Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Jeu 8 Sep - 16:53

La famille, pour le meilleur et pour le pire  Ft. Azula & Kira
Vilmos n’allait pas recevoir la sœur de sa femme n’importe comment. Azula était de la famille maintenant, et elle aurait droit à tout le respect possible de sa part. Convaincre Kira de laisser une chance à sa sœur n’avait pas été facile, alors il fallait que tout soit parfait. Il ne voulait pas que la rencontre se passe mal entre les deux sœurs. Lui, était surtout là pour observer et écouter, pour le moment en tout cas, question de jauger la nouvelle venue.

Convier la rencontre à la maison plutôt que dans un restaurant pouvait avoir ses avantages. D’abord, Vilmos avait le contrôle sur ce qui se passait et ça ne lui déplaisait pas. La nonchalance n’était pas son genre. Les domestiques avaient reçu la tâche spéciale de faire un bon nettoyage en profondeur au premier étage, dans les coins et recoins de la cuisine, de la salle à manger, de l’entrée et des deux salons. Le Valet leur avait aussi demandé de polir les planchers. À la cuisine, les pâtes s’étaient imposées comme le plat de choix. Azula était peut-être végétarienne, qui sait?

D’ailleurs, Vilmos ne savait à peu près rien de cette mystérieuse sœur. Seulement qu’elle s’était fait abandonner, malheureusement. Kira ne semblait pas la connaître beaucoup plus, et ne manifestait pas autant de curiosité que son mari. Sans être rebuté, elle lui paraissait anxieuse. Vilmos ne voyait pas de raison de s’inquiété cependant. Azula n’était quand même pas une sans-abri. Et même si elle l’était, elle faisait quand même partit de la famille.

La dernière étape avait été d’envoyer les enfants chez Laelyss en compagnie de leur grande sœur. La discussion qu’ils auraient n’était pas faite pour d’aussi petites oreilles. Et puis, il ne fallait pas leur faire d’illusion tout de suite. Si la nouvelle tantine buvait comme un trou ou qu’elle détestait les enfants, hors de question de l’invité au réveillon. Sinon, il n’avait pas d’objection.
Vilmos finissait d’enfiler sa veste noire par-dessus une chemise d’un blanc immaculé lorsqu’il entendit toquer à la porte. Il descendit les escaliers avec Kira, plus nerveuse que jamais. Toute la journée en fait, elle avait été stressée par la venue d’Azula. Ce qui était assez compréhensible, mais tout de même… Ce n’était pas le Pape, juste sa sœur.

Il voulut laisser l’honneur à sa femme d’ouvrir la porte de la maison à sa sœur, mais elle figeait complètement et se fut lui qui tourna la poignée. Apercevant Azula juste là, il lui sourit.

-Bonsoir! Kira m’a beaucoup parlé de vous. Ça fait plaisir de vous rencontrer.

Vilmos lui tendit la main et se permit d’observer discrètement sa belle-sœur. Elle et Kira ne se ressemblaient pas exactement, mais il voyait des traits de famille entre les deux soeurs, ce qui était assez troublant pour le coup. Si c’était à cela que Kira ressemblerait avec dix ans de plus, franchement, ce n’était pas si mal. Il s’écarta pour laisser entrer Azula.
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Sam 10 Sep - 16:06

Une invitation chez sa sœur. Son père avait été ravis de l'apprendre, mais Azula se trouvait dans une zone floue entre l’appréhension et la joie. Sa garde-robe ne comportait pas vraiment de quoi s'endimancher, elle se demandait si c'était approprier d’ailleurs. Elle s'était donc habillé de la façon la plus sobre possible. Pour la première fois de sa vie elle se rendait à une réunion de famille, ça se passait chez sa sœur et elle savait qu'elle allait y rencontrer le maris de sa sœur. Pour Azula qui craignait encore de faire des faux pas lorsqu'elle la voyait dans sa pâtisserie, sentait un gros malaise arriver. Se demandant quoi prendre elle avait d’abord rejeter l'alcool pour ne  pas passer pour une pochetronne, repoussée l'idée d'apporter un dessert ou des chocolats, c'était complètement idiot il n'y avait pas mieux que la pâtisserie ou sa sœur travaillait pour s'en fournir, s'était dit que les fleurs n'était pas forcément adaptées... Finalement elle en était revenue à une bouteille d'un bon champagne, c'était un peu une folie pour son salaire mais ça ferai meilleure impression qu'un bouteille de whisky. En fait si elle ne trouvait sur place aucun alcool qui lui plaisait ce serai le meilleur moyen pour ne pas boire de trop. Azula ne craignait pas de finir ivre, juste de faire mauvaise impression si elle montrait a quelle point elle avait une bonne descente.

Arrivant à l'adresse indiquée elle fut surprise par l'allure et la taille de la demeure, un vrai palais en comparaison de ce qu'elle imaginait quand elle pensait « la maison d'une vendeuse en pâtisserie. » Son mari devait être quelqu'un de très riche sans doute, par précaution elle vérifia même plusieurs fois qu'elle ne s'était pas trompée. Cherchant dans son paquet de cigarette elle en fuma une entièrement avant d'aller sonner, sa sœur ne fumait pas en temps normal, si son mari ne fumait pas non plus ce qui était probable, elle ne pourrai pas fumer sans être impolie. Ensuite il ne lui restait plus d’excuse pour gagner du temps, elle sonna donc à la porte puis tenta de contrôler un peu son expression pour avoir l'air moins anxieuse qu'elle ne se trouvait actuellement.

