Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Dim 25 Sep - 22:05

Iroh Wang & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)


Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi

"T'en fais pas Roxane, je suis toujours là pour te protéger", "T'inquiète pas Roxane, je serais toujours là pour t'aider", "Oh faut pas t'en faire, je serais là en cas de problèmes". Encore et toujours les mêmes phrases que j'entends de la part des mêmes personnes ; et pourquoi ça n'pourrait pas être moi pour une fois qui les dit hein ? Parce que. Je. Suis. Un. Boulet. Voilà c'est aussi simple qu'ça. J'sais protéger personne, j'ai toujours peur et dès que j'commence à être en danger d'mort, j'appelle Tonton Aza à la rescousse pour qu'il vienne foudroyer tout l'monde.

Les mains dans les poches, j'avance en ville jusqu'à m'perdre dans la forêt... Avec un peu d'chance, personne ne pourra v'ni m'aider et j'serais obligée d'me débrouiller seule. Ca m'gave ça, pourquoi j'peux jamais proposer mon aide ou protéger les autres ? J'suis bonne qu'avec mon arc... Mais comme j'me balade pas h24 avec, ça donne des catastrophes dès qu'je veux faire des trucs intéressants. Même voler j'deviens une catastrophe. Bon déjà d'base j'étais pas spécialement douée parce que j'fais pas trop attention mais là ces derniers temps c'est d'pire en pire. J'fais quoi moi si j'peux plus voler ? Bon, j'ai réussis à chopper un meilleur odorat et j'ai une putain d'agilité dans les arbres mais ça m'suffit pas. Mmh...

Mes pas me conduisent jusqu'au bord de mer où j'regarde l'étendue d'eau... J'devrais pas tarder à partir avec San, mais qu'est-ce qu'il va s'passer là-bas en France et au Japon ? On va p't'être éviter d'invoquer nos animaux en plein milieu d'la rue ; moi encore j'peux faire croire que j'ai apprivoisé un raton laveur mais lui, il va galérer à faire passer sa panthère pour un gros chat. Sauf que lui, il sait s'battre. Moi j'ai toujours b'soin d'aide. Me laisse tomber au sol, j'laisse mes pieds pendre dans l'vide en regardant toujours droit devant moi comme si l'eau allait m'donner une solution... Non mais j'dois reconnaître que le bruit des vagues à quelque chose d'apaiser. J'aime bien.

Puis d'un coup, un drôle de bruit. Comme si on cognait quelque chose ou quelqu'un avec des armes ou j'sais pas quoi... Tournant la tête sur le côté, j'remarque seulement un énorme truc qui est pas si loin qu'ça d'moi ; ah pourquoi j'l'ai pas remarqué plus tôt ? Sûrement parce que j'suis qu'une paumée d'la vie qui n'remarque jamais rien. Curieuse de nature et aussi parce que j'ai rien d'autre à faire, j'me lève pour m'approcher d'ce truc qui ressemble de plus en plus à un dojo ; avec des gens dedans... Bon. Bon. Bon. J'fais quoi ? J'ai bien envie d'savoir c'qu'il passe moi.

J'regarde autour de moi et vois un immense arbre donc les branches entrent au-dessus des murs. Grimpant avec facilité sur le tronc, j'rampe sur la branche pour regarder c'qu'il se passe à l'intérieur. Alors cinq personne qui ont l'air de gérer sa race un truc classe que j'pourrais pas décrire qui y'a pas d'armes juste leurs poings et pieds ; faut que j'apprenne ça. Z'ont l'air tellement concentrés, tellement forts, tellement parfaits. P't'être que j'pourrais aller leur demander un autographe ? Mouais, j'ferais mieux d'aller leur demander un cours particulier.

J'continue de m'approcher un p'tit peu plus histoire d'voir mais la branche s'met à craquer sous mon poids ; pourtant j'ai pas tant grossi qu'ça dernièrement... Merde, j'vais devoir me mettre au régime. J'aurais bien voulu faire demi-tour histoire de pouvoir m'enfuir mais en l'espace d'un instant, j'me retrouve en plein milieu d'la cour ; c'est qu'il s'appelle faire une entrée fracassante ! Tout l'monde a arrêté son entraînement pouvoir v'nir se mettre au-dessus d'moi tandis que j'fais l'étoile de mer, la branche rentrant dans mon dos m'fais affreusement mal j'ose bouger... Aïe.

- Euh... Salut. J'suis vachement fan de c'que vous faîtes avec vos poings et vos pieds là !












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Mar 27 Sep - 11:31

Tout le monde peut faire du Kung-fu...
Sauf toi



Aujourd'hui Maître Wang avait donné quartier libre à ses élèves pour qu'ils fassent ce qu'ils voulaient tout simplement, cela était assez rare mais cela arrivait de temps en temps quand ils ne travaillaient pas au Dragon du Jasmin. Chaque élève pouvait faire ce qu'ils voulaient, alors ils profitèrent pour aller voir leur famille, faire un tour en dehors du dojo, même si l'une de ses élèves étaient quand même rester à l'intérieur de la salle d'entraînement fermer afin de pouvoir s'entraîner, n'ayant aucune famille réellement à voir alors elle pouvait se donner à fond dans son art tout simplement, elle s'y donnait vraiment cœur et âme et pourtant cela n'impressionnait absolument pas son maître. Lui se donnait à une occupation très simple qu'il faisait quasiment tous les jours, mais quand il le pouvait, il allait au sommet de la falaise afin de pouvoir méditer correctement sur le bord, respirant l'air frais et le vent qui soufflait, là il était en harmonie avec la nature.

Il passa un long moment, assit là, en silence à ne rien faire, méditant tout simplement. Impossible de dire combien de temps il était là au sommet de sa falaise proche de son dojo, oubliant même de manger, même si ceci allait très vite lui ramener à la raison étant un assez gros mangeur ; cela doit se voir très vite quand on le regarde. Cela lui arrive de sauter un repas, mais très vite il le rattrape comme en prenant un double repas le soir ; cela lui ait déjà arriver de ne pas manger pendant plusieurs jours et disons que le buffet à volonté l'ont senti passé. Néanmoins il ne devait pas rester trop longtemps à cet endroit car il faut dire que le vent souffle assez fort sur la falaise donc il pouvait facilement attraper froid, même si cela serait plutôt étonnant que cela arrive vu la consistance de cet homme malgré sa petite taille. Le maître de Kung Fu se releva afin de rentrer chez lui et voir ce que ses élèves peuvent bien faire durant leur journée de tranquillité, voir qui est réellement sérieux dans leur apprentissage et qui ne l'est pas en réalité.

