Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille [PV les Roux]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille [PV les Roux]   Lun 28 Nov - 17:33





 Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille

Crevé, putain c'est qu'il est fort ce fichu raton-laveur.. Bon j'aurai très bien pu le faire disparaître avec mon élément et lui prendre du coup ma friandise, mais euh.. Pas pensé à le faire, puis maintenant c'est trop tard alors on va dire qu'il a gagné cette bataille tout simplement, puis ce n'est pas comme si c'était ma dernière ou que je ne vais pas pouvoir un piquer d'autre plus tard. En tout cas j'espérais vraiment qu'on a été assez gentil pour m'apporter un peu d'alcool, depuis quand on vient rendre visite à une personne sans quelque chose entre les mains pour les malades ? M'enfin bon, elles n'avaient rien, puis elles le font bien comprendre qu'il faudrait que j'arrête de boire, du moins tant que je suis à l'hôpital, même si la sœurette c'est plus que je devrais arrêter pour toujours, mais tu peux rêver, c'est tellement bon de boire ; elle devrait essayer un peu, elle réalisera peut-être que son mec est un con comme ça. En tout cas c'est pas maintenant que je vais pouvoir me faire plaisir avec une bonne bouteille, je verrai ça dès que je serai sorti, je me taperai une bonne grosse cuite pour rattraper le temps perdu.

J'crois que j'ai fais un peu trop de bruit.. V'là l'autre folle qui est de retour avec des seringues entre les mains.. Euh... Je voulais aller me cacher, mais l'autre tâche là me trahi comme ça quoi, espèce de traître, moi je ferai jamais ça ! Tant bien que mal j'essaye de fuir de la pièce, mais impossible, c'est que la meuf là est costaud quand même et qu'elle arrive vite à m'attraper. Je me débats, crie comme pas permis, je ne veux pas de cette piqûre, j'ai assez mal au cul comme ça pour me rajouter encore une dose ! Elle n'arrivera jamais à me faire cette torture, je suis bien plus forte qu'elle. Puis comme d'habitude, quand l'un de sa famille trahit, l'autre doit trahir, v'là que la sœurette se met à aider l'infirmière pour aider à me calmer. Je me débats toujours autant, voire encore plus maintenant, me battant pour qu'elles n'y arrivent pas, je suis bien plus forte qu'elles réunifient alors elles y arriveront jamais, famille ou pas. Sauf que malheureusement vu le nombre de personne qui se ramène, même moi je ne peux pas lutter. Suite à des bonnes insultes qui fusèrent de ma part, allant contre le frérot, la sœurette, l'infirmière également, et même l'hôpital en général, je fini par accepte la piqûre sur mon magnifique fessier qui va de nouveau avoir une trace dessus.. surtout parce que la rouquine me promit autant d'alcool que je voulais si j'accepte alors là je ne peux pas refuser une telle offre !

« Cette morphine ne me fera plus rien un jouuuuuu...... »

Bordel c'est que ça fait effet vite cette merde. Bon bah au moins cela à le mérite de me rendre calme, mais par contre je comprends plus rien, c'est comme si je dormais alors que j'étais encore consciente de presque tout. C'est horrible cette sensation, préfère encore être bourrée.. Mais bon, je me console en me disant que le frérot va être dans le même état d'ici peu vu qu'il va y avoir le droit également, si j'ai le droit à ce traitement, lui aussi doit l'avoir, il fait du bruit aussi ! Enfin j'suis la seule à faire du bruit, mais on s'en fou, il le mérite lui aussi, rien que pour solidarité entre membre de famille, il m'a trahit quand même ! J'sais pas trop ce qui se passe dans la pièce pendant un petit moment, étant trop dans les vapes, mais depuis que je suis là, j'ai eu le droit plusieurs fois à ce traitement donc il disparaît assez vite, enfin je reprends un peu le contrôle de moi, même si je n'arrive pas à être excitée comme ça, obligée d'être calme malheureusement.. Je hais quand c'est calme, mais bon ! En tout cas maintenant je ne peux plus faire grand chose hormis rester comme une loque dans mon lit, ma tenue de patiente en bataille, mal mise, mes cheveux en guerre, j'dois ressembler à rien là. La sœurette reste quand même à mes côtés histoire que je deviennes un peu plus présentable, une véritable maman avec moi, pour le coup je ne vais pas me plaindre vu que je ne peux pas le faire.