Ce fut l'homme de la maison qui lui ouvrit.

-Bonsoir! Kira m’a beaucoup parlé de vous. Ça fait plaisir de vous rencontrer.

«Je me demande ce qu'elle a pus dire en parlant de moi, une folle qui manque de tact et qui aime les tartes aux fraises ? » A l'évidence il cherchait surtout à être polis.

-Bonsoir, enchantée de faire votre connaissance.


Elle saisit fermement la main tendu et fit une poignée de main très stricte, puis de l'autre main elle leva un peu la bouteille de champagne qu'elle avait amenée.

-Je pense qu'il faut mettre ça au frais.


Azula malgré son maque d'aisance flagrant, estimait qu'elle ne s'en tirait pas trop mal avec les formules de politesse civiles. Mais elle n'en avait pas encore finit avec les bonjours. Invitée à entrer par le gestuelle, elle s'approcha de sa sœur.

« Quand deux femme civiles supposées entretenir un rapport amical ou simplement peu formel se rencontrent, elles se font la bise. Bon ok mais combien et on commence par quel côté ? Y'a t-il seulement des règles pour ça ? C'est pas payant d'être aussi peu sociable. Bon si tu souris et que t'approche la tête t'aura plus qu'à suivre le mouvement. Et maintenant qu'elle a admit que j’était sa sœur je suis sensée la tutoyer ou c'est encore trop tôt ? Je sais, je vais dire vous pour parler au couple et je verrai bien si elle me tutoie.»

-Bonjour, vous avez vraiment une jolie maison tout les deux.


La formule avait beau être un compliment classique, elle le pensait. L'intérieur était magnifique, propre et bien décoré. Azula avait aussi peur de faire un faux pas maintenant que si elle s'était trouvé en mission d'extraction d'otages, mais elle estimait qu'elle s'en tirait bien jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3119
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Sam 10 Sep - 19:00



La famille, pour le meilleur et pour le pire





K
ira avait été stressée toute la journée... Elle n'avait pas dormit de la nuit et avait passé toute sa journée à tourner le déroulement de cette soirée dans sa tête. Et si sa sœur s'ennuyait ? Et si finalement elle ne l'appréciait pas plus que ça et voulait couper les ponts ? La demoiselle aux cheveux roses devrait dire quoi ? S'habiller comment ? Qu'est-ce qu'il fallait faire ou ne pas faire ? Kira avait laissé son mari s'occuper des domestiques et voir ce qu'il y aurait au menu de ce soir, la Rose n'avait pas la force de donner des ordres et répondre aux questions.

La demoiselle aux cheveux roses ressemblait à ces gamines passant leur examen final et qui étaient de mauvaise humeur dès qu'on essayait de leur adresser la parole... Kira avait passé une bonne partie de la matinée dans sa chambre avant de finalement pointer le bout de son nez pour déjeuner, elle ne parlait pas trop à ses enfants et évitaient de répondre à leurs questions ; notamment pourquoi ils devaient aller chez Tata Lae' ce soir... La Rose leur avait simplement répondu qu'ils devaient recevoir des collègues et que les discussions ne seraient pas assez intéressantes pour des enfants de leur âge. En vrai, la Rose voulait simplement attendre avant de leur présenter leur tante... Peut-être qu'Azula trouverait cette initiative trop précipitée ?

En tout cas, la demoiselle aux cheveux roses avait prit soin de préparer le sac des petits, ce n'était qu'une seule nuit mais il y avait les pyjamas de tout le monde, leurs doudous, et les petites choses pour les occuper ; bien sûr, Kira leur a rappelé d'être bien élevés et de les aider à mettre la table ainsi que la débarrasser. Ces instructions n'étaient pas vraiment pour Haizea et Ewan qui le feraient instinctivement mais pour la petite tornade rose répondant au nom de Thalia ; de toute façon, Kira savait très bien que Laelyss et Bigby ne se laisseraient pas marcher sur les pieds par une gamine de 8 ans. Et la demoiselle était loin d'être de ses mères qui considéraient ses enfants comme intouchables, si ils avaient fait une connerie, il fallait l'assumer.

La Reine était donc passée chez Laelyss dans l'après-midi et l'avait remerciée une dernière fois pour ce service de dernière minute, Kira ne lui avait pas expliqué l'histoire complètement mais simplement qu'ils recevaient quelqu'un à la maison ce soir. Elle voulait tenter de régler cette histoire plus ou moins seule avant de lui raconter plus en détail, Kira n'avait donc pas prit de café comme à son habitude étant un peu trop tendu pour avaler quoi que ce soit et avait préféré rentrer chez elle pour se préparer. L'heure des retrouvailles approchaient et elle devait être un minimum présentable pour recevoir sa sœur chez elle, tout en essayant de rester simple... C'était peut-être ça le plus compliqué en fait, rester simple.

Face à son armoire après sa douche, la demoiselle aux cheveux roses avait croisé les bras et regardait les vêtements de sa penderie... Alors plutôt robe, jupe ou jean ? Une robe pour recevoir sa sœur à la maison n'était pas un peu trop ? Une jupe aussi ferait peut-être trop... A quoi bon se montrer superficielle avec un membre de sa famille alors que c'était normalement avec eux qu'il fallait se montrer le plus naturel ? Après une intense réflexion qui avait duré des plombes, la demoiselle aux cheveux roses opta pour un jean ainsi qu'une chemise, c'était... habillé sans trop l'être. Enfin elle l'espérait. Kira ne voudrait pas donner de mauvaise impression. L'heure approchait alors elle descendit les escaliers pour se retrouver face à Vilmos, elle lui offrit un sourire histoire de le rassurer mais il savait très bien lire entre les lignes depuis le temps.

