Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]   Dim 11 Sep - 9:30

Un stagiaire ? L'élève est devenue maîtresse

   


Clélia...
Avait prit sa matinée pour se détendre un peu, dormir un peu plus. La juge des affaires civils croulaient sous les dossiers depuis le terrorisme de ce fameux "Ordre", qui fout plutôt un désordre pas possible dans sa ville préféré. Des plaintes, des demandes de dédommagement, des demandes d'experts, des enquêtes en veux-tu en voilà à la pelle... La blonde, ne chômait clairement pas ces derniers jours et faisait tout ce qui était en son pouvoir pour répondre à la demande de chaque citoyens/avocat/policier en temps et en heure... La blonde, emmenait même ses dossiers à domicile pour en traiter quelques un entre deux insomnies ou le peu de temps libre qu'elle avait.

De grands pouvoirs...
Implique de grande responsabilité ! Ce n'était pas le moment de décevoir les citoyens qui avaient foi en elle. Les journalistes aussi, sont passés pour connaître sa réaction face à tout ce désastre publique. Clélia répondit naturellement qu'elle financerait les réparations du centre commercial, un atout majeur pour l'économie de la ville et qu'elle prendrait une partie des soins des employés à sa charge. Aussi tôt dit, aussi tôt fait... L'argent ne devait pas être un problème pour aider à reconstruire et soigner les victimes de ces tarées.

La blonde...
Prenait sa sacoche de cuir avec des dossiers prit la veille, pour partir à son bureau en ce début d'après midi. Elle marchait d'un pas pressé, presque sans faire attention au chemin qu'elle connait par cœur. Clélia, avait l'esprit trop embrumé par tout les tracas des citoyens... Autre chose, aussi, la faisait marcher rapidement. Elle avait rendez vous avec un jeune homme qui était intéressé par les métiers de la justice. Il souhaitait la rencontré en ce début d'après midi. Naturellement, la juge acceptait la demande de ce dernier, bien curieuse concernant ses motivations, ses connaissances... Il est rare qu'on la demande en tutrice, voir... C'était la deuxième, ou troisième fois... Ses anciens étudiants, ont lâchés devant la quantité de travail sur le terrain et personnel que ça impliquait, en plus de la rigueur exigé par Clélia.

Arrivé à l'hôtel de ville.
Clélia saluait d'un sourire ses collègues, avant de filer à son bureau. Pas question que certains s'amènent avec encore des nouveaux dossiers... Pas maintenant du moins. Ce n'est pas une machine après tout. Une fois dans son repère, elle poussait un soupire de soulagement... Ici, c'était calme, sans l'agitation de chacun suite aux derniers événements. Elle se félicitait d'avoir prit une matinée de repos, le bain et le massage thaï à domicile, font leurs effets... Elle est zen.

Pour le moment !
La blonde, arrangeait un peu son bureau avant son entretient, surveillant l'heure de temps à autres. Est-ce que le nouveau stagiaire sera ponctuel ? Ou aura t-il déposé un lapin ? Mystère. Un mystère bien vite résolus car à l'heure de l'entretient, la secrétaire vint frapper à sa porte.

_ Il y a un homme pour vous. Monsieur Isley Holm.

_ Parfait ! Amenez le, c'était prévu. Merci.

Premier bon point.
Arriver en avance, témoigne d'une impatience, et arriver en retard, de la négligence. Clélia ré-ajustait son tailleur, avant de prendre place derrière son bureau, sur son fauteuil de cuir. Elle accueillerait ce dernier avec sourire.

Avant de passer aux choses sérieuses.

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]   Lun 12 Sep - 1:23

Justice




Huuumfff.

