Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Le retour de nos démons [PV Neme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Lyana SélmineMessages : 391
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Le retour de nos démons [PV Neme]   Mar 22 Nov - 10:32


“Le retour de nos démons„

« Feat : Nemeroff »
Je suis surprise de l’entendre me répondre à voix haute comme quoi Nashoba est le meilleur des grands frères. Cela me fit sursauter de la surprise de l’entendre parler et du fait qu’il l’a dit d’une voix forte que certain passant se sont retournée pour nous regarder. Je ne sais pas s’il avait vu les regards ou juste sentie mais il reprit son ardoise :

* Ca va ! En 1ère et je vais passer en terminal. Je suis un des meilleurs de ma classe, les doigts dans le nez ! Y a juste en langue vivante que j’ai vraiment du m...*

Il s’arrête d’écrire et je relève la tête droit devant pour voir ce qui l’avait interpellé comme cela. Une maison était en feu et Nemeroff avait l’air d’être choqué par cet événement. J’allais attraper son bras pour faire demi tour si cela le mettait dans un état pareils. Mais avant que j’en ai eu le temps il se mit à courir en direction de la maison. J’avais envie de crier pour l’appeler, mais ça ne servirait à rien, il ne m’entendrait pas. Il se met à crier le prénom d’une jeune femme que je ne connaissais pas.

« - YONA ? »

Je me rapproche de lui, écoutant comme lui mais aucune réponse fusa. On entendais du bruit signalant bien que des gens vivants étaient dans la maison. Nemeroff couru à l’intérieur et je jura ce qui offusqua la voisine déjà frustré du comportement de Nemeroff. Désolé de me mettre en danger, mais je dois l’aider ! Je cours à l’intérieur moi aussi. Mettant mon écharpe devant ma bouche pour essayer d’avoir le moins de fumée possible. L’appeler ne servira à rien, j’essaye de me déplacer à l’instinct et surtout au bruit des toux que j’entendais.

Il y avait deux adultes. L’une était coincé sous la table et l’autre essayer de la dégager. J’arrivais vers eux et j’aidais l’homme à soulever la table ce qu’on fit facilement à deux et je les accompagnais à la sortie, avant que je puisse faire quoi que ce soit l’homme m’attrapa le bras :

« - Sauvez… notre..fille. Voleur rentrer… kidnapper… feu.. »

Entre chacun des mots de l’homme se trouvaient des toux à causes de la fumée. Je pris de grande bouffé d’air et j’y retournais, essayant de me diriger grâce au bruit. Je mis une petite minute avant de trouver la salle ou se trouver Nemeroff. J’eu un recul comprenant la situation et je gardais mon regard planté sur la jeune femme inerte. A ce moment précis j’eu l’impression d’être aspirée dans une spirale de souvenir. Je vis deux personnes allongées, leurs corps déformées, et difforme à cause des coups qui ont du recevoir. Une blonde qui pleure, qui essaye de voler une pomme, cette jeune fille rencontre ce garçon qui l’aide. Le lycée où elle apprend que sa meilleure amie est morte, le fait qu’elle a étrangler une jeune fille.

Ma tête me fait mal et mon coeur aussi. Pourquoi maintenant ? Pourquoi que des souvenirs comme ça ? J’essaye de me sortir de cette spirale où je ne vois que des images qui s’enchaînent d’une jeune fille qui essaye de mourir, qui ne fait que des cauchemars et qui en a marre de la vie. Arrête Lyana, arrête.. le passée, c’est le passé, Nemeroff est là et il a besoin de toi. Allez reviens au présent ! J’eu l’impression que ma tête explosa, mais je revins dans le monde réelle. Je posais une main sur ma joue sentant couler quelque chose. Pourquoi je pleure ? C’est passé tout ça !

