Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 A la fin de l'envoi, je touche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Mer 28 Sep - 8:40


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


" -Être prudent, hein... Pourtant vous devriez jubiler si il m'arrivait malheur, vous vous débarrasseriez d'un de ces terribles méchants Elementis, et de surcroît, vous n'auriez même pas à vous salir les mains..." 

"- Ce serait le cas, en effet. Cependant, je ne gagnerais rien à votre mort et je connais la valeur de la vie. Alors, je n'ai aucun intérêt actuellement à vous voir mort. "

Tu pourrais me rapporter bien plus d'informations en étant en vie qu'en ayant trépassé. Et puis, cette recherche qu'il mène pourrait aussi réveiller des secrets enfouis, sur lesquels je serais ravie de pouvoir porter la main ou les yeux. Alors oui, il reste à mon avantage qu'il demeure vivant pour le moment. Par la suite, je ne garantis rien non plus, il ne faut pas rêver. Mais je ne suis pas de ces fanatiques qui ne pensent qu'à trucider ceux qui ne leur ressemblent pas. Je considère simplement qu'en ayant cédés aux Familles, ils ont montrés leur faiblesse et maintenant, je me dois de les sauver. Ou de les éliminer s'ils se montrent dangereux pour autrui.

Je n'ai pas bronché, restant à distance de la table et de l'homme tout en étant assez proche pour bien voir ce qu'il se passe et intervenir au besoin. Je ne prendrais pas d’initiatives mais je ne resterais pas passive si les choses venaient à se corser. Je me contente d'observer et d'attendre les retours de l'explorateur du dimanche.

"- Alors?"


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Mer 28 Sep - 20:34

"- Ce serait le cas, en effet. Cependant, je ne gagnerais rien à votre mort et je connais la valeur de la vie. Alors, je n'ai aucun intérêt actuellement à vous voir mort. "

 La valeur de la vie... cette formule semble si hypocrite, surtout venant de quelqu'un semblant consacrer sa vie à l'entraînement martial. La voilà désormais qui parle d'intérêt, de suite, cela lui semble plus cohérent. Il est vrai que pour l'instant, il a lamentablement échoué: aucune information intéressante n'a filtré de son interlocutrice. Seulement, l'intérêt qu'il y porte est également diminué, maintenant qu'il sait qu'elle n'est pas une Domae ou une servante du ténébreux. Qu'elle soit du gouvernement ou des simples habitants, cela ne pose aucun problème. Ils ne peuvent rivaliser avec les Familles, il le sait, il le sent, il le constate.

 Pendant ce temps il continue de progresser et atteint finalement la table. Le livre est là, semblant dans un état de conservation si parfait que ça en est presque inquiétant. Il passe sa main sur la couverture, la caressant presque amoureusement. Après une seconde d'hésitation, il l'ouvre alors, prestement. La page de garde lui prouve qu'il avait raison d'espérer, qu'il avait raison de persister, qu'il avait raison d'insister, et de ne jamais abandonner. La marque qu'il portait sur son épaule était également présente sur la première page du livre. Il le ferme alors, le saisit, et le tenant de son bras gauche, le plaque contre son flanc.

 L'essentiel sera maintenant de trouver comment le ramener jusqu'à son sac sans passer par l'eau. Mais cela, il n'y pense pas. Il a même presque oublié la présence dans son dos. Plus qu'une chose lui importe: rentrer chez lui, allumer une chandelle, et lire, apprendre, comprendre.

"- Alors?"

 Elle se rappelle ainsi à ses souvenirs, et un problème lui semble apparaître: étant donné l'aide qu'elle lui a fournit, elle risque de ne pas apprécier de ne pas pouvoir porter son regard sur le manuscrit. Toutefois, elle n'est pas concernée. Et en plus de cela, il ne lui parait pas impossible qu'elle ait déjà visité la grotte vu la facilité avec laquelle elle l'a trouvé. Peu importe, il va tenter le coup, et il verra bien comment elle réagit.

" -Un livre poussiéreux qui m'a l'air bien ennuyeux, mais une fois encore, ma curiosité triomphe. En tout cas, merci de m'avoir montré cette grotte."

