sur la suite de ce que je voudrais dire mais, ne sachant pas comment formuler mes pensées, je finis par simplement laisser venir les choses.

"- Je suis passée au cimetière aussi. Il y a des fleurs partout avec le beau temps. On pourrait presque croire que les lieux étaient en fête. J'ai trouvé ça agréable."

Ewan me jette un regard interrogateur et je me contente de hocher légèrement de la tête. Oui, je l'ai vu et il va bien aussi. Mais si il veut des détails, ce sera à un autre moment, sans doute demain matin. Nous aurons tout le temps pour ça. Enfin, il ne faut surtout pas que j'oublie ma résolution. Nous terminons tranquillement de dîner en famille, profitant des histoires et commentaires de chacun puis, tandis que j'aide au débarrassage alors que mes deux cadets sont déjà retournés jouer de leur côté en compagnie de Vilmos, je demande simplement à Kira.

"- Kira?... Si tu as du temps est-ce que... On pourrait discuter un peu, toutes les deux? S'il te plait?..."

Oui, je n'avais pas envie de lancer ça à table devant tout le monde, et toujours pas maintenant. Ce sera juste entre Kira et moi. Et il faut que je le fasse seule alors, je préfère lui demander comme ça, juste entre nous.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3051
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Ven 9 Sep - 2:22



D'une fille à ... sa mère





V
oilà donc pourquoi elle avait fait ce mouvement d'épaules, Kira avait donc vu juste lorsqu'elle pensait à une activité physique que sa fille aurait pu faire. Reprendre le sport après plusieurs mois de vacances, le corps n'y était pas vraiment habitué et elle se doutait déjà des courbatures qu'Haizea pourraient avoir demain ; mais au moins ça l'avait occupée et détendue pour la journée et c'était sûrement le principal.

- Je suis passée au cimetière aussi. Il y a des fleurs partout avec le beau temps. On pourrait presque croire que les lieux étaient en fête. J'ai trouvé ça agréable.

- Oui, et ça doit faire plaisir aux esprits présents dans le cimetière.


Savoir qu'on ne les oublie pas, que certaines personnes pensent à eux. Même si la mère et le père d'Haizea ne sont plus là, ni même sous forme d'esprits, ils devaient sûrement veiller sur leur fille de là où ils étaient ; sûrement dans un autre monde si on y croyait. Recevoir la visite de ses proches devaient sûrement faire plaisir aux esprits, enfin Kira le pensait et puis aller sur la tombe de ses parents avaient du bon parfois... La dernière fois que la Rose y avait été, c'était pour passer ses nerfs sur cette histoire de demi-sœur ; évidemment, elle n'avait reçu aucune réponse de la part de sa mère puisqu'elle n'était plus sous forme d'esprit mais ça avait bon de l'avoir défoulée.

Le reste du dîner se passa comme à son habitude, des histoires, des commentaires, une bonne ambiance et de la bonne humeur ! Les deux enfants partirent dans le salon après avoir ramené leur assiette dans la cuisine et Vilmos fit de même pour aller passer du temps avec eux ; Kira ne leur en voulait pas pour cette fois, c'était bientôt la fin des vacances alors si elle les autorisait à ne pas débarrasser la table une fois ce n'était pas la mort... Tant que ça ne se reproduisait plus ! Heureusement, il y avait Haizea pour l'aider mais alors que Kira allait lui dire de ne pas s'en occuper, l'adolescente fut plus rapide pour reprendre la parole.

- Kira ?... Si tu as du temps est-ce que... On pourrait discuter un peu, toutes les deux ? S'il te plait ?...

Étonnée d'une telle demande, la demoiselle aux cheveux roses se demandait de quoi Haizea voudrait parler. Est-ce que c'était quelque chose de grave ? En tout cas, c'était personnel pour qu'elle ne formule pas cette demande devant les autres.

- Oui bien sûr, je termine de débarrasser la table et je monte dans ta chambre ok ? On ne sera pas dérangées comme ça.

