Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 325
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Sam 26 Nov - 15:49

Une collaboration... ténébreuse

Feat. Wislon P. Higgsbury

Le Ténébreux est une personne extrêmement intelligente, pourtant il n'arrivait absolument pas à comprendre ce qui s'était passé durant le mois de Juillet, pourquoi tout le monde avait perdu leurs pouvoirs respectifs, du moins pour les membres des familles car l'Ordre n'avait pas été touché. C'était vraiment étrange et malgré ses recherches, ses expériences, impossible pour lui de trouver exactement la source de tout ça, même en sachant où chercher. C'était frustrant pour lui, démolissant plusieurs fois son labo sous l'effet de la colère. Comment une personne pouvait être plus intelligente que lui ? Comment on pouvait réussir à surpasser sa magie et sa science ? Ce n'est pas vraiment son ego qui a été touché, mais simplement qu'il avait de grands projets pour l'avenir, mais si quelqu'un pouvait le contrecarrer ou bien faire encore pire par la suite, il fallait qu'il surpasse tout cela, voire se débarrasser de ce qui gêne pour revenir le meilleur. Après tout, si une personne est capable de se débarrasser des pouvoirs des autres personnes, entre de bonne mains, cela pourrait faire grandement avancer les choses, et qui sait de quoi il sera capable par la suite ! Du coup si le Ténébreux n'est pas capable de copier cela, il faudra le forcer à travailler pour lui, mais pour ça il faut le trouver.

Une tâche vraiment complexe, comment trouver une personne qui ne veut pas qu'on le trouve et dont on ne connaît rien de lui ? Pourtant rien n'est impossible quand on sait parfaitement comment faire, ou bien user de ressources illimités. Même si Rumpel avait perdu un espion de choix, il ne l'avait pas laisser sans aucune piste pour continuer son projet. Même si l'homme noir n'avait aucune piste, d'autre pouvait en avoir et c'est exactement ce que son ancien espion lui avait rapporter. Un scientifique du nom de Wilson Higgsbury, un soit disant homme mort, pourrait en être la cause de tout ça. Pourtant un homme seul ne pouvait pas accomplir l'exploit tout seul, il avait besoin de moyen, de ressources, d'aide, pour accomplir le prodige qui a frappé la ville. Il ne fallait pas être stupide pour comprendre que le gouvernement était derrière tout ça, seul eux veulent détruire les familles et surtout qui ont les moyens pour frapper toute une ville sans que personne le remarque. Du coup pour trouver ce fameux scientifique si génial, il suffirait de faire un tour là où tout se trouve pour le gouvernement et s'y amuser, il aurait facilement des indices le concernant.

L'ombre, un élément vraiment utile pour rentrer là où on le désire sans être repéré, mais c'est tellement plus marrant de se faire voir juste avant de laisser derrière soit une traînée de corps. Sauf qu'il n'avait pas le temps pour faire cela alors le Ténébreux prit simplement l'option d'aller faire un tour dans l'archive de l'hôtel de ville histoire de savoir où pouvait donc habité cet homme. C'était évident que le gouvernement n'allait pas laisser partir un homme aussi intelligent sans au moins le surveiller, sans garder un œil sur lui et leur tendance à tout écrire se retournera sûrement contre eux un jour, mais cela sera bénéfique pour l'Ordre en tout cas. Les recherches furent très longue, en même temps cela devait être une information classée secrète, vraiment confidentielle, donc ce n'était pas étonnant de ne rien trouver, mais cela doit bien être quelque part. Malheureusement il ne trouva absolument rien sur lui, hormis le fait qu'il était proche d'une certaine personne, et cette personne là on savait où elle habitait donc les recherches allaient continuer à cet endroit là et avec un peu de chance, c'est ici que le scientifique se trouve.

Voilà comment il avait fait ses recherches, et comment il a fini sa recherche dans cet petit appartement où habitait l'homme proche du scientifique et peut-être la planque de ce fameux scientifique. En tout cas le Ténébreux était prêt et avait fait quelque recherches sur ce fameux Higgsbury, surtout que certains membres de l'Ordre était ravis de donner des petites informations très utile sur lui, des anciennes connaissances, d'ancien collège, d'ancien ami à lui. Rumpel savait comment le manipuler, savait comment faire pour le convaincre pour le rallier à sa cause. Et puis dans tous les cas ce n'est pas bien compliqué de comprendre que cet homme doit rester cacher vu que tout le monde veut sa tête alors le pouvoir de sortir sans devoir perdre sa tête serait sûrement déjà une grande chose pour lui, mais il n'avait pas que ça pour le convaincre et il comptait bien sûr tout faire pour obtenir cette personne, même s'il ne le saura pas, c'est lui qui a besoin du Ténébreux et non l'inverse ! Restant dans son ombre pour surveiller les lieux, il trouva une personne qui ressemblait aux descriptions qu'on lui avait faite, tout était parfait alors il était temps d'agir, il était temps de faire les présentations officielles. L'homme obscur sorti de son ombre, venant s'asseoir sur une chaise libre.

Je m'attendais à un endroit plus luxuriant, mais on va dire que cela est à l'image de son propriétaire... Petit, mais cachant un très grand potentiel. Hihihihi.



Toujours avec son petit rire sournois, rire tellement spécifique à cette personne, tellement désagréable pour un grand nombre de personne, mais qu'il adore entendre lui. D'habitude le Ténébreux à l'habitude à la grandeur, la luxure, et là il se retrouve dans un tout petit lieu, vraiment serré, voire même en bordel, il devrait vraiment se payer le luxe d'une servante comme lui s'était obtenue, mais ce n'est pas donné à tout le monde d'obtenir une esclave. En tout cas il ne fallait pas le laisser avoir peur très longtemps et se présenter comme il faut. Puis même si personne n'allait pouvoir les déranger, le Ténébreux ayant prévu de quoi, il n'avait pas de temps à perdre, ce lieu n'est pas à la hauteur de sa personne. Rumpel restait assit sur le siège dont il avait prit possession en arrivant, regardant ce petit homme avec un grand sourire. L'homme sombre fit une sorte de mini révérence, en restant assit, afin qu'il puisse se présenter comme il se doit avant de se redresser sur son siège.

Rumpelstilskin, pour vous servir. Mais on me connaît mieux sous un autre nom. Héhéhé. Le Ténébreux ! J'ai beaucoup entendu parler de vous, du moins de vos exploits. Mon aide vous sera d'une aide, la plus précieuse que vous pouvez imaginer. Hihihihihi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 134
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Lun 28 Nov - 18:22


Une collaboration... ténébreuse

Égaré dans une ville aux buildings en carton, le petit scientifique ne les dépasse guère que des pointes de sa coupe en l'air, affairé au démontage progressif de cette métropole de boîtes empilées les unes sur les autres au profit d'un rangement à peu près cohérent. Comme un lézard géant issu de la fiction japonaise, Wilson détruit les constructions qui, sur le moment, lui avaient semblé être une méthode convenable pour agencer la totalité de ses affaires ; il se jura alors de remettre aux autorités compétentes son permis d'architecte lorsqu'une pile en équilibre vint s'écrouler sur lui, l'étalant de toute sa longueur -aussi courte soit-elle- sur l'avenue faite de moquette dans un gémissement plaintif. Ayant oublié que la capacité de voir au travers du carton ne lui avait jamais été accordée, déplacer la boîte qui soutenait courageusement les autres au-dessus d'elle, afin d'en vérifier le contenu, s'était révélé après coup être une terrible erreur de calcul. C'est donc non sans peine qu'il se hissa hors du sarcophage de ses biens empaquetés, contraint à vérifier que rien de fragile n'avait souffert de la chute, avant de reprendre son organisation.