 Il préfère même tenter de lui faire croire qu'il n'a pas vraiment trouvé ce qui l'intéresse. Il y a peu de chance que cela fonctionne vu la lucidité dont elle a fait preuve jusqu'alors, mais qui ne tente rien n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Mer 28 Sep - 20:47


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


" -Un livre poussiéreux qui m'a l'air bien ennuyeux, mais une fois encore, ma curiosité triomphe. En tout cas, merci de m'avoir montré cette grotte." 

"- Vraiment? "

Menteur. Tu ne vaux donc réellement pas plus que ces sales chiens des Familles. Pour un peu, j'en cracherais par terre. Mais au fond, je préfère en sourire. Il ne se rend même pas compte à quel point il se rend ridicule ainsi. Le livre à peine ouvert, j'ai pu apercevoir des écritures mais également des symboles, dont un que je suis persuadé d'avoir aperçu un peu plus tôt. Où, je ne sais plus mais la manière dont il est venu le serré contre lui est la preuve sine qua none que justement, cet ouvrage à de la valeur. Au moins à ses yeux. Et personnellement, je n'ai pas dit mon dernier mot.

"- Dans ce cas, vous ne verrez aucun inconvénient à ce que j'y jette également un coup d'oeil, n'est-ce pas? Qui sait, peut-être saurais-je y déceler quelque chose qui vous aurait échappé."

Oui, je sais, je le mets au pied du mur. En tournant ainsi mes paroles, s'il refuse, il se contredira donc forcément et devra avouer son mensonge. Mais maintenant qu'il semble avoir trouver quelque chose d'aussi précieux, me laissera t'il m'en approcher? Cela m’ennuierait de devoir en effet le tuer ici mais s'il me force la main, je n'aurais aucun scrupule à mettre alors un terme à sa vie. La mienne est bien plus précieuse.

Je me contente donc de tendre la main dans sa direction, calme et toujours aussi neutre bien qu'un instant, un semblant d'esquisse de sourire ai pu prendre forme sur mon visage. Oui, moi aussi je suis joueuse et curieuse. Et je n'abandonne jamais tant que je n'ai pas tout tenté.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Jeu 29 Sep - 21:29

"- Vraiment? "

"- Dans ce cas, vous ne verrez aucun inconvénient à ce que j'y jette également un coup d'oeil, n'est-ce pas? Qui sait, peut-être saurais-je y déceler quelque chose qui vous aurait échappé."

 Il n'est pas étonné, elle veut y jeter un œil. Cela semble logique et légitime. Et puis, quoiqu'il en soit, son ton presque amical semble cependant indiquer qu'elle ne souffrira aucun refus. Mais il ne sait pas ce qu'il trouvera dans ce livre, et il préfère l'arpenter tranquillement chez lui, et bien évidemment, être le premier à le faire. Peut-être qu'elle pense qu'il s'agit d'un grimoire de formules magiques ancestrales? Les non initiés ont tendance à être si crédule quant-à la magie.

 Quoiqu'il en soit, il a envie de tenter une manœuvre qui pourrait fonctionner, du moins il l'espère. Cela le tirerait de l'embarras dans lequel il est, car s'il calcule une échappatoire, il s'en voudrait de la laisser sans rien après l'aide qu'elle lui a fournit. Il n'y a plus qu'à la convaincre de reporter sa lecture du livre à plus tard, car en ce cas, même si un secret à ne pas dévoiler faisait son apparition, peut-être pourrait-il quand même le dissimuler.

 Et puis, il a un dernier coup à tenter dans cette discussion si atypique: lui signifier qu'elle appartient au gouvernement. Son instinct lui dictant toujours cette idée, et la chance d'avoir raison étant raisonnable. Ainsi, il aurait la solution et la manière. Si ses deux tentatives se soldaient par deux succès, quel triomphe ce serait!