Je secoue la tête et je regarde Nemeroff qui à l’air hors de lui, non… je dois l’empêcher de faire quelque chose qu’il regretterait, je m’avance vers lui pour l’arrêter.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le retour de nos démons [PV Neme]   Mar 22 Nov - 11:10





Je rentre dans le bâtiment en flamme, le souffle ardent qui règne dans cette endroit chauffe rapidement ma peau. Je mets ma main devant mes yeux, ceux ci ont eu du mal avec le choc thermique provoqué par la soudaine monté de chaleur. J'avance dans la maison regardant autour de moi. Mon coeur se pressait de plus en plus en voyant les dégâts. Alors que j'avance je vois les parents de Yona et vont vers eux, ceci comprenne directement et me disent qu'ils sont monté dans la chambre de Yona. J'hoche la tête et vois lyly arriver vers moi. Je la laisse s'en occuper rapidement et je monte à l'étage doucement. Avec mon silence de mort je viens placer ma tête proche de la porte de la chambre essayant de voir s'il y avait encore du monde dans cette pièce et il y avait 2 hommes comme je pouvais le voir dans l'entre ouverture.

Alors que je prend la chose emballé dans mon dos, je sors le katana de sa pochette et jette la pochette à terre. Poussant la porte à coup de pied je rentre dans la pièce prêt à sortir l'arme de son fourreau:

- LAISSEZ LA PARTIR !

Alors que je leur fais face pas très rassuré tout de même, ma main tremblait énormément, je vois Yona se lever et courir vers moi les larmes aux yeux, alors que je me redresse pour venir la prendre contre moi, je sens un liquide m'asperger le visage et mon haut, fermant les yeux dans un premier temps surpris ... Je rouvre les yeux. et vois Yona s'écrouler devant moi. Je lâche mon arme et vient instinctivement la prendre dans mes bras. Je sens qu'elle a une flèche dans le dos et que cette dernière à travers son haut près du coueur. Alors que cette dernière sourit juste un pleurant, je peux voir les hommes s'engueuler ... Mais tout me paraissais flou, une erreur ... Le tireur de la flèche avait paniqué .... Mais au fur et à mesure, des larmes remplirent mes yeux, surtout quand je sentis la main de celle que j'aime sur ma joue ... Me caressant la joue alors qu'elle même pleurait. De douleur ? Non ... ca ressemblait plus à de la tristesse dans ses yeux ... Et je compris assez vite pourquoi, notre relation n'a jamais été vraiment dans la discussion, un seul regard nous suffisait pour communiquer peut être car on se complétait. Alors que j'observe ses yeux légèrement se fermer et cet éclat de vie si beau dans son regard s'éteindre, elle me mime un mot sur ses lèvres ... Je reste silencieux alors qu'un vide immense envahit mon corps qui ne comprenait pas ce qui ce passait ... Tout c'était enchaîner bien trop vite, c'est le bruit de la main sur ma joue qui tombe au sol qui vient déclencher la seule réaction de mon corps ... Hurler de toutes mes forces.

Mes hurlements retentissaient dans toute la pièce voir la maison, même les voisins devaient les entendres, ce n'était pas des cries de douleur ... Ni de peur, c'était des cris indescriptible transcendant à la fois mon âme mais aussi mon coeur. En même temps, un torrent de larme coulaient le long de mes joues. Pourquoi ... Pourquoi ça n'arrivait qu'à moi ? Qu'est ce que j'ai fais à dieu pour mériter ça ... Non dieu n'existe pas. Seul le diable existe. Alors que j'hurle et mes larmes coules, un des ravisseurs vient me poser une main sur l'épaule et me dire avec son air triste:

- Désolé gamin ...  C'était une erreur.