Bien qu'un brin tardif, le chimiste avait enfin fini par déménager ses possessions de son ancien domicile à celui qu'il allait partager avec Alaric et William, à deux pas de leur ancien appartement. Et s'il avait eu tendance à traîner quelque peu, en raison de ses horaires pas très conciliants, il s'était toutefois empressé d'emballer ses affaires et de ramener le tout juste après Halloween, sans doute parce qu'il ne se voyait plus passer une seule nuit chez lui, à moins de s'armer constamment d'une poêle à frire depuis qu'Harley s'était invitée, et avait donc pris connaissance de l'endroit où il habitait. Dès lors, il fut presque le premier à investir les nouveaux lieux, alors qu'il lui restait pourtant beaucoup à déménager  avant de pouvoir s'installer, rien que pour fuir le risque de voir deux couettes blondes apparaître dans le judas de sa porte pour venir mettre sa maison sens dessus-dessous, et lui aussi par la même occasion. Ainsi, en l'absence du consultant, retenu sur une affaire compliquée, et de son colocataire, dont il n'avait pas la moindre idée des occupations à l'heure actuelle, Wilson profite de ne déranger personne pour alléger un tantinet le paysage de sa chambre, histoire de ne plus être celui qui accumulait le plus de retard parmi les trois. Le nouvel appartement se voulait un peu plus spacieux que le précédent, nécessaire pour accueillir une autre personne de façon durable, quoi que le désordre de ces derniers jours en réduisait fortement la surface.

Un verre d'eau à la main, le déménageur modèle réduit se repose un instant sur la chaise de son bureau pour se désaltérer, jaugeant d'un regard balayé sur l'ensemble de la pièce le travail qui lui restait à accomplir. Il lui faudra profiter comme il se doit de sa chambre une fois rangée de fond en comble, d'ici que sa tendance à donner dans le "désordre organisé" prenne d'assaut son intégrité. Par chance, elle disposait de nombreux espaces de rangement, après moult concertations avec ses colocataires au moment de revoir l'attribution du mobilier. Parti se pencher sur l'un des cartons en cours de déballage, à pester en ses dents d'avoir bigrement mal rempli le tout -que diable faisaient ses chaussettes propres en marque-page dans ses livres de science ?-, il bondit de terreur au moment d'entendre une voix, autre que celle de Percy, s'adresser à lui dans son dos. Lâchant brusquement son verre en faisant la volte-face la plus rapide de son existence, le petit brun fut stupéfait de découvrir un homme se tenir assis là, ricanant comme un diablotin dont le mécanisme poussiéreux aurait rendu la voix grinçante. Si homme c'était, il ne l'avait deviné que par sa silhouette, humaine à tous points de vue ; du reste, il avait cette désagréable, si ce n'est macabre sensation d'avoir affaire à un cadavre, à moins que la luminosité de la chambre ne soit à blâmer pour l'aspect grisâtre et livide de son visage. Il n'en avait jamais vu de ses propres yeux, mais il aurait juré que cet inconnu ressemblait à un noyé, tiré du rivage il y a peu. Une telle apparition épingla tout bonnement au mur le petit Higgsbury, bégayant sous l'incompréhension :



« M-Mais que... Comment avez-vous... ? »

Par quel tour de passe-passe cet individu s'était-il introduit ici ? Aurait-il pu se dissimuler dans l'une des boîtes qu'il n'avait encore eu le temps de vider ? Était-ce un voisin rentré par effraction par son unique fenêtre aux volets fermés, dans le but de commenter la petitesse de la demeure ? Toutes les hypothèses les plus farfelues se bousculaient dans son esprit pour essayer d'expliquer cette présence soudaine dans la chaise qu'il occupait lui-même il n'y a pas cinq minutes de cela. À moins qu'il ne faille d'abord s'inquiéter de son identité en premier lieu, ce que le cadavre se chargea d'éclairer pour lui : un nom compliqué tomba de ses lèvres, éternellement figées en un rictus narquois, avant de mentionner un pseudonyme qui ne devrait pas lui être inconnu. Mais c'est à l'évocation du scientifique que ce dernier balbutia de plus belle, comme la musique d'un disque abîmé.



« Mes.. mes exploits ? Je ne... v-vous devez faire erreur, c'est... »

S'aplatissant à n'en plus finir contre le mur dans son dos, tandis qu'il s'adonne à un tri négligé de ses mauvaises excuses, il songe tout à coup à faire tourner les rouages de sa mémoire à la recherche de ce que ce nom lui rappelait. Sa face blêmit alors davantage, et le craquement du verre sous sa semelle lui fait regretter de ne plus rien avoir pour rafraîchir sa gorge, subitement asséchée à la réalisation du personnage qui se tenait devant lui. Le Ténébreux, l'Ordre, les attaques de cet été, tout lui revenait successivement en tête. Sa métamorphose en tableau se termina ainsi sur un mutisme remarquable, encore que ses genoux tremblotants refusaient de garder la pose correctement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 325
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Mar 29 Nov - 17:29

Une collaboration ténébreuse

Feat. Wislon P. Higgsbury

Toujours un grand effet. Le Ténébreux fait toujours un effet bœuf aux personnes qu'ils rencontrent, surtout quand il les prend par surprise de la sorte, mais il faut dire que c'est la première fois qu'une personne réagit ainsi en voyant l'homme le plus puissant de Quederla. Il se plaqua littéralement contre le mur en voyant cet homme grisâtre. Mieux vaut qu'il ne soit pas cardiaque, sinon le pauvre homme ne tiendra jamais très longtemps si la simple visite d'une autre personne suffit à lui faire sortir le cœur de son corps, en tout cas il semblait vraiment être apeuré de cette personne imprévue alors que lui se mettait à rire en voyant cela et surtout pendant qu'il s'exprimait pour se présenter ; la moindre des choses est de se présenter après tout, surtout quand on rencontre une personne pour la première fois et le Ténébreux est toujours à cheval sur cela, toujours entrain de se présenter durant les premières rencontres. Se présenter permet de poser les bases, surtout que personne dans la ville ignore l'existence des ténèbres dans la ville après les exploits de cet homme, même s'ils sont rare ceux qui savent à quoi il ressemble.

Lui savait parfaitement à qui il avait affaire. Après tout c'est lui qui est venu voir le petit scientifique donc cela ne le dérangeait absolument que lui ne se présente pas. Pourtant, même après sa présentation, cet homme semblait perdu, encore dans sa frayeur entrain de se demander pourquoi tout ça, comme quoi le Ténébreux se trompait de personne, mais cette personne ne se trompe pas, il ne se trompe jamais. Du coup s'il dit que cet homme est un scientifique qui fait de grand exploit, c'est qu'il en est capable, il ne se trompe jamais quand il fait quelque chose et il sera assez intelligent pour comprendre exactement la raison de cette présence tout seul, faut il lui laisser un peu de temps. Accentuant cette réflexion personnelle d'un petit rire diabolique, le visage du scientifique se déconfis de plus en plus, il commençait doucement à comprendre que son passé était venu lui rendre visite, les conséquences de tout ce qu'il avait fait et qu'une autre personne en avait profité venait de faire son entrée et que maintenant il allait devoir affronter le mal incarné. Le diable venait de frapper à sa porte. Le Ténébreux ne disait rien, gardant le silence pour bien appuyer la situation, toujours assit sur sa chaise improvisée.

