Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 A la fin de l'envoi, je touche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Ven 23 Sep - 10:30


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


Tiens donc, il semblerait que j'ai fini par piquer sa curiosité. A moins que cela ne soit sa pudeur qui ai fini par s'envoler. Qui sait. En tout cas, le simple fait que j'évoque la possibilité de la présence d'une grotte dans les environs suffit à le faire finalement franchir le pas qui le retenait encore hors de l'eau. Je le laisse se déshabiller et venir se plonger dans le courant tandis que de mon côté, je continue ma nage vers le bord de la cascade.

Le bruit de l'eau s'écrasant dans le petit étang devient assourdissant alors que le courant devient plus puissant. Je le contourne en passant en amont avant d'apercevoir ce que je n'avais fait qu'imaginer. D’où je me trouve, en effet, un creux dans la roche est bel et bien visible. Parfaitement dissimulé par les litres aqueux se jetant avec violence devant la paroi. Après, de la à savoir s'il s'agit uniquement d'une faille sans importance ou d'une réelle grotte profonde et mystérieuse, il faudra entrer dedans pour le savoir. ou au moins, passer de l'autre côté du rideau aquatique.

" -Intéressant, cette cavité... Vous ne l'aviez jamais remarquée auparavant ?  " 

"- Je n'y ai jamais prêtée aucune attention. Qu'en aurais-je fait? Je ne suis ni archéologue ni géomètre. "

Et la balade afin de découvrir le paysage ou les beautés dissimulées dans les recoins cachés, très peu pour moi. Cependant, ce lieu peut représenter malgré tout un intérêt certain. Si les adeptes de l'Ordre avaient vent de cet endroit, ils pourraient l'utiliser. Eux comme d'autres. Aussi, je tente une première approche de la grotte, ce qui se révèle plutôt périlleux. A la base de l'étang, le courant est vraiment puissant et la roche tellement polie par les années et l'eau qui lui glisse dessus que trouver des prises correctes n'est pas chose aisée. Mais je n'ai jamais été du genre à abandonner facilement.

Un peu d'élan, une bonne observation des lieux et avec quelques efforts supplémentaires, le tour est joué. Bon, la douche est violente que l'on se prend sur la tête le temps de passer le rideau de la cascade mais une fois passé ce dernier, le calme parait presque étrange. L'entrée de la grotte est au moins assez vaste pour que je me tienne debout, me dissimulant parfaitement à la vue de toute personne extérieure. Intéressant, vraiment. Enfin, maintenant, est-ce que lui sera capable de me rejoindre ou finira t'il noyé avant même d'avoir atteint son objectif? J'attend de voir cela.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Ven 23 Sep - 18:28

"- Je n'y ai jamais prêtée aucune attention. Qu'en aurais-je fait? Je ne suis ni archéologue ni géomètre. "

 Pas étonnant, elle fait probablement partie de ceux qui n'ont que faire de tout ce qui sort de leur petit monde à eux, centré généralement sur une poignée d'idées et d'activités. Quoiqu'il en soit, rien d'étonnant la-dedans, il ne s'agit pas du genre de lieu que l'on découvre par mégarde en laissant vagabonder son regard lorsque l'on fait autre chose.

 La voyant se diriger en direction de la cascade, il se décide finalement à franchir l'ultime étape de l'entrée dans l'eau d'une rivière: franchir la taille. Il plonge ainsi la tête la première non sans avoir marqué un petit temps d'hésitation. La fraicheur de l'eau sur l'ensemble de son corps le tire de sa douce quiétude et ramène son esprit dans son enveloppe charnelle, si l'on peut dire. Il se met à nager sans difficulté, même si au fond de lui il n'est pas à l'aise en cet élément. D'ailleurs cela peut se ressentir dans ses mouvements qui sont avant tout efficaces, négligeant toute forme d'élégance dans sa progression.

 Arrivé au pied de la cascade après avoir lutté contre le courant, et avoir vu Mlle Ginko disparaître à-travers le rideau d'eau, il parvient enfin à s'accrocher à un rocher qui constitue une bonne base pour commencer une ascension.

" -Vous avez trouvé quelque chose ?"