Déjà 13h. Ce que le temps passe vite quand on dort. Isley avait l’impression de se dire la même chose tous les matins en se réveillant. Les journées sont trop courtes. Qui est l’imbécile qui a eu l’idée de mettre que 24h dans un jour. Il en faudrait au moins le double pour que ce soit suffisant. Comme ça Isley pourrait dormir au moins 16h sans être inquiété par son emploi du temps. A 14h il avait rendez-vous à l’hôtel de ville qui se trouvait dans le quartier de Nereis, quartier qu’il connaissait trop peu. Il allait rencontrer une certaine Clélia Rothschild qui, comme son nom l’indique, est quelqu’un de financièrement intéressant. En plus d’être fortuné, la jeune femme était juge des affaires-civils ce qui faisait d’elle quelqu’un d’encore plus intéressant. Au delà du fait qu’il est toujours bon d’avoir une connaissance comme celle ci, Isley était véritablement intéressé par la métier de la jeune femme. Lui qui n’avait jamais eu trop le temps de s’intéresser à son avenir, il pourrait peut être, osons l’imaginer, se faire former par la demoiselle et par la suite travailler. Il est vrai que dernièrement, même si il peut aisément rester à rien faire pendant des heures sans problème, Isley s’ennuyait un peu. De plus, ça lui ferait une sorte de but pour se motiver à sortir de chez lui et se réveiller plus tôt que d’habitude. Avoir une vie convenable. Aussi, l’argent qui lui restait de ses parents commençait à diminuer à une vitesse incroyable, il savait qu’il ne pourrait pas en vivre toute sa vie et qu’il devait agir.

Il se leva tranquillement de son lit en se grattant les yeux comme un enfant. Il se dirigea vers sa fenêtre et ouvrit ces grands rideaux. Un courant lumineux s’installa dans son appartement. Aveuglé par la lumière, il chercha à tâtons la poignée de la fenêtre. Il ouvra celle ci pour aérer la pièce. Il se laissa tomber sur le lit, se coucha sur le dos et continua de se réveiller en douceur. Il regardait le ciel à travers la fenêtre, ça allait être une belle journée. Il n’y avait pas de nuage et le ciel était bleu azur. Il réfléchissait à ce qu’il pourrait mettre pour le rendez-vous. Comme il était plutôt du genre à soigner son apparence et qu’il voulait faire bonne impression il se décida de porter son costume.

Ce moment de réflexion l’avait inexplicablement réveillé. Il se leva brusquement de son lit et se dirigea vers la cuisine pour manger un morceau. Il se prépara du café avec sa fameuse cafetière et avala deux tartines de pain avec de la confiture. Il se dirigea ensuite dans sa salle de bain ou il se brossa les dents et prit une douche. Il voulait être parfait pour le rendez-vous. Même si il voulait l’être en toute circonstance, aujourd’hui c’était encore plus important. Il retourna dans sa chambre, sortit son plus beau costume trois pièces de son armoire et l’enfila. Il se tourna ensuite en face du grand miroir qu’il y avait dans sa chambre, il s’observa et ne put s’empêcher d’esquisser un sourire en coin. Isley se trouvait incroyablement beau. Déjà qu’en temps normal il se trouvait extrêmement séduisant alors aujourd’hui, avec son beau costume, c’était démesuré. Isley était narcissique et orgueilleux à souhait. La chose la plus atroce qui puisse lui arriver serait qu’il soit défiguré. Il préférerait mourir que de changer quoi que ce soit sur son visage.

Une fois qu’il eut fini de s’admirer, il sortit de la chambre, attrapa une pomme dans la cuisine et sorti de son appartement. Dehors, comme il avait pu le constater dans son lit, il faisait incroyablement beau. C’était à se demander si on était vraiment en septembre. Isley marchait d’un pas tranquille et détendu tout en mangeant sa pomme avec délicatesse. Il sentait le regard des gens se tourner sur lui quand il passait, ce qui était loin de lui déplaire. Il levait la tête bien haute en faisant mine de ne pas les voir. Il regarda sa montre un moment et s’aperçu que le temps lui ne c’était pas arrêté pour l’observer. Il pressa le pas jusqu’à l’hôtel de ville ou il arriva quand même en avance.