Je vois que tu commences à réaliser la raison de ma présence, alors rentrons dans le vif du sujet, veux tu. Hihihi.



La patience est un trait de sa personnalité, pourtant dans certaines circonstances, la patience n'a rien à faire car être en dehors de son château n'est pas une chose qu'il affectionne, du moins s'il n'est pas en Baelfire Gold. Il n'est pas vraiment présentable dans cette tenue alors forcément il n'avait pas de temps à perdre de la sorte et que plus vite il conclut le pacte avec ce scientifique et plus vite il pourra rentrer chez lui, bien en sécurité. Il faut dire que c'est même très rare qu'il sorte de chez lui, vu qu'en dehors de son château il n'a aucune sécurité ; le Ténébreux est assez grand pour se défendre tout seul, mais en dehors de son confort personnel, il se trouve être plutôt lâche, préférant rentrer chez lui et pourtant il ne le montra jamais car cela serait une preuve de faiblesse. En tout cas il allait très vite conclure son pacte, surtout que la réaction de l'homme en face de lui ne semblait pas être une personne très dur à convaincre donc la présence de cet homme noir dans ce lieu ne sera que très vite provisoire. En tout cas Rumpel s'amusait bien de cette situation, gardant des silences suffisants pour instaurer une ambiance spécifique, voire même macabre pour ce scientifique afin de le mettre encore plus mal à l'aise.

Je suis un grand fan de ton travail. Réussir à mettre en déroute les familles. Je te félicite pour cela. Avec tout ce que tu dois faire, tu dois être l'homme le plus recherché du monde... Pardon, tu es l'homme le plus pourchassé du monde !



Le Ténébreux ne disait pas cela en vain. Il savait parfaitement que les Élémentis étaient à sa recherche. Rumpel sorti de sa veste fait sur-mesure un morceau de papier que son ancien espion lui avait offert avant son départ, une sorte de petite affiche avec le nom de Wilson Higgsbury, comme quoi il était recherché mort ou vif, mais qu'il était une menace suffisante et que l'extermination serait préférable pour lui. L'homme noir lâcha la feuille, la laissant voler jusqu'au scientifique afin qu'il puisse lire ce qu'il y avait dessus et réaliser dans quelle situation il était et surtout qu'il réalise que le seul espoir qu'il avait à sa disposition fut l'homme le plus dangereux de la ville, l'homme qui se trouve devant lui à ce moment précis. Du temps, il allait sûrement avoir besoin de temps pour réaliser réellement ce qui était inscrit dessus, mais surtout il voulait lui laisser du temps, toujours accompagner d'un rire maléfique, avant de venir lui dire la raison de sa présence, lui dire exactement pourquoi il est venu lui rendre visite car le Ténébreux ne se déplace jamais pour rien, il ne fait jamais rien en vain.

Si j'ai pu te retrouver, tout le monde le pourra, ce n'est qu'une question de temps. C'est pour ça que je suis venu te proposer un marché, quelque chose de très simple... mais je ne pense pas que tu sois intéressé, tu as l'air d'être très heureux caché comme un cafard avec aucun matériel, rien pour exploiter ton intellect.



C'est le moment que Rumpel décida de se relever, quitter son siège afin de compléter son effet. Il veut créer le besoin, créer l'intérêt chez le scientifique ; c'est lui qui a besoin du Ténébreux, pas le Ténébreux qui a besoin de lui et ça il doit le réaliser avant tout chose. En réalisant cela, Rumpel pourra faire ce qu'il veut de lui, surtout que le marché qu'il désire lui proposer lui ai parfaitement avantageux ; il ne se moque pas de lui, c'est réellement du donnant donnant pour une fois, comparé à d'habitude où le Ténébreux s'arrange toujours pour être le gagnant dans l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 134
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Lun 5 Déc - 19:06


Une collaboration... ténébreuse

S'il était arrivé quelques fois au petit Higgsbury d'imaginer la grande et prestigieuse fête que l'Ordre aurait donné volontiers en l'honneur de celui qui leur avait permis de porter un coup magistral à la ville de Quederla, il ne se serait en revanche jamais attendu à ce que leur meneur vienne directement à lui pour le féliciter, en personne et par effraction. D'abord, parce qu'il n'avait renseigné son changement d'adresse à qui que ce soit pour le moment -et n'avait pas l'intention de le faire prochainement non plus-, et ensuite parce qu'assez peu de personnes se trouvaient dans la confidence quant à son implication dans cette sombre affaire. Mais malgré ces quelques précautions, l'homme assis en face de lui s'était manifestement retrouvé en possession de suffisamment d'informations pour le confronter à ce sujet. Le silence, tout juste perturbé par les ricanements de son dérangeant interlocuteur, lui donnait l'impression de peser physiquement sur ses épaules, que la voix de ce dernier n'aiderait certainement pas à alléger. Il devait forcément tout savoir : cela se voyait à l'air confiant qu'il arborait pour deux, puisque le petit scientifique aurait plutôt tendance pour sa part à chercher du regard dans quel trou de souris se faufiler afin de ne plus se tenir au centre de cette attention malsaine. L'enthousiasme témoigné à son égard lui donna presque le vertige, comme s'il le plaçait sur un piédestal pour les crimes dont il s'était rendu coupable ; et s'il craignait de ne pas sentir assez la pointe de son épée de Damoclès piquer le dessus de sa tête, son cher admirateur se chargea bien vite de le rassurer.

Suivant de ses yeux effrayés le parcours de la feuille volante dans sa direction, comme sous l'appréhension de la voir lui exploser à la figure au premier contact avec le sol, il trouva la force de s'émanciper du support offert par son mur au moment de reconnaître son nom sur le bout de papier. Se penchant davantage sur la lecture gracieusement fournie afin d'en parcourir les lignes, le petit brun se retrouva bientôt à terre lorsqu'il comprit de quoi il s'agissait. À genoux au-dessus de l'avis de recherche le concernant, il relut plusieurs le sort à lui réserver jusqu'à ce que les mots se mettent à tourner en boucle dans son esprit en une mélodie affligeante.



« Non... ! N-Non, non, non, ne me dîtes pas qu..que tout va recommencer... »

À deux fois laissé pour mort, Wilson fut tout bonnement choqué d'être encore attendu pour un troisième jugement. Ses efforts, autant que ceux de l'Élémentis masqué qui lui avait pourtant promis de le couvrir en échange de ses travaux, étaient-ils systématiquement voués à l'échec ? Il se sentit tout à coup comme pris au piège dans une boucle infernale qui n'avait l'air de pouvoir se refermer définitivement qu'avec son dernier souffle, et le prix avait de quoi être exorbitant. Ses mains frottèrent longuement son visage blême pour s'assurer qu'il n'était pas en plein cauchemar ; mais il se rendit compte qu'il s'y trouvait déjà, sans la moindre possibilité de s'en sortir à coup de réveil brutal et de reprendre le cours de sa vie. Si toutefois l'on pouvait parler d'une vie, dans son cas... Le Ténébreux ne manqua pas de l'enfoncer dans ce trou noir dont il ne voyait plus le fond depuis des années, aussi lorsque l'éventualité d'un brin de lumière, même vacillante, fut soulevée au cours de son départ, le chimiste projeta aussitôt un bras d'ombre en même temps qu'il tendit le sien en avant pour l'arrêter, agrippant sa jambe avant qu'il ne vienne à quitter les lieux.