Quelqu'un sonna. Azula. Kira se figea totalement, se maudissant de réagir ainsi pour la venue de sa sœur ; bordel ce n'était pas la mer à boire tout de même ! Elle laissa donc son mari ouvrir la porte, étant légèrement reculée et elle les laissa échanger quelques mots. Elle observa la poignée de mains échangée en se demandant si elle devrait faire pareil... A moins qu'elle devait lui faire la bise ? Ou un câlin ? Oh non pas le câlin, Kira n'était pas prête psychologiquement... Déjà que Laelyss avait dû attendre des plombes pour en avoir un. De l'autre main, la demoiselle remarqua la bouteille qu'elle s'empressa de prendre pour aller la mettre au frais comme l'avait demandé Azula mais son mari, ne voulant pas voir sa femme se défiler aussi rapidement, prit la bouteille en main. Raté.

Sa sœur était enfin entrée dans la maison et se dirigeait vers la demoiselle aux cheveux roses qui remarqua les mêmes questions dans ses yeux, est-ce qu'elles devaient se faire la bise ? Afin de ne pas être deux cruches face à Vilmos, sa femme fit le mouvement de tête pour engager la bise ; au moins il y avait une chose qu'elle remarquait chez sa sœur... Elle avait l'air aussi douée que la Rose pour se faire des amis ou parler aux gens. Cette soirée promettait d'être extraordinaire si personne ne voulait engager de conversation et qu'elles ne se regarderaient dans le blanc des yeux... Heureusement, Vilmos serait là pour engager des conversations et sûrement un peu crier lorsqu'il verra que ni l'une ni l'autre n'était à l'aise.

- Bonjour, vous avez vraiment une jolie maison tout les deux.

- Merci beaucoup !


Elle n'avait pas fait grand chose dans cette maison à part ramener ses affaires lorsqu'elle avait mit la sienne en vente... Aider bien sûr pour les travaux pour la chambre des enfants mais le salon, la cuisine, l'architectures avaient dépendu de Vilmos au moment de la construction de l'achat de la maison. A dire vrai, elle n'avait jamais pensé à poser la question. Bon. Et maintenant ? Ils n'allaient quand même pas passer à table tout de suite, ils allaient prendre le temps de prendre un petit apéro ensemble non ? Kira allait formuler cette proposition mais se rendit compte qu'elle ne savait pas si elle devait la tutoyer ou la vouvoyer... C'était sa sœur quand même mais elle ne la connaissait pas. Et par rapport à Azula, la demoiselle n'avait pas l'excuse de deux pour dire "vous"... Mmh, il fallait trouver un truc.

- On va prendre l'apéro dans le salon ?

Pas mal ça. Et comment passer pour une alcoolique qui préférait se noyer dans son verre pour éviter de paraître mal à l'aise... Elle n'était pas sûre finalement de marquer des points avec ça. Vilmos préféra s'éclipser dans la cuisine pour aller déposer la bouteille d'Azula au frais. Ah ! A peine deux minutes qu'elle était arrivée ici qu'il les laissait déjà seules, sympa le mari. Kira invita donc sa sœur dans le salon où elle lui proposa de s'asseoir sur le canapé, et là... C'est le drame. De quoi allaient-elles pouvoir parler ? Kira jeta un coup d’œil dans son salon comme si elle s'attendait à découvrir une nouvelle chose pour relancer le sujet... Parler de littérature était peut-être un peu craignos pour une première fois non ? Les cadres photos un peu partout n'apportant pas plus d'idées, la demoiselle décida de briser la glace en évoquant le sujet qui posait sûrement problème pour les deux.

- Je me dis... Vu qu'on est de la même famille, on pourrait peut-être se tutoyer ? Ça ferait moins formelle je pense.

Et ça ferait moins de distance entre les deux. Autant essayé d'être proches non pour une famille ? Enfin Kira accordait beaucoup d'importance à la famille alors autant y croire jusqu'au bout. L'absence de Vilmos lui paraissait une éternité à tel point qu'elle se demandait si il ne faisait pas exprès de prendre tout son temps... Ou alors simplement que la Rose avait l'impression que le temps s'était arrêté ? Allez savoir. Il fallait simplement se mettre dans le bain, lancer une conversation et une fois trouvée ça allait être plus simple. Mmh. De la pluie et du beau temps ? Non c'est nul. De la famille ? Encore pire. La maison ? Déjà évoqué.

- Tu n'as pas trop galéré à trouver la maison ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Lun 12 Sep - 16:42

La famille, pour le meilleur et pour le pire  Ft. Azula & Kira
-Bonsoir, enchantée de faire votre connaissance.

Mais c’est qu’elle avait une sacrée poignée de main la belle-sœur! Vilmos fut légèrement surpris de la fermeté avec laquelle Azula lui avait serré la main. Elle tendit une bouteille de champagne qu’elle avait acheté pour l’occasion. Franchement, même s’il ne le connaissait pas encore tout à fait bien, Vilmos l’appréciait déjà beaucoup. En tout cas, elle avait du goût en matière d’alcool.