Isley entra dans l’hôtel de ville par une grande porte double vitrée en haut d’un petit escalier en pierre. Il y avait un grand hall d’entrée avec d’un coté des sièges et de l’autre une dame derrière un grand comptoir. Isley alla se présenter à ce qui ressemblait à une secrétaire et lui expliqua la situation:


- Bonjour, j’ai rendez-vous avec Madame Clélia Rothschild à 14h

- Hum, qui dois-je annoncer ?

- Monsieur Holm. Isley Holm.

- Très bien, je vous laisse patienter sur un siège derrière vous, je vais prévenir Madame Rothschild de votre arrivé.


Isley qui était plus tendu qu’en arrivant, se retourna et alla s’assoir sur le siège qui lui paraissait le moins sale. Il tourna la tête à droite et à gauche, il n’y avait personne. Il prit une brochure qu’il était sur la petite table à sa gauche et commença la lecture:

*Devenez un héros, devenez policier*

BERK. C’est vraiment avec des slogans aussi poubelles qu’ils arrivent à remplir leurs rangs ? Pas étonnant que ce soit tous des bras cassés.

La dame réapparu au loin et appela Isley. Celui ci se leva et se dirigea vers elle. Elle lui demanda de la suivre jusqu’au bureau de Clélia. Ils traversèrent un premier couloir puis montèrent des escaliers pour finir dans un dernier couloir. Au fond de celui ci il y avait une porte entre ouverte. La secrétaire expliquât à Isley que c’était là que ce trouvait le bureau de la juge et redescendit en martelant le sol avec ses talons. Isley avança vers la porte, il frappa trois fois sur celle ci et entra. Il afficha son plus beau sourire laissant apparaitre ses belle dents blanches et lui lança:


- Bonjour Madame, je suis Isley Holm, nous avions rendez vous à 14h !


Isley regarda attentivement la jeune femme qui était assise derrière son bureau. Elle était parfaite. Elle avait un visage doux bien maquillé, des beaux yeux bleus et des cheveux blond soyeux et bien coiffés. Elle avait un tailleur assorti à ses yeux qui était parfaitement repassé et qui semblait être neuf.

Isley était content d’avoir à faire à ce genre de personne. Il aurait difficilement supporté d’avoir un rendez-vous avec une pouilleuse pour parler de ce genre de chose. En plus de respecter Clélia pour sa famille et son métier, il l’a respectait pour son apparence. Ca peut paraître stupide, mais c’était très important pour Isley. Il n’accordait que peu de crédit aux gens qui ne prenaient pas soin d’eux.

Après avoir terminé l’inspection de la jeune femme, il regarda brièvement sa montre et vit qu’il était en avance:


- Oh, je m’excuse pour l’avance, je suis parti assez tôt de chez moi, je ne voulais pas être en retard et je dois vous avouer que je n’ai pas trop regarder l’heure en arrivant. J’espère que je ne vous dérange pas ?


- En tout cas je suis ravi de vous rencontrer !



❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]   Jeu 22 Sep - 16:56

Alors alors... De la chair fraiche.

 


Un jeune homme.
Se présentait à elle. Bien vêtue, sourire impeccable, bref d'apparence correct pourvu que sa manière de parler ne gâche pas tout, sinon... Clélia ne lui posera que des questions fermé pour éviter le massacre. Elle a eu déjà le cas, de candidat stagiaire, bon chic, bon genre mais qui n'avait aucune connaissance, aucune culture et leurs manières de s'exprimer... Une catastrophe. Travailler pour le Gouvernement, c'est être une image publique, par chance, la blonde fut quasiment élevé dans ce jeu d'apparence, mais pour d'autres, ça pouvait être un exercice difficile, voir, contre nature.

- Bonjour Madame, je suis Isley Holm, nous avions rendez vous à 14h !
_ Bonjour monsieur Holm, et en effet.