« Attendez ! Quel... quel genre de marché, exactement ? Parce que... »

Il avait beau être sérieusement angoissé, il n'était pas dupe pour autant. Un homme capable d'orchestrer de véritables attaques terroristes sur des civils ne proposerait certainement pas son aide, de quelque nature qu'elle puisse être, dans un élan de pure et sincère compassion. Un marché allait toujours dans les deux sens, seulement le scientifique ne pouvait se vanter d'être particulièrement dur en affaires ; encore moins lorsque la traque organisée par son ancien clan redevenait d'actualité et qu'il lui fallait une nouvelle fois s'armer de prudence. Comme s'il ne passait pas déjà son quotidien à anticiper le pire, de la part de tout ce qui vit et respire en ce monde ! Se résolvant à lâcher enfin la jambe de l'autre avec cette main surnaturelle sortie du sol, le petit Higgsbury s'assit sur ses chevilles en éprouvant quelque remord à avoir réagi ainsi au quart de tour. Il se doutait de ce que le chef de l'Ordre allait demander en retour, ce dont même le Gouvernement l'avait dépouillé à des fins personnelles qu'il réprouvait fortement. Qu'aurait-il d'autre à fournir de plus utile, après tout ? Craignant donc les conséquences à venir d'un tel lègue, Wilson s'orienta sur un demi-mensonge, quitte à perdre les faveurs de son interlocuteur :


« Si c'est à propos de ma formule, il se trouve que je l'ai détruite. Elle a causé d'innombrables dommages en permettant à vos membres de prendre la ville d'assaut et... ce n'est pas l'usage que j'en souhaitais, je ne veux pas qu'elle redevienne une arme. Il m'est impossible de vous la remettre. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 325
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Jeu 8 Déc - 15:28

Une collaboration ténébreuse

Feat. Wislon P. Higgsbury

La vie n'est faite que de marché. Il faut savoir s'y plier et surtout se plier aux plus forts. Le plus fort mange toujours le plus faible, les faibles sont obligés d'obéir s'ils veulent survivre. Dans cette situation, le pauvre petit scientifique est le plus faible, s'il ne veut pas périr, il n'a que deux solutions, continuer à vivre sa vie de cafard et se cacher, ou bien simplement écouter la personne la plus forte qu'il connaisse, le Ténébreux ! Le Ténébreux est une personne très douée pour créer des situations qui l'arrange, pour être le plus fort et créer une situation désespérer pour une autre personne comme c'est le cas désormais. Ce pauvre petit scientifique avait fait quelque chose qui a été profitable pour le Ténébreux et qui a encore des répercutions aujourd'hui et le voilà dans une situation délicate. En tout cas il savait qu'il était désespérer, ou du moins terrifié de la présence d'un homme aussi sombre dans sa petite chambre ridicule, le Ténébreux allait s'en faire un malin plaisir de jouer avec lui encore un petit peu avant de réellement lui proposer le contrat, surtout qu'il savait parfaitement ce qui pourrait lui faire plaisir et ce qu'il attend de ce scientifique.

Un marché qui te sera favorable, un génie comme toi mérite bien ce qu'il y a de meilleur pour exploiter ton plein potentiel !



Pauvre petit être qui pense que par le présent ou le passé, il faut voir plus loin que le bout de son nez. Comme si le Ténébreux ne pensait qu'à obtenir quelque chose qui a déjà été fait par le passé et surtout que n'importe qui désormais pourra sûrement recréer avec beaucoup de travail. Même s'il dit avoir supprimer sa formule, le gouvernement a sûrement dû garder une note quelque part, ou bien un antidote, ou qui sait, la formule ne marche peut-être qu'une seule fois, mais le Ténébreux ne pense pas à cela. Le Ténébreux désire quelque chose de bien plus grand, bien plus magistrale et surtout que personne ne pourra contrer, sauf que malheureusement Rumpel ne possède pas les connaissances nécessaires pour réussir cela, contrairement à ce scientifique qui a fait l'exploit de retirer la magie en ville pendant une bonne période. Le Ténébreux garda un moment de silence, coupé simplement par son rire, devant ce que le nain venait de dire, comme si on pouvait prévoir à l'avance les agissements d'un homme aussi imprévisible et penser savoir ce qu'il désire, sachant que même lui ne sait pas toujours ce qu'il désire le plus. Rumpel se leva, fouillant dans sa veste sur-mesure un objet particulier.

Je ne veux pas de ta formule. Je ne désire pas cette chose ridicule. Je suis simplement venu t'offrir mon aide, te proposer de devenir quelqu'un, de devenir un homme bien plus puissant et important et surtout ne plus jamais devoir te caché. Et en échange, je te demanderai juste de travailler pour moi, simple non ?



Un simple petit contrat de rien du tout. Le Ténébreux offre de quoi à cet homme de devenir réellement quelqu'un, et en échange les recherches qu'il fait devront être pour le Ténébreux ; il lui paye tout et lui fourni tout ce dont il a besoin, et en échange il fait ce qu'on lui demande. Puis surtout il va obtenir de quoi être ravi, de quoi pouvoir sortir sans être la cible de tous les chasseurs de tête de la ville. Le Ténébreux se rapprocha de cet petit être, sortant par la même occasion une bague, une simple petit bague qui n'a pas l'air d'être différente de n'importe quel autre bague vendu en commerce, et pourtant elle avait un intérêt particulier, de quoi lui faire plaisir, mais ce n'était pas la seule chose qu'il désirait lui offrir pour qu'il soit apte à se défendre tout seul. En voyant du coin de l'oeil une ombre étrange, l'ombre de ce Wilson, pratique d'avoir également une ombre qui peut traquer les autres ombres. Rumpel plongea sa main afin d'attraper par le cou l'ombre de Wilson afin de voir le niveau de maîtrise de cette personne, et il faut dire que c'est assez impressionnant, mais rien de bien exceptionnel, du moins rien pour pouvoir affronter celui qui est en face de lui en ce moment. Gardant l'ombre dans le creux de sa main, et la bague dans l'autre, il était temps de lui parler du contrat qui allait lui sauver la vie.

En échange de ton travail, de faire ce que je te dirai, ta fidélité à tout égard. Je t'offre plus de puissance, une protection absolue et surtout cette bague. Tu pourras non seulement te défendre tout seul, mais en enfilant cette bague, tu pourras sortir à l'extérieur comme si de rien était, à l'abri de tous ; qu'importe qui te verra, croira voir une autre personne, tu pourras enfin sortir la tête haute. Qu'en dis tu ?