Le chemin n'était pas bien long, en même temps le dojo se trouve très près du bord de la falaise donc le chemin fut assez rapide, même si cela aurait pu être encore plus rapide s'il aurait marché comme tout le monde tout simplement, profitant tout simplement du paysage. En tout cas il retrouva son dojo où il trouva ses cinq élèves dans la cour du dojo entrain de s'entraîner, de faire des exercices alors que leur maître ne leur avait absolument pas demander. Les élèves s'arrêtèrent en voyant leur maître arrivé, le saluant, pensant qu'il serait fier de les voir se donner à fond. Néanmoins tout ce qu'il faisait fut de passer entre eux sans rien dire, juste un petit sourire pour dire bonjour. Il disparut à l'intérieur du bâtiment principal, laissant ses élèves reprendre leur entraînement comme si de rien était. Même s'il ne le montrait pas comme il devrait le faire, il était fier de ses élèves qui se donnaient vraiment à fond et qu'ils avaient vraiment envie d'apprendre et devenir des professionnels, devenir des maîtres pourquoi pas, mais pour le moment ils n'étaient pas prêt malheureusement, n'étant pas encore en harmonie avec eux-même.

Néanmoins il voulait surveiller l'entraînement de ses élèves pour voir s'ils avaient de bonne condition et surtout s'ils ne faisaient pas n'importe quoi. Il décida donc de prendre une théière et tout ce qu'il faut pour faire son meilleur thé. Transportant cela jusqu'à l'extérieur, jusqu'à la cour afin de pouvoir faire son thé tout en surveillant ses élèves. Bien installé, il commença donc à infuser son thé et choisir ses ingrédients en gardant du coin de l’œil ce qu'il se passait. Quand d'un seul coup un sacré bruit se fit entendre et surtout une petite secousse qui fit déraper le bras du chinois, renversant presque son thé par terre, mais réussi à le rattraper de justesse pour éviter de perdre son thé ou bien ses ingrédients.

« On dirait que la méthode pour frapper à la porte a changer. »

Le vieux maître se releva afin de pouvoir trouver l'origine de ce boucan, origine qui avait déjà été repérer par ses cinq élèves qui s'étaient attroupés autour de cette chose qui a perturber leur entraînement. Les mains dans ses manches, le chinois passa entre ses élèves afin de trouver une jeune femme allongée au sol entrain de souffrir, du moins elle en avait l'air, sûrement à cause de la branche d'arbre qu'elle avait cassé avec son poids.. Un arbre est fait pour accueillir les animaux, pas les humains, surtout pas Iroh en fait vu son poids, mais apparemment même une jeune femme frêle ne semble pas être adapté pour cela, pourtant Vipère y arrive très bien, sûrement un problème de poids ; Iroh est très mal placé pour dire cela, il n'y a qu'à regarder son ventre pour le voir après tout. Néanmoins il tendit une main afin d'aider la demoiselle de se relever car même si sa visite est originale, si elle est là c'est pour une bonne raison et Iroh était curieux de la savoir car cela ne devait pas être pour le thé, sinon elle serait aller au salon de thé, à moins qu'elle était trop impatiente ? Ou simplement désireuse d'apprendre à se battre vu qu'elle semble fan des élèves du maître Wang. Le maître releva la demoiselle comme il se doit.

« Bonjour mademoiselle. Je suis le maître de ses lieux, Maître Iroh Wang. Que me vaux l'immense honneur de votre visite ? »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Jeu 29 Sep - 17:09

Iroh Wang & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)


Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi

Étalée comme une crêpe, j'retiens le p'tit cri de douleur que j'suis en train de pousser en mon for intérieur... C'qui me perturbe le plus sont les gens au-dessus moi et qui m'observent avec leurs gros yeux m'faisant passer pour la plus grande criminelle du monde. Qu'on soit d'accord, j'voulais juste mater les gens s'battre, j'faisais rien de mal ; et puis si j'dois dégager, j'dégagerai hein. J'veux froisser personne. Roulant sur le côté pour dégager la branche d'mon dos, mon visage se retrouve très prêt de godasses que j'n'avais pas encore vu ; relevant mon visage j'remarque un p'tit vieux en train d'me regarder... Meeeeeerde.

- Bonjour mademoiselle. Je suis le maître de ses lieux, Maître Iroh Wang. Que me vaux l'immense honneur de votre visite ?

J'm'empare de sa main qu'il me tend afin d'me remettre sur pieds sous les yeux de ses élèves qui m'jugent... Ils m'foutent vraiment très, très, très mal à l'aise. En tout cas, il a d'la force le papy pour avoir réussit à m'remettre sur pied, mais bon en même temps j'suis pas très lourde hein ; hein la branche ? C'est elle qui n'peut pas supporter du poids, j'suis sûre que même un piaf serait tombé. Bon euh... Réfléchissons deux minutes. "L'immense honneur", c'est bien la première fois qu'on décrit une de mes visites comme ça, en général on soupire, on m'donne des coups de balai pour que je parte ou on m'insulte mais on ne m'a jamais relevée et demandée pourquoi j'étais là... Enfin de manière aussi gentille.

- Euh... En fait... J'vous regardais juste parce que je trouvais ça trop cool c'que vous faîtes ici. C'est juste que la branche n'a pas vraiment supporté mon poids, sinon j'serais encore cachée à vous observer !

Rigolant nerveusement à la p'tite blagounette que j'ai tenté d'faire, personne n'a l'air de l'apprécier... Rooh, c'est parce que j'dis que j'suis une stalkeuse qu'ils réagissent comme ça ? Faut savoir sourire dans la vie un peu, pétez un coup, ça ira mieux ! Bien. Bien. Bien... En tout cas, si c'est pour perdre son sens de l'humour, j'vais p't'être éviter de traîner dans l'coin. Ils me rendent nerveux quand même à me regarder comme ça. Stop. J'suis pas un phénomène de foire et vous m'faites tous peur, z'ont pas des entraînements à faire ?

- Enfin voilà... J'faisais juste un tour dans l'coin et comme j'ai entendu des trucs, j'voulais voir ce qu'il se passait ici.

Je m'enfonce... Je m'enfonce... Je m'enfonce très très très profondément et j'ferais mieux de faire comme les autruches et enfoncer ma tête profondément dans la terre pour éviter d'me faire juger. Mais en même temps, maintenant que j'suis là y'a peut-être moyen de demander des p'tits cours particuliers ; mais genre rapidement... Pas envie d'me faire chier avec dix milliards d'enchaînements et truc comme ça, j'veux juste pouvoir me défendre au lieu d'appeler à l'aide donc ce serait du karaté mais en plus rapide quoi.