Approuvait-elle, détendu.
Leurs regards se croisèrent et il reprit.

- Oh, je m’excuse pour l’avance, je suis parti assez tôt de chez moi, je ne voulais pas être en retard et je dois vous avouer que je n’ai pas trop regarder l’heure en arrivant. J’espère que je ne vous dérange pas ? En tout cas je suis ravi de vous rencontrer !
_ Aucun problème, mon prochain rendez vous est dans un peu plus d'une heure... Nous aurons bien le temps de faire connaissance ainsi.

Rassurait-elle.
Préférant largement qu'il soit en avance, d'une poignée de minute car plus, ça ferait étrange. En tout cas, elle appréciait déjà ses bonnes manières et d'un signe de la main, la juge l'invitait à prendre place devant elle.

_ Bienvenue à l'hôtel de ville en tout cas, j'espère que vous n'êtes pas trop intimidé et si c'est le cas... Ne le montrer pas en publique ! Sinon on va passer pour des bourreaux !

Blaguait-elle.
Elle voulait le détendre dans un premier temps, passer un entretient ce n'est jamais évident. Les choses sérieuses commencerons bien assez vite. Une fois qu'il prit place, elle lui tendit la main avec un léger sourire.

_ Alors ? Parlez moi un peu de vous... Votre âge ? D'où vous venez ? De quel école ? Votre parcours scolaire ou professionnel ? Vous avez des notions de droits ? Une idée de carrière déjà ? Et bien évidemment, vos motivations.

Commençait-elle à investiguer.
Son regard, curieux et attentif envers lui... Clélia n'était pas du genre à prendre le meilleur du meilleur élève, ni même des personnes recommandé ou pistonné... Non... L'allure, les motivations et les connaissances sont des points essentiels pour elle, et tout comme sa façon de travailler, elle se veut juste pour chaque candidat même si certains ont tendances à la trouver exigeante... Ce qui est normal selon elle, c'est une juge ! Elle doit décider de la liberté d'autrui, de ses droits ou punition, c'est pas les mêmes responsabilités qu'un jardinier !

_ Navrée si je vais un peu vite... Vous voulez un café ?

Proposait-elle.
Prenant conscience de son débordement d’intérêt. Elle pivotait sur sa chaise et se servait une tasse de café, sur la petite commode derrière elle, tout en attendant la réponse d'Isley. Ça lui rappelait son entretient avec Alaric... Il avait été bien plus cool qu'elle, détendu voir paternaliste sur les bords. Cette étrange façon de se comporter entre étudiant et tuteur, avait d'ailleurs déstabilisé Clélia, qui à ce moment, doutait de ses compétences. La blonde, elle, se voulait plus pro', plus strict avec ses tailleurs, chemisier et costume repassé tout les jours, coiffure quasiment impeccable si on met de coté cette mèche rebelle. Attitude droite, confiante... Et pourtant, ce n'est pas un monstre de sévérité... Elle aime juste son travail, fait attention à elle, son image comme on lui a apprit et tout est en ordre. A l'image de son bureau en quelques sortes, clean, avec une bibliothèque et des dossiers classé par ordre alphabétique.

On déconne pas avec la loi !


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]   Ven 23 Sep - 15:20

Caféééé !




Elle était en face de lui, assise derrière son grand bureau en chêne massif, propre, organisé, ou était disposé une pile de dossiers parfaitement alignés ainsi qu’un agenda ouvert éclairé par une magnifique lampe de bureau plaqué or. La pièce était entourée de bibliothèques bien rangées. La jeune femme paraissait imposante et forçait le respect. Isley se sentait en sécurité avec elle. Comme si tout était sous son contrôle. Rien ne pourrait leur arriver. C’était une situation assez étrange. Le charisme et la prestance de celle ci ne laissait pas Isley indifférent. Il éprouvait une certaine admiration pour elle.