Une bague magique, une bague capable de changer l'apparence d'une personne. En réalité, c'était simplement une bague envoûtée par un élément capable de créer des illusions, mais dans la tête du Ténébreux, cette bague est magique et permet de faire changer d'apparence une personne, persuadé que la magie est bien plus puissante qu'elle n'y paraît. Le Ténébreux lâcha l'ombre de Wilson afin de pouvoir prendre un morceau de parchemin, sorti de sa propre ombre afin de le confier à Wilson pour qu'il puisse lire les termes du contrat qu'il voulait lui faire signer. Bien sûr s'il avait des questions avant de signer, il était en son droit, après tout, il faut toujours lire un contrat avant de le signer, même si pour le coup, ce contrat était largement en avantage de cette personne plutôt que pour le Ténébreux, mais c'était le but, le mettre en confiance pour mieux l'utiliser, une fois qu'il aura goûté à toute cette puissance et à cette science, il ne pourra plus jamais s'en passer. Le contrat était bien fait, toujours avec les mêmes modalités en ancien Quederlien, mais ce qui intéressait vraiment le scientifique était en Quederlien de base donc il pouvait facilement lire ceci : « En échange d'un pouvoir plus puissant, d'un moyen de protection et la protection du Ténébreux, moi, Wilson Perceval Higgsbury accepte de confier une aide scientifique loyale et absolue au Ténébreux pour ce qu'il désir faire. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 134
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Lun 12 Déc - 21:30


Une collaboration... ténébreuse

Demi mensonge, parce qu'il ne lui était pas aussi impossible de reconstituer la formule d'origine que le petit scientifique le laissait entendre. Tout en se gardant bien évidemment de remettre officiellement le doigt dessus et de laisser ensuite le Gouvernement s'en emparer de nouveau à leur guise, il se savait apte à la retravailler efficacement, du moins en une période où il aurait plus à se soucier de son travail que de sa sécurité ; ce qui semblait assez mal parti, au vu de la tournure des événements que cet avis de recherche à son effigie allait annoncer. Pour cela, il était extrêmement curieux de la nature de ce marché, que l'homme gris prétendait être à son avantage, autant de ce qu'il pouvait bien avoir à lui donner en échange. Car si ce dernier savait flatter les compétences du chimiste, il se permit néanmoins de dénigrer le fruit de ses dernières recherches, ne souhaitant guère disposer uniquement d'une partie de son travail mais plutôt de son intégralité. Le fait de se lever de son siège contribua à réduire plus encore le petit Higgsbury à genoux, pourtant le discours du Ténébreux donnait l'impression de vouloir l'élever à tous prix, et surtout au sien. Travailler pour le compte de l'Ordre n'avait clairement rien de réjouissant, en particulier avec leurs derniers méfaits gravés dans la mémoire collective, mais l'employé apeuré et tant convoité se vit tout simplement incapable de formuler le moindre mot lorsque l'homme se rapprocha pour se saisir du cou de Percy, n'accordant alors qu'un regard choqué à son ombre que personne n'avait réellement touché auparavant. Sa main se leva en réflexe sur sa propre gorge, aussitôt imitée par celle de son double, sans que cela ne puisse rien y faire dans un cas comme dans l'autre.

Sous ses yeux, une bague d'apparence on ne peut plus ordinaire lui fut présentée parmi les gains de ce marché, au détail près qu'elle revêtait quelque propriété qui, s'il ne se trouvait pas présentement dans une position fort inconfortable, lui aurait certainement refiler de l’urticaire. Toute chose en ce bas monde dont l'esprit rationnel et étriqué du scientifique ne pouvait justifier l'existence par sa seule science avait le don de lui rester en travers, ce qui justifiait sa volonté inébranlable de défaire l'acquisition d'un pouvoir de toute implication magique, aussi importante soit-elle au cours du processus. Malgré tout, c'était bel et bien la magie qui entourait -prétendument- les avantages offerts par le Ténébreux, il ne pouvait pas nier leur utilité pour son quotidien difficile. Celui-ci lui rendit finalement son ombre, suivi d'un parchemin sur lequel figuraient les clauses du contrat qu'il ne lui resterait plus qu'à signer. Au-delà des phrases rédigées dans un langage qu'il ne pouvait déchiffrer, certains termes lui tirèrent une moue d'hésitation alors qu'il les lit à voix haute :

« "Une aide scientifique loyale et... et absolue" ? Est-ce que cela voudrait dire que je n'aurai pas mon mot à dire sur ce que vous me ferez faire... ni sur l'usage que vous en aurez ? »

Ce point précis lui donna la sensation, terriblement familière désormais, de contribuer malgré lui à des malheurs qu'il aurait cent fois préféré ne jamais voir naître par sa faute, directe ou non. Et il soupçonnait d'emblée que l'Ordre n'userait pas de ses talents pour servir la veuve et l'orphelin, non pas qu'il s'y appliquait lui-même auparavant, mais les circonstances avaient été suffisamment atténuantes pour se dire que l'issue de sa formule n'était en aucun cas délibérée. Ici en revanche, il ferait preuve d'une complicité pure et dure avec tous les plans ayant eu recours à ses recherches, et cela eût le don de lui nouer l'estomac rien que d'y penser. Puisqu'il était parti pour exposer ses inquiétudes vis-à-vis de ce marché, le petit chimiste reprit, au travers de l'ongle de son pouce qu'il s'était mis à ronger.

« De même, qu'en sera-t-il de mon travail actuel ? Je ne peux pas l'abandonner. Enfin... disons plutôt que le Gouvernement ne m'en laisserait pas la possibilité. Mes colocataires travaillent également en collaboration avec la police, ils se douteraient rapidement de quelque chose. »

Alaric serait en effet le premier à exprimer des doutes, largement justifiés, si le scientifique devait donner sa démission du jour au lendemain, ou même s'il venait à travailler ailleurs qu'à l'hôtel de ville, là où il avait bien trop l'habitude de passer pour ne pas remarquer son absence. Quant au Gouvernement, Wilson était à peu près sûr que son contrat de travail ne portait aucune clause lui permettant de prendre le moindre congé définitif, ou du moins qui lui épargnerait la visite impromptue des forces de l'ordre au lendemain de son départ dans le but de le mettre aux arrêts. Autrement dit, il était empêtré jusqu'au cou dans les affaires de l'institution, et ne pouvait pas faire grand-chose pour y remédier. D'un regard lancé dans l'espace vide entre les doigts de sa main gauche, anciennement rempli par son annulaire, il se remémora aussi les divers moyens que le Ténébreux comptait mettre à sa disposition, et sur lesquels il gagnerait tout particulièrement à voir sa chandelle éclairée. Dans quelle mesure cet homme pouvait-il augmenter sa puissance, comme si cela se trouvait être à la portée du premier venu ? Ce détail perturbait celui qui n'avait pu un jour en faire autant, si ce n'est atteindre l'exact opposé.

« Et... j'ai du mal à imaginer ce que vous pouvez apporter à mon élément. Ce n'est que de l'ombre... en plus de quinze ans d'utilisation, il me semble en avoir fait le tour. Le moindre élément offensif envoyé par les Élémentis me mettrait en déroute ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 325
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Mar 13 Déc - 14:18

Une collaboration ténébreuse

Feat. Wislon P. Higgsbury

Une aide loyale et absolue, rien de bien compliqué il faut dire. Tout ce qu'il aura à faire sera de travailler sur ce qu'on lui demande, faire son travail, et s'il a envie de faire autre chose, il sera en son droit, néanmoins il devra laisser décidé au Ténébreux qui aura les pleins pouvoirs sur ses recherches tout simplement. Il pourra faire sa vie, seul son côté scientifique intéresse le mage noir, sinon l'homme en lui-même ne l'intéresse pas, il est même encore plus insignifiant que les autres, encore moins utile ; son intellect est la seule chose importante pour le coup et c'est sur quoi il veut miser. Après bien sûr il n'aura pas son mot à dire sur ce que le Ténébreux voudra en faire, mais cela serait sûrement moins pire que si le gouvernement disposait de tout cela, le Ténébreux a des projets bien plus important, différent des autres, différent du maire. D'un point de vue, le maire est pire que le Ténébreux car lui a fait cela dans le dos du scientifique alors que Rumpel lui déclare clairement ses intentions, on sait ce qu'il aimerait faire, du moins le petit homme pourra clairement comprendre ce qu'il désire quand il lui dira ce qu'il voudra de lui.

Ton génie est important, tu auras toujours ton mot à dire... Même si cela ne sera pas vraiment bon pour toi de contredire mes ordres, c'est bien clair ?