La question se pose, s'il n'y a rien, aucune raison qu'il manque de se rompre le cou ou pire, de choir d'une manière ridicule devant un public. Sans attendre de réponse, il commence tout de même son ascension. Les premiers mètres sont aisés, mais sa taille n'est pas vraiment un avantage dans une telle escalade où l'agencement des prises le pousse à se contorsionner. Ainsi, quand il atteint presque la hauteur où sa compère est passée auparavant, sa main droite dérape et il tombe finalement dans l'eau en contrebas.

 Heureusement, aucune blessure physique. De plus, il n'a pas esquissé un seul bruit dans sa chute, si ce n'est peut-être un léger plouf que le brouhaha de la cascade a probablement masqué à celle qui l'attend sûrement. Il reprend alors son escalade, et atteint de nouveau cette fameuse prise plutôt rapidement, le repérage ayant déjà été fait. Cette fois-ci il s'y cramponne de toute ses forces, et fini par atteindre le rideau d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Ven 23 Sep - 20:52


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


Les lieux sont humides mais restent frais et plutôt bien protégés de l'extérieur. De ce que je peux voir, la cavité est de taille respectable tandis qu'elle semble se perdre dans des profondeurs encore invisible. Pour seulement quelques mètres ou pour déboucher sur une véritable cité de fourmis? Qui sait. J'avoue que la question m'intrigue mais je préfère attendre que le principal concerné arrive. Quitte à tomber sur des ennuis, à plusieurs nous aurons plus de chance et sinon, il fera un bon sacrifice le temps d'arranger ma fuite. On ne sait jamais ce qui peut se passer après tout alors autant se montrer prévoyante.

" -Vous avez trouvé quelque chose ?" 

"- Une entrée. Enfin, une grotte qui ne semble pas s'arrêter à un simple trou résultant de l'érosion naturelle des lieux. "

Je ne suis pas payée à être maître conférencier ni guide touristique. Si il veut savoir ce qui se trouve ici, qu'il se bouge et vienne le voir de lui-même. Ce que les hommes peuvent se révéler fainéant et partisans du moindre efforts, c'est désolant. Pas étonnant que les femmes leur fassent peur, ils sont si faibles. Enfin, quand il aura terminé de faire trempette et qu'il sera décidé à me rejoindre, peut-être que cette histoire pourra avancer un peu. Je ne compte pas faire tout le boulot pour lui non plus, encore moins bénévolement. Il ne manquerait plus que ça.

"- Après, je n'ai rien trouvé. C'est vous qui cherchez quelque chose, pas moi. "


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Sam 24 Sep - 13:58


"- Une entrée. Enfin, une grotte qui ne semble pas s'arrêter à un simple trou résultant de l'érosion naturelle des lieux. "

Durant son ascension à peine initiée, il n'avait presque pas prêté attention à cette réplique désagréable. Il ne s'attendait pas réellement à avoir une réponse utile et décisive.

"- Après, je n'ai rien trouvé. C'est vous qui cherchez quelque chose, pas moi. "

Quel dommage, elle commençait presque à lui paraître sympathique. Cependant, ce dédain dans les réponses lui plaît bien, animant la conversation, et transformant presque une altercation en un jeu.

Un bref instant plus tard il franchissait enfin la cascade, subissant le temps de faire un pas la force exercée par le poids de l'eau dégringolant sur ses épaules. Désormais dans la grotte, il regarde autour de lui. Une fois ses yeux bien habitués à la pénombre, il peut constater que la cavité est suffisamment grande pour qu'il s'y tienne debout, bien que le plafond semble s'abaisser en s'enfonçant dans les profondeurs de la roche. Il la repère alors, semblant l'attendre le regard sévère. Plus glaciale que l'eau. Fidèle à elle-même.

" -Au risque de paraître idiot, vous auriez de la lumière ? Je pense que l'obscurité est bien trop épaisse, un peu plus loin..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Sam 24 Sep - 20:36


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


" -Au risque de paraître idiot, vous auriez de la lumière ? Je pense que l'obscurité est bien trop épaisse, un peu plus loin..." 

Une seconde, je reste silencieuse. Non mais est-ce qu'il est vraiment sérieux? Et ça se prétend à la recherche de quelque chose? Eh bien, il n'est pas près de trouver quoi que ce soit avec ce sens aigu de l'observation qui est le sien. Il ne m'a peut-être pas vu me dévêtir pour entrer dans l'eau, à moins qu'il n'imagine que je m'amuse à remplir mes soutiens-gorges avec des allumettes, waterproof qui plus est. Je me contente de respirer un grand coup avant de lâcher un soupir. Décidément, les hommes sont bien tous les mêmes. Incapable de quoi de que ce soit seul.