Après avoir contempler attentivement le lieu, la jeune femme, d’un signe de main, invita Isley à s’assoir sur l’un des deux fauteuils en bois et en cuir qui étaient devant son bureau. Isley s’exécuta et se posa délicatement face à la dame.


- Bienvenue à l’hôtel de ville en tout cas, j’espère que vous n’êtes pas trop intimidé et si c’est le cas… Ne le montrer pas en publique ! Sinon on va passer pour des bourreaux !


En réalité, Isley n’était pas forcément intimidé mais plutôt admiratif. Lui qui s’imaginait se retrouver dans un bureau de fonctionnaire grand comme un placard à balais avec des dossiers empilés de tous les cotés en équilibre, accompagné d’un représentant moyen qui puait de la gueule. Il esquissa un sourire poli pour faire comprendre à la jeune femme que sa blague l’avait fait doucement rire même si ce n’était pas trop le cas. Ce genre de blague futile n’était pas nécessaire. Ceci étant dit, elle partait d’une bonne intention.


- Alors ? Parlez moi un peu de vous… Votre âge ? D’où venez vous ? De quel école ? Votre parcours scolaire ou professionnel ? Vous avez des notions de droits ? Une idée de carrière déjà ? Et bien évidemment, vos motivations.


Outch, ca faisait beaucoup d’un coup. Isley qui ne voulait pas la faire répéter essaya de se souvenir de toutes les questions qu’elle lui avait posée pour en oublier aucune.


- Je suis né à Quederla il y a 26 ans. Dès mon plus jeune âge, j’ai été admis à l’école privée Saint Gregor de Lussigny qui aurait du m’accompagner jusqu’à ma majorité. A 6 ans, suite à des problèmes familiaux, j’ai été placé dans l’orphelinat Saint Ivisibilis ou j’ai continué ma scolarité jusqu’à mes 18 ans. Si je n’avais pas eu ces problèmes. A l’heure qu’il est, j’aurais terminé mes études supérieur de droit. Malheureusement je n’ai pas eu cette chance. Alors non, je ne suis pas venu ici pour me plaindre et pleurnicher. Je suis ici pour rétablir le cours des choses. Parce qu’il aurait du en être autrement. J’ai perdu beaucoup d’années de ma vie à ne rien faire et à ruminer le passé. Aujourd’hui tout cela est terminé, je veux devenir un homme meilleur, qui contrôle sa vie et son destin.

- Pour ce qui est du droit, je n’ai pas encore eu la chance de l’étudier. Du moins, convenablement. Nous avions quelques cours à Saint Invisibilis, mais rien de très concret. Puis le niveau était très faible pour s’adapter à tous les enfants.
Ceci étant dit, je lis beaucoup. Que ce soit des journaux spécialisés, des revues de droit ou même des livres et des thèses de juristes. J’ai toujours été attiré par le droit. La notion de justice est très importante pour moi.



Isley qui venait faire un monologue assez conséquent s’arrêta et reprit sa respiration. Il n’en avait jamais autant dit sur sa vie à quelqu’un. Il n’était pas forcément fier de son passé. Il en avait même un peu honte. Pour lui, avoir passer sa jeunesse à Saint Invisibilis n’avait rien de très glorieux, au contraire. Mais il y avait été forcé suite à l’assassinat de ses parents alors qu’il n’avait que 6 ans. Les assassins n’ont d’ailleurs jamais été retrouvé et donc n’ont jamais été jugé. C’est probablement pour cela qu’Isley a toujours eu une forte attirance pour le droit. Pour que ce genre d’injustice n’arrivent plus. Et pour peut etre, un jour, pouvoir juger les bourreaux qui ont exécutés ses parents.

La jeune femme qui se rendit compte de l’effort que venait de produire Isley se tourna vers le petit meuble qui se trouvait derrière elle ou une cafetière et des tasses étaient disposées. Il se servit un café et tourna la tête vers Isley:


- Navrée si je vais un peu vite… Vous voulez un café ?