Clair et net. Un ton qui se veut strict. Avec certaines personnes, les menaces ne font pas grand chose, mais on peut clairement entendre dans la voix du Ténébreux et dans son regard qu'il est vraiment sérieux. Il pourrait bien sûr faire comprendre qu'il est en désaccord ou qu'il faut faire autrement, mais si jamais il ose aller contre le Ténébreux ou bien simplement se le mettre trop à dos, cela risquerai d'être sa fin. Pourtant il aurait la possibilité de faire ce qu'il désire en plus des recherches de son futur maître s'il décide définitivement de signer le contrat. Même s'il semblait avoir peur de la personne en face de lui, d'une personne capable d'attraper son ombre, et pourtant il semblait avoir peur du gouvernement, peur de ses collègues, voire peut-être même peur plus d'eux que du Ténébreux. C'est plus du courage que de la protection qu'il faudrait lui donner, mais si c'est tout ce qu'il désire, il suffirai d'éliminer les entraves et de la sorte il n'y aurait plus rien comme danger, mais cela risquerai d'alerter les choses d'avantages alors pourquoi pas simplement faire entrer en jeu Mr Gold qui possède une bonne influence en ville et donc il pourrait aisément manipuler les choses pour faire en sorte que ce très cher Wilson vienne travailler officiellement sans mettre des doutes.

Néanmoins il ne le laissa même pas répondre, voulant savoir une chose. Tout le monde sait que le Ténébreux peut confier des pouvoirs, mais personne ne sait, hormis les membres de l'Ordre, qu'il peut également augmenter la puissance des éléments ou la puissance des animaux. Surtout que le petit scientifique semble avoir  une très grande expérience, mais vu son ombre actuel, il n'a absolument rien exploité de la puissance des ombres, de ce qu'il peut réellement faire. Rumpel fit un petit rire strident pendant que son ombre sort du plancher, créant une silhouette identique à l'homme, se mettant à flotter dans les airs. Même s'il ne faisait pas entièrement jour dans la pièce, on pouvait clairement voir cette ombre flotter dans la pièce, comme si elle était indépendante, mais ce n'était pas tout ce qu'il y avait en ce lieu. Profitant de cette diversion, des petites créatures d'ombre sortirent du sol, venant s'enrouler autour du scientifique, venant le coller à un siège de force, l'enroulant pour l'immobiliser complètement, lui laissant juste sa bouche de libre pour qu'il puisse toujours parler. Il voulait savoir ce que les ombres pouvaient faire de plus que ce qu'il pouvait faire, il allait le découvrir, voyant des ombres s'approcher de lui armé de très légère griffes en acier, visible grâce aux petites lueurs.

Tu veux savoir ce que les ombres peuvent faire ? Si tu veux mes petits amis peuvent te le montrer directement. Sauf si tu préfères que je te le montre directement ?!



Désireux de voir ce que les ombres peuvent faire, autant lui montrer directement. Le Ténébreux planta sa main à l'intérieur d'une des créatures d'ombre, lai faisant disparaître entièrement pour apparaître à l'intérieur d'une autre créature d'ombre. Au lieu de se téléporter à l'intérieur d'une autre ombre, il se créer une sorte de portail d'ombre, puissant, mais risqué car si une des deux ombres disparaît, la main disparaîtra en même temps. Pour l'occasion il n'y avait aucun risque vu que son adversaire était solidement attaché à une chaise. La main de Rumpel venait donc de sortir de l'ombre juste derrière lui, attrapant la chevelure du scientifique, penchant sa tête en arrière. Rumpel s'approcha de lui, penchant également sa tête pour la mettre juste au dessus de Wilson, un grand sourire machiavélique, heureux de lui avoir prouver sa supériorité, s'il croit que le maire est dangereux, ou bien ses collègues, il n'a encore rien vu de ce qu'est le danger et la terreur. Toutes les ombres disparu d'un seul coup, le Ténébreux de nouveau complet, se remettant droit avec toujours son contrat entre les mains et la bague qui venait de sortir de nouveau de la poche qu'elle avait trouvé habitation le temps de la petite mise en scène de la terreur pour convaincre le scientifique du plein potentiel des ombres.

L'ombre fait parti des éléments les plus puissant qui soit. Rien ne pouvait lutter contre les ténèbres, il faut savoir user de son intelligence pour dompter toute cette noirceur. Tu peux faire tout ce que tu désires avec plus de puissance, quitte à toi de découvrir tout ce que ton intellect pourrait bien en faire et pour cela rien de plus simple.. Il te suffit de signer ce petit contrat.



L'ombre n'est qu'une évolution des Ténèbres, un élément qui était capable de tout détruire, animaux, humains, mais éléments aussi, alors l'ombre devrait être capable de quasiment faire pareil, même si c'est beaucoup moins puissant ; qui sait ce qu'une maîtrise parfaite de cet élément pourrait bien faire entre de bonnes mains ? En tout cas il avait hâte de savoir comment le scientifique allait se comporter une fois remis de ses émotions, après tout, c'était comme si le Ténébreux était prêt à le tuer à l'instant donc il faut qu'il réalise dans quelle situation il s'était embarqué avant toute chose. S'il n'est pas stupide, il aura compris qu'il vaut mieux être du côté du Ténébreux que contre le Ténébreux en ce moment, que c'est lui qui avait le pouvoir et que s'il le voulait, il pourrait facilement contrôler la ville à lui tout seul, ou du moins se débarrasser facilement des boulets qui l'entravent ou qui en savent trop. Rumpel a déjà prouvé qu'il était supérieur pour le coup, un élément bien plus puissant et surtout une ombre qui servait à rien au scientifique vu que Rumpel était capable de l'attraper et surtout la contrer, surtout que l'ombre du mage noir était toujours au plafond entrain de surveiller tout ce qui se passait dans la pièce.

En signant, tu seras plus puissant, protéger et les détails je m'en occupe. Tu continueras de vivre ta vie, rien ne changera, hormis que tu auras tout ce que tu désires pour tes expériences, nos expériences, et que tu seras libre dans tes mouvements. Alors, que dis tu ? Te joins tu à moi ou bien décides tu d'aller contre moi ? Fais ton choix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 134
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Lun 2 Jan - 12:23


Une collaboration... ténébreuse

Au final, les évolutions de l'ombre demeurent nettement limitées comparé à d'autres éléments, plus propices aux utilisations diversifiées pour les nombreuses missions sur le terrain. Se dérober, disparaître et se tapir dans l'obscurité étaient davantage le propre des ombres, même si les matérialiser pouvait aussi considérablement élargir le champ des possibles en terme de stratégies de combat ; seulement le petit scientifique n'avait jamais été un combattant suffisamment aguerri pour étoffer au fil des années son éventail de techniques et d'attaques. Il n'était bon qu'à se cacher, encore que le fait d'avoir été débusqué à plusieurs reprises aurait de quoi remettre sérieusement en question ses aptitudes de couard. Lui accorder un pouvoir plus dangereux, puisque c'est là le don extraordinaire que l'on attribuait au Ténébreux, aurait sans doute été une meilleure solution pour lui permettre de couvrir ses arrières des dangers à venir. Pourtant celui-ci n'eût pas l'air de l'entendre de cette oreille : dans un nouveau rire inquiétant, l'homme généra une ombre à son image, détachée des surfaces planes de la pièce pour s'élever au-dessus d'eux avec une autonomie qui lui semblait propre. La vision rappela à Wilson le désagréable souvenir de la chose qui vivait supposément dans l'ombre du jeune Nemeroff, en défiant la logique de son expérience d'Élémentis encore nouvelle. Mis à part que cette prouesse-là était affinée, une copie impeccable de son utilisateur et affranchie des contraintes inhérentes à cet élément, notamment en terme de luminosité. L'admiration du chimiste fut aussi brève que sa déportation du sol à la chaise, où il se vit tout à coup scellé de force par de nouvelles ombres qui grouillaient en quantité autour de lui, telle une armée de bêtes noires encerclant leur proie affolée, toutes serres dehors pour le hacher menu.