-Je pense qu'il faut mettre ça au frais.

Effectivement, vaut mieux pas laisser traîner un champagne. Kira pris d’abord la bouteille entre ses mains, mais Vilmos avait vu clair dans son jeu et l’en débarrassa aussitôt. Tant qu’il serait là, Kira ne trouvera aucune bonne raison de se dérober de sa sœur. Elles se firent la bise, après un moment d’hésitation de leur part, devant Vilmos qui se retenu de rouler les yeux au plafond. Si la soirée continuait avec le même malaise entre les deux, ça risquait d’être plutôt barbant.

- Bonjour, vous avez vraiment une jolie maison tout les deux.

- Merci beaucoup !

Ouais, c’est Kira qui remercie mais c’est moi qui a tout payé, se dit-il. Inutile de divulgué cette information, Vilmos était persuadé qu’ils allaient atteindre leur quota de moments gênants pour tout le mois. En rajouter une couche, se serait gratuit. D’ailleurs, qu’ils se qu’ils faisaient tous à poireauter devant la porte?

- On va prendre l'apéro dans le salon ?

-Excellente idée. Je m’occupe du champagne et je vous rejoins.

Il tourna les talons, sans un regard vers sa femme et sans remords. Quoi? Elle allait survive à son absence pendant quelques minutes, et puis elle était avec sa sœur. C’était une belle occasion pour qu’elles discutent toutes les deux, sans qu’il ne soit là. Ça leur permettrait peut-être de se souvenir comment ça marche, la socialisation.

Une fois dans la cuisine, Vilmos salua son chef cuisinier. Celui-ci lui retourna le bonjour et se remis à la sauce. L’odeur des tomates et des épices donnait déjà l’eau à la bouche, sans parler du petit pain à l’ail qui dorait tranquillement. Quant aux coupes de champagnes, elles attendaient sagement derrière l’armoire, alignées les unes derrières les autres. Depuis le jour de l’An qu’elles n’avaient pas bougé de là, et en les prenant, elles parurent à Vilmos un peu poussiéreuses. Un coup sous l’eau et elles étaient comme neuves, prêtes à receveur le champagne. Vilmos remplis trois coupes et de son autre main, porta un plateau d’amuse-gueule.

De retour au salon, il déposa le plateau sur la table à café et tendit le champagne aux deux sœurs. Souriant, il leva son verre.

-On porte un toast à vos retrouvailles? Ça n’arrive pas tous les jours que l’on retrouve sa sœur. Et je suis content d’être là pour voir ça! Bienvenue dans la famille, Azula.
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Mer 14 Sep - 22:46

« Le bonjour c'est fait, la bise c'est fait, donner le champagne c'est fait, je fait quoi maintenant ? Je suis sensée dire un truc ? J'ai l'impression qu'elle est aussi mal à l'aise que moi...»

-On va prendre l'apéro dans le salon ?

-Excellente idée. Je m’occupe du champagne et je vous rejoins.
-Oui, je vous suis.


Et voilà le vouvoiement lui avait échappé du coups ça allait donner l'impression qu'elle voulait rester distante. La maison lui semblait plus luxueuse à chaque détail qu'elle en découvrait. Azula se demandait ce que sa sœur buvait comme apéritif, si elle lui demandait, elle demanderait gentiment ce qu'il y a et pour faire bonne impression ne demanderai rien de trop fort, ça lui paraissait un bon plan pour ne pas passer pour une buveuse. Une pensé lui vint et si sa sœur avait hérité de son caractère et « savait » boire comme elle ? Elle se retrouverait bête avec un alcool de femme si sa sœur enquillait un cognac... Moins que dans la situation inverse mais quand même.

-Je me dis... Vu qu'on est de la même famille, on pourrait peut-être se tutoyer ? Ça ferait moins formelle je pense.

« Ben voilà, la vouvoyez c'était une bêtise ! Allé Azu rattrape le coups ! »
-Oui, bien sur j’allai proposer la même chose.

Petit silence...Kira qui scrutait vers la cuisine comme un appel au secours silencieux vers son mari, Azula qui ne savait ni quoi dire ni ou poser son regard. Malaise.

-Tu n'as pas trop galéré à trouver la maison ?
-Non ça a été facile j’avais l'adresse...


« Allé laisse pas le silence revenir, enchaine, trouve un truc.» Elle chercha autour d'elle, s’arrêta sur un cadre et demanda enjouée.
-Ce sont vos enfants ?

Dans la tête d'Azula la question était « J'ai des neveux ? », elle se trouvait simplement contente de se découvrir une famille et troublée de même y voir un air de famille. Les enfants en question ne semblaient pas être là. Azula se sentait maladroite avec les enfants de toute façon. A ce moment précis elle se sentait maladroite avec toute interaction sociale.

Vilmos revint avec des coupes de champagnes, parfait, ça signifiait que le champagne était adapté.

-On porte un toast à vos retrouvailles? Ça n’arrive pas tous les jours que l’on retrouve sa sœur. Et je suis content d’être là pour voir ça! Bienvenue dans la famille, Azula.
-Heu merci beaucoup.


Elle se surpris elle même en entendant l'emotion dans sa voix.
-Heu je ne m'attendait pas vraiment à être... acceptée.

"Sérieusement ? Ça sonne trop triste, je vais ruiner l'ambiance."

-Je veux dire...Je suis contente.