« J'ai un plan pour m'évader.. J'reste pas une semaine ici.. Puis j'vais venir squatter chez le frérot après, faut s'occuper de moi après tout, j'suis blessée.. ou sinon je viens chez toi sœurette, ça fera plaisir à l'autre ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille [PV les Roux]   Lun 28 Nov - 18:56







Moi contrairement à l'autre folle de Shura je n'avais pas l'habitude d'être piqué par Xena la guerrière qui paraissait si brutale avec les patients ou peut être que nous à cause de l'autre grognasse qui me sert de soeur. Alors que je les voyais maitriser en force cette dernière je reste assez perplexe quand même de la situation .... Me fait plaquer par une armée ou accepter la punition que je ne devrais pas recevoir . Ce monde était si cruelle avec moi ... Alors l'autre folle est enfin piquer Xena approche vers moi seringue armée .... Dieu ayez pitié de moi... Je tend doucement mon bras pour passer pour un adulte calme et bien élevé. Alors qu'elle vient planter l'aiguille dans mon bras et me faire la piqûre je soupire longuement ...

- Sinon vous faîtes quoi d'vos journées ? Z'avez quand même le droit de sortir d'vos chambres non ? Quoi qu'ils vous retiennent' p't'être en otage.

Alors que l'équipe de la torture de Xena sort de la chambre sortant victorieux de cette victoire sur un pauvre homme et une saleté de pauvre femme. Je tourne ma tête de Roxane, ayant une envie soudaine de dormir quand même ... Je frotte ma nuque doucement et je viens répondre:

- Bah en fait, pas beaucoup, sortir 10 minutes, mais si on reste trop longtemps Xena vient nous chercher voir si on essaye de pas se barrer  ... Donc oui on est retenu en otage !

Je commence à fermes doucement les yeux et essaye de rester éveiller pour suivre la conversation et profiter de la présence de la famille, surtout Roxane et Lucille dans la même pièce ça sera pas tout les jours ça quand même. Je soupire doucement et oscille doucement sur mon lit, oh putain c'est fort comme produit en fait...Je ferais plus souvent le con pour me faire piquer quand l'autre me fera chier. D'ailleurs en parlant d'elle, elle annonce:

« J'ai un plan pour m'évader.. J'reste pas une semaine ici.. Puis j'vais venir squatter chez le frérot après, faut s'occuper de moi après tout, j'suis blessée.. ou sinon je viens chez toi sœurette, ça fera plaisir à l'autre ! »

Je pointe mon doigt vers elle et déclare à mon tour:

- Hors de question que tu viudle drabu kapuéééééé

Whoa j'arrivais même plus à parler tellement que le tranquillisant faisait été sur moi ... Je suis peut être pas autant habitué que ma soeur:

- Bleh peuh pu parblé ! (Je peux plus parl
é)

Je regarde ne silence appelant à l'aide du regard ... Je passe encore plus pour un con aidez moi s'il vous plait !!!! Je regarde ensuite chips qui essaye de chopper un de mes paquets chips que j'avais planquer dans ma table de chevet et je le choppe par la queue :

- Teuch po à cha (Touche pas à ça).

Me levant en marchant vraiment bizarrement je le balance par la fenêtre vers un arbre.





❀ L A E


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 570
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille [PV les Roux]   Lun 28 Nov - 23:26

Azazel T. Geis & Shura KirigakureJ'vous cause en crimson (#DC143C)


Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille

- Sinon vous faîtes quoi d'vos journées ? Z'avez quand même le droit de sortir d'vos chambres non ? Quoi qu'ils vous retiennent' p't'être en otage.

- Bah en fait, pas beaucoup, sortir 10 minutes, mais si on reste trop longtemps Xena vient nous chercher voir si on essaye de pas se barrer  ... Donc oui on est retenu en otage !