Parce que c'était sûrement ce qu'elle voulait : ne pas être dérangées pour aborder un certain sujet. Kira la laissa filer dans sa chambre, expliquant qu'elle s'occupait de débarrasser ce qu'il restait sur la table ; la demoiselle aux cheveux roses emmena le pain qu'elle rangea à sa place, les casseroles posées dans l'évier et remercia les domestiques pour la vaisselle. Entendant les enfants jouer dans le salon avec Vilmos, la demoiselle ne prit pas la peine de les prévenir qu'elle montait voir Haizea, ça éviterait les questions indiscrètes. Kira monta donc les escaliers, toqua à la porte de la chambre de la jeune fille et attendit son accord pour pouvoir y entrer ; une fois obtenu, elle prit soin d'entrer avec un sourire aux lèvres et referma la porte derrière elle.

- Je suis là ! Alors, de quoi veux-tu parler ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Ven 9 Sep - 9:43

D'une fille à ... sa mère

Feat.... Kira Seryk

- Oui bien sûr, je termine de débarrasser la table et je monte dans ta chambre ok ? On ne sera pas dérangées comme ça.

"- D'accord, on fait comme ça."

Mon assiette et mes couverts ayant rejoints l'évier, je laisse Kira terminer de s'occuper des plats plus lourd et volumineux tandis que je monte dans ma chambre. Mine de rien, je sens que je suis un peu stressée. Je joue avec le bout de mes cheveux, un peu nerveusement, alors que je sors mon carnet à dessin de mon sac avant d'en extraire le dessin que j'ai terminé un peu lus tôt. Il est en noir et blanc, je ne suis pas encore assez douée pour la couleur mais j'espère qu'il lui plaira. Vraiment.

On toque à ma porte et le temps de laisser Kira entrer, je referme mon carnet. Je le lui donnerais mais au bon moment, il ne faut pas qu'elle le voit tout de suite. Enfin, je pense. J'en sais rien en fait. Comme toujours quand elle vient discuter avec moi, Kira est souriante et semble très calme. j'aimerais l'être aussi. Tout d'un coup, je ne sais plus du tout ce que je voulais lui dire, ayant perdu tous mes mots. Mais je la laisse venir s'avoir en face de moi sur le lit. Ce sera mieux.

- Je suis là ! Alors, de quoi veux-tu parler ?


"- En fait, il y a... plusieurs choses dont je voulais qu'on discute. Ça fait longtemps qu'on a pas juste... parler ensembles et comme ça va être bientôt la rentrée, on aura moins de temps alors je me suis dit que... C'était l'occasion d'en profiter..."

Je souris aussi, même si je sens bien que je suis toujours un peu crispée. Mais finalement, le plus dur c'est toujours de se lancer. Il n'y a que le premier pas qui coûte, comme on dit. Enfin, malgré tout, la présence de Kira me rassure. Elle est venue, elle est là pour m'écouter alors, je ne peux plus faire marche arrière. Il faut juste que je trouve comment le dire. Et le plus simple, c'est peut-être tout simplement de commencer par le début. Mais il y en a tant, de débuts finalement. Argh, ça va être encore plus compliqué que ce que je croyais.

"- Avec ce qui s'est passé cet été, j'ai décidé que moi aussi, je devais apprendre à me battre, sérieusement. Au moins pour être capable de bien protéger Ewan ou tous ceux qui pourraient se retrouver dans notre situation.
Mais tu as déjà la Pâtisserie, ton rôle de Reine et puis nous à t'occuper alors, comme je voulais pas te donner trop de travail en plus, je suis allée faire un tour dans les différents Dojo de la ville. "


Je fais une petite pause, autant pour essayer de me poser et de ne pas m'inquiéter bêtement mais aussi pour voir un peu comment Kira réagit. Je me suis déjà entraînée avec elle, régulièrement même, et je ne veux pas qu'elle croit que je ne veut plus le faire. Juste que, elle a déjà tellement de responsabilités, c'est aussi ça, mon devoir de fille. De l'aider et de ne pas lui en donner trop en plus, non?