Mon regard porte sur lui, mes yeux grands ouvert. Une ..Erreur ? Après les cris, c'est une grande vague de rire totalement horrible et désagréable à l'écoute qui sort de ma bouche ... Une erreur ? UNE ERREUR ? Alors qu'il ne semblait pas plus désolé que ça ? Pendant qu'il essayait de justifier leur acte, la seule chose c'est prendre mon arme dans ma main et venir la dégainer d'un coup venant sectionner sa main de son bras ... Ce bras qui osait me toucher. Je pouvais le voir crier de douleur et tenir sa main pendant que ses potes prenaient leurs armes en voyant ça. Alors que je me redresse, je jette le fourreau au loin et écarte les bras:

- TUES ES TOUS EISUKE ... TUE LES !

Alors que je semblais totalement péter un câble en direct, l'ombre d'Eisuke apparaît derrière moi et vient me prendre dans ses bras....Avant qu'une vague d'ombre ne se distorde dans toute la pièce. Ses ombres si maléfiques et terrifiantes. Alors que les ravisseurs semblent surpris, les ombres s'attaque tout de suite à eux venant leur arracher les jambes pour ne pas qu'il s'enfuit. Avançant doucement dans la danse des flammes qui grandissaient de plus en plus, je m'approche du premier ravisseur venant d'un simple mouvement de main arracher sa tête de son corps avec la lame de mon arme. Un coup rapidement et puissant entrant par la droite pour ressortir par la gauche faisant rouler cette dernière sous ce qui semblait être un lit en feu. Le sang coulait à flot sur le sol, m'avançant ensuite vers le 2 ème le même sort lui arrive pour finir par allez vers le 3 ème, celui à qui il manquait maintenant un main et qui avait tiré. Alors que je me prépare à frapper je vois Lyly essayer de s'approcher ... Elle essaye de me dire quelques choses, mais je n'arrives pas à lire. Je n'avais surtout pas envie de lire ... Alors que je tourne la tête vers le 3 ème ... MEs ombres semblent se désintéresser de lui pour attaquer la personne qui essaye de m'approcher, pendant que je viens planter mon épée dans un excès de rage  en plein milieu du visage de l'homme qui me suppliait de l'épargner.

« Une citation ou simplement un petit HRP »
____________________________________
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lyana SélmineMessages : 391
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Le retour de nos démons [PV Neme]   Mar 22 Nov - 11:35


“Le retour de nos démons„

« Feat : Nemeroff »
Je m’approche de Nemeroff une main en avant pour essayer de le calmer. Il venait de tuer deux personnes et s’intéresser au dernier qui restait. Non je devais l’empêcher de faire ça où son âme pourrait devenir noir. J’avance et je me rend compte que je suis prise pour cible par des ombres. Les ombres de Nemeroff. J’essaye d’en esquiver une pour courir, mais avant que j’ai le temps de prendre mon élan une ombre m’entailla le ventre. Je me pliais de douleur.

« - Nemeroff arrête ! »

Je lève mon regard souffrant vers celui ci, mais il est concentré sur la dernière personne et qu’il enfonce son Katana dans celle ci j’essaye de refaire un pas mais les ombres cette fois ci m’entaille au niveau de la cheville du pieds que j’allais posé au sol. La douleur me fit tomber à genou. C’était trop tard. Nemeroff les avait tué… Tous. Je pose une main sur mon ventre pour me rendre compte de la couleur de celle ci. Rouge sang.

Puis ce fut comme si j’étais ailleurs. Je revoyais une autre scène, Nashoba se battait avec un autre garçon blond. Je faisais de mon mieux pour les arrêter, mais le blond me donna un coup sans réellement le vouloir. Je m’effondrais et je fis le même geste, sauf que je saignais à la tête après me l’être cogner. Je rouvre les yeux et je me rend compte que je suis allongée sur le sol comme si je m’étais évanouie. Je savais que me souvenir pouvait me donner des absences de quelques secondes mais de là à m’évanouir c’est la première fois. Je relève la tête pour regarder autours. La maison était en feu et Nemeroff tenait le corps de Yona je suppose dans ses bras. J’essayais de m’asseoir, mais mon ventre me fit mal. En grimaçant je le fis quand même et je regardais l’étendue des dégats. Heureusement pour moi c’était entailler mais pas profond. Il n’avait pas toucher des organes, pareils pour ma cheville même si je pense que marcher risque d’être dur.