Se tortillant à n'en plus finir contre ses liens sombres, il urgeait, sous le coup de l'angoisse, aux petites créatures de ne pas lui faire de mal plutôt qu'à leur manipulateur. Il eût le malheur de se dire que s'il avait été en mesure de mieux distinguer à l'époque les choses qui rôdaient à la nuit tombée dans la forêt Silva, elles auraient très certainement ressemblé à celles qui étaient en train d'infester sa chambre. Les larmes commençaient déjà à lui monter aux yeux au moment de reporter son attention sur la nouvelle démonstration du Ténébreux, avec l'appréhension de le voir porter une attaque pour avoir ainsi méprisé les facultés de son élément. Au lieu de cela, ce dernier alla transpercer d'une main l'une de ses créations, sans qu'elle n'en ressorte à l'extrémité. Sa main avait entièrement disparue, mais c'est pourtant elle que Wilson sentit agripper ses cheveux afin de le tirer douloureusement en arrière, lui donnant alors à voir le diabolique sourire de l'homme qui le tenait à sa merci. En d'autres circonstances, c'en serait assurément fini de lui dans la minute qui suit, et il trouva tout le loisir de bénir l'intérêt que sa malheureuse personne représentait aux yeux du chef de l'Ordre lorsque celui-ci dispersa l'ensemble de ses ombres pour lui rendre sa liberté. Fébrile, le petit scientifique bascula alors en avant pour venir enfouir son visage entre ses mains, envahi de l'immonde sensation de sentir encore ces bestioles ramper sur son corps, inonder son champ de vision en une marée noire jusqu'à ce qu'il ne puisse plus rien y voir. Dire qu'il n'avait été en mesure de lever le plus petit doigt d'ombre pour riposter face à son propre élément ! Après en avoir vanté la puissance, le Ténébreux lui sortit une fois de plus le contrat à signer pour espérer obtenir la même, avec les protections associées en supplément, tout en se montrant extrêmement clair sur la véritable nature du choix qui lui revenait. Plus proche de la vie ou de la mort que de la simple perspective d'alliance, le chimiste savait la décision d'ors-et-déjà prise pour lui.



« Le choix... il ne m'appartient plus vraiment. »

Certes, il lui restait toujours la possibilité de refuser et d'en payer le prix, mais il n'était pas sûr de vouloir confier une telle transaction à cet individu, ou seulement de l'avoir à dos avec le reste de la Famille Élémentis. Et puis, ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'il devrait se ranger du mauvais côté dans le but de survivre. Mollement, il leva une main vers le morceau de parchemin puis quitta sa chaise afin de se traîner en direction de son bureau, faisant un peu de place à sa surface pour y prendre appuie. Le premier stylo à sa portée lévita ensuite à quelques millimètres du papier, la pointe tremblotante comme s'il eût s'agit d'un scalpel sur le point d'inciser en l'absence de toute forme d'anesthésie, avec l'ombre du Ténébreux flottant au-dessus de sa tête pour contrôler le moindre de ses gestes, avec la pression qui s'accompagne. Sans doute aurait-il préféré ouvrir un corps sur la table d'opération plutôt que d'avoir à approuver ce partenariat, d'aussi loin que la procédure l'impliquerait personnellement par rapport au marché. Apposant sa signature dans un mouvement méticuleux, le petit Higgsbury s'interrompit toutefois quelques secondes.

« Si... si j'accepte de collaborer avec vous, je tiens à ce qu'il y ait tout de même un minimum de transparence. Je veux savoir ce sur quoi, et à quelle fin, mon travail se portera. »

Il n'osa la présenter comme étant sa seule condition, puisqu'il n'aurait pas la fermeté nécessaire pour la faire valoir en sa faveur dans ce contrat qui l'aidait déjà considérablement, mais connaître les desseins exacts de l'Ordre dans lesquels interviendraient ses recherches se serait avérée être une clause à peu près réconfortante pour lui. Le coup bas du Gouvernement pesait encore beaucoup sur sa conscience professionnelle, aussi espérait-il qu'en dépit du caractère fort mystérieux de l'homme, celui-ci fasse preuve de l'honnêteté qui faisait tant défaut à l'institution. Le dindon de la farce est un costume que le petit chimiste ne voulait clairement plus revêtir à l'avenir. Son ultime requête exprimée, le stylo acheva de coucher les courbes de sa signature sur la feuille, et il se tourna enfin vers l'autre partie du contrat pour lui tendre ce dernier, avec une question qu'il crut judicieux de poser en prévision :

« De quelle manière comptez-vous me contacter ? J'apprécierais que l'on évite les face-à-face impromptus à domicile, ou au beau milieu de l'hôtel de ville... si possible. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 325
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Mar 3 Jan - 20:46

Une collaboration ténébreuse

Feat. Wislon P. Higgsbury

On a toujours le choix de ce qu'on fait. On peut très bien choisir la voie de la facilité ou bien choisir la voie la plus rude, mais c'est dans la nature humaine de toujours prendre le choix qui nous facilite la vie plutôt que de devoir affronter les dures épreuves de la vie. Le Ténébreux aime beaucoup jouer sur tout ça, surtout pour les personnes qui n'ont plus rien à perdre à céder leur vie à une autre personne qui leur promet de les aider à remonter la pente. Ce n'est pas le premier homme que le Ténébreux aide et ça ne sera sûrement pas le dernier, surtout que c'est un grand atout d'avoir un homme comme ce scientifique de son côté. Malgré l'intelligence de Rumpel, il est incapable de faire ce que ses ambitions lui demande d'accomplir ; pour réussir il a besoin de plus de matières grises et celui en face de lui en possède assez et surtout il l'a déjà prouvé, réussissant un exploit qui était pour longtemps impossible, que personne n'aurait pu se dire qu'un jour cela arriverai.

Le petit homme prit enfin le parchemin, il était décidé à se plier aux volontés du plus fort, voilà une décision raisonnable il faut dire. Le Ténébreux ne dit rien, souriant tout simplement en voyant une nouvelle victime dans sa toile, et dire qu'il est intelligent, ce sont les plus simple à manipuler. Poser sur son bureau, il commença à appliquer sa petite signature sous le regard de l'ombre volante, semblant être très intéressé, à moins qu'elle surveillait simplement que l'ombre du scientifique ne se manifeste pas pour empêcher la signature de ce contrat primordial pour l'ordre. Mais tout se passait parfaitement bien, le voilà entrain de donner sa magnifique petite griffe sur ce contrat magique, il ne lui restait plus qu'à terminer pour que tout soit officiel. Sauf qu'il s'arrêta dans sa course afin d'imposer une dernière condition à ce contrat, une condition d'un commun accord avec son futur employeur. Simplement avoir de la transparence, savoir pour quelle raison il va être utiliser ? Cela ne dérange absolument pas le Ténébreux, après tout, une fois lié par le contrat, il ne pourra plus refuser même s'il n'est pas en accord avec ce qui voudrait faire ; il aura tout de même son mot à dire, après il ne sera pas forcément écouter, mais il aura toujours tenter tout de même.