Mmh, j'suis contente de n'être jamais restée à l'hosto plus d'une journée, j'crois que je n'aurais jamais supporté avoir l'infirmière sur dos me rabâchant encore et encore que j'devrais aller m'recoucher pour m'sentir mieux. J'ai un grave soucis avec l'autorité, sûrement parce que j'n'ai jamais eu de modèle et aujourd'hui j'fuis ça comme la peste alors c'po Xena qui va me dire quoi faire, quoi dire, quoi manger, quoi boire... J'les plains. J'irais chercher le tonton avec un bon gros do mc pour qu'il oublie le séjour ici. Et Shura... J'lui ramènerai une ou deux bouteilles de bières les moins chères, j'pas précisé combien j'voulais mettre dedans donc ça sera la surprise.

- J'ai un plan pour m'évader.. J'reste pas une semaine ici.. Puis j'vais venir squatter chez le frérot après, faut s'occuper de moi après tout, j'suis blessée.. ou sinon je viens chez toi sœurette, ça fera plaisir à l'autre !

Ah non non ! Hors de question d'avoir Shura à la maison ! Que Lucille s'la prenne et moi j'm'occupe de tonton Aza' qui est largement plus mature et supportable que tata. Faisant un non d'la tête, j'lui soulagée d'être soutenu par son frère qui veut pas non plus d'elle à la maison, enfin si j'ai bien compris.. Son discours est un mélange de verre en trop et de nuits blanches accumulées ; j'me demande donc évidemment c'que peut être son kapué mais mon dictionnaire des mots chelous ne trouvent rien à c'propos... Mmh. J'vais juste retenir le fait qu'il a dit non, c'est largement suffisant.

- Bleh peuh pu parblé !

- Hein ? J'comprends rien.


J'sais pas si c'est un nouveau jeu d'sa part mais c'est pas drôle ! J'comprends rien et j'aime po ne pas comprendre, j'ai l'impression qu'il s'fou de ma gueule à parler comme un débile là. Mais notre attention est aussitôt reporté sur l'animal qui tente de voler sa nourriture préférée et qui s'fait aussitôt jeter dehors comme un vulgaire sac à patate par l'tonton qui a eu dû mal à atteindre la fenêtre... Est-ce que Xena les a drogué ?

- EH ! C'est d'la maltraitance animal ça !

D'abord. C'pas parce que Monsieur est le Roi Elementis qu'il peut s'permettre de jeter Chips dehors comme si il n's'agissait que d'un simple paillasson ! Mais avant que j'n'puisse exprimer mon désaccord quant au sort réservé à mon pauvre animal, une infirmière -qui n'est po Xena cette fois- entre dans la chambre en annonçant que les visites sont terminées et qu'il fallait les laisser s'reposer. Tu m'étonnes, en voyant leur tronche et écouter leur manière d'parler, ça s'comprend qu'on doive les laisser s'reposer. Plus douce et aimable que la première, elle referme la porte derrière elle afin d'nous laisser le temps de dire au revoir.

- Bon les roux, j'repasserai demain pour voir comment vous allez... Faîtes pas d'conneries en attendant hein. Surtout toi Shura si tu veux d'nouvelles piqûres dans l'cul.

J'dis ça, j'dis rien hein. Si elle n'en a pas marre d'planer elle peut continuer d'faire sa rebelle ; Lucille leur embrasse chacun leur tour toujours avec son p'tit côté maternel qui m'donne envie d'lui filer des claques. Quand j'la vois se tourner vers moi, j'lui lance un certain regard qui signifie que si son idée est d'me réserver le même sort, elle termine avec des dents en moins. Message passé, la voilà sortie d'la chambre le temps d'me laisser faire mes au revoir à mon tour... 'fin bon, ils vont être larmoyant que ceux d'Lucille.

- Bon aller, t'chou les roux. Prenez soin d'vous !