"- Finalement, je me suis arrêtée au Dojo de la Chine Ancestrale, vers le port et... j'ai un peu discuté avec le Maître. Il est gentil et... je voudrais retourner là-bas, pour m’entraîner. Il enseigne le Kung-fu."

Je ne sais pas si Kira cet endroit ni le Maître. Aussi, je préfère ne pas parler du fait qu'il soit un Elémentis où que tous ses élèves soient Domaes. Finalement, ça n'a pas d'importance. Enfin, déjà, j'ai réussi à lui dire tout ça. C'était certes le plus facile mais maintenant que j'ai commencé, la suite devrait être plus simple. Même si j'en doute. Au final, j'ai l'impression de continuer à tourner autour du pot. Non, je prends juste mon temps, pour y arriver pour de bon.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3051
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Ven 9 Sep - 20:38



D'une fille à ... sa mère





L
a demoiselle aux cheveux roses prit le temps de refermer la porte derrière elle une fois entrée dans la chambre pour éviter que les oreilles indiscrètes ne viennent fouiner dans le coin. Kira s'assit sur le lit d'Haizea, face à cette dernière qui avait l'air plutôt tendue... Ça devait être un sujet qui la pré-occupait pour être dans cet état, inquiétant légèrement la Reine sur le sujet qu'elle voulait aborder. Était-ce quelque chose de grave ?

- En fait, il y a... plusieurs choses dont je voulais qu'on discute. Ça fait longtemps qu'on a pas juste... parler ensembles et comme ça va être bientôt la rentrée, on aura moins de temps alors je me suis dit que... C'était l'occasion d'en profiter...

- Tu as raison.. Excuse-moi de ne pas avoir été très présente ces derniers temps, je tenterai de lever le pied un peu pour que l'on puisse passer plus de temps ensemble.


Entre les Domae, la mission avec Laelyss et l'arrivée de la demi-sœur, Kira n'avait pas consacré beaucoup de temps à ses enfants... Et avec la rentrée qui arrivait, la demoiselle devra s'occuper des plus jeunes afin de surveiller si ils faisaient bien leurs devoirs et les aider en cas de problèmes ; Haizea n'avait plus vraiment besoin de la demoiselle pour les devoirs même si elle pouvait toujours venir pour demander de l'aide. Simplement que maintenant elle se rendait compte qu'elle ne consacrait pas assez de temps à sa famille... Toute sa famille. Il était temps pour de créer des liens solides avec sa sœur même si elle avait toujours un peu de mal à l'accepter.

- Avec ce qui s'est passé cet été, j'ai décidé que moi aussi, je devais apprendre à me battre, sérieusement. Au moins pour être capable de bien protéger Ewan ou tous ceux qui pourraient se retrouver dans notre situation.
Mais tu as déjà la Pâtisserie, ton rôle de Reine et puis nous à t'occuper alors, comme je voulais pas te donner trop de travail en plus, je suis allée faire un tour dans les différents Dojo de la ville.


Kira eut un sourire triste. Non pas parce qu'elle décidait d'aller voir ailleurs pour les entraînements mais parce que ce qu'elle voulait éviter à Haizea venait de se réaliser... La demoiselle aurait voulu la tenir éloignée de la guerre, ayant été l'une des personnes les plus proches de celle-ci ; Kira voulait qu'elle vive une adolescence normale sans penser à la guerre, aux combats et aux personnes à protéger. Mais dans une ville comme Quedera, pouvait-on survivre si on ne connaissait même pas la base des arts martiaux ou la maîtrise d'une arme ; c'était triste d'en être réduit à se battre pour vivre.

- Finalement, je me suis arrêtée au Dojo de la Chine Ancestrale, vers le port et... j'ai un peu discuté avec le Maître. Il est gentil et... je voudrais retourner là-bas, pour m’entraîner. Il enseigne le Kung-fu.