- Dîtes... Y'a moyen d'm'apprendre vos enchaînements de karaté rapidement ? En fait j'vous explique, j'sais pas vraiment me défendre et j'suis meilleure pour fuir mais en attendant j'appelle toujours à l'aide et j'fais chier mon entourage m'voyez ? Du coup, j'voudrais apprendre à me défendre toute seule sans pour autant passer de compet' et des trucs comme ça... Doooonc. Y'a moyen d'avoir un p'tit entraînement intensif étalé sur quelques heures ou jours si ça vous arrange histoire que j'apprenne au moins les bases ?

Entre nous, j'demande pas la lune là on est d'accord ? Si c'est d'l'argent qu'il veut, j'veux bien lui ramener la prochaine fois ou alors lui laisser quelque chose le temps d'aller le chercher ; disons que pour une fois j'peux faire l'effort d'être honnête puisqu'il va m'apprendre quelque chose d'utile. Et puis, j'demande un cours rapide histoire de s'occuper de ses autres élèves tranquillou et d'm'avoir en plus sur le dos, tout benef pour lui non ? Il est payé, il fait ses cours rapidement et après il repart à ses p'tites habitudes ! Non vraiment, j'vois aucune raison pour refuser.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Sam 1 Oct - 13:48

Tout le monde peut faire du Kung-fu...
Sauf toi




Elle accepta la main de l'hôte des lieux volontiers, en même temps dans ce genre de situation, rare qu'on refuse l'aide d'une personne qui tend la main de la sorte. Une jeune demoiselle plutôt facile à relever, en même temps elle n'est pas bien lourde, à moins que cela soit le maître qui est bien musclé mine de rien, c'est qu'il a des muscles sous la graisse quand même. Il savait que les arbres autour de chez lui n'était pas très solide, mais il ne pensait pas que les branches pouvaient céder aussi facilement, surtout qu'il entretient tout cela normalement donc cela l'étonne, surtout qu'elle ne semblait pas être très lourde donc c'était étrange, à moins qu'elle cache très bien son jeu, mais bon, ce n'était pas la préoccupation principal, il s'en fichait même il faut dire. Ce que le maître voulait savoir c'était surtout l'objet de sa présence, c'est rare déjà d'avoir des visiteurs, et encore plus de façon aussi surprenante alors autant savoir ce qu'elle désire avant de devoir prendre une décision. Même si le maître de Kung Fu est accueillant et bienveillant, il n'aime pas tellement qu'on entre dans sa propriété sans y être réellement invité.

Elle expliqua la raison de sa présence, mais plus cela avançait, et plus son explication était boiteuse, comme si en fait elle n'était juste qu'une personne qui aimait bien rentrer chez les autres afin de voir les biens pour ensuite partir comme si de rien était en espérant ne pas se faire voir ; cherchant des excuses si jamais elle se faisait attraper, même les excuses les plus stupides. Maître Wang n'était pas idiot, même si elle semblait sincère dans ce qu'elle disait, son attitude et sa façon de faire ne semblait pas être agréable, c'était évident que ce genre de personne est typiquement le genre de personne qui serait capable de perturber l'équilibre de ce magnifique dojo. Surtout qu'elle voulait apprendre à se battre. Savoir se battre pour se défendre, soit c'est une bonne raison, mais de la façon dont elle l'exprimait, cela semblait plutôt être une façon de pouvoir taper sur les autres personnes plutôt que demander aux autres de le faire. Surtout qu'elle voulait apprendre rapidement alors que le Kung Fu est quelque chose qui faut plusieurs années avant de réussir à se battre correctement, mais en plus elle ne semble pas avoir compris l'essence des arts martiaux alors forcément elle ne sera jamais une bonne élève et ne pourra jamais maîtrisé cet art, cela ne servait à rien qu'elle reste en ce lieu.

« Je ne pense pas être celui qu'il vous faut. Je vous pris donc de repartir comme vous êtes venue »

C'est peut-être dur, mais c'est la vérité malheureusement. Elle n'a pas l'air d'être une personne très doué alors autant ne pas perdre son temps avec la jeune demoiselle, surtout qu'elle ne semblait pas être adaptée pour apprendre, il y avait un petit quelque chose en elle qui perturbait le maître en réalité, il devait y avoir un truc en elle qui allait sûrement l'empêcher de se battre convenablement, peut-être qu'elle ne semblait pas vouloir apprendre pour les bonnes raisons. Le maître ne voulait plus rien savoir, pour cette raison qu'il se tourna, laissant faire ce qu'elle désirait avant de partir, laissant également ses élèves avec pour retourner vers son thé en espérant que cela n'ira pas perturber sa bonne création du thé. Pendant qu'il était entrain de marcher, il vit l'un de ses élèves se mettre à courir pour sauter par dessus un autre afin de se retrouver sur le haut du mur qui entour le dojo. Le maître se retourna donc pour suivre ce qu'il se passait, voyant du coup Singe qui s'était interposé pour que l'intrus ne parte pas. Il voulait vraiment qu'elle reste pour une raison malheureusement obscure pour lui à ce moment là, mais si les élèves veulent qu'elle reste, peut-être qu'elle devrait rester un peu. Le vieux maître lâcha un léger soupir pendant qu'il se mit donc à marcher envers la jeune demoiselle, disant à son élève de descendre de son perchoir, lui faisant comprendre que c'est bon, il allait se plier à la volonté de ses élèves, même si cela se voyait qu'ils n'étaient pas tous d'accord avec la décision de Singe.

« Bon, je veux bien t'enseigner l'art du Kung Fu, mais cela sera à mes conditions. Tu devras faire tout ce que je dis. Tu logeras ici quelques jours et tu devras te plier à notre rythme de vie pour bien assimiler ce que je vais t'enseigner. Mais avant cela on va voir ton niveau, suivez moi tous dans la salle d’entraînement. Mes élèves vont te montrer rapidement de quoi ils sont capable, puis ensuite on verra ton niveau. »

Le maître du Kung Fu ouvrit donc la marche, laissant malheureusement son thé à plus tard, pour se rendre dans la grande salle d'entraînement afin de voir exactement ce qu'elle vaut et puis en voyant qu'elle est nulle, elle pourra partir. Puis dans le pire des cas elle partira dès demain matin en voyant que le rythme de vie est très dur, plus que militaire même. Puis surtout en voyant la difficulté de l'entraînement et le talent de ses élèves, elle réalisera que cela n'est pas fait pour elle et décidera par elle-même de partir et donc il n'aura pas besoin de lui mener la vie dur pendant plusieurs jours.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Dim 2 Oct - 18:54

Iroh Wang & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)


Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi

- Je ne pense pas être celui qu'il vous faut. Je vous pris donc de repartir comme vous êtes venue.