J'lève la main rapido histoire d'faire un signe mais même si je ne leur montre pas, j'les aime bien quand même mes p'tits roux... Ce sont les seuls d'ailleurs. J'arrive devant l'hosto où l'autre rouquine m'a attendue afin d'me proposer d'aller boire un café, invitation refusée, j'repars chez moi sans prendre la peine d'écouter les arguments qu'elle pourrait m'lancer. Vraiment vous m'voyez aller boire un café avec cette dame ?












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille [PV les Roux]   Mar 29 Nov - 16:51





 Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille

Bon bah apparemment je ne suis pas la bienvenue chez le frérot, il veut être tranquille avec sa nièce à tous les coups, mais bon, m'en fou, j'irai chez Lucille, elle est gentille, elle ! Bon, cela n'a pas l'air de vraiment l'enchanter également, mais on s'en fou, je ne peux pas rester toute seule, l'hôpital c'est mort, et vu que l'autre c'est un putain d'ingrat, bah j'irai chez ma maman, enfin ma sœur quoi. Te jure c'est une petite nature, déjà qu'il est ingrat et en plus il ne résiste pas à la morphine, mais il ne me connaît pas, j'suis une grande stratège moi, j'ai trafiqué les doses de morphine des infirmières hier pour qu'ils soient moins forte, juste assez pour calmer les gens, mais pas assez pour me rendre stone moi, puis ça a parfaitement fonctionner vu que j'ai l'habitude maintenant de me faire droguer. Du coup moi j'suis encore en forme et vais pouvoir bouger, parler et tout alors que le frérot va rester là dans le lit, ça t'apprendra espèce d'ingrat, tu n'avais qu'à vouloir m'accueillir chez toi ou au moins être gentil.. ou mourir simplement et j'aurai pas eu autant de merde, j'serai pas obligée d'aller à l'hôpital si tu serais mort.

Tout le monde venait de partir hormis le frérot qui semblait être encore dans les pommes. Parfait c'est le bon moment. Je me relève de mon lit pour me rapprocher du lit du frérot et lui faire un gros sourire comme j'ai l'habitude de le faire quand je vais faire une connerie, il me connaît bien et se doute que je ne vais pas rester là très longtemps. Je m'amuse un peu avec son visage, bougeant son nez, lui mettant des petites claques histoire de bien le faire chier et surtout lui dessiner des moustaches et d'autres dessins plus ridicules l'un que l'autre sur le visage grâce au stylo qui traînait par là. Bon, je dois vite me casser avant que l'autre vient nous voir ou bien que le frérot se réveille complètement de tout ça. Je sors du coup de ma petite cachette la corde improvisée que j'ai construite depuis deux jours pour la faire passer par la fenêtre, heureusement qu'on n'est pas très haut, pouvoir sauter un coup dès que je serais proche du sol. Je fais un petit au revoir à mon frère avant de passer par la fenêtre, descendant en rappel l'hôpital afin d'être dehors, bon il caille beaucoup là, surtout que j'ai qu'une vieille blouse mais bon. Je me rapproche discrètement de ma soeurette qui était là devant l'hôpital entrain d'attendre on ne sait quoi, elle savait sûrement que j'allais arrivée qui sais.

« Bon alors sœurette, ma chambre est prête ? »

Elle me regardait avec un regard vraiment dépité alors que moi je me marrais bien. Elle ne devait sûrement pas s'attendre à que je me retrouve devant elle à ce moment là, surtout dans cette tenue, mais bon maintenant c'est fait. Lucille regarda un peu autour d'elle, surtout dans l'hôpital, mais vu qu'elle savait vraiment comment je suis, très vite elle comprenait que je n'allais pas y retourner et qu'elle n'avait pas le choix de m'héberger. Lucille appela à haute voix un moyen de locomotion pour éviter que je me trimballe les fesses à l'air, délicate attention de sa part, je me les gèles mes miches moi. Bon aller, c'est partie, direction la maison, l'autre machin va être heureux de me voir arriver, me demande comment elle va réussir à expliquer ma présence, mais je m'en fou, moi je squatte simplement ! Frérot, reste bien à pourrir à l'hôpital, moi j'fugue !


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille [PV les Roux]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour mon plus grand déplaisir, vive la famille [PV les Roux]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-