" -J'aimerais bien pouvoir lire ce livre tranquillement chez moi, avant de partager son contenu, si ça ne vous dérange pas. Quand je l'aurais fini, je vous promet qu'il sera à votre entière disposition! Et puis, même si j'essayais de vous rouler, j'imagine qu'en tant qu'agente du gouvernement, vous pourriez me retrouver aisément ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Ven 30 Sep - 9:23


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


" -J'aimerais bien pouvoir lire ce livre tranquillement chez moi, avant de partager son contenu, si ça ne vous dérange pas. Quand je l'aurais fini, je vous promet qu'il sera à votre entière disposition! Et puis, même si j'essayais de vous rouler, j'imagine qu'en tant qu'agente du gouvernement, vous pourriez me retrouver aisément ?" 

"- Il manque cependant plusieurs données pour que votre demande soit acceptable. La première, et non la moindre, serait la confiance qui pourrait nous lier. Et la seconde, l'assurance que vous tiendrez parole en me remettant cet ouvrage dans son intégralité parfaite..."

Non mais sérieusement, il y a vraiment cru? Que j'allais lui laisser ce bouquin sans rien dire ni faire? Mon grand, si tu as ne serait-ce qu'espérer cela, c'est que tu es encore plus atteint que je ne le pensais. Ce monde est en guerre, nous ne sommes pas au pays des Bisounours ici, il va falloir t'y faire. Quand à ces derniers mots, sur mon appartenance au Gouvernement, je le laisse penser ce qu'il veut. Même s'il a vu juste, il n'a rien qui le lui prouve alors je ne lui offrirais pas cette réponse qu'il cherche sans l'avoir réellement. Et puis, n'est-il pas un explorateur? Alors, la recherche, il sait ce que c'est, cela ne devrait pas trop le changer de ses habitudes.

"- De plus, si je remets les divers éléments dans l'ordre de leur déroulement, je suis celle qui a découvert ce lieu. De ce fait, ses possessions me reviennent en priorité et de plein droit. Sans oublier que la politesse et la bienséance jouent également en ma faveur. Ne dit-on pas, Les dames d'abord?"

Je le fixe toujours sans la moindre animosité ni expression apparente mais intérieurement, je rigole. Car je sais que j'ai le dessus. Ce jeu est amusant et c'est moi qui pour le moment en ai l'avantage. Il n'a aucun argument valable à me présenter et s'il en trouve un, je serais ravie de trouver de nouveau de quoi le rendre caduque. En attendant, je me contente de tendre la main vers le livre, dans sa direction. Me le remettre t'il aussi facilement ou relancera t'il la joute? A moins qu'il ne se décide enfin à jouer franc jeu? Non, les hommes sont tous des lâches, cette simple idée ne lui traversera même pas l'esprit.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Ven 30 Sep - 20:11

"- Il manque cependant plusieurs données pour que votre demande soit acceptable. La première, et non la moindre, serait la confiance qui pourrait nous lier. Et la seconde, l'assurance que vous tiendrez parole en me remettant cet ouvrage dans son intégralité parfaite..."

 La confiance, comment pourrait-elle la lui donner ? Elle ne pourrait certainement pas, c'est à se demander si elle aurait confiance en sa propre famille ou en ses propres amis (du-moins si elle en a). Cependant elle a tort de ne pas croire en sa bonne foi. Il le lui confiera dès qu'il l'aura terminé, quant-à l'intégralité...on dirait presque qu'elle a lu dans ses pensées comme dans un livre ouvert... Mais le vrai livre, il le tient bien fermé collé à son corps. Et il ne compte pas la laisser le consulter avant lui. Il n'a plus qu'à la convaincre de le laisser partir avec. Autrement, il devra faire quelque chose qu'il voudrait éviter. Elle est encore jeune, belle et vigoureuse, elle a une vie à mener, il ne veut pas y mettre un terme ainsi, pour seulement quelques pages qui ne lui apporteront rien même si elle l'ignore.

"- De plus, si je remets les divers éléments dans l'ordre de leur déroulement, je suis celle qui a découvert ce lieu. De ce fait, ses possessions me reviennent en priorité et de plein droit. Sans oublier que la politesse et la bienséance jouent également en ma faveur. Ne dit-on pas, Les dames d'abord?"