« Bravo, quelle oratrice je fais. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3119
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Dim 18 Sep - 2:04



La famille, pour le meilleur et pour le pire





A
zula accepta le tutoiement expliquant à son tour qu'elle allait proposer la même chose, c'est vrai ça, entre sœurs on ne se vouvoyait pas ! Et puis il fallait trouver un sujet de conversation... Quelque chose d'intéressant et de ne pas trop barbant ; Kira ne remplit donc pas ces critères puisqu'elle lui demanda si elle avait réussit à trouver la maison sans difficulté. Bien. Si Azula n'expliquait pas qu'elle avait quelque chose de plus important à faire, ça relèverait presque du miracle ! Comment supporter une petite sœur aussi timide que Kira ?

- Non ça a été facile j’avais l'adresse...

Elle avait l'adresse... Forcément. Voilà, une question idiote avait été posée et une réponse simple avait été donnée ; Kira s'attendait à quoi ? Qu'elle lui raconte son voyage dans les ruelles de Quederla et les gens qu'elle avait croisé ? Forcément que ce n'était pas un bon sujet de conversation et la Rose se maudissait intérieurement d'être aussi coincée ! Elle n'arrivait pas à comprendre le problème puisque d'habitude, Kira arrivait à parler aux autres sans trop être renfermée et lancer quelques blagues histoire de détendre l'atmosphère ! Mais là, c'était comme si... Comme si elle avait 20 ans de moins et forcée de parler devant toute une classe pour un exposé.

- Ce sont vos enfants ?

Elle avait l'air plutôt enjouée en demandant cela, ôtant ainsi un poids sur les épaules de la demoiselle aux cheveux roses ; ça voulait dire qu'elle aimait bien les enfants ? Ou du moins elle les supportait ! Pourtant, Kira se doutait que ça devait lui faire bizarre d'apprendre son nouveau rôle de Tata. La jeune femme laissa échapper un sourire, au moins elle essayait de connaître sa famille.

- Oui, ils s'appellent Haizea, Ewan et Thalia... Mais ils ne sont pas là ce soir, je voulais qu'on soit tranquille tous les trois. Tu voudrais les rencontrer un de ces quatre ?

Pas obligé de dire qu'elle était leur Tata tout de suite, essayer de voir si le courant passait déjà ? Ou alors leur avouer directement et voir sur le tas comment se déroulait cette rencontre. Si elle voulait attendre, Kira le comprenait aussi... Il y avait à peine un mois, elle n'avait ni sœur ni neveux et voilà qu'elle faisait partie d'une famille maintenant ; ça devait lui faire tout drôle quand même ! A ce moment là, Vilmos revint avec le plateau d'amuse-gueule et tendit une coupe de champagne aux deux sœurs avant de lever son verre.

- On porte un toast à vos retrouvailles ? Ça n’arrive pas tous les jours que l’on retrouve sa sœur. Et je suis content d’être là pour voir ça ! Bienvenue dans la famille, Azula.

- Heu merci beaucoup.


La demoiselle aux cheveux roses leva son verre sans savoir quoi dire, ne sachant pas comment exprimer les sentiments qu'elle ressentait. Kira préféra donc se noyer dans une première gorgée de champagne tandis qu'Azula expliquait son point de vue, se disant étonnée d'avoir été acceptée dans la famille... Oui ça faisait bizarre aussi pour la demoiselle et elle commençait à trouver une certaine ressemblance chez sa grand sœur, à quel point étaient-elles similaires et différentes ? Elles pouvaient tout de même remercier Vilmos pour ces retrouvailles, si il n'avait pas été là, la Rose serait sûrement encore en train de se poser des questions sur quoi faire et comment... Il avait simplement précipité les choses.

- Je veux dire... Je suis contente.

- Je suis contente aussi que tu acceptes de faire partie de cette famille.


Qu'elle ne se sente pas idiote puisque Kira était la Reine de cette catégorie... Pas meilleure oratrice que sa sœur, elle était à deux doigts de se lever pour aller se mettre des gifles dans la salle de bain pour se redonner du courage ; bordel à la fin ! Ce n'était sûrement pas compliqué de mettre des mots sur ce qu'elle ressentait. Se penchant pour attraper un amuse-gueule, la demoiselle débattait intérieurement... Quelle question elle pouvait poser ? Quelque chose pour apprendre à la connaître, montrer qu'elle s'intéresse à elle. Ils se posaient quoi les amis quand ils se rencontraient ? Parce qu'au final, c'était pareil... Simplement qu'elles avaient un lien de parenté et qu'elles devaient apprendre à se connaître.

- Et si tu nous parlais un peu de toi ? Qu'est-ce que tu fais dans la vie ? Est-ce que tu as des enfants ?

...
Est-ce que c'était réellement la bonne question à poser maintenant ? Pourtant, la demoiselle avait bien envie de savoir si elle était tata à son tour ; peut-être qu'elle l'aurait invoqué plus tôt lorsqu'elle avait remarqué le cadre ? Hum. Maintenant que c'était dit, la demoiselle ne pouvait plus faire marche arrière et écouter attentivement les réponses de sa sœur.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Dim 25 Sep - 13:24

-Oui, ils s'appellent Haizea, Ewan et Thalia... Mais ils ne sont pas là ce soir, je voulais qu'on soit tranquille tous les trois. Tu voudrais les rencontrer un de ces quatre ?