Aller un peu vite ? Hum, c’était le moins que l’on puisse dire. Isley n’en avait jamais dit autant en aussi peu de temps. Il avait la gorge un peu sèche et par conséquent n’était pas contre un bon café. Surtout qu’il aimait particulièrement ça.


- Oh non, c’est tout à fait normal. Vous vous intéressez à moi, je ne peux qu’être ravi de cela. Si vous avez d’autres questions, je me ferais un plaisir d’y répondre !

- Et oui, je veux bien un café, merci. Je dois vous avouer que j’ai la gorge un peu sèche.



❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]   Dim 2 Oct - 12:02

Un café...... Et c'est repartie !

 


Monsieur Holm...
Ne se laissait pas décontenancé par le flot de question plus ou moins personnel que la juge avait posé. Elle l'observait finement, son verbal, son attitude... Tout était important, malgré l'ambiance décontracté qu'elle avait instauré. C'était donc, un homme de 26 ans, orphelin à qui la vie n'a pas fait de cadeau comme à beaucoup et pourtant, là où certains se tourne vers le mauvais chemin par facilité, haine et rancœur... Lui, décide de s'accrocher et porte un intérêt à la justice. C'est remarquable, intéressant et Clélia avait hâte de comprendre jusqu'où irait cette soif de justice.

Il n'a pas...
Reçu la théorie sur les cours de droit, c'est clairement un amateur mais... Ce sont les amateurs qui ont construit l'Arche de Noé et des professionnels qui se sont occupé de nombreux navires, qui ont coulé... Donc, pour elle, son idée sur lui est vite fais, bien qu'elle ne le connaisse encore pas totalement. Si il a clairement envie d'apprendre, et de se lier avec la loi à des fins/motifs personnels, pourquoi pas. Tant qu'il garde la notion de justice aveugle, ce qui est parfois le plus délicat. En tout cas, en lui, elle se reconnaissait plus ou moins.

Après son petit monologue de présentation, il répondit.

- Oh non, c’est tout à fait normal. Vous vous intéressez à moi, je ne peux qu’être ravi de cela. Si vous avez d’autres questions, je me ferais un plaisir d’y répondre ! Et oui, je veux bien un café, merci. Je dois vous avouer que j’ai la gorge un peu sèche.

Clélia riait, elle l'aurait parié !
Elle se tournait et préparait deux tasses chaudes, qu'elle déposait sur son bureau, puis, elle disposait du sucre et du lait entre eux.

_ Pas mal pour votre portrait... Bien que votre histoire personnel est triste, en effet, je ne m’apitoierais pas sur ce détail qui fait pourtant, aujourd'hui l'homme que vous êtes. Des histoires comme la votre, j'en traite souvent... Malheureusement.

La juge...
Saisit deux sucres qu'elle mit dans sa tasse, avant de remuer doucement le tout.

_ C'est vos motivations qui m'ont interpellés... Elles sont idylliques, moi même j'ai tenu votre discours un jour, mais je dois vous prévenir, qu'entre la théorie et le terrain, il y a un monde et parfois, beaucoup de déception si on est pas préparé.

En effet... Elle s'expliquait.

_ Pour beaucoup, la loi est faite pour freiner, inhiber, enquiquiner le monde... Hors, non... Si on la comprend, si on comprend la raison de son existence, pour protéger et autres motivations... La justice devient un allié qui effraie n'importe quel criminel.

Clélia...
Portait son regard bleu franchement dans le sien. Il doit tout savoir de ce job, le positif et le négatif.

_ On cherchera à vous acheter, à vous corrompre, à vous conseiller... On peut même vous menacer suite à vos décisions... Pensez vous pouvoir résister à ça ? Cette pression qu'on enseigne nul part ? Je suis moi même en ce moment en froid avec un mafieux de la ville, je ne suis pas idiote, j'ai peur, mais je continue mon job, honnêtement et je lui tiens tête parce que je le peux... Les criminels n'ont pas à se sentir tout puissant.  