 Elle a découvert ce lieu ? Mais qui l'a poussé à le chercher ? Il est le "chef de l'expédition", le butin lui revient! Et encore est-il magnanime de bien vouloir lui laisser dès qu'il l'aura lu! Et puis, si elle a découvert ce lieu la première, d'où vient le livre ? Lui au-moins possède une preuve de lien avec l'objet, de part son étrange tatouage.

" -Vos moyens de renseignements et votre compassion seraient-ils si limités que ça, que vous ne parvenez pas à me confier ce livre qui ne vous sera d'aucune utilité ? Et puis, vous vous revendiquez comme celle qui a découvert cette grotte, mais le livre appartient bien à quelqu'un, et je suis bien plus proche de son propriétaire légitime que vous. En revanche, pour vous remercier de votre aide, je vous le donnerais une fois que j'aurais fini ma lecture. Vu la faible épaisseur du livre, je peux vous promettre que vous l'aurez dans le courant du mois."

 Sur ces mots, qu'il voulait ferme mais sans animosité, il se dirigea vers la sortie de la pièce, priant pour qu'elle cède finalement et qu'il n'ait pas à se débarrasser d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Mar 4 Oct - 10:01


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


" -Vos moyens de renseignements et votre compassion seraient-ils si limités que ça, que vous ne parvenez pas à me confier ce livre qui ne vous sera d'aucune utilité ? Et puis, vous vous revendiquez comme celle qui a découvert cette grotte, mais le livre appartient bien à quelqu'un, et je suis bien plus proche de son propriétaire légitime que vous. En revanche, pour vous remercier de votre aide, je vous le donnerais une fois que j'aurais fini ma lecture. Vu la faible épaisseur du livre, je peux vous promettre que vous l'aurez dans le courant du mois." 

"- Si vous pouvez affirmer être bien plus proche que moi de son propriétaire légitime, c'est que déjà, vous avez trouvé quelque chose dedans. Et donc que vous m'avez menti en prétendant le contraire il y a quelques instants tout juste. Comment vous faire confiance après cela? "

Tu crois peut-être avoir gagné la partie mais là, tu te trompes lourdement. Et si jamais les choses ne devaient pas tourner à mon avantage, je n'hésiterais pas à détruire cet ouvrage sous ses yeux. Personnellement, je n'en attends rien alors que lui y cherche bel et bien quelque chose. Il en attends beaucoup. Ce qui me rend bien plus forte encore, puisque moi je n'ai rien avec quoi il pourrait faire pression sur ma personne. Désolé mon cher, mais cette partie, tu l'as perdue d'avance. Et ta tentative de fuite ne te servira à rien.

D'ailleurs, je viens me placer bien au milieu du chemin, lui bloquant la sortie par la même occasion. Oh  non, tu ne t'en sortiras pas comme ça. Tu as peut-être l'habitude de te faire obéir et respecter rien que par ta taille imposante ou ton allure singulière mais il en faudra plus pour m'impressionner. Surtout que je suis plus que dans mon bon droit. Et comme il ne semble pas décider à céder, je viens saisir le livre, sans le lui arracher des mains. Simplement le tenant assez pour qu'il ne tente rien d'idiot et lui montrer que ma détermination n'est pas que de façade, loin de là.

"- Et puisque nous sommes deux à vouloir connaitre le contenu de ce livre sans accepter de céder la priorité à l'autre, il reste encore une solution qui puisse satisfaire tout le monde. Le lire, ici et maintenant, tous les deux ensemble..."


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Mer 5 Oct - 15:52

"- Si vous pouvez affirmer être bien plus proche que moi de son propriétaire légitime, c'est que déjà, vous avez trouvé quelque chose dedans. Et donc que vous m'avez menti en prétendant le contraire il y a quelques instants tout juste. Comment vous faire confiance après cela? "

 Il devrait être évident pour elle qu'il est bien plus proche de ce livre qu'elle, sinon pourquoi serait-il venu en plein cœur de la forêt pour se satisfaire de la découverte d'un vieux livre poussiéreux... Il n'a quand même pas une tête d'archéologue! Du moins l'espère-t-il. Quoiqu'il en soit, il n'a en aucun cas menti, et ça il compte bien le lui faire remarquer!

" -Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je n'ai en aucun cas prétendu qu'il n'y avait rien dans ce livre, j'ai juste dit qu'il avait l'air bien ennuyeux."