"- C'est vous l'Elémentis du groupe. Ce serait donc plutôt à moi de vous poser la question. "

Oui, parmi les éléments, plusieurs d'entre eux pouvaient avoir la capacité de créer de la lumière. Personnellement, je n'ai même pas pris mes lunettes alors je ne risque pas de lui être d'une aide quelconque. En même temps, rien ne nous dit que la grotte sera assez profonde pour que nous ayons besoin d'une torche. Pour le moment, je me contente de fixer l'obscurité s'enfonçant dans la roche, le temps de laisser mes pupilles se faire à cette luminosité devenue soudain bien plus faible.

"- Dès que nos yeux se seront habitués à la pénombre des lieux, nous pourrons avancer un peu. Et si alors, vous dénichez quelque chose qui vous intéresse, vous n'aurez qu'à revenir ultérieurement. Et correctement équipé. "

Franchement, je me demandais ce qu'il pouvait chercher sans avoir prévu rien qui puisse servir dans ce genre de situations. Enfin, c’est son problème, je m'en moque. Déjà, je distingue parfaitement les contours des parois et m'avance de quelques pas, mes pas ne faisant quasiment pas le moindre bruit, ma main contre la pierre fraîche mais sèche me guidant. Aurais-tu des secrets à dévoiler ou ne serais-tu qu'une imposture vide d'intérêt, grotte de la cascade?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Dim 25 Sep - 15:20


"- C'est vous l'Elémentis du groupe. Ce serait donc plutôt à moi de vous poser la question. "

L'élémentis du groupe...il ne lui semble pas pourtant qu'il ait abordé ce point. Peut-être qu'elle a eu de la chance...il est évident qu'il n'est pas un domae, mais il aurait très bine pu être de l'ordre, du gouvernement ou bien même un habitant lambda. Ou alors, elle sait des choses qu'elle ne devrait pas savoir. Ce n'est pas rassurant, quoique si la situation devait l'exiger, bien que cela le désolerait, une grotte dissimulée au milieu de nul part ferait un bon tombeau. Il avisera quand le moment sera venu. Pour l'instant, aucune menace de sa part.

" -Un élémentis, dîtes-vous ? Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Enfin, bref, quoiqu'il en soit, je suis au regret de vous informer que je ne suis pas une torche humaine, ce que je préfère, je ne voudrais pas être assimilé à un simple objet utilitaire."

Que répondra-t-elle à ça ? Elle ne peut pas se défiler, ici, cela paraitrait bien trop suspect... Peut-être même apprendra-t-il enfin qui est-elle... Car connaître un nom qui pourrait très bien être erroné, c'est utile dans une conversation, mais beaucoup moins pour jauger quelqu'un, et juger de ses intentions plus ou moins louables.

Mais tout de même, elle aurait pu prendre des allumettes waterproof dans son soutien-gorge! Toutefois, elle n'a pas tort en disant que certains élémentis en sont capables. Il en connais certains. Mais que sait-elle au juste de la famille ? Cela l'inquiète, qui peut-elle bien être pour savoir ce genre de choses ? Décidément, plus il y pense, plus elle commence à l'inquiéter. Ses pensées à son sujet ne font que changer d'un instant à l'autre, et cela lui plaît guère. Il ne sait si elle est une gamine assoiffée de combats imaginaires, ou une redoutable tueuse aguerrie. Il ne sait pas si elle est en lien avec les factions influentes de Quederla, ou si elle n'est qu'une habitante solitaire. Il ne sait pas si elle est une alliée ou une dangereuse ennemie.

"- Dès que nos yeux se seront habitués à la pénombre des lieux, nous pourrons avancer un peu. Et si alors, vous dénichez quelque chose qui vous intéresse, vous n'aurez qu'à revenir ultérieurement. Et correctement équipé. "

Il n'apprécie pas cette manière qu'elle a de le toiser comme un moins que rien, d'autant plus que c'est elle qui doit lever la tête pour lui parler. Toutefois elle a raison: il n'est pas équipé. Mais à sa décharge, il n'avait pas prévu de faire de la spéléologie. Il en était à un stade où sa quête ne se résumait plus qu'à une routine habituelle sans grand espoir de la voir se solder par une réussite. En tout cas, elle a raison, leur vision naturelle devrait leur permettre de progresser suffisamment pour se rendre compte si oui ou non, cette cavité présente un intérêt.