« Ho oui je voudrai, mais pas trop vite.  A tout les coup, je vais être nerveuse et les gamins vont me trouver étrange. »

-Oui, dans quelque temps. Il faut que je me fasse à l'idée d'avoir toute une famille.


Décidément se faire à l'idée prendrait du temps.

-Et si tu nous parlais un peu de toi ? Qu'est-ce que tu fais dans la vie ? Est-ce que tu as des enfants ?



On entrai dans le vif du sujet. Son père lui avait déjà parlé de monter en grade ou de fonder une famille. Deux sujet qu'elle éludait autant que possible.  Pour la plupart des gens ces critères incarnaient les réussites d'une vie, la carrière, l'amour et la famille. Azula n'avait jamais eue ce genre de centre d’intérêt, mais il lui arrivait de se demandait si elle ne passait pas à côté de quelque chose d'essentiel, ne serai-ce que rassurer son père sur son propre bonheur.

-Je suis militaire, de terrain. Il m'arrive souvent de servir de garde du corps pour des représentants du gouvernement. Et à part mon père adoptif, je n'ai aucune famille à vous présenter. Il était militaire aussi. Il a toujours voulut que le gouvernement reprenne le dessus sur les batailles de familles qui déchirent le pays et ne respectent rien... J'ai repris le flambeau.

Elle scruta attentivement ses interlocuteurs et en conclut qu'elle devrait éviter de parler politique.
« Azula, t'as encore mis les pieds dans un champ de mine. Opération annulé, fait diversion et replis toi. Je répète : opération annulée. »

-Et vous, comment vous vous êtes rencontrés ?


Azula n'était pas férue des histoires romantiques mais ce sujet, bien qu’amené avec la finesse d'un direct dans le pif, lui semblait être la meilleure diversion possible. Quel couple n'aimait pas raconter ce genre de choses avec force et détail ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Mar 27 Sep - 17:25

La famille, pour le meilleur et pour le pire  Ft. Azula & Kira
Après le toast officiel de bienvenue, Vilmos s’assit aux côtés de sa femme qui semblait cherchait désespérément quoi dire. Faute de trouver quelque chose, elle cala un premier verre de champagne et le Valet ne put s’empêcher de lui jeter un bref coup d’œil. Kira tenait bien l’alcool, mais pour quelqu’un comme sa sœur, qui ne la connaissait pas, à ce rythme, Azula finirait peut-être par croire que la Rose avait un problème d’alcool. Ou que Kira était une femme névrosée qui descend des antidépresseurs avec du vin avant d’aller pleurer dans son lit.

De toute façon, depuis quand est-ce qu’on boit un champagne cul-sec? Enfin, ça pouvait toujours lui délier la langue. De son côté, Azula était émue par l’attention qui lui était porté, ce qui fit sourire Vilmos, content de voir que la rencontre se déroulait relativement bien jusqu’à maintenant, et un peu fier d’en avoir été l’investigateur. En même temps, depuis quand ne donnait-il pas de bonnes idées?

- Je veux dire... Je suis contente.

- Je suis contente aussi que tu acceptes de faire partie de cette famille.



Il est content, elles sont contentes, tout le monde est content! En buvant son champagne, Vilmos se demanda si elles n’étaient pas toutes les deux tellement nerveuses qu’elles ne disaient que des inepties de ce genre. Allaient-elles aussi faire des commentaires sur la sauce à spaghetti durant le diner?  Bonjour la discussion. Elles ne s’étaient pas vues durant des années! Il y avait forcément quelque chose de plus intéressant à dire que de dire ô combien elles étaient contente. Vilmos pensait à des centaines de sujet, mais il était hors de question de faire tout le travail et il s’enfourna un amuse-gueule dans la bouche pour se donner une raison de ne pas parler dans ce silence de plus en plus inconfortable. Il croisa la jambe et Kira prit finalement la parole en premier.

- Et si tu nous parlais un peu de toi ? Qu'est-ce que tu fais dans la vie ? Est-ce que tu as des enfants ?

Ah! Excellent sujet. Le sujet le plus intéressant est toujours soi-même. Et Azula en particulier, puisqu’elle leur était complètement étrangère. Mis à part son lien de sang avec sa femme, sa nouvelle belle-sœur restait bien mystérieuse. Vilmos se tourna vers elle, tout ouïe et tout sourire.

-Je suis militaire, de terrain. Il m'arrive souvent de servir de garde du corps pour des représentants du gouvernement. Et à part mon père adoptif, je n'ai aucune famille à vous présenter. Il était militaire aussi. Il a toujours voulut que le gouvernement reprenne le dessus sur les batailles de familles qui déchirent le pays et ne respectent rien... J'ai repris le flambeau.

Au fil des paroles d’Azula, le sourire du Valet s’était figé et il eut soudainement envie de s’arracher les yeux. Lui qui évitait à tout prix de parler ou même de croiser un membre du gouvernement, voilà qu’un de leur garde du corps était dans leur salon et aillait diner à la même table qu’eux. Il avait l’impression que le destin venait de lui jouer un mauvais tour. Mais le pire, c’est qu’il ne pouvait rien faire. Par amour pour Kira, il se contenu de renvoyez Azula d’où elle était venue à grands coups de pieds au cul et lui dire d’aller licher les bottes de son gouvernement ailleurs. Elle rencontrait sa sœur pour la première fois, et Vilmos l’aimait trop pour gâcher se moment. Sa femme remarquerait sans doute sa brusque froideur, elle le connaissait trop bien. Mais de l’extérieur, Vilmos avait gardé un regard fixe et un sourire de marbre.  Quel idiot d’avoir insisté qu’elles se rencontrent!