 Et tac, un argument de balayé! Elle n'a aucun droit sur ce livre, il le sait, et il compte bien en tirer parti. C'est peut-être son origine qui est décrite dans ce livre, ce que nulle autre personne n'a besoin de savoir. Et encore moins une probable agente du gouvernement qui prend ses airs supérieurs et qui se croit en position de force.

 C'est alors qu'elle lui bloque la route et s'avance jusqu'à poser sa main sur le livre. Elle n'essaie pas de lui arracher, mais probablement juste de lui signifier qu'elle ne lâchera pas le morceaux facilement. Il tire alors sur le livre pour le dégager de son emprise, et se prépare à un combat dont il ne veut pas.


"- Et puisque nous sommes deux à vouloir connaitre le contenu de ce livre sans accepter de céder la priorité à l'autre, il reste encore une solution qui puisse satisfaire tout le monde. Le lire, ici et maintenant, tous les deux ensemble..."

 Le problème, c'est qu'il veut s'assurer qu'il n'y ait rien qui pourrait lui porter préjudice, en ce livre. Nul ne sait ce qui peut bien s'y trouver, et il a de moins en moins confiance en cette personne qui semble plus constituée de granit que de chair, de mercure que de sang, de marbre que de muscles. Non, la solution ne lui plait pas trop. Mais il n'a pas pour autant envie de la tuer. Si elle est bel et bien du gouvernement, cela risquerait de lui attirer des problèmes. Et puis, même si elle n'est pas digne de confiance, elle le fait rire avec son attitude qui semble presque jouée.

" -Votre argumentation n'étant pas fondée, si je vous prouve que ce livre m'est lié, me laisserez-vous le consulter tranquillement avant que je ne vous le confie ? Cela permettrait d'éviter une fin déplaisante."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Jeu 6 Oct - 9:49


♦ A la fin de l'envoi, je touche  ♦

♣  Anae Ginko & Jace Xetros
~ Le principe même d'une botte secrète
c'est justement de le rester, secrète... ~


" -Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je n'ai en aucun cas prétendu qu'il n'y avait rien dans ce livre, j'ai juste dit qu'il avait l'air bien ennuyeux." 

"- Ce qui, cependant, revient sensiblement au même au final... "

Qu'il tente de me démontrer que j'ai tort, il ne pourra que s'y casser les dents. S'il a pu juger que ce livre avait l'air ennuyeux sans l'avoir lu, à peine en l'ayant ouvert, c'est qu'il sait ce qu'il contient. Sinon, c'est qu'il a noté quelque chose qu'il ne veut pas que je découvre. Dans tous les cas, il y a mensonge de sa part, au minimum par omission même si la volonté pourrait être contestée. Il est donc en faute, point final. Et moi, dans mon bon droit.

" -Votre argumentation n'étant pas fondée, si je vous prouve que ce livre m'est lié, me laisserez-vous le consulter tranquillement avant que je ne vous le confie ? Cela permettrait d'éviter une fin déplaisante." 

"- Pourquoi ferais-je cela? Ici et maintenant, c'est vous qui êtes en position de faiblesse. Car vous avez ce livre qui vous tient bien plus à coeur que ce que vous ne voulez bien me dire. Dans le cas où un combat éclaterait, je n'ai rien qui me retiendrait, contrairement à vous qui souhaitez préserver cet ouvrage. Pour moi, le détruire ne sera qu'une formalité. Alors réfléchissez bien avant d'évoquer une fin déplaisante. Elle risquerait de vous coûter bien plus chère qu'à moi..."

Ce que je peux être fair-play, je m'en étonne parfois. Mais bon, il n'a pas l'air de réaliser vraiment les enjeux de ce qui pourrait se jouer. Dans un combat, je n'aurais rien à perdre, et lui beaucoup. Détruire ce livre serait tellement aisé. Le déchirer, le jeter à l'eau, le laisser disparaître dans le lac, j'ai tellement de possibilités. Et puis, je ne lui demande pas la lune non plus, simplement de reconnaître que pour le coup, il n'a pas d'échappatoire. Il cède ou il perd tout ce qu'il vient de découvrir.