De longues dizaines de secondes passent, il s'est assis, et puis ça y est, sa vision s'est éclaircit, ses pupilles sont dilatées à leur maximum.

" -Allons-y, avançons."

Il s'enfonce alors dans les ténèbres, évitant quelques rochers saillants. La grotte devient rapidement plus qu'un mince couloir assez étroit. Il doit même se baisser tant le plafond se rapproche, d'autant plus que les stalactites commencent à faire leur apparition. Il se tourne alors, pour vérifier qu'elle l'a bel et bien suivi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Dim 25 Sep - 16:24


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


" -Un élémentis, dîtes-vous ? Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Enfin, bref, quoiqu'il en soit, je suis au regret de vous informer que je ne suis pas une torche humaine, ce que je préfère, je ne voudrais pas être assimilé à un simple objet utilitaire." 

"- Dommage. Pour une fois qu'un membre des Familles aurait pu se rendre utile, dans le bon sens du terme... "

Oui, je l'ai toujours mauvaise à l'encontre des Familles et cela ne changera pas. Et oui, je sais ce que tu es, c'est évident à la façon dont tu parles et dont tu m'as fustiger pour me croire moi-même du camps opposé. Les interrogatoires m'auront au moins appris ça. Reconnaître les marques les marques sur la peau, par exemple, ainsi que lire les expressions et les attitudes de chacun. Enfin, je ne vais pas le lui dire non plus, ce serait trop facile et puis, je préfère garder l'avantage, on ne sait jamais.

" -Allons-y, avançons." 

Je le laisse prendre les devants. Ne jamais tourner le dos à un potentiel ennemi, c'est une règle de base. Et puis, lui seul peut bien savoir ce qu'il cherche. Moi, au fond, pourquoi suis-je ici? Par curiosité, pour le surveiller aussi car on ne peut pas faire confiance à ceux qui ont des pouvoirs. Aussi parce que finalement, je n'ai rien de mieux à faire. Mon entrainement pourra attendre, je ne suis pas spécialement rouillée et j'ai déjà bien avancé ce matin.

Mais je remarque que malgré tout, il se retourne. Pour vérifier que je le suis ou pour s'assurer que je n'ai pas caché finalement une lame à lui planter dans le dos? L'idée me fait sourire mais je ne suis pas ce genre de personnes. Mes meurtres, je ne m'en cache pas et jamais je ne me suis déguisée pour cela. J'applique les ordres et je nettoie la ville de cette population de nuisibles ruinant la paix et la justice dont cette cité à de plus en plus besoin.

"- Etre grand doit avoir des avantages. Mais pas celui d'explorer les grottes secrètes et exiguës apparemment."

Une façon comme une autre de briser le silence. Pourtant, je n'ai pas parler très fort. Je teste en réalité l'échos des lieux. Si ma voix se répercute fort et longtemps, c'est que nous risquons de tomber sur un lieu vaste et profond. Sinon, cela voudra dire que nous serons sans doute face à un cul de sac. En tout cas, je ne me montre nullement agressive, simplement aussi neutre qu'une statue. Sans sourire et sans expression, dont on attend rien et qui ne se dévoile pas à n'importe qui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Lun 26 Sep - 18:25

"- Dommage. Pour une fois qu'un membre des Familles aurait pu se rendre utile, dans le bon sens du terme... "

 Il a l'impression qu'elle joue avec lui, elle n'est pas aussi éloignée des familles que ça, il le devine, rien qu'à l'assurance avec laquelle elle le désigne comme élémentis. Mais du coup qui peut-elle être ? Une agente du gouvernement...il ne sait pas pourquoi, mais il en doute, bien que son attitude très stricte le laisse supposer...mais un peu trop à son goût, cela semblerait trop facile, trop caricatural...