J'ai pas l'impression que ça veut dire oui...
Bouche-bée, j'me demande pourquoi il me refuse alors qu'j'ai demandé poliment d'me faire entraîner en plus j'lui ai demandé une avance rapide histoire de pas trop l'emmerder ; pourquoi il refuse ?! C'est parce que j'suis rousse c'est ça ? Tournant la tête vers la rouquine se surnommant Tigresse, cette théorie tombe à l'eau sauf si il ne veut garder qu'une seule rouquine dans le lot. Évidemment, j'tente de le convaincre en lui disant que j'peux apprendre rapidement et j'fais une p'tite démonstration classe si on oublie bien sûr que j'me suis cassée la gueule à la fin... Allez l'vieux, fait pas ta pute ton perso' et apprend-moi le karaté.

Mais non. M'sieur me tourne le dos me laissant juger par les élèves qui ne savent pas vraiment quoi m'dire. Très bien... Je m'en vais. Tournant l'dos aux élèves j'me dirige vers le mur que j'commence à escalader sans grande difficulté, il m'a dit de repartir comme j'suis venue donc j'vais pas passer par la grande porte ! Alors que je m'apprêtais à passer par dessus le mur, le Singe s'interpose en m'disant que je ne devrais pas partir ; pendue dans le vide par une main, j'jette un coup d'œil aux autres qui n'ont pas l'air de comprendre pourquoi leur pote réagit comme ça. J'avoue ça, pourquoi il veut que j'reste alors que son Maître m'a dit de dégager ? J'me laisse tomber au sol, Singe à mes côtés.

- Bon, je veux bien t'enseigner l'art du Kung Fu, mais cela sera à mes conditions. Tu devras faire tout ce que je dis. Tu logeras ici quelques jours et tu devras te plier à notre rythme de vie pour bien assimiler ce que je vais t'enseigner. Mais avant cela on va voir ton niveau, suivez moi tous dans la salle d’entraînement. Mes élèves vont te montrer rapidement de quoi ils sont capable, puis ensuite on verra ton niveau.

- Loger quelques jours ?! Mais j'ai un boulot moi, une vie, j'dois...

Singe me donne un p'tit coup dans l'épaule me faisant comprendre que j'ferais mieux d'arrêter mon charabia là si j'veux pouvoir rester un peu.

- Boarf, j'dirais que je suis malade.

Z'ont un peu l'habitude avec moi t'façon mais c'est vrai que de devoir dormir ici m'emmerde un peu... En plus j'ai pas prit vêtement d'rechange et j'porterais pas ce genre de fringues, j'ai vraiment une tête à porter ça ? Nan. Alors fuck. Nous allons dans la salle d'entraînement qui est franchement... Pas très rassurante. De mon point d'vue hein. Si je pouvais la comparer à certain endroit, ce serait une genre de salle de torture ; ils s'entraînent réellement tous là-dedans ? Apparemment oui puisque tout le monde m'fait une petite démonstration de ses talents d'acrobates ou d'forces. Impressionnant. Ça m'donne encore plus envie d'apprendre maintenant !

- Woah ! C'est grave classe c'que vous faites !

Bon c'que fait Singe ne m'impressionne pas trop puisque j'fais presque pareil des fois mais alors c'que fait Tigresse putain j'ai bien envie d'apprendre d'faire pareil ! C'est limite si elle n'casse tous les trucs sur son passage, et j'exagère à peine. Et pis vient le moment où c'est à moi de faire la démonstration de c'que je suis capable de faire... Très franchement ? Pas grand chose, c'est d'ailleurs pour ça que j'suis là, pour apprendre parce que j'suis une brêle dans les combats et tout. Mais leur paire d'yeux me regardant pour que j'fasse ma p'tite démonstration me met légèrement mal à l'aise, surtout après c'qu'ils viennent de faire.

- Hum... 'sont obligés de regarder ? Parce que bon, c'est ridicule c'que j'vais faire là.

Oui ils vont rester là. Très bien. J'jette un coup d'oeil dans la salle qui ne m'donne pas vraiment envie de me jeter dans la gueule du loup puis j'vois un genre de punching ball ressemblant à un animal, eh c'est parfait ça ! J'me donc face à ce machin donne d'abord un p'tit coup histoire de voir la matière, la résistance, le rebond toussa toussa.. J'le précise au maître au cas où il me prendrait une teubé qui ne sait pas maîtriser sa force. Puis une fois ces informations en tête, j'donne un immense coup faisant basculer l'truc en arrière ; mais pas le temps de crier victoire qu'il me revient déjà en pleine poire me faisant tomber en arrière.

- Ok ok... C'pas vraiment concluant. Mais pour ma défense, si j'suis venue c'est pour apprendre ! Y'a pas noté que vous voulez des pros comme élèves.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Lun 3 Oct - 16:42

Tout le monde peut faire du Kung-fu...
Sauf toi




Le maître va pouvoir tester les capacités de la jeune femme et puis il sera temps de lui faire comprendre que cela servait à rien de vouloir d'apprendre quelque chose dont on est incapable de faire quelque chose. De toute façon quand elle verra de quoi son capable les élèves du maître du dojo, elle réalisera qu'elle devra tout simplement partir sans demander son reste. Ce n'est pas très glorieux comme méthode, mais il faut bien malheureusement lui faire comprendre et avec elle cela sera sûrement la meilleure méthode pour qu'elle apprenne que ce n'est pas fait pour elle, et puis si elle arrive à comprendre les rudiments de l'art de cette façon, tant mieux, mais il faudrait qu'elle fasse un travail intérieur avant de comprendre et réussir à faire cela et il pensait que cela serait impossible pour elle, mais chaque chose en son temps.

Une fois dans la salle d'entraînement, les cinq élèves se mirent à montrer leur talent à la demoiselle. Il faut dire qu'ils sont très doué, chacun dans leur domaine, mais elle semblait être largement plus attirée vers Tigresse, vers son Kung Fu à elle. C'est vrai que Tigresse est la plus douée des élèves d'Iroh et pourtant elle ne pourra jamais atteindre ce niveau là, elle semble être largement plus du style de Singe que d'un autre élève, sûrement pour cela que Singe désirait qu'elle reste. Du coup qu'elle ne pense même pas réussir à briser le bois, du moins pas un tronc, à main nue comme Tigresse, plusieurs années pour réussir un tel exploit alors que réussir à se mouvoir aisément comme Singe serait sûrement plus son style, même si elle n'est, et ne sera sûrement jamais, à ce niveau là. Les cinq s'arrêtèrent comme un seul homme se plaçant à côté de leur maître, le saluant rapidement, pour se retourner vers la demoiselle, voulant savoir ce qu'elle vaut également. Elle possède toute la salle d'entraînement rien que pour elle après tout donc elle peut faire comme elle le désir, essayer de faire comme Tigresse, ou bien comme Singe, ou bien quelque chose typiquement pour elle, c'est à voir après tout, elle a le choix.