Kira hocha la tête. Elle connaissait bien se Dojo puisque quelques Domae allaient s'entraîner là-bas pour maîtriser le Kung-fu ; d'un côté, la demoiselle était soulagée ! Ce n'était pas un sujet si fâcheux que ça et elle n'allait pas prendre mal qu'un de ses enfants décide de pas suivre les entraînements de la Rose ; ils étaient assez grands et libres de faire ce qu'ils voulaient.

- Je connais bien ce Dojo, certains Domae vont s'entraîner là-bas. Je ne sais pas ce que ça vaut mais les élèves n'ont pas l'air déçu de ses enseignements.

En tout cas, Kira n'avait jamais entendu de mauvaises choses à propos de ce Dojo ; au contraire, ils n'hésitaient pas à le mettre en valeur.

- Fais simplement attention à toi, le Kung Fu n'est pas un art martial très facile mais je suis sûre que tu y arriveras !

Ce n'était pas une adepte des arts martiaux mais la demoiselle savait à quel point le Kung Fu était compliqué ; le vrai, l'ancestral. Il n'était pas offert à tout le monde et il faudrait s'accrocher pour réussir à le maîtriser ; elle ne connaissait pas les entraînements du Maître, mais ils devaient sûrement être intenses pour avoir si peu d'élèves. En tout cas, si il l'avait invité à revenir c'était qu'elle devait avoir une petite chose en plus, quelque chose qui faisait qu'elle était prête pour ça.

- Et alors ça te plait ? J'espère que tu me montreras tes progrès !
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Ven 9 Sep - 21:23

D'une fille à ... sa mère

Feat.... Kira Seryk

- Je connais bien ce Dojo, certains Domae vont s'entraîner là-bas. Je ne sais pas ce que ça vaut mais les élèves n'ont pas l'air déçu de ses enseignements.
Fais simplement attention à toi, le Kung Fu n'est pas un art martial très facile mais je suis sûre que tu y arriveras !


"- Je ferais de mon mieux en tout cas."

Oui parce que de ce que j'avais vu, j'étais vraiment loin, très loin d'avoir le niveau de ses autres élèves. Je préfère ne même pas penser à celui du Maître, que je ne pourrais jamais égaler, c'est une évidence. Mais au moins, j'aurais eu le mérite d'essayer et de faire mon maximum. Et même si au final, je me révélais incapable d'y arriver, j'aurais au moins le mérite de ne pas avoir renoncer trop vite. J'espérais surtout que mon asthme ne me gênerait pas trop pour cet apprentissage.

- Et alors ça te plait ? J'espère que tu me montreras tes progrès !

"- Bah là, j'ai pas vraiment commencé encore. J'ai vu les autres s’entraîner, on a bu le thé ensemble et puis... Il m'a fait faire un exercice tout en discutant mais c'est tout. "

Et puis, je n'ai toujours pas vraiment compris le sens de l'exercice en soi alors, je me vois mal l'expliquer à Kira. Par contre, si je m'améliore, je compte bien pouvoir le lui montrer un de ces jours. Mais surement pas tout de suite, il me reste beaucoup de choses à faire avant. Dont certaines qui ne sont pas plus faciles maintenant que Kira est devant moi. Enfin, je souris malgré tout, contente que Kira ne m'en veuille pas d'avoir été trouver quelqu'un d'autre pour m'apprendre à me défendre.

"- Pendant qu'on parlait, il a... mis le doigt sur certains soucis que j'avais... Des choses qui me bloquaient et qui, selon lui, participent à m'empêcher d'avancer vraiment... Ça m'a permis de prendre conscience de choses que je savais déjà mais... que je n'arrivais pas à dire ou à faire... Et il m'a encouragé à prendre les devants et à changer ça.... "

J'ai l'impression de m'enliser de plus en plus dans de véritables sables mouvants. Est-ce que cela veut vraiment dire quelque chose, tout mon charabia? Je ne veux pas inquiéter Kira mais je n'y arrive pas autrement. J'ai besoin de mettre des mots, d'expliquer, de tenter de me justifier. Même si cela n'est pas réellement nécessaire. Enfin, je soupire un peu avant de prendre une grande inspiration et de lui tendre le dessin que j'ai terminé un peu plus tôt cet après-midi.