 Mais surtout, elle pique son orgueil, cette fois-ci. Il a toujours du mal à tolérer que sa famille soit "agressée". Et puis les élémentis ne sont pas devenus aussi puissants en approvisionnant les magasins de luminaires! Mais il doit garder son calme, il ne faut pas s'énerver pour si peu, et puis, elle l'a bien aidé, au final, en découvrant cette grotte. Toutefois, il ne laissera pas passer cette réplique sans se défendre. Il doit juste prendre le bon pari: habitante ou gouvernement ? Hmm...la réflexion le laisse bien songeur. Sa manière d'insinuer aurait plutôt indiqué la première option, mais son intuition lui dicte le contraire. Il ne fait pas confiance à l'image qu'elle renvoie. Il prend enfin une décision.

" -Les vulgaires habitants ont toujours été jaloux des familles... A se demander pourquoi, quand l'on voit la faiblesse des Domae..."

 Il espère avoir vu juste, cette fois-ci. Il ne veut plus se ridiculiser devant un ennemi potentiel, même si il commencerait presque à l'apprécier. Et pourtant, il est bien là, tâtonnant dans une grotte, en caleçon, trempé, ayant la chaire de poule, l'eau sur son corps refusant de sécher dans un endroit aussi frais et humide: niveau ridicule, il semble déjà avoir atteint les abysses du ridicule.

"- Etre grand doit avoir des avantages. Mais pas celui d'explorer les grottes secrètes et exiguës apparemment."

 Au moment précis où elle dit cela, il manque de se prendre une stalactite. Le plafond baisse encore, tout au plus un mètre quatre-vingts. Il en vient à se demander si ce tunnel mène finalement quelque part. Car il paraîtrait étrange que des gens se soient aventurés jusqu'ici. Sur ces pensées il débouche finalement dans une cavité d'une vingtaine de mètres carrés signant la fin du tunnel, ce dont il ne serait jamais rendu compte immédiatement par manque de luminosité s'il n'avait buté sur un cailloux qui l'aurait fait s'étaler de tout son long. Décidément, ce qu'il pouvait être malchanceux! Heureusement, rien de grave, mais quelques entailles provoquées par la roche, assez douloureuses. Il remarque alors en relevant la tête que sur sa gauche, il y a de la lumière. Pas une forte lumière comme celle du jour ou même d'une flamme. Non, une lumière blafarde probablement due à une quelconque pierre phosphorescente.

 La cavité lui apparaît alors: le plafond est plus haut, les murs semblent constellés de minerais divers, mais ce qui l'interpelle surtout, c'est cette espèce de table en bois, dans le fond, sur sa gauche. Et sur cette table, un livre ou plutôt un journal abandonné. Il est alors comme figé, tant par l'excitation que par l'appréhension. Toujours au sol, il tourne alors lentement la tête vers son compagnon d'exploration, les yeux écarquillés et dit alors, avec une voix assez étrange tant les émotions contradictoires sont présentes en lui:

" -Je crois qu'on a trouvé quelque chose d'intéressant..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Mar 27 Sep - 10:19


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


" -Les vulgaires habitants ont toujours été jaloux des familles... A se demander pourquoi, quand l'on voit la faiblesse des Domae...." 

"- Parce qu'il faut toujours un coupable sur qui rejeter la faute. Et que les seuls responsables de la ruine de cette Cité sont bels et bien les Familles. "

Même elles ne peuvent pas dire le contraire. La seule raison qui pousse la ville de Quederla à dépérir est leur guerre fratricide que ce se livrent les alliés de deux frangins idiots qui se sont disputer un jour il y a de cela des centaines d'années. Plus personne ne sait réellement la raison de ce combat mais tout le monde le continue. Parce que les hommes ne sont pas fait pour la paix. Ils ne la comprennent pas et ne savent pas l'appréhender. Seul la guerre et le combat existe à leurs yeux. Les idiots...

Une salle s'ouvre à présent devant nous, assez vaste par rapport au reste du couloir mais signant aussi la fin de notre exploration. Il s'agit bien d'un cul de sac, ce qui signifie que la grotte n'ira pas plus loin. Mais le lieu a été aménagé, au moins un minimum. Donc des gens ont sans doute vécus ici. Sinon, que ferait une table ici. Une légère luminescence irradie dans la zone et je ne dis rien quand à la chute de l'homme avec moi. Les lieux m'intéressent bien plus. Une formidable cachette, un endroit à retenir, que je détaille du regard mais aussi du bout des doigts.