Elle regarda la salle avant de trouver ce qu'elle désirait.. Le petit punching-ball que le maître garde pour bloquer la porte quand il fait trop chaud, ou simplement pour les enfants pour qu'ils puissent s'amuser tout en commençant à apprendre un peu le Kung Fu. Elle veut commencer par le plus bas étage, commencer par ce que les enfants arrivent à faire alors qu'ils sont très jeune. Au moins elle sait qu'elle a un niveau de débutant le plus bas, c'est un début, même si le maître s'attendait à ce qu'elle tente quelque chose de plus impressionnant, au moins essayer de faire des grands sauts, passer par des anneaux, ou bien d'autre chose, mais pas s'amuser avec un petit jouet pour enfant. Elle y mit  un simple coup de poing dedans, testant la résistance de cet objet, avant de mettre un grand coup de poing dedans, faisant basculer l'objet, toute fier. Sauf que ce genre d'objet revient toujours au bout d'un moment et malheureusement pour elle, directement sur elle la faisant voler et tomber au sol une nouvelle fois, avec l'effet de recul, la force de l'objet avait cumuler la puissance de la jeune femme, mais aussi sa propre force vu qu'il y avait l'effet du retour. Le maître sentait bien que certains de ses élèves voulaient rire, mais ils prirent sur eux pour éviter de vexer la demoiselle de voir cela.

« Tu sais que même les enfants y arrivent parfaitement à ce genre d'entraînement. Tu n'as aucune aptitude dans le Kung Fu. »

Même si c'est vrai qu'elle n'est pas une pro, si elle n'a aucune aptitude, elle ne pourra jamais apprendre alors sa défense était inutile, elle n'est pas une débutante vu qu'elle n'arrive même pas à faire un exercice de débutant. Néanmoins le maître avait envie de lui laisser une seconde chance, qui sait, elle sera peut-être plus concluante en groupe plutôt que toute seule, elle montrera de quoi elle est capable en situation réelle donc autant tenter quelque chose et puis si cela marche pas, elle réalisera que ce n'est vraiment pas fais pour elle. Cette fois-ci, Iroh laissa la jeune femme se relevé toute seule, regardant ses élèves pour leur faire comprendre que maintenant cela n'allait pas être une démonstration ou même des tests, mais qu'il fallait jouer sérieusement et que il fallait agir pour lui montrer qu'elle n'est pas digne de tout cela. Les Cinq élèves sautèrent en arrière pour retourner dans leur terrain de jeu comme si de rien était, chacun au poste qu'il lui ai le plus favorable, prêt à accueillir leur adversaire, un petit combat à cinq contre  un lui permettra sûrement de réaliser la dur réalité de la vie et qu'il faudrait plus qu'avoir envie pour réussir dans cette tâche qu'elle veut apprendre.

« Peut-être que tu n'es pas faite pour les exercices d'enfants, alors on va voir si tu es capable de réussir quand cela concerne un exercice d'adulte. Va sur le champs d'entraînement et affronte les Cinq et on verra comment tu t'en sors. »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Lun 10 Oct - 14:36

Iroh Wang & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)


Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi

- Tu sais que même les enfants y arrivent parfaitement à ce genre d'entraînement. Tu n'as aucune aptitude dans le Kung Fu.

Ouais ben ça va papy, le Kung-Fu ça s'apprend pas besoin d'monter sur tes grands ch'vaux ; on verra si tu feras autant le malin quand tu seras en maison d'retraite au bout d'ta vie tandis que moi j'pourrais encore galoper dans les prés. Cette fois m'sieur ne m'aide pas m'relever et j'suis obligée d'me remettre sur mes p'tits guibolles toute seule pendant que ses élèves font je ne sais quoi ; encore un truc où j'vais me faire carotte à tous les coups. J'me fais toujours carotte.

- Peut-être que tu n'es pas faite pour les exercices d'enfants, alors on va voir si tu es capable de réussir quand cela concerne un exercice d'adulte. Va sur le champs d'entraînement et affronte les Cinq et on verra comment tu t'en sors.

- Euh... J'les affronte en même temps ?


Vu son regard, j'pense que c'est un par un... Eh beh, le p'tit vieux sait pas c'que c'est l'humour en tout cas ; bref la première à arriver est la Vipère qui ne perd pas vraiment d'temps à m'foutre K.O mais bizarrement j'ai aimé ça. Bon eh, n'allez pas croire que j'suis maso hein, c'est juste que j'ai trouvé sa technique géniale, bon j'ai pas vraiment cherché à m'battre non plus parce que j'savais pas trop à quoi m'attendre mais j'suis convaincue, ça m'donne encore plus envie d'apprendre ici !

- Wow ! Elle est géniale ta technique, t'as apprit ça ici ?!

C'est à peine si on m'répond puisque c'est maintenant la mante religieuse qui m'affronte... Entre nous, c'est simple de battre cet animal hein ? Alors j'ai bien évidemment fait ma fière et tenté de donner un coup de poing dépourvu de toute grâce et allez comprendre comment, mais j'suis fais mettre au tapis une nouvelle fois ; naaan sérieux ? Une p'tite merde comme ça à réussit à un gagner un combat contre une big boss comme moi ? Gardant toujours ma bonne humeur, j'suis toujours autant motivée ! Et même après voir affronté les cinq, ok j'suis un peu morte et au bout d'ma vie mais c'était vachement cool ! M'asseyant avec difficulté, j'regarde tout le monde qui est assez étonné de ma bonne humeur.

- Putain j'kiff ! Vous faîtes des trucs tellement classe, ça m'donne encore plus envie d'apprendre maintenant !

L'entraînement terminé, le jour presque couché, le Maître du dojo explique qu'il va finalement me montrer ma chambre pour la nuit... A oui, c'est vrai j'dois pioncer ici si j'veux suivre des entraînements. Un peu casse pied cette règle mais au moins il ne me jette pas dehors d'un coup de pied au derrière ; suivant donc papy, j'arrive dans un espace assez bizarre dont il fait glisser la porte. Mon bug face à la "chambre" fait comprendre au Maître que j'suis pas vraiment satisfait du truc... Hum. C'est le salon ?

- Oh, on a un salon chacun ?! C'est classe. Et la chambre, elle est où ?

Me répondant aussitôt que ma chambre c'est ça, j'suis pas vraiment convaincue de la nuit que j'vais passer ici... Il est courant que pour dormir il faut un lit ? Regardant ma chambre puis le visage du p'tit vieux qui n'a pas l'air de rigoler, je lâche un long soupire dû aux courbatures que j'vais avoir demain matin. Et si j'emmène mon lit jusqu'ici ? Ou alors un sac de couchage ? Y'a pas d'oreiller ? Pas d'couette ? J'vais crever d'froid avec ce p'tit drap de merde.