Bien sûr. Je serai un très mauvais employeur si je ne partageais pas les fruits de ton travail. Je sens que tous les deux on va s'entendre comme des petits diables.



La signature terminée, après l'accord de la condition imposée par le scientifique, le scientifique lâcha enfin le stylo pour venir redonner le morceau de parchemin à son véritable propriétaire. Tout était parfait, maintenant il ne restait plus qu'au Ténébreux de terminer la part de son marché et confié à cet homme ce qu'il lui a promis. Néanmoins il posait une question très importante, le moyen de communiquer. Cela pouvait être très compliqué certes, mais il parlait au Ténébreux, et ce n'était pas tout le monde alors forcément il avait déjà prévu, du moins il avait plusieurs moyens pour réussir à contacter une personne. L'homme sombre prit son contrat maintenant signé afin de le ranger comme il se doit dans son manteau fait sur-mesure, le mettant bien à l'abri. Sans qu'il le sache, dès que sa signature fut apposée sur le papier qu'il venait d'obtenir un surplus de puissance qui va grandir et surtout rester présent tant qu'il restera au service du Ténébreux, renouvelable tous les cinq mois néanmoins, même si tant qu'il reste au service, le Ténébreux ne demandera rien en contrepartie pour cette puissance supplémentaire, juste une petite signature. Quant à la bague, il va l'avoir d'ici peu, juste le temps de le prévenir sur sa demande.

Je possède bien des façons de contacter qui je veux, que cela soit grâce à un animal ou bien un élément, ou par une tierce personne. Alors tu obtiendras tout ce que tu as besoin sous peu, n'hésite pas à me faire ta petite liste et je te fournirai tout, rien de plus simple pour une personne comme moi.



Le miroir, des insectes, des cadeaux d'un bienfaiteur, bien d'autre moyens comme l'ombre par exemple pourront très bien faire l'affaire pour lui fournir et communiquer tout ce qu'il faut, surtout que maintenant avec son ombre il pourra faire quasiment tout ce qu'il désire et ayant souvent l'ombre en élément, le Ténébreux pourra aisément découvrir ce que le scientifique désire. En parlant d'ombre, celle du Ténébreux se mit debout à côté de son maître pour venir tenir la bague dans la paume de sa main, de la silhouette de sa main afin de venir donner cet objet magique entre les mains de son nouveau propriétaire, du scientifique, avant de disparaître, retournant là où l'ombre a sa place d'origine. Tout était bon maintenant, surtout qu'à partir de maintenant les deux n'ont quasiment plus besoin de se rencontrer, sauf pour certaines situations alors il pouvait désormais partir. Avant cela, il fallait tout de même lui dire la raison de son travail, après tout, il veut de la transparence et il ne va pas bosser à l'aveugle, surtout que pour cela il faudrait avoir énormément de chance pour réussir, sauf si celui qui lui fourni le matériel sait déjà comment réussir, mais ce n'est pas le cas.

Voilà sur quoi tu vas devoir travailler mon cher Higgsbury. Tu étais capable de retirer les pouvoirs et je ne veux pas que tu recommences, c'est même le contraire que je désire. Une tâche beaucoup plus dur qui t'attend, celle de créer un élément, mais pas n'importe lequel... je veux que tu me créés un produit pour confier à une personne cet élément, celui du fondateur des Élémentis ; les Ténèbres !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 134
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   Dim 8 Jan - 17:16


Une collaboration... ténébreuse

En effet, le Ténébreux n'était pas exactement le genre de personnage qui passait inaperçu, de par sa prestance et son style vestimentaire -bien qu'il soit en mesure de se faufiler où bon lui semble pour terrifier les petits scientifiques facilement impressionnables-. Et celui-ci ne tenait pas particulièrement à le voir débarquer ici dans le dos de ses colocataires, ni au travail où son laboratoire aurait tôt fait de prendre des allures d'événement portes ouvertes, comparé au nombre habituel de visites que l'on y faisait. Les projets de l'Ordre entrant en conflit avec ceux du Gouvernement, il valait mieux conserver un tant soit peu de discrétion concernant les travaux supplémentaires effectués pendant ses heures ouvrées. Toutefois, son nouvel et très organisé employeur avait d'ors-et-déjà prévu les multiples méthodes à sa disposition pour entrer en communication avec son contractant, sans avoir à se déplacer systématiquement en personne, que ce soit pour délivrer des instructions ou faire parvenir le matériel nécessaire à sa tâche. En somme, l'homme prétendait avoir toute la situation sous son contrôle et Wilson le crut volontiers.

L'ombre qui le chaperonnait depuis le plafond s'accorda enfin à retrouver la terre ferme, équipée du bijou à remettre en la possession de son récent acquéreur, puis se fondit au sol afin de redevenir le fidèle reflet de son modèle. À l’œil nu, cette bague ne semblait rien dégager de si extraordinaire, autant qu'il n'avait la sensation d'avoir radicalement changé suite à la signature du contrat, mais il sera toujours temps de s'en préoccuper un peu plus tard. Dans l'immédiat, puisque le chimiste l'avait spécifiquement demandé, l'homme sombre exposa plutôt le projet sur lequel il allait être mis à bonne contribution. Et quelle contribution ! Ses yeux s'écarquillèrent face à cette requête des plus incongrues :


« Les tén... m-mais jamais un seul Élémentis ne l'a reçu à ce jour au terme de sa cérémonie ! Comment...? »

L'absurdité de sa question fut tuée dans l'oeuf avant même qu'il ne finisse de la poser. À présent engagé dans cette louche entreprise, il ne s'agissait guère plus de "comment" mais "quand" le petit scientifique serait en mesure de fournir au Ténébreux ce qu'il réclamait, quand bien même cela se rapprochait intimement de l'impossible. Accorder un élément n'avait encore été à sa portée, faute de temps et de ressources au milieu des attentes du Gouvernement, alors en déterrer un depuis longtemps disparu, sans utilisateur humain pour en étudier le cas, était une prouesse que le chef de l'Ordre avait pourtant la conviction de le voir réaliser, quitte à lui fournir tout ce dont il avait besoin pour cela... sauf peut-être l'illustre fondateur Élémentis en personne, dans l'éventualité que celui-ci se trouve justement dans le répertoire de son mystérieux employeur. Finalement, Wilson rectifia sa question.

« Comment se fait-il que vous ne puissiez donner un tel élément vous-même ? Vous êtes pourtant capable d'exploits que la science n'a encore trouvé le moyen d'égaler. »

Pour sûr que la magie dans cette ville avait encore de beaux jours devant elle, tant qu'elle conservera cette longueur d'avance sur le progrès scientifique. Après tout, c'est bel et bien la magie du Ténébreux qui lui permettait de distribuer animaux et éléments comme des petits pains, voire de décupler leur puissance, sans parler des objets imprégnés de cette force surnaturelle. En des circonstances différentes, ce serait plutôt au petit Higgsbury de recourir aux capacités du mage et d'en recevoir l'enseignement, puisqu'il réussissait précisément là où il ne faisait que stagner. Y aurait-il une raison pour laquelle les ténèbres n'avaient jamais été donnés à qui que ce soit, comme une sorte de barrière à la magie du Conclave Élémentis et donc, par extension, à celle du Ténébreux lui-même ? Intrigué au possible, le chimiste resta sur place dans l'attente de plus amples explications, qui lui permettraient également de mieux entrevoir l'étendue du travail à accomplir de son côté.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une collaboration... ténébreuse [PV Wilson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-