"- Et puis, si ce livre vous est réellement lié, prouvez-le moi. Et expliquez moi comment cela se fait-il que vous n'ayez aucune idée de ce qu'il contient ainsi que de la raison de sa présence ici. Peut-être, alors, reconsidérerais-je votre proposition de lecture. Mais soyez convaincant..."

Oui, je suis en train de me lasser de ce petit jeu et je sais que j'ai l'avantage. Alors, soit il m'offre de quoi me consoler du départ de cet ouvrage en m'offrant des information au minima intéressantes, ou ils disparaîtront tous les deux. Lui et son cher bouquin. Ma main n'a pas quitter la reliure dudit ouvrage et s'est même légèrement affirmée. Non, je ne céderais pas. Cela ne marchera pas avec moi. Puisque tu me demande une faveur, donne-moi en contrepartie de quoi la mériter. Sinon, fais une crois dessus, définitivement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    Jeu 6 Oct - 21:57

"- Ce qui, cependant, revient sensiblement au même au final...   "

 Ça, libre à elle de s'en convaincre, mais ce n'est pas le cas. Avec tout ce qu'il a pu lire dans sa vie, il le sait bien. Et elle doit le savoir aussi, mais encore une de ces gamines bornées refusant d'avoir tort, ou du-moins de l'admettre. Tant pis, il fera avec, il sait s'adapter.


"- Pourquoi ferais-je cela? Ici et maintenant, c'est vous qui êtes en position de faiblesse. Car vous avez ce livre qui vous tient bien plus à cœur que ce que vous ne voulez bien me dire. Dans le cas où un combat éclaterait, je n'ai rien qui me retiendrait, contrairement à vous qui souhaitez préserver cet ouvrage. Pour moi, le détruire ne sera qu'une formalité. Alors réfléchissez bien avant d'évoquer une fin déplaisante. Elle risquerait de vous coûter bien plus chère qu'à moi..."

 Si l'état de ce livre ne lui fait ni chaud ni froid comme elle le prétend, pourquoi voudrait-elle absolument y avoir accès ? Décidément, la rhétorique n'est pas son fort. Toutefois, elle est toujours là, lui bloquant la route, maintenant fermement sa main sur le butin, tandis qu'il est, hésitant entre se débarrasser d'elle ou continuer à tenter de la convaincre, car la persuasion semble bien inutile sur un esprit aussi fermé et rigide.

" -Si votre indifférence au sujet de ce livre est bien réelle, pourquoi vouloir m'empêcher d'agir comme bon me semble avec ? Soit c'est vous qui mentez, soit une pure méchanceté et un pur sadisme vous caractérisent..."

"- Et puis, si ce livre vous est réellement lié, prouvez-le moi. Et expliquez moi comment cela se fait-il que vous n'ayez aucune idée de ce qu'il contient ainsi que de la raison de sa présence ici. Peut-être, alors, reconsidérerais-je votre proposition de lecture. Mais soyez convaincant..."

 Voilà enfin sa porte de sortie, il n'a qu'à lui donner ce qu'elle veut et peut-être que finalement, une flamme de vie ne sera pas brutalement étouffée dans une caverne humide cachée au fin fond de la forêt. Ce serait vraiment dommage, d'autant plus qu'il n'a pas l'humeur à tuer, aujourd'hui. De toute façon, cette acte si fort ne lui a jamais procuré aucun plaisir. Il vaut mieux, d'ailleurs, sinon comment pourrait-il dormir la nuit ?

 Tentant le tout pour le tout, décidé à ramener chez lui ce livre sans violence, il montra son épaule gauche, avant d'ôter le livre des mains de la femme de marbre lui faisant face d'un coup sec, pour lui montrer la page de garde, portant un symbole très étrangement identique à ce tatouage qu'il porte.

" -Avant que vous ne demandiez, je ne sais pas d'où provient cette marque, ce tatouage. Je n'en ai aucun souvenir. Tout ce que je sais c'est que ce livre contient sûrement les réponses."
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A la fin de l'envoi, je touche    

Revenir en haut Aller en bas
 
A la fin de l'envoi, je touche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-