- Euh... Vous rigolez j'espère ? J'vais avoir des courbatures de ouf demain si j'dors là-dessus ! Allez, j'sais que j'suis naïve mais c'est trop gros, il est où le lit ? La couette et l'oreiller ? Bref les trucs confortables pour dormir !












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Mar 11 Oct - 14:17

Tout le monde peut faire du Kung-fu...
Sauf toi




C'est vrai après tout, il existe des personnes incapable de faire des exercices simples alors qu'ils sont capable de faire des choses exceptionnelles. Iroh en a déjà vu, des personnes capable de faire des prouesses hors norme, qu'importe le domaine, et pourtant ils étaient incapable de faire une chose simple comme par exemple écrire. Peut-être que cette jeune femme est du style à ne pas savoir faire un simple petit test. Elle est peut-être capable d'affronter des ennemis bien plus fort qu'elle sur le tas et se révéler être une très grande combattante, même s'il faut dire que le maître de Kung Fu avait très peu d'espoir, car il savait pertinemment qu'elle en était incapable, sauf qu'il aurait tout essayé et on n'aurait rien à lui reprocher vu qu'il aurait tenté plusieurs méthodes et cela aurait été évident qu'elle serait complètement inapte à se battre et qu'elle devra retourner là où elle est douée, qu'importe dans quoi elle est douée, mais au moins elle devra trouver toute seule parce que le Kung Fu n'est sûrement pas fait pour elle.

Au vu de la tête du vieux maître, elle comprit très vite qu'elle allait devoir affronter les élèves chacun leur tour, cela serait stupide de la faire affronter cinq élèves au vue de devenir maître alors déjà faire un par un cela serait déjà une grosse épreuve pour elle. Sa première adversaire sera donc la jeune Vipère, une contorsionniste pleine de talent, même si elle manque un peu de force et de stratégie, mais elle est très douée. Comme le maître l'avait prévu, la nouvelle se fit battre de manière extrêmement rapide et surtout Vipère n'y ait pas aller de main morte avec elle, la faisant voler mine de rien car il faut dire que la jeune élève savait parfaitement jouer avec ses adversaires, surtout des adversaires aussi inapte à se battre. Le vieux maître semblait être content de voir la nouvelle recrue se faire battre aussi violemment, sauf que son sourire disparu très vite en voyant comment la demoiselle venait de réagir suite à sa défaite, elle était ravie, elle semblait joyeuse de s'être fait exploser de la sorte. Bon, cela n'était que le premier combat après tout, il lui en restait quatre et son prochain adversaire allait être Mante. Il a beau être petit, mais il ne faut pas le sous-estimé car c'est le plus rapide d'entre tous et celui qui sait le mieux jouer avec la force des autres et concentrer sa puissance comme il faut, parfaitement à l'image de son animal totem.

Sûrement trop en confiance, elle désirait le frapper pensant qu'elle avait l'avantage sur lui et pourtant elle déchanta très vite de nouveau quand elle comprit de quoi était capable le petit homme, la faisant voler et tomber au sol sans aucun soucis, comme si ce n'était qu'une simple petite brindille qui ne pèse absolument rien et que la Mante était bien plus forte qu'il en avait l'air, même si cela n'était qu'une illusion parce qu'au final il avait juste user de sa vitesse pour venir à bout de cette jeune demoiselle. C'est vrai que c'était plaisant de voir la jeune femme se faire battre doucement mais sûrement par tous les élèves de manière différente à chaque fois, sauf qu'il commençait à se faire tard et puis il fallait qu'elle comprenne bien qu'elle devait partir et en voyant où elle allait dormir, dans quelle situation les élèves qui veulent maîtriser le Kung Fu doivent se plier, elle allait très vite déchanter car elle semblait vraiment être le genre de femme qui aime le confort, ou au moins se faire plaisir donc voir le confort sommaire du dojo la fera sûrement partir par peur de ne pas avoir son petit confort.

Le vieux maître lui indiqua donc sa chambre provisoire, le temps qu'elle restera ici. Iroh glissa une porte pour lui montrer une petite pièce très sommaire, où il n'y a rien à part un lit spécial par terre et une simple petite couette dans une petite commode qui est capable de tenir quelques vêtements. Le vieux maître était ravi de voir qu'elle ne voulait pas croire que cela allait être sa chambre, et pourtant elle allait dormir ici pendant plusieurs jours, à moins qu'elle décide d'abandonner et retrouver son lit confortable. Cela était sûrement le coup de grâce qui allait l'obliger à partir, seul ceux qui désirent réellement apprendre et se donner à fond accepte de dormir ici, comme les cinq élèves du vieux maître. Bien sûr il pourrait lui donner de quoi être plus confortable, après tout lui possède un lit, assez basique, mais très confortable pour lui et surtout son dos, et tout ce qu'il faut dans une chambre comme une armoire, pourtant qu'elle ne croit pas qu'elle aura un traitement de faveur, elle n'a aucun talent alors elle n'a rien à faire dans le dojo, c'est la vie, elle n'y peut rien, elle n'a pas été gâté par la nature si on peut dire.

« Si cela ne te convient pas, tu peux abandonner l'idée et rentrer chez toi. Ici on vit de manière sombre et on vit Kung Fu, il faudra s'y habituer. Installe toi vite, il va être l'heure de manger, et vu que tu es la nouvelle venue, cela sera à toi de cuisiner. »

Au dojo, chaque élève doit faire la cuisine à tour de rôle tout simplement, normalement cela aurait dû être au tour de Singe, mais vu que la nouvelle veut rester, autant faire en sorte que le planning change un peu et laisser cette recru faire la nourriture pour les élèves pendant que le maître fait ce qu'il a à faire, une bonne tasse de thé et du gâteau sera juste parfait pour lui ce soir. Maintenant qu'elle savait ce qu'elle allait devoir faire, les autres élèves lui expliqueront où se trouve la cuisine et lui diront comment faire. Pour le maître, il n'avait plus qu'à partir tout simplement et aller ranger ce qu'il avait sorti et se détendre un peu avec sa corne afin de jouer un peu de musique en attendant que l'appétit vient tout simplement et surtout pendant que son thé infuse. Plusieurs minutes, peut-être même une heure depuis qu'il avait quitté sa nouvelle recrue, mais il était temps de savoir comment avance leur repas et si elle a au moins le talent de la cuisine car il faut bien lui trouver quelque chose dans laquelle elle est douée, cela sera peut-être une révélation dans le domaine de la cuisine. Le maître se rendit à la cuisine, sauf que sur le chemin il croisa une petite boule de poil, un raton-laveur qu'il attrapa très facilement en l'attrapant par derrière au niveau du col. Iroh se mit sur le pas de la porte, avec l'animal en main, regardant ce qui se passe dans la cuisine sans rien dire laissant faire ce qu'ils faisaient avec un regard désespérer.