"- Je... c'est pour toi... Avec toutes mes excuses..."

Mes excuses pour n'avoir pas été la fille que tu aurais méritée plus tôt. Pour ne pas avoir réussi à te le dire, à te remercier comme j'aurais dû le faire, à te montrer que même si c'était compliqué pour moi, malgré tout, j'ai toujours été fière de pouvoir t'avoir comme mère.

Sur le papier, s'étend un grand dessin. Deux femmes se font face, toutes les deux souriantes et Domaes. A droite, ma Mère biologique et Arthas à ses pieds. A gauche, Kira et Astra, dans la même position. Toutes les deux tiennent une main d'une moi plus jeune, à l'âge que j'avais quand Kira s'était finalement mise en couple avec Gaea. Ma mère est plus petite en taille, plus lointaine, représentant mon passé alors que Kira est plus présente et plus grande. Elle m'invite à me tourner vers elle, vers l'avenir, ce que je fais. Et en dessous du dessin, une petite phrase inspirée des paroles du Maître, soulignée de 3 mots. Simples, mais terriblement importants.

" Une Mère est certes la femme qui vous met au monde, mais c'est surtout celle qui est toujours présente pour vous guider et vous aider à avancer dans le bon sens. "
Je t'aime, Maman


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3051
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Sam 10 Sep - 3:03



D'une fille à ... sa mère





C
ertes, elle ne devait pas avoir apprit grand chose en une première journée et les améliorations ne se feront pas en l'espace de deux séances mais à force d'entraînement Haizea deviendra plus forte. Et qui sait, au prochain combat contre Kira, elle pourra peut-être le gagner avec ses nouvelles techniques ; c'était ce que la demoiselle espérait. Boire du thé et regarder les autres permettaient déjà de se faire une idée de l'ambiance et de ce qu'elle allait les prochains joues, semaines, années... Est-ce que rien ça l'avait emballée ?

- Pendant qu'on parlait, il a... mis le doigt sur certains soucis que j'avais... Des choses qui me bloquaient et qui, selon lui, participent à m'empêcher d'avancer vraiment... Ça m'a permis de prendre conscience de choses que je savais déjà mais... que je n'arrivais pas à dire ou à faire... Et il m'a encouragé à prendre les devants et à changer ça....

Kira ne répondit rien, écoutant attentivement ce que la jeune fille avait à dire. Des problèmes tout le monde en avait et certains entravaient notre avancement plus que d'autres, mais une fois que quelqu'un avait mit le doigt dessus et qu'on avait réussit à en prendre conscience, ça ne dépendait que de nous. La demoiselle aux cheveux roses avait bien sûr une petite idée sur la question, les "soucis" qu'Haizea avaient, elle l'avait toujours su... Mais elle n'était pas très douée pour aborder la question, ne sachant pas si elle pouvait lui parler franchement sans qu'elle ne se braque et tenter de comprendre le pourquoi du comment. Kira avait fini par accepter et s'était dit qu'elle attendrait qu'Haizea fasse le premier pas, après tout, si elle n'était pas prête, ça ne servait à rien de forcer les choses.

La jeune femme s'empara du dessin pour l'observer en détail. Deux femmes se faisaient face et la Rose se reconnaissait dans l'une d'elle, le seconde étant la mère biologique d'Haizea ; la seconde étant plus effacée que la première. Au milieu, se trouvait Haizea elle-même à l'âge où Kira l'avait recueillit, les deux femmes tenaient la main de la petite et la demoiselle savait parfaitement lire entre les lignes et interpréter les dessins. Ses yeux se posèrent ensuite sur les mots écrits par Haizea, des mots qu'elle ne pensait jamais entendre ou voir.