" -Je crois qu'on a trouvé quelque chose d'intéressant..." 

D’où je me trouvais, je ne voyais pas ce qu'il se trouvait sur la table mais je m'approche sans venir toucher pour autant cet objet. Qui sait, il pourrait s'agir d'un piège ou d'une relique fragile. Pourquoi pas empoisonnée? Le livre semble plutôt bien conservé, comme s'il n'avait as souffert de l'humidité des lieux ni de la fraîcheur qui y règne. De ce fait, à première vue, j'ai du mal à imaginer qu'ils puissent être là depuis très longtemps mais la magie règne en maître par ici. Si des pouvoirs sont offerts à tous ceux qui le désirent, rien n'empêche ce genre d'objets d'avoir été enchanté ou protégés de quelque façon que ce soit.

"- Pouvez-vous lire son contenu? N'était-il pas trop fragile pour être manipulé? Soyez prudent."

Oui, je suis méfiante et sans doute à outrance mais je préfère ça. Il vaut mieux prévoir le pire et ne rien voir arriver plutôt que de se laisser surprendre. Je reste d'ailleurs un peu en retrait, autant pour garder un oeil sur l'entrée de la grotte, au cas ou nous aurions de la visite, que pour satisfaire ma curiosité. J'ai hâte de savoir ce que ce drôle de document eut contenir, caché ici.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Mar 27 Sep - 16:03

"- Parce qu'il faut toujours un coupable sur qui rejeter la faute. Et que les seuls responsables de la ruine de cette Cité sont bels et bien les Familles. "

 Les Familles, toujours les Familles, unique excuse pour le chaos qui règne, comme si leur absence eut signifiée une utopie. Et puis si tous ne sont pas riches, comme partout ailleurs, certains prospèrent en cette cité qui si elle a ses défauts, est bien loin d'avoir atteinte une véritable ruine. De toute manière, les Familles sont l'âme de Quederla, leur rivalité les incitent à évoluer et par là, faire évoluer leur entourage, donc la ville entière. Et puis sans famille, qui aurait pu réellement s'opposer à l'Ordre ? Si du jour au lendemain il s'était formé comme il l'a fait, jamais personne n'aurait pu l'empêcher de totalement dominer la ville. En fait, ils étaient l'harmonie par le chaos. L'équilibre par la supériorité. La paix par la guerre.

 Mais rien ne sert de polémiquer avec une simple habitante de la ville, aussi farouche puisse-t-elle paraître. Ces gens sont bien trop bornés et persuadés d'avoir raison. Tout comme lui. Il le sait, jamais, au grand jamais, même avec les meilleurs arguments du monde il ne pourrait renoncer à défendre sa Famille. Quoiqu'il avait par moment douté du bien qu'elle provoquait, mais elle lui avait offert une telle opportunité... Elle avait assouvi ses rêves d'enfant, et peut-être un jour lui procurerait-elle la gloire et le renom auquel il aspirait tant...

"- Pouvez-vous lire son contenu? N'était-il pas trop fragile pour être manipulé? Soyez prudent."

 Lui laisser le temps d'atteindre la table pourrait être une bonne option, il ne sait même pas si les pages n'ont pas été rongées ou ne se sont pas réduites en poussière avec le temps. Décidément, elle semble tout autant excitée que lui devant pareil découverte, ce qui lui fait perdre tout bon sens.
 
 Il se relève rapidement et prestement, et se dirige vers la table, à pas lents et précautionneux, mais sans observer là où il pose les pieds, tant cette table, et l'étrange toile qu'elle rend, étant mise en exergue par la lumière blafarde, l’obnubile. Toutefois, cette fois-ci, son esprit est clair, peut-être plus qu'il ne l'a jamais été. Il est dans un état si particulier... Toutefois, il ne laissera pas les dernières répliques sans réponse, et après un court laps de temps, il rétorque.

" -Être prudent, hein... Pourtant vous devriez jubiler si il m'arrivait malheur, vous vous débarrasseriez d'un de ces terribles méchants Elementis, et de surcroît, vous n'auriez même pas à vous salir les mains..."
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    

Revenir en haut Aller en bas
 
A la fin de l'envoi, je touche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-