« Hum-Hum ! Je n'ai rien contre les animaux ici, au contraire, mais j'aimerai au moins être au courant de mes pensionnaires. »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 551
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Jeu 13 Oct - 21:25

Iroh Wang & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)


Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi

Clairement, j'suis limite mieux traitée en prison que dans ce taudis quoi... C'quoi le délire de ce gars ? C'est un p'tit rituel de passage ? Si demain je n'ai pas le dos pété, j'ai l'art et la manière de faire du Kung-Fu ou du Karaté pour le reste de ma vie ? Est-ce que les autres pensionnaires ont la même chose que moi d'ailleurs ? Si oui, j'comprends pourquoi ils font toujours la gueule et sont autant d'mauvais poil. On va pas s'le cacher, moi ça m'ferait chier de dormir là-dedans toutes les nuits et j'serais forcément invivable le matin... J'espère au moins qu'il y a de la bonne bouffe, en tout cas j'mets pas 10/10 sur l'hôtel, déçue du voyage.

- Si cela ne te convient pas, tu peux abandonner l'idée et rentrer chez toi. Ici on vit de manière sombre et on vit Kung Fu, il faudra s'y habituer. Installe toi vite, il va être l'heure de manger, et vu que tu es la nouvelle venue, cela sera à toi de cuisiner.


Je laisse échapper un long soupire... Donc ils veulent réellement ne pas dormir cette nuit et passer toute la soirée aux chiottes ; j'dis rien et j'laisse le vieux partir dans son coin en m'demandant ce qu'on pourrait bien manger... J'pense pas trouver d'la grande cuisine donc j'vais devoir me démerder. Coquillette/jambon, tout l'monde aime ça non ? C'le plat typique que l'on sert aux sales gosses quand on est pressé ou qu'on n'l'est aime pas, donc ils auront ça c'soir et si ça n'leur plait pas ben... Ils ne pourront s'en prendre qu'à leur Maître pour avoir instauré cette stupide règle.

N'ayant pas apporté d'affaires avec moi, j'referme la porte pour retourner dans la cour histoire de rejoindre les élèves qui s'entraînaient ; j'vais vers celui qui est le plus sympa en l'occurrence Singe pour lui demander où s'trouve la cuisine. Il m'explique donc le chemin à faire et m'souhaite bonne chance pour le repas de ce soir, apparemment assez content de ne pas avoir à jouer les bonhomme de cuisine ; parce qu'il croit que ça m'plait de jouer les femmes aux fourneaux ? J'vais directement dans la cuisine dans laquelle j'retrouve mon compagnon à quatre pattes qui n'avait pas galéré autant qu'moi ; bah ouais l'appel de la bouffe donne un certain sens de l'orientation.

Chassant l'animal pour éviter qu'il ne mette des poils partout et surtout qu'il ne mange tout, je m'occupe de fouiller dans les placards histoire d'me faire une idée de ce qu'il peut y avoir tandis qu'il part faire un p'tit tour dans le domaine ; c'est ça, va m'repérer les endroits où j'pourrais faire des conneries ! Quoi que... J'suis censée m'tenir à carreaux si j'veux réellement qu'il m'enseigne son Kung-fu là. J'trouve des trucs tout con, donc ceux qui font du Kung-fu mangent comme tout l'monde et sont pas trop à part, génial ! Et si jamais ils n'aiment pas les pâtes... Ils s'démerderont.

J'm'amuse ensuite à fouiller dans les placards histoire de trouver une casserole que j'remplis d'eau et que je commence à faire chauffer tandis que j'me demande combien de gramme j'devrais histoire de faire plaisir à tout l'monde ; j'sais pas si ils sont de bons mangeurs moi... D'mon côté, j'bouffe normalement mais après un entraînement de dingue, j'aurais les crocs ! J'vais donc partir sur le fait qu'ils ont les crocs. Alors j'me vois dans l'obligation de sortir le deuxième paquet d'coquillettes, laaarge. Croisant les bras, j'lâche un long soupire l'temps que l'eau chauffe ; c'est long.

- Hum-Hum ! Je n'ai rien contre les animaux ici, au contraire, mais j'aimerai au moins être au courant de mes pensionnaires

Sursautant, j'me retourne vers l'vieux qui tient mon animal comme si il s'agissait d'un chat... Tss, ça s'voit que m'sieur n'a pas d'animal vu comment il traite le mien, râlant du mauvais traitement de celui-ci -oui j'ai commencé à m'inquiéter pour son p'tit confort- j'le prends dans mes bras pour le libérer de l'emprise du Maître puis j'le laisse tomber au sol -m'demandez pas non plus d'être une mère poule avec cette boule de poils- pour m'adresser ensuite à M'sieur Machin qui est entré dans ma cuisine.

- Eh ! C'pas un chat, ça s'porte pas pareil ! Il s'appelle Chips. Et pas b'soin de faire un dessin, vous avez sûrement compris que j'suis Domae, vais pas m'amuser à dresser des ratons laveurs... Surtout celui-ci qui est mal élevé.

Me prenant l'éponge à l'arrière d'mon crâne, j'me retourne en lançant un regard assassin à mon animal qui a levé les yeux au ciel d'un air faussement innocent et en profite pour pointer d'la patte l'eau qui fait des bulles. Mouais, on va dire que c'était pour ça. J'flanque donc mon Maître à la porte histoire qu'il ait la surprise du Chef et retourne vider mes paquets d'coquillettes dans la casserole pour l'temps indiqué, j'en profite pour mettre la table avec tout c'qu'il faut dessus : verres, assiettes, couverts, serviettes, bouteille d'eau et dessous d'plats. J'retourne ensuite dans la cuisine histoire de touiller un peu les pâtes et sors les barquettes de jambons que j'commence à couper en tout p'titx morceaux.

L'temps terminé, j'prends une passoire que j'mets dans l'évier afin de vider ma casserole et prends l'temps d'égoutter mes pâtes, j'fourre la noisette ('fin là c'est plutôt une énorme noisette) de beurre ainsi que mes p'tits morceaux d'jambons dedans et m'demande comment je pourrais appeler tout le monde. Mmh, faut que j'prenne un truc qui fait du bruit. Alors j'm'empare d'une poêle sur laquelle je cogne ma cuillère en bois tout en gueulant "A taaaaaable", comme j'entends du mouvement dans la pièce d'à côté, j'me ramène toute fière avec ma casserole que j'pose sur le dessous d'plats.

- Comme j'connais les goûts d'personne, j'ai fait coquillettes-jambon. Normalement tout l'monde aime ça ! Bon alors, qui veut être servit en premier ?