J’enlève mon écharpe et mon manteau pour pouvoir enrouler l’écharpe autours de mon ventre. Puis je remis mon manteau et j’attrapais un bout de moi pour m’aider à me relever. Je pourrais un petit cri de douleur quand je me relevais. Ces ombres venaient de Nemeroff ? Il m’avait blessé ? Pourquoi ? Lui qui était si gentil tout à l’heure. C’est pas le moment de penser à ça ! On risque de se faire coincer sous les flammes à tout moment ! Je me sers du morceau de bois pour tenter de marcher jusque Nemeroff. Maintenant le but c’est de le faire sortir mais va t’il m’écouter ?

Je me laisse tomber à genou derrière lui en fermant les yeux de douleur et je passe mes bras autours de ses épaules pendant une petite minute puis je me traîne pour passer à côté de lui et relève son visage pour qu’il puisse lire mes lèvres.

« - Neme… elle est morte… Je sais que tu as besoin de quelques instants, mais pas ici. Porte son corps pour l’emmener dehors d’accord ? On ne peut pas rester là où tu risques de mourir aussi d’accord ? »

Je baisse les yeux mais je continue :

« - Quoi que tu as sûrement envie de mourir en ce moment comme moi j’ai déjà essayer de mourir. J’ai perdu ma mère et mon frère jumeau. On a beau dire que ça ira mieux, tu ne seras jamais guérie de cette douleur, tu apprendras à vivre avec et avec le temps tu retrouveras ton bonheur. Alors tu ne dois pas abandonner, tu ne dois pas mourir, tu dois te battre pour vivre. D’accord ? Tu dois te battre contre tout ce qui te ronge pour survivre. »

Je me relève en m’aidant du bâton et je lui tendis la main.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le retour de nos démons [PV Neme]   Mar 22 Nov - 12:04





Ce monde était si cruel. Les personnes méritant de crever vivait et les personnes qui méritaient de vivre mourraient. Yona était la personne la plus douce et heureuse de vivre que je connaisse. Alors qu'en quelques secondes la faucheuse lui avait tout retiré, son magnifique sourire que je ne reverrais jamais, sa respiration si calme ... Alors que je laisse tomber mon arme, les ombres disparaissent et je m'approche doucement du corps de Yona et me laisse tomber sur à genoux et vient serrer ce dernier dans mes bras. Mon visage était de larme, plus exactement d'un mélange entre larme et sang qui sortait de mon oeil suite à l'activation de mon élément. Je reste silencieux, je n'ai aucun mot à dire. Tout ce que je voulais c'était brûler avec elle dans cette baraque.

Ne bougeant pas d'un pouce mes larmes continue de couler alors que je garde contre moi le corps de ma bien aimée. Je ne repère même pas le mouvement derrière moi de Lyly qui essaye d'attirer mon attention, je sens ensuite des bras me prendre doucement mais je ne réagis pas d'un poil. J'avais l'impression d'être mort en même temps que Yona pour le coup. Je sens ensuite les bras se retirer et Lyana m'attraper la tête pour me forcer à la regarder, j'avais le regard vide mais je voyais très bien ces lèvres:

« - Neme… elle est morte… Je sais que tu as besoin de quelques instants, mais pas ici. Porte son corps pour l’emmener dehors d’accord ? On ne peut pas rester là où tu risques de mourir aussi d’accord ? »

Je n'avais pas envie de lui répondre bien que j'entendais. Mon coeur n'en avait pas la force il me disait de simplement rester mourir ici ... Au moins je n'aurais plus à souffrir et surtout je n'aurais plus à regarder les autres en face ... les parents de yona, lyly que j'ai blessé et mon frère, ainsi que mes parents à qui je fais peur. J'avais l'impression que le monde autour de moi était devenue de teinte pourpre sanglant.