Elle bu...
Quelques gorgées de son café. Laissant Isley réfléchir à si il était préparé à ce genre d'éventualité dans sa carrière.

_ Vous n'avez pas choisis la plus facile des tutrices à ce propos, en plus d'une carrière délicate... Je sais que j'ai une réputation de femme exigeante, mais on est dans un job sérieux. Certains de mes disciples ont lâché à cause de moi, d'autres, se sont rendu compte que ce n'était pas ce qu'ils souhaitaient...

Elle releva son regard vers lui.
Clélia, avait hâte de découvrir si il avait la flamme, la foi de se lancer là dedans, et la confiance. Si il n'a pas cette capacité, d'analyse d'une situation qu'il n'a pas vu en cours ou qu'il n'a pas conscience de ses limites psychologique, force et faiblesse. Il en perdra des plumes, sans aucun doute.  

 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]   Sam 15 Oct - 18:07





Une fois qu’Isley eu terminé sa tirade, il pu constater que la jeune femme rigolait. Il ne savait pas trop si c’était bon signe. Ceci étant dit, comme dirait Jean Claude, un homme qu’il a rencontré récemment dans une taverne douteuse, « femme qui rit, femme…. ». Oui. Nous sommes bien d’accord, c’est lourd à souhait. D’ailleurs, Isley détestait ce genre d’homme moyen qui prônait ce genre de citation moyenne. Il se demandait qui était celui qui avait dit ça la première fois ? Un écrivain ? Un Philosophe ? Un politique ? Ou simplement un autre type moyen dans une taverne ? De toute évidence, la dernière proposition était la plus plausible. Enfin bref. Isley ne devait pas se laisser déconcentrer avec ce genre de pensées inutiles.

La jeune femme se retourna et prépara deux cafés. Elle se retourna a nouveau et installa tout le petit matériel nécessaire à la dégustation d’un bon café sur son bureau. Elle redressa son regard sur lui et prit la parole pour lui expliquer que son profil était intéressant. Elle enchaina rapidement avec les choses essentielles à savoir sur le métier et ladite formation qu’Isley voulait suivre. Elle lui expliqua que ce ne serait pas facile, qu’en effet, tout ne serait pas rose comme il aurait pu l’imaginer, qu’il y aurait une certaine pression à supporter. Que les gens voudraient l’acheter ou profiter de lui et que contrairement à ce que l’on puisse penser, ce n’était pas un métier sans danger. Cependant, Isley était motivé et rien ne pourrait lui faire changer d’avis. Surtout pas ce genre de « difficulté » qu’il pourrait aisément surmonter.


- Je comprend bien tout cela et je puis vous assurer que ce n’est absolument pas un problème. Aussi, je pense être capable de tenir face à n’importe qu’elle pression quelle qu’elle soit.


En effet, il n’avait aucuns soucis avec ce genre de chose. Isley était insondable. Il était impossible de connaitre ses points faibles, tout simplement parce qu’il n’en avait pas. Il n’a pas de famille, pas d’amis, il ne possède rien d’important à ses yeux, la seule chose à laquelle il tient, comme beaucoup de gens sur cette terre est sa propre, encore que… Isley faisait preuve de pragmatisme sur le sujet. Tout homme est voué à mourir un jour. Si il devait mourir dans le cadre de son travail, c’est qu’il devait en être ainsi. Vivre dans le refus et la peur de la mort c’est ne pas vivre.


- Vous avez raison. Vous n’êtes certainement pas la tutrice la plus « facile ». Cependant, vous êtes de loin la meilleure à mes yeux et c’est d’ailleurs pour cela que j’ai décidé de frapper à votre porte.


Isley se rendit compte du compliment qu’il venait de faire et il se dit qu’il aurait aimé être à la place de la jeune femme pour recevoir une telle flatterie. Cependant, il espérait qu’elle ne pense pas que ce soit des paroles en l’air simplement balancées dans le but de la flatter. Car en effet, il le pensait vraiment. Surtout après avoir rencontrer la jeune femme, il ne regrettait pas son choix.