-Et vous, comment vous vous êtes rencontrés ?

Au moins, elle avait été assez intelligente pour changer de sujet, mais ce n’était pas sans risque. Si elle s’attendait à une histoire à l’eau de rose, Azula sera déçue. Mais ce qui était le plus délicat dans tout cela, c’est leur affiliation avec les Domae. Azula avait été on ne peut plus clair sur ce qu’elle pensait des Familles. Vilmos avait donc deux choix devant lui : soit il racontait la vérité, qu’ils s’étaient connus chez les Domae, soit il mentait. Il décida d’y mettre un peu des deux.

-On se connait depuis longtemps en fait, mais on ne s’entendait pas, au début. Je me disputais tout le temps avec elle et on ne pouvait pas se blairer. On a finalement enterré la hache de guerre après un… sérieux désaccord, puis on est devenu amis. Je suis même devenu le parrain de son fils, Ewan. Dans ce temps-là, on était tous les deux en couple chacun de notre côté. Malheureusement, la guerre a emporté nos compagnons et nous nous sommes retrouvés seuls. Je crois que ça nous a rapprochés, en quelque sorte. Enfin…je pense que j’ai tout dit chérie?

Dans l’ensemble, c’était presque ça, mais il manquait pas mal de détails. Ce qui était intentionnel, évidement. Était-ce vraiment nécessaire de dire qu’ils étaient devenus potes après s’être donné des pains? Ou de raconter combien Kira avait été dépressive au point de vouloir se suicider après la mort de Gaea et qu’il l’avait sauvé in extrémis? Déjà que le romantisme n’était pas au rendez-vous… il ne voulait pas rendre pire la situation!
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3119
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Jeu 29 Sep - 19:03



La famille, pour le meilleur et pour le pire





A
pprendre à se connaître était quand même la base pour savoir si on avait des points communs, des passions communes, des projets communs... Et puis, partir sur un sujet vague pourrait permettre de rentrer dans les détails pour essayer d'en savoir plus sur un sujet en particulier qui était flou ou qui intéressait. Enfin, même intérieurement Kira était complètement perdue et apeurée ; et si elles n'avaient rien en commun ? Pourquoi toujours penser au pire ! Elles avaient sûrement des tas de passions communes !

- Je suis militaire, de terrain. Il m'arrive souvent de servir de garde du corps pour des représentants du gouvernement. Et à part mon père adoptif, je n'ai aucune famille à vous présenter. Il était militaire aussi. Il a toujours voulut que le gouvernement reprenne le dessus sur les batailles de familles qui déchirent le pays et ne respectent rien... J'ai repris le flambeau.

Ah...
Kira savait, même sans regarder son mari, que ce dernier n'allait pas apprécier de recevoir un membre du Gouvernement dans sa famille. Déjà que savoir que le père d'Ewan était un Elementis était à peine pensable, mais alors que la demie-sœur était un soldat du Gouvernement, ça risquerait de moins passer... La Rose essaya de relativiser, son père adoptif lui avait simplement transmit un métier qu'il aimait ; en y réfléchissant, la demoiselle aux cheveux roses avait bien suivit ses parents et certaines personnes pourraient trouver ce geste absurde. Mais c'est vrai qu'avoir une demie-sœur dans le Gouvernement et un ex ainsi qu'une meilleure amie chez les Elementis étaient quand même un peu casse-gueule pour Kira... A croire que plus elle vieillissait et plus le destin lui disait de rester neutre dans cette guerre.

- Et vous, comment vous vous êtes rencontrés ?

Mouais, c'était peut-être mieux de changer de sujet en fait... Kira encore pouvait accepter et passer outre le fait qu'elles risqueraient de se taper sur la gueule le jour où Domae et Gouvernement allaient se rencontrer mais Vilmos n'allait certainement pas oublier ce détail. La demoiselle aux cheveux roses serait même prête à parier qu'il regrettait d'avoir autant insisté sur les retrouvailles ; ah ! Mais maintenant qu'elle était ici, Azula allait le rester. A moins qu'elle voulait fuir cette soirée qui était une catastrophe ? Kira comprendrait, elle n'était pas non plus très à l'aise. Il fallait trouver quelque chose afin d'être plus à l'aise, allez quoi, c'était sa sœur quand même !

- On se connait depuis longtemps en fait, mais on ne s’entendait pas, au début. Je me disputais tout le temps avec elle et on ne pouvait pas se blairer. On a finalement enterré la hache de guerre après un… sérieux désaccord, puis on est devenu amis. Je suis même devenu le parrain de son fils, Ewan. Dans ce temps-là, on était tous les deux en couple chacun de notre côté. Malheureusement, la guerre a emporté nos compagnons et nous nous sommes retrouvés seuls. Je crois que ça nous a rapprochés, en quelque sorte. Enfin…je pense que j’ai tout dit chérie ?

C'était un bien beau résumé de leur vie en omettant tous les nombreux coups qu'ils avaient pu se donner au cours de ces années de mésentente mais ce n'était peut-être pas le meilleur sujet à aborder dès une première rencontre ? Savoir que sa petite-sœur était une brute épaisse qui recevait aussi des pains de la part du gars qui allait devenir son futur mari... Arf, ça le faisait moyen dans une discussion comme celle-là. Secouant la tête, la demoiselle n'avait pas grand chose à rajouter quant à ce petit résumé de bout de vie et décida de reprendre une gorgée de champagne... Bien. Bien. Bien. Pas que le sujet avait jeté un froid, mais c'était désormais compliqué de parler franchement non ?