" Une Mère est certes la femme qui vous met au monde, mais c'est surtout celle qui est toujours présente pour vous guider et vous aider à avancer dans le bon sens. "
Je t'aime, Maman


Une larme coula le long de la joie de la demoiselle aux cheveux roses, une larme qu'elle ne peut retenir mais non elle n'était pas triste... Au contraire même ! Haizea ne pouvait pas savoir à quel point lire ses mots rassuraient la demoiselle aux cheveux roses qui avait toujours eu l'impression de faire n'importe quoi, de ne jamais faire ce qu'il fallait pour la rendre heureuse alors qu'elle savait pourquoi la jeune fille avait cette réaction. Kira aurait sûrement eu la même à son âge, si ce n'est pire au final... Pourtant, elle ne savait pas quoi dire alors elle préféra prendre Haizea dans ses bras pour la serrer contre elle.

- Je t'aime aussi ma puce.

Elle la serra une dernière fois avant de se reculer, une dernière larme qui coulait le long de sa joue. Kira l'essuya d'un revers de la main avec un sourire franc, elle se trouvait ridicule à pleurer pour ça... Mais en même temps les larmes de joie, ça ne se retenaient pas. La demoiselle posa une nouvelle fois les yeux sur son dessin, non seulement il faisait passer un très grand message mais Kira remarquait aussi les progrès de sa fille dans ce domaine.

- Tu sais que je serais toujours là pour toi, pour t'aider et te protéger quoi qu'il arrive.

C'était son enfant et Kira s'était toujours promis de se plier en quatre pour ses enfants, qu'importe l'âge et le moment. Même une fois partie de la maison, marié et avec des enfants, la porte de la demeure serait toujours ouverte même si les choix des enfants ne plaisaient pas aux parents. La famille devait être soudée, une leçon que la Rose devrait retenir plus souvent... La demoiselle lui montra le dessin, avec un sourire fier aux lèvres.

- Tu t'es beaucoup améliorée en dessin ! Félicitations. C'est grâce à ton ami chez qui tu allais ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Sam 10 Sep - 9:39

D'une fille à ... sa mère

Feat.... Kira Seryk

Quand Kira récupéra le dessin, ce fut le silence. Le calme avant la tempête. Ce moment ou je m'attendais à tout sans savoir ce qui allait arriver. je sentais mon coeur battre comme pas possible alors que me gorge se serrait, car oui, j'avais peur. Et si c'était trop tard? Si je n'avais pas fait ce qu'il fallait? Si ça ne suffisait pas, Ce temps me sembla durer une éternité et lorsque que je vis Kira pleurer, une seconde, ma frayeur augmenta d'un cran.

- Je t'aime aussi ma puce.
Tu sais que je serais toujours là pour toi, pour t'aider et te protéger quoi qu'il arrive.


"- Oui, je sais... Je te fais confiance et... je t'aime, moi aussi. Beaucoup...."

Tellement. Mais je ne suis pas douée. Pourtant, le simple fait d'être serrée dans ses bras, de partager ses larmes, cela me fait du bien. Il y a si longtemps que la situation était au point mort entre nous, je m'en veux de ne pas avoir été capable plus tôt de lui dire tout ça. Mais je n'en étais pas capable. Je ne suis pas aussi forte qu'elle, je suis juste moi. Cependant, voir que cela peut lui suffire me fait aussi du bien. Je me suis toujours tellement posé de questions que réaliser finalement que tout était aussi simple que ça, cela me ferait presque rire. Ou pleurer. Un peu les deux. Au moins, il n’est pas trop tard, c'est mon plus grand soulagement.

Quand nous nous séparons, je réalise que moi aussi, je pleure un peu. A cause de l'émotion. Mais même si mon coeur bat encore la chamade, il  ne me fait plus mal du tout. Il est soulagé, lui aussi, je le sens bien. Et malgré la fatigue de l'entrainement, je ne sens plus le poids des courbatures dans mes épaules et mon dos. Comme si le simple fait d'enfin mettre de mots clairs et d'énoncer cette vérité si simple m'avait comme lavé de tous ces poids et douleurs que je me forçais à porter inutilement.