Z'ont pas l'air très emballés par mon plat d'pâtes.. Beh si ils n'étaient pas content z'avaient qu'à cuisiner eux-même ; d'mon côté, j'me suis bien régalée et j'ai été obligée d'faire la vaisselle... Vie de Merde jusqu'au bout. Bref, une fois la nuit tombée j'ai été obligée d'aller dans ma "chambre" dans laquelle j'ai très peu dormis ; comme j'le pensais, c'est super inconfortable et les murs sont pas très épais, c'qui fait que j'entends les gars quand ils ronflent. Si ils ronflent. Alors dès les premières lueurs, j'suis partie m'entraîner. Quitte à faire quelque chose, autant être la première sans jugement d'autrui et surtout sans qu'on m'fasse chier, évidemment j'sais pas faire la moitié des trucs mais j'saurais bien m'en sortir.

J'ai galéré un long moment à faire les exos du coup j'ai laissé tomber parce que ça m'a ouvert la dalle, pas sûre que ça s'dise mais l'idée de manger est là ! J'me dirige donc vers la cuisine où j'fouille un peu partout et où j'trouve pas grand chose jusqu'à c'que le raton me montre des p'tits gâteaux se trouvant en hauteur, ça a l'air trop boooon. Sans grande difficulté, j'monte à la hauteur que j'trouve petite afin d'm'emparer des gâteaux qui sont effectivement vachement bon ; j'sais pas à qui ils sont mais j'lui demanderais d'me donner la marque et surtout où il l'a acheté.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   Sam 15 Oct - 17:18

Tout le monde peut faire du Kung-fu...
Sauf toi




Une nouvelle Domae.. C'est vrai que c'est très rare de voir des Élémentis se battre aux corps à corps, c'est plutôt un domaine des Domae, mais pourtant le chinois espère toujours avoir un élève qui n'est pas un Domae, mais bon, il entraîne tout le monde de toute façon, et puis comme ça les élèves auront un nouvel ami de leur famille, même s'il espérait qu'elle n'allait pas rester très longtemps. La nouvelle élève reprit son animal afin de le lâcher dans la cuisine, ne voulant pas que son maître le tienne de la sorte, n'écoutant à peine ce qu'elle pouvait dire, toute façon c'était toujours de stupidité qui ne servait à rien. Puis mine de rien, même si Iroh est un Élémentis, il connaît plutôt bien les Domae et les animaux, pour en côtoyer à longueur de journée, que l'animal prend également du caractère du Domae, du moins il se calque beaucoup sur son maître et rien qu'à voir l'attitude de cet animal, on se doute très vite comment est sa maîtresse ; il suffirait simplement de l'éduquer, ou simplement que la demoiselle se canalise et s'éduque comme il faut pour que l'animal soit le plus respectueux du monde et peut-être même que l'animal sera plus ouvert d'esprit et simple à éduquer que la Domae.

La voyant être occupé avec la cuisson du repas du soir, le maître parti sans même dire un seul mot, mais vu les odeurs qui s'y dégageaient, il n'allait pas avoir grand chose de bon à manger, heureusement que le maître a sa propre réserve personnelle dans sa chambre et puis c'est le maître, s'il a envie de manger, il le peut et il allait sûrement en avoir besoin. Après un petit moment d'attente, l'appel de la nourriture se fit entendre dans le dojo, de manière peu banal, mais au moins tout le monde avait entendu alors tout le monde se rendit là où il fallait afin de pouvoir manger. En voyant le plat que la nouvelle avait concocter, ils eurent tous une mine dépitée, plus que certains. Néanmoins ils mangèrent tous, du moins sauf Tigresse qui décida de manger que quelque graines de Soja ainsi que de l'eau, tandis que le maître se leva afin de partir de la salle, laissant donc les élèves entre eux, pendant que Tigresse leur faisait la remarque qu'il fallait manger peu, mais bon plutôt que manger beaucoup ce plat désagréable. Iroh parti donc à sa chambre afin de pouvoir se faire un bon petit thé ainsi que de manger dans sa petite réserve personnelle, pour ensuite aller se coucher tout simplement en espérant que demain cette jeune femme ne soit plus là.

Le jour venait de se lever depuis peu de temps, et le maître se leva à ce moment là. Comme avant d'aller dormir, il se fit un petit thé au réveil histoire de bien se réveiller avant d'aller faire un tour des chambres. Ses élèves étaient bien dans leur chambre, déjà réveiller entrain de méditer tout simplement, comme il leur avait apprit. Le voilà arrivé à la chambre de sa nouvelle élève où s'était également le grand silence. Iroh prit une petite respiration, ouvrant d'un seul coup la chambre pour voir que celle-ci était complètement vide. Le vieux maître sourit légèrement, pensant qu'elle s'était enfui après la dureté de la vie du Kung Fu. Heureux, le maître se balada dans le dojo, se baladant dans les couloirs de son dojo, sans aucun but en fait, il voulait juste marcher histoire de voir s'il y avait du travail qu'il pourrait faire à ses élèves tout en les entraînant à l'art du Kung Fu. Néanmoins sa réflexion fut brisé au moment où il entendit un bruit provenant de la cuisine. Il regarda en penchant la tête à l'intérieur afin de voir ce qui provoque ce bruit. C'était la nouvelle élève qui était perchée tout en haut de la cuisine, mangeant les gâteaux de Singe qu'il cachait dans un endroit où lui seul arrive à atteindre. Le maître entra dans la pièce déjà ouverte pour parler avec la jeune gourmande.

« Regarde moi ça... Regarde toi... Singe avait sûrement raison enfin de compte. »

Mine de rien, elle était vraiment impressionnante, même si en fait cela n'était sûrement dû que grâce à la nourriture et rien d'autre qui la motive à faire des choses extraordinaire sans être une parfaite boulette comme elle a pu le montrer le jour d'avant. Il attendit qu'elle descende de son perchoir afin de pouvoir lui parler plus facilement sans devoir monter de trop la tête, déjà qu'elle est plus grande que lui. Il savait parfaitement quoi faire d'elle, il avait trouvé la parfaite idée pour l'entraîner car mine de rien elle possède un très grand potentiel, elle n'est juste pas consciente de ce talent qu'elle a au fond d'elle. Alors qu'il était heureux de la voir partir, maintenant il voulait qu'elle reste, il voulait l'entraîner car mine de rien c'était désormais un défi pour le vieux maître d'éveiller le pouvoir au fond d'une personne complètement inconsciente, surtout que la méthode pour le faire ne sera pas réellement très orthodoxe, mais c'était justement cela qui était vraiment intéressant. Il ne restait plus qu'à préparer ce qu'il fallait, même si cela allait prendre un petit moment.

« Va te préparer. On se retrouve dans trente minutes devant le dojo. J'accepte de t'entraîner, mais on ne peut pas le faire ici. »


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout le monde peut faire du Kung-fu... Sauf toi [PV Iroh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-