« - Quoi que tu as sûrement envie de mourir en ce moment comme moi j’ai déjà essayer de mourir. J’ai perdu ma mère et mon frère jumeau. On a beau dire que ça ira mieux, tu ne seras jamais guérie de cette douleur, tu apprendras à vivre avec et avec le temps tu retrouveras ton bonheur. Alors tu ne dois pas abandonner, tu ne dois pas mourir, tu dois te battre pour vivre. D’accord ? Tu dois te battre contre tout ce qui te ronge pour survivre. »

Alors que Lyly se relève et me tend la main, j'hésite doucement et vient prendre sa main pour se relever. Alors que je prend le corps sans vie de Yona dans mes bras. Je me tourne vers la sortie le feu ayant doublé d'intensité. Je m'en fiche totalement et traverse tout de même les flammes me brûlant légèrement, arrivé en haut des escaliers la maisons commence à s'écrouler des poutres tombants, alors que je ne regarde même pas le plafond, mon 2 ème oeil se met à faire couleur une des larmes de sang, venant agrandir mon ombre, ombre qui cette fois viennent seulement réduire en morceau les débris qui nous tombent dessus afin de me protéger moi mais aussi lyly qui me suivait de près. Je continue mon chemin jusqu'à sortir dehors ou les parents de Yona courent vers moi et en la prenant le corps de leur fille, il constate le malheur et s'écroule avec pleurant.

Devant ce spectacle je n'ose même pas les regarder. Un sentiment de culpabilité me gagnait...Et si je n'étais pas intervenu ... Peut être qu'elle aurait simplement survécu non ? J'avais des traces de brûlures sur le corps mais je ne les sentaient pas. Seul la douleur de mon corps résonnait dans mon corps. Alors que je sens lyly venir me prendre dans ses bras de nouveau tout devient noir dans ma tête et je me laisse appuyer contre elle ... Ayant utilise mon pouvoir 2 fois, je m'évanouis comme la dernière fois au chateau. Mes larmes elles continuent de couler dans ce mélange transparent et rouge.

« Une citation ou simplement un petit HRP »
____________________________________
❀ L A E
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lyana SélmineMessages : 391
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Le retour de nos démons [PV Neme]   Mer 23 Nov - 11:12


“Le retour de nos démons„

« Feat : Nemeroff »
Il attrapa ma main puis le corps de Yona. Je baissais les yeux essayer d’éviter ce corps inanimé. Ce n’est pas le moment de retrouver de nouveau des souvenirs. On avance et on entend le bois de la maison craqué comme si celle ci allait s’effondrer sur nous. Faisant de ce lieu notre tombe. Je le suivais de derrière pour ne pas le ralentir, m’appuyant sur le bâton. Nous y étions presque, seul les escalier nous séparer de la porte d’entrée. Mais alors qu’on eu même pas le temps de poser les pieds dessus les poutres du plafond tombèrent sur nous. Je fermais les yeux m’attendant à mourir, mais au bout de quelques secondes je les rouvris et je pus constater que l’ombres les avaient détruit avant qu’ils nous atteignent.

Je soupirais et je continuais la descente. Voilà nous étions enfin dehors et les parents de Yona coururent vers nous pour retirer le corps de leurs filles et la serrer contre eux en pleurant. Je baisse les yeux et je me rapproche de Nemeroff, il a l’air abattu. Je passe mes deux bras autours de ses épaules, mon visage contre le sien pour essayer de le réconforter. Le contact humain dans ces cas-là peut-faire du bien.