Sauf que franche, elle l'était. Et la demoiselle commençait à en avoir marre de tourner autour du pot et de prendre toujours des pincettes pour ne vexer personne ; elles étaient de la même famille désormais, elles pouvaient se parler de tout en toute franchise non ? Quelques mal aise, mais à force ça commençait à devenir pesant et tout le monde allait passer une mauvaise soirée si quelqu'un ne se mettait pas un coup de pied au derrière pour jouer carte sur table et parler franchement de l'avenir, de ce qui allait se passer à présent et tout ce qu'ils venaient d'apprendre. Déposant le verre sur la table, la demoiselle reprit la conversation avec un sourire après laisser un échapper un soupire pour se donner du courage.

- Bon. Je pense qu'on va parler franchement deux minutes... Tu as dû remarquer que tes révélations quant à ton métier nous ont un peu... chamboulées si je puis dire. Et tu dois sûrement te douter que si on vit dans ce côté de la ville, c'est qu'on est Domae... Notre mère l'était aussi pour tout te dire. Alors je ne te demande pas d'arrêter ton métier et encore moins de quitter le Gouvernement, mais je voudrais simplement être sûre qu'il n'y ait pas de malaise entre nous ? Je voudrais simplement apprendre à te connaître et qu'on tente de rattraper les années perdues, de se comporter comme une vraie famille quoi ; je m'en fiche après moi que tu sois du Gouvernement ou d'une Famille.


Des sujets à éviter, ça il devait sûrement y en avoir pleins... Tout ce qui tournait autour de la ville et de ses habitudes mais Kira ne voulait pas que tout le monde se terre dans son silence sous prétexte que la personne en face était censé être notre ennemi ; elle ne voulait pas non plus insister, parler avec des personnes qu'on est censé éliminer était un concept compliqué à concevoir mais tout de même possible. Était-ce possible dans leur cas ? Cette question se posait autant à Azula qu'à Vilmos qui, et Kira en était sûre, allait avoir désormais du mal à accepter sa belle-sœur dans la famille. La jeune femme regardait les deux pour observer leur réaction à chacun, si quelqu'un avait quelque chose à dire.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Spoiler:
 


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   Sam 1 Oct - 14:28

-On se connait depuis longtemps en fait, mais on ne s’entendait pas, au début. Je me disputais tout le temps avec elle et on ne pouvait pas se blairer. On a finalement enterré la hache de guerre après un… sérieux désaccord, puis on est devenu amis. Je suis même devenu le parrain de son fils, Ewan. Dans ce temps-là, on était tous les deux en couple chacun de notre côté. Malheureusement, la guerre a emporté nos compagnons et nous nous sommes retrouvés seuls. Je crois que ça nous a rapprochés, en quelque sorte. Enfin…je pense que j’ai tout dit chérie?

Azula tourna son regard vers sa sœur, espérant qu'elle ajouterai un peu de contenu à cette explication très évasive. Le complément d'explication ne vient pas, manifestement leur passif devait être compliqué, mais cela attisait seulement la curiosité de la militaire. Ayant l'impression de ne pas avoir quitté son champs de mine figuré, elle chercha une question prudente. Mais vit au regard de sa sœur qu'elle s’apprêtait à parler sérieusement.

-Bon. Je pense qu'on va parler franchement deux minutes... Tu as dû remarquer que tes révélations quant à ton métier nous ont un peu... chamboulées si je puis dire. Et tu dois sûrement te douter que si on vit dans ce côté de la ville, c'est qu'on est Domae.

« Clic... Ok faut désamorcer la mine, ou morfler...»

Notre mère l'était aussi pour tout te dire. Alors je ne te demande pas d'arrêter ton métier et encore moins de quitter le Gouvernement, mais je voudrais simplement être sûre qu'il n'y ait pas de malaise entre nous ? Je voudrais simplement apprendre à te connaître et qu'on tente de rattraper les années perdues, de se comporter comme une vraie famille quoi ; je m'en fiche après moi que tu sois du Gouvernement ou d'une Famille.

« Pas de malaise ? Elle a vu la tronche que tire son homme là ? »

-Ok, on crève l’abcès tout de suite. Premièrement ma mission et mon but n'est pas d'éradiquer qui que ce soit, juste d’empêcher les familles d'agir ou de combattre là ou elle font du mal, notamment à la population civile. Deuxièmement, je ne sais pas à quel point vous êtes impliqués dans les conflits, ni si vous l'êtes mais si vous savez mettre ça de côté aujourd'hui, je ferai de même. Troisièmement et ce petit trois ne vous plaira peut-être pas, si à une époque j'ai cru que vaincre les familles était une solution, quelques révélations récentes me conduise à penser que la paix entre les lignées est possible. Je ne suis plus aussi... Quel est le mot ? Manichéenne ?

« Ouaip Azu, sors ta science et le mot que t'as appris y'a deux semaines, bon ou sont les abris et les issues si ça tourne vraiment mal ? Attends si elle est Domae...»

-Attends, tu es entré dans la famille ou tu en es héritière ? Je veux dire, notre mère ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille, pour le meilleur et pour le pire [Ft. Azula & Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-