- Tu t'es beaucoup améliorée en dessin ! Félicitations. C'est grâce à ton ami chez qui tu allais ?

"- Oui. il m'a donné des conseils sur les perspectives et montré comment jouer davantage sur les ombres et les profondeurs. Il m'a appris aussi à mettre en couleur mais je ne maîtrise pas encore complètement cette technique. Et puis, j'aime bien le noir et blanc..."

Et puis, pour ce dessin, j'avais manqué de temps pour le mettre en couleur. Il m'aurait fallu encore des jours et des risques que je me rate hors je voulais vraiment le donner à Kira rapidement. pour être sure d'arrêter de remettre les choses à plus tard. Je lui en ferais un autre, en couleur, un de ses jours. Je crois même que je sais déjà ce que je vais lui dessiner mais je veux être certaine de le réussir alors, je prendrais mon temps. Maintenant, je l'ai le temps, comme elle sait la vérité.

"- Dis Kira, à propos du Maître... Est-ce que tu savais qu'il est un Elementis? Enfin, il maîtrise le feu. Je le sais parce qu'il me l'a montré.
Mais pour une fois, je n'ai pas eu peur. Ça m'a surprise sur le coup mais... Ce qu'il en faisait, c'était juste... Tellement beau. Je ne savais pas que l'on pouvait aussi se servir des éléments comme ça. C'était vraiment magique... "


Oui, avec ce que les Elementis m'avaient fait, à ma famille et à moi, je ne pouvais nier que leur pouvoir me terrorisaient. Je me souviens encore de la morsure de la foudre dans mon corps, lorsque j'avais suivi Kira et que Elly était morte. Mais là, ça n'avait rien à voir. C'était comme un simple prolongement de lui. Une danse qu'il effectuait, un partage entre lui et son éléments. Je ne peux pas dire que je n'ai plus peur mais d'avoir vu ça, cela m'a rassurée. Peu importe son camps, il y a des gens bons et attentionnés partout. Des tolérants et des... 'extrêmes' partout.

"- Mon ami qui m'apprend le dessin... Lui aussi, il est Elémentis. Et comme le Maître, quand il utilise son élément, c'est pour aider les gens, leur venir en aide et jamais leur faire du mal. Je l'ai vu faire. J'ai trouvé ça vraiment chouette, de pouvoir voir que tous les pouvoirs n'étaient pas mauvais. Je crois que ça aussi, ça m'a fait réfléchir."

Oui, je crois que mine de rien, j'en avais fait quand même du chemin. J'avais toujours diabolisé les éléments à cause du mal qu'ils m'avaient fait mais au fond, ce n'était pas leur faute à eux. C'était celle de leurs utilisateurs, qui en faisaient n'importe quoi. Mais quand on est enfant, il est difficile de faire la part des choses. J'avais grandi, enfin. Mais il avait fallu une horreur telle que la prise d'otages de cet été pour que je parvienne enfin à tout remettre en ordre et à accepter le tout. J'aurais aimé en être capable plus tôt. Et de moi-même. Mais l’important restait que maintenant, j'avais compris.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3051
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   Sam 10 Sep - 18:48



D'une fille à ... sa mère





L
'amélioration était flagrante et le dessin était peut-être la meilleure manière pour Haizea de s'exprimer, coucher sur papier ce qu'on pense, ressent était peut-être plus simple que de l'exprimer de vive voix. En tout cas, c'était un moyen comme un autre d'exprimer ses sentiments, le résultat était là et les choses étaient dites.

- Oui. il m'a donné des conseils sur les perspectives et montré comment jouer davantage sur les ombres et les profondeurs. Il m'a appris aussi à mettre en couleur mais je ne maîtrise pas encore complètement cette technique. Et puis, j'aime bien le noir et blanc..