- Aussi, je suis assurément bien meilleur et bien plus motivé que n’importe lequel des disciples qui vous ont lâchement abandonné. Quoi qu’il advienne, je resterai jusqu’au bout. J’ai pas pour habitude d’arrêter ce que j’ai entrepris.


Isley regardait Clélia avec un regarde flamboyant pour lui témoigner toute sa motivation, il était prêt à se lancer dans une nouvelle aventure. Il espérait simplement qu’il en soit de même pour la jeune femme. Quelle soit convaincue et intéressée par son profil. Qu’elle accepterait enfin de travailler avec lui.


❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]   Jeu 20 Oct - 0:29

Il est motivé, il a de l'allure... Alors pourquoi pas ?

     

Isley...
Semblait insensible face à la mis en garde de la blonde. Apparemment, prêt à subir les pressions et dossier plus ou moins violent. Clélia, était quelque peu stupéfaite par... Comment appeler ça ? Est-ce une forme d'inconscience ? Non, on ne choisis pas ce métier par hasard... En tout cas, c'est un bon point pour lui si il est difficile à déstabiliser ou impénétrable. C'est une bonne protection psychologique.

Lorsqu'il évoquait...
Le fait qu'elle était la plus compétente. Clélia réprimait un rire... Évidemment, il "brossait dans le sens du poil", comme beaucoup avant lui et surtout... Ce n'est pas forcément bien vu de critiquer son futur possible tuteur dès la première rencontre. M'enfin, ce garçon n'y pouvait rien, il voulait juste montré qu'il savait vraiment à quoi s'attendre, même avec elle. Cette rencontre, lui renvoyait ses propres souvenir avec Alaric... Il avait été entier, fidèle à lui même dès le début et ne cachait pas ses maladresses ou son humour, alors qu'elle, faisait déjà bien plus professionnel et sérieuse. Une sorte de "grosse tête", qu'il a vite ramené sur terre.

En tout cas...
Entendre qu'on est "la meilleure" au yeux de quelqu'un, ça fait toujours chaud au coeur, surtout dans les dernières circonstances. Il n'y a vraiment que dans son travail que la juge brillait, même si il y avait encore quelques tâche noir... Un jour, elle espérait que ça soit parfait.

- Aussi, je suis assurément bien meilleur et bien plus motivé que n’importe lequel des disciples qui vous ont lâchement abandonné. Quoi qu’il advienne, je resterai jusqu’au bout. J’ai pas pour habitude d’arrêter ce que j’ai entrepris.
_ Bien monsieur Holm.

Conclut-elle avant de donner son verdict et de tendre la main.

_ Je serais ravie de vous avoirs comme stagiaire, vous pouvez commencer à chercher votre école de droit, et pitié ne prenez pas n'importe quoi... Si vous avez besoin d'aide pour financer, je vous aiderais. La réussite ne devrais pas avoir de prix.

L'encourageait-elle.
Comme ça, dès qu'il aurait l'école et reçu un peu de matière. Il n'aurait qu'à la recontacter pour ainsi prévoir ses horaires de stage et tout le tralalala administratif.

_ Bien sûre... Si vous abandonner il va de soit que je ne financerais plus rien.

Précisait-elle.
Car parfois, des petits malins ont cru pouvoir se baser sur ce système pour abandonner et profité... Clélia les a vites refroidis. Cependant, vu tout le travail, la quantité de cours, certains abandonnaient avant même de recevoir le premier versement. Elle lui souriait franchement, ayant pour une fois, un bon sentiment... Clélia espérait juste que son sixième sens féminin ne soit pas trop bousillé !

_ Avez vous des questions ? A votre tour ? N'hésitez pas.

Demandait-elle, attentive.

     
❀ L A E

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cycle de l'apprentissage [pv Isley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-