Puis je sens qu’il s’effondre et je force sur mon pieds blessé et mon ventre en serrant les dents pour ne pas qu’il s’écroule. Au même moment je sens la neige tomber sur nous, comme si celle ci saluait la peine de Nemeroff. J’allongeais donc celui ci au sol en attendant les secours puis bientôt se furent pompier, médecin et des policiers qui arrivèrent sur place. Les médecins se dirigèrent d’abord sur nous en constatant qu’il était déjà trop tard pour Yona. Il se place autours de Nemeroff pour le mettre sur un brancard, j’allais les suivre mais un médecin et un policier m’interpellèrent.

J’arrivais donc en boitillant et le médecin avec une trousse de secours s’occupa d’abord de ma cheville pendant que le policier s’occuper de me poser des questions :

« - Nom prénom ? »
« - Lyana Selmine. »
« - Et celui de l’inconscient »
« - Nemeroff Dreiden. »
« - Que s’est-il passé ? »

Je grimaçais alors que le médecin désinfecta ma plaie pour pouvoir y appliquer un bandage.

« - Nous allions boire un chocolat chaud quand on a vu la fumé, Nemeroff avait l’air de connaître cette maison et il s’est précipité à l’intérieur. Je l’ai suivis et j’ai secourue les parents de cette jeune femme… Yona s’est ça ? »

Le médecin hoche la tête notant tout sur une feuille et me fait m’allonger sur le banc pour retirer l’écharpe et désinfecte ma blessure ce qui me fait pousser un juron que j’essaye de garder contre mes dents.

« - Vous avez de la chance vos blessures ne sont pas profondes, aucun organe a été touché. »
« - Vous avez eu où vos blessures ? »


J’hésite, leurs dire que Nemeroff ne contrôlait pas son pouvoir pouvait le mettre dans une position délicate alors je mentis aux autorités publiques pour la première fois de ma vie.

« - Nous sommes arrivé dans la pièce où se trouvaient Yona et les trois agresseurs nous ont agresser après l’avoir tué, on s’est débattu et on les a tué. C’est de la que viennent mes blessures. C’était de la self défense nous n’avions pas le choix, ils étaient instable psychologiquement et... »
« - Ne vous inquiétez pas mademoiselle, je vous crois, même si j’aurai des questions à poser à monsieur Dreiden. Je vais voir la famille, si vous avez des détails qui vous reviennent venez me voir aux postes. »

Je hoche la tête et je laisse le médecin finir de bander ma plaie. Il me regarde dubitatif et finis par déclarer :

« - Une arme n’aurait pas fais des blessures comme ça. Si c’était un combat elle se serait enfoncé plus profondément et aurait causé plus de dommage. »
« - Ne dites rien s’il vous plait »
« - Ce n’est pas mon intention, je ne veux pas savoir mais faites attention à votre santé d’accord ? »

Je hochais la tête et il partit me chercher des béquilles m’indiquant qu’à la cheville c’est entaillé un petit plus profond et que je devais éviter de trop bouger le temps que ça se cicatrise, mais que d’ici deux jours je pourrais remarcher et ramener la paires de béquilles à l’hôpital. Je hochais la tête et je demandais où était Nemeroff et il m’indiqua que ce dernier avait été emmené à l’hôpital et qu’ils allaient prévenir ses parents.

Je pris donc mon courage à deux mains et me dirigeais vers l’établissement en béquille. Les médecins me virent et proposèrent de m’y conduire ce que j’acceptais. J’allais devoir parler à Nemeroff de ce que j’avais dis au policier histoire que nos versions concordent.

On arriva donc à l’hopital et l’on m’indiqua la chambre de ce dernier. J’y rentrais et le médecin dans la pièce m’indiqua qu’il était juste exténué et épuisé qu'il n'allait sûrement pas se réveiller de suite et que je ferais mieux de rentrer chez moi. Je hocha la tête et m'approchai de Nemeroff. Je posais un baiser sur son front et je me retourner pour sortir de sa chambre et rentrer chez moi.


C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le retour de nos démons [PV Neme]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour de nos démons [PV Neme]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-