C'était vraiment sympa à son ami de l'aider en dessin, les ombres et les profondeurs étaient vraiment réussie et le noir et blanc ne gâchait en rien la reconnaissance des personnes ; au contraire, dans ce dessin là, la demoiselle aux cheveux roses trouvait que le message avait plus d'impact dans noir et blanc qu'en couleur.

- Dis Kira, à propos du Maître... Est-ce que tu savais qu'il est un Elementis? Enfin, il maîtrise le feu. Je le sais parce qu'il me l'a montré.
Mais pour une fois, je n'ai pas eu peur. Ça m'a surprise sur le coup mais... Ce qu'il en faisait, c'était juste... Tellement beau. Je ne savais pas que l'on pouvait aussi se servir des éléments comme ça. C'était vraiment magique...


Un Elementis qui n'entraînait que des Domae... C'était... Étonnant. La Rose n'aurait jamais pensé entendre ça un jour et pourtant ça paraissait plutôt logique, les Domae étaient plus des adeptes du corps à corps tandis que les Elementis préféraient la distance et leur élément. Alors peut-être qu'elle n'était pas trop rassurée de savoir sa fille avec un Elementis mais ces dernières années lui avaient prouvé qu'il ne fallait pas juger en fonction du camp... Sinon elle n'aurait pas de meilleures amies et Ewan ne serait pas né. Les Domae qui le suivaient déjà n'avaient pas l'air traumatisés de son enseignement et ne revenaient jamais sans blessure, alors c'était qu'on pouvait lui faire confiance... Enfin c'était ce qu'elle espérait.

- Mon ami qui m'apprend le dessin... Lui aussi, il est Elémentis. Et comme le Maître, quand il utilise son élément, c'est pour aider les gens, leur venir en aide et jamais leur faire du mal. Je l'ai vu faire. J'ai trouvé ça vraiment chouette, de pouvoir voir que tous les pouvoirs n'étaient pas mauvais. Je crois que ça aussi, ça m'a fait réfléchir.

Tous les pouvoirs n'étaient pas mauvais non... Sinon Kira n'aurait jamais pu s'entendre avec Laelyss qui lui avait été d'un grand secours durant sa mission au port, elle n'avait pas hésité un seul instant à lui confier sa vie parce qu'elle savait que la rouquine serait toujours là pour elle. En tant que Reine, la demoiselle ne pouvait sûrement pas se permettre de traîner avec tous les Elementis mais elle voyait tellement d'alliance entre les deux camps dont même elle faisait partie qu'elle se demandait si cette guerre ne pouvait pas franchement s'arrêter. Si les animaux et les éléments pouvaient travailler ensemble, ce serait peut-être mieux non ?

- Je ne peux pas t'empêcher d'aller les voir puisque je côtoie moi-même des Elementis... Enfin, d'anciennes Elementis. Et puis, tu es sûrement assez grande pour voir toi-même si une personne te veut du mal ou non... De toute façon, les Domae ne sont pas tout blanc non plus, il y a des personnes qui viennent en aide grâce à leur animal et d'autres qui utilisent cette puissance pour s'attaquer à des innocents. Disons que les Familles ont toutes les deux quelque chose à se reprocher.

Evidemment... Tout n'était pas tout blanc ou tout noir et tout le monde devait mettre un peu d'eau dans son vin pour se rendre compte que tout le monde avait quelque chose à se reprocher.

- Ton père aussi utilisait son pouvoir pour se protéger ou protéger les personnes qu'il aimait... Et aussi pour se créer des domestiques de terre quand il avait la flemme de faire quelque chose.

Kira laissa échapper un sourire, se rappelant du premier Noël passé avec Gaea et Haizea où il avait utilisé son pouvoir pour que les humanoïdes de terre l'aide dans la cuisine et pour apporter les plats.

- Et alors, qu'as-tu tiré de tes réflexions ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.









Dernière édition par Kira Seryk le Lun 29 Jan - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: D'une fille à ... sa mère   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'une fille à ... sa mère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-